SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous
juillet 2011

Pourquoi pas un réseau social antisocial: un réseau de gens qui se détestent ?

Les "réseaux sociaux", renommage marketing des liens entre personnes et vaste emballage auquel on attribue de la valeur ajoutée autre que celle des couleurs et formes d'un contenant qui n'a jamais créé de contenu, continuent de faire parler d'eux avec Google + qui vient s'ajouter à la longue liste de réseaux sociaux existants.

Et nous voilà donc repartis pour d'éternelles conversations débiles sur Facebook vs Google + vs Twitter avec comme corollaires les valeurs des sociétés (car de même que plein de trucs qui ne valent rien coûtent cher, on continue de faire comme si ce qui ne coûte rien et ne rapporte rien peut valoir beaucoup ..à tous les coups et coûts).

Apportons donc notre pierre à l'édifice de sable avec cette idée: un réseau social de gens qui se détestent.

Lire la suite "Pourquoi pas un réseau social antisocial: un réseau de gens qui se détestent ?"

juillet 28, 2011 dans Actualités | Permalink | Commentaires (4) | TrackBack (0)

Liste de sites de freelances

Pour certains travaux, les "freelance" sont une bonne solution, notamment quand on veut "profiter" de tarifs un peu moins "surcotés" qu'en France  dans certains domaines ou technologies (ceci dit, il existe des domaines et tehcno où le prix "français" est moins élevé qu'ailleurs).

Il existe beaucoup de plate-formes d'intermédiation pour freelance.

Chacun a ses avantages et ses pratiques.

Upwork (anciennement Odesk), qui était de loin la meilleure, semble avoir quelques pratiques bizarres ces temps-ci, comme de fermer votre compte si par hasard vous n'utilisez pas assez à leur gré leur système de gestion de projets et que les projets se passent un peu trop bien pour eux (avec Upwork, attention à vous si une certaine Alison Eger aeger@odesk.com  vous écrit !! Cette personne bien élevée "i apologize" .. "we apologize" ....etc... est l'ange de la mort de votre compte pour des raisons qu' elle ne vous dévoilera pas .. donc Odesk est à éviter si vous voulez comprendre quelque chose et avoir un service durable ..).

Heureusement, les alternatives à Odesk et Alison Eger sont nombreuses et  voici 100 sites de freelance listés par la charmante Stella sur http://internsover.com/101-freelance-job-sites/:

Lire la suite "Liste de sites de freelances"

juillet 25, 2011 dans Web/Tech | Permalink | Commentaires (2)

Affiliation sur numéros de téléphones jetables

Après un lancement en fanfare via UN communiqué de presse qui a intéressé énormément de journaux, de magazines et même de télés (toujours à la recherche de sujets "légers" l' été même quand le climat, la situation économique et la situation politique ne s'y prêtent pas ...) Control Boys  lance un système d'affiliation qui devrai cartonner auprès de ceux qui veulent (enfin ;-)) gagner de l'argent en affiliation.

Pas de lead à 50 euros comme les banques dans des systèmes que jamais personne ne prend en ligne.

Pas de commissions ridicules comme avec Price Minister.

Pas de retour de marchandises quasi égaux aux commandes comme avec Fashion Shopping.

Un système simple qui paie 5 euros ttc pour chaque client généré, cad chaque personne qui achètera le kit à 15 euros pour 5 numéros de téléphone jetables.

Le programme d'affiliation de Control Boys est expliqué et disponible sur

http://affiliation.control-boys.com/index.php

 

Téléchargement direct: les concurrents de Megaupload

Depuis la bonne idée Hadopi, le téléchargement de films et de musique n'a jamais été aussi simple.

Hé oui, la connerie Hadopi a eu l'effet inverse de ce que voulaient les demeurés qui ont mis en place cette bêtise ;-)

Au lieu d 'utiliser le P2P, on peut maintenant télécharger directement les films, vidéos et musiques via le streaming ou même en direct.

Grosse star du téléchargement direct: Megaupload qui a vu son trafic "français" multiplié par 7 depuis la mise en place d' Hadopi ;-))

Il existe aussi d' autres systèmes de téléchargement direct et en voici une petite liste, d'autant plus utile après la fermeture du site Megaupload et l'emprisonnement des fondateurs du mega site de téléchargement.

Alternatives à Megaupload:

Lire la suite "Téléchargement direct: les concurrents de Megaupload"

Term sheet standard: un bon filtre

AInsi donc quelques "VCs" se sont mis d'accord pour élaborer une "term sheet "standard pour toutes les start-ups qui veulent "lever" de l'argent.

Ces VCs sont 360 Capital - ACT Ventures - Charlotte Street Capital - Doughty Hanson Technology Ventures - Earlybird - Eden Ventures - Estag Capital - GIMV - Henq - Index Seed - Kima Ventures - Nesta - Northzone - Notion Capital - Passion Capital - Point Nine Capital - ProFounders Capital - Samos Investments - Seedcamp - Venrex Investment Management - Wellington Partners

 

Seedsummit general termsheet_v1p
View more documents from Guilhem Bertholet
L' ami Guilhem Bertholet (qui quitte la "direction" de l' incubateur HEC où on espère qu'il sera remplacé par aussi indépendant que lui et pas par des clones des vestes en tweed à cabinet de conseil à leurs initiales qui prétendent enseigner le terrain de la création d'entreprise, de préférence à des minettes en jupes .. qui leur font lever la seule chose qu'ils ont jamais levée ;-))), chez qui on a récupéré cette info (voir  son http://www.guilhembertholet.com/blog/2011/07/07/term-sheet-standard-ce-quil-faut-en-retenir/ ) imagine quelques conséquences et causes à ce nouveau standard.
Nous il nous semble simplement que , comme à chaque fois qu'il y a un "standard", l'intérêt est double.
D'une part, avec un "standard", comme avec un règlement, on évite d'affronter l' autre et on filtre avec un "arbitre".
La période de crise coïncide avec plein de nouvelles start-ups. Comme on est en crise, et qu'il est difficile de trouver des clients, les start-ups cherchent d'abord des fonds et on peut même considérer que le modèle des start-ups de 2010 est d'avoir comme cible non pas des clients mais des investisseurs à entraîner dans un "ça passe ou ça casse", avec pour but non pas de gagner de l'argent en exploitation mais de rogner quelques sous et de s'en aller vite fait quand ça brûle (modèle Groupon).
Par ailleurs, le monde de l'investissement semble, dans l'univers des start-ups, étrangement replié sur lui-même ... alors que dans tous les autres domaines on nous parle de la Chine et de l' Inde..
Hé oui on ignore un peu vite quand on parle de Moody's ou autre qu'il existe aussi une agence de notation chinoise où par exemple la France n'est pas très appréciée ...
Face à la Chine ou l' Inde et leurs populations et leurs masses d'argent, que peut-on faire ?
Inventer des standards..
En quelques années, MBA ou CMM sont passés, comme par magie, de standards américains à des standards mondiaux... Pensez que même des écoles comme HEC, qui étaient premières sur leur secteur (formation après 2 ans de prépas) se sont mises à jouer dans le standard MBA, cas dans un secteur où elles ne gagneront jamais..
Pensez que toutes les SSII qui peinaient pour ISO 9001-9002 doivent s'acharner à décrocher CMM5 ou CMM6 qu'auront toujours avant elles leurs concurrentes internationalement .. US oriented...
Le standard "term sheet", c'est la même chose..
En standardisant quelque chose qui ne l'est pas, on crée une avenue, un boulevard, qui si il n'est pas dans le pays le plus peuplé ou le plus riche, peut devenir celui où passent le plus de gens et d'argent et de projets..
SI les "nouvelles sociétés" ou "nouveaux projets" d' étudiants passés par un MBA ou de "développeurs" éduqués à coups de CMM prennent l' habitude du standard "term sheet", alors même les sous chinois regarderont les projets par ce biais là..
Bien entendu, tout ça est en anglais, une langue parlée par une minorité de gens dans le monde, et pas par ceux qui ont le plus gros pays (Russie) ou la plus grosse population (Chine) ..
Heureusement qu'il nous reste le mètre et le football..
A part ça, "combien ça coûte" et "combien ça rapporte au bout de combien de temps" restent les 2 questions habituelles du standard qui finit toujours par gagner en fin de comptes .. et dans tous les pays: le bon sens...
(voir aussi http://seedsummit.org/legal-docs/ )

Cloud: sommes nous déjà tous américains ?

Qu' est-ce qu'une nationalité ? La question est souvent posée ces temps-ci mais jamais un seul responsable politique n'a émis l' hypothèse quon pouvait avoir, de fait, la nationalité de celui qui conservait les données par lesquelles on "existe"...

Pourtant, cette "définition" pourrait être aussi valable qu'une autre, notamment en ce qui concerne les entreprises "multinationales" ..

Après avoir gagné la bataille des "normes" (MBA, CMM) qui d'américaines, sont devenues d'un coup mondiales sans que les Européens s'en aperçoivent ..., voici que les US sont en train de gagner une autre bataille d'importance (ne serait-ce que pour éviter d'avoir à se battre sur la règle du "nombre" avec laquelle la Chine ou l' Inde nous écrasent tous): le contrôle des données.

Qui propose des solutions de "Cloud"' ? Nouvelle dénomination de l' ancien ASP ou nouvelle naissance de systèmes comme le minitel ?

Principalement des sociétés américaines comme Microsoft, Google, Amazon, Oracle, HP..

Or grâce au fameux "Patriot Act": Les fournisseurs de services Cloud, tels que Microsoft, sont obligés de donner aux autorités américaines l'accès aux données qu'ils réclament sans prévenir les utilisateurs, même celles stockées par des entreprises européennes ou hébergées dans des datacenters basés en Europe. (à lire sur http://www.developpez.com/actu/34952/Le-FBI-peut-acceder-aux-donnees-europeennes-stockees-dans-le-Cloud-de-Microsoft-sans-preavis-sous-l-autorite-du-Patriot-Act/ ).

Ca fait froid dans le dos et dans la tête et même sur le clavier, sauf bien sûr pour nos dirigeables ;-) politiques actuels dont la connaissance et les prévisions dans ce domaine ne feront qu'enfoncer le Cloud un peu plus profond .. au détriment de notre liberté..

Le ministre de l'agriculture Le Maire ne sait pas ce qu'est un hectare.

Le ministre de l'économie Baroin ne parle aucune langue étrangère.

La ministre du budget et anciennement de l'enseignement supérieur Pécresse ne sait pas compter avec des %.

Le ministre des affaires européennes ? est un spécialiste de la "fin de vie" et change tout le temps.

Et les "chargés" de l'économie numérique réduisent Internet à Twitter ou à Facebook..

Tout ça avec quelques bouffons rassemblés au Conseil National du Numérique pour traire un peu plus la vache...

Finalement, il vaut peut-être mieux foncer droit dans le Cloud et être sous contrôle américain..

Google, Amazon, HP, Microsoft seront peut-être de meilleurs serviteurs du bien commun ;-)))

(voir aussi Et si l' hébergement de données et le Cloud étaient la nouvelle mesure de puissance d' une nation ?)

 

 

Numéro de téléphone jetable

La société Manifone (voir Téléphoner à l'étranger à tarif très réduit  ou Appeler un skype depuis un mobile ou un téléphone fixe  ) a lancé ces jours-ci quelque chose qui pourrait révolutionner l' usage du mobile: Control Boys (site http://www.control-boys.com/ ) .

L'idée est tellement simple qu'on se demande comment les gros opérateurs de la téléphonie n'y ont pas pensé avant ;-)) (problèmes légaux ?? ou d'obligation de contrôle ?)

EN prenant le "'kit" Control Boys à 15 euros, vous bénéficiez de 5 heures d'appel entrants (pas sortant hein..) sur 5 numéros de téléphone jetables !

Manifone vous affecte en réalité UN numéro avec 5 extensions donc 5 numéros de téléphone jetables.

Pour l'instant, le système est lancé comme "control boys" avec comme cible les utilisatrices des sites de rencontre: au lieu de donner leur vrai numéro, elles donneront le numéro donné par Manifone avec une extension et ainsi les prétendants prédateurs de Meetic ou Gleeden ou du numéro 1 des sites en audience Adult friend finders pourront les appeler sans connaître leur vrai numéro.

Est-ce que le système marche avec des sms ? A voir car les sms pourraient aussi être un bon filon..

Bien entendu, control boys et ses numéros de téléphone jetables peut être utilisé dans plein d'autres applications comme des transaction de drogue, .. non on déconne ...

En fait ça peut aussi servir pour des toutes petites sociétés qui veulent faire croire qu'elles ont plein de numéros .. ou pour avoir un numéro spéfial et jetable lors d'un évènement particulier (vente privée ou fête.. où on veut donner un numéro sans avoir à l'utiliser après et sans avoir à payer un abonnement ..).

Les extensions peuvent aussi servir pour voter ou pour réaliser un sondage.

Un numéro de télépone jetable avec 5 extensions et pan, voici un petit sondage téléphonique avec 1 si vous votez Hollande, 2, pour Aubry, 3 pour Valls, 4 pour Montebourg, 5 pour Royal ;-))

Vivement que DSK revienne en France pour devenir la tête de gondole ou le principal testeur de Control Boys  ;-))

Telephone jetable

 

 

L' arnaque de l' e-reputation

L' e-reputation est une arnaque virtuelle comparable aux bracelets Power Balance.

Concept marketing lancé par des agences ou personnes voilant réexploiter le filon du référencement naturel, l' e-reputation sert surtout à faire peur et donc ensuite à surveiller ou à payer quelqu'un pour surveiller, se faire peur et repayer pour "agir" (quitte à aggraver le phénomène... exemple avec Nettoyage du web pour Pierre Bellanger par Les Infostrateges, comique ou non ? ) .

2 preuves que l' e-reputation est une arnaque ?

Lire la suite "L' arnaque de l' e-reputation"

Google Facebook: et si ce n' était pas une guerre ?

Avec le démarrage de Google +, tout le monde parle de "guerre" Facebook contre Google .. Et si les partisans de cette théorie se trompaient ?

Pour être en guerre, il faut 2 ennemis qui s' opposent .. or on peut AUSSI considérer que Facebook et Google ne s' opposent pas.

Lire la suite "Google Facebook: et si ce n' était pas une guerre ?"

Plus de flux Twitter sur Google: la guerre ?

Depuis quelques jours, le flux twitter qui nourrissait http://www.google.com/realtime est indisponible et http://www.google.com/realtime donne une erreur 404:

Google real time
Selon http://mashable.com/2011/07/04/google-realtime-search-suspended/, l'accord entre twitter et Google datait de 2009 et cessait par contrat le 2 juillet.

Twitter continue de fournir son flux à Yahoo, Microsoft et d'autres et "négocie" avec Google..

Le début de la guerre ou juste une histoire de sous ou Google + fait vraiment peur ?

Ce qui est marrant c'est que pas grand monde s'en est aperçu en France ;-)

 

Le Figaro victime de pirates du web ?

Incroyable liberté de ton dans les commentaires de l’ article du Figaro à propos du tirage de col dont a été victime Nicolas Sarkozy.

Les commentaires publiés sur le Figaro sont en majorité anti-sarkozystes et rendent hommage au tireur (qui en + de s’ être fait plaqué par 4 gardes du corps, encourt 3 ans de prison):

Lire la suite "Le Figaro victime de pirates du web ?"