Qui sera collabo d' Eric Besson au Conseil National du Numérique ?

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Calqué sur le conseil français du culte musulman et dernière idée de Sarkozy, grand connaisseur du numérique, pour essayer de maîtriser Internet, qu'il croit être attaché à un lieu géographique, et qu'il considère comme un ennemi de guerillera (donc un ennemi qu'il faut amener sur le champ de bataille classique pour essayer de l'emporter), le Conseil National du Numérique va être lancé par Eric Besson au printemps prochain.

Eric Besson, emblématique personnage pour ça non ?

"De qui Eric Besson est-il le nom" pourrait-on répéter à propos d' Internet tant son passage au secrétariat d' état, avant son rôle dans "Pierre Laval le retour", fut sans saveur ni odeur comme le signale comme exemple l' url http://www.francenumerique2012.fr/, reprise après avoir été abandonnée par le gouvernement (durant le règne de NKM, la photo de Besson y restait présente ;-)):

Le plan « France Numérique 2012 » (qui propose 154 actions) est présenté le 20 octobre 2008 à l'Élysée par Éric Besson, qui remplace au pied levé Nicolas Sarkozy. Pour le suivi du plan d'actions un site internet www.francenumerique2012.fr avait été ouvert.

Malheureusement le site, ainsi que les 154 actions, ont disparu courant 2010. Le domaine n'a même pas été renouvellé par le gouvernement.

On peut aussi se rappeler des 27 propositions de Besson  en 2008... 

Alors en 2010, qu'est-ce qui change ?

Hé bien là, Besson, comme son maître actuel Sarkozy, ne se met plus en avant et cherche des supplétifs.

Ce sera donc le talentueux communicant PKM qui sera le premier collabo de Besson.

PKM est extrêmement bon en communication comme l'a montré l' épopée de Price Minister, société n'ayant jamais publié ses comptes en 10 ans, n'ayant jamais gagné d' argent en exploitation et arrivant péniblement à 40 millions d' euros de CA à la fin MAIS société présentée comme le summum de la réussite dans le net en France cf Rachat de Price Minister et enfin des chiffres sur une affaire bien moyenne  (c'est bien la France: pas besoin de techno ni d'idée - Price Minister fut un copié/collé de half.com - ni même de bénéfice; juste besoin de comm ;-)).

(Là on aggrave vraiment notre cas, la dernière fois PKM a envoyé un mail avec "t'es jaloux", là il risque même de ne rien envoyer ;-))

Charge donc à Kosciusko-Morizet de recruter la LVFi de 2010 (Légion des Valeureux Français de l' internet) pour aller combattre le non droit et les méchants pédophiles nazis qui sévissent sur le net (dénomination habituelle de tous ceux qui ne se sentent pas obligés de passer par les canaux mis en place par les grosses sociétés ou les gros producteurs ou d'autres amis du Fouquet's pour surfer sur le web).

Comme pour le Conseil Français du Culte Musulman, attendons-nous donc à voir dans le Conseil National du Numérique les has been ou vacillants ou presque vendeurs de leur activité ou oui-oui qu'aura réussi à séduire PKM qui doit commencer à penser à son avenir politique.

La mode étant à la contestation, les gens dynamiques éviteront d'aller se mouiller dans ce marais nauséabond à moins d'être sur le point de vendre leur société à un membre de la bande ;-))

C'est ainsi qu'on pourrait même voir revenir le Doc Gyneco du web, (pour "rendre service") bien qu'il n'ait pas du tout aimé en 2007, quand il était webmaster sur scène pour le candidat sarkozy, la façon donc PKM trônait au premier rang avec ses Berluti ;-))

Tiens d'ailleurs, savez-vous que PKM, Le Meur, Princen (l'oeil du web payé par le contribuable pour surveiller le web pour le compte de Sarkozy) et Versac (invité lui aussi au déjeuner des bourgeois de Calais) ont fait les mêmes études (pas scientifiques car en France le net est d'abord "marketing comm" et il y en a même qui croient que les fondateurs de Google ont aussi fait des études de ce genre ;-))

OK, OK, il ne faut pas accabler Versac qui est quelqu'un de constructif qui croit à l' Europe et a même cru à François Bayrou !!!

Outre fustiger les collabos, le grand jeu du FTPi ou FFI (restés dans les bois) de 2011 et 2012 sera de surveiller les aménagements financiers et aides que recevront les société/intérêts économique et financiers divers des membres du Conseil National du Numérique et ensuite de voir comment leurs "objets" web agissent pendant la campagne de réélection de Sarkozy en 2012.

On parie même que pas une seule fois, on ne pensera à installer comme membre dans ce Conseil National du Numérique l'inventeur du format DivX ou le fondateur d' ebay ou pire des étrangers qui auraient par le plus grand des hasards une vision extérieure et large -pourtant un ancêtre lointain de PKM fut conseiller de Catherine II et une des justifications d'un "conseil" est d'avoird une vision extérieure .. Ah oui mais il y a Besson et donc c'est carte d'identité obligatoire ;-))

Certes, comme au plateau des Glières, des résistants peuvent se laisser convaincre par quelques breloques ou promesses livrées par un motard de la République.

Vivement d'ailleurs que les collabos réussissent à limiter la protestation anti-sarkozyste sur le net car si jamais Sarkozy n'est pas réélu en 2012, avec cette fois-ci aucun frein et aucune pression jusqu'en 2017, comment va-t-on faire pour rigoler et faire de l'audience sur ce sujet si prolifique en énormités inversement proportionnelles à la longueur de sa pensée et de sa taille ? (tiens d'ailleurs un petit bijou déniché sur Le Post et repris ici)

Bon, stop à l' anti-sarkozysme primaire. Pour ceux qui s'intéressent aux pensées profondes de Sarkozy à propos du net, un petit rappel de sa "vision" en 2007:

La France aujourd’hui n’est pas en état de conduire une politique cohérente de développement numérique. Trop de structures et guichets se sont développés, personne n’incarne la volonté politique. Je confierai à un membre du gouvernement la mission de prospective, de pilotage et de coordination de la politique de l’internet et du numérique. Chef de file, il disposera des moyens politiques et financiers nécessaires à sa mission et représentera la France dans les négociations européennes et internationales sur le sujet.

Le gouvernement sera comptable de ses dépenses en faveur d'internet "

J’associerai largement la nation aux choix publics. J’installerai un forum de concertation permanente doté de la plus large représentation possible. Sous peine de nullité, son avis sera nécessaire avant tout projet de réglementation numérique et il appartiendra au Parlement de prendre ses responsabilités en fonction de ces avis. C’est là aussi que se prépareront les positions françaises à défendre dans les débats européens et internationaux auxquels ses experts pourront participer.

Enfin, le gouvernement sera comptable de ses dépenses en faveur de l’internet et du numérique. Chaque administration en charge d’un aspect de la politique numérique et de l’internet s’engagera sur des objectifs précis et chiffrés de sorte que la nation pourra évaluer l’efficacité des politiques et des financements publics engagés.

Voilà le projet numérique sur lequel je vous propose de nous réunir. Contrairement au code informatique, l’humanité n’est pas binaire. Nous pourrons avancer ensemble en privilégiant le dialogue. Ensemble nous pouvons faire de la France une grande nation numérique. C’est ensemble que tout devient possible.

Nicolas Sarkozy

(source http://www.journaldunet.com/diaporama/070420-net-nicolas-sarkozy-france-ere-numerique/3.shtml)

Oui, c'était en 2007 et pas en 2010 ;-)))

Bon à part ça "sarkozy" continue d'être moins cherché sur Google que la plupart des séries américaines donc en cas de doute, Google bless you !

 


Commentaires sur: Qui sera collabo d' Eric Besson au Conseil National du Numérique ?

Bonjour, je ne sais pas si cela peut vous servir mais comme j’aime bien votre site je l’ai ajouté sur mon twitter, facebook, et digg-france, votre lien est là et ça peut attirer du monde http://www.digg-france.com

Rédigé par : boule | 21 déc 2010 23:16:33

Poster un commentaire sur: Qui sera collabo d' Eric Besson au Conseil National du Numérique ?







« Développeur iPad | Accueil | L' UMP paie très cher son réseau social »



Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous