Statistiques, pages vues et revenus publicite

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Certains commencent ouvertement à dénoncer la “tyrannie” des “pages vues” et “visiteurs uniques” qui règnent en quasi monopoles sur la valorisation publicitaire des sites. (voir http://publishing2.com/2007/03/17/why-online-advertising-economics-are-so-messed-up/  et http://scobleizer.com/2007/05/13/we-need-better-statistics/  et http://publishing2.com/2007/05/13/how-to-make-10-billion-in-ad-revenue-without-measuring-unique-vistors-or-page-views/ )

Il est vrai que si l’on réfléchit, le nombre de pages vues (ou de visiteurs uniques) n’est pas une cause DIRECTE du revenu publicitaire.. car le coût, le prix, la valeur d’une publicité n’est pas unique (—> CPM).

Pourtant, le nombre de pages vues (ou visiteurs uniques) reste LA donnée principale considérée pour les raisons suivantes.

Tout d’abord, le nombre de pages vues (ou visiteurs uniques) est la duplication sur le net de l’audience mesurée dans le monde réel pour les radios et les télévisions.

Ensuite, c’est un indicateur plus facile à mesurer que d’autres indicateurs (malgré toutes les annonces, on attend toujours qqch de crédible sur le clic pour action..). Il suffit d’un script de statistiques et un compteur s’incrémente quelque part avec de jolis camemberts ou autres graphes à la clé.

En relation avec le point précédent, le nombre de pages vues a comme avantage d’être plus facile à “améliorer” que d’autres facteurs comme l’ergonomie du site, l’emplacement des publicités, leur nombre, etc.. Intuitivement, tout “éditeur” (publisher) sait (car il est aussi internaute VISITEUR) que l’emplacement des bannières, leur taille, leurs couleurs, leur texte, leur position  comptent et que donc il est possible d’augmenter les clics INTERESSANTS en travaillant sur ces éléments.. mais comment faire ? Tout ceci dépend AUSSI du type de site, de “business”, de l’époque de l’année, du contexte, de la population visée.. et ce n’est donc pas quelque chose qui peut être optimisé par des recettes.. (pourtant, de simples tests avec Google Adwords ou Adsense montrent que le cpm varie BEAUCOUP quand on joue avec tous ces facteurs….).

Enfin, la cause principale du règne du nombre de pages vues est simplement qu’il fait vivre toute une économie installée en cercle vicieux:

  • les régies publicitaires vendent des espaces sur la base de cet indicateur (nb de pages vues) -comment faire si les caractéristiques précédentes étaient prises en compte ?–
  • les annonceurs paient sur la base de cet indicateur (certes, ils prennent en compte le CPM mais le simple fait qu’ils commencent à travailler qu’à partir d’un seuil de pages vues montre bien le “socle” du raisonnement)
  • les sites (surtout ceux dont le business est basé sur la publicité) utilisent cet indicateur pour vendre leurs espaces mais aussi pour se valoriser et justifier leurs coûts car l’augmentation du nombre de pages vues nécessite d’assez gros moyens, si l’on agit de manière classique (ce qui rassure les investisseurs en général) et notamment quand le site monte en puissance (il y a même des sites qui au nom de l’augmentation du nombre de pages vues et de visiteurs uniques dépensent + que cela ne leur rapporte (parfois avec des choses aussi simples que le Google Adwords) en imaginant que l’avenir sera plus équilibré…)

—> les actions des 3 acteurs se renforçant mutuellement

“Très bien !” direz-vous mais que faire ?

Rassurez-vous, la réponse est simple: RIEN.

En effet, tant que le web sera constitué de sites dont le but est d’être un passage obligé, le nombre de pages vues restera l’indicateur central malgré ses faiblesses.

En revanche, si le web explose en des millions et même milliards de PAGES (on ne parlerait plus de sites ni même de blogs bien que ceux-ci puissent être considérés comme une évolution vers des choses plus petites et plus nombreuses), alors les autres critères domineront (avec comme principale difficulté qu’aucun revenu “sérieux” ne sera possible).. Utopie ? Tant que 80% des pages vues ne sont pas issues de la recherche Google, oui

Commentaires sur: Statistiques, pages vues et revenus publicite

Poster un commentaire sur: Statistiques, pages vues et revenus publicite







« Les blogrolls sont la première source « de confiance » pour l’identification d’autres blogs | Accueil | Bibliographie facile »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous