Condamnation de Fuzz : et ?

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Fuzz a été donc été condamné pour un flux RSS publié donc sur Fuzz mais non généré par "lui" (voir "Press citron en jus.. tice").
Dans un bel ensemble pleureur, oui ! pleureur !, les ouioui et scouts du web déplorent la nouvelle, se moquent de l'incompréhension  des autorités et constatent que la nouvelle publiée par l'intermédiaire de fuzz est aussi sur beaucoup d'autres supports qui eux n'ont rien.
Plutôt que de bêler avec les moutons et de finir à l'abattoir même après Pâques, il vaudrait mieux réfléchir un peu et de tirer des conclusions concrètes et pratiques de ce qui vient de se passer.
Tout d'abord, la compréhension des faits n'est pas la même visiblement pour toutes les parties. Le juge, les avocats, le plaignant (ça serait cool que quelqu'un explique quand même qui est cet Olivier Gonzales exactement :-)), Fuzz ont des interprétations différentes de ce qu'est un flux RSS. Qui a raison et qui a tort n'a pas vraiment d'intérêt car on peut avoir raison et perdre ou avoir tort et gagner. Il semble plus intéressant d'essayer de voir comment faire pour que tout le monde ait à l'avenir la même interprétation de ce qu'est un flux RSS et de ce que cela implique.
Pour cela, rien de tel que de revenir à la base. RSS n'est que du XML light, donc un protocole, un standard. Le courant électrique est aussi standardisé. On peut considérer que Fuzz est une sorte de prise qui permet à celui qui le veut (après tout fuzz ne simpose pas) de prendre le courant. Quand il y a électrocution, détruit-on la prise ? Bien évidemment non.. mais les premiers effets des machines électriques ont eu pourtant leur équivalent de l'affaire "fuzz" :-))
Ce qui est plus surprenant est que Fuzz ne se soit pas en quelque sorte retourné vers wikio and co, et même vers google ? Que se passerait-il si Fuzz se contentait de reprendre les actus "google" ou le résultat des recherches google ? Accuserait-on encore Fuzz ou s'en prendrait-on à google ?
Autre point: si Fuzz avait été hébergé à l'étranger, que se serait-il passé ? A priori rien puisque par exemple dans le domaine du hacking, de la musique ou des paris, les gros qui veulent faire condamner tout opposant à leur gras ne sont jamais arrivés à rien ..
Quel avenir pour fuzz ? Soit se coucher soit triomphalement redémarrer fuzz avec une page spéciale olivier sanchez, en hébergeant tout ça en Colombie, en Equateur ou en Biélorussie :-))
Dernière curiosité: parlera-t-on encore de ceci dans une semaine avec un vrai débat et des changements (y compris une vraie prise de conscience par tous que le net n'a pas de frontières) ou sera-ce complètement oublié ?

Commentaires sur: Condamnation de Fuzz : et ?

C'est vrai qu'avant de tirer des conclusions il faudrait déjà savoir de quoi on parle : aucun rapport entre fuzz.fr et un flux RSS ^^

signé : oui-oui :D

Rédigé par : bruno bichet | 28 mar 2008 20:12:21

Poster un commentaire sur: Condamnation de Fuzz : et ?







« Création d' une start-up: alittlemarket.com 1 | Accueil | Université Européenne de l'accueil de population »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous