Le n'importe quoi de l'enseignement du code informatique à tous les niveaux de l'éducation nationale

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Depuis des années (concrètement depuis les années 80), on entend dire, on lit que les écoliers, collégiens, lycéens, étudiants doivent avoir un minimum d'apprentissage de l'informatique et du code.

Régulièrement, le système fait semblant de rebooter et présente une énième réforme, des énièmes souhaits pour qu'écoliers, collégiens, lycéens, étudiants  aient un enseignement d'informatique et de code.

Et depuis tout ce temps, tout ceci reste un énorme pipeau, un gigantesque désert, sans aucun intérêt ni effet concret.

La différence à notre époque, c'est que sans connaissance un peu approfondie de l'informatique (donc de sa logique), un jeune part avec un sacré handicap.

Et pourtant, le gouvernement, les enseignants et tout le système continuent de faire n'importe quoi.

Et pourtant les parents, inconscients ou focalisés sur l'anglais (devenu une sorte de nécessité quasiment dès la maternelle, sans qu'on sache vraiment pourquoi et surtout au détriment du calcul et des maths qui ont perdu des heures à cause de l'invasion anglo-saxonne linguistique) s'en foutent ..

Voici 2 exemples du n'importe quoi de l'enseignement du code informatique, exemples qui pourraient être comiques s'ils n'étaient pas pitoyables.

La spécialité "informatique" en 1ère du nouveau bac

Alors que le tronc commun a supprimé les sciences et spécialement les mathématiques du tronc commun (où vont-"finir" celles et ceux qui ne prennent pas la spécialité "maths" et où vont "finir" celles et ceux qui la prennent puisqu'à raison de 4 heures par semaine, ils seront loin du nombre d'heures d'avant - N'en déplaise à Mr Blanquer qui ment effrontément à propos de ceci- et du niveau des autres pays où le nombre d'heures de mathématiques augmente), il est proposé une spécialité "informatique".

Cette spécialité n'a pas beaucoup d'ambitions mais quand même, on y retrouve la base de ce qui a toujours été l'objectif de tout enseignement de l'informatique, à tous les niveaux (comprendre ce que sont des données, des algo, etc..), voir  le détail sur https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=138157.

On pourrait donc croire que le gouvernement fasse en sorte que cette discipline soit disponible dans tous les lycées ou du moins dans une majorité.. Hé bien non ..

Non seulement de nombreux lycées ne proposent pas la spécialité informatique mais si on observe bien les endroits où elle est proposée, il s'agit plutôt de lycées de niveau moyen.

Exemple typique de la situation, le lycée Pasteur de Neuilly sur Seine, qui se targue d'être un bon lycée, non seulement ne propose pas cette spécialité (pourtant souhaitée par une cinquantaine d'élèves de Seconde quand bien évidemment on leur demande ce qu'ils aimeraient faire sans ne leur proposer QUE les spécialités mises en place dans ce lycée) mais ne propose aucun aménagement.

Pourtant, il est prévu que les lycéens qui le souhaitent puissent même suivre une spécialité non disponible par le CNED (Charge à eux de payer). Quoi de mieux que l'informatique en apprentissage à distance puisqu'il est compliqué de pratiquer ceci en groupe ? Hé bien non, même cette solution, pourtant proposée par les associations de parents d'élèves, reste lettre morte..

L'enseignement de l'informatique en Master 2 de Marketing Numérique

Si vous "suivez" ce blog, vous avez lu nos aventures pour prendre en Contrat de Professionnalisation un élève de Master 1 et 2. L'autre jour, alors qu'il s'apprêtait à repartir pour une semaine à l'école (Inseec), on lui demanda ce qu'il allait y faire. Il répondit "cette semaine on dot apprendre à coder un formulaire" ..

En Bac +4 Bac + 5, dans une spécialité de marketing numérique, à des gens qui ont déjà un background "numérique", on ne trouve rien de mieux que d'apprendre à "coder" un formulaire ..

Non seulement ceci est d'un niveau un peu "basique" pour des étudiants d'un tel "niveau" mais en plus, à quoi cela sert-il ?

Coder un formulaire sert à la limite à appliquer les "instructions" de base du code (on verrait plutôt ça pour un examen d'informatique au Brevet ou en Seconde si l'enseignement était correct) mais sinon ...

Dans quelle entreprise va-t-on demander à un employé de coder un formulaire ?

Un employé malin ira chercher le code sur Google (et trouvera par exemple https://codes-sources.commentcamarche.net/source/list/php-5/149-formulaires/last ) si jamais il en a besoin mais dans la plupart des CMS et même framework, un formulaire se fait en quelques clics sans avoir à coder quoi que ce soit.

Et Dieu sait que les entreprises ont besoin de "rapidité" donc sûrement pas de gens qui vont tailler les essieux, les roues, les pneus et le reste d'un véhicule à coups de burins ou de haches plutôt que d'aller chercher des pièces déjà faites, validées, essayées..

Mais bien sûr, mettre dans le programme d'une "école" en Master 1 et 2, de tels cours permet de faire du remplissage très rentable : à 16000 euros les 2 ans, payés par l'entreprise (qui paie aussi un salaire au jeune), soient 800 heures de cours (par classe de 50), le formulaire de bénéfice fonctionne lui à plein tube !

La connaissance concrète et réelle de l'informatique ou du code, reste elle à un niveau proche de 0.

Heureusement, de plus en plus de sites proposent d'apprendre le code à son rythme, avec de remarquables méthodes..

Commentaires sur: Le n'importe quoi de l'enseignement du code informatique à tous les niveaux de l'éducation nationale

Poster un commentaire sur: Le n'importe quoi de l'enseignement du code informatique à tous les niveaux de l'éducation nationale







« Maths au Collège et au Lycée: les mensonges de Mr Blanquer | Accueil | Inscription d'un site sur Search Console ou indiquer à Google qu'on existe »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous