Le retour de la taxe Google

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Le retour de la taxe Google En pleine phase Mélenchoniste après une semaine le Pen, Nicolas Sarkozy (qui ne sera plus bientôt Nicolas Le Pen pour le Wall Street Journal mais Nicolas Marx ou Lenine ;-)) a ressorti la taxe Google.

En juin 2011, l’assemblée nationale avait renoncé à la taxe Google sur l'achat d'espace publicitaire en ligne (cette taxe aurait du entrer en vigueur au 1er juillet 2011). Dans l’esprit de ses concepteurs, cette taxe devait agir sur une partie des revenus de géants de l'internet établis fiscalement à l'étranger. Après réflexion, le gouvernement s'y était opposé car la taxe aurait touché les PME françaises qui souhaitent s'engager sur internet, et beaucoup moins les grands acteurs de l'internet visés initialement.

Nicolas Sarkozy (grand expert de l’ internet depuis qu’en 2006 il a été initié à regarder des vidéos sur un PC avec cet autre grand spécialiste qu’est Loic Le Meur ;-) ) revient donc sur ses paroles et joue son Serge Benamou.

“Non mais qu’est-ce que j’apprends” est cette fois-ci "Il n'est pas admissible qu'ils réalisent un chiffre d'affaires de plusieurs milliards d'euros en France sans contribuer à l'impôt" (dans le même style qu’il y a une semaine “J’ai appris que des sociétés du CAC 40 qui font plusieurs milliards de bénéfices ne paient pas d’impôts” ;-)

Ne rigolez pas en pensant “qui peut croire ça” car plus les mémoires des machines augmentent, plus celles des gens diminuent ;-)

Nicolas Lenine Sarkozy veut donc une taxe sur la publicité en ligne et l'assujetissement à l'impôt sur les sociétés - “ quitte, dans ce dernier cas, à renégocier certaines de nos conventions fiscales” .. (la nouvelle mode sarkozyste est la renégociation de traités et conventions, chose déclarée impossible et irréaliste il y a encore 2 semaines .. mais c’est le printemps ;-))

N’ayez pas peur si vous êtes concernés potentiellement car comme le reste, cette “promesse” fera partie des choses nettoyées au kärcher de l’oubli si Nicolas Sarkozy redouble. Non seulement c’est infaisable sur de grandes sociétés qui agissent sur Internet, concept et chose par définition transfrontières (Interconnecter networks) mais en plus, croyez-vous vraiment que si il redouble, Nicolas Sarkozy (qui n’aura alors plus aucune pression électorale puisque Dieu Merci on ne peut redoubler qu’une fois un quinquennat) fera vraiment quelque chose d’autre que de voyager et faire le beau pour préparer sa partie “faire du fric” comme il dit d’après ? (Sans compter que quelque chose nous dit que psychologiquement, il Nicolas Sarkozy redouble, il ne voudra surtout pas que son successeur en 2017 soit aussi de droite, histoire de montrer que seulement lui peut gagner non ? ;-))

Avec ce coup de menton contre Google (nul ne sait si à l’instar de Staive Jobe, Google est Gogol dans la bouche du marxiste de la semaine ?? ), Nicolas Sarkozy a plaidé pour la poursuite des responsables de sites illégaux, comme "l'a fait le parquet américain avec l'arrestation du fondateur de Megaupload dans sa villa bunkerisée en Nouvelle-Zélande".

Ah ben oui, aller faire la loi ailleurs, c’est un truc génial.

Peut-être que Clint Sarkozy va donc s’attaquer aux blogs de Rachida Dati, de Nkm et tous ses amis qui ont des blogs hors la loi ? (lire NKM porte-parole de Sarkozy avec un blog toujours hors la loi , Mentions légales sur un blog: 2 poids 2 mesures ?) .

Bon et de tout ça qu’en pensent les bouffons du Conseil National du Numérique ? (bien sûr consultés avant cette fantastique annonce de leur petit mètre ;-)) www.conseil-national-du-num.com (voir Le bon site du Conseil National du Numérique )

Commentaires sur: Le retour de la taxe Google

Poster un commentaire sur: Le retour de la taxe Google







« Fin du SEO actuel ? | Accueil | La Belote sur Gametwist ou ailleurs »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous