Qui finance les infos du web ?

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Le facétieux Window on the Media a créé une petite appli qui permet de savoir, sur un sujet, qui finance les articles parus à ce sujet dans Google News.

2 petites remarques:

1) Quelle durée “historique” est prise ? Les financiers peuvent changer au cours du temps et savoir qui finance les infos sur l’ UMP en ce moment est moins important que de savoir qui les finance AVANT une élection. Qui sur 10 jours n’est pas la même chose que QUI sur 100 jours. Si on se contente de l’existant visuel en page 1 de Google News, alors on aura sur certains sujets 100 jours et sur d’autres 3 heures..

2) Si les gouvernements et les grosses sociétés apparaissent si souvent, c’est AUSSI parce qu’il n y a pas beaucoup de sources d’infos au total. Les hurleurs à la pluralité pourraient parfois s’arrêter et regarder ce qui existe. Pas grand chose de non financé par l’état et ce n’est pas seulement la faute de l’état. Quels sont les “jounalistes” voulant être indépendants qui s’en donnent les moyens, par exemple en commençant par s’équiper de manière économique. Ce qui est marrant quand on voit des reportages sur les sites d’actus indépendants, c’est qu’ils ont tous des ordinateurs dernier cri et notamment des Mac qui coûtent toujours plus cher que des PC à 400 ou 500 euros largement suffisants... Sans parler des écrans…

C’est qui qui paye pour mes infos: http://windowonthemedia.com/2009/06/cest-qui-qui-paye-pour-mes-infos

Voir aussi  I smell a government rat in my news

Commentaires sur: Qui finance les infos du web ?

Poster un commentaire sur: Qui finance les infos du web ?







« Baisse des effectifs chez MySpace: flop du Web 2 ou encore plus de sous pour Google ? | Accueil | Editeur en ligne et censeur de commentaires »



Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous