Le gouvernement a-t-il peur d' Internet ?

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


  • Quelques mois après que l’ Elysée ait engagé un surveillant général du net, Nicolas Princen,
  • quelque semaines après la fameuse phrase de Xavier Bertrand sur le e-commerce (“Je pense qu’il vaut mieux que les français soient le dimanche dans les magasins où il y a des employés plutôt que de passer leur dimanche à acheter sur Internet… Je n’ai rien contre Internet, c’est aujourd’hui une nouvelle forme de commerce, qui à mon avis pose plus de risques en terme de concurrence pour les petites enseignes que le travail du dimanche“ )
  • quelques temps après les poussées de taxation des micro revenus du net
  • et dans une atmosphère générale de pré-censure comme l’a montré l’affaire O Martinez, voici un nouveau fait pour le moins inquiétant :

Le ministère de l’autre Xavier du gouvernement, Xavier Darcos, a lancé un appel d’offres pour pister sur Internet tout ce qui pourrait constituer un "risque opinion". Objectif : détecter les "lanceurs d'alerte", anticiper les effets de "contagion", et limiter les crises "dans lesquelles les ministères se trouveraient impliqués".
Dans le but d'anticiper et évaluer les risques de contagion et de crise", le prestataire devra aussi utiliser toutes les informations "qui préfigurent un débat, un «risque opinion» potentiel, une crise ou tout temps fort à venir dans lesquels les ministères se trouveraient impliqués". Avec un égard particulier pour les "vidéos, pétitions en ligne, appels à démission, [qui] doivent être suivis avec une attention particulière et signalées en temps réel
"...

220000 euros pour ça .. mais surtout quelle volonté et quelle compréhension du fonctionnement de l’ Internet (Interconnected Networks) derrière tout ceci ? Les découpeurs électoraux et énarques vont-ils découvrir en 2012 seulement qu’il n y a  pas de frontières sur le net après avoir voulu surveiller puis peut-être bientôt ériger une muraille infranchissable comme les chinois ?

On sentait jusqu’à présent que les réelles différences entre hommes politiques étaient entre ceux qui ont vraiment travaillé et ceux qui pantouflent depuis leur entrée dans la vie “active” mais voici vraiment une nouvelle fracture entre eux, la fracture numérique, qu’au moins Jacques Chirac n’essayait pas de soigner en ramenant le monde à l’ère de l’ ORTF

Ceci dit, c’est vrai que le net est dangereux quand on pense forcer les gens à passer par des points de passage obligés et contrôlés ..

Visiblement, le pouvoir en place n’a pas eu et n’a pas de très bons conseillers sur la façon de procéder à moins que ceux-ci veuillent doper l’opposition ou en créer une

Commentaires sur: Le gouvernement a-t-il peur d' Internet ?

Poster un commentaire sur: Le gouvernement a-t-il peur d' Internet ?







« Augmenter son audience web et son référencement naturel 4 | Accueil | Wikio et les blogs commerciaux 2 »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous