Référencement naturel

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous

Référencement naturel


Bien référencer ses images, ( tiens mais est-ce vraiment utile ?)

De plus en plus de tauliers de blogs ou de sites se rendent compte de l'importance de la recherche d'images sur Google et donc de l'intérêt à bien référencer ses images. Quelles sont les choses importantes pour un bon référencement d'images sur le web ?
Tout d'abord, il faut avoir un bon nom d'image. Un bon nom est évidemment autre chose que IMG317.jpg mais ce n'est pas non plus lancearmstrongverbier.jpg, c'est soit lance-armstrong-verbier soit lance_armstrong_verbier.jpg
Certains pensent que le - est préférable au _ bien que Google officiellement prenne en compte les _
Attention à éviter les espaces, les ' et les lettres spécifiques avec accent, cédille
Un "bon nom" si vous cherchez de l'audience, c'est aussi un ou plusieurs mots qui sont cherchés par les gens et donc par forcément VOS mots, surtout si vous êtes un Pro du secteur: vos prospects qui sont les gens intéressants pour vous ne parlent pas, ne cherchent pas avec VOS mots mais avec les LEURS.

Lire la suite "Bien référencer ses images, ( tiens mais est-ce vraiment utile ?)"

Audit de site internet

Récemment, un client pour du développement (développement c’est quand nous avons uniquement notre casquette d’ouvrier et faisons ce que veulent les gens sans donner notre avis sur le business, le design et le reste -ce qui est très dur ) a demander à une société, on dit une “agence”, de faire un “audit” du site web en ce qui concerne l’ergonomie.

Il s’agit d’un site marchand. Nous avons donc eu droit à un splendide document power point avec plein de mots marrants comme “tunnel”.

Si on s’amuse à faire l’audit du document , on trouve environ 50% de platitudes (description du site, de ce qu’il fait de comment sont les choses sur les pages); 10% de titres et 40% de “recommandations”, “conseils” etc..

Dans tous ces conseils et recommandations, 2 “a priori” posés par la grâce de Dieu:

  • des gens viendront sur le site (on ne se préoccupe que de ce qu’ils y font une fois dessus)
  • les gens arrivent toujours par la page d’accueil

Or, ces 2 choses sont une énorme c…

Lire la suite "Audit de site internet"

Comment ecrire un blog ou des pages web pour obtenir des effets concrets ?

Ceci est le résumé de l’intervention d’Hannah Swift (Don’t mess up your content – How creative content increases ROI ?) à a4uexpo.

Même si il n’y a rien de révolutionnaire dans cette affaire, la manie des checklistes anglo-saxonnes se révèle utile pour les débutants en publication sur le web (notamment blog) ou ceux qui se sont perdus dans les détails de leur niche

Tout d’abord, avant d’écrire la moindre chose, il faut se poser les questions suivantes et y répondre:

  • A qui s’adresse cette note/page web ? (Cela vous aidera notamment à répondre aux questions suivante et peut-être à changer votre style si vous aimez et savez vous adapter à votre auditoire)
  • Quel en est l’objet ? (Souvent, des idées viennent en écrivant et la page part en “live” avec au final un objet sans rapport avec le sujet initial ou le titre …)
  • Quand va être publiée cette note/page web ? —> au bon moment pour la cible ? (si vous publiez des pronostics pour Cote et Match, autant le faire un peu avant les matchs mais pas trop avant ni le jour même ..; si vous publiez des recettes de cuisine et que votre audience a un pic vers 20 heures, autant publier vers 16H30 17H ; au passage vérifiez aussi l’heure d’envoi de votre newsletter ou de vos flux RSS si ils sont groupés)
  • Où va être publiée cette note/page web ? (notamment si vous avez plusieurs supports, c’est à dire plusieurs noms de domaines OU si vous distinguez sur l’ “ensemble de vos pages web” une partie “statiquue” et une partie “actus” OU si vous distinguez une partie “corporate sérieuse” et une partie + perso ou légère)
  • Pourquoi va être publiée cette note/page web ? (souvent, une fois qu’on est lancé, on publie, on publie mais finalement ce qu’on publie n’apporte rien. Ne soyons pas hypocrite ici: que ça n’apporte rien aux lecteurs n’est pas vraiment un problème -et de toutes façons le lecteur sur le web est volontaire– mais qu’une dizaine de minutes (ou +) soient perdues pour aucun apport “business” (que ce soit en contacts, en référencement ou en audience suivant le but des publications web) n’est pas intéressant)
  • Comment va être publiée cette note/page ? (design de la note mais aussi par l’interface duu système ? par un client (blogjet dans le cas de celle-ci), par mail .. avec ou sans “pub” supplémentaire via twitter ou facebook ou autre machin à la mode).

Le second point est la structure de la page web; Hannah Swift recommande:

  • Introduction
  • Chapeau
  • Description
  • Tension
  • Explication
  • Conclusion

Par rapport aux structures “classiques”, on a ici d’abord une “mise en bouche” et ensuite un instant de “tension” pour attirer l’attention du lecteur et notamment une ACTION de sa part. Une telle structure est utile quand on vend quelque chose et qu’on est soumis à la dictature du fameux ROI -retour sur investissement-.

Dans le même ordre d’idées et là vraiment pour VENDRE quelque chose: AIDAS est un bon acronyme pour construire une bonne page web qui vend:

Attention (provoquer l’attention du lecteur opur l’inciter à lire plus loin -et pas à retourner sur Google ou à cliquer sur les pubs des alentours -sauf si bien sûr c’est le but )

Intérêt (Décrire rapidement les avantages du produit ou du service proposé)

Désir (Susciter le désir su prospect pour le préparer à …)

Action (présenter et proposer clairement où le prospect doit cliquer)

Satisfaction (Après l’action, rendre le “devenu client” heureux en le remerciant, le flattant, etc, etc…)

Hannah Swift a parlé de bien d’autres choses et si vous avez de bons yeux, vous arriverez peut-être à tirer des enseignements des mauvaises photos prises de ses slides:

(A ceux qui tombent ici sans avoir lu d’autres choses sur ce blog: lisez aussi le résumé -avec meilleures photos– de la conf d’ Al Carlton Gagner beaucoup d' argent avec un blog  )

Ecrire_blog

Ecrire_blog (1)

Ecrire_blog (2)

Ecrire_blog (3)

 

Scoopler: un concurrent de Google

On sait trouver ce qu’on cherche sur le web avec Google sauf un concurrent pour eux.

Petit dernier à se lancer avec des fonctionnalités intéressantes: Scoopler

Scoopler

 

Manipuler le trafic web

HackingOn continue les petits articles sur les pratiques marrantes du web et du net avec le black SEO et aujourd’hui spécifiquement le moyen d’attirer un maximum de visiteurs et de se construire une popularité sans faille sur et avec les moteurs de recherche, de manière totalement voyoute, dans le but par exemple de vendre quelque chose ou d’augmenter les statistiques d’un site de média qui dépérit ou dont le patron vante la réussite  mais en a marre de payer de l’adword ou de la pub chez ebuzzing ou aillers via des agences dont la valeur ajoutée se compte en fauteuils rembourrés et lambris parisiens

Toute ressemblance avec des sites, médias en mal d’audience, sites de partis politiques ou systèmes de e-commerce existants serait bien sûr purement fortuite

L’idée principale de ce petit “hack” est de tromper les moteurs de recherche lorsqu’ils visitent un site ou amènent des visiteurs. Les moteurs de recherche ont beaucoup d’avantages et de qualité MAIS ils restent des moteurs donc des “choses “dont on peut prévoir le comportement et la nature.

On veut donc augmenter le trafic d’un site V de vente ou de promotion d’une idée ou d’une “philosophie”.

On va construire un site A (blog par exemple), bien référencé, qui va servir de tête de gondole pour ramener des gens sur V…. de manière automatique et sans donc essayer de les convaincre par le texte et les embellissements et enluminures de A

On va avoir une action DIFFERENTE suivant que la visite VIENNE d’un moteur OU d’ailleurs, comme par exemple d’un humain égaré

Le script suivant, appliqué sur un site A (un blog par exemple) va permettre de tromper le moteur de recherche (google, msn, yahoo, altavista, aol) si il est le REFERER de la page.

 

embrouille = false;

if (r.index0f(“google.”) != -1) { t = “q”; }

if (r.index0f(“msn.”) != -1) { t = “q”; }

if (r.index0f(“yahoo.”) != -1) { t = “q”; }

if (r.index0f(“altavista.”) != -1) { t = “q”; }

if (r.index0f(“aol.”) != -1) { t = “query”; }

if (t.lenght && ((q = r.index0f(“?”+t+”=”)) != -1 || (q = r.index0f(“&”+t+”=”))

!= -1)) { embrouille = true;  …

}

if (embrouille) {window.location=’http://achetemoitout.net/search.php?q=erectaureau’+key(); }

else {window.location=’http://’tralala_host’/404.html’ }

 

Dans ce cas, le navigateur est redirigé vers le site  http://achetemoitout.net/search.php?q=erectaureau+key

où “key” est une chaîne chiffrée générée à partir de l’ url de la page du site A (le blog) et d’une clé aléatoire.

Si le referer n’est pas un moteur de recherche, alors le navigateur est redirigé vers une page inexistante ou comportant des surprises

Le contenu REEL DU SITE A (le blog) sera UNIQUEMENT destiné à être indexé par des moteurs de recherche.

Ah oui, dites vous .. bien beau le truc pour rediriger quasi automatiquement de A vers V mais comment bien indexer A dans Google et ses amis ?

On peut suivre les bons conseils de Tubbydev  --> Audience et référencement naturel

mais aussi être plus entreprenant (au sens vieux français du terme “entreprendre” ) et faire cette chose horrible et mystérieuse qu’est le BLACK SEO (non, ce n’est pas l’ Obama du SEO et référencement naturel).

Pour ceci, il existe beaucoup de “techniques” comme par exemple des moteurs ou outils automatiques (bots) qui postent des messages, des commentaires, de manière automatique, sur des forums, des livres d’or et des blogs (en France, les skyblogs battent des records de commentaires grâce à ça ..) avec des liens qui renvoient vers la cible, ou des outils de “post” automatiques qui font l’agrégation de textes du web récupérés sur des ebooks (là où le texte est facile à identifier avec un moteur )… Nous reparlerons de ceci une autre fois..

PS: le code ci-dessus comporte 1 ou plusieurs petites erreurs pour éviter de casser d’un coup l’ensemble du e-commerce français traditionnel déjà assez en retard  Il faudra donc attendre le printemps

Typepad est de retour

Typepad, la roll’s des plate-formes de blogs hébergés est de retour. Typepad n’avait pas disparu mais était distancée au niveau du référencement naturel et des possibilités par wordpress.com, blogger sans parler des solutions “soft” à installer sur un serveur comme wordpress.

Typepad était aussi victime de sa déjà longue histoire puisque les différentes évolutions en avaient fait une sorte de mille feuille devenu compliqué à gérer pour les techniciens de SixApart et même assez lourde pour les utilisateurs.

Typepad s’est donc “refait” est c’est un véritable concurrent de wordpress qui est apparu.

On ne parlera pas ici des multiples nouvelles possibilités pour les designs non avancés (comme par exemple la barre de navigation horizontale) mais uniquement de ce qui a changé pour les designs avancés et les comptes “pro” Typepad.

Tout d’abord l’interface de publication est changée et a maintenant cette allure (si vous configurez la page de publication avec toutes les options de “Afficher les options”).

Typepad_nouveau

Principal changement 1 : Typepad a maintenant des URL longues et l’on peut choisir soi-même le nom de l’URL (avec la rubrique “nom du ficher”) qui par défaut est le titre de la note. l’ancienne caractéristique de Typepad qui était  de sauter les lettres bizarres dans l’ URL (l’école devenait lcole) a disparu et TOUS les caractères s’affichent sauf le – qui n’est pas pris en compte (2–1 devient 21) ; même le “blanc” se transforme lui en -

Principal changement 2: Par défaut, Typepad met maintenant un Meta Description qui reprend le titre de la note et le début de la note (donc vous savez ce qui vous reste à travailler ou plutôt la seule chose qu’il y a à faire puisqu’avec les blogs l’important ce n’est pas comment finir mais comment commencer )

Autres changements:

– la note peut être mise en avant

– de nouvelles balises de pagination ont fait leur apparition (la page d’accueil générale ou d’une catégorie pourra donc se finir par “suivante”, etc.. ou d’autres mots que l’on configure dans “commentaires” ou “préférences”) pour les notes et pour les commentaires; si votre blog (ou site réalisé avec Typepad) est en design avancé AVANT SA MIGRATION, il faut le préparer ainsi :

- Pour les archives individuelles : http://support-fr.typepad.com/cgi-bin/typepad_fr.cfg/php/enduser/std_adp.php?p_faqid=1316
- Pour les Pages : http://support-fr.typepad.com/cgi-bin/typepad_fr.cfg/php/enduser/std_adp.php?p_faqid=1318
La mise à jour consiste à ajouter un bout de code dans le container des commentaires, ainsi qu'une ligne pour offrir les flux de commentaires sur une note ou page.

- Pour les archives par catégorie et par date: http://support-fr.typepad.com/cgi-bin/typepad_fr.cfg/php/enduser/std_adp.php?p_faqid=1317
- Pour le Main Index : http://support-fr.typepad.com/cgi-bin/typepad_fr.cfg/php/enduser/std_adp.php?p_faqid=1319
La mise à jour consiste à ajouter un bout de code dans le container des entrées.

ou alors il y aura quelques problèmes.

– le changement d’un élément dans le design (quand on est en “avancé”) ne nécessite plus de sauvegarder ET ensuite de publier: une seule manipulation suffit qui enregistre et publie le changement

– la publication de commentaires pour les visiteurs est simplifiée

 

A priori à l’heure exacte où l’on écrit ceci il reste 1 bug “important”: la recherche interne via le back-office ne fonctionne pas (mais rien n’empêche de chercher un article par l’extérieur)

Un autre point rendra triste les fanas de référencement naturel: on ne peut plus donner aux image des noms/URL précises (elles prennent un nom générique donné par Typepad et pas vraiment sexy ; on peut cependant donner une “description”  avec les mots qu’il faut -en rééditant les caractéristiques de l’image UNE fois celle-ci publiée- mais dommage pour l’ url quand même).

Petite ruse: si vous publiez VIA un logiciel de publication (Windows Live Writer ou Blogjet ou Ecto; l’image garde le nom donné -vérification faite avec l’image de CET article).

Au final et après un test d’environ 1 mois sur un blog migré sur la nouvelle plate-forme, le “nouveau” typepad est très très apprécié de Google et les positions en mots clés n’ont plus de handicap par rapport à un wordpress optimisé.

L’heure est donc à nouveau indécise entre Wordpress et Typepad

Essayez donc Typepad !

Ameliorer le contenu de son blog

Améliorer le contenu de son blog est le souci principal de la plupart des blogueurs.
Dans la majorité des cas "améliorer" signifie "faire en sorte d'avoir + de visites et donc d'être mieux référencé.
Hormis la plate-forme de blogs ou le CMS pour les sites web (car ce qui suit s'applique aussi aux sites web qui sont eux aussi des assemblages de pages web) - qui a une importance mais une importance RELATIVE car usines à gaz et produits très chers mis à part, les plate-formes qui existent en 2009 (Wordpress, Movable Type, Typepad, Blogger ..) se valent - l'essentiel est dans la MANIERE dont le contenu est rédigé.
Sans tourner autour du pot avec des théories aussi foireuses qu'un discours d'avocat ou de banque ;-),  il faudra concrètement:

  • écrire des titres qui autant que possibles utilisent les mots clés du sujet de votre note sans dépasser 60 caractères
  • commencer vos notes par une phrase qui décrit bien le sujet dont vous allez parler (au besoin, répétez simplement le titre)
  • mettre les mots et expressions clés en gras et même en titres et sous-titres si possible (balises <h1> ou <h2> ou <h3>)
  • faire des liens hypertextes sur des mots évocateurs non seulement vers d’autres blogs ou sites mais aussi vers vos autres notes ou catégories
  • rouvrir d’anciennes notes relatives à ce que vous venez de publier et faire des mises à jour en précisant qu’une nouvelle note (désignée par son titre - ou par une phrase reprenant le contenu- relié par un lien hypertexte) parle ou reparle ou met à jour le sujet.
  • Mettre dans votre interface de publication des tags (ou alors utiliser un outil de tags automatique qui en fonction du texte en extraira les tags importants)

Pour bien comprendre ce qui précède, imaginons un blog sur l’immobilier à Paris et une note sur un nouvel immeuble en construction et des logements disponibles à l’achat avec la loi Borloo dans le 17ème arrondissement avec l'envie de mettre en avant 17ème arrondissement.

Un bon titre sera : 17ème arrondissement : Loi Borloo dans un nouvel immeuble
Un bon début de texte sera par exemple:
17ème arrondissement : Loi Borloo dans un nouvel immeuble. Un nouvel immeuble en construction dans le 17ème arrondissement de Paris proposera des appartements à l’achat dans le cadre de la loi Borloo….blablabla
Catégories de la note : loi Borloo, Paris, 17ème arrondissement, achat immobilier.
Dans la note, on reliera par exemple « nouvel immeuble en construction » à la page du site de la société qui annonce ou construit l’immeuble ; on reliera « 17ème arrondissement » à la catégorie « 17ème arrondissement », « Paris » à la catégorie « Paris », « appartements à l’achat » à la catégorie « achat immobilier ».

Bien sûr, on a été un peu « too much » dans l’exemple qui précède mais gardez-le en tête et vous trouverez vous même la bonne mesure J

Au fait, est-ce que "17ème arrondissement" était une expression "intéressante" ???
A suivre dans un prochain épisode de cette grande saga qu'est l'ensemble de ces notes sur l'audience et le référencement naturel)

Plus d' audience avec une meilleure ergonomie 1

A contrario du design  (ok c’est de la provoc), l’ ergonomie est très importante pour des pages web (petit rappel pour ceux qui nous font l’honneur de lire la série d’article regroupés sur  Audience et référencement naturel   ensemble de pages web = site ou blog ).

L’examen des statistiques vous apprendra beaucoup de choses sur la manière dont naviguent les gens sur vos pages. Vous saurez donc au bout de quelques temps (ne jamais essayer de prévoir ce qui va se passer) ce qu’il faut conserver ou ajouter dans le fameux triangle d’or qui définit la zone à laquelle les gens accordent le plus d’attention sur les pages web.

Selon une étude des sociétés Did-it, Enquiro et Eyetools (qui commence à dater mais est assez vraie encore et confirmée par d’autres études plus récentes), l’œil des internautes s’attarde en priorité sur les zones colorées et c’est à ces endroits que vous devez mettre le message que vous voulez faire passer, l’incitation concrète à l’action (numéro de téléphone, email de contact) ou les choses qui plaisent à vos lecteurs si vous cherchez à augmenter votre audience.
 
Grâce aux statistiques, vous connaîtrez le temps passé sur vos pages, suivant l’heure de la journée et le moyen par lequel les internautes sont arrivés sur une de vos pages.
Vous aurez aussi un aperçu du nombre de pages vues par visiteur.
Au démarrage de votre site ou blog, sauf cas spécial où votre chose a été annoncée par les medias classiques à grands coups de trompette (mais dans ce cas, vous ne lisez pas encore ceci ), votre trafic sera essentiellement naturel.

Lire la suite "Plus d' audience avec une meilleure ergonomie 1"

Optimiser le code pour un meilleur referencement

Les buts de l’amélioration du code d’un blog ou d’un site sont les suivants :
 
– Avoir un code le plus léger possible pour que les pages web du blog ou du site soient vues facilement par les internautes et par les robots du web
– Avoir un code qui indique facilement aux robots le contenu pertinent des pages
 
Suivant le CMS ou le système de blogs que vous utilisez, le travail d’optimisation du code sera plus ou moins long et profond.


Actuellement (ça peut changer), le meilleur CMS et système de blogs, le plus performant en termes de référencement est Wordpress qui grâce à de nombreux plugins de SEO (Search Engines Optimization) et à une prise en mains facile permet d’optimiser au mieux les pages web créées.
Movable Type peut aussi s’optimiser mais réclamera d’aller trifouiller dans le code.
Les systèmes hébergés comme Typepad, blogspirit ou blogger sont perfectibles jusqu’à un certain point mais pas autant que les systèmes basés sur un logiciel qu’on héberge sur un hébergement choisi et qui utilisent une base de données.
 
Voici les points qu’il faudra essayer d’améliorer au niveau du code (ceci est valable maintenant et peut être dépassé dans 3 mois ) :

Lire la suite "Optimiser le code pour un meilleur referencement"

Moteur de recherche et commerce

Quel est l’impact des moteurs de recherche (et donc du référencement) sur le commerce (e ou pas) ?

Cette question est un thème de conversation de bistrots du web depuis maintenant des lustres et l’on entend tout le temps les mêmes choses à savoir les tags “influence des avis des consommateurs”, “blogueurs influents”, “importance du référencement et de la première page de Google”, “réputation en ligne”..

Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui est pipeau ?

Otoresearch a, comme pour mesurer les conversations des consommateurs sur le net, pris le taureau par les cornes et tenté de tirer certaines conclusions REELLES et PRATIQUES à partir de sondages auprès de vrais gens et non dans le microcosme.

Les conclusions de l’étude sont que:

Lire la suite "Moteur de recherche et commerce"

Augmenter son audience web et son référencement naturel 5

(Cet article suit Augmenter son audience web et son référencement naturel  1 et Augmenter son audience web et son référencement naturel 2  et Augmenter son audience web et son référencement naturel 3 et Augmenter son audience web et son référencement naturel 4)

Après quelques temps, une fois votre blog/site bien rempli (au moins une cinquantaine de notes ou pages) et des inscriptions validées dans les systèmes décrits ci-avant, vous pourrez envisager une seconde étape qui est le développement de votre audience.
 
Celle-ci, pendant que vous continuerez à publier régulièrement, se déroulera en 3 étapes complémentaires :
 
– L’amélioration du code de votre blog/site
– L’amélioration de l’ergonomie de votre blog/site
– L’amélioration du contenu de votre blog/site
 
Pourquoi donc se préoccuper de tout ceci seulement une fois le blog/site lancé ?
Hé bien simplement parce que pour savoir ce qu’il faut faire, il faut un minimum de « vie » et notamment savoir comment, par oû, où arrivent les visiteurs de votre blog ou site.
 
Il vous faudra donc, DES LA NAISSANCE DE VOTRE BLOG ou SITE, en suivre attentivement les STATISTIQUES. Il ne s’agit pas de savoir combien de pages vues et de visites il y a eu la semaine dernière ou le mois dernier. Certes, ces statistiques là pourront intéresser votre hiérarchie si vous en avez une mais les statistiques que vous devrez connaître devront plutôt vous apporter en permanence, à toute heure du jour ou de la nuit où vous décidez de les consulter :
 
– D’où sont venus les derniers visiteurs ?
– Quelles sont les dernières requêtes sur les moteurs de recherche qui vous ont amené des visiteurs ?
– Combien de temps ont passé les derniers visiteurs sur vos pages
 
Ces données vous permettront de connaître véritablement, comme la comptabilité analytique permet de connaître la vraie comptabilité générale d’une société,  votre audience réelle et de connaître les gens qui viennent sur vos pages, les habitudes qu’ils y ont et qu’ils y prennent.
Seules ces données vous permettront de savoir si l’audience existante correspond à votre cible et donc de prendre des décisions pour orienter le futur de vos publications dans l’encouragement de l’audience existante ou dans la recherche d’un autre type d’audience.
 
Rassurez-vous ! Il n y a pas besoin de payer ni de connaître beaucoup de choses pour avoir ces renseignements. Il vous suffit d’utiliser statcounter , outil formidable, gratuit et invisible

… à suivre … (tout ceci est aussi dans le livre “Blogs et Entreprises” de Tubbydev)

Changer les classements dans Google ?

Changer le classement des sites pour une requête dans Google est la fantasme de beaucoup de marketeurs ou de sociétés ou d’ agences de comm parfois dépassées par le système Google qui de fait est le premier et seul ? media du net ..

Prenant comme d’habitude tout le monde par surprise, Google a lancé une initiative qui permet ceci. Pour l’instant sur le .com et seulement sur certains résultats de requêtes et seulement manipulable par ceux qui ont un compte google et avec qui a fait les changements, visibles par les autres internautes et mis en avant surtout pour adapter VOTRE recherche

Le search wiki de Google est donc plus une nouvelle façon de receuillir l’avis des internautes. le comportement “passif” de recherche peut dans certains cas permettre, via cet outil, à Google de recueillir une “action” des internautes et donc d’intégrer ceci dans les algorithmes qui permettent de fournir des résultats “pertinents” donc fonction de ce que cherchent les internautes.

Une conséquence possible de ceci: quand on cherchera un produit, les sites e-commerce descendront et les sites de critique monteront.

Une autre conséquence: les made for google qui n’apportent rien de concret descendront aussi.

Une cause de la mise en branle de cette outil: selon quelques études, les gens cherchent de plus en plus loin dans Google et ne se contentent plus de la première page (on parlera de ça bientôt )

 

Referencement naturel et Audience

Nous continuons notre série de notes sur la manière d’ augmenter son audience et d’améliorer son référencement naturel avec, après les généralités sur les différentes sortes de trafic, la manière concrète d’augmenter son audience.

Lire la suite "Referencement naturel et Audience"

Augmenter son audience web et son référencement naturel 4

(Cet article suit Augmenter son audience web et son référencement naturel  1 et Augmenter son audience web et son référencement naturel 2  et Augmenter son audience web et son référencement naturel 3 )

Après “trafic direct” et “trafic de liens” , trafic acheté , venons-en enfin au "vrai" trafic, le trafic naturel ..
Le trafic naturel -ou audience naturelle-  est défini ici comme le trafic que vous obtiendrez par les moteurs de recherche et annuaires qui signaleront à leurs utilisateurs que vous êtes de bonnes pages pour ce qu’ils cherchent.
Pour cela, il vous faudra travailler votre référencement naturel, c’est à dire faire en sorte que vos pages web soient bien appréciées et donc judicieusement placées dans ces annuaires et moteurs en ce qui concerne vos cibles.
Revenons sur cette notion de "cible" ...

Si vous êtes avocat, avez-vous vraiment intérêt à être bien placé sur la requête « avocat » dans Google ? ce n’est pas évident du tout..

Certes, cela flattera votre ego mais est-ce que les personnes qui tapent « avocat » sur Google sont une clientèle intéressante pour vous ???
Si votre spécialité est la garantie de passif dans les ventes de société, n’est-ce pas beaucoup plus intéressant d’être en tête sur une requête comme « avocat spécialiste en garantie de passif, vente de société » ?
Le référencement naturel est quasiment une science et il sert non seulement au trafic naturel mais aussi aux autres formes de trafics car il permettra d’atteindre les niveaux d’audience avec lesquels vous pourrez avoir du trafic « liens » et du trafic « direct » mais aussi d’optimiser le trafic acheté en choisissant des expressions complémentaires de celles pour lesquelles vous êtes déjà présent dans les résultats « naturels ».

Lire la suite "Augmenter son audience web et son référencement naturel 4"

Hotels de luxe et de charmes

Corinne a monté récemment une société de tourisme spécialisée dans les hôtels “secrets”, c’est à dire ces hôtels toujours un peu cachés, qu’on qualifie de charme et qui sont souvent de luxe (ne serait-ce que parce qu’ils sont cachés..).

Corinne a donc monté un site: Confidential Hotels

Lire la suite "Hotels de luxe et de charmes"

Augmenter son audience web et son référencement naturel 3

(Cet article suit Augmenter son audience web et son référencement naturel  1 et Augmenter son audience web et son référencement naturel 2 )

Après “trafic direct” et “trafic de liens” , intéressons-nous au trafic acheté :

Le trafic acheté est en constante évolution, notamment pour les entreprises, car il est beaucoup plus facile, a priori, d’acheter du trafic que de chercher à intéresser les gens « naturellement » de la même façon qu’il est plus facile de pêcher de la truite d’élevage que de la truite sauvage.
On peut acheter du trafic de différentes façons :
 
– sur des bannières de publicités web « classiques »
– dans des newsletters populaires (si par exemple votre société propose des produits féminins, il est évident – – qu’une mention de votre site sur les newsletters d’aufeminin ou Elle vous amènera des clients)
– sur des systèmes d’échanges de liens et d’achat de trafic (comme avdertyz.com)
– sur Google AdWords (http://adwords.google.fr)
 
Dans le monde standardisé du web « français », Google AdWords est le principal système de trafic acheté et de nombreux sites ont plus de 80% de leur trafic qui est acheté via Google Adwords.
En résumé, Google AdWords est le système de vente de publicité de Google qui vous permet d’appaître dans les zones publicitaires d’une recherche google à propos des mots pour lesquels vous avez acheté de la publicité Google AdWords OU dans les bannières « adsense » de publicité contextuelle que Google propose aux webmasters pour gagner de l’argent.

Lire la suite "Augmenter son audience web et son référencement naturel 3"

Augmenter son audience web et son référencement naturel 2

(Cet article suit Augmenter son audience web et son référencement naturel  1)

Trafic direct :
Si l’entreprise ou la personne est très connue ou si le nom du(des) blog/site(s) est très évocateur, alors vous pouvez avoir des gens qui spontanément vont taper l’adresse URL sur leur navigateur. Ce trafic est en général réservé à une toute petite partie des pages web et arrive souvent une fois ces pages web déjà célèbres et donc fréquentées par un autre type de trafic.
Au démarrage d’un projet, ne comptez pas dessus hormis de la part de vos amis et concurrents ..
Dans un second temps, une fois que vous aurez créé une première audience et si et seulement si votre contenu est « intéressant » (notez bien qu’ »intéressant » n’est pas forcément synonyme de « bon » ou « de qualité »), vous arriverez à créer une « communauté » d’habitués qui viendront voir vos pages web directement, presque à chaque fois que vous publierez quelque chose, par exemple grâce au flux RSS qui les préviendra de vos nouvelles notes.

Trafic « liens » :
Beaucoup de webmasters raisonnent encore en échange de liens. Cela consiste à mettre sur une de vos pages (ou toutes) un lien vers un site ou blog qui en échange en mettra vers vous.
Chercher des pages web avec lesquelles échanger des liens est un travail fastidieux et pas vraiment profitable.
Si ce genre d’échanges vous intéresse, attendez le début de succès de vos pages web et donc d’être en position de « force » pour négocier avec de « bons » sites ou blogs. Vous recevrez à ce moment là certainement de toutes façons des propositions d’échanges de liens.
Il se peut aussi qu’un site (ou blog) fasse spontanément un lien vers vous. Veillez donc avec les bons outils (c’est-à-dire faciles à utiliser et gratuits :-)) pour être au courant des liens que d’autres font vers vous.
Si le lien vient d’un site ou blog qui vous intéresse (dans les notes ou les commentaires), prenez un peu de temps pour remercier (par mail ou publiquement sur vos pages web) le site en question. Les rédacteurs sont rarement insensibles aux remerciements et cela vous assurera probablement d’autres renvois..

Les liens qui renvoient vers vos pages ont une autre importance que celle du trafic qu’ils peuvent générer. Une idée, généralisée par Google avec son fameux PageRank, veut que la pertinence/importance d’un site ou blog soit en partie déterminée par le nombre de liens (modulo l’importance/pertinence de ceux qui les ont faits) renvoyant vers vous.
Grosso modo, le Page Rank de Google, pour une page A est égal à :
Pra = C + 1/C x (PRb/Nbsb + PRc/Nbsc + PRd/Nbsd + …+ Pri/Nbsi+ …)
Où C est une constante (afin d’éviter qu’une page ait un PageRank de 0
Où Pri est le PageRank de la page I
Où Nbsi est le nombre de liens SORTANTS de la page I
Où les pages i sont les pages qui renvoient vers vous.

Autrement dit, + une page ayant un gros PageRank renvoie vers vous (modulo le nombre de liens sortants présents sur elles) + vous « gagnez » des points d’importance.

Autrement dit encore : si quelqu’un de très important parle à un moment UNIQUEMENT de vous, il vous fait gagner en importance + que si il parle de vous, entre autres, et + que si quelqu’un d’anonyme parle de vous..

Le PageRank a tendance a perdre de son importance mais ce type de calcul est repris dans pas mal d’autres systèmes (avec parfois quelques changements comme par exemple chez wikio où ne seront pris en compte, en théorie, que les liens qui renvoient, pour un blog, sur UN article et non vers le blog « en général ou où ne sont pris en compte que les liens datant de moins de x mois).

La « recherche » de liens entrants peut donc être traitée comme une tâche de fond dans le développement de l’audience web (en maîtrisant quand même le temps qu’elle peut rapidement trop prendre).

Il existe aussi des systèmes permettant de « récupérer » des liens entrants et du trafic.
Si vous voulez tester ces méthodes peu appréciées en France mais qui parfois, suivant le sujet de vos pages et leurs buts obtiennent des résultats, voici un des sites les mieux réputés : http://advertyz.com/ mais attention au spamdexing et donc à la façon dont les moteurs de recherche considèreront des liens venant de ce type de sites. Il peut arriver que de telles pratiques vous pénalisent ! N’acceptez en tous cas jamais de mettre quelque chose d’autre qu’un SIMPLE lien http sur votre blog ! (certains sites vous proposent de mettre un « lien » évolué, un javascript qui en fait va changer le texte et les destinations des liens faits ; vous risquez alors de vous retrouver avec des liens qui renvoient vers des sites non seulement sans rapport avec le votre mais parfois même carrément « bizarres » …).

Autre « technique » pour avoir des liens entrants : le « linkbaiting ». Il s’agit d’appâter (« bait » en anglais signifie « appât ») d’autres tenanciers de sites ou de blogs par du contenu qui leur fera créer des liens vers vous.. Vous vous dites qu’il s’agit de l’objet de tout le contenu du blog .. certes.. mais vous pouvez AUSSI créer une sorte de contenu « animatif » qui attirera forcément des liens (c’est le seul but du linkbaiting). Par exemple :

- -Un concours de blogs ou un appel à l’élaboration d’une liste de blogs/sites/pages sur un sujet précis
- Une revue de blogs ou de sites
- Une check-list utile dans le domaine dont vous parlez
- Un livre blanc :-)

A propos des liens « entrants », il vous faudra savoir qui fait des liens vers vous (pour le remercier ou le vilipender suivant la nature du lien ).
Vous avez 2 méthodes à votre disposition. La première consiste à faire une requête sur Google à propos des liens entrants vers vous.
Vous pouvez faire ceci dans la « recherche avancée » de Google ou alors en tapant directement dans la recherche de Google :

  link:www.toto.com   où www.toto.com est votre site (Attention au fait qu’il n’y a pas d’espace après les : )

Le résultat de cette requête vous donnera un résultat statique.
Si vous voulez être tenu au courant des liens récents qui sont faits vers vous, alors vous pouvez faire une recherche dans technorati ou blogsearch en indiquant comme objet de recherche votre site mais aussi, dans le cadre d’une deuxième recherche, le nom de votre société.
N’oubliez pas que le résultat de ces recherches EST AUSSI un flux RSS, que vous pouvez donc mettre dans votre lecteur de flux ou recevoir par mail. Ainsi dès que quelqu’un fera un lien vers vous ou parlera de vous, vous serez au courant.

… à suivre … (tout ceci est aussi dans le livre “Blogs et Entreprises” de Tubbydev)

Augmenter son audience web et son référencement naturel 1

Augmenter l’audience de ses pages web est la préoccupation principale des propriétaires et acteurs du web. Souvent par jeu ou plaisir de l’ego, la recherche d’audience est aussi quelque chose d’important dans le cadre d’un site ou d’un blog personnel.

Nous commençons donc ici une petite série de notes sur la manière réelle et concrète d’ augmenter son audience web et notamment son référencement naturel .

Tout d’abord, il faut fermer son ordinateur et se poser 2 questions essentielles :

Quelle est la cible des pages web dont on veut augmenter l’audience ?


– les  “déjà” clients ?
– de nouveau prospects ?
– tout le monde ?
– les journalistes ?
– une catégorie de gens spécifiques ? (chercheurs ? commerçants ? etc..)

Souvent la réponse à cette question est multiple mais il y a toujours UNE réponse plus importante que les autres.

Une fois ceci bien défini, la façon dont sont organisées les pages web, dont est présenté le contenu ainsi que le texte et les titres seront mieux faits EN FONCTION de la cible.

Un cas typique : si un blog est fait pour ramener de NOUVEAUX clients, il ne doit pas s’adresser aux « déjà clients » ; il ne cherchera donc pas à faire de la fidélisation mais de l’acquisition de clients ; la façon de présenter les choses sera complètement différente !

N’essayez pas de créer des pages web qui s’adressent à tout le monde ! Chaque page doit avoir une cible définie pour être performante.. Mi fa tutte mii fa niente !

Quelle est l’action concrète qu’on veut que fassent les internautes qui arrivent sur une page web qu’on gère ?

  • Appeler la société ?
  • Envoyer un mail ?
  • Transmettre ce qu’ils ont lu/vu/entendu à d’autres ?
  • Aller sur un site de vente ?
  • cliquez sur un lien ? (de pub ? )

Souvent les sites web et blogs professionnels n’incitent pas leurs lecteurs à une action concrète. Il en résulte que les lecteurs du(des) blog(s) lisent, écoutent regardent et.. pensent que c’est intéressant.. ou nul.. et passent à autre chose… alors qu’un simple mailto ou incitation au contact ou à aller voir qqch de concret aurait pu transformer la présence de l’internaute en action concrète profitable à l’entreprise.

Une fois l’audience cible déterminée, il faut bien avoir à l’idée qu’il existe 4 sources potentielles d’audience :

Le trafic direct, Le trafic « liens », Le trafic acheté, Le trafic naturel.

… à suivre … (tout ceci est aussi dans le livre “Blogs et Entreprises” de Tubbydev)

Simplifiez vos pages web !

Web_2_berlinSimplifiez vos pages web ! C’est le principal enseignement de la très intéressante intervention de Leisa Reichelt au Web 2.0 à Berlin mardi dernier. Leisa Reichelt donnait 2 cours  “Collaboration, Techniques that Really Work: Productivity, Creativity, and Consensus “ et “  Improving Your Site’s Usability, What Users Really Want”. Nous parlerons ici seulement de la deuxième conférence. 

 

 

Lire la suite "Simplifiez vos pages web !"

Augmenter son audience web et son referencement naturel

Comment augmenter son audience et son référencement naturel ? Une problématique habituelle du web expliquée en plusieurs notes:


Augmenter son audience web et son référencement naturel  1

Augmenter son audience web et son référencement naturel 2

Augmenter son audience web et son référencement naturel 3

Augmenter son audience web et son référencement naturel 4

Augmenter son audience web et son référencement naturel 5

Optimiser le code pour un meilleur referencement

Plus d' audience avec une meilleure ergonomie 1

Ameliorer le contenu de son blog

 



 

 

 

 

… à suivre … (tout ceci est aussi dans le livre “Blogs et Entreprises” de Tubbydev)