SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous
janvier 2011

Site des impots en carafe: que font Besson ou le Conseil National Numérique ?

Quand on veut faire de grandes choses, il faut déjà être capable de petites.

Besson s’agite pour le numérique et PKM et JBDV (2 gars qui auront tôt ou tard leur heure de gloire au scrabble ou aux chiffres et aux lettres) s’ agitent aussi pour plaire au roi dès fois qu’il soit encore roi 5 ans et que des postes se libèrent ..

mais pendant ce temps, alors que les impôts sont bientôt à payer, le site impots.gouv.fr est partiellement en carafe:

image

Si ni les gens en charge de ni les supplétifs font le boulot de base .. qui va s’en charger ?

Et pour rigoler encore plus, il faudrait connaître la facture de cette “maintenance” …

(via www.impots-utiles.com)

D' où vient le trafic de wikio ?

Sur la note (Frédéric Lefebvre vs Wikio ou la bêtise contre les faux culs), Frédéric Montagnon de Wikio a commenté et nous sommes donc allés voir le lien qu'il mettait, son blog, où figurait en page d'accueil un interview "Interview sur le contenu à la demande et l'IPO de Demand Media  ".

On a déjà parlé des fermes de contenus -  Fermes de contenus: business plan et métriques   - et du débat autour de Demand Media (lire surtout http://googleblog.blogspot.com/2011/01/google-search-and-search-engine-spam.html ; Demand Media a répondu qu'ils n' étaient pas concernés ... ;-))

Bref, tout ça a donné envie d'aller voir d'où vient le trafic de Wikio.

On a donc été vers un de nos outils préférés, semrush (lire Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic).

Bon tout d'abord, wikio c'est combien de trafic ?

Ad planner nous indique 680 000 visiteurs uniques par mois pour wikio.fr en France.

Wikio

En cherchant wikio dans semrush, on trouve donc que wikio n'achète pas d' adwords et que son trafic organique  est constitué de la manière suivante:

Trafic-wikio

(modulo les quelques semaines de décalage de semrush), le trafic naturel de wikio est dionc constitué  à 41,97% par des internautes qui cherchent "facebook" sur le web et vont sur le résultat 7 (position moyenne) qui est "http://www.wikio.fr/high-tech/internet/reseaux_sociaux/facebook".

Ce qu'on VOIT sur ce résultat n°7, par rapport aux autres, pousse naturellement les gens à cliquer:

Facebook - Actualités sur Facebook en français
Amérique Asie Blogs Buzz Culture Droits de l homme Economie Egypte Etats-Unis Facebook Messages Finance Foursquare FriendFeed Géolocalisation Google Google ...
www.wikio.fr › ... › Internet › Réseaux sociaux - En cache - Pages similaires

Le titre de la page et notamment "Actualités sur Facebook en français" est diablement intéressant pour la grande majorité des internautes français qui pipent que dalle aux actus en anglais sur Facebook, sasn compmter tous ceux qui peuvent croire qu'il s'agit de la page de facebook en français où de "leur" actu sur facebook ;-)) (hypothèse vérifiée quand on cherche sur semrush à propos de C ETTE page de wikuio sur facebook).

Le mot "Youtube" permet aussi à WIkio d'avoir pas mal de trafic naturel mais peut-être en auraient-ils + si au lieu de mettre sur leur page dédiée à Youtube:

YouTube - TV 2.0 - Internet - High-tech - Actualité
27 janv. 2011 ... David Guetta aurait donc invité l'hilarant Keenan Cahill pour réaliser un clip avec tous ses meilleurs morceaux en duo sur YouTube. Nous. ...

ils mettaient

YouTube - Actualités sur Youtube en français
27 janv. 2011 ... David Guetta aurait donc invité l'hilarant Keenan Cahill pour réaliser un clip avec tous ses meilleurs morceaux en duo sur YouTube. Nous. ...

;-)

Finalement, wikio a intérêt à se concentrer sur le contenu de niche parce que pour l'instant, ce n'est pas trop ça ;-))

Si d'autres sites appliquent et cherchent le filon "facebook", adieu les 42% de trafic naturel ...

A noter aussi d'après le graphe de gauche du semrush, que wikio s'est pris une sacrée baisse de présence dans les résultats de requêtes au printemps. Peut-être un nettoyage de wikio ou un nettoyage de Google qui a + ou - éliminé les pages de wikio (comme d'autres) qui se retrouvaient par hasard dans des résultats de requêtes par le simple fait que 2 des termes demandés étaient présents sur la page car présents dans 2 articles distincts de wikio.

Frédéric Lefebvre vs Wikio ou la bêtise contre les faux culs

Frédéric Lefebvre devait se trouver silencieux depuis trop longtemps alors il a dégainé une idée saugrenue (pléonasme): "faire enquêter la DGCCRF pour lutter contre deux dérives préoccupantes : les faux avis de consommateurs et les pratiques commerciales déloyales dans le secteur de la réservation d’hôtels en ligne ".

Peut-être simplement Frédéric Lefebvre a-t-il passé de mauvaises vacances dans un hôtel dont un site parlait avec de dithyrambiques commentaires ;-))

Voilà donc l' hyper secrétaire d' état Lefebvre (qui s'occupe de tout ce qui intéresse le monde économique réel mais jamais les politiques: les PME) en train de se transformer en anti-spam, en super akismet ou en empêcheur de commenter en rond.

On imagine déjà les douaniers du commentaire retourner la directive ministérielle pour savoir si un tweet ou une ligne sur facebook doivent être considérées comme un commentaire (que faire alors des tweets des ministres qui s' auto-congratulent) ou, plus grave, si les encouragements bizarres sur les forums pro UMP sont des commentaires ;-))

Petit rappel au passage: Frédéric Lefebvre connait bien le web

Tout ceci n'aurait mérité que silence et attente de la prochaine séance des Guignols de l' info 2.0 (surtout qu'on attend le blockbuster "Conseil National Numérique" avec Di PKMo )mais voici que les rois du buzz, wikio and co (maintenant qu'ils sont une tripotée de boîtes) sortent une "lettre ouverte" à l'attention de Frédéric Lefebvre.

On comprend qu'il s'agit de buzz car ce n'est pas le prolifique Chappaz qui a twitté ça .

Ce qui est marrant c'est que cette lettre ouverte figure en bonne place sur la page d'accueil de wikio, comme si il s'agissait d'un article arrivé par le système habituel de Wikio.

Wikio-lefebvre

On rigole encore plus quand on lit le début:

Nicolas Poirier, responsable juridique de Wikio Goup (Overblog Nomao eBuzzing Wikio Experts), nous a transmis cette tribune en guise de lettre ouverte à Frédéric Lefebvre.

C'est donc Nicolas Poirier qui transmet à "nous" cad lui-même ;-))

Voilà un bien fameux exemple de commentaire de faux consommateur !!! Puisque Nicolas Poirier n'est pas la pomme classique qui voit ses "articles" arriver sur wikio.

maj: suite à un commentaire: oui le truc en fait est publié sur PC INpact, pas du tout du put des amis de wikio ;-) donc ce n'est pas à lui même que l'ami Poirier adresse son jet ;-)

A propos de Wikio aussi, qui ne s'aperçoit pas des "priorités" accordées dans les classements de blogs aux "amis" ou des bonus donnés aux articles de certaines publications pour qu'ils arrivent "bien notés".

Dans une autre filiale, ebuzzing, comment comprendre si ce n'est par aussi de la manipulation entre amis que certains blogs à contenu XX puissent continuer à diffuser les campagnes de pub tandis que d'autres sont interdits pour ces diffusions parce que traîne dans une obscure page une lio sans culotte ...

Mais il y a encore plus faux cul dans la lettre ouverte de wikio.

exemple:

Enfin, et s'agissant des articles rédigés par les blogueurs influents, ces derniers ont construit, au fil de nombreuses années, une réputation à laquelle ils sont aussi attachés que des sociétés : la moindre atteinte à cette réputation, et ces blogueurs perdent leurs visiteurs, qui iront chercher leurs informations sur une nouvelle source plus fiable. Aussi, lorsqu'un blogueur accepte de faire la promotion d'un produit, au-delà de la rémunération qui peut être attachée à cette promotion, vous pouvez avoir la certitude qu'il a lui-même adhéré à ce produit.

On a là un truc typique adressé aux amis de wikio, dénommés eux-mêmes blogueurs influents alors que personne n'a jamais vu en vrai l'influence d'un blogueur. Notons au passage que ce sont les mêmes personnes qui répètent en permanence "content is king" et son corollaire: celui qui publie n'a pas d'importance ;-))

Marrons-nous aussi de voir réapparaître le blogueur Clint Eastwood, solitaire et sans faim, alors même que Wikio essaie par tous les moyens de payer des rédactions d 'articles (ebuzzing et les experts - de mi amis ;-)) .

Si jamais vous trouvez dans les "blogueurs influents" définis par wikio d'après ses classements, UN SEUL ou UNE SEULE qui ne cherche pas à monétiser son blog par un biais ou un autre (y compris de manière indirecte rusée comme le font certaines oies blanches en vitrine ) , alors prévenez-nous !

Notez aussi l' emploi du mot "réputation", mot inventé comme une start-up française, pour redéfinir le mot "référencement naturel" qui est vraiment trop brutal ;-)))

J'aimerais ainsi et surtout attirer particulièrement votre attention sur le fait que c'est tout un système de confiance qui s'est créé entre blogueurs et lecteurs, entre comparateurs et adeptes de ces comparateurs. Ainsi, lorsqu'un spammeur professionnel est identifié, ses commentaires sont le plus souvent rejetés par le blogueur.

ah ah ah ah... Pourquoi ne pas dire la vérité: Ainsi, lorsqu'un type qui dit l'inverse de vous ou un crétin qui répète 150 fois la même chose ou un mec qui met des mots qui vous font perdre du jus google est identifié  ses commentaires sont le plus souvent rejetés par le blogueur. ...

Et bien sûr nulle part ne sont indiquées ce que tous les vrais pro du web savent:

- les avis négatifs créent souvent + d'audience que les avis positifs tant qu'ils ne dépassent pas une certaine limite --> système en V

- les commentaires, dans le sens réel du mot, sont bcp moins nombreux sur la page de l'objet commenté qu' ailleurs (ainsi cette note est un commentaire de cette affaire) cf le blog de sethgodin qui ne prend pas de commentaires mais prend les "on parle de ça sur ...."

- le vrai débat a lieu sur Google quand on tape comme requête le problème; ce qui implique que si Frédéric Lefebvre va jusqu'au bout de son "raisonnement", il va aller apprendre à Google comment ne pas trop sélectionner de "bonnes" chose sur les résultats de requêtes d'un produit ;-)))  (ce qui est  peu complémentaire avec les récentes envies de son chef Sarkozy dqui veut aller éduquer le net ou de nadine Morano qui voulait une police du net ;-)) Visiblement chez ces "responsables" (surtout et de plus en pluys d'eux-mêmes), personne n'a lu ou compris http://googleblog.blogspot.com/2011/01/google-search-and-search-engine-spam.html

et heureusement pour Wikio que Google ne pousse pas pour l'instant son raisonnement trop loin car la texture du spam ressemble fort à celle du faux cul ;-)))

Pourquoi Googled de Ken Auletta n' est pas traduit en français ?

Un des meilleurs livres sur Google, sur l' entreprise Google, ses fondateurs, la manière dont elle s'est construite et les buts des gens qui la dirigent est "Googled" de Ken Auletta.

Sorti il y a pas mal de temps, "Googled" n'est toujours pas traduit en français.

Pourtant "Googled" serait sûrement une meilleure source d' inspiration et de connaissance de l' économie du web et de "comment ça marche" que les rumeurs, "on dit" et blabla rapportés par des marketers, qui comme on le sait si on lit Seth Godin, sont tous des menteurs ;-))

Lisez Googled !

 

Si vous aimez la science-fiction, Matrix ou Terminator, regardez cette vidéo !

Si vous aimez la science-fiction, Matrix ou Terminator, regardez cette vidéo ! Hé oui, la création n'est pas qu' aux USA. Pas fantastique ce court-métrage russe sur un avenir plausible ? (on se souvient que le film Avatar a été accusé d'être une copie d'un truc russe existant depuis pas mal d'années ;-)).

 

janvier 24, 2011 dans Web russe | Permalink | Commentaires (2) | TrackBack (0)

Jeu en flash pour vous échapper de la vie quotidienne ;-)

Super jeu en flash. Le bonhomme se dirige avec les flèches de votre clavier et chaque fois qu'il touche un objet/personnage volant, il lui arrive quelque chose ;-)

Lire la suite "Jeu en flash pour vous échapper de la vie quotidienne ;-)"

janvier 24, 2011 dans web 2.0 | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack (0)

Wired peut-il exister en France en vrai Wired ?

Xavier Romatet, patron de Conde Nast, a annoncé récemment que son groupe étudiant la possibilité de lancer Wired en France. (cf Wired bientôt en France ?)

Wired est aux USA un peu l’ icône ou le symbole du monde “libertaire” geek et un des seuls magazines du monde qui parle des conséquences de la technologie sur la vie de tous les jours, sur l’économie, sur la politique.

Un vrai Wired, avec ce ton, peut-il exister en France ?

Lire la suite "Wired peut-il exister en France en vrai Wired ?"

Enfin des gens qui ont compris Facebook

Enfin des gens qui ont compris Facebook, le zoo pour humains:

via GQ (ou vous trouverez les paroles de cette chanson mythique sur  TU FESSES B’HOOK tube anti FaceBook)

Le nouvelle valse de langage entre médias et politiques

Personnes des médias et de la politique sont ensemble dans le wagon des gens les moins appréciés des français.

On ne croit ni les médias ni les politiques et plus ils parlent, plus le phénomène s' aggrave.

Dans le tas, quelques uns s'en sortent comme les journaux satyriques ou les extrêmes politiques comme Marine Le Pen ou Mélenchon.

Alerte rouge chez les politiques et les médias classiques qui ont peur de perdre très rapidement l'influence qu'ils croient avoir ou ont réellement (un autre débat).

Depuis donc quelques semaines, un nouveau langage commun est adopté par les médias classiques et les politiques non extrêmes.

Ce nouveau langage qu'on peut entendre chez Fogiel, chez Ardisson, chez Apathie, chez Ferrari, chez Pujadas, etc.. et qui vient des gens de l' UMP (Hormis Jacob mais il va prendre des cours de comm parait-il ;-)), du PS ou des Centres repose sur 2 piliers qui sont des définitions du rôle des médias et des politiques, acceptés et répétées par chacune des parties à propos de l'autre:

- le rôle des médias est de distribuer bons et mauvais points (ceci est répété, accepté et légitimé par les politiques)

- les politiques sont là non pas pour protester mais pour proposer quelque chose de réalisable et "être dans l'action" (sous-entendu: la critique c'est bien mais à moment donné il faut être pragmatique pour "être dans l'action" et "faire quelque chose").

Ainsi, De Villepin PEUT rencontrer Sarkozy sans qu'on lui rappelle que "Sarkozy est un des problèmes de la France" car Sarkozy veut le voir à l'occasion de la présidence française du G20.

Ainsi, le gouvernement peut parler du 3ème échec des forces spéciales françaises dans des tentatives de libération d'otages  car "à moment donné il faut être dans l'action".

Ainsi Sarkozy PEUT parler d'industrie alors que depuis son élection l'industrialisation de la France baisse pour ne représenter plus que 22% du PIB.

Ainsi DSK peut ne pas se voir rappeler qu'il glorifiait le modèle économique tunisien il y a 2 ans.

MAIS, les journalistes habilités PEUVENT poser des questions sur ces sujets (et ne plus être accusés de se taire) car c'est "leur rôle de distribuer bons et mauvais points".

Seul problème, le magma de l' internet n'est pas dans la confidence et dans l'accord.

Le seul principe qu' internet respecte serait plutôt le second principe de la thermodynamique et donc .. on peut parier que + politiques et médias seront d'accord pour leur valse à 2 temps (journaliste donne bons points VS politique slalome car doit être dans l'action) + le net débordera et aura de l'audience dans ses extrémités, comme les politiques qui exagèrent deviendront encore + populaires..

La valse à 2 temps actuelle "médias politiques" n'est pas un équilibre de Nash.

Quand tout ceci partira-t-il en vrille ?

Surveiller l'audience des sites de débat sans limite va être extrêmement intéressant dans les mois qui viennent...

 

Définition des médias sociaux et de Facebook par Zuckerberg

"médias sociaux" est un terme tellement galvaudé que plus personne n'est capable d'en donner UNE définition qui soit commune à tous ceux qui en parlent.

Assez loin de la bouillie habituelle servie par des pseudo gourous, une phrase de Zuckerberg à propos des médias sociaux et de ce qu'ils sont donne une vision différente des mouvements actuels des monstres du net.

"There is a big misconception around what social networks are" ... "People think there are communities, or media sites, where people are going to meet new people or make new connections or consume a lot of medias. But what they really are is a completely different paradigm for people sharing information. The traditionnal media models are all centralized. What we're enabling here is decentralized individual communication. When that happens with a certain level of efficiency, ot starts to become easier for people to communicate and get a lot more of their information through this network that through a lot of the centralized approaches they used before"

Zuckerberg a-t-il été dépassé par Facebook ou a-t-il maintenu le cap avec bientôt un nouvel AOL des années 2000 ou a-t-il changé d' idées ?

janvier 12, 2011 dans web 2.0 | Permalink | Commentaires (1) | TrackBack (0)

Vendre sur Amazon Market Place Merchants@

Amazon propose aux e-commerçants ou simples commerçants de vendre sur la market place d’ Amazon (appelée  Merchants@ ).

Attention, ceci n’est pas seulement réservé aux livres ou trucs électroniques ! Vous pouvez aussi vendre sur Amazon des chaussures ou un arc et des flèches.

En pratique, si vous avez + de 30 références, vous aurez un commercial Amazon qui s’occupera de vous (voir à la fin de cette note un contact).

Amazon propose le même genre de services que Rue du Commerce ou autres places de marchés, mais à des conditions différentes.

Un compte “pro” coûtera 39 euros par mois (on se désengage quand on veut) et Amazon prend sur la plupart des catégories de produits 15% du prix de vente tout compris (y compris les frais d’envoi):

  • 7% HT sur les produits électroniques
  • 10,44% HT sur les livres, CD, DVD/Blue Ray, les logiciels et les jeux vidéo
  • 20% HT sur les bijoux
  • 15% HT sur toutes les autres catégories

Certains commerçants seront sans doute rebutés par ces commissions qui sont beaucoup plus importantes que sur d’autres services semblables comme Rue du Commerce mais Amazon semble avoir beaucoup + de potentiel (à tester).

Le client achète et paie Amazon; Amazon transmet la commande; le marchand envoie au client et confirme auprès d’ Amazon qui envoie l’argent au marchand quelques semaines plus tard.

Détails importants pratiques et techniques pour être présents sur la market place d’ Amazon: il faut des photos sur fond blanc et les codes EAN des produits.

Lire la suite "Vendre sur Amazon Market Place Merchants@"

Adsense, Adwords et les jeux d’ argent du PMU

A priori, Google n’ aime pas les jeux d’ argent.

Pourtant on peut trouver parfois la publicité du PMU qui apparaît sur des pavés Adsense

image

Diantre, diable !!!! Google autoriserait-il la pub pour les jeux d’ argent ?

Vite un tour sur Semrush ( Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic  )  et là on trouve:

image

donc effectivement, le PMU dépense des sous en Adwords et Google accepte ceci…

Quoi ? Dieu nous mentirait-il ? à l’insu de notre plein gré ?

Faut-il bannir Groupon pour gagner plus en Adsense ?

Groupon (voir Combien et dans quoi Groupon dépense en Adwords ?) a mis un tel budget dans Adwords que ses pubs apparaissent sur la plupart des emplacements adsense, notamment quand on permet d'avoir des annonces textuelles ET illustrées.

Il y a plusieurs mois, les annonces textuelles uniquement rapportaient plus que permettre des annonces textuelles ET illustrées mais ceci a changé et permettre les 2, notamment dans les blocs 300, augmente la rentabilité d' adsense sauf .. ces derniers temps (depuis une semaine).

Comme on remarque dans le même temps que Groupon est systématiquement là avec ses propositions de buffets à 5 euros sur des annonces illustrées, peut-être y-t-il une relation entre la baisse des revenus adsense et le trop plein de Groupon.

Certes la baisse du taux de clics n'est pas apparente (donc a priori les gens cliquent aussi sur les pubs Groupon) mais comme la façon qu' a Google de choisir le "meilleur" pour l'affichage Adsense n'est pas claire notamment dans la façon dont la rentabilité est calculée entre une annonce "texte" et une annonce "illustrée", on ne sait jamais.

Dans le compte Adsense, on peut bannir certaines URL (voir Petite optimisation Google Adsense par le filtrage des annonces).

Essayons donc d' ajouter Groupon.fr et groupon.com à la liste de filtrage (menu autorisation/blocage d'annonces dans les onglets d' Adsense).

D'ailleurs cela respecte un des mots clés de Google: testing, testing, testing, testing et testing..

Maj quelques jours après: quelques jours de test en bannissant groupon d' Adsense sur une vingtaine de sites et voici ce qui s'est passé: le taux de clics a augmenté (groupon devrai revoir ses bannières) mais le CPC a baissé et au total les revenus ont baissé (Groupon semble vraiment tirer vers le haut).

Limite à ce test: a été gardé la pub "texte ET illustrée" et comme on ne connait pas le critère de choix de l' une ou l'autre pour Google (comment est claculer le "mieux pour vous", il aurait été intéressant ausi de faire une autre période de test en ne prenant que du texte).

Nouveaux investissements dans Facebook: bulle, calcul ou embrouille ?

Facebook commence fort l'année 2011. Rumeurs d'un rachat par Apple et mise au pot par Goldman Sachs et la société russe DST Digital Sky Technologies (dont nous avons déjà parlé à ce sujet dans Facebook et le russe Yuri Milner: si simple ou complexe ?).

Goldman Sachs mettrait 450 millions de dollars et DST remettrait 50 millions.

Sur l'habituelle homothétie de valeur, Facebook vaudrait alors 50 milliards de dollars.

Les médias s' extasient, contents de trouver quelque chose de + gros que Google ou Apple qui trustent les habituels superlatifs duu web.

Au passage, tout le monde a oublié MySpace version 2005, qui partait aussi sur les mêmes bases et erre maintenant dans le cyberspace (il serait temps d'aller plus loin dans la comparaison en inventant les cyber trous noirs ;-))

Donc, Facebook vaut-il vraiment 50 milliards de dollars ? Parce que si c'est vrai, la spéculation sur les tulipes il y a quelques siècles va passer pour une aimable plaisanterie tant Facebook a autant de chiffre d' affaires que les tulipes de vrais acheteurs au 18ème siècle.

De plus, les informations qui semblent donner la valeur de facebook sont fournies gratuitement. Qu'adviendrait-il si un jour, dans un souci de confidentialité ou ne voulant pas être cambriolées comme Michael Youn, les personnes non exhib présentes sur facebook fermaient le robinet de leurs vies privées (si tant est qu'elles savent que Facebook et les iPhones ou autres qui le portent transmettent énormément d'informations sur elles...).

Bon et si ce deal avait d'autres causes ?

DST et Goldman Sachs ... Hum hum... Beaucoup d'anciens de Goldman Sachs ont rejoint Digital Sky Technologies:

  • John Lindfors en Septembre dernier (après 17 ans chez Goldman Sachs)
  • Alexander Tamas en 2008 (après avoir travaillé dans la " Investment Banking Division" de Goldman Sachs à London où il supervissait les investissement numériques et les IPO de l' Internet en Europe et Russie .....).
  • Verdi Israelian, qui codirigeait les opérations de Goldman Sachs à Moscou.

L'investissement de Goldman Sachs Et de DST n'a donc rien du tout de "non concerté".

N'oublions pas non plus que derrière Millner, il y a l' oligarche Usmanov.

En Russie, les élections approchent et Vladimir Poutine vient de montrer une fois de plus avec la condamnation de Khodorkovsky que les fortunes faites dans la Russie récente sont instables.

Imaginons que Goldman Sachs ait monté un astucieux schéma pour sortir de l'argent de Russie, de manière tout à fait "transparente" ...

"On" investit dans une société dont la valorisation et les investissements échappent aux règles et habitudes des marchés réglementés.

Quand on veut récupérer son argent, on le récupère par un autre investisseur, qui ensuite le redonne, en occident, dans une société  de l'argent "sécurisée". Comme garantie, "on" oblige celui qui a monté le schéma à mettre aussi au pot, au cas où les choses tourneraient mal ...

Avant le web, c'était l'immobiiler qui servait pour ce genre de schémas mais dans l' immobilier, il faut au moins acheter un terrain et faire semblant de construire les fondations.

Avec le web, pas besoin de ceci puisque les valorisations échappent aux règles logiques et de bon sens et que donc, il se pourrait même que des idiots achètent encore plus cher ce qu'on y a mis (comme avec les tulipes).

Dommage qu'aucun journaliste ne s'interroge sur la manière concrète dont l'argent d' Usmanov a été mis dans Facebook: par quelle banque ? En provenance de quelle origine, etc, etc...

Rappelons aussi que Goldman Sachs est la banque qui a permis à la Grèce de camoufler son état financier réel grâce à des produits dérivés inventés pour l' occasion ...

Faire des bannières en ligne gratuitement

Bannersketch a une nouvelle version pour se faire gratuitement des bannières en ligne et c' est impressionnant !

4 étapes pour faire une bannière gratuite en ligne:

1) Choisir une bannière vide ou un template existant

2) couleurs du haut et couleurs du bas pour le background (ou alors une image que vous uploadez)

3) Frames et textes: combien de lignes de textes, avec quelles positions, quelles couleurs, etc, etc.

4) générationd e la bannière que vous téléchargez ensuite gratuitement

 

A tout moment vous pouvez revenir en arrière et c'est rapide et totalement gratuit !

--> http://cybercafepro.bannersketch.com/index.php?pid=generator&reset=1

Fermes de contenus: tout dépend de Google qui n' a pas l' air vraiment d' aimer le modèle

Le business des fermes de contenus à la "Demand Media  " (a priori imité en france par Wikio et Comment ça marche) est un business modèle risqué pour les investisseurs. Nous avons détaillé quelques "trucs" dans Fermes de contenus: business plan et métriques

Dans cette note, nous pointons un autre risque majeur que des investisseurs avertis devraient particulièrement considérer si on leur demande un investissement dans une "ferme de contenus" à la "Demand Media": Google et ses algorithmes.

Google et son traitement de la longue queue est en effet la "cause" principale du revenu des "fermes de contenus".

Que se passera-t-il donc si un changement des algorithmes de Google détruit la plupart des positions des "fermes de contenus" ?

Est-ce impossible ?  Pas vraiment puisque Google a en interne un débat sur les "fermes de contenus" et que Matt Cutts a dit "There is a debate going on internally at Google over whether they should consider content farms web spam."

Au delà du contenu "auto-généré" qui lui est clairement considéré comme spam, le contenu, mis en ligne, dans le but annoncé et primordial de gagner de l'argent sur les niches incomplètes pourrait apparaître pour Google comme du spam.

Sans entrer dans les méandres des statistiques, si l'on se réfère aux principes toujours énoncés de Google: est-ce BIEN de racler les fonds de tiroirs de la "long tail" pour "faire de l'argent" ? Oui si le contenu est "intéressant", non si il est juste là pour occuper de la place.

Qu'est-ce qui déterminera ceci ?

A priori, les statistiques de fréquentations, et surtout de temps passé sur les pages des "fermes de contenus"  fourniront à Google des critères d'appréciation de ces pages et il y a fort à parier que Google les déclassera si celles-ci ne sont pas appréciés des premiers clients de Google: les internautes.

A lire certains business plans, il est étonnant que les trucs que tout le monde entend et voit depuis des années comme par exemple "content is King" ne soit pas mieux pris en compte ...

Rich Ord de iEntry l'exprimer ainsi:

The problem as I see it is that while Google is highly ranking the content of these mass production publishers it also has a financial incentive to do so. Almost all content farms use Google Adwords for their revenue. So while Google on the one hand encourages publishers to make content for their readers and not just for search ranking, it is in partnership with sites that do just that.

This should make publishers wonder about their business models. Should they spend thousands paying reporters and editors to create quality content for their users or should they simply create a content farm that pays little for bulk quantities of articles and videos but gets lots of Google love?

I guess if you can make content for the purpose of ranking in searches ... but make it targeted, unique and not horrible, then you might find that Google well reward you quite well.