SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous
septembre 2010

Pourquoi l’ affiliation ne marche pas en France: l’ exemple zanox Castorama

L’affiliation a toujours autant de mal à décoller en France. Elle représente une faible partie des revenus des sites/blogs/forums “éditoriaux” (cad qui “publient” des choses et ne vendent ni ne calculent rien) (pourtant L’affiliation génère 1,1 milliard de CA pour les annonceurs )

C’est vrai que les connivences entre annonceurs et agences de pubs font que le modèle CPM vit encore malgré sa rentabilité nulle (mais tant qu’ annonceurs et agences auront des employés qui se nourrissent entre eux à coups d’ ego ou de voyages ou d’invitations diverses, les patrons paieront toujours pour la fumeuse “image” –c’est l’argument donné pour les systèmes de vidéos dont personne n’est capable de donner un roi supérieur à 0 – et pour “leconomierealiseesurlewebparrapportauxmediasclassiques” ;-))

C’est vrai aussi que le CPC donc Google Adwords (quoi ? il y aurait un autre système ???) est très pratique et sans bugs techniques.

Mais c’est aussi vrai que l’affiliation souffre du manque de “clarté” qu’ont beaucoup de plate-formes d’affiliations et d’annonceurs.

Typiquement, l’exemple Castorama Zanox à lire ici : http://seofuckly.com/seo/affiliation-castorama.seo

Lire la suite "Pourquoi l’ affiliation ne marche pas en France: l’ exemple zanox Castorama"

Corp.google.com

De temps en temps, on voit dans les statistiques des visites venant de http://www.corp.google.com/xxx

Par exemple  http://www.corp.google.com/~ritendra/eval-pages/FR_2010_09_27/files/content13_2.html

houlà…  Google a-t-il un outil secret d’évaluation de pages ?

corp.google.com fait partie des nombreux subdomaines de Google (liste intéressante ici http://ruscoe.net/google/google-subdomains/  plus mise à jour car son auteur travaille chez Dieu maintenant ;-))

Le fait de voir “ritendra” dans l’ url serait-il un indice prouvant que http://ritendra.weebly.com/  travaille en ce moment sur l’algorithme google à partir de certaines pages françaises ?

Mystère de boule de google…

Si quelqu’un a des infos …

Le salon e-commerce en mode twitter

Non, il ne s’agit pas de parler d’un quelconque phénomène twitter au salon e-commerce qui se tient actuellement. il s’agit juste de faire court pour résumer le salon.

Donc, E-commerce 2010, c’est : plus aucun stylo, magnet, balle, gadget; moins de le meur et + de pros ;-)  beaucoup plus de jolies filles que les autres années ; un gros pavé “logistique”.

A signaler le stand de Sensio en L12 où Grégory Pascal, le distingué co patron de Sensio, le musicien de l’ Open Source avec notamment symfony, distribue des pizzas l’après midi ! Merci Grégory !

septembre 23, 2010 dans Actualités | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack (0)

Six Apart vendu, danger pour Movable Type et Typepad ?

Six Apart, la célèbre société de systèmes de blogs, a été vendue à VideoEgg. En fait les 2 sociétés deviennent Say Media et veulent construire une “Conversational Media Company” ce qui semble être pour Six Apart, un passage de la techno au contenu.

La question qui se pose est de savoir si Typepad et Movable Type vont continuer d’évoluer et de servir…

Movable Type a priori continuera de sortir de nouvelles versions (tiré notamment par Six Apart Japon qui a toujours été en pointe de l’évolution technologique).

Typepad ? En France c’est maintenant la société du talentueux et sérieux Olivier Creiche (ex patron de Six Apart), EZ Embassy, qui gère Typepad (pour la France, l’ italie, la Suisse et le Benelux).

Si Movable Type a quelques longueurs de retard sur Wordpress (sauf en cas de besoin d’un CMS gérant vraiment de gros gros volumes quand on n’a pas envie de gérer des caches avec les plugins de Wordpress), Typepad a beaucoup d’avantages, surtout depuis que quelques trous SEO ont été comblés il y a 2 ans.

A notre avis, Typepad a un vrai avenir, surtout que beaucoup de plate-formes  de blogs hébergés ont capoté ces derniers temps. Ca serait vraiment dommage de laisser Typepad dans un coin…

Si certains d’entre vous ont peur et veulent migrer leur blog typepad vers un solide Wordpress, n’oubliez pas de passer par l’intermédiaire d’un wordpress online (www.wordpress.com) à partir duquel vous migrerez vers un “vrai “Wordpress installé chez un hébergeur comme le pas cher et très bien 1and1 ;-)

Un passager direct de Typepad à Wordpress “logiciel” c’est pas terrible ;-)

En attendant, tubbydev.com et plein d’autres blogs restent sur Typepad, qui on le répète est top.

N’hésitez d’ailleurs pas à nous contacter si vous voulez bénéficier de nos conseils et adaptations SEO référencement naturel pour Typepad (en changeant quelques trucs dans le code, on arrive à des résultats qui concurrencent Wordpress et ses plugins ;-)))

Voir aussi http://everything.typepad.com/france/2010/09/six-apart-et-videoegg-say-media.html

Pourquoi Google reste le plus fort

Petit tour sur le site web du Parisien ce matin pour chercher un article mentionné (mais sans lien alors) sur  Salaire de commercial uniquement à la commission sur les ventes ?

Voici ce qu’on trouve sur le Parisien quand on cherche cet article dans le moteur interne:

Lire la suite "Pourquoi Google reste le plus fort"

Twitter vaisseau fantomes sans hommes (ni femmes) ou presque

Petit à petit, quelques chiffres commencent à transpirer du trou noir du net qu’ est Twitter.

Autant avant on parlait en pages vues (qu’elles soient effectivement vues par au moins un oeil relié à un cerveau ou vues par le mur –rappelez-vous ces appli qui faisaient bouger automatiquement la souris pour simuler une activité ou de ces petits gredins comme more clic ;-)) -->  Comment augmenter son audience, ses pages vues et son nombre de visiteurs sans rien faire ? ) autant maintenant on parle en tweets.

Twitter se glorifie donc de 90 millions de tweets par jour:

Lire la suite "Twitter vaisseau fantomes sans hommes (ni femmes) ou presque"

Google Instant et la fin du SEO ?

Google Instant est-il le début de la fin du SEO ? .. tel qu’on le connaît pour jusqu’à présent ..

D’abord, le premier truc gênant, pour le SEO, c’est que les suggestions de Google dans la barre de recherche orientent forcément l’internaute, le faisant même parfois dévier de sa recherche initiale.

Une grosse partie du travail de SEO est de se demander de quelle manière l’internaute va faire sa demande.

Par exemple va-t-il taper: “Vidéo buts OM OL” ou “Vidéo OM OL” ou “Video Marseille Lyon” ou “Video OM Lyon” ou “Video Brandao OM OL” si Brandao a marqué ?

On peut être premier sur “résultat et vidéo match Marseille Lyon” et avoir peu de visite car la majorité des gens va taper “Vidéo buts OM OL”..

En suggérant des choses dans la barre, Google peut changer l’idée initiale de l’internaute et donc le perdre pour la requête et le résultat qu’il aurait du voir si il n’y avait pas Google Instant.

Par exemple, au moment où est écrite cette note, si on tape “Vidéo OM L”  on voit apparaître “Vidéo OM La Corogne” en premier, devant “Vidéo OM Lyon” et on a des chances de se dire: “Quoi ? C’est quoi ce truc de la Corogne, bon je vais voir” et donc arriver sur la page de résultats de ce truc et partir dans une direction éloignée de “Vidéo OM Lyon”..

Peut-on non seulement se demander quelle requête va taper l’internaute mais aussi “poser” des pages sur les principaux chemins de digression que propose Google Instant ? Hum .. Difficile …

Se pose alors le problème de “Sur quels critères sont choisies les apparitions d’ expressions et mots suggérés dans Google Instant” ?

La réponse officielle qui enterre toute poursuite de question est de dire que cela dépend de la localisation, des habitudes de surf, etc, etc…

Certains ont quand même essayé d’ établir des listes suivant les premières lettres tapées, une sorte d’ alphabet selon Google.

A Washington, ça donne:

A is for Amazon.com
B is for Bank of America
C is for Craigslist
D is for DC Metro
E is for eBay
F is for Facebook
G is for Gmail
H is for Hotmail
I is for Ikea
J is for Jet Blue
K is for Kings Dominion
L is for Lowes
M is for Mapquest
N is for Netflix
O is for Orbitz
P is for Pandora Radio
Q is for Quotes from brainyquote.com
R is for REI
S is for Sears
T is for Target
U is for USPS
V is for Verizon
W is for Weather
X is for Xbox
Y is for Yahoo
Z is for Zillow.com


Vous pouvez vous aussi établir votre “alphabet selon Google” et vous vous rendrez compte des différences (Y pour Yahoo ou Youtube ? W pour Wikipedia ?)

Quelle que soit la formule qui détermine ceci, elle est forcément partiale et a quasi forcément aussi des “trous” dont peuvent profiter certaines marques ou sites et qui peuvent pénaliser d’autres marques ou sites.

Plus ennuyeux à notre humble avis, le fait que les habitudes soient un facteur visiblement important des affichages de Google Instant, empêche l’internaute de découvrir des choses extérieures à ce qu’il connaît déjà.. Et ceci est en opposition avec les principes fondateurs de Google et sa philosophie affichée.

Si les gens qui cherchent sur Internet le font sur un moteur qui oriente vers des choses correspondant à leurs habitudes, où est l’intérêt de “chercher” ?

Google deviendrait alors un moteur de “rappel d’ambiance” ..

N’est-ce pas d’ailleurs ce que peut vouloir dire S Brin quand il dit que Google “doit” devenir une partie du cerveau des gens ? Un cerveau gère surtout ce qu’on connaît déjà ….

Google cède-t-il, pour de vulgaires questions de “business”, à la caractéristique principale des réseaux sociaux qui est d’ enfermer les gens dans leur réseau et anéantir “le temps possible pour”, “la nécessité par le vide” de découvrir “autre chose” ?

Google va-t-il devenir comme une manifestation politique dont le but est surtout de raffermir les déjà fans mais pas de convaincre les indécis ?

En ce qui concerne le “business”, va-t-il y avoir des “suggestions sponsorisées” ?

Ce qui est sûr pour l’instant, c’est que l’audience de Google explose avec Google Instant: 5 à 7 fois plus de requêtes sur les serveurs !

Si on enlève l’effet “nouveauté”, on devrait quand même doubler ou tripler l’affaire..

Adsense et Adwords vont-ils suivre en volume ???  Tiens, peut-être une bonne idée d’acheter des actions Google ;-)))

En revenant à la base de tout, c’est à dire au comportement de l’internaute qui cherche, nous avons écrit plus haut qu’il est distrait par les suggestions. L’internaute sur Google Instant est aussi distrait parce qui apparaît comme résultats lors des suggestions..

Qu’est-ce qui va le faire aller quelque part ?

Il faut bien sûr avoir sa page web en premier mais au delà soigner encore + le titre et la description.. et là va se poser un sacré défi pour l’ ex spécialiste en SEO devenu psychologue.

Non seulement il faudra plaire à Google mais aussi plaire à l’humain qui verra votre “présentation” de page 1 seconde, 2 au maximum.

Or et spécialement en français, plaire (ou plus exactement faire cliquer l’internaute car un des moyens de faire cliquer est de fortement déplaire bien que si Google Instant fonctionne suivant les habitudes, “fortement déplaire” ne risque pas trop d’apparaître ;-)) tient souvent du jeu de mot, du langage décalé .. bref de choses assez incompatibles avec un “bon” référencement naturel.

En ce qui concerne Google Adwords, vont peut-être se poser quelques problèmes “métriques”. Qu’est-ce qu’ une impression avec Google Instant ? On parle de 3 secondes pour compte une impression mais un humain a besoin de moins pour voir une annonce non ? Ceci dit, prendre 3 secondes permet à Google d’augmenter le taux de clics ;-)) donc d’avoir de sacrés bons arguments à court terme pour vendre du Adwords ;-))  (On va vraiment acheter des actions).

Le problème va vraiment être l’analyse des résultats de campagnes Adwords ou de SEO.

Tiens c’est peut-être un nouveau métier qui va être créé: analyste de campagnes Adwords ou de résultats SEO.. 

Google lance beaucoup de choses et sa page si simple au début devient une sorte de Yahoo des premières années non ?

Et si il y avait maintenant de la place pour un moteur de recherche tout simple, une sorte de Twingo ou de Logan, face à la Mercedes ;-))

Ultime question: si dans un premier temps le comportement des internautes change avec/à cause de Google Instant, y aura-t-il un deuxième mouvement , une fois Google Instant "absorbé" par l'esprit des gens où peut-être ils maintiendront leur "prime" recherche en ignorant les suggestions ? (un peu comme ils ignorent les bannières de pub après quelques années où ils les considéraient ..)

Le mot perquisition: un bon achat adwords de l’ UMP

Visiblement les gens qui s’occupent des achats Google Adwords pour l’ UMP ont convaincu son trésorier de mettre un budget conséquent ;-)

Non content d’ acheter des mots “classiques”, l’ UMP achète l’ actualité sur Google Adwords.

Aujourd’hui c’est le mot “perquisition” qui est acheté par l’ UMP sur Adwords :

perquisition adwords

On en voit pas très bien quel est l’intérêt vu le contenu de la recherche naturelle juste dessous..

Lire la suite "Le mot perquisition: un bon achat adwords de l’ UMP"

Qui dépense beaucoup en Adwords ?

Michael Learmonth de Ad Age a écrit ici une note sur les marques qui dépensent beaucoup sur Adwords. Voici quelques graphiques évocateurs: 

Lire la suite "Qui dépense beaucoup en Adwords ?"

Encore un sursaut sur l’ influence des blogueurs … Pffff

A l’approche des élections (hé oui on commence déjà à fantasmer de partout sur 2012 vue l’ ambiance générale) voilà que l’ éternelle pignolade des “blogueurs”, leur “influence” repointe le bout de son nez.

C’est l’un des derniers arrivés chez les “blogueurs historiques influents” qui remet le couvert dans “Le Post”:

Et si un blogueur réputé très influent était un blogueur très influent ?

Extrait (long):

Le 26 juin dernier, L’Express titrait, « Blogs, zone d’influence ». Il se dégageait de ce papier que, depuis que le monde est monde, chaque détenteur d’un média, fusse-t-il journaliste ou blogueur, était a minima en connivence, a maxima acheté par les marques ou les politiques.
Le 26 août dernier, Libération titrait, « Les journalistes rien que des brandeurs ». Cet article montrait que les journalistes avaient eux aussi succombé aux charmes du numérique et à la quête d’une existence et d’un ton indépendants de leur média.
Ces deux articles démontrent que la prise de parole libre sur la toile est un leurre. Jusqu’à quel point ? Le blogueur est un individu qui ne vit pas de ce qu’il écrit dans 99,9% des cas. Le journaliste est un individu qui vit de ce qu’il écrit. Rien que par l’effet « cordon de la bourse », il est simple de comprendre déjà qu’il y a un degré de liberté différent.
Si le journaliste est faussement libre, le blogueur est-il vraiment libre ? Ce n’est pas certain car, et j’écarte le non-respect de la loi, le blogueur est enfermé dans une posture sociale de laquelle il ne se dédouane pas par un jeu de plume, tel un journaliste qui sous couvert de ce qu’il dit être une enquête ou de l’investigation, dit ce qu’il pense.

Il ne manque plus que Le Meur qui dit “voilà, c’est ça les blogs”, Versac qui tire sur sa pipe l’air sarcastique, Eolas qui émet une blogidiction, Vinvin une vanne, Rodrigo Sepulveda une vidéo et nous voilà revenus aux temps historiques.

Mry, dont la première réaction à cet “article” dans le Post rappelle qu’il est:

"Emery Doligé, directeur des contenus chez Ogilvy One.
08/01/2008 -
INTERNET. Emery Doligé, trente-huit ans, rejoint Ogilvy One en tant que directeur des contenus. Il est directement rattaché au président de l'agence Bruno Walther. Emery Doligé est connu en tant que blogueur influent."
http://www.strategies.fr/guides-annuaires/nominations/r95808W/emery-dolige-directeur-des-contenus-chez-ogilvy-one.html

a simplement négligé que les plus gros blogs, c’est à dire ceux qui ont le plus de visites ET les plus gros blogueurs (au sens “tenancier” de blog) se foutent ne général des marques et de la politique et tiennent des machines à pisser des pages dans le but de faire de l’audience et de gagner des sous , tout ça dans la plus grande discrétion, sans avoir besoin de la ramener sur ses états d’âmes et de proclamer son nom et ce qu’on pense.

Les blogueurs en 2010, sont ceux qui sont en phase avec le net réel, c’est à dire ce que cherchent les internautes, ce qui intéresse les gens c’est à dire des choses complètement différentes de ce dont parlent les médias ou les blogueurs historiques dont l’audience dépasse rarement les 5000 visites par jour.

Changez de nom et appelez vous les “opinioneurs” ou les “moralistes” ou le “canal historique” ou les “journaleux” et utilisez autre chose que le mot “influence” pour décrire le fait que des journalistes ou des gens de la comm (trop fainéants pour aller regarder des statistiques ou google trends) vous contactent pour vous afficher dans des magazines et des journaux où votre présence ne change rien à la chute inexorable de l’audience de tous ces “medias” où l’on ne parle que de soi pour son microcosme.

Stop au net , lisez des livres !

Plutôt que de faire la rentré du web, pensez un peu à lire avec l’opération Babelio Masse Critique qui recommence !

promettez d’écrire une critique (pas forcément positive) et vous recevez un livre parmi tous ceux proposés.

Si vous restez geek, il y a même des livres sur comment créer une appli Iphone ou des trucs du même genre ;-)

Babelio Masse critique.

Babelio masse Critique

Et Bravo à Babelio, qui est un vrai projet Internet, un truc lancé sans investisseurs ni bp à 15 ans mais sur la base d’une idée, avec une période de tests et où ensuite les fondateurs ont décidé de continuer. Un truc logique et sain.

septembre 6, 2010 dans Actualités | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack (0)

Encore du Google bombing possible avec sarkozy

Nicolas Sarkozy est encore victime de google bombing comme le montre la copie d’ écran ci-après.. Mais que fait Benjamin Lancar qui promet tant de choses contre les méchants

Que fait l’oeil sarkozyste du web Nicolas Princen ? Que fait l’auto-proclamé big master des blogs et de tout pour l’ UMP en 2007 ? Que fait la police ? Que tweete NKM ? Que fait Frédéric lefebvre le spécialiste ? Que font les experts de Miami, Las Vegas et Manhattan ?

Plus sérieusement, que fait Google ??

A moins qu’en fait, cette affaire soit une ruse pour faire plaindre sarkozy donc un truc organisé par ses supporters et donc laissé en place par Google ???? Allez savoir avec ce sacré internet qui de l’avis de certains philosophes et de Laurence Parisot est une poubelle ;-))

google bombing sarkozy

septembre 3, 2010 dans Actualités | Permalink | Commentaires (0) | TrackBack (0)

CRM gratuit

Inea Conseil, société de conseil et de formation en amélioration de la performance essaie de dresser une liste des outils gratuits de CRM  (CRM = gestion de la relation client).

Si vous connaissez des CRM gratuits, aidez-les Merci pour eux

-->  Outils gratuits de gestion de la relation client

Site web sur la mort, les obsèques et les formalités administratives

Tout le monde est client de la mort. Des tas de sites web existent sur la naissance, l'enfance, l'adolescence et le reste des étapes de la vie mais quasiment aucun site web n' existe sur la mort.

Pourtant, quand quelqu'un meurt, on a pas mal de soucis et des formalités inévitables dont il faut s'occuper.

Obsèques infos est a priori le premier site web à proposer de simplifier tout ça, d'avoir des devis obsèques ou de marbrerie.

Site-web-mort

Seth Godin se pose des questions sur les editeurs de livres et va les laisser tomber finalement

Seth Godin qui soit a de bonnes idées soit a l’ art de poser les questions qui dérangent, a décide de couper le cordon avec les éditeurs de livres:

Authors need publishers because they need a customer. Readers have been separated from authors by many levels--stores, distributors, media outlets, printers, publishers--there were lots of layers for many generations, and the editor with a checkbook made the process palatable to the writer. For ten years, I had a publisher as a client (with some fun self-published adventures along the way). Twelve bestsellers later, I've thought hard about what it means to have a traditional publisher.

Traditional book publishers use techniques perfected a hundred years ago to help authors reach unknown readers, using a stable technology (books) and an antique and expensive distribution system.

The thing is--now I know who my readers are. Adding layers or faux scarcity doesn't help me or you. As the medium changes, publishers are on the defensive.... I honestly can't think of a single traditional book publisher who has led the development of a successful marketplace/marketing innovation in the last decade. The question asked by the corporate suits always seems to be, "how is this change in the marketplace going to hurt our core business?" To be succinct: I'm not sure that I serve my audience (you) by worrying about how a new approach is going to help or hurt Barnes & Noble.

My audience does things like buy five or ten copies at a time and distribute them to friends and co-workers. They (you) forward blog posts and PDFs. They join online discussion forums. None of these things are supported by the core of the current corporate publishing model.

 

Seth Godin a publié ici, dans  The new dynamics of book publishing  ses “pensées” à propos de la dynamique future des publications de livres.

En France, les tentatives de se passer d’éditeurs sont assez souvent couronnées d’ insuccès car la centralisation et les habitudes créées par la Fnac et d’autres comme LIEUX de “culture” sont bien ancrées chez les gens.

On peut d’ailleurs se demander en cette rentrée littéraire si en fait le livre “traditionnel” avec ses x pages ne va pas rester dans les magasins et laisser la place sur le web aux mini mini livres comme les blogs ou m^me les “tweets”.

Avez-vous encore le temps de lire des livres en entiers sauf quand vous glandez sur une plage, un avion, ou un train ?

Dans le domaine du web par exemple, avez-vous le temps, l’énergie, l’envie, l’intérêt de lire en entier des livres comme Googled ou autres (voir colonne de gauche en bas la liste des “bons” livres ;-)) malgré leur intérêt ?

Si vous vous posez des questions, n’oubliez d’ailleurs pas l’opération Masse Ceritique de Babelio qui recommence: http://www.babelio.com/massecritique.php

Le management de transition vous connaissez ?

Connaissez-vous le management de transition ?

Venu des pays anglo-saxons (on ignore si c’est par la mer ou par avion ;-)) le management de transition consiste à faire travailler un manager de haut niveau, dans une entreprise, au moment où celle-ci a un problème concret souvent stratégique ou vital.

Retournement d’entreprise, fermeture de filiale, ouverture de filiale, réorganisation de circuits logistiques, redéploiement commercial, absence temporaire d’un dirigeant, etc..

Attention, le management de transition n’est ni du conseil (car les managers de transition ne se contentent pas de recommandations, ils mettent aussi eu oeuvre) ni de l’interim (voir les différences sur Comparaison management de transition, interim et consulting ).

Le manager de transition, tel Clint Eastwood à la fin de ses films, s’en va une fois sa mission terminée. Il ne reste pas dans l’entreprise.

En cette période de crise, le management de transition peut être la solution pour beaucoup d’entreprises notamment des petites (alors qu’à la base ce sont plutôt les grandes entreprises qui y ont fait appel).

Pour tout savoir sur le management de transition: le blog du management de transition !

Cracker du wep sans rien y connaitre

Wifi Robin crack Vous rêvez d’ espionner les mails de la voisine ou de télécharger un max de films sur le web de votre méchant voisin pour qu’ Hadopi le mette au pilori ?

Vous avez été sur le web, avez entendu parlé d’ AirCrack , wireshark mais avez vite abandonné parce que c’ était trop compliqué ?

Rassurez-vous, l’usine du monde a sorti Wifi Robin pour cracker du wep sans difficultés !

Wifi Robin c’est un boîtier Plug and play qui vous permet de casser une clé Wep juste en regardant les réseaux actifs, en choisissant la cible et en appuyant sur un bouton.

 

Attention car comme le dit PC Inpact: L’usage de cette carte est par définition problématique en France : la puissance de la carte est de 1W soit 10 fois la puissance autorisée dans notre contrée (100 mW), par ailleurs l’accès intentionnel au réseau d’un tiers, sécurisé, peut entrainer une condamnation au titre de loi loi Godfrain (article 323-1 du Code pénal, "le fait d'accéder ou de se maintenir, frauduleusement, dans tout ou partie d'un système de traitement automatisé de données est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende").

Le parfait petit malin pendra donc bien soin d’utiliser Wifi Robin avec un petit portable pas cher acheté en liquide, sans nom, sans document dessus et sans historique de navigation ou de mails ;-)

Démo de Wifi Robin en vidéo:

Lire la suite "Cracker du wep sans rien y connaitre"

La banque Accord n' aime pas les liens ni qu' on parle de ses produits

Le site Crédit et Banque a reçu le mail suivant du cabinet d’ avocats Dreyfus via Nathalie Dreyfus:

Lire la suite "La banque Accord n' aime pas les liens ni qu' on parle de ses produits"

septembre 1, 2010 dans Actualités | Permalink | Commentaires (0)