Contenu du web

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous

Contenu du web


Wikio et Paperblog: arrangements entre amis ou que de l’ automatisme ?

Nous avons déjà parlé de la récupération à la “ Paperblog” et des arrangements entre et pour amis de Wikio  (lire Wikio + ebuzzing: clarification ou addition des problèmes ?, Classements de blogs wikio technorati Google comparatif, Wikio et les blogs commerciaux 2  , Comment augmenter son audience grâce aux images des autres ? exemple avec paperblog ) mais voilà que les 2 se conjuguent ensemble ;-)

Arrangements entre amis ou trop d’automatismes pour wikio qui se vend comme “humain” ??

Un exemple avec le blog d ‘Alexis Pichard, repris dans paperblog, repris dans Wikio mais aussi avec la page de paperblog qui le reprend DANS wikio, et avec un meilleur classement.. Or les “classements” avec votes dans Wikio ne sont pas humains, certains sites ou blogs partent visiblement avec un score autre que 0, ce qui semble être le cas pour paperblog chez wikio, devant ses “sources”.

Lire la suite "Wikio et Paperblog: arrangements entre amis ou que de l’ automatisme ?"

A quoi sert twitter ?

A quoi sert Twitter ? Question quasi existentielle (que même les fondateurs se posent ;-))  voir Toute la stratégie de twitter apparente et dévoilée ?) qui entraîne d'autres interrogations comme:

- à quoi sert Facebook ? (twitter étant le mur de facebook) -on a une réponse puisque Facebook sert maintenant à mettre en fiches toute la population qui y est.

- à quoi servent 99% des appli Iphone ?

En résumé, à quoi servent tous ces trucs qui ne font finalement que des pages web, qu'on regarde de la même façon que d'autres ?

La question est tellement centrale que le SAV des émissions se la pose aussi ;-))

Vidéo du SAV des émissions: à quoi sert Twitter ?

Petit exemple de raté de copié collé chez 20 minutes

La clé du succès des medias en ligne étant la capacité de produire des pages et des pages (lu quelque part qu'un "publisher" chez Purepeople postait 80 pages par jour ..), les journaux essaient de plus en plus de faire de coper/coller "intelligent".

Différentes méthodes existent . Les plus productives sont de prendre des articles écrits dans des medias étrangers et de les traduire à la va vite, parfois avec des logiciels ou Google Translate.

Les vicieux font encore mieux en faisant par exemple article français --> traduction en anglais --> retraduction en français, ce qui change en 3 secondes l'article initial ;-))

Dans l'exemple de Avoir de grosses fesses et de bonnes cuisses, «c'est bon pour vous» sur 20 minutes, on apprend donc que "Accumuler un coussin de graisse sur les hanches, les cuisses et l'arrière-train «est bon pour vous» et aide à protéger contre le diabète et les maladies cardiaques"..

Si on va sur la page anglaise originale de l'étude, on lit  Oxford University scientists – who have looked at all the evidence on the health effects of storing more fat on the hips, thighs and bum, rather than around the waist – show that having a ‘pear shape’ is not just less bad for you than an ‘apple shape’, but actively protects against diabetes and heart disease....

ce qui est complètement différent puisqu'on indique donc qu'avoir une forme de poire est mieux qu'une forme de pomme mais en aucun cas "bon"..

L'article de 20 minutes est indiqué fait par B.D. avec agence

Copié/collé raté ?  Agence de stagiaires sous-payés ? BD plutôt manga ? ;-))

(info trouvée sur  Bien être, beauté et forme )

Business du porno sur le web

Il y a quelques années, nous avions publié cette super vidéo Sexe Internet Web: les chiffres du business

Voici maintenant sur le blog de Marc Dorcel les chiffres du porno sur le web:

Lire la suite "Business du porno sur le web"

Business de la mort sur le web

Mort Dans la catégorie business évènementiel du web, c'est à dire sites, blogs forums montés à l'occasion d'un évènement, les aventures de Johnny Hallyday aux USA ont été l'occasion d'observer tout un tas de petits business de la mort sur le web.

L'idée est simple: repérer quelqu'un de connu dont la fin (physique ou sous les sunlights) n'est pas lointaine (si le people clamse dans les 15 jours, ce n'est pas super intéressant).

Johnny est évidemment une proie facile mais Alain Delon, Evelyne Dhéliat, Chantal Goya; Jean-Paul Belmondo, Thierry Roland, Jacques Chirac, VGE sont de bons exemples.

Vous rigolez ? Certes, Chantal Goya n'a pas autant de fans que Delon sur le net (et encore) mais il y a aussi moins de concurrence donc plus de facilité à dominer la niche.

Autre truc: viser un people pour sa mort est parfois moins intéressant qu'un people qui va revenir 15 fois après avoir disparu de Tele7jours.

Ensuite, il suffit donc d'acheter un bon nom de domaine (mort-de-machin.com ou retour-de-truc.com ) et de construire quelques pages web (le blog est encore une fois le moyen le plus facile et rentable) avec des photos, des videos, des listes (de films, de chansons, etc...).

Si vous en avez la patience et l'énergie, ajoutez y un groupe facebook, un compte twitter (que vous pouvez alimenter automatiquement par le flux du blog) et une chaîne youtube (ou rutube.ru si vos vidéos ont des chances d'être supprimées).

Dans ce type de sites web, Adsense ne sera pas le meilleur moyen de monétiser (sauf quand l'actualité du dit people sera là -puisque les adwordsseurs achèteront alors le mot).

En revanche Amazon et son système de partenariat, Price Minister présent sur toutes les plate-formes d'affiliation (attention car elles ne versent pas toutes les mêmes % pour Price Minister) et tous les trucs d'affiliation qui tournent autour des choses qui ont un rapport avec le people apporteront des revenus .. sans rien faire .. une fois le site monté.

Si le people n'est pas super connu, il sera facile de faire monter le site ou blog en allant par exemple discrètement mettre un lien sur wikipedia VERS le site spécifique.

Scans de vieux magazines achetés d'occasion sur par exemple Price Minister (et vendus par ailleurs sur le site en affiliation) seront aussi un moyen facile de remplir le blog ou site à peu de frais.

Dans le cas de la mort d'un people, le site ou blog bien installé, quelques temps après la mort du people, quand plus personne ne s'intéressera à lui, sera aussi un très bon support opur mettre des liens qui installeront de nouveaux sites et blogs dans un bon référencement ;-)

Si vous vous lancez dans ce business, l'ensemble des sites ou blogs que vous construirez sera lui-même un bon blog ou site VOUS concernant, quand vous aurez disparu ;-)))

Relatious, un mixte de twitter facebook doctissimo et meetic ?

Nos lecteurs (oui il semble qu’il y en ait qui nous supportent régulièrement ) se rappellent peut-être de notre credo actuel:

X nouveau projet web

X =   a% Facebook + b% Twitter + c% Youtube + d% ebay + E

avec E étant une constante d'ambiance appartement à un ensemble de mots à la mode comme "environnement" , "éthique" , "trash", "xtreme", "politique", "X", "recherche", "éducation", "mondialisation", "économie", etc...

et avec X appartenant à un ensemble déterminé par les points d'une matrice à 3 dimensions  domaine, activité, localisation géographique.

Nous avions cité Halogen (voir Halogen; bon exemple du web 3 ? )

et voici Relatious.


Relatious

 

Relatious fonctionne comme Twitter (lui même module “mur” de facebook) dans le domaine des “relations humaines” à la façon forum de doctissimo avec une potentielle porte grande ouverte vers un meetic killer (ou alors simplement de l’affiliation) puisque de plus en plus, avant le truc il faut attirer vers le truc (surtout dans ce domaine ;-)).

Comme grâce à Google et d’autres, le contenu est enfin redevenu + important sur le web que le contenant, Relatious a toutes les chances de marcher d’autant plus que plusieurs langues sont d’ores et déjà utilisables.

En améliorant quelques trucs techniques comme la balise description et le texte qui apparaît pour les moteurs de recherches pour les messages.

Par exemple http://relatious.com/daxter pourrait donner autre chose qu’une balise description “here’s a place where ….  “ et autre chose comme texte visible en premier que  ‘relatious relatious – it stays between us (and the web ..à Log in : log in; password remember me forgot tour password ? etc… ;-))

Si un des participants actifs de relatious nous lit: un petit tour sur Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO et Relatious sera rapidement au top du top de Google d’autant plus que George Bush d’occupe des “complaints” du site   (voir dans  http://relatious.com/aboutus.php  )

 

Les nouvelles règles de Google impliquent une meilleure landing page avec Adwords

Les changements de Google touchent aussi Adwords: + de difficultés en référencement naturel ( voirLes nouvelles méthodes de Google marquent-elles la fin du SEO ?) signifie + d'intérêt pour le PPC dont Adwords et donc + de concurrence et + de pertes en clics payés sans achats derrière.

Comment éviter ceci ?

Il va falloir vraiment soigner la page cible (landing page) de vos annonces Google Adwords.

Rappel de quelques principes de bases à propos de la landing page:

Lire la suite "Les nouvelles règles de Google impliquent une meilleure landing page avec Adwords"

Tiens une appli utile sur Iphone: wobble :-)

Partisans du blackberry (quoi d'utile à part les mails ??) , on a du mal avec l' Iphone. Un téléphone qui commence par "Aie" ne peut que faire mal non ?

Ceci dit, voici donc UNE appli qui va peut-être changer notre vision sur l' Iphone Wobble ! (Bien que son inventeur Jon Atherton soit semble-t-il aussi fiable que du vieux silicone ;-)) )

En 2 mots, Wobble secoue l' Iphone ;-)) et surtout la dernière version qui va sortir (merci Julie pour la démo): http://chillifresh.com/wobble/

Wikio + ebuzzing: clarification ou addition des problèmes ?

Wikio et ebuzzing fusionnent. Comme on n'est plus au temps où la moindre fusion était accueillie comme un signe de vitalité du monde virtualité, le seul intérêt de ce mélange est de savoir si l'internaute passif et l'internaute actif y trouveront leur compte.

L'internaute passif trouvera-t-il sur wikio les articles sponsorisés ou les vidéos dispatchés par ebuzzing ?

A priori non mais sait-on jamais des fois que wikio ait un raté dans ses logiciels de remontée.

L'internaute actif, le blogueur inscrit sur wikio et ebuzzing y trouvera-t-il un intérêt supérieur ?

Encouragé à s'inscrire sur ebuzzing, le wikioiste pourra donc avoir des videos ou des articles sponsorisés qui viendront alimenter son flux chez Wikio et on retombera sur la première question.

L'inscrit sur ebuzzing aura-t-il un meilleur classement dans le flou des classements wikio ?

Pour l'instant, pas d'encouragement de la part d'ebuzzing à aller sur wikio (on ne mélange pas les torchons et les serviettes ;-))

Les vrais problèmes sur ebuzzing, le déclassement brusque de certains blogs en "adultes" parce qu'ils font trop d'audience et mangent les budgets trop rapidement et l'opacité de la rémunération ainsi que les ratés dans les paiements (avez-vous vérifié que ce que vous avez gagné a bien été passé dans les temps en "payable" et ensuite payé, notamment pour les videos ? ) seront-ils résolus par la fusion ?

(voir Ebuzzing lance un emprunt !


Les conditions bizarres d' ebuzzing

)

Envoyer des lettres simples et recommandées en ligne

Nous avions parlé il y a longtemps du site de la Poste pour envoyer des lettres en ligne (notamment des lettres recommandées) (voir Envoyer une lettre recommandée via le net ).

Sur un commentaire, un lecteur nous a indiqué l'existence de Mon facteur en ligne.

On a testé et c'est super !

Pas besoin de se loguer dans un compte (3 essais pour récupérer le mot de passe de celui de la poste et ça foire à chaque fois)

Processus ultra simple: on ne peut pas se tromper

Prix d'un envoi recommandé AR: 6 euros !! donc moins cher que sur le site de la Poste  (6, 30 euros).

Voici les tarifs HT de Mon facteur en ligne

Le Forfait
Prioritaire France 0,80 €
Prioritaire Outre Mer 1 1,05 €
Prioritaire Outre Mer 2 1,65 €
Prioritaire Monde 1 2,25 €
Prioritaire Monde 2 3,60 €
Non Prioritaire France 0,75 €
Non Prioritaire Outre Mer 1 1,00 €
Non Prioritaire Outre Mer 2 1,60 €
Recommandé avec AR France 5,65 €
Recommandé avec AR Outre Mer 1 5,90 €
Recommandé avec AR Outre Mer 2 6,15 €
Recommandé avec AR Monde 1 13,15 €
Recommandé avec AR Monde 2 21,15 €
Le Prix par page
La page en Noir & Blanc 0,35 €
La page en Couleur 0,50 €

Mon-facteur-en-ligne
Un petit grain de sable ? 

Comme il n'y a pas besoin de se loguer pour envoyer quelque chose, on peut a priori envoyer des choses au nom d'autres personnes ;-)))  (en utilisant une carte bancaire assez neutre, l'émetteur aura du mal à être retrouvé ;-)))

Top 10 des recherches sur bing

Les 10 "choses" les plus cherchées sur bing en 2009. A priori an anglais (ou dans le "monde" de l'anglais).. ?!?

1) Michael Jackson
2) Twitter
3) Swine Flu
4) Stock Market
5) Farrah Fawcett
6) Patrick Swayze
7) Cash for Clunkers
8) Jon and Kate Gosselin
9) Billy Mays
10) Jaycee Dugard

2009 n'est pas finie: des changements d'ici la fin de l'année ?

--> http://www.bing.com/community/blogs/search/archive/2009/11/30/top-bing-searches-in-2009.aspx

Halogen; bon exemple du web 3 ?

Tout nouveau concept, site, start-up web de cette fin 2009 est modélisable par l'équation

X =   a% Facebook + b% Twitter + c% Youtube + d% ebay + E

avec E étant une constante d'ambiance appartement à un ensemble de mots à la mode comme "environnement" , "éthique" , "trash", "xtreme", "politique", "X", "recherche", "éducation", "mondialisation", "économie", etc...

et avec X appartenant à un ensemble déterminé par les points d'une matrice à 3 dimensions  domaine, activité, localisation géographique.

(Les puristes remarqueront que twitter est déjà une création de ce type puisque twitter n'est autre que le mur de facebook .. mais peut-on écrire une note sans "twitter" ;-)) )

Ainsi, sur des modèles techniques et fonctionnels archi connus et débattus, se lancent tout un tas de dérivés qui connaîtront réussite ou pas selon des critères encore bien mystérieux (pourquoi donc yahoo qui avait dans certaines de ses appli toutes les caractéristiques de facebook il y a 10 ans n'a pas connu, pour ces applications, le même succès ???).

Halogen, un site de ... et .... est l'exemple même de ce Mixed Grill.

Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO

Suite à la note  “Audit de site internet”, nous avons reçu des demandes auxquelles nous répondons en fonction du temps dispo (puisque c’est gratuit). Dernière en date dans les commentaires de la note, Mr Boitel à propos de son site http://www.cousette.com/.

Profitons en donc pour faire l’ audit de ce site “publiquement” afin que vous aussi puissiez le faire (sans passer par des sociétés pseudo pros qui exigent des sommes énormes).

Pour examiner le site http://www.cousette.com/ nous allons regarder 3 pages:

(Attention, quand vous lirez cette note, peut-être que certaines choses auront changé et que les URL ou remarques faite n’auront plus lieu d’être si le propriétaire du site a “corrigé” ses pages).

1) Page d’accueil du site, référencement naturel et SEO:

Cousette-accueil

Questions à se poser à propos de la page d’accueil ?

11) Le titre de la page d’accueil (visible tout en haut du navigateur dans la barre bleue): “Cousette – Achat tissus au mètre, découvrez notre sélection de tissus” —> est-ce un bon titre pour le site web ?

12) La page d’accueil indique-t-elle à Google de manière concrète et précise de quoi parle Cousette ?

13) Quand Google vient regarder cousette.com, arrive-t-il facilement à tout comprendre et regarder ?

– y a t il des freins “techniques” ?

– les images sont-elles “pertinentes” ?

– l’accès aux autre pages du site est-il possible ?

– y a t il un “guide” pour que Google prenne en compte les autres pages du site web ?

La réponse à la question 11 est essentielle: Cousette a mis visiblement en titre (la première chose vue par Google -un internaute lui regarde rarement ceci et comprend par les images et l’ensemble que son cerveau arrive à appréhender alors que Google n’est qu’un robot régi par des algorithmes) SES mots mais sont-ce les mots par lesquels les cibles de Cousette risquent de venir ?

Pour vérifier ceci, c’est très simple: un petit tour sur https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal

et on apprend par exemple GRATUITEMENT et facilement QUELS SONT LES MOTS ET EXPRESSIONS LES PLUS RECHERCHées pour “tissus”:

referencement tissus

et quels sont les mots et expressions associés à tissus (par Google donc par les statistiques de “recherche”):

Tissus+

Bien sûr, “cousette” ne figure pas dans ces mots ;-))  (pas encore) mais surtout les “bonnes” expressions comme par exemple “tissus d’ameublement”  qui est une expression cherchée n’est pas elle dans le titre du site, ce qui est une sorte de manque à gagner d’audience potentielle: il faut pêcher là où il y a du poisson !!

Passons maintenant à la page d’accueil elle-même:

Cette page rassemble un certain nombre de mots à partir desquels Google and co vont qualifier le “sujet” de la page et donc du site (puisque c’est la page d’accueil).

Regardons via outiref.com  (ceux qui n'aiment pas outiref peuvent utiliser seoworkers  voir SEO: encore un outil en ligne d’ analyse)le texte visible (onglet texte visible):

Seo-texte

On constate que les mots “Bienvenue, identifiez-vous, panier, etc..” gênent un peu le “vrai” texte.

Bien sûr, le vendeur rétorquera qu’il veut que les clients puissent s’identifier et voir leur panier en haut du site.. —> petite astuce: montrez ceci aux internautes avec des IMAGES qui MONTRERONT ce texte mais sans être du texte !!

Autre texte “sans intérêt”: styliste depuis 10 ans chez des créateurs ….”: c’est peut-être intéresser pour convaincre le chaland d’aller + loin MAIS ENCORE FAUT-IL QU’IL ARRIVE DEJA sur la page…  or si la place où il faut mettre le texte pour ATTIRER est utilisée pour ceux qui sont déjà là.. personne ne viendra ..

—> Remplacer ce texte du début par un texte présentant l’activité de Cousette et utilisant les mots et expressions les plus cherchées sur le web à ce sujet (voir avant) afin d’être référencé dans les endroits où les gens cherchent !!!

On touche là un problème général du web: les gens font souvent des sites agréables et pratiques pour les internautes qui y sont déjà …. mais encore faut-il qu’ils y arrivent …

Allons plus loin avec un autre onglet d’outiref: l’onglet “densité des mots”. Google ne prend plus en compte la densité mais celle-ci est utile pour avoir un aperçu du sujet de la page.

Imaginons que nous n’ayons pas vu le page d’accueil du site.. et que nous ayons juste la liste des mots pour nous faire une idée du contenu:

Texte et referencement naturel

Pas mal hein pour un premier site..

On peut cependant améliorer en ayant + d’expressions de 2 et 3 mots clés qu’on prendra de préférence dans celles cherchées -voir plus haut- (tissus ameublement, tissus couture, etc…).

Un petit peu de technique ? Quel que soit le système qui a servi à faire le site, il faut éviter que les pages aient trop d’erreurs. c’est facile à vérifier avec des outils en ligne là aussi gratuits comme par exemple http://validator.w3.org pour le html:

http://validator.w3.org/check?verbose=1&uri=http%3A%2F%2Fwww.cousette.com%2F

1 seule erreur: bravo —> éviter à tout prix d’avoir + de 20 erreurs (allez rigoler sur les sites comme laredoute.fr  http://validator.w3.org/check?verbose=1&uri=http%3A%2F%2Fwww.laredoute.fr%2F  ou les sites faits à grands renforts d’ agences web, de créa et créatifs et de milliers et dizaines de milliers d’euros… et ensuite de “spécialistes” du référencement.. Si Google est gêné dans son examen de la page par des problèmes techniques, il a + de mal à regarder et à comprendre donc le site est moins compréhensible; Dans la vie réelle, si quelqu’un est très sale et parle mal, arrivez-vous à le comprendre autant que quelqu’un de propre s’exprimant bien ???).

Balises mots clés et description: outiref permet aussi de vérifier les balises de mots clés et de description.

Il y a quelques mois, ceci était encore important mais les algorithmes ont progressé et de plus en plus de choses sont faites à partir du texte visible. certains moteurs et annuaires continuent de se fier à ça. Là encore, utilisez les mots et expressions recherchées et non pas VOS mots à VOUS.

Dans le cas qui nous occupe et pour la page d’accueil (voir plus loin pour les autres pages), les balises sont ok aujourd’hui bien que sous-utilisées. On peut ajouter d’autres choses dans la balise description que “ Boutique proposant un large choix de tissus

Images et référencement naturel:

le site cousette a beaucoup d’images .. l’image principale de la page d’accueil a comme adresse (en nov 2009) http://www.cousette.com/img/scenes/patchrond.jpg  Une adresse du type  http://www.cousette.com/img/scenes/patchwork-tissus.jpg serait mieux.

Plus important, l’image a une bonne balise de texte alternatif (clic droit et propriétés). Elle pourrait aussi avoir un titre. Attention d’autres images du site ont parfois un titre mais pas de “texte alternatif” (qu’on voit aussi en restant sur l’image avec la souris).

Dans les titres des images, dans les balises ALT et dans les url, il faut autant que faire se peut utiliser les mots et expressions recherchées. La recherche d’images dans Google apporte beaucoup d’audience. En moyenne, images “bien” nommées avec bonnes balises = 20% d’audience en +.

Si vous êtes dans le e-commerce et que vos concurrents ont des images nommées comme xyz25.jpg sans balise ALT, faites l’effort de nommer les images de vos produits avec de bonnes balises et vous verrez votre référencement et vos ventes s’envoler (là encore, si vous avez un gros concurrent, profitez-en, la plupart des sites de gros sont à hurler de rire dans ce domaine -et compensent ces faiblesses par des dizaines de milliers d’euros dépensés en adwords ou en pub, ce qui nourrit d’ailleurs en général les “agences web” qui leur ont fait ces “faibles” sites .. indiquant encore une fois qu’en informatique et en web, ce sont les prestataires médiocres qui gagnent le mieux et le plus d’argent -et les patrons des ssii et webagencies “stars” le savent très bien ;-))))

Le sitemap .  Cousette a un sitemap http://www.cousette.com/sitemap.xml  Il faut en avoir un pour que Google soit au courant des changements du site. Si vous êtes sous wordpress, utilisez un plugin comme Sitemap generator pour indiquer précisément à Google, Yahoo, bing l’importance de vos types de pages.

Si vous voulez notifier à la main des changements, soumettez parfois votre sitemap via un site comme mypagerank.net (submit sitemap dans la colonne) et bien sûr avev Google webmaster tool http://www.google.com/webmasters/tools/  (cela vous donnera en plus beaucoup d’infos sur la fréquentation de votre site et la façon dont il est vu par Google et ses collègues).

2) Page de catégorie du site, référencement naturel et SEO:

Il faut faire le même travail avec les mêmes outils que pour la page d’accueil sur cette page:http://www.cousette.com/category.php?id_category=5

Premi-ère remarque: l’URL pourait être meilleure si elle était du type http://www.cousette.com/nouveaux-tissus

Le web regorge de conseils et de méthodes pour l’ URL rewriting (nom savant pour ceci): à vous de jouer. Si vous êtes sous wordpress, allez simplement dans Réglages puis Permaliens et indiquez comme structure personnalisée /%postname%/

Page de categorie et referencement naturel

Quel est l’objectif de cette page ?

N’existe-t-elle que pour ceux qui sont passés par la page d’accueil et sont arrivés dessus ?

A priori non, cette page là a aussi beuacoup de chances et même plus d’être “intéressante” pour un internaute puisqu’elle est + spécialisée que la page d’accueil “générale”.

Pourquoi rien n’est fait pour la “spécifier”.

Son titre ? Tissus nouvelle collection, c'est ici que vous les trouverez - Cousette

Bon titre pour ceux qui sont déjà passés par une autre page mais très mauvais titre pour dire à Google ou autre: cette page concerne tel sujet.. A quoi sert  c'est ici que vous les trouverez - Cousette ?

Via outiref, on retrouve le même type de problème (pas de spécificité de LA page) pour les balises mots clé, description et surtout le texte visible:

Bienvenue, identifiez-vous Panier : produitproduits (vide) Votre compte Accueil Le marché aux tissus Cousette-club Contact Nouveautés Carreaux Fleurs Liberty Pois Rayures Unis Matières Coton Denim Imperméable Lainage Molleton Soie Nos Nouveautés Tartan rose Carreaux lurex Velours navy Velours car

En quoi ce texte caractérise exactement le sujet de LA page ?  En presque rien..

—> enlever les bienvenue, identifiez vous etc… (soit les mettre ailleurs, soit les mettre en images) et mettre des mots + intéressants.

Attention, c’est le menu de gauche qui est lu en premier.. Ici ce n’est pas vraiment gênant puisque ce menu concerne le sujet de la page mais dans beaucoup de site, le menu de gauche ou du haut est trop général pour LA page.

Il en résulte que le texte visible n’est pas “pertinent” par rapport au sujet de LA page car il est au premier regard TOUJOURS le même : celui des menus.. (faites vos menus en images ou mettez les à droite !!). Plus le texte pertinent de LA page apparaît en premier, mieux c’est pour qualifier la spécificité de votre page.

La densité des mots sur cette page n’apprend rien de spécifique.

Au delà de ces aspects (regarder aussi les erreurs d’html), le principal problème de cette page est son “utilité”.

Cette page de “nouveautés” peut être utile pour des gens DEJA arrivés sur le site… Mais est-ce que les nouveautés des tissus de cousette sont un bon truc pour attirer des nouveaux visiteurs, des nouveaux prospects ?

Il faut se foutre des déjà clients !! Ils connaissent votre site, y viendront et en 2009, les internautes sont “formés”, ils peuvent cliquer 15 fois pour trouver quelque chose sur votre site qu’ils connaissent déjà.

En revanche, vos futurs clients, vos prospects doivent être les gens les plus importants (sauf si votre site n’est qu’un support à une activité marchande déjà existante comme la FNAC ou Carrefour qui a + d’intérêt à traiter ses déjà clients) —> les pages web et leur organisation doivent être faites pour attirer les nouveaux prospects.

Entre autres, elles doivent être organisées en fonction des centres d’intérêts des prospects.

les outils gratuits de Google comme https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal  ou Google trends ou Google Insight vous indiquent gratuitement ce qui intéresse les gens !!

Ne soyez pas comme les medias du siècle dernier qui veulent éduquer les gens dans le meilleur des cas ou qui se croient intéressants !  Si vous voulez de l’audience, parlez de ce que les gens cherchent !

Les catégories de cousette devraient être plutôt  “tissus ameuiblement”  , “tissus patchwork”, “tissus couture”.

Les “catégories” du menu latéral  (

   ) sont des choses pratiques pour naviguer dans le site (si on y est déjà) et/ou correspondent à l’organisation de l’activité POUR cousette mais pas à ce que les gens cherchent.

Autre petite chose: éviter d’utiliser des mots comme “accueil”, “contact” et tous les mots “communs” dont un robot ne sait pas si ils sont relatifs à un avocat, un garage ou un épicier.

A la place du mot “accueil”, utilisez une image ou utiliser “tous les tissus” ou au pire le nom de la société.

Ne gaspillez pas les mots !!! ce sont eux qui vous “spécifient” et vous rendent “pertinent” sur un sujet donc vous boostent en référencement naturel où dans 95% des cas, il ne s’agit pas d’être mega-optimisé mais simplement + clair que les autres ou simplement “existant”.

3) Page spécifique du site référencement naturel et SEO

C’est le type de page le plus important !! ce sont les pages les plus nombreuses et a priori les plus spécifiques pour un sujet. ce sont ces pages qu’il faut soigner (alors que dans la majorité des cas, les gens qui font les sites passent 80% du temps sur la page d’accueil …)

Dans l’exemple de cousette, nous avons choisi http://www.cousette.com/carreaux/102-tartan-rose.html

Bizarre; l’url n’est pas comme pour les catégories …id=25  mais ceci dit, tartan rose n’est pas un truc mega recherché et pas relatif forcément à des tissus (le site vend du tartan d’athlétisme ? ;-))

page individuelle referencement et SEO

Toujours les mêmes outils

et très mauvais diagnostic :-((

Outiref nous permet de voir qu’à la différence des autres pages (accueil et catégorie), il n y a pas de balise mots clés (un indice que cette page a été moins travaillée que les autres ?).

Le texte visible de cette page est ici non seulement “handicapé” par les éléments mentionnés dans 1 et 2 mais ici par le menu de gauche.

Bienvenue, identifiez-vous Panier : produitproduits (vide) Votre compte Accueil Le marché aux tissus Cousette-club Contact Nouveautés Carreaux Fleurs Liberty Pois Rayures Unis Matières Coton Denim Imperméable Lainage Molleton Soie Echantillons Tartan rose Envoyer à un ami Très joli tartan de coton

Le sujet de la page est “le tissu tartan rose” (on reviendra là-dessus ensuite).

Accueil, le marché aux tissus, cousette club et contact gênent mais , nouveautés, carreaux, fleurs, liberty and co  gênent aussi !

Qu’ont-ils comme “rapport précis” avec “tartan rose”.

Regardez où se retrouve “tartan rose” dans le texte visible (en italique ci-dessus). Presque en dernier.

Regardons un autre aspect de la page: son allure:

pas de mot en gras: les gens passent de moins en moins de temps par page (surtout les nouveaux arrivants), le gras est un moyen de leur faire comprendre de quoi il s’agit sans qu’ils aient à se fatiguer à lire les choses.

Reculez et regardez cette page “tartan rose”: Etes-vous incité à acheter ce tissu ? Pas vraiment à moins que vous ne cherchiez “tartan rose” depuis ce matin ;-))

Cousette pourrait ajouter quelque chose comme “idéal pour un couvre-lit” ou alors d’autres photos pour voir par exemple l’épaisseur qui semble bien confortable ou alors le tissu ‘en situation”, chiffonné: les gens adorent les photos “décalées”, “trash” qui font “vrai” ou “maison”.

Le “Ajouter au panier” n’est pas vraiment une incitation à ol’action.

Ok, des gros trucs peuvent sembler “pas beau” au vendeur mais qui sont ses clients potentiels ?

On touche aussi ici un des problèmes de beaucoup de sites web: ils sont souvent conçus ou imaginés ou voulus par des gens qui ont fait des études et qui voient les choses d’une manière “assez smart”. Si vous voulez vendre des tissus qu’à des csp++, ok, allez-y “smart” mais si votre clientèle potentielle est l’ensemble de la population, n’hésitez pas: allez y franco et mettez les choses à faire en gros !

Ce n’est pas politiquement correct de l’écrire (et ça on s’en fout chez nous ;-)) mais  au moins 50% des gens qui achètent sur le net ne sont pas très malins: expliquez leur où il faut cliquer et n’essayez pas de créer un musée du Louvre pour les clients de Mc Do ! le mieux est l’ennemi du bien.

Si vous êtes vraiment décidé à faire du business sur le net, créez plusieurs types de sites pour plusieurs types de population (même back office pour vous et même produits vendus mais présentations différentes en fonction des prospects !!!).

N’essayez pas de satisfaire tout le monde avec UN site. L’eau tiède ne plaît à personne.

N’essayez pas de chercher vos clients avec vos mots: les gens cherchent avec LEURS mots.

Regardez les journaux: ceux qui se vendent le plus sont ceux qui parlent de ce qui intéresse les gens !

Les journaux nous parlent beaucoup plus de Barack Obama que de Dr House: sur le web français “Obama” est cherché 673000 fois par mois mais “Dr House” 823000 fois … et desperate housewifes 1830000 fois !

A vous de choisir les bons mots de votre secteur: ceux qu’utilisent les gens qui vous cherchent !!!

Nous n’avons pas parlé du processus d’achat sur cousette car nous ne l’avons pas testé. On pourrait aussi aller plus dans le détail mais pour une première approche, notamment dans ce secteur sans grande concurrence “seo ref nat” ce qui précède pourra aider cousette à être bien référencé.

Vos remarques et commentaires (ce qui a été écrit l’a été d’une seule traite et sans relecture donc il doit y avoir des fautes et du radotage ;-)), ainsi que vos questions sont les bienvenus bien sûr ! Et si vous nous contactez pour une petit analyse gratuite de votre site, sachez que l’on répond touujours, parfois avec du délai car on traite plusieurs demandes d’un coup, quand on n’a pas envie de faire les choses du vrai travail

A part ça, pour ceux qui veulent aller plus loin, il existe 2 ebooks vraiment intéressants. Ok ils sont en anglais mais en anglais basique et avec beaucoup de schémas (et puis vraiment, le niveau de concret et de pratique est très au-dessus des bouquins de blabla à ce sujet en France):

SEO Copywriting ebookClick here to view more details

SEO Secrets ebook:   Click here to view more details

Démocratie, politique, Internet, représentativité et sondages

Internet et l'accès des "masses" à l'information et à l'interaction modifie le rapport des représentants du peuple (ou de ceux qui considèrent plutôt que le peuple est à leur service) au peuple.

Dans les démocraties occidentales, est venu le règne des sondages "quali" afin d'essayer de mieux saisir les opinions.

Internet étant généralisé, les sondages "quali" "classiques" semblent marquer le pas (surtout à cause de leurs coûts -voir affaire Opinion Way et Elysée).

Wtps-cover
James Fishkin
a écrit un très intéressant ouvrage de réflexion sur le sujet: When the people speaks.

Le premier chapître est disponible gratuitement sur : http://cdd.stanford.edu/research/whenthepeoplespeak/

et les résultats d'une des assertions de Fishkin est ici: http://cdd.stanford.edu/polls/docs/summary/

Définition des réseaux sociaux

Les sites sociaux, c'est la misère. Un lieu de délation, d'ébriété, où l'on exhibe son image et ses sentiments avec autant d'enthousiasme que dans une chambre à coucher dont on ne se serait pas rendu compte qu'il lui manquait un mur. C'est le bonheur. Une manière de se pavaner comme un people. Connaître la gloire à l'intérieur d'un groupe, et les mêmes avatars auprès du grand public de son entreprise, et de ses enfants ébahis de constater que leur mère fait partie d'une confrérie d'internautes passionnés par le prépuce, et leur grand-père des abonnés d'un blog de nostalgiques des gaines.

Une bonne définition des réseaux sociaux par Régis Jauffret, page 55 de Technikart de Novembre

Payer en ligne en liquide

WeXpay est un système qui essaie de rendre possible le paiement en ligne avec du liquide (du cash, des espèces par de l'eau ou du vin hein ? ;-))

Le système est assez simple: on va chez un distributeur de coupons WeXpay (voir liste ici http://www.wexpay.com/prospects ) où on achète un coupon qui avec un code permet d'acheter sur un site internet prenant ce coupon (liste des sites ici http://www.wexpay.com/tags )

Wexpay-systeme 

Le ticket achetable est limité à une valeur de 31 euros et le vendeur de ticket garde 1 euro.

Truc complètement inutile chez WeXpay: on peut acheter des coupons en ligne sur le site pour ensuite les utiliser chez les marchands, tout ça sans frais pour l'acheteur ce qui sera une aubaine si quelques petits malins veulent couler le système car il faut bien que quelqu'un paie les frais ;-))

Wexpay
Question non résolue: WeXpay est-elle une société de marketing ou une entité financière ayant quelque part des responsabilités et des obligations car elle gère de l'argent ? Si le site refuse, alors qu'il devait l'accepter, le coupon, QUI est responsable et QUI rembourse QUI ?

Souvent, les sites internet qui font du cashback ou proposent des systèmes de miles ont un statut "vaseux" qui ne résiste pas dans le cas de certains gros problèmes. Etre une société de marketing n'oblige quasiment à rien mais ne permet pas de gérer, d'échanger, de valoriser des "bons". tenir des comptes d'internautes, avec des "objets" (miles, bons, codes) ayant une valeur d' argent oblige souvent à avoir un statut d'intermédiaire financier au minimum. Toutefois, les responsables gouvernementaux actuels et les banques n'ayant même pas idée de ce type de problème (notamment car il est anecdotique), les mélangeurs de genres peuvent dormir tranquilles ;-))

Le vrai problème des medias classiques sur Internet: le coût de production de la page web

Pas un mois ne passe sans qu'on constate de plus en plus la façon dont médias classiques (objets et hommes) pédalent dans le web et l'Internet de manière générale.

Les journaux ont créé des sites web qui ne sont pas rentables.

Les anciens journalistes ont créé des sites web qui ne sont pas rentables.

Tout ce monde cherche des investisseurs (comme si c'était logique qu'un investissement gère un problème de rentabilité.....).

Tout ce monde espère un modèle payant OU une quelconque manne publicitaire, manne étrangement orientée uniquement vers des modèles périmés, à savoir le paiement par visualisation alors même que les annonceurs veulent eux aussi de la rentabilité donc des modèles au paiement par clic (Adwords) ou par affiliation...

Très peu de gens ou de sociétés se penchent sur le coût de production d'une page web. Pourtant c'est bien par ce coût de production de la page web qu'on peut améliorer en premier lieu la rentabilité des medias en ligne.

Lire la suite "Le vrai problème des medias classiques sur Internet: le coût de production de la page web"

LSI et référencement

Les dernières nouvelles en provenance des rois américains du référencement (ceux dont on ne parle jamais et qui restent bien cachés dans leurs revenus mensuels à 5 chiffres par Adsense et autres sytèmes :-)) sont une prise en compte de plus en plus grande du LSI.

LSI signifie " latent semantic indexing ".

Sans se perdre dans les débats intellos concernant le web sémantique et ses notions corollaires, le LSI concerne la manière de comprendre le texte sur les pages web avec notamment le problème des périphrases et synonymes et donc la façon dont Google (entre autres mais loin devant) prend en compte ceci dans le référencement d'une page web sur UN sujet.

Le problème est déjà compliqué en anglais alors vous imaginez ce qu'il en est en français, langue qui en plus ne concerne qu'une toute petite minorité de l 'Internet.

Indirectement, ce type de problème est aussi à l'origine des problèmes des médias sur le web puisque la plupart de leurs pages sont écrites par des journalistes ou des gens ayant ce type de culture et NON par des gens qui ont la culture et la vision "Google".

Ainsi souvent, les "articles" des journalistes commencent par leur nom ou par un titre et des phrases qui plaisantes sur un support où l'on EST DEJA sont complètement à côté de la plaque sur le web où aucun moteur de recherche ne peut deviner que " Stop ou encore ?  par John Duschmol .....  En ces temps perturbés par une crise de confiance" concerne les dernières nouvelles du G20 ou l'arrivée imminente de la grippe A ...

En arrivant à prendre en compte les périphrases, synonymes et jeux de mots (qu'ils soient sérieux ou qu'ils soient des allusions à quelque chose que l'inconscient de l'internaute "doit" connaître -par exemple pour un français " .. qui surgit du fond de la nuit, court vers l'aventure au galop .. "  connecte avec Zorro) Google pourrait donc accorder une meilleure place à des pages pertinentes (selon sa définition de ce mot) mais mal classées pour l'instant.

Pour arriver à ceci, Google travaille son algorithme mais compte aussi sur les milliards de statistiques accumulées, notamment quand il sert d'outil de navigation (ce qui est de plus en plus le cas -les gens tapant l'adresse ou le nom du site dans la barre google lire Moteur de recherche et commerce) pour comprendre quelles expressions sont reliées à quelles autres.

Toutes les techniques de bourrins du référencement naturel (comme bourrer la page du mot clé en relation avec le sujet) sont maintenant dépassées et il paraît même dangereuses pour le référencement. Les spécialistes semblent penser qu'une densité de 12% , mais surtout pas, + du mot clé est optimale .

En rapport avec le LSI, il semble aussi qu'une page qui emploierait des expressions synonymes de son sujet ait à présent un "bonus" dans le référencement.

Concrètement comment faire ?

Si Google juge la "synonymité", il y a fort à parier que les outils gratuits de Google dont presque personne ne se sert ;-)) sont idéaux pour indiquer quels mots et quelles expressions il faut ASSOCIER à un thème.

Il vous suffira alors d'aller sur

google.com/trends 

google.com/insight 

https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal

http://www.tubbydev.net/mots_cles/

pour déterminer quels mots et expressions vous devrez utiliser pour optimiser le référencement de votre page.

On en revient donc à une "technique" de bourrin qui consiste à faire sa liste avant d'écrire ;-))

Et l' INA vint se mêler à la bataille des vidéos.. Dailymotion bientôt out ?

Petite nouveauté que les scruteurs de Google voient depuis quelques temps: les vidéos de l' INA (Institut National de l' Audiovisuel) ont fait leur apparition dans beaucoup de pages de Google et avec de très bonnes places.

Le site de l' INA annonce la couleur dès sa page d'accueil:

Ina 

Vidéo du jour, vidéos les plus vues, etc.. flux RSS sur les vidéos les plus vues et contenu pas du tout censuré (voir ci-dessus).

Les vidéos sont téléchargeables, exportables, mailables, etc... (il faut simplement disposer d'un compte gratuit).

Vu le contenu des archives de l' INA (qui d'autre qu'eux peuvent montrer Evelyne Dhéliat jeune ou Yannick Noah faisant un coup gagnant entre les jambes 20 ans avant Federer ? ;-)) il se peut fort que la hiérarchie des sites de vidéos soit un peu bouleversée.

Youtube ne craint rien (surtout si ils persistent dans leur nouvelle conduite --> Youtube du côté des internautes ?) mais Dailymotion semble très menacée ...

Bravo l' INA qui au passage montre ce que la BNF (Bibliothèque de France) aurait pu faire si au lieu de dépenser des millions à engraisser producteurs et milices du net, le gouvernement avait consacré cet argent à numériser le patrimoine français (Hadopi et numérisation de la BNF par Google: 2 poids 2 mesures de la part du gouvernement français), le défendant par la même occasion beaucoup mieux qu'en construisant, pour des intérêt privés, une ligne maginot déjà dépassée et dont même le nom, HADOPI, a du mal à être compris par le ministre de la culture ...

Chercher une info dans la presse

Un nouveau service sur l'excellent site de Relay: la recherche d'informations dans toute la presse !

On peut:

- Rechercher dans toute la presse  en kiosque

- Créer des alertes avec ses mots-clés

- Etre averti par email de la parution des magazines

http://alertespresse.relay.com/fr/relay_index.asp

Alerte-presse

Jacky Chan utilise l' antivirus Kaspersky

Chuck Norris n'a pas donné son avis mais Jacky Chan lui, affiche clairement sa préférence en matière d'antivirus:-) Kaspersky.

Vidéo Jacky Chan et Kaspersky

Marché de masses et marchés de niches: la longue traine n' est pas partout

La méthode Google (page 112) défend la théorie que les marchés de masses sont bientôt remplacés par des marchés de niches (idée de la Longue traîne) notamment car les outils de création de contenus sont gratuits, simples et faciles à utiliser (sauf pour les grosses sociétés de médias ;-)) mais ceci est un autre problème).

D'après ComScore, les internautes ont regardé mensuellement 10 milliards de vidéos en ligne en 2008. Aucune n'a atteint des sommets d'audience mais en cumulé, ces 10 milliards de vidéos ont pris la majorité de l'audience, donc du temps de cerveau.

Face à cette quasi infinité (pour l'esprit humain, ce très grand nombre de pages web est comparable à l'infini), les outils capables de trier, de trouver deviennent les passages obligés.

La méthode Google parle de la domination des marchés de niches .. mais ne mentionne pas que le paradigme du leader dans les marchés de masse s'est déplacé du contenu vers la recherche.

La logique des marchés de masses n'a pas disparu ! On la voit avec Google et ses concurrents. Que fait Google sinon appliquer les vieilles recettes de ce type de marché dans SON business ?

La "crise" dont parlent les médias et les "publishers" classiques est simplement une mauvaise lecture de l'endroit où ça se passe.

Le contenu a une valeur ajoutée supérieure à celle du contenant (alors que c'était l'inverse au début de la démocratisation du web) mais elle est inférieure à la valeur de l'outil de tri.

Les "publishers" sont tellement attachés à leurs propres idées sur leurs valeurs qu'ils ont dès le départ considéré les tuyaux comme "inférieurs" en valeur.

Le plus drôle est qu'en pleine crise, ils continuent de snober ceux-ci alors que dans la vie réelle, il ne viendrait pas à l'idée d'un écrivain de snober les éditeurs ou la FNAC ou à un journal de négliger les NMPP.

Google a beau jeu, en position ultra-dominante de mettre en avant les tout-petits qui par leur nombre et leur taille sont à la fois plus puissants que les gros médias et vont les tuer (par ce fameux phénomène de la Longue traîne)  mais incapables de renverser la tendance qui fait de Google le trieur, LE seul MEDIA (au sens initial du terme) de l'Internet.

Faire des concours sur des pages web

Faire des sondages, des concours, des questionnaires est un des trucs favoris des webmasters pour tenter de garder l’internaute sur le site, le blog ou le forum dont ils ont la charge.

De très nombreux systèmes existent. En France, le plus simple et facile est à notre avis (humble) 123votez.com mais il ne permet pas d’organiser des concours où les internautes qu’on veut rassembler en communauté (le truc à la mode pour essayer de faire de l’audience sans passer par les fourches de Google mais sans se demander non plus “qu’est-ce qu’une communauté” et “Peut-on créer une communauté ? “ – question à laquelle le fondateur même de facebook répond NON -mais on verra ça plus tard dans la rubrique Methode Google).

Strutta, un nouveau système US, permet lui d’ organiser sur le web des concours très impressionnants: concours de vidéos, de photos et autres. Strutta est simple à utiliser (voir quelques écrans ci-après) mais .. payant (heureusement .. pas cher ).

Lire la suite "Faire des concours sur des pages web"

Hadopi et numérisation de la BNF par Google: 2 poids 2 mesures de la part du gouvernement français

Tete_dans_le_cul La récente information comme quoi la Bibiliothèque Nationale de France s'apprête à confier à Google la numérisation de ses fonds (suivant ainsi quelque chose de déjà conclu par la Bibliothèque Municipale de Lyon) sonne étrangement en France, pays d' Hadopi, la fUmeuse loi destinée à "défendre" les droits des "pauvres auteurs" .....

D'un côté Hadopi, une loi de contrôle pire que dans les pays totalitaires, mise en place par un gouvernement et des parlementaires dont la connaissance "technique" et "fonctionnelle" de l'Internet se borne à en faire un canal supplémentaire de télévision pour les campagnes électorales. Une loi voulue par un puissant lobby de coquins et de copains, soucieux de garder leurs privilèges, l'argent du contribuable de par les subventions de l'état, leurs 4x4 et leurs facilités à faire du fric avec 80% de nullités et 20% de nostalgie du temps où l'exception culturelle française avait une autre valeur que celle d'un alibi à la diversité.

De l'autre côté, un patrimoine immense, celui de la Bibliothèque Nationale de France que Google s'apprête à numériser et à mettre à disposition gratuitement sur le net en échange de millions de pages produites (celles des oeuvres numérisées) sur lesquelles Google pourra mettre de la publicité ou grâce auxquelles de toutes façons, de l'argent sera gagné.. pas par la BNF.

D'un côté, Hadopi, une attitude défensive encore plus crétine (lire Techniques anti HADOPI) que celle des généraux de la ligne Maginot en 40, qui n'imaginaient pas, les yeux fixés sur les Vosges que les blindés d'Hitler contourneraient par le Nord et la Belgique... Bon courage aux initiateurs d' Hadopi quand ils découvriront que l' Internet signifie Interconnected Networks et que les frontières n'existent pas ...

D'un autre côté, la BNF, un monument du patrimoine français, de la fameuse exception culturelle (mais de la vraie) qui ne réussit pas à trouver les énergies politiques et financières positives pour numériser ses ouvrages et créer des pages web qui pourraient même rendre à terme l'opération gagnante financièrement.

D'un côté, Hadopi, un un coût de surveillance et de sanction INCONNU mais au minimum de 10 millions d'euros par an pour empêcher des gens dont la plupart n'ont pas les moyens de payer le racket officiel, de télécharger des trucs dont la plupart s'oublient une fois la porte du frigo ouverte ou la chasse tirée 5 minutes après la fin;

...un coût de surveillance sans aucun gain financier qui videra les caisses de l'état pour payer des surveillants virtuels dont l'intérêt financier est non seulement privé (bien que par les réseaux des coquins et copains, tout soit perméable ...) mais en plus enclin provoquer les actes qu'ils surveillent pour gagner plus (et ceci dans un cercle vicieux pire que celui des bonus de banquiers qu'il est de mode de vilipender en ce moment) (lire Le gateau HADOPI provoque la guerre des milices du net  et  Qui sera la milice d' HADOPI: Advestigo, co-peer-right Agency ou ... ).

D'un autre côté, la BNF, un manque de 50 à 80 millions pour numériser une grande partie de la mémoire culturelle française.... alors même que des bénéfices supérieurs en auraient été tirés.

D'un côté, le gouvernement français actuel qui défend quelques privilégiés en twittant son contentement, assis sur une branche assez légère pour surfer sur toutes les modes mais qui ne fera jamais de bouture ou d'autres arbres. On n'ose pas croire que la BNF n'a pas pu fédérer quelques politiques pour son projet simplement parce que la lecture des classiques, hormis un résumé de la Princesse de Clèves, n'a pas été et n'est pas quelque chose de connu au sommet de l'état, même après un malaise vagal qui casse l'image tant espérée du superman physique ......

D'un autre côté, Google, une entreprise américaine ou mondiale qui casse tous les intermédiaires en cherchant à minimiser les prix, les coûts et à donner le plus grand accès au plus grand nombre tout en gagnant de l'argent (Lire la Methode Google  ).

Il semble bien que Google ait sur ce coup remplacé le gouvernement français, normalement agent du service et du bien public.

Il semble bien que Google ait sur ce coup piraté l'état français. Celui-ci enverra-t-il un avertissement mail ou écrit à Google ou y aura-t-il un twit dévastateur à la mode NKMpas ?

Lire aussi ce qui fut écrit en 2007 par Jean-Noël Jeanneney, ancien secrétaire d'Etat à la communication, président de la Bibliothèque nationale de France  et de l'association Europartenaires:

http://www.amazon.fr/Quand-Google-d%C3%A9fie-lEurope-Plaidoyer/dp/2842059123

Quand Google défie l' Europe: pdf ici

Le top 50 des chansons sur le web

Le TOP 50 va-t-il renaître grâce aux applications web qui permettent de savoir, via les réseaux sociaux et autres machines à clics, quelles sont les chansons pour lesquelles il y a le plus de clics ? (Ne confondez pas avec "les plus populaires" puisque derrière l'ordinateur qui clique, il se peut qu'il y ait un chien ;-)))
We are Hunted a de toutes façons une interface sympathique qui peut donner plein d'idées dans plein de domaines..
Top50

Les ados et les medias par un ado de 15 ans chez Morgan Stanley

Mathew Robson, 15 ans et quelques, a fait un stage chez Morgan Stanley au département de recherches. Il devait recueillir des témoignages de ses amis et des adolescents en général sur leur consommation des medias. Il a réuni environ 300 témoignages et a pondu un rapport (voir ci-après) qui est devenu en quelques mois la nouvelle bible d’un sujet assez obscur pour les médias.

Quelques grandes conclusions de ce rapport (que bien sûr tous les atteints du sida mental qu’est “exemple et témoignages = règle générale + il y a toujours une règle générale”  ont déjà érigé en bible) sont:

Lire la suite "Les ados et les medias par un ado de 15 ans chez Morgan Stanley"

Chris Anderson Free mesure la gratuité

Free_anderson Chris Anderson, célèbre pour The long tail, va-t-il réussir à foutre encore plus le bazar avec FREE ? Au delà des idées ou du verbiage ou de la frime (vous avez bien sûr remarqué ce super jeu de mots dans le titre de cette note ;-)) de FREE (on ne l'a pas encore lu), l'affaire commence bien pour Chris Anderson qui fidèle à son titre, met son nouveau livre à disposition gratuitement.
Le problème est que la gratuité "Anderson" se paie quand on n'est pas ango-saxon ou même américain.
Le lien Google Book de FREE ne fonctionne pas pour nous :-(
Le lien scribd de FREE est réservé aux US :-(
Il existe une version gratuite accessible en néerlandais (http://lifehacking.nl/free/)
Ceux qui aiment l'anglais par les oreilles peuvent récupérer FREE à cette adresse (http://www.wired.com/images/multimedia/free/FREE_Audiobook_unabridged.zip ) -il en existe d'autres pour Itunes fans.
Il y a même un moyen d'avoir le livre FREE PHYSIQUEMENT gratuitement mais c'est un peu compliqué
Amazon trouve le moyen de le faire payer !
En attendant France, que Free te trouve (vous l'avez ? ;-)), voilà un petit moyen via les embed de scribd de prendre connaissance de l'essentiel (cliquez sur l'icone plein écran pour ne pas vous abimer les yeux).

FREE (full book) by Chris Anderson

Le gouvernement aime aussi l' anonymat sur le net

Entreprises_et_web_smallComme les humains, les gouvernements ont toujours un côté sombre et celui du coupe sarkozy-fillon ne déroge pas à cette règle.

Officiellement, il veut tout contrôler sur le net. Il le surveille même au sujet de soi-même avec Princen (lire Qui paie Nicolas Princen ? ), il essaie de limiter les méthodes primaires de téléchargement de film avec la loi des gros 4x4 HADOPI (cause prochaine de la richesse de quelques uns) ce qui provoquera soit consciemment soit par peur du ridicule un contrôle des mails (Hadopi et les mails)  et un contrôle des bornes wifi en accès libre (lire Filtrage des bornes wifi et censure au karcher).

Dans la pratique et comme dans l’Union Soviétique d’après 1980, le gouvernement, l’état et son poids sont beaucoup plus cools.

Non seulement ils ne se mêlent pas trop du contenu de leurs sites (le lien http://www.minefe.gouv.fr/outils/forum.htm  affiche toujours la sérieuse activité gouvernementale ) mais leurs propres serveurs servent l’anonymat sur le web.

Un des lecteurs de Korben a en effet découvert que le site  www.gouvernement.fr était sur un serveur avec un port disponible pour Tor, LE logiciel d’anonymat promis à un grand avenir en France (lire Surf anonyme avec Tor ).

Lire la suite "Le gouvernement aime aussi l' anonymat sur le net"

Gestion de projets en ligne

ZscopeLa gestion d’un projet est la chose la plus compliquée d’un projet, au delà même du projet lui-même. Faire travailler plusieurs personnes ensemble, de métiers, de société et de types de pensées différents, commence en général par avoir une plate-forme commune où tous les acteurs du projet auront une vision commune de ce qui se passe à l’instant t.

Il existe des dizaines de logiciels proposant ceci (comme MS Project) ou d’outils en ligne (comme 16bugs lire Gestion des bugs ou huddle ; Annotez vos documents et pages web en collaboration online ou le super scribblar qui permet d’ouvrir gratuitement un espace de travail commun avec discussion en temps réel et outils de travail collaboratif) . Les meilleurs étant, à notre avis, JIRA et CONFLUENCE d’Atlassian.

Un petit dernier vient de faire son apparition: zscope

Zscope bénéficie des dernières idées et facilités du web donc est très souple et facile à utiliser (ce qui est un point clé car si il faut déjà une formation piur utiliser un outil de travail collaboratif, ce dernier tombe à l’eau avant même de commencer ).

Point négatif mais qui peut se révéler positif car indicateur que zscope durera: zscope est payant avec un système d’abonnement en ligne.

Lire la suite "Gestion de projets en ligne"

Jockipedia, le wikipedia du sport

Wikipedia s’est installé sur le web comme un de ses poutres ou plutôt comme un des composants de l’air du monde virtuel. Etant partout et dans le rang, il se décline en niches (comme facebook lire Fin de Facebook et sommet de Twitter, enlisement de Dailymotion  ).

On avait parlé de dataopedia (lire Trouver des informations sur un site web ), voici  jockipedia, un tas d’infos sur les sportifs du monde entier.

Lire la suite "Jockipedia, le wikipedia du sport"

Livestrong.com

LivestrongLivestrong.com  le site de la fondation de Lance Armstrong est peu connu en France et on pourrait croire que c’est un site de fondation “classique” avec de belles phrases et un ‘let’s go” en flash ou vidéo, en fer de lance

Que nenni les amis. Livestrong.com  est un véritable site de “sport et santé” avec des conseils de nutrition, d’entrainement, de soins, de gestion du stress et de la maladie, des forums, des appli pour iphone et blackberry.

Livestrong.com   est une sorte de doctissimo mais sans sexe , une sorte de super site top santé ou Mens Health (qui eux aussi sont des super sites mais peu connus à cause de leur carence en vitamine SEO).

Ad Planner estime que Lifestrong a 51 millions de pages vues mensuelles pour environ 1 million de visiteurs uniques (donc un huuuuuuuggggeeee  nombre de pages vues par visiteur et sans les ruses de Morandini.com )

Lire la suite "Livestrong.com"

Assistant personnel online

La mode est à l’assistant personnel online. Plein de projets existent pour créer des sites qui seront de véritables secrétaires online. Bien sûr Google, Microsoft et Yahoo intègreront ce genre de gadgets prochainement dans leurs systèmes (où ils existent déjà comme embryons).

Un site américain pourrait être le modèle à suivre pour les français qui cherchent à percer quelques mois sur ce marché: Task.fm

A essayer pour ceux qui ne veulent pas écrire sur un carnet, vous savez ce truc hyper high tech qui résiste à l’eau, au sable, à la boue et est assez souple pour se mettre dans n’importe quelle poche, tout ça sans ondes

Assistant_personnel_web

Mixer en ligne

Rien n’arrête plus le web. Voici maintenant qu’on peut mixer en ligne des musiques “de radio” essentiellement.

Comme les systèmes “légaux” Deezer et Jiwa, cela permet donc aussi de contourner les histoires de téléchargement P2P puisque de toutes façons, quand quelque chose “passe” sur votre ordi, il y a forcément un fichier à récupérer quelque part  (lire Enregistrer ce qu' on ecoute sur jiwa, lastfm ou comment avoir plein de MP3 gratuitement et "legalement" :-)  et  Enregistrer la musique sur Deezer )

Regardez Charts.fm et amusez-vous ! (pratique aussi pour écouter un type de musique en permanence sans avoir à chercher via les stations de radio proposées en mix)

Charts-fm

 

Editeur en ligne et censeur de commentaires

Tete_dans_le_cul Le fameux statut d' "éditeur en ligne", annoncé comme la solution miracle à la crise économique de la presse en ligne (comme le fut le statut d' auto-entrepreneur) pourrait receler avant même sa création quelques problèmes le rendant mort-né.
Pointé du doigt virtuel dès maintenant: "l’éditeur du service dispose de la maîtrise éditoriale du contenu et notamment des messages postés diffusés sur les espaces de contribution personnelle ; en particulier, il met en œuvre les dispositifs appropriés pour éviter la mise en ligne de contenus illicites" (via electron libre).

Lire la suite "Editeur en ligne et censeur de commentaires"

Qui finance les infos du web ?

Le facétieux Window on the Media a créé une petite appli qui permet de savoir, sur un sujet, qui finance les articles parus à ce sujet dans Google News.

2 petites remarques:

1) Quelle durée “historique” est prise ? Les financiers peuvent changer au cours du temps et savoir qui finance les infos sur l’ UMP en ce moment est moins important que de savoir qui les finance AVANT une élection. Qui sur 10 jours n’est pas la même chose que QUI sur 100 jours. Si on se contente de l’existant visuel en page 1 de Google News, alors on aura sur certains sujets 100 jours et sur d’autres 3 heures..

2) Si les gouvernements et les grosses sociétés apparaissent si souvent, c’est AUSSI parce qu’il n y a pas beaucoup de sources d’infos au total. Les hurleurs à la pluralité pourraient parfois s’arrêter et regarder ce qui existe. Pas grand chose de non financé par l’état et ce n’est pas seulement la faute de l’état. Quels sont les “jounalistes” voulant être indépendants qui s’en donnent les moyens, par exemple en commençant par s’équiper de manière économique. Ce qui est marrant quand on voit des reportages sur les sites d’actus indépendants, c’est qu’ils ont tous des ordinateurs dernier cri et notamment des Mac qui coûtent toujours plus cher que des PC à 400 ou 500 euros largement suffisants... Sans parler des écrans…

C’est qui qui paye pour mes infos: http://windowonthemedia.com/2009/06/cest-qui-qui-paye-pour-mes-infos

Voir aussi  I smell a government rat in my news

Iphone et pollution

Ah ah ! Vous croyez qu’on va dire que l’iphone pollue ? Hé bien non. Ca on n’en sait rien et on n’a pas encore été voir sur doctissimo si ils en parlent .

On veut juste parler ici d’une appli iphone qui permet à ceux qui s’ennuient avec leur iphone de “voir” la qualité de l’air à l’endroit où ils sont.

Cela les aidera peut-être à revenir dans le monde réel entre 2 jeux ou 2 tweetabooc

Pollution est dispo en anglais et en français et couvre l’ensemble du territoire français ainsi que quelques pays du truc qui intéresse 40% des français: l’Europe.

Pollution va aussi aider ceux qui n’ont pas succombé à Home à se rattraper et donc à pouvoir reparler aux filles.

Pollution-iphone

 

 

Doctissimo soigne les mots de son audience

Le 10 juin, nous avons publié une note sans prétention juste pour faire remarquer une fois de plus les différences étranges entre l’audience made in Médiamétrie et ce qu’on peut deviner de l’extérieur, notamment grâce à Google Ad Planner.

On y parlait de quelques sites de contenu dont doctissimo et à propos de ce dernier on écrivait: “doctissimo ne nettoie pas son audience de la partie “cul” qui semble être de loin la majeure partie de sa fréquentation”

Tout ça n’a pas plu du tout à doctissimo et à son “conseil” (on ne dit plus avocat mais “conseil” comme on ne dit plus “bon appétit” mais “bonne dégustation” ou “bonne continuation” ; bizarrement pour les femmes on dit aussi “conseil” et pas “conseillère” mais ça c’est peut être pour éviter de mettre trop de charge sur le rôle réécrit des avocats qui adorent le “a” privatif de toute responsabilité ).

Bref, une “conseil” de doctissimo nous a envoyé la lettre recommandée (datée du 10 juin, le jour même de la publication, impressionnant non ? La surveillance du net est vraiment impressionnante en France et dire qu’il y en a qui doutent de la possibilité d’opérer d’ HADOPI ) que voici:

Lire la suite "Doctissimo soigne les mots de son audience"

Hadopi: Comment s' en sortir pour le gouvernement ?

Christine-albanelLa dérive gouvernementale consistant à mélanger le pouvoir exécutif, législatif et juridique a été stoppée par le conseil constitutionnel dans le projet Hadopi (On peut peut-être s’attendre à d’autres décisions dans ce sens).

Loin de toute considération sur piratage, téléchargement, les juges du conseil constitutionnel ont considéré que:

  • la loi Hadopi était contraire à la présomption d’innocence ("La loi était un peu folle, commente un constitutionnaliste. Elle disait : "Vous avez téléchargé illégalement. Non ? Prouvez-le !" On ne peut pas inverser la charge de la preuve." lien le Monde)
  • le droit de se connecter à Internet relève de la liberté de communication et d'expression (article 11 de la Constitution)

Christine Albanel (qui ne parle plus de démission alors qu’elle l’avait promis si la loi ne passait pas ) et le gouvernement peuvent maintenant soit passer en force (et ainsi montrer clairement qu’ils sont le jouet de lobby des producteurs et marchands du temple en 4x4, soit revoir la loi.

Un autre point crucial n’a pas été pour l’instant décortiqué par les institutions: QUI VA PAYER pour HADOPI ??

Tout le monde sait (quoi que quand on voit ça et ça, on commence à douter ) que l’envoi de mails, de courriers ainsi que les coupures et que la surveillance des réseaux (ya bon banania pour les milices du net) va coûter extrêmement cher (pas moins de 100 millions d’euros au minimum).

Personne ne sait en revanche qui va payer pour ça ?

Il serait logique de faire payer les producteurs et éditeurs qui ont réclamé cette loi ainsi que les Bruel et consorts qui applaudissent cette loi mais osera-t-on ?

Il est plus probable que la masse silencieuse des contribuables soit là aussi sollicitée une ofis de plus pour payer quelque chose qui apporte un bénéfice à une minorité bruyante et privée.

Personne ne sait non plus concrètement comment un fournisseur d’accès pourra couper Internet sans couper le téléphone et la télé à un abonné triple play… ce qui va causer un paradoxe extrêmement intéressant:

un type qui télécharge illégalement un film se verra privé de l’accès à la télé où il peut voir ce film légalement  une logique bien dans celle qui amène depuis quelques années tant d’argent à des intermédiaires du spectacle sans valeur ajoutée.

Qui possede le " Social Customer" ?

Who-owns-social-customerLes réseaux sociaux sont tellement vagues que même les marchands et les actionnaires de certains systèmes ne savent pas vraiment qui possède quoi (et même quoi est quoi ?).

Forcément au bout d’un moment des questions concrètes se posent.

L’arrivée bizarre de Yuri Milner (et de ceux qui tirent les ficelles derrière lui) dans Facebook pose la question de la valeur de ces “réseaux”.

L’impact réel des réseaux sociaux n’est pas connu dans le monde commerçant (comme d’ailleurs n’a jamais été connu l’impact des forums et autres anciennes appelations des “réseaux sociaux”… qu’est-ce qu’un facebook ou un twitter sinon que de la novlangue appliquée à l’ancien mot “forums” hein ? )

Bref, le magazine CRM (Customer Relationship Management) s’est demandé  “Qui possède le Social Customer”  Who owns the Social Customer ?

Comme il s’agit d’un magazine anglo-saxon, tout est en ligne gratuitement  sur

http://www.nxtbook.com/nxtbooks/crmmedia/crm0609/index.php?startid=Cover1&WidgetId=null&BookId=58fbd4bbfb0a37e7599b07167534f52d#/0

(lire aussi Conversations des consommateurs sur Internet : ce qui change pour les marques  )

Ebuzzing abuse - t - il les blogs, les annonceurs ou lui-meme ?

Nos amis d' ebuzzing (lire Les conditions bizarres d' ebuzzing ), sans doute titillés par le démon du printemps, sont de plus en plus bizarres avec les annonceurs et les blogs qu'ils ont comme "clients" ou plutôt respectivement comme pompes à fric et à audience.

Revenons il y a quelques mois de ça, aux temps bénis où ebuzzing fonctionnait bien.

Tout d'abord, ebuzzing a proposé les articles sponsorisés rémunérés. Pour une somme allant en général de 20 euros à 50 euros, on avait un brief à transformer en article (quelques inversions de phrases et de mots et le tour était joué).

Ensuite ebuzzing lança les "vidéos". En général une visualisation de vidéo rapportait 0,05 euros.

Rapidement les gros malins à fort trafic (voir classement criteo ) se sont aperçus qu' on pouvait mettre les vidéos ebuzzing dans CHAQUE article du blog (par exemple entre le titre et le corps de l'article).

Cette pratique n'est pas interdite par les conditions d' ebuzzing et rapporte un paquet. Imaginons un blog à 20000 pages vues par jour (un minimum pour les 10 premiers du classement criteo) et voilà qu' UNE SEULE VIDEO ebuzzing rapporte 20000 x 0,05 = 1000 euros.

Lire la suite "Ebuzzing abuse - t - il les blogs, les annonceurs ou lui-meme ?"

Google Ad Planner ou la fin de certaines agences de rp et pub

La mode est à la critique de Google qui prend de plus en plus de place et d’espaces (pas seulement publicitaires). Avec Android qui débarque près de vos oreilles et bientôt sur des mini PC (ACER notamment va fabriquer un ordinateur avec Androïd), Google étend, étend, étend son empire.

Certains pensent même qu’il faut éviter de mettre tous ses oeufs dans le même panier et de relier tous ses outils Google à un seul et même compte (Al Carlton — Gagner beaucoup d' argent avec un blog ).

La principale révolution que met en place Google en ce moment n’est pas, à notre humble avis, dans Android ou autres trucs portés sur les pages médias. La grosse révolution Google qui va battre les cartes du web est Google Ad Planner.

En résumé rapide, Google Ad Planner va permettre à n’importe qui de faire son plan média, c’est à dire de choisir les sites, les blogs, les pages web où faire de la publicité. “permettre de choisir” .. Google VOUS le propose avec des outils tels qu’il ne vous faudra bientôt plus d’outil de statistiques pour tout connaître sur votre site.

Une des fonctionnalités de Google Ad Planner est de fournir gratuitement et à tout le monde (donc à n’importe qui) des infos très précises sur l’audience d’un site.

Ca en est donc fini du pipeau, de la flute, des tambours et de la musique auto-orchestrée sur l’audience d’un site.

Ca en est donc fini aussi des agences de pub ou de rp dont le “travail” était de choisir pour un annonceur les sites les mieux adaptés à sa pub. l’annonceur pourra tout faire lui-même.

Lire la suite "Google Ad Planner ou la fin de certaines agences de rp et pub"

La Chine bloque Twitter pour l' anniversaire de Tienanmen

Les autorités chinoises ont décidé de bloquer l’accès à twitter (comme avant à Flickr, Hotmail, wordpress.com, bing, youtube, blogger, etc…).

L’ “anniversaire” de Tienanmen est le 4 juin donc a priori, les autorités chinoises veulent éviter un Tienanmen virtuel (Y a-t-il une place Tienanmen sur second life ? Quoi ? Vous ne vous souvenez pas de Second Life ? le facebook d’il y a 2 ans ?  Ok, on repose la question;: Y a t il des groupes Tienanmen sur Facebook ?)

Quelques moyens de contourner le blocage de twitter ? —> http://search.twitter.com/search?q=china+twitter+vpn  et http://search.twitter.com/search?q=china+hotspot+shield  sur Twitter.. (ce qui risque d’être peu accessible à ceux qui sont bloqués..).

On peut quand même continuer à publier de Chine sur twitter et wordpress and co en utilisant des applications tiers.

Les Chinois inventent un nouveau blocage, le blocage temporaire. Il y a 70 ans, les Allemands envahissaient en 2 temps 3 mouvements la Pologne ou la france en étant mobiles; maintenant c’est la défense qui doit être mobile.

Albanel va peut-être s’en inspirer. Bloquer tout le P2P juste au moment où sortent les grands films à gros sous ? Bloquer le net au moment des élections ? Que de pistes pour mener le combat  !

L' armee americaine en Afghanistan et sur le net

Oncle_SamPour mieux coller à la demande d’information dont une partie (de la demande) est déconnectéed (de plus en plus) des moyens traditionnels, l’armée américaine en Afghanistan a ouvert un facebook, des twitters et un youtube.

Ces initiatives ont aussi été prises pour ne pas perdre la bataille médiatique contre les talibans et autre supporters de l’autre camp, qui utilisent depuis longtemps internet, le “moyen médiatique du pauvre et du petit contre l’ etablishment”.

Déjà certains faits comme des morts de soldats ont été annoncés sur ces fils twitter ou sur facebook avant l’annonce officielle dans les médias classiques.

L’armée américaine se montre très offensive dans ce domaine puisque les soldats sont encouragés (discours officiel difficile à vérifier) à publier leurs aventures, histoires et photos sur des blogs ou autres supports de publication faciles à utiliser.

Ce n’est pas la première fois que l’armée américaine utilise ces “nouvelles technologies”. En Irak, le général Odierno a une page facebook.

En France, le manque de culture “Internet” des officiers supérieurschargés de la communication ainsi que la peur traditionnelle et culturelle de communication de la grande muette bloquent toute tentative de ce type.

On suivra donc avec intérêt les retombées de ces 2 types d’attitudes opposées. Construire des digues sera-t-il plus ou moins efficace que d’accompagner la vague ?

Au delà de ces problèmes militaires, les initiatives de l’armée américaines entérinent le fait que les médias “classiques” sont “has been” et on ne peut que constater que ceux-ci avaient choisi l’attitude consistant à “construire des digues” contre le phénomène Internet.

Les grands penseurs et pro Hadopi devraient peut-être interroger le commandement de l’armée américaine sur ses motivations sinon la guerre contre les talibans du téléchargement risque fort de leur coûter encore plus cher que ce qu’ils pensaient…

Les twitter, facebook et youtube de l’armée américaine en Afghanistan:

U.S. military on Facebook: http://tinyurl.com/nz3xam

U.S. military on Twitter: http://www.twitter.com/usfora

U.S. spokesman on Twitter: http://www.twitter.com/gregjulian

U.S. military on YouTube: http://www.youtube.com/usfora

Le gateau HADOPI provoque la guerre des milices du net

L' énorme gâteau d'argent HADOPI qui va permettre à des sociétés privées de télécharger autant d'argent qu'en donnera le gouvernement grâce aux poches des contribuables (et à l'impossibilité d'appliquer techniquement la loi donc aux recherches sans fin que sauront vendre ces marchands du temple à des acheteurs, les agents de l'état en charge d' HADOPI, aussi capables de comprendre la technique qu'un chinois de comprendre les différences entre cassoulets) a déjà commencé de se faire entre-déchirer les candidats potentiels au flicage du web.

Nous avions recensé principalement 3 candidats au titre de "milice officielle de l'Internet": Advestigo, Copeerright Agency et Qosmos.

De la même façon que Carlson Wagons Lits est le prestataire privé choisi par l' Etat pour faire voyager les clandestins et sans-papiers qu'on renvoie chez eux, à des prix plus élevés que les billets d'avions qu'on trouve sur le net, ces 4 sociétés prêtes à envoyer des wagons entiers d'adresses IP et d'internautes vers la mort de leurs connexions, ont affuté leurs arguments, leurs prix, la comm de leurs expertises et s'entre-déchirent maintenant.

C'est Bakchich.info qui sert de vitrine pour le combat.

Lire la suite "Le gateau HADOPI provoque la guerre des milices du net"

Fashion Shopping ou l' art de faire de l'affiliation sans payer les affilies sur zanox

Fashionshopping-arnaqueFashion Shopping est un site de e-commerce qui propose des marques avec des réductions.
Le site de Fashion Shopping n’a rien d’exceptionnel même si il est une bonne illustration qu’on n’a pas besoin de grand chose pour faire du e-commerce et que Power Boutique peut servir à des tas de problématiques (quand on ne veut pas payer encore moins avec le plugin e-shop et un wordpress ).
Fashion Shopping présente des listes de bannières de marques et des listes d’objets avec des réductions plus ou moins intéressantes.
Le nom fashionshopping.com appartient d’après whois à
frederic strauss, 14 rue de la Montjoie, La Plaine Saint Denis, iles de france 93210 FR, 0149171212 tws@club-internet.fr

La société derrière Fashion Shopping est TRANSACTION WORLD STOCK (TWS) immatriculée au RCS Bobigny B 393 501 119 ( http://www.societe.com/societe/transaction-world-stock-tws-393501119.html )
Fashion Shopping utilise pour se faire connaître sur le web le système d’affiliation de zanox (lire http://www.tubbydev.com/2009/02/affiliation-quel-est-le-meilleur-systeme.html )

Jusque là tout va bien sauf que Fashionshopping  paie au minimum 5 mois après que les ventes aient été faites !!

Si vous mettez les campagnes de Fashionshopping sur zanox sur vos sites ou blogs et si vous faites vendre quelque chose à Fashion Shopping le 1 janvier, au 29 mais, vous n’êtes toujours pas payé de la commission ..

Affiliation-zanox-fashionshLes affiliés sont mécontents et contactent Zanox (le responsable de la campagne est au 01 77 45 46 32 01 ) mais Zanox répond qu’il ne peuvent rien faire .. et espérent régler prochainement la situation …

Dans ce cas, pourquoi Zanox continue de proposer les campagnes de Fashion Shopping ? Pourquoi Zanox ne demande-t-il pas à Fashion Shopping de payer les arriérés, en bloquant les campagnes ?

Mystère et boule de gomme d’autant plus que Zanox refuse des vendeurs qui eux paieraient beaucoup plus vite les affiliés … en se donnant une image de plate-forme d’affiliation “sélective” … et que FashionShopping n’a pas l’air très apprécié des clients:

http://forums.foruminternet.org/showthread.php?t=337

http://fashionshopping.space-blogs.com/

En attendant, si vous avez des sites affiliés, on ne peut que vous conseiller d’éviter Fashion Shopping et Zanox, jusqu’à présent notre préféré en affiliation, tombe au niveau des plus mauvais avec ce coup.

Facebook et le russe Yuri Milner: si simple ou complexe ?

Yuri_milnerAinsi un oligarque russe, Yuri Milner (мильнер) vient d’acquérir un petit pourcentage de facebook.

Vous trouverez à droite, à gauche et au centre plein de périphrases et de savantes études sur la valorisation de Facebook suite à cette acquisition et sur l’avenir des fesses et des boucs.

Intéressons-nous plutôt à qui est Yuri Milner, le nouvel actionnaire de Facebook et aux possibles dessous de cette affaire

Yuri Milner est né en 1961 et est “listé” comme 460ème fortune de Russie en 2008 (depuis on ne sait pas car la crise, particulièrement grave en Russie, a rebattu les cartes et le tapis ; un classement de février 2009 le fait apparaître 393ème fortune de russie avec 0,07 milliard, soient 70 millions de dollars)

Le nouvel investisseur de Facebook avait donc une fortune estimée en 2008 à 150 millions de dollars (et en 2009 à 70), ce qui en faisait une sorte de Bernard Tapie (le 2) et pas vraiment un Deripaska -40 milliards- ou un Abramovitch -23 milliards.

Son activité officielle est d’être le patron de Digital Sky Technologies, un fonds technologique impliqué dans Internet….

Concrètement, Yuri Milner est un des principaux actionnaires de mail.ru  (un très gros site et ensemble de sites web russes) et surtout d’ odnoklassniki.ru  une véritable COPIE de Facebook en russe. (voir aussi Odnoklassniki.ru 3.3 millions USD de revenus au premier trimestre 2008  et Audience du web russe )

Actuellement, d’après super Google, Odnoklassniki.ru a un trafic mensuel de:

32 millions de visiteurs (cookie), 19 millions de visiteurs uniques, 450 millions de visites, 18 minutes par visite ..

Le web russe est le plus important d’ Europe en termes d’internautes (passé en 2008 devant l’ Allemagne) et il est caractérisé par une utilisation très “discussion”. ICQ a longtemps été un immense succès sur le net russe avant d’être remplacé par odnoklassniki et vkontakte.ru (qui comme facebook ne sont que les versions 2.0 des systèmes de chat d’il y a quelques années bien que des dizaines de pseudo-spécialistes s’essaient à imaginer une sorte de création de valeur en rebaptisant tout ceci “réseaux sociaux”  )

Autre chose aussi: si en occident, on distingue “société” de “personne” (du moins en théorie et dans les cas où il n y a pas personnalisation du pouvoir ..) la PERSONNE qui dirige est toujours plus importante que la société, dans le monde des affaires russes.  Ainsi Digital Sky Technologies n’a aucune importance.

En revenant à Yuri Milner: si en 2008 sa fortune était estimée à 150 millions d’euros et si il met 200 millions d’euros, en pleine crise, dans facebook .. c’est qu’il y a forcément un plus gros derrière ou au moins une très bonne raison.

Lire la suite "Facebook et le russe Yuri Milner: si simple ou complexe ?"

Audit de site internet

Récemment, un client pour du développement (développement c’est quand nous avons uniquement notre casquette d’ouvrier et faisons ce que veulent les gens sans donner notre avis sur le business, le design et le reste -ce qui est très dur ) a demander à une société, on dit une “agence”, de faire un “audit” du site web en ce qui concerne l’ergonomie.

Il s’agit d’un site marchand. Nous avons donc eu droit à un splendide document power point avec plein de mots marrants comme “tunnel”.

Si on s’amuse à faire l’audit du document , on trouve environ 50% de platitudes (description du site, de ce qu’il fait de comment sont les choses sur les pages); 10% de titres et 40% de “recommandations”, “conseils” etc..

Dans tous ces conseils et recommandations, 2 “a priori” posés par la grâce de Dieu:

  • des gens viendront sur le site (on ne se préoccupe que de ce qu’ils y font une fois dessus)
  • les gens arrivent toujours par la page d’accueil

Or, ces 2 choses sont une énorme c…

Lire la suite "Audit de site internet"

Comment ecrire un blog ou des pages web pour obtenir des effets concrets ?

Ceci est le résumé de l’intervention d’Hannah Swift (Don’t mess up your content – How creative content increases ROI ?) à a4uexpo.

Même si il n’y a rien de révolutionnaire dans cette affaire, la manie des checklistes anglo-saxonnes se révèle utile pour les débutants en publication sur le web (notamment blog) ou ceux qui se sont perdus dans les détails de leur niche

Tout d’abord, avant d’écrire la moindre chose, il faut se poser les questions suivantes et y répondre:

  • A qui s’adresse cette note/page web ? (Cela vous aidera notamment à répondre aux questions suivante et peut-être à changer votre style si vous aimez et savez vous adapter à votre auditoire)
  • Quel en est l’objet ? (Souvent, des idées viennent en écrivant et la page part en “live” avec au final un objet sans rapport avec le sujet initial ou le titre …)
  • Quand va être publiée cette note/page web ? —> au bon moment pour la cible ? (si vous publiez des pronostics pour Cote et Match, autant le faire un peu avant les matchs mais pas trop avant ni le jour même ..; si vous publiez des recettes de cuisine et que votre audience a un pic vers 20 heures, autant publier vers 16H30 17H ; au passage vérifiez aussi l’heure d’envoi de votre newsletter ou de vos flux RSS si ils sont groupés)
  • Où va être publiée cette note/page web ? (notamment si vous avez plusieurs supports, c’est à dire plusieurs noms de domaines OU si vous distinguez sur l’ “ensemble de vos pages web” une partie “statiquue” et une partie “actus” OU si vous distinguez une partie “corporate sérieuse” et une partie + perso ou légère)
  • Pourquoi va être publiée cette note/page web ? (souvent, une fois qu’on est lancé, on publie, on publie mais finalement ce qu’on publie n’apporte rien. Ne soyons pas hypocrite ici: que ça n’apporte rien aux lecteurs n’est pas vraiment un problème -et de toutes façons le lecteur sur le web est volontaire– mais qu’une dizaine de minutes (ou +) soient perdues pour aucun apport “business” (que ce soit en contacts, en référencement ou en audience suivant le but des publications web) n’est pas intéressant)
  • Comment va être publiée cette note/page ? (design de la note mais aussi par l’interface duu système ? par un client (blogjet dans le cas de celle-ci), par mail .. avec ou sans “pub” supplémentaire via twitter ou facebook ou autre machin à la mode).

Le second point est la structure de la page web; Hannah Swift recommande:

  • Introduction
  • Chapeau
  • Description
  • Tension
  • Explication
  • Conclusion

Par rapport aux structures “classiques”, on a ici d’abord une “mise en bouche” et ensuite un instant de “tension” pour attirer l’attention du lecteur et notamment une ACTION de sa part. Une telle structure est utile quand on vend quelque chose et qu’on est soumis à la dictature du fameux ROI -retour sur investissement-.

Dans le même ordre d’idées et là vraiment pour VENDRE quelque chose: AIDAS est un bon acronyme pour construire une bonne page web qui vend:

Attention (provoquer l’attention du lecteur opur l’inciter à lire plus loin -et pas à retourner sur Google ou à cliquer sur les pubs des alentours -sauf si bien sûr c’est le but )

Intérêt (Décrire rapidement les avantages du produit ou du service proposé)

Désir (Susciter le désir su prospect pour le préparer à …)

Action (présenter et proposer clairement où le prospect doit cliquer)

Satisfaction (Après l’action, rendre le “devenu client” heureux en le remerciant, le flattant, etc, etc…)

Hannah Swift a parlé de bien d’autres choses et si vous avez de bons yeux, vous arriverez peut-être à tirer des enseignements des mauvaises photos prises de ses slides:

(A ceux qui tombent ici sans avoir lu d’autres choses sur ce blog: lisez aussi le résumé -avec meilleures photos– de la conf d’ Al Carlton Gagner beaucoup d' argent avec un blog  )

Ecrire_blog

Ecrire_blog (1)

Ecrire_blog (2)

Ecrire_blog (3)

 

Blogs et publi-redactionnels

L’ancien pays du tout libéral, les USA, semble avoir pris récemment des leçons auprès des doctinaires du contrôle de tout, partout e-tout

Parce que les pauvres consommateurs (qui sont un peu ce que le travailleur était au début du 19ème siècle pour Marx, Engels et Lénine – ceci dit, ce n’est pas faux puisque c’est le consommateur qui tire la machine économique selon la pensée actuelle, comme ce fut le travailleur qui permettait à l’économie de se développer avant ..) risquent de se faire avoir en lisant des choses sur d’affreuses pages web perverses et perverties (surtout sur les blogs), la FTC (Federal trade Commission) réfléchit à la régulation des notes de blogueurs sponsorisées par les marques.

Les affreuses marques sont en effet en plein collusion avec les méchants blogueurs pour faire croire des choses au valeureux consommateur .. et parfois, ces choses sont tellement bien cachées qu’on pourrait croire que c’est une vraie idée du blogueur (ou plutôt un vrai copier/coller du blogueur) alors qu’en fait la marque le PAIE pour faire du publi-rédactionnel.

Le Journal du net indique: Une régulation qui pourrait rendre les auteurs et commanditaires de posts sponsorisés – annonceurs, blogueurs et leurs intermédiaires – responsables de leurs écrits. En somme, si les posts sont mensongers ou bien non identifiés comme sponsorisés, la FTC lancera une enquête à l'encontre de leurs auteurs, les sommant de stopper leurs agissements. S'ils n'obtempèrent pas, la FTC forcerait alors les annonceurs à rembourser les consommateurs trompés.

On imagine ce qui se passerait si en France, pays heureusement épargné par la volonté du contrôle de l’ internet et de ce qui s’y passe  , une quelconque commission venait à vouloir mettre des gros panneaux “Attention PUB” autour des publi-rédactionnels !!

Vous imaginez le Figaro Magazine ainsi bardé de rouge ? Sans parler des hommes et femmes politiques (on conaît tous les publi-rédactionnels humains qui hantent TV, radios et journaux  )

Si en plus d’avoir des problèmes de TVA, ebuzzing et autres doivent faire attention à ce qu’ils essaient de faire publier, on va entendre que l’ état tue le petit commerce dans l’oeuf

 

Influence des blogueurs: l' exemple Hal Turner et la bourse

Alors que la crise financière semble repartie pour une deuxième vague encore plus dévastatrice que la première, les rumeurs et leurs jeux déclenchent aussi des tempêtes d’autant plus que la mode est d’affirmer depuis quelques années, que l’économie EST essentielle psychologique (ce qui excuse au passage les piètres calculs des “méthologies mathématiques” financières résumées la plupart du temps à “100% des gagnants ont tenté leur chance”).

Comme les médias classiques comptent de moins en moins et se dirigent vers une route nostalgique bientôt classée historiquement comme les pavés de Paris Roubaix, l’ Internet (et notamment le seul, l’unique média GOOGLE) joue un rôle majeur dans toute cette orchestration.

(Au passage et en relation avec ceci, nous conseillons de lire durant les longs week-end de mai le dernier livre d’Antoine Bello, toujours “aussi pas très bien écrit” mais extrêmement intéressant quand à ses idées: Les éclaireurs )

Le blogueur Hal Turner a semble-t-il joué dernièrement un rôle qui pourrait devenir un cas d’école beaucoup plus intéressant (si l’histoire est réelle) que les exemples survendus d’influence bloguesque.

Lire la suite "Influence des blogueurs: l' exemple Hal Turner et la bourse"