Videos amateurs: la fin précoce de l'eldorado annoncé ?

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Business Week publie un article prédisant la fin de l’eldorado rgo-financier des videos amateurs avant même son envol. Actuellement on a sur le web quasiment que des videos amateurs (en nombre) et de plus en plus de services qui veulent essayer de se trouver une niche à l’ombre de Youtube (qui continue la course en tête en intégrant de plus en plus de services parfois inconnus des utilisateurs français  comme par exemple l’upload de videos réalisées par webcam) en proposant des videos amateurs avec toujours le même discours autour de la “valeur”, de la “pépite” que chacun de nous peut faire maintenant qu’il peut être diffusé sans devoir passer par l’entonnoir géant.

L’idée de “Web Video: Move Over, Amateurs” est que l’arrivée des pros de la video et notamment des medias “classiques” va peu à peu faire disparaître de fait le video-gag géant des sites de video actuellement: "People would rather watch content that has production value than watch their neighbors in the garage,"

Par leur qualité, leurs relations avec le reste des medias (émissions de télé, shows, etc..) ces “pros” proposent des videos nettement plus intéressantes que le contenu amateur. (“intéressantes” pouvant dire aussi que ça intéresse + les gens à la base ;-))

Au niveau des sous, il est évident que les marques préfèrent continuer à travailler avec leurs interlocuteurs classiques et que le contenu amateur leur sert + d’aiguillon ou à faire du buzz (comme la fameuse video de l’ado anglais remarquée par Apple pour en faire un clip.. parce qu’entre nous.. quelle était la valeur de cette video ? à part montrer l’image d’Apple s’intéressant à un videaste lambda ..)

BW cite bebo qui le 13 novembre a ouvert son site aux productions des grosses sociétés ("As more and more interesting content from major media brands becomes available, [online viewers] are going to share that more and more because those are the brands they identify with,")

Autre exemple, ManiaTV qui a lui fermé son site aux contenus amateurs.

Visiblement c’est l’examen des statistiques de fréquentation et de téléchargement qui donnent cette direction et finalement tout ceci semble la meilleure démonstration que le web, la télé, la radio, les journaux, tels qu’on les connait ne sont que des CANAUX différents d’un contenu qui obéit toujours aux mêmes règles. Un exemple ? Prenez un enfant de 3 ans et vérifiez si pour lui, télé, ordinateur et autres moyens de diffuser de l’image et du son ne sont pas QUE des déclinaisons d’une MEME chose.. alors que pur les plus vieux, les appareils et fonctions sont séparées et c’est LEUR fusion qui pose problème et provoque ces abondantes rélfexions qui ne servent à rien en fin de compte

Les romantiques de la valeur du contenu amateur pourront toujours se consoler en restant sur video gag et le courrier des lecteurs

 

 

 

Commentaires sur: Videos amateurs: la fin précoce de l'eldorado annoncé ?

humm le problème c'est que produire du contenu cela s'apprend pas à l'école. A l'école on apprend à écrire en Francais, en Espagnol, en Allemand, en Anglais... Mais on apprend pas à parler et à monter un contenu audiovisuel.

Donc forcément les gens font du bon contenu de blog (encore que...) mais pour l'audio et la video c'est plus dur.

Ca veut pas dire que l'avenir de la video est uniquement professionnel. Ca veut dire qu'il manque un service. Non? c'est pas une question de romantisme, c'est une question de pragmatisme.

Suffit de regarder le parcours de Gaspanik pour comprendre les problèmes.

Rédigé par : Joseph | 22 nov 2007 11:56:56

Poster un commentaire sur: Videos amateurs: la fin précoce de l'eldorado annoncé ?







« Valeur, prix et coût | Accueil | Youtube down: toujours aucune information sur la raison »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous