Sarkozy 2012 et Internet

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


La direction de l' UMP aurait tenu un séminaire le 21 juillet pour lancer la campagne Sarkozy 2012. De 17h à 22 h, les dirigeants de l' UMP ont écouté les sondeurs dont ils raffolent et un publicitaire, Christophe Lambert qui leur a présenté l'arme principale avec laquelle Sarkozy espère gagner en 2012: l' Internet.

C'est le Canard Enchaîné qui publie hier cette nouvelle en page 2.

Dans la suite de l'article sont détaillées les "idées" de celui qui est présenté comme le Tarzan du net (Christophe Lambert). Bien entendu, les mots et tags à la mode en ce moment qui suffisent à montrer qu'on est IN the INternet: réseaux sociaux, local sont utilisés avec l'objectif annnoncé de faire autant d'audience que Meetic (!?!). Tubbynote: Meetic est loin derrière AdultFriendFinder en audience ;-)))

Tout ça est bien étrange en 2009, 2 ans après les élections de 2007 et 3 ans avant celles de 2012.

Vivrait-on dans un pays où le dirigeant principal ne vit que pour et durant les élections alors même que le principe de celles-ci est de faire choisir quelqu'un qui s'occupera des problèmes de la nation et de son peuple ?

Y a-t-il eu inversion des importances entre monter les marches et travailler dans les locaux ?

A propos de l'importance des choses dans cette annonce du Canard Enchaîné, le principal n'est pas le contenu de l'article mais le MOMENT où il paraît: plein été, pleine crise, maladie de sarkozy.

L'article est-il là pour montrer que sarkozy reste quelqu'un qui pense à l'avenir ou au contraire qui ne pense qu'à lui ? L'article est-il là pour montrer que l' UMP n'est qu'une machine électorale et pas un parti de réflexion ou au contraire une organisation moderne ?

Mais surtout, et c'est là qu'on rejoint le sujet "Internet", pourquoi parler d' Internet comme d'une arme dans une élection ?

L'UMP est pourtant bien équipée en penseurs du web. Arnaud Dassier (fils du nouveau président de l' OM et ancien grand directeur de médias classiques dont TF1), Nicolas Princen (jeune fan sarkozyste qui vérifie les ondulations du web à propos de Nicolas Sarkozy et non du président de la république MAIS en étant payé par l' Etat ;-))) et bien d'autres sans compter les opportunistes de circonstances, anciens et nouveaux.

Tous ces brillants cerveaux sont-ils dans le web 0.0 ou trop occupés à se battre entre eux pour se faire remarquer ?

Comment peut-on croire qu' Internet et spécialement son côté web vont pouvoir être utilisés au profit d'un camp  alors qu' Internet, par définition n'est qu'un TUYAU , un CONTENANT et que son CONTENU n'est plus depuis longtemps imposé aux Internautes qui ont de plus en plus le choix, d'autant plus depuis que chaque jour il y a + de choses publiées que de capacités de lecture ?

Ségolène Royal et ses désirs d'avenir l'ont cru en 2007.

Certains à l' UMP ont aussi voulu le croire au point d'embrigader Loic Le Meur comme "responsable des conversations sur le web" ou un truc du genre (c'est l'art des partis politiques que de nommer tout le monde avec des titres encore plus ronflants que les 45217 vice-présidents que chaque banque possède ;-)))

Le résultat en avait été à l'époque l'exact inverse de ce qui était voulu:

- les plate-formes, supports, blogs mis en avant étaient devenus symboliques des anti-sarkozy (blog de Le Meur en tête -sans compter l'excellent loiquejemeur.blogspot.com  )

- les sites UMP ou à la gloire du chef suprême qui étaient restés en vie étaient uniquement des plaquettes sans interactivité ni "discussion" (le truc à la mode de l'époque)

Nous sommes en France où les gens adorent critiquer et sont très lents et lourds pour proposer et être constructifs. Jean-François Copé (qui bien avant 2007 avait été un des premiers membres de la majorité d'alors à avoir un blog ) vient encore de l'expérimenter avec son site sur la dépense publique. JF Copé propose aux gens de faire remonter aux députés leurs propositions pour réduire la dépense publique.

Les idées les plus récentes, depuis un paquet de temps ;-)) ? :

  1. Imposer toutes les idées figurant sur ce site par Passer à l'action
  2. Empêcher les collectivités de dépenser pour les loisirs par AdLib
  3. Rendre des terrains agricoles constructibles par Facirus
  4. Utiliser davantage la tomographie par EG
  5. Revoir le mode de discussion de la loi de finances par blanquet

Les idées les mieux notées ?

Bref, vraiment de quoi se poser des questions sur le niveau des contributeurs ....si bien sûr cette initiative est autre chose que de la simple communication sur le mode "regardez je vous demande votre avis".

Au niveau des statistiques du site, celui-ci annonce + de 20000 visites depuis le lancement ..... Pas terrible du tout vu le sujet, vue l'aide médiatique et vue l'audience potentielle de JF Copé ..

A noter que le blog http://www.etats-generaux-de-la-depense-publique.com/  répondant à Copé, de l'association Contribuables Associés, fait aussi bien (et on en sait quelque chose ;-)))

Les marques, les plus grandes sociétés de commerce passent leur temps à essayer de domestiquer les internautes et n'ont jamais pu de manière rentable les manipuler en masse pour adhérer à du contenu.

En 2007 finalement, la meilleure stratégie sur le web avait été celle de sarkozy: avoir un site et une présence assez ringarde au premier abord, sans interactivité. D'une part cela a permis de présenter les anti-sarko comme uniquement des gens qui critiquent et d'autre part cela convenait parfaitement à la base électorale de sarkozy, celle qui a voté aux 2/3 pour lui: les + de 65 ans.

Si l'UMP prend le risque de vouloir imiter Obama (élu lui plutôt par les jeunes) et les trucs comme Change.org en France où l'antisarkozysme est très virulent, alors il faudra le faire suffisamment à l'avance pour pouvoir , au bon moment:

1) apparaître comme des victimes de ces méchants excités qui sont contre tout

2) montrer que ces anti ne proposent rien en opposition aux propositions faites mais dont personne ne regardera le fond puisque leur importance sera seulement d'exister..

et ainsi attirer la bonne populace qui assiste au combat sans se mouiller mais qui prend toujours le parti du petit qui se fait malmener.

C'est peut-être dans cette optique que dès l'été 2009, les penseurs UMP font annoncer qu'ils vont utiliser Internet afin de pouvoir jouer aux victimes début 2012 :-)

A moins que tout ceci ne soit qu'un moyen pour quelques publicitaires de plumer une organisation qui a encore des sous en période de crise ;-)))

Commentaires sur: Sarkozy 2012 et Internet

Poster un commentaire sur: Sarkozy 2012 et Internet







« Faire des bannières gratuitement | Accueil | Ergonomie de site web à la mode 2.0 »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous