Semrush, la bombe atomique du renseignement sur les sites web

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Le renseignement est à la base de l'action a-t-on coutume de répéter dans l'armée.

Dans la guerre du web où il est essentiel de savoir ce qu'est réellement l'audience de ses concurrents, notamment en France où tant d' audiences et de chiffres sont estimés au doigt levé , surévalués ou confondus entre réalité prévisions et voeux pieux, semrush est une véritable bombe atomique.

Nous en avions déjà parlé il y a quelques temps sur Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic

mais avec sa nouvelle refonte et son interface en français, Semrush est maintenant indispensable au webmaster, à l'annonceur qui veut savoir pour quoi il paye et à l'investisseur qui veut être sûr que l'argent qu'il investit ne sert pas à acheter de la paille.

Donc en arrivant sur Semrush voici ce qu’on découvre:

image

Hé oui, pas d’interface en angliche avec des mots bizarres dont personne ne connaît exactement le sens. Les russes à l’origine de semrush (hé oui 2, tout ne se passe pas à l’Ouest les gars) sont bien mieux compréhensibles que pas mal d’usines à gaz US.

En gros, semrush va permettre de faire 4 choses:

- voir d’où vient l’audience naturelle de recherche d’un site: combien de visiteurs viennent de Google sur un site

- la même chose via adwords

- comparer des  métriques seo entre divers sites (notamment le trafic en provenance de Google)

- voir la fameuse longue traine d’un mot avec une autre “vue” que celle de l’outil de suggestion de mots clés de Google

On est dans la jalousie ou l’oeilleton, on veut savoir d’où vient le trafic d’un site.

Alors on va s’amuser avec qui ? bernardtapie.com ? aufeminin.fr qu’on avait pris en exemple la dernière fois ? Lefigaro.fr qui fait tant le malin avec les tartuffes de mediamétrie ?

Commençons avec www.purepeople.com

Ecran 1, une vue synthétique des infos qu’a semrush sur purepeople: le trafic organique (provenance des moteurs de recherche) et le trafic adwords (ici pas d’achat de mots clés dans adwords) suivis en dessous des sites “concurrents” en recherche organique (mêmes mots clés) et qui achètent les mêmes mots.

semrush

Un clic sur mots clés organiques donne l’écran suivant:

semrush

avec donc même dans la version gratuite pas mal d’infos sur les mots qui amènent du trafic sur le site (en l’occurrence  purepeople).

pour chaque mot clé, semrush indique la position moyenne (modulo tt ce que cela veut et ne veut pas dire dans le google changeant actuel en fonction de connecté ou pas, etc..), le volume de recherche de ce terme, le coût par clic estimé et l’url vers laquelle ça renvoie .. mais surtout le % de trafic dépendant de ce mot ce qui parfois cause de vraies surprises comme dans le cas de Price Minister où on s’aperçoit que si on enlève le trafic amené par le mot “price minister”, il ne reste pas grand chose de trafic naturel:

price minister

Heureusement que Price Minister achète un maximum de mots clés Clignement d'œil:

price minister

avec visiblement une grosse science de la longue queue (tiens, Jean-Michel Cohen sait-il que Price Minister achète son nom ? Dukan est-il jaloux ? ) mais aussi un gros budget qui fait qu’on se demande comment Price Minister arrive à faire des marges permettant de payer tout ça Clignement d'œil)

image

Tiens au fait puisqu’on est dans le menu de gauche de semrush, notons aussi l’apparition d’un outil pour les “liens retour” (pas trop top pour l’instant mais utile si vous n’avez pas sous la main un soft spécialisé) et puis des nouvelles possibilités pour faire des comparaisons entre sites.

Ne pas oublier pour les chercheurs ou les agences ou annonceurs qui voudraient arrêter de se faire enfumer les classements de semrush.

Le classement général:

classement général des sites

et donc la possibilité de voir un classement pour UN mot clé.

Exemple avec “mode”:

mode sur google

mode sur google

mode sur google

Et tout ça patron avec des exports possibles sur excel pour montrer au chef qui ne comprend rien ou pour travailler toutes ces données en les croisant avec d’autres, etc, etc..

A vous de voir les autres possibilités de ce superbe outil en ligne, qui ne nécessite aucune installation et même dans sa version gratuite vous fournira plein d’informations y compris aussi sur ce qui se passe sur bing.

Semrush gratuit c’est aussi puissant dans le seo et webmarketing qu’un autre site russe gratuit pour tous les fans de téléchargement de musique : http://z-music.org/  (vous savez le site qui sans paiement ni enregistrement vous permet de télécharger directement en mp3 toute la musique que vous voulez, de voir les paroles, les albums and co Clignement d'œil Hé ! Dans cette note on parle de semrush donc n’allez pas tout de suite sur z-music hein ? Clignement d'œil)

Commentaires sur: Semrush, la bombe atomique du renseignement sur les sites web

Je confirme Semrush c'est bien mais Semvisu c'est encore mieux alors quand tu as les deux c'est génial :).

Rédigé par : vipagence | 16 nov 2013 15:13:54

J’utilise Semrush depuis peu et c’est un outils très pratique et puissant, notamment pour mieux analyser les sites concurrents et leur stratégie en terme de référencement.

Concernant les deux semaines « gratuites », attention parc que leur discours est vraiment flou là-dessus !

Bon article comme souvent ;)

Rédigé par : youssef | 10 jan 2013 18:02:39

Si tu aimes SEMrush, je te conseille humblement d'essayer SEMvisu, un outil français, SEMrushlike survitaminé. Cocorico !

Rédigé par : Michael | 15 sep 2012 01:59:34

Poster un commentaire sur: Semrush, la bombe atomique du renseignement sur les sites web







« Trierweiler et Anne Hidalgo pires que la Sarkozie pour la censure ? | Accueil | Site e-commerce avec Prestashop et Wordpress pour vendre de la viande »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous