L'internaute fout le bazar chez Mediametrie

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Médiamétrie doit peut-être se mordre les doigts d'avoir intégré le site http://www.linternaute.com/ à son "classement" des sites d'informations.

L'internaute arrive en tête des sites d'actualité en Octobre dans le classement Médiamétrie.

Et ceci devant le Figaro qui s'empresse d'expliquer aujourd'hui dans ses pages saumon que ce n'est pas juste et qu'il convient absolument de différencier les "sites de presse" des autres.

Extraits des pages saumon du Figaro qui voit rouge:

" difficile de comparer sur des bases solides d'un côté l'équipe rédactionnelle de l'Internaute (16 personnes au total), qui met en ligne 25 contenus originaux par jour, et de l'autre plusieurs centaines de journalistes professionnels au Figaro, au Monde ou au Parisien ..."

--> Le Figaro compare UNE "rédaction" avec plusieurs, en nombre de gens et nombre d'articles --> imparable, logique, figaro quoi ..

Le Figaro parle aussi de "contenus originaux".. Même sans parler du fait que la majorité des "articles" du Figaro ne sont que des copier/coller de dépêches afp, on touche là au coeur du problème.

D'un côté le Figaro se targue d'être une "fabrique" à contenus originaux.

Admettons ..

Mais de l'autre côté il veut participer à la course de l'audience et appelle à disqualifier d'autres sites qui selon lui ne produraient pas de "contenus originaux" ...

Et c'est là qu'est en partie le problème de la presse française:

vouloir l'audience de Closer avec un contenu de type "Le Monde"

vouloir d'un côté expliquer la vie aux gens mais aussi avoir de l'audience ..

A-t-on déjà vu un cuisinier créateur demander le succès de McDo ? Ce qui est marrant d'ailleurs c'est que dans leur domaine "papier", jamais les "journalistes" ou "patrons de presse" ne font cette erreur..

Plus loin dans la diatribe du Figaro, un certain Luc de Barochez (directeur de la rédaction du figaro.fr mais visiblement englué et collé au modèle de presse papier) déclare "faire travailler des journalistes détenteurs de la carte de presse est un gage incontournable de qualité de l'information".

Pour ce Monsieur, le web d'information EST une déclinaison de la "presse" donc d'activités classiques.

Le web et ses usages ne sont pas quelque chose de nouveau mais doivent être (et gare à ceux qui ne veulent pas puisque les "éditeurs de presse" ont demandé à médiamétrie de "réfléchir" ;-) à une définition plus précise de ce que doit être un site d'information d'actualités ;-)) une dérivation de ce qui se fait ailleurs sur papier, radio ou à la télé.

Bien entendu, personne au Figaro ne prend la peine de regarder le problème différemment avec des questions comme:

- qu'est-ce qui intéresse les gens sur Internet ? (concrètement les "journalistes" du Figaro doivent avoir des papiers qui plaisent à leurs chefs mais pas aux internautes .. Médiamétrie devrait peut-être faire un classement des sites qui plaisent le mieux à leurs propriétaires ;-))

- combien coûte une page web ? (Le vrai problème des medias classiques sur Internet: le coût de production de la page web )

- ai-je besoin d'avoir sur mes pages des centaines de liens dont 43 en footer ?!? (cf leFigaro.fr) Ya-t-il des gens qui cliquent là dessus ?

- n'aurais-je pas un petit effort à faire sur mes images (nom, propriétés) pour avoir + de trafic (exemple au hasard avec http://www.lefigaro.fr/medias/2012/12/11/31095242-4364-11e2-bdab-0f66208e149e-493x328.jpg )

- n'aurais-je pas un petit effrot à faire en SEO pour que mon trafic naturel ne dépende pas à 70% de mots comme "figaro" ou "le figaro" et que les internautes me trouvent pour autre chose AUSSI ?

A côté de ça les caïds de Comment ça marche qui sans rien dire et sans trop la ramener ( contrairement à d'autres cf Webedia, PureMedias, PurePeople, PureTrend, PureShopping, PureFamille, PureSaveurs, PureSweetHome et autres ) continuent d'accumuler l'audience par des moyens simples et de bon sens paysan qui font que tôt ou tard les revenus publicitaires iront en grande majorité chez eux et chez les "pure players" du net qui n'auront pas la mentalité "carte de presse" ou "pigeons" mais qui savent compter et respectent le fait que de toutes façons, le premier site d'informations et d'actualités en France est ... Google ..



Commentaires sur: L'internaute fout le bazar chez Mediametrie

Poster un commentaire sur: L'internaute fout le bazar chez Mediametrie







« Cles USB avec code | Accueil | Les présentations de Zeronights »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous