Baisse des effectifs chez MySpace: flop du Web 2 ou encore plus de sous pour Google ?

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


MySpace a annoncé des réductions d’effectifs ! Ca craint donc dans le Web 2.0 puisque la seule société labellisée Web 2.0 profitable subit elle aussi la crise ! Ouille !

Le Monde annonce même la fin de la bulle Web 2.0 ! Les réseaux sociaux, la constitution et le renforcement de bandes grâce à la bande passante, la publication de tout (non, on n’ajoute pas “et de n’importe quoi” car c’est trop facile ), la mise en avant des liens plutôt que des choses, ne seraient pas l’eldorado annoncé ??

Comme l’écrit le Monde, les revenus de MySpace viennent principalement d’un contrat publicitaire avec Google et ce contrat arrive à échéance bientôt. Google dit qu’il ne le renouvellera pas si les prix ne baissent pas.

On se croirait dans le foot français avec le contrat entre la Ligue et Canal+

Le Monde en tire rapidement la conclusion (le Sida mental qui consiste à démontrer à partir d’un exemple se développe de plus en plus, c’est aussi ça les réseaux sociaux ) que tout est verlor (comme le disait Clément Janequin, grand reporter et analyste à Marignan ).

Pour qu’il y ait bulle, il faut quand même qu’il y ait eu eau et savon. Le Web 2.0 a ceci de particulier qu’il n y a ni eau ni savon. Le Web 2 c’est encore Frédéric Lefebvre qui en donne la meilleure définition !

Personne n’a été capable de cadrer et définir avec une vraie définition ce qu’est ce faux paradigme de Web 2.0, concept vaseux qui ne fait que renommer des choses existantes depuis le début de la démocratisation du web.

  • Pages perso —> blogs
  • egroups comme feu egroup ou yahoogroup —> réseaux sociaux
  • système de chat comme ICQ ou de forum ou de newsgroups —> réseaux sociaux ou MSN

Bien sûr, les nouvelles versions de ces voitures du web ont été mieux et beaucoup plus utilisées que les anciennes MAIS PRINCIPALEMENT CAR LES GENS ONT EU ACCES A DU NET HAUT DEBIT à la différence d’il y a 10 ans !

Les mêmes projets qui ont capoté en 2000 ont marché ensuite car il y avait enfin des utilisateurs capables d’utiliser les fonctionnalités qui ramaient à l’époque du 56K. regardez les flops de l’an 2000 et vous serez surpris du nombre de projets actuels “super cools” qui en sont des copies.

Du côté des adultes et des gros sous, les buts sont toujours d’acheter un truc qu’on pense refiler au voisin plus cher (et on a exactement les mêmes choses qui se passent depuis l’affaire des tulipes au 17ème siècle: “En 1636, un seul bulbe valait un carrosse, deux chevaux et tout leur harnachement “ .. En 2000 et quelques, un seul site sans revenus peut valoir plus qu’une boulangerie qui elle a des clients (et des gâteaux )) ou d’arriver à prendre une place de leader impossible à bouger.

Quand la crise de la vraie économie arrive, les adultes (les financiers) ont des pertes à payer dans leurs affaires principales. Ils se débarassent donc des danseuses et des musiciens.Comme c’est à la fin du bal qu’on paie ceux-ci, hé bien ceux-ci se retrouvent le bec dans l’eau mais pas celle de la bulle que les journalistes veulent voir, plutôt celle que tout le monde a sous les pieds (rassurez-vous, les financiers ont souvent des bottes ou un masque avec tuba).

Pendant ce temps, les leaders sont encore plus tranquilles. La crise est bonne pour les leaders.

Ainsi en ce moment Google se renforce et peut aller négocier les prix avec ses “franchisés” comme MySpace. Microsoft a moins d’ennemis car moins de concurrents et peut enfin se consacrer à aller sur d’autres marchés, comme celui de la recherche et pub et de Google. Youtube se prélasse et développe des fonctionnalités alors que Dailymotion ne gagne toujours rien et enrichit surtout les chasseurs de têtes qui lui trouvent un patron tous les 6 mois. Ne parlons même pas des autres plate-formes de vidéos qui n’ont comme utilité que d’héberger des vidéos interdites ailleurs (on en revient au foot  Canal+ arrive à faire la loi en France mais pas au Portugal sur videos.sapo.pt  )

Les intermédiaires et les seconds rôles disparaissent. Les leaders très malins, comme Jules César attaquant à l’heure du thé dans Astérix, accélèrent encore plus (suppression des marges pour les agences de pub sur Adwords, sortie de Ad Planner, sortie de Bing, sortie de Windows 7) et au final, la fameuse explosion de bulle que voient certains pourrait bien être une énorme bulle sonnante et trébuchante pour les leaders.

Dans le e-commerce par exemple, regardons ce qui va se passer pour les petits et gros sites spécialisés sur un secteur . On parie que les gros vont faire encore plus d’affaires et que quelques récentes business story lancées à grands coups de comm et d’explications marketo-stratégiques vont faire psssccchhhiiiitttt ?

Si par hasard vous avez fait un investissement dans le web 2, n’oubliez pas non plus que la crise chauffe aussi les fesses de certains riches qui peuvent avoir intérêt à perdre 30 ou 50% d’in investissement -et donc en récupérer 50 ou 70%- plutôt que 100% et la liberté de bouger dans leurs pays. Vous pouvez donc encore refiler le bébé et l’eau des bulles de son bain 

Si vous voulez lancer un projet web, n’oubliez pas que de toutes façons, tout se voit par un NAVIGATEUR et que donc TOUT est PAGE WEB.

Commentaires sur: Baisse des effectifs chez MySpace: flop du Web 2 ou encore plus de sous pour Google ?

Poster un commentaire sur: Baisse des effectifs chez MySpace: flop du Web 2 ou encore plus de sous pour Google ?







« Iphone et pollution | Accueil | Qui finance les infos du web ? »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous