Google Panda, les conneries du Journal du Net

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Désolés mais on revient à propos de Google Panda … (voir  Google Panda après 2 mois: quoi de neuf ?) car ce qu’on vient de lire sur le Journal du Net est au mieux marrant au pire désolant…

Le Journal du net titre: Google Panda 2.5 : les sites français pénalisés ..

et disant reprendre une “étude” de Searchmetrics (qu’on n’ose pas aller voir car il est déjà tard et on va rater les teletubbies sur Tiji et que par ailleurs, si jamais Searchmetrics raconte vraiment ce genre de conneries, on est vraiment mal barrés …°) dresse une liste de sites impactés par une nouvelle version de Google Panda…

 

Allez voir cette liste ça vaut la peine (et ça permettra au Journaldunet d’avoir de l’audience car si jamais Panda se met à vérifier le sens des phrases, ils ont passer en catégorie “satire” ou ‘comique” et donc être soumis à une plus grand concurrence ;-))

On apprend donc dans cette liste par exemple qu’ ifrance a été victime de Google Panda .. Ah la bonne blague.. n’ importe quel utilisateur d’ ifrance sait que ifrance ne répond plus que par intermittences comme un maquereau vivant ses derniers instants sur une jetée de port.. (lire  Comment récupérer son mail ou son site chez iFrance ?)

nba.com .. Vous êtes au courant qu’ il y a la grève en NBA et qu’après le championnat d’ Europe de basket on ne s’intéresse plus au basket ? ( ah oui, le JDN parle de visibilité et pas d’audience .. on réexpliquera bientôt comment tester le positionnement d’un site ..  mais dans le cas de NBA, une actualité importante fait apparaître au moins un résultat google news en première page, ce qui ne prend qu’une place “prioritaire” dans le meilleur des cas, ce qui fait baisser la “visibilité” du site en cas d’actualité.. Ca se passait quand l’ euro de basket ??)

Il y a aussi dans la liste du journal du net tout un tas de sites de banques comme bpce, ca-centrest.fr, ca-norddefrance.fr …

Aviez-vous déjà vu ces sites dépendre de Google ? N’importe quel benêt sait que leur audience vient des clients qui s’y connectent .. A part pour leur propre nom (où ces sites restent en première page), il se peut que par hasard certaines de leurs rubriques apparaissent sur d’autres pages de résultats de Google (rarement en première page quand la requête n’a pas leur nom) et cette “baisse” de visibilité n’ est en fait que la montée ou remontée d’autres sites.

Ensuite la visibilité d’ un site dépend du navigateur, du compte google logué ou pas et d’un tas de paramètres.

Certaines techniques permettent de visualiser la position d’un site pour un mot clé avec un”google” neutre mais comme concrètement personne ne regarde un google neutre, est-ce que la “visibilité” peut être mesurée rigoureusement ???

Dans la liste du JDN, certains sites bien pénalisés par Google Panda (voir  Google Panda après 2 mois: quoi de neuf ?) remontent.. Il ne s’agit pas d’une pénalité mais d’une correction à la trop forte pénalité d’avant –> Google Ad Planner.

Autre truc bizarre: la présence de chauffeurdebuzz.com .. Allez simplement sur chauffeurdebuzz.com et dites donc au journal du net ou à leurs experts que ce ndd n’a pas de raisons d’être classé dans Google non ? .. il n'aurait pas changé de NOM ???

A priori aussi dans cette “liste”, pas de sites trop en rapport avec le journaldunet… Pourquoi ? Peur d’une descente aux enfers ?

Commentaires sur: Google Panda, les conneries du Journal du Net

En fait j'ai fait la même constatation... cad, tiens "Ifrance"... ça existe toujours ? Et des tas de sites totalement exotiques... Du côté du RMX, c'est un peu plus intéressant mais comporte toujours des sites bizarres en pôle position...

Rédigé par : Prêt immobilier | 12 oct 2011 15:36:18

@pop: cette "note" n' est pas un article ni une analyse. C' était une réaction à l'article du JDN qui n'est pas, à notre avis et contrairement à ce que vous dites, un truc grand public vu à qui il est associé.
Fautes d'orthographe ici: ben oui on ne relit pas à chaque fois et spécialement ce truc qui a été écrit en 2 minutes avant de partir le soir.
chauffeurdebuzz, pour reprendre l' exemple, est un ndd qui renvoie vers lol donc ce qu'on critique c'est le fait de mentionner le ndd et pas lol.
Comme pour ifrance et d'autres dont la chute n'a rien à voir avec panda.
Nous ne sommes pas collègues avec le JDN ni avec personne d'autre d'ailleurs. On écrit ce qu'on veut. Les gens ne sont pas obligés de lire. Et comme l'indiquent ces 2 dernières phrases on laisse les remarques neutres aux politiquement corrects, c.. molles et autres ventres mous ;-)

Rédigé par : Tubby@pop | 7 oct 2011 11:27:16

Votre analyse est exagérément passionnée. Il est vrai que les analyses rapportées par le Journal du Net et les stats de searmetrics sont factices car elles ne reposent sur aucune donnée tangible et les chiffres qu'ils donnent n'ont pas d'unité de mesure.

Mais il n'y a peut-être pas de quoi s'insurger. Il ne faut pas oublier que nous sommes tous face à un algorithme inconnu, nous n'en connaissons pas le code source mais uniquement les données résultantes via les résultats de requêtes. Les données ad planner et alexa sont des approximations présentées comme telles. C'est à partir d'approximations que searchmétrics a annoncé avec un peu trop de certitudes les évolutions de trafic de ces sites. Pour les personnes qui s'intéressent au sujet, il est connu que les stats réelles des sites et l'algo sont des données inaccessibles au grand public, il n'y a donc pas réellement de surprise à voir que ces classements sont approximatifs.

Google a annoncé qu'un certain pourcentage de sites avait été impacté par son changement d'algo et on a vu des administrateurs de sites confirmer la sanction (twenga qui licencie, wikio qui se réoriente, change de nom et fait son mea culpa). Avec une 301 sur sa home, plusieurs pénalités, l'aveu de pratiques BH qui circule en pdf sur le web, et uniquement une mise à jour automatisée des titles, il reste vrai que chauffeurdebuzz ne pouvait pas échapper complètement à ce filtre.

Les articles de journal du net sont une illustration destinée au grand public pour donner un écho concret aux menaces du panda. Un site qui donne à lire ce que les internautes recherchent ne fait que répondre aux pressions des moteurs et internautes. Pour les professionnels, il est évident que ces analyses sont superficielles et qu'elles ne prennent pas en compte la réalité des sites au moment du passage de panda.

Si un pro du web venait à décortiquer votre article, il aurait sans doute aussi de quoi critiquer avec virulence : fautes d'orthographe, petits délires (la formule "la visibilité d’un site dépend du navigateur" est aussi très approximative par exemple, la référence au banques, "la baisse de visibilité n'est que la remontée d'autres sites" :) ), manque d'architecture (on ne voit pas très bien où vous voulez en venir), vulgarité...

JDN et vous êtes collègues d'une certaine façon, et même si votre critique peut être fondée, il aurait été plus crédible et judicieux de s'en tenir à des faits concrets et de compléter les analyses de JDN par des remarques neutres sur la nature des stats qu'ils exploitent par exemple.

Rédigé par : Pop | 7 oct 2011 11:13:03

google panda 2.5 base sur google analytics,
si vous voulez utiliser l'ancienne algorithme supprimer google analitics de vos page

Rédigé par : Johana | 4 oct 2011 23:58:49

Poster un commentaire sur: Google Panda, les conneries du Journal du Net







« Google Panda après 2 mois: quoi de neuf ? | Accueil | Merci Hadopi d’ avoir tant fait pour le streaming ! »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous