Mairie de Paris, SGIM, Coseba, Saga, BTP consultants et Bismelec au top du logement social en plein Paris

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


SGIM(ce qui suit n’a rien à voir avec le sujet habituel de ce blog)

Depuis le début de l’année, la Mairie de Paris, via un de ses bras armés du logement la SGIM a décidé de transformer le 3 rue de l’arc de triomphe en 9 logements sociaux. Ca ne rigole pas à Paris, la doublette Bertrand Delanoé Anne Hidalgo fait du logement social à 100 mètres de l’arc de triomphe.

logements sociaux

Visiblement, le budget et les travaux sont importants pour ces 9 logements. On se demande si de vraies personnes ayant des besoins de logement social vont habiter là ou si un ponte a réservé son petit nid car les matériaux utilisés ne sont pas de piètre qualité.

Nous on est dans la cour, dans une sorte de petite maison aux murs en carton. Il y a visiblement un empilement de locataires et sous locataires puisque la seconde “maison” est libre depuis janvier (la société qui sous louait est partie) mais que le locataire, qui doit avoir un bail à 3 francs 6 sous fait beaucoup d’efforts pour relouer à prix d’or (sacré prix d’or si on compte qu’il a lui payé 11 mois au propriétaire –la mairie- sans encaisser un seul loyer bien qu’il ait eu des offres .. “pas assez cher mon fils” Clignement d'œil).

Pour en revenir aux rois du BTP, depuis plus de 7 mois (les travaux étaient prévus 7 mois), on se tape les cris des ouvriers, leur radio, leurs conversations, les bruits des machines, les gens sur le toit et tous les trucs habituels des travaux.

Tous les jeudis, il y a réunion de chantier et chaque entreprise participant aux travaux (dont SGIM, Coseba, Saga, BTP consultants  ) envoie son émissaire pour discuter le bout de gras,n l’avancement, les retards et autres.

A part le jeudi, nous ne voyons que des ouvriers (au passage il serait étonnant qu’ils aient tous des papiers en règle –ca doit être difficile à avoir pour quelqu’un qui est arrivé en France récemment et repart bientôt non ?- mais bien sûr, contrat de la Mairie de Paris, aucun inspecteur du travail ne passe et puis d’ailleurs “c’est pas moi c’est le sous-traitant, etc, etc.. boucle sans fin, game over erreur 404).

Nos locaux sont vétustes, chauds l’été et froids l’hiver mais la Mairie de Paris ou la SGIM n’ont rien prévu .. Ah si, ils ont changé la vitre du toit de chaque pièce en mettant un velux. c’est super un velux, ça peut s’ouvrir sauf que pour ça il faut une sorte de tringle et qu’en plus, ouvrir un velux sur un toit où vit une armada de pigeons, ça sert surtout à se mettre dans la m…

A part ça, quand on met un velux à la place d’une vitre, on perd 30% de vitre donc de luminosité, à cause de l’encadrement du velux mais “ah nous ce sont les ordres, on met des velux ..”.

Voici par exemple l’ambiance de la pièce où est écrite cette note, à 10 heure du matin, si on ne met pas la lumière:

piece 3 rue arc de triomphe

Sympa non ?  (Quand on demande si on peut avoir la même ouverture de fenêtre que le bureau d’en face, la réponse est “pas prévu, rien n’est prévu” ..).. pourtant le  Décret n° 83-722 du 2 août 1983 oblige à certaines choses en ce qui concerne l’éclairage dans des bureaux …

Bref, on a plein de lampes pour y voir quelque chose.

L’électricité est aussi un gros problème sur ce chantier. Depuis des semaines voir des mois, des électriciens errent dans la minuscule cour pour faire des trucs mystérieux. La société qui les emploie est Bismelec représentée par Régis Mory (trouvable sur le net comme gérant de ELEC CONCEPT  )

Nous dans nos locaux, l’électricité de Bismelec est visiblement assez en b… mais là aussi, rien n’est prévu, alors que la masse de fils à l’entrée pourrait faire croire à une livraison de Monceau Fleurs.

Le chef des électriciens, Régis Mory , un type assez jeune (né en novembre 1986) qui vient “contrôler” et “réunionniser” le jeudi nous a aussi dit: ah non nous on s’arrête à l’entrée.

L’entrée de nos locaux, juste à côte de la porte, c’est ça au niveau de l’électricité depuis plusieurs semaines:

electricien mairie de parissgim rue arc de triomphemairie de paris electriciteelectricite mairie de paris

 

Hier mercredi, en plein après midi, boum ! Coupure de courant d’un coup, puis ça revient et ça repète et ça revient. Vive Bismelec !

Une ampoule et un halogène éclatent, des éclairs surgissent en entrée de 2 ordinateurs tandis qu’une petite pétarade retentit. Une odeur de brûlé se répand.

On coupe tout ce qu’on peut et on constate les dégats:

  • box internet Numericable out
  • 2 écrans out
  • machine à café out
  • base de téléphone: out
  • halogène: out (pas l’ “ampoule” mais tout le truc)

On sort de nos bureaux pour tomber nez à nez avec 2 “électriciens” de Bismelec qui contemplent l’air presque hilare leur création en image ci-dessus.

Heu.. Vous avez vu entendu ce qui vient de se passer ?”

- on peut couper l’électricité 5 minutes ?

- je pense que vous venez de bien la couper là non ?

- …

- on fait comment maintenant ?

- …

- Vous avez le numéro de téléphone de votre chef ?

- oui le voilà..

Et là on appelle le chef des électriciens, on tombe sur sa messagerie; on explique.

Vers le soir, toujours sans internet (box cramée), le gars Regis Mory nous rappelle.

On lui explique la situation et Regis Mory sort son atout maître: “j’ai une assurance” .. “envoyez moi un fax ou une lettre avec les dégats” .. “il me faut aussi les factures” ..

… ben oui mon garçon, on a que ça à faire de trouver les factures d’une cafetière, d’une box internet (filée avec l’abonnement), de 2 écrans dont 1 acheté il y a au moins 4 ans, d’un halogène, etc..

… Et est-ce que ça résout notre problème d’internet ?

… Et vu le bordel de ton chantier, ça risque d’arrive une seconde fois non ?

Aujourd’hui lendemain du pétage de plombs, c’est réunion puisque jeudi.. Le gars passe vers 11h30, après la mega réunion qui a eu lieu dans la cour (le jeudi les ouvriers ne font pas de bruit  et donc on a pu entendre que visiblement le chantier ne se passait pas comme prévu et que certains n’étaient pas trop d’accord pour les rallonges d’argent demandées).

On  explique à Regis Mory de Bismelec qu’on a retrouvé UNE facture d’écran (le plus récent), que la cafetière a été achetée “perso" donc pas de facture et que la box internet est dans un abonnement donc “sans prix” propre.

Le chef électricien Regis Mory de Bismelec ressort son histoire d’assurance, factures et on lui demande “mais nous on fait comment avec internet en attendant ?”.

Réponse mythique de Mr Lumière: “si vous avez une réponse, donnez la moi” ..

- Et on sera remboursés quand ?

- je ne sais pas

- et pour les trucs sans facture ?

- ca sera difficile

- “difficile” c’est pas remboursés ?

- à votre avis ?

- et vous avez fait le nécessaire pour que ça ne se reproduise plus ? Parce que c’est assez dangereux, si on n’avait pas été là, un feu aurait pu se déclencher via les fils électriques..

- on va essayer de faire en sorte que ça ne se reproduise plus

Cet électricien Regis Mory de Bismelec est-il en fait un rabbin pour répondre à des questions par des questions ?

Donc résumons la situation.

Un chantier nous pourrit la vie depuis quasiment le début de l’année sans nous l’améliorer puisque rien n’est prévu pour nous bien que les locaux qu’on occupe soient sous certains aspects “hors la loi”.

L’association caritative électrique (ça ne peut pas être une société, d’ailleurs leur nom n’est pas sur les documents affichés) qui “fait “l’électricité” la fait visiblement sans trop de précautions et sans vérifier les conséquences de ses petits branchements.

Quand ça pète, c’est pas moi Msieur et allez vous coltiner les papiers, les factures pour mon assurance ?

Et bien entendu, le maître d’oeuvre du chantier, le donneur d’ordre et tous les joyeux lutins qui se réunissent le jeudi, à savoir SGIM, Coseba, Saga, BTP consultants, Bismelec  ne peuvent rien non plus.

SGIM Coseba  Saga BTP consultants

Comique du second acte, la société BTP Consultants chargée de la “sécurité du chantier” est injoignable

BTP Consultants

Le numéro 01 42 70 86 87 (coordonnateur santé sécurité BTP Consultants) informe (17h36 le 15 novembre) que la société est exceptionnellement fermée le 2 novembre et qu’elle sera ravie de répondre le 5 novembre …

Bertrand Delanoé si moralisateur , Anne Hidalgo si prompte à sauter sur twitter ou autre quand on est injuste avec elle en parlant des rumeurs sur sa vie privée, responsables de SGIM, Coseba, Saga, BTP consultants vous allez faire quoi pour rembourser 2 écrans, un halogène, une machine à café, un téléphone, une box internet cramés à cause d’un incident causé par un de vos sous-traitants électriciens, qui ne peut même pas garantir que ça ne se reproduira pas dans un de VOS chantiers qui ne respecte visiblement pas les règles de sécurité et la loi ?

Faut-il attendre que les locaux brûlent quand il y aura encore le même genre de coupure sans personne pour éteindre les prises multiples ?

Commentaires sur: Mairie de Paris, SGIM, Coseba, Saga, BTP consultants et Bismelec au top du logement social en plein Paris

Poster un commentaire sur: Mairie de Paris, SGIM, Coseba, Saga, BTP consultants et Bismelec au top du logement social en plein Paris







« B and You ou comment payer beaucoup moins cher Bouygues Telecom qui de toutes façons n’a pas de service client | Accueil | Ameli.fr ou comment dépenser de l'argent public chez Google Adwords »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous