Réseaux sociaux et création de société à travers l'exemple de Guilhem Bertholet

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Guilhem Bertholet est un chic garçon qui a écrit récemment avec courage Post-mortem – naissance, vie et mort de ma startup — #fail .

L'objet de CE post ci n'est pas de parler de la start-up de Guilhem et de son "échec" (le mot échec a-t-il d'ailleurs un sens réel dans ce type de sujets ? Si chaque fois qu'en sport, un entrainement ou une compet naboutissaient pas à un record ou à une victoire ....).

Dans les commentaires du post de Guilhem, beaucoup de réflexions sur ce qui lui est arrivé mais curieusement, UN sujet échappe à tous les commentaires et même à Guilhem.

Guilhem a été (entre autres http://www.guilhembertholet.com/blog/mylife/ ) le taulier pendant 3 ans de l'incubateur HEC avant de lancer sa société.

Guilhem est très actif sur les réseaux sociaux (twitter, facebook, pinterest, google+, etc..) et passe aussi visiblement beaucoup de temps à écrire sur son blog (les posts n'y sont pas faits pour adsense ;-)).

Passer du temps sur les réseaux sociaux, écrire sur un blog et vraisemblablement correspondre avec énormément de gens (cf le nb de start-ups que Guilhem a accompagnées) dénote ou donne une certaine orientation d'esprit: l'orientation "réseaux".

Dans les conclusions qu'il tire de son expérience, Guilhem écrit:

"Focus. Pour aller vite (et bien), il faut se forcer à être monomaniaque. Quitte à changer de monomanie de manière récurrente et fréquente, mais il faut décider d’abandonner de nombreux combats pour se focaliser sur un obstacle à la fois. On ne peut pas être bon partout en même temps, et c’est beaucoup plus efficace de se spécialiser, même pour ne serait-ce qu’une semaine sur un point précis qu’il faut « faire tomber »."

Réseaux est-il compatible avec Focus ?

Corollaire: réussite économique d'une start-up est-il compatible avec le fait de passer le moindre temps sur twitter, Google+, Linkedin, Facebook et un blog ?

Une des principales choses répétées dans les "how to" des centaines de guides US est très souvent de laisser tomber facebook, twitter, Google+ et autres.

Don't waste pour éviter la veste ..

Commentaires sur: Réseaux sociaux et création de société à travers l'exemple de Guilhem Bertholet

Merci pour l'analyse, c'est clair que créer ou animer un réseau me plaît, et pas sûr que ce soit déconnant avec certains types de business. Le tout est effectivement de le cadrer et de ne le faire que si ça sert le business (ou si ça a des répercutions plus long terme ou plus perso aussi, mais dans une moindre mesure).
Mais totalement d'accord sur le FOCUS client, parfois le réseau entre dans ce focus...

Rédigé par : Guilhem | 25 juil 2013 11:54:03

Focus ce n'est pas suffisant. "Insanely focused" c'est ce qu'il faut comme disait Jobs :)

Ça me rappelle l'aventure http://www.simpleentrepreneur.com/ qui bloguait sur sa création d'entreprise, tellement bien que c'est resté uniquement un blog :)

Me rappelle aussi Robert Scoble qui disait qu'un CEO qui était pas sur Twitter ratait son travail... C'était exagéré évidemment, mais il faut aussi s'ouvrir un peu au delà de ce dont quoi on a la tête dans le guidon.

Rédigé par : Olivier | 24 juil 2013 18:07:57

Poster un commentaire sur: Réseaux sociaux et création de société à travers l'exemple de Guilhem Bertholet







« Un robot pour craquer un pin code | Accueil | Mort ou coma profond pour Ilya Segalovitch, co-fondateur de Yandex »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous