Web 2.0, blogs et entreprise

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous

Web 2.0, blogs et entreprise


Twitter 2.0 par les roumains ?

Un Twitter like qui a l’air bien plus puissant que Twitter (et aussi bien que Typepad en mode Twitter ??)  ;-))  : http://www.cirip.ro  (signalé par top-news le roi des blogs, faites un concours d’audience avec lui vous verrez ;-)))

 

twitter

Les mirages du trafic issu de Facebook et twitter

Le web fleurit de conseils, méthodes pour utiliser Facebook et Twitter afin de drainer du trafic. La bonne question serait de savoir si tous les gourous qui expliquent comment faire ont mesuré l’intérêt des méthodes qu’ils préconisent.

Nous avons depuis quelques mois tenté des expériences avec des blogs à audience similaire (en type d’audience et en nombre de visiteurs). Un blog a été l’objet de plein de trucs pour relayer ses billets sur twitter et Facebook; l’autre n’a rien eu du tout (à part du relai automatique de ses notes sur twitter –compte twitter ouvert une seule fois à son ouverture et jamais entretenu autrement que par le postage automatique – même chose sur Facebook voir Relier directement son flux RSS avec twitter  ).

Résultat: pas + de 5% d’audience en + pour le blog qui a eu du gros boulot de relai sur Facebook et twitter donc au final, aller s’agiter sur Facebook et twitter ne sert strictement à rien  et est même pénalisant car le temps passé est trop important pour le rendement: si vous passez ce temps à écrire de nouvelles choses, vous aurez + d’audience. (Dans notre expérience, le blog qui a été relayé sur twitter et facebook de manière active a du nécessiter 40% de boulot en plus …)

Une raison supplémentaire à ça: VOS visiteurs relaieront vos trucs sur twitter et facebook, si ça leur dit, sans que vous ayez le moindre truc à faire et cela sera d’autant plus relayé que ces visiteurs auront la possibilité d’être les premiers à en parler (donc à se faire mousser ou à satisfaire leur ego, moteur principal de facebbook et twitter) puisque vous vous n’en parlez pas sur ces “réseaux sociaux”.

N’oubliez jamais de calculer le rendement  temps passé/audience récupéré.

Si vous agissez de manière professionnelle, voyez aussi le coût que vous facturerons les soi-disants experts…

Outil gratuit pour auditer un site web

Dans la continuité de Tout gratuit pour un projet web et de Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic voici un autre outil gratuit qui vous permet en ligne d’auditer un site web (le votre pour une fois ? ;-=))  et spécifiquement:

  • backlinks
  • vérification de site banni par Google
  • vérification du nombre de pages d’un site, présentes dans les moteurs de recherche (google, msn et yahoo avec donc des résultats crédibles uniquement pour google ;-))
  • densité de mots clés sur une page web
  • ranking
  • position dans un moteur de recherche
  • localisation d’une adresse IP, d’un whois, ping, reverse IP, vérification de liens retours
  • pricing d’un lien ??  (juste marrant)
  • simulation d’annonces adsense
  • email anonyme
  • nettoyage de listes (doublons)
  • etc, etc..

Attention, la gratuité est bonne juste pour 5 essais par heure

et donc tout ça est sur iwebtool.com/tools

audit web

Tout gratuit pour un projet web

Quand on lance ou qu’on gère un projet web, on est assailli de problèmes mais aussi de solutions payantes qui créent d’autres problèmes ;-)

Pourtant, le web regorge de solutions gratuites dans beaucoup de domaine (je ne parle pas des audits gratuits de tubbydev ;-)) hein ?  voir  Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO ) mais ne plein d’autres trucs qui éviteront d’engraisser des intermédiaires inutiles ou des vautours ayant habillé de marketing un casse noix pour l’appeler marteau piqueur.

De manière générale, quand vous avez besoin de qqch, cherchez sur Google en ajoutant “gratuit” et vous trouverez souvent la solution.

En attendant, voici quelques trucs gratuits (n’ hésitez pas à en rajouter dans les commentaires:

1) Design gratuit: voir  Design gratuit ou presque  auquel on ajoute www.oswd.org

2) Photoshop gratuit: Gimp ou www.picnik.com ou zamzar pour la conversion de fichiers (voir  La conversion de fichiers en ligne )

3) Bannières gratuites: voir Faire des bannières gratuitement

4) Editeur HTML gratuit: PageBreeze.com

5) Fax et enregistrements pour Skype (du presque gratuit): Pamela (voir  Skype en entreprise: les bons plugins)

6) Capture d’écran pour travail en ligne: http://www.jingproject.com/

7) Travail collaboratif en ligne gratuit: scribblar (voir Travail collaboratif sur et avec le web: de mieux en mieux et gratuit )

8) Questionnaires, sondages, questionnaires gratuits en ligne: Survey Monkey

9) mettre une vidéo en ligne gratuitement sur plusieurs plate-formes: TubeMogul  (Hey ! est payant  voir  Mettre une video en ligne sur plusieurs sites en meme temps )

10) Système de statistiques gratuit qui vous indique mieux que Google Analytics par quelles requêtes ou quels liens les internautes viennent: statcounter.com

11) Audit de vos concurrents: SEOworkers, Semrush: voir  Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic

12) Boost de vos pages web entièrement gratuit: http://www.le-site-des-petites-annonces-gratuites.com/blog_booster/  (formulaire de soumission http://www.tubbydev.net/blog_booster/index.php )

Blogs et modes: cas concret sur 7 mois et 7 blogs

Un client nous a fait créer et tenir pendant 7 mois 7 blogs. 6 de ces 7 blogs avaient des sujets en relation avec la mode, lle septième avec les restaurants et bars. Sur les 6 sujets relatifs à la mode, 2 se marchaient un peu dessus ;-)) car ils avaient rapport avec les chaussures ,, 2 étaient de très petites niches.

Voici l’évolution de l’audience obtenue à partir de Septembre jusqu’à aujourd’hui (31 mars), mois par mois.

Lire la suite "Blogs et modes: cas concret sur 7 mois et 7 blogs"

Google Adwords: la preuve qu’on peut y arriver seul et sans rien connaître au départ

Google révolutionne les habitudes et règles de la vie réelle non seulement par sa présence mais aussi par ce que ses multiples outils permettent. Le meilleur exemple en est la publicité, domaine où règnent des intermédiaires, des pubards, des agences qui récupèrent l’essentiel de la dépense des annonceurs au nom de leur “connaissance”.

Les agences de pub sont à la publicité ce que les banques sont à la finance: des intermédiaires trop payés pour la valeur ajoutée qu’ils apportent et comme les banques, les intermédiaires de la publicité savent défendre leur bifteck et la nécessité de passer par eux, que ce soit par des théories tautologiques ou par de multiples invitations et traitements VIP des personnes qui travaillent chez les annonceurs (verser des dessous de table se fait de moins en moins puisqu’inviter machine et machin à des conventions au soleil n’est pas trop répréhensible ;-)).

Donc Google avec AdwordsAd planner ( lire Google Ad Planner ou la fin de certaines agences de rp et pub ) ou DFP ( Google DFP small business ou le chainon manquant ) est en train de tout casser.

Avec ces outils, plus besoin d’agences de publicité pour réaliser sa propre campagne de publicité sur le web. Il suffit de lire la notice et d’écouter les recommandations de Google. Le prix est le prix du marché et pas le prix des intermédiaires qui s’engraissent.

Les possibilités de Google sont une aubaine pour les petits, les PME tant que les “gros” annonceurs font encore du “display” (les annonceurs “autruches” expliquent qu’il s’agit d’image ;-))) avec des rentabilités d’investissement publicitaire ridicules par rapport au modèle CPC.

Pour les gros annonceurs ou ceux qui rêvent de l’être en commençant par avoir les mêmes dépenses ;-)), certaines agences se sont même reconverties dans la gestion d’ Adwords pour autrui !!  Elles essaient de prendre un fixe mensuel et prennent de toutes façons un % du budget Google Adwords ;-))  Un enfant comprendrait que leur intérêt est donc de dépenser le + possible, ce qui est à l’inverse de l’optimisation des coûts de l’annonceur…

C’est vrai qu’il est plus facile d ‘externaliser et de se faire caresser dans le sens du poil que d’essayer de faire soi-même .. bien que tout soit très simple.

Ok, ça suffit les diatribes contre les parasites, ils s’éliminent d’eux-mêmes en général sauf si ils ont une utilité, en l’occurrence  celle de renforcer l’ ego de la personne avec qui ils traitent chez leur client (comment sinon supporter d’être un employé moins payé que ce qui est dépensé en pub pour maintenir parfois l’audience d’un site web qui s’écroule si on n’achète plus de trafic ;-))))

Contre exemple parfait de ce petit monde et de ces arrangements entre egos et amis: allomarket !

A la base d’ Allomarket, il y a Olivier Brocheriou, un garçon qui avant toutes choses est le héros d’un film culte: 4 garçons plein d’avenir (quelques vidéos de ce film à la fin de cette note ;-)) et donc a déjà soigné son problème de reconnaissance et d’ ego ;-))

Olivier est devenu ensuite blogueur et e-commerçant ou e-picier plutôt avec Allomarket, un site qui vend des choses en VPC, un site de VPC moins cher que les Télé shopping de TF1 ou M6 ;-)

pub

Olivier a donc commencé à étudier les moyens d'avoir du trafic naturel (avec nous sinon vous croyez qu'on parlerait de lui ?? ;-)) et avec Google Adwords .

Objectif: dépenser moins que ce que rapportent en bénéfices les ventes réalisées grâce à l’audience apportée par Adwords.

Olivier a donc lu la notice d’adwords, fait des essais, multiplié les campagnes, essayé de mettre des choses générales ou des choses précises, jouer la longue traîne ou bombarder sur les hits, etc, etc.. et il a trouvé la configuration optimale pour faire tourner allomarket au maximum de rendement.

Autre détail qui a son importance: allomarket tourne sur powerboutique, l’excellent système de boutique en ligne (à tous ceux qui ont des envies de e-commerce et qui veulent commencer par développer une usine à gaz rien que pour avoir leur “propre” site.. regardez powerboutique, ça sera moins cale et beaucoup plus performant et surtout beaucoup moins cher  -la version à 100 euros par mois est optimale pour pouvoir gérer le seo, les catégories, les clients, les commandes et surtout les exports de clients ou de fichiers produits vers d’autres systèmes car le e-commerce c’est souvent 50% ou + de commandes qui viennent d’autres sites … Pour powerboutique aussi, Olivier s’est débrouillé tout seul: pas la peine d’enrichir des informaticiens ou “spécialistes” du web qui au mieux ont vendu 3 legos sur ebay ou 1 livre sur amazon et n’ont pas l’orientation d’esprit pour comprendre ce qui est utile et nécessaire et ce qui est gadget et superflu)

Olivier a été contacté récemment par Dieu ..  Google .. qui lui a demandé l’autorisation de le citer en exemple dans les études de cas d’ adwords  : https://www.google.com/intl/fr_fr/adwords/select/success/allomarket.html

Si vous aussi vous avez envie de devenir e-picier, c’est à dire e-commerçant sans dépenser n’importe comment, surtout pour des choses qu’on peut faire soi-même, n’hésitez pas à contacter Olivier  (contact  arobas  allobuzz.com  ) , ça vaudra tous les conseils de soi-disant spécialistes !

Bravo Olivier ! C’est gros gavaaaaaaage Adwords ;-))

Et maintenant quelques vidéos de 4NGPA parce que c’est le printemps ;-))

Lire la suite "Google Adwords: la preuve qu’on peut y arriver seul et sans rien connaître au départ"

Position dans Google d’ un site web pour un mot clé et évolution des positions

Encore un outil en ligne pour connaître la position d’un site dans Google pour un mot clé ou l’évolution de la concurrence pour ce mot dans Google: http://www.keyrow.com/

Les résultats sont moins fiable que ceux donnés par Goldorank ( voir Connaître sa position dans Google et autres moteurs de recherche )mais http://www.keyrow.com/  précise l’historique des bases de données sur lesquelles il s’appuie et permet la comparaison entre 2 sites.

keyrow

keyrow

Voir aussi  Les critères de référencement de Google  ou SEO: encore un outil en ligne d analyse  ou Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic  ou Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO

Le nouveau francesoir.fr

Alors que le nouveau France Soir papier sort à 0.50 euro et invente donc le moitié gratuit ou moitié payant, le nouveau site francesoir.fr a aussi lui fait son apparition. Nous ne sommes pas du tout spécialistes de la presse écrite donc on ne parlera pas ici du journal France Soir et de sa ressemblance avec le Parisien ou avec 20 minutes ni du fait qu’effectivement, sous l’impulsion d’un patron russe (si cette affaire est autre chose qu’un service rendu au futur potentiel constructeur de bateaux que la France veut vendre à la Russie ….) , il se pourrait bien que les medias français découvrent un autre format de journaux (qui a déjà mis les pieds en Russie sait par exemple que les gratuits sont plus nombreux et de meilleure qualité parfois que les gratuits en France).

On va parler de francesoir.fr le site web qui pour le coup aurait pu être mieux du premier … coup pour gagner la bataille des medias en ligne, bataille pas compliquée à gagner si on a un regard neuf et qu’on ne cède pas aux ornières dépensières de journalistes migrés sur le net comme des pingouins installés au Sénégal (lire  Le vrai problème des medias classiques sur Internet: le coût de production de la page web  ).

Page d’accueil de francesoir.fr

Après une petite intro présentant la Une du jour (on se croirait chez Bolloré Medias, les gens qui ont du développer leur site pour les 8 utilisateurs de Minitel qui regardent Direct 8 en se rappelant les années 80 ;-)))

on arrive sur http://nouveau.francesoir.fr/

Lire la suite "Le nouveau francesoir.fr"

Facebook et la pédophilie

Les medias et les gens semblent découvrir que Facebook, le machin marketing qui réinvente un réseau dans le réseau ou fait un remake d' AOL aux débuts du web, est un machin où se baladent pédophiles, arnaqueurs, voleurs, menteurs, mythomanes et autres gens .. normaux.

Quoi ? On vous aurait menti à l'insu de votre plein gré ? Facebook ne serait pas le monde de oui-oui et il y aurait des méchants ?

Le Dailymail raconte comment concrètement on peut facilement être en contact avec plein de pédophiles sur fesse de bouc Facebook .

Comme le rapporte aussi écrans.fr : Facebook a été notamment mis en cause par l’organisme CEOPl’installation d’un « bouton » sur leurs pages permettant aux ados contactés par des internautes majeurs de prévenir immédiatement la police (Child Exploitation and Online Protection Centre) pour avoir ignoré leurs multiples recommandations quant à l’installation d’un « bouton » sur leurs pages permettant aux ados contactés par des internautes majeurs de prévenir immédiatement la police .

Ce qui est marrant c'est que suite à cette polémique qui prend beaucoup d'ampleur, Facebook a réagi en menaçant de poursuite et en obligeant l'article à changer son titre (où figurait avant le mot Facebook).

Pourtant, il y a quelques temps, Mark Zuckerberg déclarait: "Les gens sont à l’aise, non seulement avec le fait de partager de plus en plus d’informations de tout ordre, mais ils sont également plus ouverts, et à plus de personnes. La norme sociale a évoluée ces dernières années."

Cette affirmation devrait donc être valable aussi pour lui et sa société qui ne devrait donc pas être gênée par être ouverte à tout, à toutes et à tous (comme par exemple aux groupes de type "Il n'y a pas de pédophile, il n'y a que des enfants faciles) et notamment aux critiques ...

Mais comme d'habitude, on est dans le "Faîtes ce que je dis et pas ce que je fais" .. ;-) .. comme d'ailleurs pour d'autres sujets à propos de Mark Zuckerberg (http://www.zataz.com/news/19992/Mark-Zuckerberg---facebook--hacker--sabotage.html  ou http://techno.branchez-vous.com/actualite/2010/03/facebook_mark_zuckerberg_plagi.html )

Autre aspect comique des choses sur Facebook, les supers censeurs du web qui ont inventé Hadopie et Loopsi ou les politiques qui twittent  ne se soucient pas le moins du monde de ce qui se passe sur Facebook (pourtant aussi facile à bloquer que la vente d'objets nazis sur ebay)  où il y a aussi, comme sur tous les réseaux de ce type -voir Liste de reseaux sociaux , des moyens ultra simples de proposer et d'échanger des films ;-))

Finalement oui, on est un peu dans le monde de oui-oui ;-)

Voir aussi Facebook se fout de la gueule du monde


Les critères de référencement de Google

Le Graal du web est de connaître la manière dont Google référence les pages web. Google communique très peu sur ceci pour éviter que tous les petits malins en profitent pour installer en bonne position des pages qui ne seraient pas "pertinentes", "légitimes" au sens google du terme, à savoir "intéressantes" pour l'internaute pèlerin.

Pertinence, intéressant , légitime... des mots eux mêmes compliqués à définir tant la manière de les considérer peut être différente.

Quelque chose d'intéressant est-il quelque chose qui est "cherché" ou quelque chose qui "éduque/informe" ? Le catch est-il intéressant pour les enfants qui adorent les cartes de catch ? La grammaire est-elle intéressante pour eux car elle forme leur esprit ?  La réforme de la santé aux USA est-elle intéressante pour les français (comme semblent le penser nos journalistes qui sont toujours éducateurs dans l'âme) ou est-elle inintéressante en France comme semblent le montrer les statistiques de recherche de Google à ce sujet ?

Le Graal de Google est lui d'approcher avec ses algorithmes la façon d'appréhender tout ceci "humainement".

Avant même les formules mathématiques, il y a les critères que prend en compte Google. une simple recherche sur le web en donne certains mais essayons d'aller plus loin.

On peut séparer a priori les critères de référencement de Google en groupes:

  • le domaine auquel se rattache la page web considérée
  • la technique qui a "construit" et contient la page web considérée
  • les liens de la page web considérée
  • la "réputation hors liens" de la page web considérée

Lire la suite "Les critères de référencement de Google"

SEO: encore un outil en ligne d' analyse

Vous connaissiez (ou pas d’ailleurs ;-))  outiref (voir Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO ) mais vous n’aimez pas les couleurs ou adorez utiliser d’autres outils.. Voici Seoworkers. (Voir aussi  l'article "Les outils gratuits du SEO" )

A la base, Seoworkers est un site web de SEO (avec des tutoriaux lisibles et des offres de services) mais c’est aussi une   sélection d’outils de SEO dont quelques uns intéressants.

Lire la suite "SEO: encore un outil en ligne d' analyse"

Google DFP small business ou le chainon manquant

Google poursuit sa progression loin des projecteurs de l’actualité.

On parle de facebook, twitter et on délire sur leurs possibilités. On parle de taxe sur les revenus publicitaires de Google ?

Pendant ce temps, les cerveaux et stratèges de Google continuent de penser avec plusieurs temps d’avance.

Après Ad Planner qui ouvre à tous ceux qui le veulent, gratuitement, les chiffres de la fréquentation des sites web et autres informations (mettant à mal les mensonges et “surventes” de certaines agences de rp, de pub ou de start-ups) – voir  Google Ad Planner ou la fin de certaines agences de rp et pub    ,  Google lance, après plusieurs mois de travail technique, une amélioration de Google Optimiseur d’espace publicitaire qui est en fait un ultime pas vers la domination totale de la publicité en ligne: DFP small business.

DFP small business est un serveur d’annonces, c’est à dire un outil qui permet à un éditeur (dans sa version small business à de petits éditeurs comme des blogueurs par exemple), de gérer toutes leurs campagnes de pubs.

On commence par définir dans DFP small business les zones du site ou du blog où on veut vendre de la pub: les “inventaires” dans le langage DFP .

Lire la suite "Google DFP small business ou le chainon manquant"

Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic

Tout savoir des adwords qu’achètent vos concurrents, tout savoir des mots clés où certains sites sont bons, tout savoir de la provenance du trafic d’un site ?

Vous en rêviez ? Hé bien profitons des vacances et du printemps pour vous satisfaire et pour présenter quelques outils gratuits très puissants qui aident à comprendre ou à espionner les sites web et leurs secrets ;-))

Aujourd’hui, un des tops sites pour ça: semrush

Lire la suite "Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic"

Tuer un moustique avec un laser chez TED

Il se passe toujours des choses intéressantes chez TED (voir aussi  Développer un 6ème sens ou un 3ème oeil avec le net ?). Cette fois-ci c’est comment tuer un moustique avec un laser (voir vidéo ci-dessous). Pour l’instant, le politiquement correct fait qu’on parle peu d’applications militaires …

Google Buzz contre facebook

Jusqu'à présent challenger ou innovateur, Google doit innover dans un nouveau rôle inhérent à sa position dominante: le glouton.

Etant de fait le plus gros réseau social puisque tout le monde l'utilise, Google ne peut pas se permettre qu'une grenouille comme Facebook devienne un boeuf et le concurrence (ce qui peut arriver si une masse plus ou moins grande de décérébrés n'utilisent QUE facebook sur le net comme au tout début avec AOL ou autres).

Google a commencé par indexer les pages Facebook (et comme Google sert aussi de navigateur, Google devient de fait une composante de Facebook).

2ème étape: Google lance sur Gmail Google Buzz (voir vidéo ci-après et essayez dès maintenant via http://www.google.com/buzz) avec une bonne place accordée à Twitter (qui n'est rien d'autre que le mur de Facebook).

Le combat sera intéressant à suivre d'autant plus que Google Gmail a déjà une petite expérience avec son chat qui a bien sabordé Skype mais lui a surtout et sûrement appris comment s'y prendre ;-)

Autre avantage: Google pourra offrir aux marques et aux marchands de véritables moyens de gagner de l'argent sur un réseau social contrairement à Facebook .

Pour ça, on parie sur Google Buzz gagnant contre Facebook.

Liste de CMS

Suite à l’article sur le super service de 2ip.ru  (voir Services autour d’ une IP ), voici une liste des CMS actuels les plus courants:

Lire la suite "Liste de CMS"

Services autour d’ une IP

espion-IP On a tous un petit service online pour checker une adresse IP, la pinger, savoir où elle est localisée et autres infos.

Ce service russe: 2ip.ru  offre de remarquables possibilités:

http://2ip.ru/speed/    vitesse de votre débit

http://2ip.ru/whois/  tout ce qui concerne les whois, lookup d’une IP

Votre IP va-t-elle porter bonheur ou pas ? ;-)  http://2ip.ru/happy-ip/

Au passage un petit anonymizer: http://2ip.ru/anonim/  une vérification de virus sur des fichiers http://2ip.ru/antivirus/   une vérification d’ouverture éventuelle de ports: http://2ip.ru/check-port/

Temps de réaction de votre ordinateur: http://2ip.ru/ping/

Sur quel CMS tourne le site web www.machin..   http://2ip.ru/cms/  (marche si le site n’est pas trop customisé)

Tous les sites web qui sont sur une même IP: http://2ip.ru/domain-list-by-ip/  (pas mal ça non ?  ne mettez pas le http://  )

Les statistiques d’un site (ne marche visiblement que pour les sites web russes): http://2ip.ru/site-statistics/

Liste de réseaux sociaux

Votre patron vous tanne pour investir les réseaux sociaux ? Vous pensez que vous arriverez à développer l’audience de votre site en allant sur tous les réseaux sociaux ? Vous avez pour projet de construire un énième réseau social hyper génial ou hyper généralisé ou hyper niche ? Vous voulez embrouiller encore + quelques investisseurs en leur décrivant comment on va parler de votre site de location de mouches à une aile sur tous les réseaux sociaux ? Vous avez du temps à perdre ? Vous cherchez un moyen de chopper plus facilement que sur meetic ?

Vous avez tous un point en commun : vous cherchez la liste de tous les réseaux sociaux :-))

Tubbydev a pensé à vous en lisant quelques trucs sur les réseaux sociaux (qu’on ne décrira pas ici car sinon tout el monde évitera de donner des infos sur les réseaux sociaux tellement c’est facile à voler ;-)))

donc voici quelques liens qui vous permettront de trouver tous les réseaux sociaux:


Liste générale de réseaux sociaux: http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_social_networking_websites

Liste de réseaux sociaux allemands:  http://fudder.de/artikel/2008/04/09/175-internet-communitys/

Liste de réseaux sociaux espagnols:  http://es.wikipedia.org/wiki/Anexo:Redes_sociales_en_Internet

Liste de réseaux sociaux italiens:  http://it.wikipedia.org/wiki/Rete_sociale

Liste de réseaux sociaux français:    http://fr.wikipedia.org/wiki/Réseautage_social

Liste de réseaux sociaux russes:  http://ru.wikipedia.org/wiki/Социальная_сеть_(Интернет)

Si vous êtes trop fainéant pour aller sur wikipedia, alors utilisez le seul réseau social valable: google  ;-)) ou coltinez vous cette liste de 700 réseaux sociaux du monde:

Lire la suite "Liste de réseaux sociaux"

Surveiller les changements d’ un site

Un outil pratique pour surveiller les changements d’un site: http://www.changedetection.com

Vous indiquez l’ URL à surveiller et vous êtes averti chaque fois qu’il y a un changement.

Autres fonctionnalités de Changedetection:

comparaison entre 2 pages web (utile quand vous changez le code ou quand vous voulez voir pourquoi telle page est mieux référencée que telle autre ou ce que machin a changé quand il a copié votre petit site rien qu’à vous;-)): http://www.changedetection.com/comparepages.html

La page http://www.changedetection.com/forwebsites.html  vous permet aussi de mettre sur vos pages web un petit outil permettant à vos visiteurs espions d’être alertés quand qqch change ;-)

image

Comment augmenter son audience grâce aux images des autres ? exemple avec paperblog

De nombreux récupérateurs de flux transformés en sites à but d'audience utilisent tout un tas de techniques et ruses pour optimiser leur audience.

C'est assez logique mais parfois la manière dont c'est fait, sans en informer directement  la source ni en proposant un partage des gains, est limite.

Un exemple avec paperblog.fr

Certes, pour être repris dans Paperblog, il faut s'inscrire mais tout n'est pas dit à ce moment là. Le fait que tout l'article est repris et pas seulement le flux RSS et que donc le bénéfice sera quasiment nul en audience opur le blog source n'est pas vraiment indiqué.

Ensuite, il faut savoir que pour se désinscrire c'est très compliqué: concrètement il faut changer son flux RSS dans l'interface mais tout ce qui a été auparavant repris reste sur paperblog (il faut alors envoyer un mail avec la liste de tous les articles qu'on souhaite voir enlever...)

L'autre ruse de paperblog est plus subtile:

Les image d'un article  en sont pas celles de l'article mais sont "retraitées" par paperblog sur ses serveurs .. et cela devient donc des images paperblog pour Google.

En procédant ainsi, Paperblog augmente en + son audience grâce aux images .. des autres.

Un exemple au pif avec cet article

http://www.paperblog.fr/2739942/interview-johnny-depp-pour-alice-in-wonderland/

Les images ne sont plus celles de l'auteur mais deviennent celles de paperblog

http://media.paperblog.fr/i/273/2739942/interview-johnny-depp-alice-in-wonderland-L-1.jpeg

Le petit monde de la pub et la chute de l'ancien modèle

La crise a bon dos pour expliquer la chute des investissements publicitaires.

Pour se rassurer sur ce qu'une de leurs icônes fan de Rolex a qualifié de grande s.. , les régies pub à l'ancienne se gargarisent en regardant la stagnation des investissements publicitaires sur le net.... sauf que le détail des chiffres ne résiste pas à cette idée de stagnation.

En fait, le modèle classique de publicité sur le net (issu du modèle des médias en dur), à savoir le paiement par visualisation est en train de chuter à vitesse vertigineuse comme le montrent les chiffres publiés par le Figaro la semaine dernière:

Pub-internet

Les commentaires d'un certain Luc Tran Thang dans le reste de l'article montrent aussi le décalage des "professionnels" ou la peau de saucisson qu'ils veulent garder devant les yeux.

Les "gros" sites web (ceux qui achètent la majeure partie de leur audience et/ou ont des coûts de publication par page complètement délirants  voir  Le vrai problème des medias classiques sur Internet: le coût de production de la page web) vendent encore beaucoup de pub sur la base de visualisations avec des systèmes de mesure comme médiamétrie/Nielsen, basés sur des pseudo-études qui essaient d'expliquer qu'il y a un intérêt quelconque à ce modèle pour les annonceurs.

Sauf que la bonne crise aide ceux-ci à réfléchir sur leurs coûts et à prendre en compte le fait que le paiement à la performance est beaucoup plus intéressant.

Il n'est pas rare qu'une bannière d'affiliation s'affiche 50000 fois avant de provoquer 40 clics et 1 seule vente qui coûtera 10 euros à l'annonceur donc traduit en équivalent "cpm" 10 euros pour 50000 vues ;-))

Aux USA, l'affiliation représente par exemple la majeure partie des revenus des blogs, avec par exemple des plate-formes très optimisées comme http://www.clickbank.com (et les habituelles systèmes comme cj.com qui ont beaucoup plus d'offres que leurs équivalents français).

La révolution se fait sans bruit sur le web français ou petit à petit les marques connues commencent aussi à proposer de l'affiliation. Quand l'heure des premiers comptes aura sonné, il y a fort à parier qu'elles abandonneront la pub "classique" à la visualisation et que magazines "mis" sur le web et "agences de pub classiques" devront changer de modèle car il faudra prouver leur performance et leur valeur d'intermédiaire entre celui qui diffuse l'info et permet la vente et la rentrée d'argent et le vendeur.

Parions qu'entre temps, tout un tas de gens expliqueront que le monopole de Google sur la publicité de type PPC est scandaleuse et qu'il faut "maintenir" le "modèle" français avec dans le même temps des hurlements au loup des magazines traditionnels qui pleureront leurs sites web faits par des escouades de gens et dont la rentabilité,  dans un monde économiquement sain (sans petites ententes entre souris et rats du fromage), est aussi hypothétique que leur présence dans les premiers résultats du seul vrai média du web français, google .

Gestion de notes

Gestion de notes (pas de musique mais de meeting, de présentations et autres), à mi-chemin entre twitter, les mails (quoi de mieux que de s'envoyer à soi-même un mail quand on veut prendre des notes ?), les organiseurs zers, voici ketchup: http://useketchup.com/

ouais bof

Système pour collecter, gérer, dépenser de l'argent en commun sur le web

Si vous êtes une association, un club, une communauté (ce dernier mot pour rassembler tout et n'importe quoi puisque telle est sa définition maintenant), vous aimerez We Pay.

We Pay. permet, en ouvrant un compte, de collecter de l'argent d'un groupe et d'utiliser ensuite cet argent.

Bien sûr d'autres systèmes le permettent aussi (comme paypal) mais est remarquablement bien organisé et simple pour les groupes.

Internet devient vraiment de plus en plus communiste ;-)) Effet chinois ou défaite du capitalisme classique ? ;-)

Wepay

Taxe sur Google: Zelnik et Toubon sont-ils magiciens ou arrêtés au XXème siècle ?

Zelnik-toubon 2010 commence fort ! Alors que les miliciens d' Hadopi glandent dans des locaux immenses sans rien à faire avant longtemps (mais l'important est que l'etablishment se félicite de cette exception cuculturelle française ;-)) voici 2 nouveaux comiques avec un projet encore plus réaliste que celui de réduire le déficit de la France.

Zelnik et Toubon, connus pour être très au fait de ce qui s'est passé dans le monde numérique récemment proposent de taxer Google.

Lire la suite "Taxe sur Google: Zelnik et Toubon sont-ils magiciens ou arrêtés au XXème siècle ?"

Relatious, un mixte de twitter facebook doctissimo et meetic ?

Nos lecteurs (oui il semble qu’il y en ait qui nous supportent régulièrement ) se rappellent peut-être de notre credo actuel:

X nouveau projet web

X =   a% Facebook + b% Twitter + c% Youtube + d% ebay + E

avec E étant une constante d'ambiance appartement à un ensemble de mots à la mode comme "environnement" , "éthique" , "trash", "xtreme", "politique", "X", "recherche", "éducation", "mondialisation", "économie", etc...

et avec X appartenant à un ensemble déterminé par les points d'une matrice à 3 dimensions  domaine, activité, localisation géographique.

Nous avions cité Halogen (voir Halogen; bon exemple du web 3 ? )

et voici Relatious.


Relatious

 

Relatious fonctionne comme Twitter (lui même module “mur” de facebook) dans le domaine des “relations humaines” à la façon forum de doctissimo avec une potentielle porte grande ouverte vers un meetic killer (ou alors simplement de l’affiliation) puisque de plus en plus, avant le truc il faut attirer vers le truc (surtout dans ce domaine ;-)).

Comme grâce à Google et d’autres, le contenu est enfin redevenu + important sur le web que le contenant, Relatious a toutes les chances de marcher d’autant plus que plusieurs langues sont d’ores et déjà utilisables.

En améliorant quelques trucs techniques comme la balise description et le texte qui apparaît pour les moteurs de recherches pour les messages.

Par exemple http://relatious.com/daxter pourrait donner autre chose qu’une balise description “here’s a place where ….  “ et autre chose comme texte visible en premier que  ‘relatious relatious – it stays between us (and the web ..à Log in : log in; password remember me forgot tour password ? etc… ;-))

Si un des participants actifs de relatious nous lit: un petit tour sur Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO et Relatious sera rapidement au top du top de Google d’autant plus que George Bush d’occupe des “complaints” du site   (voir dans  http://relatious.com/aboutus.php  )

 

Les nouvelles méthodes de Google marquent-elles la fin du SEO ?

La recherche personnalisée de Google, qui est en vigueur dans le monde entier, dans 40 langues, et concerne la grande majorité des utilisateurs de Google (car elle est activée par défaut) sonne-t-elle le glas du SEO et de tous les efforts "techniques" de référencement ?

La mise en avant par Google des choses "locales" en fonction de la localisation de l'internaute est-elle le carillon qui accompagne le glas ?

La prise en compte de plus en plus grande par Google des choses "évènementielles", c'est-à-dire d'actualité vs les choses de "fond" est-elle le clocher qui abrite les 2 précédentes cloches ?

Lire la suite "Les nouvelles méthodes de Google marquent-elles la fin du SEO ?"

Google Goggles

Vous rappelez-vous de l'engin terrible vu dans  Développer un 6ème sens ou un 3ème oeil avec le net ?   et de la nouvelle manière dont Google envisage de trier et montrer les images ? (voir Avec Google Image Swirl, Google réinvente la recherche d' images   ).

L'affaire avance encore un peu plus avec Google Goggles:

Comment augmenter son audience, ses pages vues et son nombre de visiteurs sans rien faire ?

En 2009, il existe encore une économie virtuelle basée sur le nombre de pages vues et de visites de certains sites.

La pub (à cause de la bêtise ou de la méconnaissance de certains annonceurs ou parfois à cause de magouilles entre personnes travaillant chez des annonceurs, agences et sites) n'est pas encore complètement passée en pub payée au clic ou à l'action (affiliation par exemple) alors que c'est le seul vrai moyen win-win de publicité sur le net.

Pour bien montrer à quel point ce système est idiot, nous avions inventé il y a quelques années un petit logiciel qui simulait des pages vues via des proxy. C'était Moreclic 1, qui fonctionnait sur windows 98.

Voici la version 2 de Moreclic, qui fonctionne sur windows XP (nous sommes toujours en retard sur les OS car on est toujours mieux sur les terrains désertés ;-)).

Moreclic est entièrement gratuit et vous pouvez le télécharger sans peine et sans risque via ce lien (fichier zip)  .

Moreclic est très simple de principe. On introduit dans Moreclic une liste de proxy (voir après) et on lance le logiciel. Moreclic simule ensuite l'ouverture de la page cible indiquée VIA les proxies. Si ceux-ci sont de bons proxies, le site cible croit qu'il s'agit d'une visite. SI les proxies ne sont pas bons, soit ils bloquent la requête et moreclic passe au proxy suivant, soit la requête passe mais comme venant de votre IP (ce qui n'ajoute pas une visite supplémentaire)

Une fois dézippé, Moreclic vous apparaîtra de la façon suivante:

Moreclic
Dans "URL", vous indiquez l' URL cible où vous voulez faire monter l'auidience.

Dans "Timeout", vous indiquez le temps maximum d'essai par proxy

Dans "threads", vous indiquez le nombre de proxies à traiter en même temps (vous pouvez en indiquer plusieurs SI l'ordinateur sur lequel vous utilisez Moreclic a de la mémoire sinon restez à 1 ou à rien ).

Ensuite la partie "proxies". Vous pouvez télécharger DANS moreclic des proxies à partir d'un site comme http://www.multiproxy.org/tyxt_all/proxy.txt ou http://www.proxylists.net/proxylist.php?HTTP (avec le bouton Load from Sites).

Vous pouvez aussi télécharger les proxies à partir d'un fichier texte simple où vous aurez préparé votre liste sous la forme de

1 ligne = 1 proxy sous le format :  xxx.xxx.xxx.xxx:yyyy  ou xxx.xxx.xxx.xxx est l'adress Ip du proxy et yyyy son port

On peut aussi ajouter les proxies un par un avec "Add" et bien sûr nettoyer la base de proxies.

Ensuite on lance Moreclic avec "Execute"  et suivant la chance et la préparation de la liste de proxies cela marche ou pas.

On obtient par exemple:

Moreclic-action
Dans cet exemple, les "bons" proxies qui ont laissé passer la requête sont en vert; les ratés sont en gris.

En bas, on voit le nombre de proxies de la liste, le nombre de proxies passés et ratés (inertes).

Comme vous l'aurez compris, tout dépend de la liste de proxies et ceux-ci changent de plus en plus vite. Il faut donc avoir de bons sites de proxies et préparer sa liste attentivement.

Pour exploiter sérieusement (industriellement :-)) les possibilités de Moreclic, soit vous étudiez tous les proxies auparavant avec Moreclic sur un site test et vous lancez ensuite Moreclic, soit vous récupérez d'énormes listes et vous lancez Moreclic sur un ordinateur à part et attendez de voir ce qui se passe.

Autre façon d'utiliser Moreclic ? Vers le site d'un concurrent pour le décrédibiliser ;-)

Prolongement de Moreclic pour les geeks ? y ajouter un module de clic sur un lien préalablement ciblé... Par exemple un lien adword sur une page de résultats Google .. ce qui peut avoir pour effet de consommer tout le budget pub de votre concurrent et de vous laisser seul annonceur sur la page ;-)))

ou ajouter un module qui vise une page où il y a du ebuzzing ou du blogbang et simule une visualisation (qui venant via un proxy ne sera pas déterminée comme venant d'un clic frénétique d'un petit obsédé perdu dans une mansarde et voulant gagner 3 francs ;-)))

Amusez-vous bien ! Et n'hésitez pas à poser des questions dans les commentaires.

Reconnaissance de caractères OCR en ligne

Incroyable web ! Maintenant plus besoin de scanner ou de style scanner accouplé à un logiciel de reconnaissance de caractères (OCR): cela existe en ligne !

Sur FineReader Online, vous pouvez uploader un document scanné ou une photo et le récupérer (au bout d'un certain délai) en format wordn excel ou pdf.. et ceci avec plusieurs langues dont même le russe et l'ukrainien !!

Pour l'instant, la bêta version permet ceci pour 10 documents par jour.

Reconnaissance-caractere-li

Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO

Suite à la note  “Audit de site internet”, nous avons reçu des demandes auxquelles nous répondons en fonction du temps dispo (puisque c’est gratuit). Dernière en date dans les commentaires de la note, Mr Boitel à propos de son site http://www.cousette.com/.

Profitons en donc pour faire l’ audit de ce site “publiquement” afin que vous aussi puissiez le faire (sans passer par des sociétés pseudo pros qui exigent des sommes énormes).

Pour examiner le site http://www.cousette.com/ nous allons regarder 3 pages:

(Attention, quand vous lirez cette note, peut-être que certaines choses auront changé et que les URL ou remarques faite n’auront plus lieu d’être si le propriétaire du site a “corrigé” ses pages).

1) Page d’accueil du site, référencement naturel et SEO:

Cousette-accueil

Questions à se poser à propos de la page d’accueil ?

11) Le titre de la page d’accueil (visible tout en haut du navigateur dans la barre bleue): “Cousette – Achat tissus au mètre, découvrez notre sélection de tissus” —> est-ce un bon titre pour le site web ?

12) La page d’accueil indique-t-elle à Google de manière concrète et précise de quoi parle Cousette ?

13) Quand Google vient regarder cousette.com, arrive-t-il facilement à tout comprendre et regarder ?

– y a t il des freins “techniques” ?

– les images sont-elles “pertinentes” ?

– l’accès aux autre pages du site est-il possible ?

– y a t il un “guide” pour que Google prenne en compte les autres pages du site web ?

La réponse à la question 11 est essentielle: Cousette a mis visiblement en titre (la première chose vue par Google -un internaute lui regarde rarement ceci et comprend par les images et l’ensemble que son cerveau arrive à appréhender alors que Google n’est qu’un robot régi par des algorithmes) SES mots mais sont-ce les mots par lesquels les cibles de Cousette risquent de venir ?

Pour vérifier ceci, c’est très simple: un petit tour sur https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal

et on apprend par exemple GRATUITEMENT et facilement QUELS SONT LES MOTS ET EXPRESSIONS LES PLUS RECHERCHées pour “tissus”:

referencement tissus

et quels sont les mots et expressions associés à tissus (par Google donc par les statistiques de “recherche”):

Tissus+

Bien sûr, “cousette” ne figure pas dans ces mots ;-))  (pas encore) mais surtout les “bonnes” expressions comme par exemple “tissus d’ameublement”  qui est une expression cherchée n’est pas elle dans le titre du site, ce qui est une sorte de manque à gagner d’audience potentielle: il faut pêcher là où il y a du poisson !!

Passons maintenant à la page d’accueil elle-même:

Cette page rassemble un certain nombre de mots à partir desquels Google and co vont qualifier le “sujet” de la page et donc du site (puisque c’est la page d’accueil).

Regardons via outiref.com  (ceux qui n'aiment pas outiref peuvent utiliser seoworkers  voir SEO: encore un outil en ligne d’ analyse)le texte visible (onglet texte visible):

Seo-texte

On constate que les mots “Bienvenue, identifiez-vous, panier, etc..” gênent un peu le “vrai” texte.

Bien sûr, le vendeur rétorquera qu’il veut que les clients puissent s’identifier et voir leur panier en haut du site.. —> petite astuce: montrez ceci aux internautes avec des IMAGES qui MONTRERONT ce texte mais sans être du texte !!

Autre texte “sans intérêt”: styliste depuis 10 ans chez des créateurs ….”: c’est peut-être intéresser pour convaincre le chaland d’aller + loin MAIS ENCORE FAUT-IL QU’IL ARRIVE DEJA sur la page…  or si la place où il faut mettre le texte pour ATTIRER est utilisée pour ceux qui sont déjà là.. personne ne viendra ..

—> Remplacer ce texte du début par un texte présentant l’activité de Cousette et utilisant les mots et expressions les plus cherchées sur le web à ce sujet (voir avant) afin d’être référencé dans les endroits où les gens cherchent !!!

On touche là un problème général du web: les gens font souvent des sites agréables et pratiques pour les internautes qui y sont déjà …. mais encore faut-il qu’ils y arrivent …

Allons plus loin avec un autre onglet d’outiref: l’onglet “densité des mots”. Google ne prend plus en compte la densité mais celle-ci est utile pour avoir un aperçu du sujet de la page.

Imaginons que nous n’ayons pas vu le page d’accueil du site.. et que nous ayons juste la liste des mots pour nous faire une idée du contenu:

Texte et referencement naturel

Pas mal hein pour un premier site..

On peut cependant améliorer en ayant + d’expressions de 2 et 3 mots clés qu’on prendra de préférence dans celles cherchées -voir plus haut- (tissus ameublement, tissus couture, etc…).

Un petit peu de technique ? Quel que soit le système qui a servi à faire le site, il faut éviter que les pages aient trop d’erreurs. c’est facile à vérifier avec des outils en ligne là aussi gratuits comme par exemple http://validator.w3.org pour le html:

http://validator.w3.org/check?verbose=1&uri=http%3A%2F%2Fwww.cousette.com%2F

1 seule erreur: bravo —> éviter à tout prix d’avoir + de 20 erreurs (allez rigoler sur les sites comme laredoute.fr  http://validator.w3.org/check?verbose=1&uri=http%3A%2F%2Fwww.laredoute.fr%2F  ou les sites faits à grands renforts d’ agences web, de créa et créatifs et de milliers et dizaines de milliers d’euros… et ensuite de “spécialistes” du référencement.. Si Google est gêné dans son examen de la page par des problèmes techniques, il a + de mal à regarder et à comprendre donc le site est moins compréhensible; Dans la vie réelle, si quelqu’un est très sale et parle mal, arrivez-vous à le comprendre autant que quelqu’un de propre s’exprimant bien ???).

Balises mots clés et description: outiref permet aussi de vérifier les balises de mots clés et de description.

Il y a quelques mois, ceci était encore important mais les algorithmes ont progressé et de plus en plus de choses sont faites à partir du texte visible. certains moteurs et annuaires continuent de se fier à ça. Là encore, utilisez les mots et expressions recherchées et non pas VOS mots à VOUS.

Dans le cas qui nous occupe et pour la page d’accueil (voir plus loin pour les autres pages), les balises sont ok aujourd’hui bien que sous-utilisées. On peut ajouter d’autres choses dans la balise description que “ Boutique proposant un large choix de tissus

Images et référencement naturel:

le site cousette a beaucoup d’images .. l’image principale de la page d’accueil a comme adresse (en nov 2009) http://www.cousette.com/img/scenes/patchrond.jpg  Une adresse du type  http://www.cousette.com/img/scenes/patchwork-tissus.jpg serait mieux.

Plus important, l’image a une bonne balise de texte alternatif (clic droit et propriétés). Elle pourrait aussi avoir un titre. Attention d’autres images du site ont parfois un titre mais pas de “texte alternatif” (qu’on voit aussi en restant sur l’image avec la souris).

Dans les titres des images, dans les balises ALT et dans les url, il faut autant que faire se peut utiliser les mots et expressions recherchées. La recherche d’images dans Google apporte beaucoup d’audience. En moyenne, images “bien” nommées avec bonnes balises = 20% d’audience en +.

Si vous êtes dans le e-commerce et que vos concurrents ont des images nommées comme xyz25.jpg sans balise ALT, faites l’effort de nommer les images de vos produits avec de bonnes balises et vous verrez votre référencement et vos ventes s’envoler (là encore, si vous avez un gros concurrent, profitez-en, la plupart des sites de gros sont à hurler de rire dans ce domaine -et compensent ces faiblesses par des dizaines de milliers d’euros dépensés en adwords ou en pub, ce qui nourrit d’ailleurs en général les “agences web” qui leur ont fait ces “faibles” sites .. indiquant encore une fois qu’en informatique et en web, ce sont les prestataires médiocres qui gagnent le mieux et le plus d’argent -et les patrons des ssii et webagencies “stars” le savent très bien ;-))))

Le sitemap .  Cousette a un sitemap http://www.cousette.com/sitemap.xml  Il faut en avoir un pour que Google soit au courant des changements du site. Si vous êtes sous wordpress, utilisez un plugin comme Sitemap generator pour indiquer précisément à Google, Yahoo, bing l’importance de vos types de pages.

Si vous voulez notifier à la main des changements, soumettez parfois votre sitemap via un site comme mypagerank.net (submit sitemap dans la colonne) et bien sûr avev Google webmaster tool http://www.google.com/webmasters/tools/  (cela vous donnera en plus beaucoup d’infos sur la fréquentation de votre site et la façon dont il est vu par Google et ses collègues).

2) Page de catégorie du site, référencement naturel et SEO:

Il faut faire le même travail avec les mêmes outils que pour la page d’accueil sur cette page:http://www.cousette.com/category.php?id_category=5

Premi-ère remarque: l’URL pourait être meilleure si elle était du type http://www.cousette.com/nouveaux-tissus

Le web regorge de conseils et de méthodes pour l’ URL rewriting (nom savant pour ceci): à vous de jouer. Si vous êtes sous wordpress, allez simplement dans Réglages puis Permaliens et indiquez comme structure personnalisée /%postname%/

Page de categorie et referencement naturel

Quel est l’objectif de cette page ?

N’existe-t-elle que pour ceux qui sont passés par la page d’accueil et sont arrivés dessus ?

A priori non, cette page là a aussi beuacoup de chances et même plus d’être “intéressante” pour un internaute puisqu’elle est + spécialisée que la page d’accueil “générale”.

Pourquoi rien n’est fait pour la “spécifier”.

Son titre ? Tissus nouvelle collection, c'est ici que vous les trouverez - Cousette

Bon titre pour ceux qui sont déjà passés par une autre page mais très mauvais titre pour dire à Google ou autre: cette page concerne tel sujet.. A quoi sert  c'est ici que vous les trouverez - Cousette ?

Via outiref, on retrouve le même type de problème (pas de spécificité de LA page) pour les balises mots clé, description et surtout le texte visible:

Bienvenue, identifiez-vous Panier : produitproduits (vide) Votre compte Accueil Le marché aux tissus Cousette-club Contact Nouveautés Carreaux Fleurs Liberty Pois Rayures Unis Matières Coton Denim Imperméable Lainage Molleton Soie Nos Nouveautés Tartan rose Carreaux lurex Velours navy Velours car

En quoi ce texte caractérise exactement le sujet de LA page ?  En presque rien..

—> enlever les bienvenue, identifiez vous etc… (soit les mettre ailleurs, soit les mettre en images) et mettre des mots + intéressants.

Attention, c’est le menu de gauche qui est lu en premier.. Ici ce n’est pas vraiment gênant puisque ce menu concerne le sujet de la page mais dans beaucoup de site, le menu de gauche ou du haut est trop général pour LA page.

Il en résulte que le texte visible n’est pas “pertinent” par rapport au sujet de LA page car il est au premier regard TOUJOURS le même : celui des menus.. (faites vos menus en images ou mettez les à droite !!). Plus le texte pertinent de LA page apparaît en premier, mieux c’est pour qualifier la spécificité de votre page.

La densité des mots sur cette page n’apprend rien de spécifique.

Au delà de ces aspects (regarder aussi les erreurs d’html), le principal problème de cette page est son “utilité”.

Cette page de “nouveautés” peut être utile pour des gens DEJA arrivés sur le site… Mais est-ce que les nouveautés des tissus de cousette sont un bon truc pour attirer des nouveaux visiteurs, des nouveaux prospects ?

Il faut se foutre des déjà clients !! Ils connaissent votre site, y viendront et en 2009, les internautes sont “formés”, ils peuvent cliquer 15 fois pour trouver quelque chose sur votre site qu’ils connaissent déjà.

En revanche, vos futurs clients, vos prospects doivent être les gens les plus importants (sauf si votre site n’est qu’un support à une activité marchande déjà existante comme la FNAC ou Carrefour qui a + d’intérêt à traiter ses déjà clients) —> les pages web et leur organisation doivent être faites pour attirer les nouveaux prospects.

Entre autres, elles doivent être organisées en fonction des centres d’intérêts des prospects.

les outils gratuits de Google comme https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal  ou Google trends ou Google Insight vous indiquent gratuitement ce qui intéresse les gens !!

Ne soyez pas comme les medias du siècle dernier qui veulent éduquer les gens dans le meilleur des cas ou qui se croient intéressants !  Si vous voulez de l’audience, parlez de ce que les gens cherchent !

Les catégories de cousette devraient être plutôt  “tissus ameuiblement”  , “tissus patchwork”, “tissus couture”.

Les “catégories” du menu latéral  (

   ) sont des choses pratiques pour naviguer dans le site (si on y est déjà) et/ou correspondent à l’organisation de l’activité POUR cousette mais pas à ce que les gens cherchent.

Autre petite chose: éviter d’utiliser des mots comme “accueil”, “contact” et tous les mots “communs” dont un robot ne sait pas si ils sont relatifs à un avocat, un garage ou un épicier.

A la place du mot “accueil”, utilisez une image ou utiliser “tous les tissus” ou au pire le nom de la société.

Ne gaspillez pas les mots !!! ce sont eux qui vous “spécifient” et vous rendent “pertinent” sur un sujet donc vous boostent en référencement naturel où dans 95% des cas, il ne s’agit pas d’être mega-optimisé mais simplement + clair que les autres ou simplement “existant”.

3) Page spécifique du site référencement naturel et SEO

C’est le type de page le plus important !! ce sont les pages les plus nombreuses et a priori les plus spécifiques pour un sujet. ce sont ces pages qu’il faut soigner (alors que dans la majorité des cas, les gens qui font les sites passent 80% du temps sur la page d’accueil …)

Dans l’exemple de cousette, nous avons choisi http://www.cousette.com/carreaux/102-tartan-rose.html

Bizarre; l’url n’est pas comme pour les catégories …id=25  mais ceci dit, tartan rose n’est pas un truc mega recherché et pas relatif forcément à des tissus (le site vend du tartan d’athlétisme ? ;-))

page individuelle referencement et SEO

Toujours les mêmes outils

et très mauvais diagnostic :-((

Outiref nous permet de voir qu’à la différence des autres pages (accueil et catégorie), il n y a pas de balise mots clés (un indice que cette page a été moins travaillée que les autres ?).

Le texte visible de cette page est ici non seulement “handicapé” par les éléments mentionnés dans 1 et 2 mais ici par le menu de gauche.

Bienvenue, identifiez-vous Panier : produitproduits (vide) Votre compte Accueil Le marché aux tissus Cousette-club Contact Nouveautés Carreaux Fleurs Liberty Pois Rayures Unis Matières Coton Denim Imperméable Lainage Molleton Soie Echantillons Tartan rose Envoyer à un ami Très joli tartan de coton

Le sujet de la page est “le tissu tartan rose” (on reviendra là-dessus ensuite).

Accueil, le marché aux tissus, cousette club et contact gênent mais , nouveautés, carreaux, fleurs, liberty and co  gênent aussi !

Qu’ont-ils comme “rapport précis” avec “tartan rose”.

Regardez où se retrouve “tartan rose” dans le texte visible (en italique ci-dessus). Presque en dernier.

Regardons un autre aspect de la page: son allure:

pas de mot en gras: les gens passent de moins en moins de temps par page (surtout les nouveaux arrivants), le gras est un moyen de leur faire comprendre de quoi il s’agit sans qu’ils aient à se fatiguer à lire les choses.

Reculez et regardez cette page “tartan rose”: Etes-vous incité à acheter ce tissu ? Pas vraiment à moins que vous ne cherchiez “tartan rose” depuis ce matin ;-))

Cousette pourrait ajouter quelque chose comme “idéal pour un couvre-lit” ou alors d’autres photos pour voir par exemple l’épaisseur qui semble bien confortable ou alors le tissu ‘en situation”, chiffonné: les gens adorent les photos “décalées”, “trash” qui font “vrai” ou “maison”.

Le “Ajouter au panier” n’est pas vraiment une incitation à ol’action.

Ok, des gros trucs peuvent sembler “pas beau” au vendeur mais qui sont ses clients potentiels ?

On touche aussi ici un des problèmes de beaucoup de sites web: ils sont souvent conçus ou imaginés ou voulus par des gens qui ont fait des études et qui voient les choses d’une manière “assez smart”. Si vous voulez vendre des tissus qu’à des csp++, ok, allez-y “smart” mais si votre clientèle potentielle est l’ensemble de la population, n’hésitez pas: allez y franco et mettez les choses à faire en gros !

Ce n’est pas politiquement correct de l’écrire (et ça on s’en fout chez nous ;-)) mais  au moins 50% des gens qui achètent sur le net ne sont pas très malins: expliquez leur où il faut cliquer et n’essayez pas de créer un musée du Louvre pour les clients de Mc Do ! le mieux est l’ennemi du bien.

Si vous êtes vraiment décidé à faire du business sur le net, créez plusieurs types de sites pour plusieurs types de population (même back office pour vous et même produits vendus mais présentations différentes en fonction des prospects !!!).

N’essayez pas de satisfaire tout le monde avec UN site. L’eau tiède ne plaît à personne.

N’essayez pas de chercher vos clients avec vos mots: les gens cherchent avec LEURS mots.

Regardez les journaux: ceux qui se vendent le plus sont ceux qui parlent de ce qui intéresse les gens !

Les journaux nous parlent beaucoup plus de Barack Obama que de Dr House: sur le web français “Obama” est cherché 673000 fois par mois mais “Dr House” 823000 fois … et desperate housewifes 1830000 fois !

A vous de choisir les bons mots de votre secteur: ceux qu’utilisent les gens qui vous cherchent !!!

Nous n’avons pas parlé du processus d’achat sur cousette car nous ne l’avons pas testé. On pourrait aussi aller plus dans le détail mais pour une première approche, notamment dans ce secteur sans grande concurrence “seo ref nat” ce qui précède pourra aider cousette à être bien référencé.

Vos remarques et commentaires (ce qui a été écrit l’a été d’une seule traite et sans relecture donc il doit y avoir des fautes et du radotage ;-)), ainsi que vos questions sont les bienvenus bien sûr ! Et si vous nous contactez pour une petit analyse gratuite de votre site, sachez que l’on répond touujours, parfois avec du délai car on traite plusieurs demandes d’un coup, quand on n’a pas envie de faire les choses du vrai travail

A part ça, pour ceux qui veulent aller plus loin, il existe 2 ebooks vraiment intéressants. Ok ils sont en anglais mais en anglais basique et avec beaucoup de schémas (et puis vraiment, le niveau de concret et de pratique est très au-dessus des bouquins de blabla à ce sujet en France):

SEO Copywriting ebookClick here to view more details

SEO Secrets ebook:   Click here to view more details

Nouvel outil gratuit de management de projet: Project Bubble

"Project Bubble" est un nouvel outil de management de projet et il est gratuit. En plus des fonctions habituelles, Project Bubble permet d'éditer des factures, des relances avec un système plus épuré que les habituelles usines à gaz.

Démo en vidéo (vous trouverez plein d'autres outils de ce genre dans nos archives en utilisant la "recherche" de tubbydev.com ).

Project Bubble | Project Management Made Simple from Halogy on Vimeo.

Connaître sa position dans Google et autres moteurs de recherche

Savoir où on est dans Google, Bing et Yahoo est très utile pour savoir comment y monter. Avant même d'optimiser son référencement (voir Augmenter son audience web et son référencement naturel 5 et articles précédents sur le même sujet ou la rubrique Referencement naturel) il faut bien évidemment savoir où on est (et déjà si on y est, notamment en ce qui concerne les images qui ont une fâcheuse tendance à disparaître dans Google, quand le Safe Search des navigateurs est activé; Google "élimine" les images en se basant a priori sur le % de chair (via la couleur) et la dénomination ce qui peut conduire à quelques incongruités ;-)).

Pour connaître donc sa position dans Google, Bing et Yahoo, le meilleur (simplicité, gratuité, facilité) outil actuel semble être Goldorank, un plugin firefox téléchargeable en cliquant ici.

Concrètement, vous indiquez le mot clé et votre site dans Golgorank en sélectionnant le ou les moteurs de recherches pour lesquelles vous voulez connaître votre position.

Goldorank

Si il s'agit d'une expression, n'oubliez pas de la mettre en "  comme dans l'exemple qui suit avec "blog et entreprise".

Goldorank-2 

Dans l'exemple qui précède, tubbydev est bien premier et dans Google et dans Bing mais sous tubbydev.typepad.com et non sous tubbydev.com alors que c'est la même chose --> donc attention à ce genre de problèmes.

Dans le même genre d'idées, comme les moteurs Google, Bing et cie intègrent dans leurs premières pages des résultats issus de leurs pages d'actualités ou de vidéos, un site ou un blog qui serait bien placé dans ces "sous-ensembles" et apparaîtrait ainsi de fait sur la première page des moteurs n'obtiendrait pas de résultats dans Golgorank car celui-ci indiquera à la place Google news ou Google video mais pas le contenu de ces derniers . Exemple avec "sarkozy"

Position-page-google

Si vous êtes premier sur Google actualités sur "sarkozy" vous serez en tête de page google mais pas trouvé par Golgorank qui indiquera news.google.fr (dans notre exemple; nous avons cherché pour marianne2.fr )

Aux fans de détails, nous n'avons pas vérifié si Golgorank prend en compte les particularités du navigateur sur lequel il est installé ou pas mais honnêtement, a-t-on besoin de pousser si loin l'enquête  ? Malgré tout le battage fait sur l'éducation du couple navigateur/google et sur la variation des résultats en fonction de l'endroit où l'on se trouve, ceux-ci varient rarement de + d'une page.

Golgorank cherche pour un nom de domaine donc pas besoin de spécifier la page web dont vous voulez connaître l'emplacement.

Golgorank ne tient pas compte des publicités Google Adwords, il y a d'autres outils pour ça: voir

Savoir ce qu'achètent vos concurrents sur Adwords

Le vrai problème des medias classiques sur Internet: le coût de production de la page web

Pas un mois ne passe sans qu'on constate de plus en plus la façon dont médias classiques (objets et hommes) pédalent dans le web et l'Internet de manière générale.

Les journaux ont créé des sites web qui ne sont pas rentables.

Les anciens journalistes ont créé des sites web qui ne sont pas rentables.

Tout ce monde cherche des investisseurs (comme si c'était logique qu'un investissement gère un problème de rentabilité.....).

Tout ce monde espère un modèle payant OU une quelconque manne publicitaire, manne étrangement orientée uniquement vers des modèles périmés, à savoir le paiement par visualisation alors même que les annonceurs veulent eux aussi de la rentabilité donc des modèles au paiement par clic (Adwords) ou par affiliation...

Très peu de gens ou de sociétés se penchent sur le coût de production d'une page web. Pourtant c'est bien par ce coût de production de la page web qu'on peut améliorer en premier lieu la rentabilité des medias en ligne.

Lire la suite "Le vrai problème des medias classiques sur Internet: le coût de production de la page web"

LSI et référencement

Les dernières nouvelles en provenance des rois américains du référencement (ceux dont on ne parle jamais et qui restent bien cachés dans leurs revenus mensuels à 5 chiffres par Adsense et autres sytèmes :-)) sont une prise en compte de plus en plus grande du LSI.

LSI signifie " latent semantic indexing ".

Sans se perdre dans les débats intellos concernant le web sémantique et ses notions corollaires, le LSI concerne la manière de comprendre le texte sur les pages web avec notamment le problème des périphrases et synonymes et donc la façon dont Google (entre autres mais loin devant) prend en compte ceci dans le référencement d'une page web sur UN sujet.

Le problème est déjà compliqué en anglais alors vous imaginez ce qu'il en est en français, langue qui en plus ne concerne qu'une toute petite minorité de l 'Internet.

Indirectement, ce type de problème est aussi à l'origine des problèmes des médias sur le web puisque la plupart de leurs pages sont écrites par des journalistes ou des gens ayant ce type de culture et NON par des gens qui ont la culture et la vision "Google".

Ainsi souvent, les "articles" des journalistes commencent par leur nom ou par un titre et des phrases qui plaisantes sur un support où l'on EST DEJA sont complètement à côté de la plaque sur le web où aucun moteur de recherche ne peut deviner que " Stop ou encore ?  par John Duschmol .....  En ces temps perturbés par une crise de confiance" concerne les dernières nouvelles du G20 ou l'arrivée imminente de la grippe A ...

En arrivant à prendre en compte les périphrases, synonymes et jeux de mots (qu'ils soient sérieux ou qu'ils soient des allusions à quelque chose que l'inconscient de l'internaute "doit" connaître -par exemple pour un français " .. qui surgit du fond de la nuit, court vers l'aventure au galop .. "  connecte avec Zorro) Google pourrait donc accorder une meilleure place à des pages pertinentes (selon sa définition de ce mot) mais mal classées pour l'instant.

Pour arriver à ceci, Google travaille son algorithme mais compte aussi sur les milliards de statistiques accumulées, notamment quand il sert d'outil de navigation (ce qui est de plus en plus le cas -les gens tapant l'adresse ou le nom du site dans la barre google lire Moteur de recherche et commerce) pour comprendre quelles expressions sont reliées à quelles autres.

Toutes les techniques de bourrins du référencement naturel (comme bourrer la page du mot clé en relation avec le sujet) sont maintenant dépassées et il paraît même dangereuses pour le référencement. Les spécialistes semblent penser qu'une densité de 12% , mais surtout pas, + du mot clé est optimale .

En rapport avec le LSI, il semble aussi qu'une page qui emploierait des expressions synonymes de son sujet ait à présent un "bonus" dans le référencement.

Concrètement comment faire ?

Si Google juge la "synonymité", il y a fort à parier que les outils gratuits de Google dont presque personne ne se sert ;-)) sont idéaux pour indiquer quels mots et quelles expressions il faut ASSOCIER à un thème.

Il vous suffira alors d'aller sur

google.com/trends 

google.com/insight 

https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal

http://www.tubbydev.net/mots_cles/

pour déterminer quels mots et expressions vous devrez utiliser pour optimiser le référencement de votre page.

On en revient donc à une "technique" de bourrin qui consiste à faire sa liste avant d'écrire ;-))

Application concrète d' HADOPI

Hadopi

La loi Hadopi est votée mais concrètement comment sera-t-elle appliquée ? Comment la surveillance du web, confiée à des sociétés privées (pour un montant que personne ne peut estimer aujourd'hui ...), sera-t-elle  organisée ?

Les milices du web (lire Qui sera la milice d' HADOPI: Advestigo, co-peer-right Agency ou Qosmos ?) vont-elles surveiller les ports habituels du P2P ? (Auquel cas, les petits malins changeront les ports de leur emule)

Les milices du web surveilleront-elles TOUS les téléchargements de certains formats (mp3, flv, mpeg, etc..) ? Auquel cas, les petits malins changeront le format en .doc ou .pdf pour le rechanger ensuite dans l'ordinateur

Les milices du web surveilleront-elles le volume du téléchargement ? (Auquel cas, il suffira de fractionner celui-ci)

Les milices du web surveilleront-elles TOUS LES TELECHARGEMENTS ? (Auquel cas, les mails, les documents et tous les fichiers téléchargés depuis un ordinateur seront VUS par ces collaborateurs de l'ordre "libéral" ...).

Les milices du web se contenteront-elles d'attraper les plus idiots des "pirates" pour remplir les quotas voulus par la communication victorieuse et déjà écrite de glorieux combattants du droit d'auteur ? (pendant que la BNF perd ses trésors par manque de financement pour numériser ... )

Les gens qui téléchargent sur Deezer (lire Enregistrer la musique sur Deezer), système officiellement légal, ou Jiwa ou sur youtube et surtout ses équivalents libres (videos.sapo.pt ou rutube.ru ) seront-ils attrapés par cette loi votée par de fins connaisseurs ?

Quid des internautes qui téléchargeront tranquillement chez Mac Do ou dans tous les endroits où Internet est accessible gratuitement et sans identification nécessaire ? (ou avec un système tellement faible que otut le monde y a pratiquement accès).. Hadopi provoquera-t-elle la fin du wifi dans les aéroports, gares, jardins ??

Toutes ces questions ont au moins un avantage. Le fromage dans lequel sera ou seront les sociétés choisies pour fliquer le net sera un bon et gras fromage tellement il est consommable sans aucune connaissance technique ou sans développement spécifique de logiciel. A la limite, une adresse mail de dénonciation pourrait suffire à récupérer quelques millions pour l'envoi de mails et de lettres recommandées.

Hadopi pourrait ainsi donner Clearstream II ? ;-))

On regardera avec attention qui et qui est actionnaire des milices et/ou profite de la manne financière de cette pantalonnade ;-))

Lire aussi

Hadopi et les mails

Techniques anti HADOPI



Une interface pour mails, réseaux sociaux, actualités

GIST est pour vous si vous en avez marre de passer d' Outlook à gmail via twitter, Linkedin, facebook et autres.

GIST offre UNE seule interface pour TOUS ces trucs sur lesquels vous regardez les activités et nouvelles de vos contacts, réseaux, sujets.

Bien entendu, vous pouvez aussi utilisez simplement l'email pour tout ça (Linedin, twitter, les rss peuvent se recevoir par mail) mais ça fait moins "à la mode".

Vous pouvez aussi attendre les prochains trucs de Google.

Vous pouvez aussi vous rappeler qu'existent depuis longtemps des systèmes de "Mind mapping" (ancien mot à la mode) comme The Brain ou anymails (voir Une autre façon de voir les mails )

Ceci dit GIST est vachement bien :-)

Gist


Fusion de flux RSS et idées pratique en sortie

Comment fusionner des flux RSS ? Pas pour les lire mais pour les publier .

Vous avez plusieurs blogs ou site ou forums, brefs des trucs qui ont un flux RSS mais vous voulez proposer aux gens qui passent sur l'UN de ces "objets web" UN seul flux qui reprendra l'ensemble des flux (ou une partie spécifique).

Il existe bien sûr des outils pour faire ça mais rien de plus simple que d'utiliser le meilleur et plus simple publicateur/diffuseur de flux RSS qui existe: twitter !

Le principe est simple. Vous ouvrez un compte twitter sur lequel vous allez publier AUTOMATIQUEMENT tous les flux natifs de vos "objets web". Vous obtiendrez alors un twitter qui lui-même aura un flus RSS sortant, somme de tous vos flux RSS  !

Comment relier automatiquement vos différents flux RSS sur UN twitter ? Grâce à des outils comme twitterfeed (lire Twitter et RSS ). Une fois inscrit (gratuitement) sur twitterfeed, il vous suffit d'indiquer le flux RSS natif ET le compte twitter cible (le même pour tous les flux). Vous pouvez même configurer (voir illustration ci-après) ce qui apparaît sur le twitter DONC sur le flux RSS en sortie et donc sur feedburner.

Rss-twitter

Les perfectionnistes pourront aussi utiliser Yahoo Pipes  pour Filtrer le flux RSS d' un twitter

Avec feedburner en sortie, on peut notamment proposer le flux RSS par mail (ce qui est pratique quand on veut diffuser sans effort et sans serveur des newsletters).

Les petits malins trouveront même là le moyen de CREER des newsletters à partir de différents flux RSS sur par exemple le même sujet.

Imaginons par exemple que vous vouliez créer une newsletter sur la politique. Vous récupérez différents flux RSS , vous les regroupez dans UN twitter (avec twitterfeed) et vous en faites UN flux que vous diffusez par mail (et aussi si vous voulez sur le web, via par exemple un système de blog qui accepte la publication par mail (type blogspot ou typepad), que vous rendrez automatique ave une redirection sur un gmail.

Si sur le web public, cela risque d'être un peu difficile à référencer, un tel système peut être excellent en interne dans une société pour publier des  infos sur un Intranet ou dans les emails des salariés (surtout pour le prix et le temps qu'il coûte à monter ....) .

Pour les vrais vicieux, on rappelle aussi que pas mal de systèmes de recherches proposent aussi en flux RSS le RESULTAT des recherches sur un sujet ...

Roman photo sur telephone

Les téléphones intelligents qu’on nous diffuse de partout permettent d’entendre de la musique, de voir des films, de prendre des photos (accessoirement de téléphoner et de communiquer par mails, sms, mms) et maintenant de créer des romans photos

Regardez Hitchcock ! Pas les films du gars mais le site du même nom: http://www.cinemek.com/hitchcock/

(en page d’accueil une vidéo montre clairement comment ça marche)

ou alors simplement cette vidéo qui montre comment facilement (certes avec un *$###  Iphone) on peut créer un roman photo (en langage bien un story board) avec images, texte, changement divers zet exports imports dans tous les sens. Impressionnant non ?

 

Faire des concours sur des pages web

Faire des sondages, des concours, des questionnaires est un des trucs favoris des webmasters pour tenter de garder l’internaute sur le site, le blog ou le forum dont ils ont la charge.

De très nombreux systèmes existent. En France, le plus simple et facile est à notre avis (humble) 123votez.com mais il ne permet pas d’organiser des concours où les internautes qu’on veut rassembler en communauté (le truc à la mode pour essayer de faire de l’audience sans passer par les fourches de Google mais sans se demander non plus “qu’est-ce qu’une communauté” et “Peut-on créer une communauté ? “ – question à laquelle le fondateur même de facebook répond NON -mais on verra ça plus tard dans la rubrique Methode Google).

Strutta, un nouveau système US, permet lui d’ organiser sur le web des concours très impressionnants: concours de vidéos, de photos et autres. Strutta est simple à utiliser (voir quelques écrans ci-après) mais .. payant (heureusement .. pas cher ).

Lire la suite "Faire des concours sur des pages web"

Audience de twitter

Vous vous demandez quelle est l’audience réelle de twitter au delà de la mode ?

Comscore essaie de répondre à la question, du moins aux USA où un des débats actuels est de dire ou de contredire le fait que les jeunes n’utilisent pas twitter.

Ce qui serait intéressant serait de savoir combien de % d’utilisateurs en 2007–2008 du “mur” sur facebook sont passés au même truc .. sur twitter

Audience-twitter

Audience-twitter-2

Audience-twitter-3

 

Franck Louvrier Twitter et Hadopi

Franck Louvrier, conseiller en communication du président de la République Nicolas Sarkozy, a joué au spécialiste dans Le Monde. Ce n’est pas le premier ni le dernier mais Franck Louvrier restera sûrement dans les annales des experts du Monde comme celui qui aura fait rire cet été 

Ce magicien de la comm (qui est aussi un fin politique comme on dit puisqu’il a réussi à évincer François de la Brosse et à regrouper le coeur du pouvoir, la communication ,le marketing et la mise en scène de Nicolas Sarkozy sous sa coupe -c’est de Franck Louvrier aussi dont dépend aussi par exemple le milicien du web Princen) réussit à lier sur quelques colonnes Twitter et Hadopi sous le titre “Internet et son potentiel démocratique”:

Lire la suite "Franck Louvrier Twitter et Hadopi"

Economie d' abondance et fossilisation des agences de publicité

Sur internet, on peut proposer énormément de choses, de manière infinie. Avec Internet et Google, nous sommes entrés dans l'économie de l'abondance, une économie où la rareté, valeur fondatrice et fondamentale de l'économie en vigueur jusqu'ici, a disparu.

La Methode Google de Jarvis parle d'économie d'abondance (page 98) et notamment de l'application et de la non application de ce principe par les agences de publicité (page 99 et 100). Extraits:

Les agences de publicité se comportent toujours comme si les espaces publicitaires étaient encore rares. Aujourd'hui, le nombre de supports publicitaires utilisables est virtuellement illimité . Les agences de publicité ont toujours eu un faible pour la vente en gros. A chaque rentrée, elles rencontrent leurs homologues des chaînes de télévision, passent en revue les grilles de programmes et achètent des espaces en gros. Les agences se rémunèrent en prélevant un pourcentage sur l'argent dépensé en achats d'espaces. Plus les espaces sont rares, plus ils se vendent cher, plus les agences dépensent, plus elles gagnent de l'argent, ce n'est pas un cercle vertueux, c'est un attrape-nigauds.

Cette conception absurde de la publicité s'est exportée vers l'Internet. C'est à se tordre de rire. ... les agences tentent de créer de la rareté là où elle n'existe pas. L'espace publicitaire disponible à la vente est infini. Il s'étend sur des milliers de pages partout sur Internet. La plupart de ces pages sont très spécialisées et on pourrait y afficher des publicités beaucoup pàlus ciblées et bien moins chères que les home pages des portails ..... L'efficacité des investissements publicitaires serait meilleure ...Dans la presse papier, les annonceurs paient car l'audience est censée voir la totalité de la pub .. Sur internet c'est l'inverse, les annonceurs payent pour les pages qui affichent effectivement leurs publicités et avec Google Ads, les annonceurs ne payent que si quelqu'un clique sur une de leurs publicités. L'internet est un bien meilleur support, il est moins cher et améliore la mesure de l'impact de la publicité. Mais cette efficacité n'est pas à l'avantage des agences dont les revenus dépendent des dépenses qu'elles engagent

Le pire aussi (là c'est un tubby qui reprend le clavier ;-)) c'est que les tauliers des portails ou des "gros sites" raisonnent encore sur internet dans le modèle classique de publicité de la presse ou de la télé; AInsi ils pensent audience --> revenus publicitaires avec des schémas bloqués sur les bannières publicitaires payées au nombre de pages vues ALORS MEME QUE CECI EST AISEMENT EMBROUILLABLE ET que les annonceurs, de moins en moins pigeons, se tournent de plus en plus vers des modèles de paiement au clic (Google Adword) ou en affiliation ou même en drop shipping (pendant qu'agences et tauliers de gros sites continuent de se m... sur les chiffres idiots de médiamétrie).

Les Echos de Lundi ont publié à ce sujet un article révélateur: "Les sites d'information toujours à la recherche d'un modèle" ... Ainsi quelqu'un de rue89 est cité dans l'article: Laurent Mauriac, le directeur général, assure se battre pour préserver les tarifs du bandeau publicitaire. « On ne veut pas brader nos espaces publicitaires. Mais certains acceptent des prix dérisoires, qui nous mettent en difficulté », dit-il

Murdoch veut lui faire payer l'accès à ses sites d'information (toujours les Echos)

Bref, face à l'économie d'abondance et à la masse des petits qui devient plus grosse que les gros (longue traine long tail ), les gros réagissent à la façon "ligne maginot".

Comme les chars de Guderian, légers et très mobiles, fondez des petits sites de niche, en utilisant tous les systèmes gratuits ou peu cher (dont les système de blog comme CMS) et soyez assurés de n'avoir jamais comme concurrents les gens dont on parle dans les journaux; Quand ils s'en rendront compte, ce sera trop tard pour eux.

Blogs

Ergonomie de site web à la mode 2.0

Et si on travaillait comme ça pour l'ergonomie des pages web ? Ca serait vraiment du web 2.0 ;-)

Bon, on s'excuse pour ceux que ça choque mais c'est les vacances, l'été, on revient de Russie où les rues sont pavées de très bonnes intentions ;-)) et cette image est issue d'un blog russe ;-))

Et en plus ça nous oblige à écrire quelque chose de sérieux rapidement ;-))

Ergonomie-site-web

Marketing: facebook et twitter ont du mail malgré les problèmes de mesures des campagnes mails

Mine de rien, le bon vieux email est la chose qui est la plus utilisée de l'Internet (Essayez donc de vous placer sur les autoroutes de l'information en début de câble ou dans l'air sur le wifi à n'importe quel moment et pas seulement en début de matinée ;-))
Moins sexy actuellement que Facebook, Twitter et les autres ressucées du web et pourtant tellement plus pratique (facile à stocker, à classer, à lire, à transmettre et à "réagir" ), le mail reste l'outil le plus utilisé par les "marketeurs" du web.
Les newsletters sont ainsi parmi les outils les plus efficaces en affiliation (si vous avez une newsletter avec pas mal de membres, vous êtes potentiellement riche de pas mal de revenus avec les systèmes d'affiliation ;-))
Ceci dit, il y a pas mal de côtés obscurs et mal détaillés dans le marketing par email. On ne veut pas une énième fois parler ici de l'opt-in et des ventes-locations douteuses de listes d'emails mais plutôt de la manière dont sont mesurées les campagnes marketing par mail.
Que veut-on dire par exemple exactement quand on dit que x emails ont été "délivrés" dans une campagne ? x mails ont-ils été envoyés ? Compte-t-on les retours ? (Sait-on d'ailleurs comment les compter ?) Compte-t-on les mails qui ont été ouverts ?
Cette petite étude (Emailing in the Dark: What European Email Marketers Don’t Understand about Deliverability  ) donne des résultats de sondages et d'analyses assez intéressants comme par exemple:
Emaildefinedelivered
Tubbynote:  Le graphe est aussi peu clair que la définition de "delivered" puisque "reached the box" pourrait inclure (did not bounce) et ne spécifie pas si ont été mesurés le nb d'email "ouverts".

Lire la suite "Marketing: facebook et twitter ont du mail malgré les problèmes de mesures des campagnes mails"

Les ados et les medias par un ado de 15 ans chez Morgan Stanley

Mathew Robson, 15 ans et quelques, a fait un stage chez Morgan Stanley au département de recherches. Il devait recueillir des témoignages de ses amis et des adolescents en général sur leur consommation des medias. Il a réuni environ 300 témoignages et a pondu un rapport (voir ci-après) qui est devenu en quelques mois la nouvelle bible d’un sujet assez obscur pour les médias.

Quelques grandes conclusions de ce rapport (que bien sûr tous les atteints du sida mental qu’est “exemple et témoignages = règle générale + il y a toujours une règle générale”  ont déjà érigé en bible) sont:

Lire la suite "Les ados et les medias par un ado de 15 ans chez Morgan Stanley"

Bien référencer ses images, ( tiens mais est-ce vraiment utile ?)

De plus en plus de tauliers de blogs ou de sites se rendent compte de l'importance de la recherche d'images sur Google et donc de l'intérêt à bien référencer ses images. Quelles sont les choses importantes pour un bon référencement d'images sur le web ?
Tout d'abord, il faut avoir un bon nom d'image. Un bon nom est évidemment autre chose que IMG317.jpg mais ce n'est pas non plus lancearmstrongverbier.jpg, c'est soit lance-armstrong-verbier soit lance_armstrong_verbier.jpg
Certains pensent que le - est préférable au _ bien que Google officiellement prenne en compte les _
Attention à éviter les espaces, les ' et les lettres spécifiques avec accent, cédille
Un "bon nom" si vous cherchez de l'audience, c'est aussi un ou plusieurs mots qui sont cherchés par les gens et donc par forcément VOS mots, surtout si vous êtes un Pro du secteur: vos prospects qui sont les gens intéressants pour vous ne parlent pas, ne cherchent pas avec VOS mots mais avec les LEURS.

Lire la suite "Bien référencer ses images, ( tiens mais est-ce vraiment utile ?)"

Microsoft plus fort que la Wii avec Natal ?

Microsoft a dans ses cartons un projet qui nous rapproche un peu plus de la matrice: le projet Natal !
Natal est pour l'instant destiné aux jeux vidéos (voir vidéo de démo ci-après) et fait mieux que la wii puisqu'il n y a plus besoin de manette de jeux ou de contrôleur, VOUS êtes la manette: vous bougez, comme dans la vie réelle, face à l'écran où le contexte du jeu comprend vos mouvements et paroles.
Natal + des trucs comme ceux du MIT montrés à TED (lire Développer un 6ème sens ou un 3ème oeil avec le net ?) et nous voilà bientôt avec les ordinateurs "à main" qu'on voit dans les Experts de Miami ou dans les méandres de Neuromancien..


Projet Natal Microsoft
par Xboxlivefr

Au fait, qu'est-ce que Google a prévu dans l'univers du jeu ? Rien de spécial non ? Se pourrait-il que pendant que Google attaque sur les appli de bureautique et les navigateurs, Microsoft pense tout emporter avec le socle de Natal qui pourrait passer devant l'habituel système des navigateurs ?
Du moment qu'on finit nous, simples utilisateurs, à pouvoir faire des trucs sur le net en restant couchés, tout va bien !

Qui et comment suivre sur Twitter ?

Twitter remplace peu à peu Facebook et comme en plus il est facile de twitter automatiquement (via par exemple le flux RSS --> Twitter et RSS ) il est de plus en plus difficile de trouver du contenu intéressant, ce qui commence sur twitter par trouver des comptes twitter à suivre (rassurez-vous, tubbydev n'est pas sur twitter mais on compte sur vous pour relayer ;-)).
Followformation
est une application intéressante qui permet de chercher par sujet QUI sont les comptes twitter "intéressants" de de les suivre (follow) automatiquement en un clic. Followformation utilise les infos de WeFollow, Twitterholic, GeoFollow. Une partie des comptes suggérés est composée de comptes qui PAIENT pour être là, ce qui est une sorte de modèle "adword" dans l'univers twitter (si vous voulez y être --> http://followformation.com/formation )
Au delà de l'utilité de Followformation, on remarque que ceci transforme Twitter d'ensemble de comptes qui twittent à ensemble d'informations, ce qui est une "fin" prévisible pour twitter, une fois que l'étape Google sera franchie et twitter noyée parmi d'autres CMS, car finalement qu'est-ce que twitter sinon un énième cms ...
Twitter_suivre
 

Toute la stratégie de twitter apparente et dévoilée ?

L'histoire officielle dit donc qu'un méchant hacker a récupéré près de 300 documents internes des dirigeants de twitter (qui utilisaient les appli Google docs). Parmi ces documents, toute la "stratégie" de twitter pour les années et profits à venir.
Après bien des atermoiements, Techcrunch en fait son commerce et produit du mois en en publiant des bouts ça et .(quelques extraits ci-après)
Qu'apprend-on vraiment ? Essentiellement que Twitter est une start-up comme les autres avec des modèles financiers construits sur Benef année N+1 = Benef année N  * constante (constante = x avec x > "ce qu'il faut pour devenir riche" et x < "ce qui ferait trop sauter en l'air des investisseurs" ) et avec des idées très classiques et avec des discussions avec les maîtres du web, Google, Microsoft .. et avec des concurrents... et une grosse peur: le RSS (c'est sûr que quand plein de gens comprendront à quel point twitter peut être un diffuseur simple et gratuit de flux RSS, twitter deviendra un océan de tout et de vide .. )
Qui a dit que twitter était révolutionnaire ?

Lire la suite "Toute la stratégie de twitter apparente et dévoilée ?"

Chris Anderson Free mesure la gratuité

Free_anderson Chris Anderson, célèbre pour The long tail, va-t-il réussir à foutre encore plus le bazar avec FREE ? Au delà des idées ou du verbiage ou de la frime (vous avez bien sûr remarqué ce super jeu de mots dans le titre de cette note ;-)) de FREE (on ne l'a pas encore lu), l'affaire commence bien pour Chris Anderson qui fidèle à son titre, met son nouveau livre à disposition gratuitement.
Le problème est que la gratuité "Anderson" se paie quand on n'est pas ango-saxon ou même américain.
Le lien Google Book de FREE ne fonctionne pas pour nous :-(
Le lien scribd de FREE est réservé aux US :-(
Il existe une version gratuite accessible en néerlandais (http://lifehacking.nl/free/)
Ceux qui aiment l'anglais par les oreilles peuvent récupérer FREE à cette adresse (http://www.wired.com/images/multimedia/free/FREE_Audiobook_unabridged.zip ) -il en existe d'autres pour Itunes fans.
Il y a même un moyen d'avoir le livre FREE PHYSIQUEMENT gratuitement mais c'est un peu compliqué
Amazon trouve le moyen de le faire payer !
En attendant France, que Free te trouve (vous l'avez ? ;-)), voilà un petit moyen via les embed de scribd de prendre connaissance de l'essentiel (cliquez sur l'icone plein écran pour ne pas vous abimer les yeux).

FREE (full book) by Chris Anderson