Comment DEMANDER JUSTICE utilise l'argent de ses investisseurs Partech, Tekton Ventures et NextStage AM

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


ou, autre titre: comment la justice est utilisée et consommée par des prétendus "facilitateurs" ? ...

Si vous suivez l'actualité du web français, vous avez sûrement entendu ou lu le terme "legaltech". Il s'agit d'un énième terme de novlangue pour désigner les sociétés web qui "font des trucs" dans le domaine du droit.

Ce sont des "start-ups" qui veulent/racontent faciliter la création de société, les formalités judiciaires, le droit des affaires, l'accès à des avocats, à des conseils de droits pour particuliers ou sociétés, etc, etc..

L'une d'entre elles est la société DEMANDER JUSTICE, SAS au capital de 322.110 € immatriculée sous le numéro 751 610 015 dont le siège social est situé au 49-51 rue de Ponthieu, 75008 PARIS avec comme patrons Jeremy OININO et Leonard SELLEM.

Cette société édite les sites DemanderJustice.com, Litige.fr et SaisirPrudhommes.com

Le 1er d'entre eux est le plus connu puisque pendant longtemps le people Julien Courbet en a fait la pub.

Que propose Demanderjustice.com ?

Rien de moins que de vous faire payer ce que vous pouvez faire gratuitement avec les formulaires des sites gouvernementaux, quand vous avez des litiges dits "légers", inférieurs à 4000 euros. (Ca s'appelait avant la justice de proximité et ça a été intégré aux Tribunaux d'Instance).

Quand vous avez un tel problème, vous commencez par contacter la partie "adverse" en leur demandant de changer ce qui vous gêne (de vous payer s'ils vous doivent de l'argent, de couper l'arbre qui dépasse, etc..). Ca vous coûte un recommandé et ça mène à une procédure "amiable".

Ensuite, si ça ne marche pas, vous déposez un dossier au greffe, ce qui vous coûte de l'huile de coude pour remplir le dossier disponible GRATUITEMENT sur https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/getNotice.do?cerfaNotice=51477&cerfaFormulaire=12285 et un recommandé.. 

Bref, 2 recommandés tandis que demanderjustice.com vous facture ça, attention ... "  une procédure amiable à partir de 39,90 € TTC ou un pack de procédures Amiable & Judiciaire à partir de 89,90 € TTC " sans accompagnement juridique mais simplement une aide au remplissage du dossier (leur site est simplement le formulaire du dossier mis en mode "web" ..). 

Si la procédure va au Tribunal, demanderjustice.com ne vous accompagne pas ..  

En clair, demanderjustice.com vous fait dépenser de l'argent là où vous ne devriez pas en dépenser (ce type de procédure est fait pour ça à la base) et n'est pas vraiment un facilitateur de justice mais plutôt un véritable marchand du temple..

Quand on a décrit et écrit ça ici () et là (Demanderjustice.com ), ça n'a pas plu du tout aux petits patrons de la société .. surtout quand le deuxième article s'est retrouvé assez bien classé sur la requête "demander justice".

Alors qu'ont fait les justiciers de demanderjustice ?

Remarquant un jour de 2018 que les mentions légales n'apparaissaient plus sur juridique-et-droit.com (suite à un changement de template), ils ont porté plainte contre X, auprès du Parquet de Paris pour "défaut de mentions légales" ... (Tiens mais pourquoi ne sont-ils pas passés par leur site :-)))

Les pauvres petits de demanderjustice.com expliquaient à la Justice qu'ils "avaient voulu exercé un droit de réponse sur cet article (Demanderjustice.com .. publié en 2014 ou 2015 :-))) et qu'ils avaient cherché en vain les éléments d'identification du directeur de publication :-)))"

NB: Ils n'avaient pas pu envoyé d'e mail ou mettre de commentaire ou regardé le whois.. Ils sont si loin de l'Internet et si perdus dans le droit :-)))

Le teletubby principal fut donc convoqué par la police, au siège du KGB français, Porte de Clichy (Hé oui ce n'est pas comme dans Plus Belle La Vie où tout se passe au commissariat local ou comme chez les gueux .. Avec les vip de demanderjustice, bien introduits au plus profond de la .. "ré...publique", c'est directement au siège du KGB).

Là, le brigadier P.. faisait la leçon sur la loi du 21/6/2004 sur la confiance en l'économie numérique et donnait "en son nom et en celui du procureur" 7 jours au manant présent pour mettre les mentions légales.

Elles étaient remises le jour même et le Parquet classait la procédure .

MAIS, Leonard Sellem et son compère Jeremy Oinino avaient sans doute encore du mal à contacter le blog juridique-et-droit.com pour leur "droit de réponse" :-)) Ne comptant pas l'argent, le 3/5/2018, la société Demander Justice déposait plainte avec constitution de partie civile !!  Avec une consignation de 10000 euros a priori !!

Après un policier (au minimum), un procureur, quelques autres fonctionnaires logistiques, voici qu'un JUGE était impliqué dans l'affaire et convoquait le teletubby , par lettre officielle, avec la formule d'usage "j'envisage de vous mettre en examen, etc etc " ..

Donc convocation Place de Clichy, au palais de justice de Paris , bâtiment attenant au KGB précédemment visité :-))

Là le convoqué expliqua toute l'affaire de son point de vue, à savoir que le problème réel des facilitateurs de justice de demanderjustice n'était pas de trouver le contact mais de faire pression comme dans les mauvais films pour qu'un article pointant la réalité de leur système dégage de Google et cesse de rassembler nombre de personnes "déçues" par le "service" survendu de leur "legaltech". Un problème de SEO et Référencement Naturel que Demander Justice pensait régler avec l'appui gratuit du système légal ...

Le juge donnait le statut de témoin assisté au représentant de juridique-et-droit.com

Touché par la grâce ou le soleil, en Juillet 2019, la SAS Demander Justice se désistait de sa plainte et le Parquet prenait finalement des réquisitions de non lieu ..

Combien a dépensé la SAS DEMANDER JUSTICE dans cette affaire de SEO ?  

Des frais d'avocats pour la plainte, au moins celle avec constitution de partie civile (même si on peut imaginer qu'ils ont quelques copains avocats gratuits)

Une consignation de 10000 euros (rendue ou pas par le système ?  Bien nul s'il n'en garde pas une partie pour les moyens mobilisés pour une histoire de la sorte ..)

L'importance énOOOOOrme de cette affaire laisse à penser que les stratèges tacticiens de Demander Justice font ça plusieurs fois, vu le nombre de tméoignages négatifs sur leurs activités et le nombre de problèmes de référencement naturel qu'ont les legaltech vu la concurrence..

Au final, à coups et coûts de consignation, de frais d'avocats, etc.. ca doit faire une sacrée somme ..

Qu'en pensent Partech, Tekton Ventures et NextStage AM qui ont investi plusieurs centaines de milliers d'euros dans cette société ?  Savent-ils que Messieurs Sellem et Oinino utilisent leur argent sert à ceci ?

PS: A une époque où de nombreuses affaires criminelles, avec des blessés et des morts parfois, sont enterrées, perdues et jamais traitées, est-il NORMAL que la police et la justice soient ou PUISSENT être utilisées pour satisfaire des gratte-culs de cette sorte ???

Commentaires sur: Comment DEMANDER JUSTICE utilise l'argent de ses investisseurs Partech, Tekton Ventures et NextStage AM

Poster un commentaire sur: Comment DEMANDER JUSTICE utilise l'argent de ses investisseurs Partech, Tekton Ventures et NextStage AM







« Comment downgrader Wordpress ? (passer à une version antérieure) | Accueil | Fin de Google Correlate »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous