Influence des blogueurs: l' exemple Hal Turner et la bourse

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Alors que la crise financière semble repartie pour une deuxième vague encore plus dévastatrice que la première, les rumeurs et leurs jeux déclenchent aussi des tempêtes d’autant plus que la mode est d’affirmer depuis quelques années, que l’économie EST essentielle psychologique (ce qui excuse au passage les piètres calculs des “méthologies mathématiques” financières résumées la plupart du temps à “100% des gagnants ont tenté leur chance”).

Comme les médias classiques comptent de moins en moins et se dirigent vers une route nostalgique bientôt classée historiquement comme les pavés de Paris Roubaix, l’ Internet (et notamment le seul, l’unique média GOOGLE) joue un rôle majeur dans toute cette orchestration.

(Au passage et en relation avec ceci, nous conseillons de lire durant les longs week-end de mai le dernier livre d’Antoine Bello, toujours “aussi pas très bien écrit” mais extrêmement intéressant quand à ses idées: Les éclaireurs )

Le blogueur Hal Turner a semble-t-il joué dernièrement un rôle qui pourrait devenir un cas d’école beaucoup plus intéressant (si l’histoire est réelle) que les exemples survendus d’influence bloguesque.

Le contexte de l’histoire est que le 4 mai, le Trésor américain donnera le résultat de “stress tests” auxquels sont soumises 19 banques américaines.

Le but de ces “stress tests” est de vérifier la solidité financière de ces banques depuis l’injection de 700 milliards de dollars de fonds publics.

Alors qu’il y a quelques jours, les marchés auguraient de bons résultats et se préparaient à rebondir, quelques critiques sont venues doucher l’optimisme ambiant.

Tout d’abord, les récents résultats publiés sont certes encourageants mais dépendent en grande partie d’activités qu’on veut encadrer et réduire .. comme le trading.

Par ailleurs, les changements de métriques font que toute comparaison avec les chiffres d’avant est faussée.

C’est à ce moment là qu’est intervenu Hal Turner, un blogueur assez sulfureux (mais peut-on ne pas l’être si on veut de l’audience ?? ).

Hal Turner a annoncé que 16 des 19 banques sous surveillance sont insolvables.

Cette info qu’il a été visiblement le premier à lancer a foutu le feu au marché et même provoqué une mise au point du Trésor alors que la SEC demandait des explications au blogueur !

Que l’info donnée par Hal Turner soit vraie ou fausse n’a finalement que peu d’importance. L’important dans cette histoire est qu’un simple blogueur, sans relais d’opinions forts et établis ( comme il était nécessaire au siècle dernier) a pu, grâce aux relais “numériques” comme Google publier une info qui a trouvé son public, c’est à dire des gens aptes et prêts à croire ce qu’il racontait.

La “morale finale” de cette histoire est que puisque l’internaute CHOISIT ce qu’il lit ou voit, peu importe que la chose soit vraie ou fausse.

L’important est qu’au moment où l’internaute voit l’information, celle-ci corresponde à ce qu’il est prêt à croire ou à prendre comme “stimuli” (que ce soit un stimuli inltellectuel, joueur, sexuel, ou agissant sur la peur).

Donnez à manger aux internautes quand ils ont faim ce qu’ils veulent manger et vous aurez de l’audience.

Si vouis cherchez à les éduquer, bonne chance !

Commentaires sur: Influence des blogueurs: l' exemple Hal Turner et la bourse

Poster un commentaire sur: Influence des blogueurs: l' exemple Hal Turner et la bourse







« Censure du net en Allemagne | Accueil | Blogs et publi-redactionnels »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous