Blackberry causerait des problèmes dans les ministères

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Les blackberry (ou bb) ont quelques problèmes.. oui je sais, ce n’est pas nouveau, surtout pour ceux qui veulent envoyer des images par mail avec un blackberry pearl SFR mais là il s’agit d’un tout autre problème: un problème de SECURITé !!

Dans le Monde d’hier, un article intitulé “La complainte du Blackberry dans les ministeres” explique le problème de l’utilisation des blackberry dans les administrations, problème causé par le fait que les serveurs de RIM (la société éditrice du blackberry) seraient sous surveillance de la NSA

Le Blackberry pose, selon Alain Juillet, haut responsable de l'intelligence économique auprès du gouvernement français, "un problème de sécurisation des données". Cet outil de communication est fabriqué par la société canadienne Research in Motion (RIM), et l'ensemble des données transite par deux serveurs situés aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. En clair, la France, qui a été le premier pays à s'inquiéter d'éventuels détournements, craint que le réseau d'interceptions de communications de la National Security Agency (NSA) américaine ne puisse espionner l'action du gouvernement.

"Ils ont essayé de nous proposer autre chose pour remplacer nos Blackberry, mais cela ne fonctionne pas et certaines personnes utilisent en cachette leur Blackberry", constate un membre du cabinet du premier ministre. La direction centrale des systèmes de sécurité et d'information, attachée au SGDN, planche sur des outils alternatifs, mais la tâche est rude. "Non seulement, l'administration est un puits de paperasse sans fond, mais en plus nous ne fonctionnons pas dans le même espace-temps que nos interlocuteurs", s'impatiente un directeur adjoint de cabinet.”

Il est évident qu’à partir du moment où un blackberry (ou simplement l’OS blackberry utilisable sur d’autres appareils ou autres) peut agir en terminal portatif donc échanger avec un serveur mail une paire login/pass et en retirer des infos, cela ouvre un trou béant pour d’autres systèmes, d’autant plus béants que ceux-ci auraient aussi en prime le login/pass.

Bizaremment, le problème est mal posé par “le monde” car il faut distinguer 2 utilisations différentes du blackberry.

La première consiste à connecter le blackberry sur un serveur d’entreprise et donc à le connecter sur un intranet avec une méthode différente de la seconde utilisation qui elle consiste à utiliser le blackberry pour recevoir et consulter ses mails d’une adresse “grand public” ou tout au moins ouverte à la consultation extérieure, ne serait-ce que sur le web par des webmails standards et pas forcément ceux du service en question comme  sur http://www.arobase.org/pop/index.htm

Dans la première utilisation, il faut que le serveur distant accepte l’”attaque” par autrui (le terminal) et dans ce cas, la sécurité n’est pas SEULEMENT le problème de blackberry mais un problème général (puisque même par telnet ou http on pourra accéder au serveur et qu’un sniffeur placé sur le réseau aura toutes les données nécessaires).

La meilleure solution ? avoir des emails le plus commun possible sans qu’ils soient reliés dans les en têtes à son vrai nom, comme dans “la lettre volée” d’Edgar Poe.. et en changer souvent..

ou alors, que le gouvernement fasse comme en Russie ou les blackberry sont interdits (ce qui fait que les maniaques ou les nouveaux russes geeks prennent des lignes ukrainiennes (l’ukraine accepte les bb) ou européennes

Quand à la phrase du monde oui de Mr Juillet “"avant toute grande négociation entre des banques d'affaires américaines et des entreprises, chacun sort son Blackberry et en extrait la pile pour montrer que tout se déroule dans un climat serein". c’est une tarte à la crème.. Chaque utilisateur sait que le problème principal des blackberry est l’addiction qu’ils causent et le fait que ses utilisateurs passent leur temps à checker leurs mails..

Tiens, pendant qu’on y est, un petit truc pour les utilisateurs de blackberry (qui ne le sauraient pas): si vous avez des correspondants qui ont aussi un blackberry, vous pouvez non pas leur envoyer un mail, un sms ou un chat mais aussi un PIN (en indiquant dans le champ “A” leur numéro PIN -pas le code PIn hein !!!– ); sachez que dans le cas de messages PIN les flux ne sont pas comptés dans le flux que vous payez auprès de votre opérateur: ce sera un échange GRATUIT …


Libération en reparle Le Blackberry interdit à l'Elysée, à Matignon et dans les ministères

Commentaires sur: Blackberry causerait des problèmes dans les ministères

Poster un commentaire sur: Blackberry causerait des problèmes dans les ministères







« Youtube sur telephone mobile | Accueil | Wordpress multi users nouveautes »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous