Les pigeons finissent comme leurs bulles de start-ups: de la comm et pssccchhhiiittt

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Le fa(u)meux mouvement des pigeons il y a quelques semaines a été une bien belle illustration en lui-même du modèle d' "entreprises" que connait la clique qui l'animait.

Nous ne parlons pas ici du fond de l'affaire (taxe ou pas sur qqch) mais de la méthode et du résultat concret des pigeons #geonpi.

A l'époque souvenez-vous !

Facebook, twitter puis les radios, les télés, la presse pour une bande bien organisée de financiers, d'ultra-libéraux et d'entre eux preneurs qui avaient même une agence de presse pour les préparer aux interviews.

Tout était si bien préparé dans la comm que les journalistes recevaient même des dossiers complets sur ceux qui osaient critiquer les pigeons publiquement !

On allait voir ce qu'on allait voir ! Facebook et twitter, remplis de .. pigeons, allaient faire plier les infâmes socialistes communards qui n'avaient mon cher rien compris à l'économie.

On vit même des canards anglo-saxons (cousins des pigeons français en pensée) s'extasier devant le mouvement (après traduction des #geonpi), summum de l' e-rection pour un pigeon.

Chappaz hurlait en echo en Suisse, Chamboredon éduquait la masse,  les Serge de la Start-up donnaient des leçons d'économie à grands coups de like et de share et les déçus du Sarkozysme se voyaient déjà reprenant le Trocadero avec le Figaro pour rejouer mai 2012.

Les organisations patronales frétillèrent même dans leur mille-feuille en voyant ça.

Comment donc ? On nous déborde sur notre droite par en dessous ? Mais qui sont ces manants qui ne nous ont pas envoyé de lettre cachetée ? Quel est d'ailleurs le problème dont ils parlent ? Imprimez-moi leur facebook Marie-Amélie !

Les socialos gauchos hurlèrent même à la mort quand des représentants des pigeons furent invités par l'administration..

On avait donc, EXACTEMENT COMME DANS LES START-UPS que les pigeons financent:

- gros départ

- bcp de rp

- beaucoup d'agitation

- beaucoup de promesses

- beaucoup de people

ET

- pas d'intérêt pour les clients (qui chez les pigeons s'est soucié des créateurs d'entreprise dans leur ensemble ?  Le problème de la taxe mal aimée des pigeons concerne un tout petit pourcentage d'entreprises et surtout pas les milliers d'entreprises, majoritaires en France, qui ne lèvent pas de fonds pour se lancer)

- auto-persuasion que le modèle d'entreprise des pigeons est LE modèle

- auto-persuasion que la finance et le gain à la revente sont au centre de la problématique de l'entreprise (les pigeons n'ont pas vraiment envie ou conscience qu'il faut considérer les financiers d'une entreprise comme des prestataires de celle-ci au même titre que les avocats, le comptable, l'imprimeur ou la femme de ménage si il y a)

- pas d'objectif réel et concret à moyen et long terme; juste l'objectif à court terme de la joie à entendre parler de soi

De la même façon que le "buzz" autour d'une entreprise qui se lance n'a jamais créé vraiment beaucoup de ventes et de clients qui paient, toute l'agitation, les like and share, les tweets des pigeons ont fait pssscccchhhhiiittttt.

De la même façon que l'argent des investisseurs à la pigeons, dépensé en rp, pub, site internet, passage à la radio et à la télé, articles dans les journaux fait la plupart du temps boum badaboum au niveau des  vrais comptes, tout le blabla des pigeons n'a en rien changé les fondements et idées du texte que voulait le gouvernement.

L'article 6 de la loi a été voté , avec quelques changements sans rapport avec ce que réclamaient les geonpi..

Ouaf ouaf ouaf ... Ah ah ah ah ...

Espérons que certains pigeons prennent du recul sur leur start-up "pigeons" et comprennent enfin que l'écume n'a jamais créé la vague, la combinaison le skieur et l'assiette le miam-miam !

Si l'objectif des pigeons a été de faire changer la loi (on peut parfois ne douter quand on voit certains comportements ..), alors un vrai travail de "clientélisme", de "lobbying" aurait été plus efficace, de la même manière qu'une entreprise qui pense à chercher des clients rentables plutôt qu'à passer dans les journaux ou à faire de la pub aura plus de réussite que la start-up qui ne pense qu'à passer sur BFM ou au barnum de Le Meur.

Les salariés d'EDF ont réussi, dans le même temps, sans bruit, à garder leurs avantages.

Les banquiers sont en passe de faire renoncer Hollande à la séparation des banques.

etc, etc...

Les pigeons n'ont eu comme effet concret que de rendre haïssables auprès d'une partie de la population, les entrepreneurs dont l'état est déjà malconnu par l'opinion publique.

En France, quasiment une personne sur 2 touche une "rémunération"/salaire de l'état (fonctionnaires, retraités, etc...) donc a peu de chances de comprendre les vrais problèmes d'un créateur d'entreprise.

En assimilant, DANS leur discours, TOUS les entrepreneurs à LEUR modèle d'entreprise (start-up de croissance), les pigeons ont aggravé la perception de l'entreprise par une partie de la population. Bravo !

Bon quand même sur le fond de l'affaire de la taxation des plus-values :

SI on part du principe qu'on doit rembourser la dette (Il serait peut-être temps que l'état se rende compte, avec d'autres états, que l'on peut NE PAS REMBOURSER une partie), il faut bien prendre des impôts quelque part donc dans les cessions d'entreprises notamment si on cherche aussi à stabiliser une certaine sorte d'économie et à diminuer la part de la finance qui a tendance logiquement à investir uniquement pour maximiser son profit et non pour soutenir ou développer une action.

L'impôt sur les dividendes change lui très peu donc l'entrepreneur qui crée une entreprise pour en vivre et pas pour la vendre en faisant la culbute, ne sera pas touché par tout ceci.

Si une telle loi fait partir des soi-disants entrepreneurs, alors Adam Smith sera vérifié encore une fois mais cela permettra aussi à d'autres d'occuper des créneaux impossibles à pénétrer actuellement tellement la mafia financière de quelques uns en France ne fonctionne qu'au profit de leurs affiliés.

L'émigration à la révolution française de 1789 a renouvelé la France et ses richesses au lieu de l'appauvrir comme le prévoyaient les royalistes donc comme dit la Mélenche: qu'ils s'en aillent tous ;-)

Voir aussi:

Les pigeons des auto entre eux preneurs réussiront-ils leur OPA sur l'ensemble des entrepreneurs ?

Défense pigeons et leurs "entrepreneurs": ils n'aiment donc pas travailler plus pour gagner plus ?

Les Pigeons 2: politique bien sûr

Les activistes libéraux ont-ils récupéré Défensepigeon et geonpi ?

 

 

Commentaires sur: Les pigeons finissent comme leurs bulles de start-ups: de la comm et pssccchhhiiittt

Bonjour,

Le jour où les vrais chiffres de l'entreprenariat en France seront publiquement et largement diffusés, on arrêtera peut-être de toujours partir du principe que quelqu'un qui est à son compte gagne forcément très bien sa vie!
Tous ces politiques qui crachent sur les patrons soit-disant tous riches alors qu'ils touchent eux-mêmes des indemnités bien plus importantes que la plupart des patrons, ça me fait vomir. Ils feraient bien de balayer devant leur porte, de se rappeler de tous les avantages dont ils bénéficient par rapport au commun des citoyens et de faire de grosses économies sur leurs dépenses dispendieuses plutôt que de racketter les honnêtes contribuables qui se tuent à la tâche.

Rédigé par : Bruno | 18 déc 2012 12:14:10

Poster un commentaire sur: Les pigeons finissent comme leurs bulles de start-ups: de la comm et pssccchhhiiittt







« Facebook, MySpace et Twitter dans les plus gros pays du Monde | Accueil | Blackberry ou la liberté et l'aspect pratique mal récompensés »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous