Marketing, PR et blogs

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous

Marketing, PR et blogs


Changer les classements dans Google ?

Changer le classement des sites pour une requête dans Google est la fantasme de beaucoup de marketeurs ou de sociétés ou d’ agences de comm parfois dépassées par le système Google qui de fait est le premier et seul ? media du net ..

Prenant comme d’habitude tout le monde par surprise, Google a lancé une initiative qui permet ceci. Pour l’instant sur le .com et seulement sur certains résultats de requêtes et seulement manipulable par ceux qui ont un compte google et avec qui a fait les changements, visibles par les autres internautes et mis en avant surtout pour adapter VOTRE recherche

Le search wiki de Google est donc plus une nouvelle façon de receuillir l’avis des internautes. le comportement “passif” de recherche peut dans certains cas permettre, via cet outil, à Google de recueillir une “action” des internautes et donc d’intégrer ceci dans les algorithmes qui permettent de fournir des résultats “pertinents” donc fonction de ce que cherchent les internautes.

Une conséquence possible de ceci: quand on cherchera un produit, les sites e-commerce descendront et les sites de critique monteront.

Une autre conséquence: les made for google qui n’apportent rien de concret descendront aussi.

Une cause de la mise en branle de cette outil: selon quelques études, les gens cherchent de plus en plus loin dans Google et ne se contentent plus de la première page (on parlera de ça bientôt )

 

Tribes continue sa vie sur le web et gratuitement

Les fans du pape du marketing, Seth Godin, ont sûrement déjà acheté “Tribes We need you to leed Us” qui est le premier véritable ouvrage de Godin après “All Marketers are liars” version française ici.

Tribes parle de la manière dont se forment les bandes, les tribus, les communautés (en ce qui concerne le marketing) et quand on aura bien compris, on écrira une note . En attendant le Seth propose en téléchargement gratuit le Q&A de Tribes.

A défaut d’être intéressé par le sujet, vous pouvez toujours utiliser ce questionnaire pour un client ou un prof à qui vous devez fournir une sorte de pré analyse de sa problématique ; le marketing, c’est aussi et d’abord du copier/coller

Referencement naturel et Audience

Nous continuons notre série de notes sur la manière d’ augmenter son audience et d’améliorer son référencement naturel avec, après les généralités sur les différentes sortes de trafic, la manière concrète d’augmenter son audience.

Lire la suite "Referencement naturel et Audience"

Augmenter son audience web et son référencement naturel 4

(Cet article suit Augmenter son audience web et son référencement naturel  1 et Augmenter son audience web et son référencement naturel 2  et Augmenter son audience web et son référencement naturel 3 )

Après “trafic direct” et “trafic de liens” , trafic acheté , venons-en enfin au "vrai" trafic, le trafic naturel ..
Le trafic naturel -ou audience naturelle-  est défini ici comme le trafic que vous obtiendrez par les moteurs de recherche et annuaires qui signaleront à leurs utilisateurs que vous êtes de bonnes pages pour ce qu’ils cherchent.
Pour cela, il vous faudra travailler votre référencement naturel, c’est à dire faire en sorte que vos pages web soient bien appréciées et donc judicieusement placées dans ces annuaires et moteurs en ce qui concerne vos cibles.
Revenons sur cette notion de "cible" ...

Si vous êtes avocat, avez-vous vraiment intérêt à être bien placé sur la requête « avocat » dans Google ? ce n’est pas évident du tout..

Certes, cela flattera votre ego mais est-ce que les personnes qui tapent « avocat » sur Google sont une clientèle intéressante pour vous ???
Si votre spécialité est la garantie de passif dans les ventes de société, n’est-ce pas beaucoup plus intéressant d’être en tête sur une requête comme « avocat spécialiste en garantie de passif, vente de société » ?
Le référencement naturel est quasiment une science et il sert non seulement au trafic naturel mais aussi aux autres formes de trafics car il permettra d’atteindre les niveaux d’audience avec lesquels vous pourrez avoir du trafic « liens » et du trafic « direct » mais aussi d’optimiser le trafic acheté en choisissant des expressions complémentaires de celles pour lesquelles vous êtes déjà présent dans les résultats « naturels ».

Lire la suite "Augmenter son audience web et son référencement naturel 4"

Augmenter son audience web et son référencement naturel 3

(Cet article suit Augmenter son audience web et son référencement naturel  1 et Augmenter son audience web et son référencement naturel 2 )

Après “trafic direct” et “trafic de liens” , intéressons-nous au trafic acheté :

Le trafic acheté est en constante évolution, notamment pour les entreprises, car il est beaucoup plus facile, a priori, d’acheter du trafic que de chercher à intéresser les gens « naturellement » de la même façon qu’il est plus facile de pêcher de la truite d’élevage que de la truite sauvage.
On peut acheter du trafic de différentes façons :
 
– sur des bannières de publicités web « classiques »
– dans des newsletters populaires (si par exemple votre société propose des produits féminins, il est évident – – qu’une mention de votre site sur les newsletters d’aufeminin ou Elle vous amènera des clients)
– sur des systèmes d’échanges de liens et d’achat de trafic (comme avdertyz.com)
– sur Google AdWords (http://adwords.google.fr)
 
Dans le monde standardisé du web « français », Google AdWords est le principal système de trafic acheté et de nombreux sites ont plus de 80% de leur trafic qui est acheté via Google Adwords.
En résumé, Google AdWords est le système de vente de publicité de Google qui vous permet d’appaître dans les zones publicitaires d’une recherche google à propos des mots pour lesquels vous avez acheté de la publicité Google AdWords OU dans les bannières « adsense » de publicité contextuelle que Google propose aux webmasters pour gagner de l’argent.

Lire la suite "Augmenter son audience web et son référencement naturel 3"

Augmenter son audience web et son référencement naturel 2

(Cet article suit Augmenter son audience web et son référencement naturel  1)

Trafic direct :
Si l’entreprise ou la personne est très connue ou si le nom du(des) blog/site(s) est très évocateur, alors vous pouvez avoir des gens qui spontanément vont taper l’adresse URL sur leur navigateur. Ce trafic est en général réservé à une toute petite partie des pages web et arrive souvent une fois ces pages web déjà célèbres et donc fréquentées par un autre type de trafic.
Au démarrage d’un projet, ne comptez pas dessus hormis de la part de vos amis et concurrents ..
Dans un second temps, une fois que vous aurez créé une première audience et si et seulement si votre contenu est « intéressant » (notez bien qu’ »intéressant » n’est pas forcément synonyme de « bon » ou « de qualité »), vous arriverez à créer une « communauté » d’habitués qui viendront voir vos pages web directement, presque à chaque fois que vous publierez quelque chose, par exemple grâce au flux RSS qui les préviendra de vos nouvelles notes.

Trafic « liens » :
Beaucoup de webmasters raisonnent encore en échange de liens. Cela consiste à mettre sur une de vos pages (ou toutes) un lien vers un site ou blog qui en échange en mettra vers vous.
Chercher des pages web avec lesquelles échanger des liens est un travail fastidieux et pas vraiment profitable.
Si ce genre d’échanges vous intéresse, attendez le début de succès de vos pages web et donc d’être en position de « force » pour négocier avec de « bons » sites ou blogs. Vous recevrez à ce moment là certainement de toutes façons des propositions d’échanges de liens.
Il se peut aussi qu’un site (ou blog) fasse spontanément un lien vers vous. Veillez donc avec les bons outils (c’est-à-dire faciles à utiliser et gratuits :-)) pour être au courant des liens que d’autres font vers vous.
Si le lien vient d’un site ou blog qui vous intéresse (dans les notes ou les commentaires), prenez un peu de temps pour remercier (par mail ou publiquement sur vos pages web) le site en question. Les rédacteurs sont rarement insensibles aux remerciements et cela vous assurera probablement d’autres renvois..

Les liens qui renvoient vers vos pages ont une autre importance que celle du trafic qu’ils peuvent générer. Une idée, généralisée par Google avec son fameux PageRank, veut que la pertinence/importance d’un site ou blog soit en partie déterminée par le nombre de liens (modulo l’importance/pertinence de ceux qui les ont faits) renvoyant vers vous.
Grosso modo, le Page Rank de Google, pour une page A est égal à :
Pra = C + 1/C x (PRb/Nbsb + PRc/Nbsc + PRd/Nbsd + …+ Pri/Nbsi+ …)
Où C est une constante (afin d’éviter qu’une page ait un PageRank de 0
Où Pri est le PageRank de la page I
Où Nbsi est le nombre de liens SORTANTS de la page I
Où les pages i sont les pages qui renvoient vers vous.

Autrement dit, + une page ayant un gros PageRank renvoie vers vous (modulo le nombre de liens sortants présents sur elles) + vous « gagnez » des points d’importance.

Autrement dit encore : si quelqu’un de très important parle à un moment UNIQUEMENT de vous, il vous fait gagner en importance + que si il parle de vous, entre autres, et + que si quelqu’un d’anonyme parle de vous..

Le PageRank a tendance a perdre de son importance mais ce type de calcul est repris dans pas mal d’autres systèmes (avec parfois quelques changements comme par exemple chez wikio où ne seront pris en compte, en théorie, que les liens qui renvoient, pour un blog, sur UN article et non vers le blog « en général ou où ne sont pris en compte que les liens datant de moins de x mois).

La « recherche » de liens entrants peut donc être traitée comme une tâche de fond dans le développement de l’audience web (en maîtrisant quand même le temps qu’elle peut rapidement trop prendre).

Il existe aussi des systèmes permettant de « récupérer » des liens entrants et du trafic.
Si vous voulez tester ces méthodes peu appréciées en France mais qui parfois, suivant le sujet de vos pages et leurs buts obtiennent des résultats, voici un des sites les mieux réputés : http://advertyz.com/ mais attention au spamdexing et donc à la façon dont les moteurs de recherche considèreront des liens venant de ce type de sites. Il peut arriver que de telles pratiques vous pénalisent ! N’acceptez en tous cas jamais de mettre quelque chose d’autre qu’un SIMPLE lien http sur votre blog ! (certains sites vous proposent de mettre un « lien » évolué, un javascript qui en fait va changer le texte et les destinations des liens faits ; vous risquez alors de vous retrouver avec des liens qui renvoient vers des sites non seulement sans rapport avec le votre mais parfois même carrément « bizarres » …).

Autre « technique » pour avoir des liens entrants : le « linkbaiting ». Il s’agit d’appâter (« bait » en anglais signifie « appât ») d’autres tenanciers de sites ou de blogs par du contenu qui leur fera créer des liens vers vous.. Vous vous dites qu’il s’agit de l’objet de tout le contenu du blog .. certes.. mais vous pouvez AUSSI créer une sorte de contenu « animatif » qui attirera forcément des liens (c’est le seul but du linkbaiting). Par exemple :

- -Un concours de blogs ou un appel à l’élaboration d’une liste de blogs/sites/pages sur un sujet précis
- Une revue de blogs ou de sites
- Une check-list utile dans le domaine dont vous parlez
- Un livre blanc :-)

A propos des liens « entrants », il vous faudra savoir qui fait des liens vers vous (pour le remercier ou le vilipender suivant la nature du lien ).
Vous avez 2 méthodes à votre disposition. La première consiste à faire une requête sur Google à propos des liens entrants vers vous.
Vous pouvez faire ceci dans la « recherche avancée » de Google ou alors en tapant directement dans la recherche de Google :

  link:www.toto.com   où www.toto.com est votre site (Attention au fait qu’il n’y a pas d’espace après les : )

Le résultat de cette requête vous donnera un résultat statique.
Si vous voulez être tenu au courant des liens récents qui sont faits vers vous, alors vous pouvez faire une recherche dans technorati ou blogsearch en indiquant comme objet de recherche votre site mais aussi, dans le cadre d’une deuxième recherche, le nom de votre société.
N’oubliez pas que le résultat de ces recherches EST AUSSI un flux RSS, que vous pouvez donc mettre dans votre lecteur de flux ou recevoir par mail. Ainsi dès que quelqu’un fera un lien vers vous ou parlera de vous, vous serez au courant.

… à suivre … (tout ceci est aussi dans le livre “Blogs et Entreprises” de Tubbydev)

Augmenter son audience web et son référencement naturel 1

Augmenter l’audience de ses pages web est la préoccupation principale des propriétaires et acteurs du web. Souvent par jeu ou plaisir de l’ego, la recherche d’audience est aussi quelque chose d’important dans le cadre d’un site ou d’un blog personnel.

Nous commençons donc ici une petite série de notes sur la manière réelle et concrète d’ augmenter son audience web et notamment son référencement naturel .

Tout d’abord, il faut fermer son ordinateur et se poser 2 questions essentielles :

Quelle est la cible des pages web dont on veut augmenter l’audience ?


– les  “déjà” clients ?
– de nouveau prospects ?
– tout le monde ?
– les journalistes ?
– une catégorie de gens spécifiques ? (chercheurs ? commerçants ? etc..)

Souvent la réponse à cette question est multiple mais il y a toujours UNE réponse plus importante que les autres.

Une fois ceci bien défini, la façon dont sont organisées les pages web, dont est présenté le contenu ainsi que le texte et les titres seront mieux faits EN FONCTION de la cible.

Un cas typique : si un blog est fait pour ramener de NOUVEAUX clients, il ne doit pas s’adresser aux « déjà clients » ; il ne cherchera donc pas à faire de la fidélisation mais de l’acquisition de clients ; la façon de présenter les choses sera complètement différente !

N’essayez pas de créer des pages web qui s’adressent à tout le monde ! Chaque page doit avoir une cible définie pour être performante.. Mi fa tutte mii fa niente !

Quelle est l’action concrète qu’on veut que fassent les internautes qui arrivent sur une page web qu’on gère ?

  • Appeler la société ?
  • Envoyer un mail ?
  • Transmettre ce qu’ils ont lu/vu/entendu à d’autres ?
  • Aller sur un site de vente ?
  • cliquez sur un lien ? (de pub ? )

Souvent les sites web et blogs professionnels n’incitent pas leurs lecteurs à une action concrète. Il en résulte que les lecteurs du(des) blog(s) lisent, écoutent regardent et.. pensent que c’est intéressant.. ou nul.. et passent à autre chose… alors qu’un simple mailto ou incitation au contact ou à aller voir qqch de concret aurait pu transformer la présence de l’internaute en action concrète profitable à l’entreprise.

Une fois l’audience cible déterminée, il faut bien avoir à l’idée qu’il existe 4 sources potentielles d’audience :

Le trafic direct, Le trafic « liens », Le trafic acheté, Le trafic naturel.

… à suivre … (tout ceci est aussi dans le livre “Blogs et Entreprises” de Tubbydev)

Eparpillement du web

En quelques années, on est passé d’une expression limitée sur quelques sites à « chacun a son site » et puis à des centaines de millions de PAGES web couvrant tous les sujets.
Si l’on continue à parler de « sites », le nombre de ceux-ci explose aussi. En avril 2008, Netcraft estime à plus de 150 millions le nombre de sites (de noms de domaines) soit une augmentation de 50% en 1 an !!

Nombre_de_sites

 

Beaucoup de spécialistes ont comparé le web à la vie réelle en expliquant qu’il fallait créer des places ou boulevards et habituer les gens à y aller, en pariant sur le fait que les habitudes les garderaient sur place. Cette idée est intéressante car il est vrai que sur le web les internautes ont par défaut les mêmes réflexes que dans la vie courante.


D’un autre côté, c’est oublier que l’une des caractéristiques de l’humain est d’aimer aussi le changement et la diversité, surtout quand ils ne nécessitent que peu d’efforts, comme un clic de souris.. et c’est aussi oublier que via les liens hypertextes qui sont une des bases du web, la consultation séquentielle des choses a volé en éclat sur le net.

Lire la suite "Eparpillement du web"

Google blog search se met à jour .. pas encore en France

Une nouvelle fonctionnalité sur Google blog search permet d’avoir comme dans Google Actualités la liste de tous les blogs se rapportant au sujet que l’on cherche. On peut aussi avoir un petit schéma pour indiquer les évolutions de publications par rapport au temps. Hélas, ceci n’est pas encore en place sur Google en français .. C’est vraiment la crise. les américains n’investissent plus en dehors

Audience des sites web: l' OJD pas d' accord avec Mediametrie

Le mois dernier, le Figaro s’auto satisfaisait d’être le premier site d’actualités généralistes en France.

L’ OJD, l’organisme officiel de mesure des lecteurs des journaux et magazines, publie pour la première fois "le trafic détaillé" des principaux sites (hors e-commerce) pour le mois de septembre.

Audience_sites_web

Le Monde.fr ressort en septembre comme le premier site d'information (38,4 millions de visites). Le Figaro (18,4 millions), est sixième.  Libération (11,3 millions), huitième. Le Nouvel Observateur (9,4 millions), neuvième et le site de 20 Minutes (7,3 millions), dixième.

Une grosse différence avec les chiffres de Mediamétrie, notamment à propos du Figaro mais ceux-ci mélangeaient l'audience du Figaro, celle de ses suppléments (Madame Figaro...) et des autres sites d'information du groupe (culturel et sportif).

Etrangeté du classement: la présence de la caisse d’épargne dans les sites les plus visités. Avant la crise … une corrélation entre la visite et la chute qui vient ? Il faudrait avoir les mois d’avant.

Un grand absent du classement de l’ OJD, et donc finalement un petit peut-être, le groupe Lagardère, absent des sites les plus visités et des groupes. Où sont-ils ? sans audience sur le web ? En fait il semblerait plutôt qu’ils soient un peu fâchés avec l’ OJD puisque leur nom ne figure pas dans le rapport.

Audience_web_septembre

NB: intéressant aussi de comparer ce classement à ce que donne Alexa (http://www.tubbydev.com/2007/12/les-plus-grosse.html ). Dommage que l’OJD ne prenne pas en compte les sites d’acutalités comme Google Actualités, Yahoo news et leurs semblables …

Blog et e-commerce: le bon exemple d' Allomarket et allobuzz

AllomarketIl était une fois un gars sympa, Iggy (l’acteur phare de 4 garçons plein d’avenir, un film culte) qui décida de se mettre à bloguer puis à faire de l’e-commerce.

D’autres gars plein d’avenir et sympas , les tubbydev boys lui conseillèrent de commencer par utiliser powerboutique (1and1 n’avais pas encore ses super offres) -50 euros par mois– et ensuite éventuellement de créer sa propre boutique (pourquoi créer quelque chose et ne pas utiliser des choses déjà existantes quand on a aucune idée des flux futurs ?? Ca semble être du bon sens mais bizarrement, rares sont ceux qui font ceux-ci .. Il en résulte des dizaines de projets où l’on crée des boutiques ou des places de marché qui sont de véritables usines à gaz dont la plupart des fonctionnalités ne servent pas car la réalité des flux n’est pas celle imaginée par les gens quand ils “phosphoraient” dessus …).

Powerboutique était idéale comme boutique, au sens de rayons, processus d’achat et de paiement mais pas comme vitrine.

L’idée était d’avoir comme vitrine un blog, c’est à dire un système de publication permettant facilement et sans coûts importants de publier du contenu permettant de référencer NATURELLEMENT les objets à vendre.

AllobuzzEn bref, on publie avec le blog des articles décrivant les produits, leurs avantages, leurs prix, etc.. et un lien permet d’aller les acheter dans la boutique (qui sert surtout pour l’achat, la confirmation de l’achat, les paniers, le reporting en back-office, la jonction avec le système de paiement, etc….).

Iggy a compris aussi que dans le e-commerce moderne, le principal n’est pas le produit ou la boutique mais la vitrine !! c’est à dire  le contenu qui va permettre aux produits d’apparaître où il faut sur google et autres. (Rappelez vous que comme il y a plus de contenu publié chaque jour que de capacités de lecture, un “bon” contenu ne suffit pas à attirer le chaland .. qui de plus ne se lève pas avec l’idée d’aller chez vous acheter un produit et qui en fait se f.. de ce que vous proposez … ).

Iggy a donc construit allomarket (c’est ça .. rigolez en regardant ce qu’il vend .. et lisez la suite ) comme boutique et allobuzz comme vitrine (allobuzz vient d’être passé sur un serveur mais jusqu’à très récemment c’était ce qu’il y a sur http://allobuzz.wordpress.com  ).

Au bout de 8 mois d’activités, Iggy fait 80000 euros en Septembre (70000 en août) ... et des gens lui envoient des mails pour qu’il publie des articles sur leurs produits sur allobuzz.. (ah oui, Iggy est seul dans son activité).

Bien sûr, tout son chiffre ne vient pas d’allobuzz (il fait aussi du adwords) mais une grosse partie de ses ventes en dépend.

En résumé:

  • l’important dans le e-commerce de 2008 c’est la VITRINE et pas les rayons (et rien de mieux qu’un blog comme outil de publication car la vitrine doit changer chaque jour en fonction de l’actualité et des mouvements sur google)
  • la boutique n’a pas besoin d’être un airbus A340, il suffit qu’elle permette au client d’acheter et de payer rapidement et au taulier de mettre en rayons et de voir qui achète, qui paie, où livrer et comment contacter la personne (le reste est de la poésie ou du blabla)
  • bravo Iggy (pur une fois qu’un client suit nos conseils de A à Z

Si vous aussi vous voulez faire du e-commerce réussi, contactez-nous !!

 

 

E-commerce : quelle est le meilleur système de boutique ?

L’actualité étant au e-commerce après le salon de la semaine dernière, il nous a semblé intéressant de faire un point sur les systèmes de boutiques qui existent et de déterminer quel est le meilleur actuellement.

On a donc regardé les systèmes powerboutique, myeshop, boutique-expert, votreboutiquepro et les boutiques 1and1 et amen et le résultat est .. taratata .. que le meilleur système de boutique e-commerce prête à l’emploi est la solution eboutique de 1and1 !

(Ce n’est que NOTRE avis et en septembre 2008).

On ne va pas  faire un comparatif de tous les systèmes (ça empêcherait de vendre )  mais juste décrire les extraordinaires possibilités des boutiques 1and1 dans leur version basique à 9,99 euros HT par mois !!

 

Lire la suite "E-commerce : quelle est le meilleur système de boutique ?"

L' etat de la blogosphere: de profonds changements

Technorati vient de publier son dernier “état de la blogosphère”. Les blogs sont-ils encore des blogs ? Qu’est-ce qu’un blog ? (des remarques sur la frontière de moins en moins présente entre “sites” et “blogs” ou “medias” et “blogs”) Qui sont les blogueurs, que font-ils, qu’utilisent-ils (pour bloguer) ? Autant de questions auquel le rapport annuel de Technorati sur les blogs tente d’apporter quelques réponses.

Tout d’abord quelques statistiques:

  • comScore MediaMetrix (August 2008)
    • Blogs: 77.7 million unique visitors in the US
    • Facebook: 41.0 million | MySpace 75.1 million
    • Total internet audience 188.9 million
  • eMarketer (May 2008)
    • 94.1 million US blog readers in 2007 (50% of Internet users)
    • 22.6 million US bloggers in 2007 (12%)
  • Universal McCann (March 2008)
    • 184 million WW have started a blog | 26.4 US
    • 346 million WW read blogs | 60.3 US
    • 77% of active Internet users read blogs

 

 

 

 

 

 

et surtout ce diagramme qui montre combien de blogs ACTIFS:

Statistiques_blogs

 

Une autre surprise dans le rapport de technorati:

The majority of bloggers we surveyed currently have advertising on their blogs. Among those with advertising, the mean annual investment in their blog is $1,800, but it’s paying off. The mean annual revenue is $6,000 with $75K+ in revenue for those with 100,000 or more unique visitors per month. Note: median investment and revenue (which is listed below) is significantly lower. They are also earning CPMs.

Que les blogs ne coûtent pas cher à créer et à entretenir, on le sait  (hormis l’huile de coude pour mettre du contenu “intéressant”) mais qu’ils rapportent autant que le dit l’étude est vraiment une surprise (à moins que les blogs étudiés dans ce cas soient la “crème” et donc que ces chiffres ne soient significatifs que pour des “early ad .. apter” . Côté positif, ça ne peut que s’améliorer en France quand d’autres systèmes qu’ adsense seront pérennes et quand les annonceurs auront compris ce qu’ils paient pour rien aux régies publicitaires classiques ).

Le reste de tout cette étude très intéressante et longue en 5 parties mais quand même pas mal orientée sur les blogs US (ce qui d’ailleurs pourrait être, en partie, une idée de ce qui peut se passer prochainement en France) ici: http://www.technorati.com/blogging/state-of-the-blogosphere/ 

Le Figaro, Médiamétrie et leurs étranges calculs d'audience

Dans Le Figaro Economie du 13 et 14 Septembre, Le Figaro s’autocongratule avec comme titre “Plus de 4 millions de visiteurs pour lefigaro.fr”.

Selon l’article, au mois de juillet, le Figaro serait le premier site d’actualité généralistes en france avec 4.224 millions de visiteurs uniques devant lemonde.fr, liberation.fr, etc… L’article est visible en ligne ici.

Un diagramme de l’article montre un classement Yahoo, Lefigaro.fr, Orange, Lemonde.fr, Google, MSN, 20minutes, Lenouvelobs, Dailymotion, liberation.fr.

Quand on regarde les mêmes sites sur Google Webtrends, on obtient quelque chose de complètement différent:

Audience_journaux_france

Lire la suite "Le Figaro, Médiamétrie et leurs étranges calculs d'audience"

La fin des communiques de presse classiques ?

Une petite révolution sur la communication officielle des sociétés a eu lieu dernièrement aux USA. La SEC (Security and Exchange Commission) a posé, mine de rien, une petite bombinette: http://www.sec.gov/news/speech/2008/spch073008km.htm

Conséquence pratique: un site de société, avec RSS par exemple (petit rappel: un blog a le rss natif), sera reconnu comme “organe officiel” de diffusion d’infos financières.

D’autres analyses et idées en anglais ici : http://www.irwebreport.com/daily/2008/08/02/secs-new-guidance-for-websites-and-blogs-posted/

Beaucoup de sociétés utilisent actuellement les communiqués de presse pour annoncer quelque chose. Concrètement, elles passent par des agences de RP qui parfois rédigent le communiqué mais surtout le diffusent “officiellement”. Cela coûte assez cher, surtout par rapport au coût de la mise en ligne sur un site …

Internet va enfin avoir une utilité concrète pour les chasseurs de coûts

 

Web et marques : vues ou pas ?

Dans la note précédente sur les conversations des consommateurs sur Internet, nous disions que “

…. le VRAI problème est la confusion que l’on fait entre PUBLICATION et INTERET DES INTERNAUTES.


Ce n’est pas parce qu’une marque, un objet ou un sujet a 117000 liens qui renvoient vers elle que beaucoup de gens CHERCHENT et/ou VOIENT ce qui concerne cette marque sur le net.”


Nous avons donc voulu un peu compléter l’étude d’ OTOresearch en regardant certaines catégories et marques NON PAS en volume de publication mais en volume de recherche donc quelque part d’intérêt.


Nous sommes partis de la liste des marques, classées par catégorie. Nous n’avons pris que certaines marques, classées par selon le tableau suivant d’ OTOresearch:


Marques-et-blogs


Nous avons ensuite interrogé Google trends pour 5 marques par catégorie, pour la France, en 2008.


Lire la suite "Web et marques : vues ou pas ?"

Conversations des consommateurs sur Internet : ce qui change pour les marques

Pierre Santamaria, d’ Otoresearch a publié récemment un petit livre blanc intitulé “LES CONVERSATIONS DES CONSOMMATEURS SUR INTERNET : CE QUI A CHANGÉ POUR LES MARQUES “ . Ce document est une première sur un sujet dont on parle beaucoup sans jamais avoir d’éléments concrets autres que des “on-dit”, surtout à propos des marques en France. Dans ce qui suit, nos remarques sont indiquées par “—>tubbynote”.

En introduction : “Le consommateur est lui-même devenu une source d’information pour les autres consommateurs pour tout ce qui touche aux marques, aux produits et services. Mais au-delà de ce constat vécu par de nombreuses marques:

  • Quelle est l’ampleur réelle du phénomène ?
  • Quelle est la réalité du contenu qui est à disposition en ligne ?
  • Quelles sont ses dynamiques, positives ou négatives ?
  • Existe-t-il une corrélation entre investissements publicitaires, notoriété, perception de marque et UGC ? “ (UGC = User Generated Content)”

OTOresearch a donc fait une petite étude sur le volume d’UGC relatif à 110 marques françaises (en bas de cette note la liste des marques) et essayant ensuite de montrer la répartition de cette masse d’informations par marque et catégorie.

L’étude se limite au volume et ne regarde donc pas l’aspect qualitatif de ce qui est dit ( —> Tubbynote: mais qui peut regarder cet aspect de manière globale sur un volume important sans passer par l’analyse humaine ?)

L’étude se limite aux choses publiées sur les blogs car le contenu de ceux-ci est plus facilement identifiable et récupérable tout en représentant la façon la plus pratique et d’actualité et donc effective d’expression des consommateurs.

Les forums, les plate-formes vidéos et les réseaux sociaux  n’ont pas été pris en compte. il s’est avéré lors de l’étude (juin 2008) que  MOINS DE 5,5 % des liens “sur” une marque sont sur des plate-formes de vidéos (—> Tubbynote: qui ne sont pas certes le meilleur moyen de faire des liens ;-)) et que sur les 100 premiers liens à propos d’une marque, MOINS de 0,27% proviennent de réseaux sociaux (—> Tubbynote: problème de référencement des réseaux sociaux ou preuve que ceux-ci fonctionnent en cercle fermé et + comme des systèmes de messagerie interne ??)

En Avril 2008, il y avait 1 424 838 messages postés dans les blogs  à propos des marques considérées.

Sur les 10 marques qui investissent le plus en général (investissement publicitaire plurimédia) en France, 30,4% des 100 premiers liens sur les moteurs de recherche sont de l’UGC, alors que 27,4% et
12% sont respectivement des liens provenant de la marque elle-même1 ou de médias « classiques »

—> Il y a donc - de volume généré par les marques elles-mêmes que par autrui (modulo les cachottiers et modulo le fait qu’on ne sait pas si le contenu d’autrui est ou n’est pas parfois généré par les concurrents )

User-generated-content-marq

Près de la moitié des messages (700000) concernent 10 marques (sur 110): Renault, Nokia, Canon, Orange, Samsung, Peugeot, Panasonic, SNCF, France Telecom, Philips.

Au niveau des catégories, 65% des messages sont relatifs à 3 catégories: L’équipement, l’automobile et les telecom.

La catégorie “hygiène et beauté” n’a quasiment pas de messages. —> Tubbynote: Aufeminin.com, doctissimo semblent drainer encore l’essentiel des avis de consommateurs mais on peut remarquer aussi que les blogs qui parlent de ces choses, qui sont essentiellement féminins, sont rédigés de telle manière qu’ils sont rarement référencés en tête des moteurs de recherche.

Quelles sont les marques dont on parle le plus et quelles sont celles dont on parle le moins sur les blogs en avril-mai-juin 2008 ? Voici une ébauche de réponse sur le graphique qui suit:

Marques-et-blogs

Y a-t-il une relation entre investissement publicitaire et UGC ?

A priori il y a une corrélation d’après OTOresearch qui en dégage 4 enseignements:

  1. Oui, les investissements publicitaires pluri-média influencent fortement le niveau d’UGC
  2. Ce niveau d’influence est variable en fonction de la catégorie, ce qui confirme le caractère prédominant de la catégorie dans le volume de conversations
  3. Dans le cadre de cette influence par catégorie, il existe des marques qui sur performent et des marques qui sous performent
  4. La hiérarchie du top 10 des marques stimulant l’UGC est significativement altérée par la prise en compte des investissements publicitaires

—> Tubbynote: L’étude a été faite sur le volume et pas sur la qualité des messages donc attention à ne pas déduire de conclusions fausses (comme par exemple le fait qu’ “augmenter son budget publicitaire est bon pour la marque au niveau du bruit sur internet” car bon ou pas bon: on ne sait pas et “internet” n’est pas le web ni le sous-ensemble des blogs sans compter le PRINCIPAL problème: ce n’est pas parce qu’on PARLE de quelque chose que ce quelque chose est + VU !!)

Par ailleurs, on en sait pas si le bruit des blogs est une conséquence de l’investissement publicitaire OU SI l’investissement publicitaire est parfois indirectement une conséquence du bruit des blogs ou si cela dépend de la marque (et donc des croyances des hommes et des femmes en charge des budgets dans l’entreprise) ou si cela dépend de la catégorie et donc des habitudes du secteur ou si les 2 s’entre-motivent.

Par ailleurs, vue la population qui parle actuellement sur les blogs en France ET qui est bien référencée, il faudrait peut-être écréter les données en supprimant les posts relatifs aux aspects techniques de la présence de la marque sur le net (une note qui parle des caractéristiques techniques du nouveau site de telle marque n’a pas d’intérêt dans ce type d’étude .. ur la marque OUi un intérêt indirect et “rebondissant” mais pas pour l’étude)

OTOresearch finit son livre blanc en essayant d’estimer l’impact de l’UGC sur les décisions d’achat mais 

—>tubbynote: il semble qu’il n y ait pas encore sufisamment de données pour en tirer des conclusions autres que :

il y a un impact mais difficile à estimer car:

on ne sait pas si les UGC sont causes, conséquences, causes et conséquences de la pub et/ou des achats de produits et/ou des consommateurs qui ont DEJA acheté le produit et/ou des concurrents et ceci en fonction ou pas, de la marque, du secteur, du pays, des habitudes des concommateurs

En revanche, il semble évident que des avis négatifs peuvent plomber les ventes et que dans ce cas, une réaction de la marque peut amplifier le rejet beaucoup plus qu’une non réaction ! (ce qui peut donner de sacrées mauvaise idées de manipulation pour embêter un concurrent )

Pour revenir au document d’OTOresearch: les conclusions en sont:

  1. Le consommateur est le premier fournisseur de contenu sur les marques
  2. Certaines catégories génèrent nettement plus de conversations à propos des marques que
    d’autres
  3. Ce qui rend une catégorie impliquante n’est pas sa part dans le budget des ménages, mais d’autres facteurs encore à rationaliser (part des marques dans la structuration du marché, caractère « technique » de la catégorie, caractère émotionnel de la catégorie…)
  4. Le budget publicitaire influence fortement l’UGC, mais avec des niveaux de corrélation fortement disparates par catégorie
  5. Chaque catégorie est largement dominée par 2 ou 3 marques
  6. Au sein même d’une catégorie, la performance en termes d’UGC par rapport au budget média varie par marque, avec certaines marques nettement plus engageantes que d’autres
  7. Il existe un phénomène cumulatif des messages dans le temps, créant ainsi une «mémoire» des conversations qui peut s’enrichir à un rythme de près de 10 000 messages annuels
  8. Le volume et la qualité de l’UGC jouent un rôle clé dans les process de décisions sur certaines catégories

—>tubbynote: Nous avons une réserve sur budget publicitaire et UGC. Qui influence l’autre n’est pas évident (voir avant) et doit, d’après nous, vraiment dépendre de chaque marque, du positionnement, du secteur, du contexte ET AUSSI DU RAPPORT PERSONNEL avec le net des gens en charge des budgets au sein de la marque (ce dernier aspect dont on ne parle jamais est pourtant le plus important puisque l’utilisation d’Internet par les marques n’est pas encore standardisée selon des pratiques conseillées ou admises par tous) !

Par ailleurs, le VRAI problème est la confusion que l’on fait entre PUBLICATION et INTERET DES INTERNAUTES.

Ce n’est pas parce qu’une marque, un objet ou un sujet a 117000 liens qui renvoient vers elle que beaucoup de gens CHERCHENT et/ou VOIENT ce qui concerne cette marque sur le net. (maj 18/07: on a regardé les volumes de recherche sur certaines de ces marques par rapport au volume de blabla)

Un exemple concret: “Tubbydev” est 4ème sur 121000 sur Google sur la recherche “xerox problèmes” et cela doit amener 1 visite par jour (donc ça n’intéresse personne ou alors Xerox s’est sacrément amélioré ou alors désepère tellement les clients qu’ils renoncent ;-))

“Tubbydev” est 3ème sur 57900 dans Google sur la recherche “hsbc problèmes” et cela ramène environ 20 visites par jour (soit donc 20 fois + qu’une recherche qui a pourtant 2 fois plus de réponses .. mais il est vrai qu’ hsbc est vraiment une mauvaise banque pour les entreprises ).

De plus, une fois que ceci est connu, certaines marques auront une réaction (par exemple en créant un ou plusieurs blogs avec Tubbydev  et en les faisant animer même partiellement par Tubbydev pour arriver rapidement à beaucoup de visites ou de présence en tête de Google QUoi ? Vous en doutez ? Ben contactez-nous qu’on vous montre quelques exemples .. ) qui aura un impact sur la prochaine étude ..

Il n’en reste pas moins que l’étude de Pierre Santamaria d’ OTOresearch est un excellent document, enfin basé sur du concret pour essayer d’appréhender les rapports entre blogs et marques de manière autre qu’au doigt mouillé ou via des powerpoints de quelques gourous média proclamés qui généralisent des exemples par des tautologies, truismes et sophismes (ces mots plaisent à quelques uns de nos lecteurs critiques ).

Pour info les marques concernée par l’étude étaient (à recouper avec le top 100 des marques mondiales ):

Marques-et-blogs-2

Pour récupérer le document d’ OTOresearch, adressez-vous directement à Pierre Santamaria à

Pierre.Santamaria arobase  otoresearch.com

Google va faire exploser le monde fermé des statistiques et le couple annonceurs/regies pub

Le Wall Street Journal a lancé aujourd'hui une véritable bombe en annonçant que Google va lancer un système de mesure d'audience gratuit et visible de l'extérieur pour les sites.
A priori, il s'agira d'une version plus complète de Google trends pour sites qui existe déjà depuis peu ici www.google.com/trends
Avec les statistiques visibles de tous les sites et vraisemblablement ensuite l'analyse avec la part du trafic acheté et des sous-parties rapportées, tout le monde et spécialement les annonceurs pourront prendre conscience de l'effritement des audiences des "gros" sites, de la longue traine et ensuite du coût/prix/valeur réel d'une publicité.
En faisant ainsi, Google fait exploser aussi les systèmes payants comme Mediamétrie mais aussi à terme le fameux CPM, qui baissera vraisemblablement de façon conséquente dans le monde parallèle déconnecté (et qui augmentera un peu chez Adword puisque les annonceurs prendront conscience de l'arnaque ailleurs ;-)), rendant caduque les pratiques d' "achat de trafic rentable" (acheter du trafic avec adword et le vendre plus cher que son coût, à des annonceurs qui ne connaissent pas le "vrai" prix ;-)).
Bref, dans pas longtemps, une crise pour les régies pub qui survendent, des systèmes de statistiques payants ET des gros sites classiques bien installés qui ne pourront pas refuser d'être comparés à d'autres..
On va bien se marrer ;-))

480000 euros sauvent Bakchich pour ? visiteurs uniques par jour et donc ?

Selon Libération d’aujourd’hui, Bakchich aurait trouvé de l’argent nécessaire à sa survie: 480000 euros.

Le quotidien annonce que Bakchich aurait une audience de 60000 visiteurs uniques par jour et 4.2 millions de pages vues par mois … soient en gros 2 à 3 pages vues par visiteur unique (ce qui est un chiffre normal et sans “tricheries” comme beaucoup..).

Au même moment en Russie, un super site (doublé d’un journal papier gratuit): exile.ru cherche aussi de l’argent pour sa survie et n’en trouve pas. Pourtant exile.ru a presque autant de pages vues que Bakchich selon Alexa et dans un pays où l’audience est très divisé, c’est une performance.

Widgets.alexa.com

En Russie, beaucoup d’ “hommes d’affaires“ financent des projets web en considérant que ce sont leur danseuse donc sans vraiment vouloir gagner quelque chose… mais exile.ru ne trouve rien (peut-être ont-ils trop exagéré à propos de certains sujets …).

480000 euros pour 1 800 000 visiteurs uniques par mois, ça fait  en gros (si on considère que l’argent sert UN an et qu’il n y avait plus rien dans la caisse -hypothèses complètement hasardeuses mais il en faut bien pour faire notre calcul) : 0.02 centimes le visiteur unique (qu’il faudrait revoir à la hausse car 60000 visiteurs uniques par jour ne sont pas 60000 NOUVEAUX visiteurs uniques tous les jours !!!

Lire la suite "480000 euros sauvent Bakchich pour ? visiteurs uniques par jour et donc ?"

Euro RSCG prend le CAC40 en otage contre Wikipedia

Euro RSCG C&O organise un débat sur l’image des entreprises du CAC 40 dans Wikipédia (source Libération Ecrans).

Selon Euro RSCG, Wikipédia cannibalise l’image des entreprises du CAC 40 et de leur dirigeants ; 39 entreprises du CAC 40 voient l’article Wikipédia les concernant positionné sur la 1ère page de Google.fr. 29 dirigeants du CAC 40 voient l’article Wikipédia portant sur leur biographie arriver en 1ère position sur Google.fr ; La fiabilité et la véracité des informations publiées par l’encyclopédie collaborative sont contestées et mises en doute. Elles participent malgré tout à la construction de l’image de l’entreprise et de leurs dirigeants et peuvent nuire à la valeur de la marque

Ecrans résume parfaitement la situation en expliquant que comme Wikipedia est souvent, dans Google, devant les réalisations d’ Euro RSCG et de ses confrères ET que Google est la première source d’information, alors Euro RSCG et ses confrères craignent pour leur business puisque leur “comm” n’est plus visible (et qu’un stagiaire malin dans une de ces entreprises du CAC 40 ou quelques teletubbies peuvent faire mieux sur le web )

Le simple fait de vouloir “investir” Wikipedia avec une “norme” (le projet NDLE d’ Euro RSCG c’est à dire une zone éditoriale dans Wikipedia où les sociétés pourront « s’exprimer sur Wikipédia tout en respectant le principe de neutralité ») montre le retard de raisonnement de ces grands de la “comm”.

Typique la remarque d’ Euro RSCG: Parce qu’il n’y a aucune raison que la voix des anonymes ait plus de poids que celle de l’entreprise ou du dirigeant concerné ……………

Grâce ou à cause de Google et du système même de l’Internet ( Interconnected Networks qui d’un système technique permettant que le signal passe même si un canal était cassé, via le maillage du réseau est devenu un système où l’information elle-même passe grâce au maillage en réseau de contenus .. vue la similitude ? ok, rompez ) qui ne prend plus en compte l’importance ECONOMICO-BUSINESS de l’émetteur mais plutôt la PERTINENCE du contenu (avec comme définition de “pertinence”  non seulement la “justesse” mais aussi le degré d’intéressement du contenu POUR les internautes —> donc du “fake” peut devenir “pertinent” et n’est-ce pas là JUSTEMENT la définition du monde VIRTUEL ??) on a la possibilité en étant petit ou anonyme ou inconnu de DIRE des choses qui seront MIEUX entendues/vues/ressenties que la parole “officielle” des puissants.

Les frontières, les entonnoirs, les filtres, les barrières à l’entrée, les primes au premiers entrants sont supprimés sur le web. Chacun a les mêmes chances au départ et le même outil: son cerveau !

Plutôt que de refuser cette “mondialisation” du monde virtuel, les Euro RSCG et consorts feraient mieux de réfléchir à comment s’adapter au système et y être performants..

NB: Je me demande si cette note grimpera haut dans une recherche “Euro RSCG

maj jeudi soir: ah ben elle est sur la première page d'une recherche euro rscg wikipedia ;-)

Que disent les journaux ? Une solution pour le savoir

WidepressQue racontent les médias écrits ? ou qu’ en disent les journaux ?

Ces questions sont souvent posées dans des problématiques de veille ou juste d’information professionnelle ou personnelle.

L’internaute a la choix entre une promenade sur tous les sites des journaux ou la récupération des flux RSS de ceux qui en ont (une majorité) dans son google.com/ig ou l’un de ses clones.

Le “veilleur” lui, utilisera des outils très compliqués et très couteux pour, en général, pas grand chose de plus .

Une autre solution intéressante existe : Widepress

Widepress référence 500 journaux dans le monde (source: eux ) et propose une interface très simple, à la google.com/ig où vous configurer vos espaces par mot clé, par langue et par endoirt de recherche (le titre ou le titre ET corps).

Le résultat est très clair et rapide. Pas de pub et pas besoin de s’abonner (le système garde vos préférences de recherche -pas eu le temps de regarder comme mais ça peut être fait avec des cookies). D’autres données et paramétrages sont possibles à gauche du résultat de la recherche:

Widepress-2

Widepress est fait par Synthesio, une société de veille et d’analyse sur Internet.

Question: si widepress récupère les contenus VIA le flux RSS, il se peut que certaines parties d’articles soient ignorées lors d’une recherche (puisque le flux RSS n’est pas à chaque fois la totalité d’un article). Si widepress récupère les articles par une autre méthode, alors il serait intéressant de connaître laquelle.

L’idée de créer un “portail” qui soit en fait une “niche” ou un paramétrage d’une recherche avancée de google est une très bonne idée puisqu’elle facilite la vie de certaines personnes qui s’intéressent qu’à certaines sources. C’est un peu ce qu’on a fait avec blogpresso qui a pour but de présenter chaque jour les nouvelles notes d’une sélection de blogs.

L' avenir des rp dans l' Europe

European-communication-monitor L’European Communication Monitor a lancé un sondage sur l’avenir des rp en Europe. En plus précis, l’avenir es rp et de “communication management” (ce qui peut vouloir tout dire )

Si vous participez, vous aurez le plaisir de recevoir le résultat du sondage (et peut être un machin Ipod tiré au sort parmi les répondants).

Google va prendre en compte la vitesse de chargement des pages et ..

 A priori Google va prendre en compte la vitesse de chargement des pages pour les liens sponsorisés.. seulement ? Vu que les erreurs de code qui ralentissent l’examen des robots comptent aussi, c’est un peu déjà le cas non ?

Si l’on lit la prose du blog de google dans cet article, on voit que l’algorithme de Google évolue de plus en plus vers la prise en compte “humaine” du contenu pour approcher la fameuse PERTINENCE …

Quelques trucs clés:

  • There are really no standards for how to convey information, so we need to be able to understand all web pages, written by anyone, for any reason
  • We also need to understand the queries people pose, which are on average fewer than three words, and map them to our understanding of all documents
  • include language models (the ability to handle phrases, synonyms, diacritics, spelling mistakes, and so on), query models (it's not just the language, it's how people use it today), time models (some queries are best answered with a 30-minutes old page, and some are better answered with a page that stood the test of time), and personalized models (not all people want the same thing).
  • the goal is always the same: improve the user experience. This is not the main goal, it is the only goal

2 attitudes possibles face à ça :

  • une dont on on parle dans Référencement réfébranlement
  • l’autre qui consiste à se concentrer sur le contenu des pages que l’on publie sur le web, par n’importe quel moyen, en se concentrant si l’on veut être lu, sur la manière dont les PROSPECTS (ceux que l’on souhaite pour nos pages) vont CHERCHER l’info (une des base des raisonnements détaillés dans “Entreprises et blogs”).

Blogs et entreprises : le livre !!

Entreprises-web2-blogs Le “livre blanc” Blogs et entreprises” va perdre sa couleur blanche car il devient un livre à acheter ou à télécharger ici (ou à acheter sur amazon ici) On en avait déjà parlé ici et ça nous a pris beaucoup de temps. Au final + de 100 pages word police arial 12 (donc il y a du contenu) avec plein de trucs concrets sur les possibilités techniques et fonctionnelles des blogs dans et pour les entreprises. Le livre ne concerne d’ailleurs pas seulement les blogs mais aussi le web 2.0 puisque les briques sont les mêmes.. Au delà des problématiques d’entreprises, le livre est aussi utile aux blogueurs “perso” qui voudraient “améliorer” leur blog (techniquement, “audiencement” et fonctionnellement).

maj: édition 2011 de ce livre avec "Blogs Bless You"  -->à voir sur

Nouveau livre sur les blogs

On a choisi d’éditer le livre non pas par un éditeur classique mais par lulu pour voir comment ça se passait. Une expérience intéressante décrite prochainement

Le pitch du livre ?  "Blogs et entreprises" explique comment concrètement utiliser les blogs dans une entreprise, que ce soit pour faire un site internet, un intranet, un extranet ou pour communiquer avec l'extérieur ou savoir ce que le web "pense".

Le sommaire du livre ? (le lien ci-après vous permet aussi de lire le début)

UTILITE ET UTILISATION DES BLOGS POUR ET DANS LES ENTREPRISES

1        INTRODUCTION 4
2      LES NOUVELLES NOUVELLES TECHNOLOGIES 5
3      BLOG : UN SYSTEME DE PUBLICATION 6
3.1            Petite histoire et définition 6
3.2            Créer techniquement son blog en partant de 0 8
3.3            Créer son blog avec un logiciel existant 9
3.4            Créer son blog sur une plate-forme existante ou asp 11
4      CAUSES ET CONSEQUENCES D’UN TEL DEVELOPPEMENT MAINTENANT 12
4.1       Le contenu redevient plus important que le contenant 12
4.2       Du contenu éparpillé et différent 12
4.3       Du contenu moins standard 15
4.4            Moins d’argent pour le web à débrouille à blog 15
4.5       Un passage obligé par les moteurs de recherche et une nouvelle façon de chercher 16
4.6            Users et Publishers .. de moins en moins de différence ? 17
5        DIFFERENTES UTILISATIONS POSSIBLES PAR LES ENTREPRISES 19
5.1       Sites web 21
5.1.1                Sites web simples 21
5.1.2                Sites web temporaires 22
5.1.3                Sites web « compliqués » 23
5.2            Intranets 24
5.3            Extranets 26
5.4            Media interactif 29
5.5            Forums 31
5.6            Marketing 32
5.6.1                Le media du secteur ou le haut de l’entonnoir 33
5.6.2                Les relais et têtes de gondole 35
5.6.3                Les crochets d’incitation à l’action 36
5.7            Commentaires et modération 38
6        DEVELOPPER UNE PLATE-FORME DE BLOGS 38
6.1            Différentes solutions techniques 39
6.2       La meilleure solution pour développer une plate-forme de blogs ou plus généralement d’espaces personnels 40
6.2.1                Définition des termes 41
6.2.2                Création d’un utilisateur 41
6.2.3                Création d’un blog 42
6.2.4                Profil 42
6.2.5                Blog 43
6.2.6                Aministrateur 43
6.2.7                Design, ergonomie 44
6.2.8                Portail   Liste des éléments pouvant être affichés sur le portail de la plate-forme: 46
6.2.9                Hébergement 48
7        AUTOUR DES BLOGS 49
7.1       Flux RSS 49
7.1.1                Utilisation du RSS pour une veille 53
7.2            Widgets 57
7.3            Vidéos 58
7.4            Annuaires dynamiques 59
7.5            Réseaux sociaux 67
7.5.1                Créer fonctionnellement et techniquement un réseau social 68
7.6       Web 2.0 69
7.7       Tags 70
8        AUGMENTER L’AUDIENCE DE SON BLOG 72
8.1            Définir cible et action voulue 72
8.1.1                Trafic direct 73
8.1.2                Trafic « liens » 73
8.1.3                Trafic acheté 75
8.1.4                Trafic naturel 78
8.2            Référencer son blog 79
8.3            Développer l’audience 80
8.3.1                Amélioration du code d’un blog 81
8.3.2                Amélioration de l’ergonomie d’un blog 83
8.3.3                Amélioration du contenu d’un blog 85
9      OUTILS DE PUBLICATION POUR BLOGS ET PAGES WEB 90
9.1            Statcounter 90
9.2            Blogjet, windows Live Writer, Ecto, etc.. 92
9.3            Pings 93
9.4       Tags faciles 94
10            CONCLUSION : LES 4 P DES BLOGS 95
10.1            Publier 95
10.2            Partager 95
10.3            Propager 96
10.4            Percevoir 96

Quoi d’autre ? Quelques photos du livre et une idée si il ne vous plait pas (sinon vous pouvez acheter ou télécharger Blogs et entreprises ici ou sur Amazon)

Entreprises-web2-blogs (2)Entreprises-web2-blogs (3)

Entreprises-web2-blogs (4)Entreprises-web2-blogs

Surveiller votre réputation en ligne pour pas cher mais bien :-)

De plus en plus en sociétés, marques ou personnes sont intéressées par leur réputation sur le web. Par “réputation”, on veut souvent dire “ce qui est écrit, dit, propagé” sur le web (voir plus loin).

Beaucoup de logiciels et appli web proposent des systèmes de veille, de surveillance du web, avec plus ou moins de finesse, de prise en compte de sources et de coûts (à la fois financiers et aussi humains -formation et analyse des résultats).

On peut aussi facilement organiser son propre système en récupérant via Google et Technorati tout ce qui s’écrit sur un sujet. c’est gratuit et récupérable soit séquentiellement soit sous la forme par exemple d’un nuage (plus ou moins fin) qui permettra d’un coup d’oeil d’apprécier le contenu “nouveau” (la nouveauté dépendant de la  fréquence de remise à  0 des sources qui déterminent le nuage)

Trackur-googleSi on en revient aux logiciels et appli web, un nouveau venu, trackur, propose (pour des sommes modestes allant de 88 USD à  388 USD) un panel de services très intéressants pour surveiller sa réputation sur le web.

Attention ! Il ne faut pas confondre CE QUI SE DIT SUR LE WEB avec l’ IMPORTANCE de ces écrits et donc l’IMPACT sur la réputation d’une société, d’une marque, d’une personne.

Ce n’est pas parce qu’il y a 10000 pages web qui parlent d’une chose (ou qu’une requête sur qqch dans Google donne 18 millions de résultats) que cette chose intéresse, est lue, vue par des internautes..

Le volume de PUBLICATIONS n’est pas relié directement au volume de CONSULTATIONS !!!

Ceci est très important à  prendre en compte notamment pour comprendre l’impact réel de ce qu’on trouve sur le web (qui pour avoir un impact doit être lu par d’autres gens que ceux qui l’ont écrit et les robots d’indexation de moteurs de recherche) et aussi déjouer quelque chose qui devient assez courant : la manipulation de marques ou de sociétés sur le web.

Si en effet, une marque ou société (ou même personne) confond nombre de publications avec impact réel sur la réputation SANS croiser les données avec les volumes de consultation de ces publications, ALORS il est facile de faire croire à  cette marque (ou à  ses concurrents ) qu’il se passe quelque chose d’important pour elle (ou vice-versa). Concrêtement et pour prendre un exemple, ce n’est pas parce qu’une marque est citée 50000 fois sur le web que beaucoup de personnes ont lu ce qui est dit et que donc elle A une réputation, un impact ou pas sur le web.

Pour revenir à  la vie réelle, comme disait le philosophe Alain: on existe par le REGARD des autres

Pour en revenir cette fois-ci à  trackur (qui ne croise pas les résultats avec les volumes de consultation mais aucune application à  notre connaissance le fait), voici une petite vidéo de présentation sur ce que ça permet:

 

Dell lance un blog sur les usages des ordinateurs

Dell-blogDell lance un blog sur les usages des ordinateurs. rassuez-vous, il ne s’agit pas des usages sérieux à la IBM avec amélioration de la productivité et tous les autres trucs de réunions mais des usages que font les gens VRAIMENT de leurs ordinateurs. les employés de DELL ont été invités à collaborer au blog. L’idée est d’en faire qqch du type Lifehacker. une sorte de retour aux sources du blogisme geek ?

Référencement réfébranlement

Article marrant de Bakchich à propos du référencement. Il s’agit d’une moquerie sur un nommé Jacques Herail décrit comme faisant partie du sérail de la pub classique et s’auto désignant comme roi du référencement dans les colonnes du Figaro (A vérifier puisque lire et linker le Figaro est cher et donc qu’on ne le fait pas ). Il paraît d’après Bakchich que tout ceci se ferait grâce à un nommé François Houste, qui lui est le roi du référencement (désolés mais c’est la première fois qu’on en entend parler).

Bref, cet article ressemble aussi à une astucieuse publicité pour François Herail et sa société (car en france la publicité critique est la meilleure vu l’esprit contradictoie du français ) mais surtout .. c’est surtout complètement idiot étant donné que Google évolue chaque jour vers des systèmes qui négligent de plus en plus les astuces techniques pour ne se concentrer que sur le contenu.

Un exemple typique avec Bakchich même qui arrive à avoir de l'audience alors que:
- les url ne reprennent pas le titre de l'article (pas d url rewritting)
- il n y a pas de meta description spécifiques à chaque page
- la page d'accueil n'est pas valide xhtml http://validator.w3.org/check?verbose=1&uri=http%3A%2F%2Fwww.bakchich.info%2F
 etc...

Il y a toujours des vendeurs de soupe pour faire croire aux crédules que le positionnement en haut de Google est possible. Ils le font soit en mélangeant adwords et résultats de la recherche naturelle (bcp de clients croient qu'être en tête de google  c’est être en haut des liens adwords..) ou en choisissant soigneusement les requêtes pour lesquelles la société sera en tête..

car en effet que signifie “être bien positionné sur les moteurs de recherche” ???? Etre bien positionné sur QUOI ? A PROPOS DE QUOI ? ET A QUEL MOMENT ???

Tout bon référencement devrait commencer par cette réflexion, qui ne nécessite aucune connaissance technique et uniquement de la réflexion sur son but, son objectif et la manière dont on veut que le web serve comme outil …

Referencement-webEnsuite, si l’on veut vraiment être pointu, il suffit d’acheter le livre d’Abondance “Réussir son référencement web

ou d’aller lire la notice et les conseils de Google qui se résumeront de plus en plus à un seul : SOIGNEZ VOTRE CONTENU !

(en étant conscient que “soignez” ne signifie pas écrire pour vous-même mais pour les autres …. enfin ceux qui vous intéressent !!)

 

Top 100 des marques mondiales

Un cabinet anglo-saxon a dressé un hit parade des 100 marques les mieux “on ne sait pas trop” mais en bref, les 100 marques au top  en leur attribuant une valeur

Top-100-marques

Google est en tête ! devant GE et Coca. A note qu’ EDF qui pourtant est juste derrière Google en capitalisation n’est même pas dans le classement (comme quoi on peut être riche sans être connu )

Google est l’arbre qui cache la forêt pour le web puisque les autres marques (Amazon et Yahoo) sont en deuxième partie du classement.

Le premier français est Louis Vuitton (19ème) qui est précédé de marques aussi inconnues en france que China Mobile, bank of America ou ICBC ?!?.

Toyota est devant BMW, Porsche et Mercedes pour les voitures (mais les 3 allemands explosent à 2 le japonais). A noter que Ferrari n’est pas dans le classement (où alors je vois très mal ).

Dans la grande distrib, Wal-Mart est 2 fois plus estimée que Carrefour.

La meilleure progression est celle de Blackberry qui maintenant est juste derrière Orange (qui va gagner entre fournisseurs de services mobiles et fournisseurs d’équipements ? Oui c’est vrai, Blackberry fournit aussi du service finalement )

Et Jésus dans tout ça ?

Odnoklassniki.ru 3.3 millions USD de revenus au premier trimestre 2008

Loin des facebook, linkedin, viadeo, copains d’avant et autres, le web ignoré de l’Est  (pas du far east chinois dont le web n’est plus trop ignoré ces temps-ci) si lointain tout en étant proche (Moscou n’est qu’à 3 h 30 d’avion) continue de progresser sans qu’on s’y intéresse en Occident.

Les 2 sites les plus en vogue en ce moment sur l’internet russe sont vkontakte et odnoklassniki 2 réseaux sociaux à la facebook dont les blagueurs (et les blogueurs) disent qu’ils servent aussi de base de données au FSB tant les utilisateurs sont contents d’y mettre tous leurs amis

Et voilà qu’au pays de l’or au noir , odnoklassniki annonce des chiffres à faire pâlir d’envie bien des sociétés web occidentales. 3,3 millions de dollars de revenus au premier trimestre 2008 (3 millions pour des bannières et 300000 usd pour de la publicité contextuelle) avec un CPM estimé à environ 1 dollar de moyenne.

Très simplement, odnoklassniki vend des bannières pub de 728 x 90 dans son header et de 240 x 400 sur les côtés.

Odnoklassniki annonce par la voix de son patron, Mr Popkov, un CA attendu en 2008 de 30 millions de dollars soit en gros 5% du CA de pub de l’internet russe estimé pour 2008.

A titre de comparaison, Google a fait 10 millions de dollars de ca en 2007 et les 2 monstres de l’internet russe, Yandex et Rambler ont fait 232 millions de dollars de ca.

25% de la pub online vient des fabricants de voitures !

A noter que vkontakte.ru ne fait pas encore de pub sur son site….

Pub: le retour de la radio

Dans toutes les études sur la publicité, on assiste à un effondrement de la publicité à la radio… C’est assez incompréhensible car la radio est le seul media qu’on peut “utiliser” en faisant autre chose. Peut-être que le problème vient alors du contenu des radios, qui sont peut-être soit trop généralistes (100 “chansons” et vous avez une radio) ou trop “niches” (radio classique par exemple).

Je penche pour la deuxième hypothèse car il semble évident que des radios comme France Culture ont un contenu de niche extrêmement intéressant mais que peut-être ne savent pas vendre les régies de pub “classiques” par lesquelles elles passent.

Dans ce qui sert de (premier) support à la longue traîne, le web, voici que la publicité à la radio (du web) donne des signes de forte augmentation. Forbes titre sur “The Coming Online Radio Ad Boomet surtout, Google propose pas mal de choses très intéressantes pour les annonceurs qui voudraient utiliser les radios web:

Google-ads La sinusoïde de l’Histoire va-t-elle encore se manifester ici avec le retour d’une multitude de radios, comme au début de la FM, quand les radios locales pullulaient, financées par la pizzéria ou le ciné du coin ?

De quoi ravir les aventuriers de la FM, si ils acceptent de se remettre dans le bain et de recommencer avec cette fois-ci une sérieuse chance, de par la nature du web, de ne pas finir en étant absorbés par un réseau  sans saveur et sans odeur

Medecine naturelle et avec un wiki

Mamaherb, un wiki pour recenser et apprécier les remèdes naturels, les fameux remèdes de bonne fame (pas “bonne femme” mais bien “bonne fame” qui en vieux français veut dire bonne réputation -fame —> fameux). Une bonne idée qui pourrait être facilement reprise en France ou ailleurs. Bizarre et dommage par ailleurs que les marques qui communiquent traditionnellement sur le “naturel” n’aient pas ce genre d’initiatives.

Mamaherb

RSS pour newsletters

NourishLes lecteurs de ce blog savent que l’utilisation du mail est une de nos marottes  notamment parce que le mail est facile à lire, classer, supprimer, renvoyer (sur de nombreux supports) tout en étant léger. Après Feedburner et l’abonnement au RSS par mail (voir sur ce blog ), feedblitz et le super sendmerss.com  voici Nourish.

Nourish a agrégé ce que proposent des services déjà existants et permet donc d’envoyer une newsletter

  • à partir de flux RSS (même plusieurs) existants (pas besoin d’autre chose pour rédiger la newsletter)
  • d’envoyer une newsletter à une liste d’abonnés qu’on peut gérer
  • tout en programmant aussi l’envoi
  • avec si besoin est un “design” spécial

Si vous utilisez une application payante d’envoi de newsletter, essayer nourish (gratuit   pour l’instant) à défaut de feedblitz.

 

Pub sur les blogs, rien de nouveau en fait..

La pub sur les blogs ? Annoncer sur un blog ? Rentabiliser, monétiser son blog ? Des expressions qui tournent toutes autour de la même chose: OU EST LE POGNON ???

Le journal du net publie un article intitulé “Communiquer sur les blogs : le panorama des agences et du marché” en écrivant que “des agences spécialisées dans la mise en relation des marques avec les blogueurs se sont créées l'an passé, répondant à de nouveaux besoins de la part des annonceurs. Ces agences, Ebuzzing, Mybuzzbox, Blogbang ou Wynotu, ont rejoint les pionniers du secteur tels que Influence et Adrider. Elles développent un nouveau marché, celui du bouche-à-oreille en tant que média, qui trouve son support sur les blogs. C'est le média de la longue traîne.”

Qu’est-ce que la longue traîne vient faire ici ?? Mystère et blog de gomme  (sûrement encore une de ces expressions qui sont mises pur attirer le “ha oui bien sûr de l’autre côté de l’écran par un raccourci entre tags collés ensemble, ici “blogs” et “longue traîne”.. car on ne voit vraiment pas ce que viennent faire les blogs dont il est question dans l’article du journal du net, les blogs à GROSSE AUDIENCE et la longue traîne.. les blogs à forte audience, surtout en France sont plutôt des renforceurs des trucs à grosse audience.; les “gros” blogs sont des SUIVEURS D’OPINIONS …) Enfin passons

Plus loin “Avec un marché estimé à 9 millions d'internautes qui consultent des blogs en France”?? Chauffeur de buzz représente donc la moitié des blogs en France  Bravo !! (Où est passé le super mega hyper important premier blogueur de France ?? )

Plus loin, 5 agences spécialisées dans les blogs sont citées:

Agences

Dommage que les système classiques de publicité comme Adsense et les systèmes d’affiliation (zanox, effiliation, amazon, etc..), qui sont ceux qui rapportent le + aux blogueurs (On attend de trouver UN blog -normal et non industriel- qui gagnerait moins avec de l’Adsense bien placé qu’avec un autre système, sur un an, hormis opérations et promotions spéciales !!!) ne soient pas cités dans cette étude.

En ce qui concerne les annonceurs, on voit mal l’intérêt, hormis pour des expériences, de faire de la pub ou autre sur ces plate-formes alors qu’Adwords, bien géré (c’est-à-dire en ayant pris soin de lire la notice ) leur offre une meilleure rentabilité avec surtout des métriques VERIFIES et VERIFIABLES !!!

Les internautes font-ils vraiment, dans leur grande majorité (et dans la composition ACTUELLE de la population qui fréquente le net, c’est-à-dire une population la même que celle d’il y a quelques années..) la différence entre des pages web issues de “sites”, issues de “blogs”, issues de “forums” ?

Les clients d’un hyper font-ils, en majorité, la différence entre un saucisson produit à Lyon ou à Chalon ?? Les pages web ne sont pas des AOC ..

Design gratuit pour Typepad ou Movable Type

Décider d’un design pour un blog ou un site est souvent la chose qui prend le plus de temps et parfois même le plus d’argent.

En général, quand les designers s’attaquent au problème, le délai de réalisation du site ou du blog prend + d’un mois dans la vue  et même si le graphisme et le design sont des choses intéressantes, le temps perdu ne se rattrape pas.

D’ailleurs, pourquoi ne pas changer de design, l’améliorer, le peaufiner UNE FOIS le site ou blog lancé ? (ou demander à vos lectuers, clients prospects de donner leur avis, ce qui est un excellent d’avoir un contact avec eux ou de meubler quand vous n’avez rien à dire ).

Pour les petits budgets, le coût de création du design, puis le coût de découpage (souvent facturé au même prix que la “créa”) est rédhibitoire.

Pourtant, il existe des solutions à petit prix et même gratuites pour avoir un design tout à fait acceptable.

Si vous avez l’intention de créer un blog ou un site avec Movable Type ou Typepad, il existe même un site où vous pouvez récupérer gratuitement des designs très acceptables: http://www.thestylecontest.com

Typepad-movabletype-design-

Bien entendu, ces designs pourront être transformés (par nous si vous voulez ) pour y mettre:

  • vos couleurs
  • vos titres
  • vos logos et images

mais l’essentiel sera fait et économisera du temps et de l’argent.

Rappelez-vous aussi que pour 99% de vos visiteurs, le design n’est pas important ou du moins nettement moins important que pour le “taulier” du site ou du blog (qui a en général toujours l’impression qu’on (qui est “on” d’ailleurs ?? - jugera ses pages d’après le design et qui souvent aussi, grâce à la question du design, élude les BONNES questions..)

 

Babelio propose des livres aux blogueurs qui en parleront

BabelioBabelio, un site communautaire de livres dont nous avions parlé à son lancement, relance une opération qui avait été couronnée de succès: “masse critique”.

En résumé, masse critique est une opération de partenariat avec les éditeurs et se veut un peu l'équivalent blog du « service presse ». Les éditeurs filent des bouquins à Babelio qui les soumet aux blogueurs qui postulent chez eux pour participer à l’opération.
Les « gagnants » reçoivent un exemplaire gratuit, et s'engagent en échange à publier une critique (positive ou négative, ce n'est pas du post sponsorisé) sur leur blog et sur Babelio.
Des livres gratuits pour les blogueurs, de la visibilité et du contenu pour les éditeurs et pour Babelio, tout le monde est content.
Pour la première édition, Babelio avait une vingtaine de bouquins à diffuser, et ça s'est plutôt bien passé (une quarantaine de demandes en quelques jours)
Cette semaine est lancée  une nouvelle édition de Masse Critique avec probablement près de 150 livres à diffuser, de toute nature (romans, essais, beaux livres, livres pour enfant, BD etc.) et de tous éditeurs (les deux gros Editis et Hachette, des moyens comme Leo Scheer, Arte Editions ou Sud Ouest Editions, et des
tous petits).

Ryanair et sa pub et son autre pub

La publicité de Ryanair avec Nicolas Bruni et Carla Sarkozy :-) fait beaucoup parler d'elle, notamment depuis qu'on sait que Carla Bruni a réclamé 500 000 euros de dommages et intérêts pour la photo !! Ryanair ne fait pas "l'actualité de la pub" QU'avec celle-ci..
En effet, une autre publicité Ryanair fait débat pour son "irresponsabilité" jugée par The Advertising Standards Authority (ASA) -une sorte d'autorité de la publicité-. Ryanair bien sûr dénonce la censure et le fait qu'il y a une quantité de pubs beaucoup plus suggestives.. mais l'affaire continue car la publicité a été massivement diffusée via notamment les journaux Herald, Daily Mail et Scottish Daily Mail.
A priori, pas de demande d'argent dans cette histoire mais des questions "morales" comme à la grande époque de Benetton.
En France personne ne s'est encore plaint de la pose et de l'attitude des 2 personnages de la pub Ryanair et ce sont eux-mêmes qui réclament.
Décidément, les mondes français et anglo-saxons sont vraiment différents..
Au final, quelle est la meilleure pub pour Ryanair ? Celle qui lui apportera le plus de "célébrité sympathique" et de relais. Laquelle des 2 publicités est-ce ? J'ai bien l'impression que Ryanair a très bien choisi en fonction de l'endroit de diffusion, non ?
A propos des relais et des différences entre les mondes anglo-saxons et français, on a l'impression que les relais en France sont les gens dont on parle alors que ce sont les spectateurs/lecteurs dans le monde anglo-saxon.. Cela expliquerait peut-être le succès des modèles collaboratifs dans le monde anglo-saxon et sa "tiédasserie" en France tandis que les modèles classiques résistent en France.

Global visual culture

Qu’est-ce que la global visual culture ? Peut-être un fumeux concept anglo-saxon, peut-être une sorte de transversalité de domaines comme le design, la typographie, le marketing, etc.. qui grâce au film ci-dessous, Helvetica, permettent de réfléchir et d’avoir de nouvelles idées, notamment sur le web.. Si vous avez du temps, regardez Helvetica:

La pub sur le net US double d'ici 2011

La publicité sur Internet doublerait d’ici 2011, pour le marché USd’après le Yankee Group.

C’est quoi le “US online advertising market “ ? Les sites en anglais ? Le business des annonceurs US ? (mais alors qu’est-ce qu’un annonceur US ? Un annonceur en anglais ? Un annonceur dont la société est immétriculée aux USA ? Un annonceur côté à Wall Street ???

“market”, c’est le CA ? indexé sur l’inflation ou la déflation prévues ? En comptant les coûts ou pas ?

Autre question: le nombre de sites internet dans le monde a doublé en 1 an (de novembre 2006 à novembre 2007). Si le “marché” de la pub double en 4 ans alors que le nombre de sites quadruple (par exemple) et que le nombre de sites faisant de la pub est multiplié par 3, il y a un “risque” que les revenus publicitaires par site baissent (ou montent) suivant la manière dont on en calcule les moyennes (sur l’ensemble y compris les micro-sites ou par catégorie..).

Encore une étude pipeau qui ne veut rien dire mais qu’il est utile de citer dans les cocktails ou pour les investisseurs ?

La CNIL simplifie la déclaration de sites

La CNIL met en ligne sur son site un module interactif qui permet de vérifier si un fichier doit être déclaré à la CNIL, et si oui, sous quelle forme (déclaration simplifiée ou déclaration normale)

La CNIL propose à tous les responsables de traitement un service gratuit, sur internet, leur permettant de savoir :

  • Si leur fichier doit être déclaré à la CNIL (ce n’est pas toujours obligatoire) ;
  • Dans ce cas, quelle déclaration choisir, quel formulaire compléter en ligne : déclaration simplifiée ou déclaration normale.

etc, etc… la suite sur le site de la CNIL ici.

On rappelle que dès que vous avez un site qui récupère des éléments d’identification personnels, comme par exemple des emails; alors vous devez déclarer ce sitre à la CNIL.

Question à un expert si il en passe un: le flux RSS peut se recevoir par mail (la preuve ici). Le flux RSS et les abonnements sont gérés par une application autre que le site (ici feedburner). Qui doit déclarer quoi ? Le site ? Feedburner ? les 2 ?

Charles Boone de snipemail (un excellent blog car avec du contenu et peu de design  et de blabla), une idée ?

Pour Eurosport, le Dakar se passe en ce moment

Dakar-2008

Je croyais avoir entendu, vu et lu que le Paris Dakar avait été annulé mais visiblement Eurosport a réussi à le faire exister .

Voici à gauche la copie d’écran du mail qu’on vient de recevoir.

Eurosport semble utiliser pour ses envois de mails la solution de http://fr.mailperformance.com/. J’aimerais bien savoir si ce type de mailing est préparé longtemps à l’avance (si oui, dans ce cas, alors + de 15 jours, ce qui semble être une éternité sur le net moderne) ou si la machine s’est emballée. Eurosport paiera-t-il cet envoi ? Combien de retours moqueurs vont-ils enregistrer ?

Les solutions de mailing sont parfois difficiles à interfacer avec des outils de statistiques professionnels. emailvision s’interface très bien avec la rolls des outils de stats, omniture, mais c’est très cher (ceci dit, ceux qui l’utilisent ont souvent les moyens de l’offrir et les mailing représentent souvent + de la moitié de leur trafic..)

Si vous cherchez une solution de mailing pas cher, nous vous rappelons 2 trucs (flemme de chercher où on l’a écrit ):

– mailing liste gratuite: vous créez un blog, vous y raccordez le flux à feedburner et vous gérez votre mailing liste avec la possibilité dans feedburner de recevoir le flux par mail (vous aurez aussi les statistiques pour ce non prix là ) et en prime, les abonnés auront la possibilité de retrouver l’historique des messages.. sur le blog

– autre  système de mailing gratuit: les yahoogroups mais plein de gens n’aiment pas ce système.. Dieu seul sait pourquoi.. Il est gratuit, sans trop de pub et l’interface de gestion est très pratique. Peut-être est-il trop vieux au gout des gens.. Vous pouvez y créer des listes de discussion (où les gens parlent tous) mais aussi des listes de diffusion où un seul peut envoyer aux autres)

– mailing pas cher: feedblitz.com

 

Créer une appli de type facebook pour votre communaute

Wordpress multiusers sert à faire des plate-formes de blogs mais pas seulement ! L’appli légèrement tordue peut aussi être une excellente base pour créer un réseau social à la facebook. Utilité ? Créer un réseau social spécialisé dans un domaine ou à l’intérieur d’une entreprise. Bien sûr, si le réseau est ouvert, on pourra le relier à d’autres réseau assez facilement via les API des autres réseaux.

Maintenant le principal: Comment “techniquement” créer un réseau social ?

Lire la suite "Créer une appli de type facebook pour votre communaute"

Créer une plate-forme de blogs, un réseau social, une galerie commerciale

Il peut être intéressant dans certains cas de proposer une plate-forme de blogs à une communauté (existante ou à créer). Les buts de la plate-forme de blogs peuvent être multiples (fidélisation, création de contenu, création d’audience, interactivité, etc..). Les solutions “techniques “sont soit de prendre un système existant en marque blanche, soit de tout réaliser from scratch comme on dit soit de composer avec un outil performant, souple et GRATUIT qu’il ne faudra qu’adapter: wordpress multi users ou wpmu. Nous en avions déjà parlé à l’occasion de notre première réalisation de plate-forme de blogs et des nouveautés de wpmu mais voici dans la suite de cette note quelques indications supplémentaires sur ce que permet l’adaptation de wpmu.

Lire la suite "Créer une plate-forme de blogs, un réseau social, une galerie commerciale"

7 raisons de faire de la pub sur les blogs

AdvertiseSpace publie 7 raisons de faire de la pub sur les blogs (pour les annonceurs):

  • ce n’est pas cher car les blogueurs font ça en part time
  • c’est facile à mettre en place
  • les lecteurs de blogs sont de gros utilisateurs d’internet (donc de très bons relais potentiels)
  • cela créera de la discussion sur vos produits
  • les blogs sont d’excellents relais vers d’autres blogs donc vers un réseau de diffusion
  • les blogueurs sont des early adopters
  • les blogueurs sont très influents

Nous ne somms pas d’accord avec les 2 derniers points ou plutôt, nous ne comprenons pas leur intérêt ni même la définition concrète de ces termes dont tout le monde se gargarise.

Qu’est-ce que c’est être un early adopter ? Vanter comme tout le monde l’iphone alors même que ce truc n’a pas vraiment un intérêt concret par rapport à d’autres téléphones ? n’est-ce pas de plus en plus être le relai passif et victime de marques qui lancent des produits flattant l’ego de blogueurs voulant juste avoir un gros trafic ou être les premiers référencés sur ce qui est dans leur monde l’équivalent de la lessive dans les hypermarchés ?

Qu’est-ce que ça veut dire être “influent” ? D’abord est-ce le même sens en français et quel en est l’effet concret et pratique ? Nous nous sommes déjà interrogés ici et  donc on ne va pas encore une fois s’énerver sur cette pignolade

Wordpress améliore ses flux RSS

Wordpress améliore ses flux RSS en ajoutant des fonctionnalités qu’on trouve dans Feedburner (tags, catégories, nombre de commentaires, feedflare). Si vous avez donc un wordpress et pas de feedburner, alors vous n’avez quasiment plus besoin d’en ouvrir un  bien que feedburner ait d’autres fonctionnalités (stats, pub, etc..) et qu’avoir son flux feedburnerisé permet de ne pas perdre son audience RSS quand on change de plateforme (puisque le flux feedburner reste le même et qu’il n y a qu’à changer la source de celui-ci dans l’interface feedburner).

Reseau social informaticiens

Existe-t-il des réseaux sociaux de niches, de secteurs, de métiers ? Les Jeudis ont lancé récemment un réseau social d’informaticiens, sorte de facegeek  qui permet de:

  • Rechercher les candidats travaillant ou ayant travaillé dans une entreprise,
  • Envoyer sa question aux profils sélectionnés et éventuellement recevoir une réponse

Les avantages de ce réseau, par rapport à un système classique sont bien évidemment l’anonymat qui n’existe pas sur un forum ou système “classique” (et aussi le fait que les réseaux sociaux sont à la mode).

Si Facebook semble beaucoup un phénomène de mode, il y a peut-être un réel intérêt à utiliser ce genre de “modèle” de communication dans certains secteurs professionnels ou métiers.

Y en-a-t-il d’autres qui le font ?

 

 

 

Nike sur Zwinky

Zwinky-nikeNike a mis en place une opération sur Zwinky. En allant sur Zwinky, vous pourrez en répondant à quelques questions sur des sportifs sonsorisés par Nike (Maria Sharpova, Kobe Bryant, Serena Williams, LeBron James, etc.) les rencontrer. En réel ou virtuel ? Allez voir sur Zwinky

Après la mode Second Life il y a 6 mois, voilà une sorte d’action de marque dans ces mondes virtuels. A la suite de l’initiative de Coca sur There, serait-ce le signe d’un frémissement d’un réel nouveau marketing pour les marques ou est-ce la continuité d’initiatives souvent individuelles sans suite ? Quoiqu’il en soit, où est le pognon en retour ??

 

Facebook ou le nouveau FSB Facebook Social Base

Depuis quelques temps, Facebook perd de son prestige et de son aura à cause de son programme “publicitaire” Beacon qui ressemble à une sorte de mega Echelon. Non seulement ce système récupère tout ce que vous faites et vos données mais en informe vos amis. Même le fondateur s’est fait avoir (à moins que ce soit une nouvelle méthode de buzz ).

Encore mieux (ou pire) maintenant: le système de Facebook récupèrerait AUSSI les données de système tiers donc d’internautes même pas inscrits à cet occidental FSB: Facebook Social Base.

Dans tout ça, si quelqu’un peut expliquer à quoi servent les publicités orientées comme le système Beacon. Certes, on peut continuer à vendre des trucs de cuisine à quelqu’un d’intéressé par la cuisine mais n’est-ce pas plus intéressant de trouver de NOUVEAUX clients, donc des gens qui jusqu’à présent ne sont PAS intéressés par vos produits..

Ce nouveau type de système publicitaire, par réseaux fonctionne comme le téléphone mobile qui permet aux gens d’être beaucoup plus souvent en contact avec leur DEJA contacts.. et finalement ça conduit à quoi ?

A renforcer les réseaux existants mais à fermer les gens à de nouvelles rencontres ! (regardez dans la rue, plus personne ne regarde autour de soi car tous ont maintenant le téléphone collé à l’oreille pour parler avec leurs amis ou relations déjà existantes).

N’est-ce pas comme ça qu’un système commence à décliner ?

Accessoirement, voici pour remettre les choses à leur place un comparatif entre Facebook et MySpace:

Myspace_facebook

 

Nokia 95: de curieuses pratiques extracommunautaires

Nokia_95La communication de Nokia a mis le paquet sur le Nokia 95. On en voit de partout et surtout sur le web où un site spécifique Nokia 95 existe. Il s’appelle “Nokia.95.fr, la communauté officielle des utilisateurs du N95” et comporte différentes sections dont une qui s’appelle “extrême”. Dans cette section sont repris des contenus d’autres sites dont le site du skateboard (tous les articles avec les videos, les images et le texte; voir image). D’un côté c’est sympa mais de l’autre côté Nokia pourrait demander d’abord si les sites sont d’accord pour se voir repris de telle façon.. surtout pour vérifier si les sites font eux aussi partie de la communauté “nokia”

RSS par mail

Rss_mail R-mail, l'application qui permet de recevoir les flux RSS par mail (ce qui est à la fois la manière la plus pratique de s'abonner aux flux RSS mais aussi la manière la plus pratique de diffuser, comme une newsletter mais sans avoir à la faire, son flux RSS) fait peau neuve et transforme son site en sendmeRSS.
Sans création de compte, on peut en indiquant le flux RSS auquel on veut s'abonner et son email, recevoir le flux RSS (après confirmation). SI on crée un compte, la confirmation ne sera pas nécessaire.
Bien entendu, vous pouvez aussi en copiant un petit code, proposer l'abonnement par mail à votre flux RSS sur VOTRE site ou blog (mais si vous utilisez pour vos flux RSS feedburner ou feedblitz par exemple, vous avez déjà cette possibilité)

Positionnement d'un site par rapport à un mot dans les moteurs de recherche

L’excellent site de référencement gratuit (et payant) Referencement 2000 (de la galaxie Brioude and co) donne accès (visiblement récemment ou alors on a raté quelque chose depuis longtemps) à un outil formidable permettant de voir quels sont les sites les plus référencés (dans les moteurs francophones OU anglophones) à propos d’un mot ou d’une expression. Ou de voir si votre site est BIEN référencé sur UN mot (ou expression).

Démonstration avec le super mega site spécialisé dans le skateboard et son actualité.. taratatata.. le site du skateboard

Lire la suite "Positionnement d'un site par rapport à un mot dans les moteurs de recherche"