Référencement naturel

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous

Référencement naturel


Google et les positions extrêmes

Google révèle plein de surprises en ces temps de guérilla du web, à l’occasion des élections présidentielles.

En écoutant sur France Culture, “Comment travailler avec le FN ?” et quelques remarques des gens de l’émission sur les blogs d’extrême droite sur Internet, on s’aperçoit une fois de plus que les “epxerts” parlent de ce qu’ils sont allés ou vont chercher sans jamais regarder ce qui est visible ou bien référencé via Google.

L’idée vient alors d’aller taper sur Google: “jeter les arabes dehors” pour voir ce qui sort..

Lire la suite "Google et les positions extrêmes"

Comment utiliser Google + pour le business ?

Google + a fait une entrée remarquée dans le monde des “réseaux sociaux”.

Grosse progression avec déjà début 2012 90 millions d’utilisateurs (Linkedin en aurait 135), une organisation par cercles qui peut être bizarre mais dont il ne serait pas étonnant de trouver l’inspiration dans tout ce qui est mind mapping et convergence de l’organisation du “numérique” avec l’organisation “naturelle” du cerveau (que le grand écart de l’organisation à la windows empêche d’aller aussi vite qu’il le pourrait dans l’utilisation de l’informatique) et un lancement en Novembre dernier des pages “business” de Google + . Avec ça, un gros bruit sur le bonus qu’auraient les pages Google + sur le référencement ..

Comment donc utiliser ces pages business Google + pour votre business ?

Lire la suite "Comment utiliser Google + pour le business ?"

Backlinks ou pas ?

Très bon article à propos des backlinks en 2012 sur Arobasenet.com.

On se permet d’y ajouter 3 choses.

Lire la suite "Backlinks ou pas ?"

Google: check list d'un bon référencement

Panda 1, Panda 2 et tous les autres changements de l’algorithme de Google, ça fait un paquet de trucs à surveiller ou pour lesquels il faut changer son fusil d’épaule.

Voici donc une petite check list non exhaustive de ce qu’il faut surveiller sur un site pour être bien référencé sur Google en 2012 .. du moins au début 2012 .. (via http://insidesearch.blogspot.com/2012/01/30-search-quality-highlights-with.html )

Lire la suite "Google: check list d'un bon référencement"

Top du référencement naturel pour les politiques et l' élection présidentielle

6 mois avant l'élection présidentielle, les équipes de campagne des candidats déclarés semblent avoir quelques idées, tactiques et stratégies à propos de leur "présence" web.

Parfois il s'agit juste d'occuper le terrain en faisant relayer la "bonne" parole via des sympathisants ou des gens payés pour ça (certaines agences de rp vont s'en mettre plein les poches).

Dans quelques cas (devinez lesquels .. indice ici ;-))  il s'agit aussi de mener une sorte de guérilla défensive (enterrer ou détourner certaines vérités gênantes -exemples à suivre: sarkozy et l'augmentation de la dette publique française depuis 2002 ou Bilan de Sarkozy dans le domaine de la criminalité - ) ou offensive (mettre en avant certaines images ou illogismes des adversaires).

Très souvent pour ces politiques et leurs conseillers, il s' agit de regarder ce qui se passe, ce qui est sur le web.

Mais là, il y a de vraies différences entre ceux qui se regardent eux-mêmes, ceux qui regardent la présence des sujets qui intéressent les français, ceux qui regardent les sujets qui les intéressent eux-mêmes et ceux qui ne regardent que ce que disent certains supports pré-sélectionnés comme dans la vie réelle, sans qu'on sache vraiment leur "importance" en terme d'audience.

Au milieu de ce problème plus complexe qu'on ne le dit en général mais moins qu''il n'y paraît, les "agences" de comm, de rp, de conseil, de web et de potions magiques essaient de vendre leurs soupes, leurs outils et leurs veilles avec comme huile d'olive l' "influence" et comme sel "les réseaux sociaux", 2 notions que plus personne ne peut clairement définir tant elles sont utilisées n'importe comment, n' importe où et comme ça arrange les cuisiniers qui s'en servent.

Nous nous sommes donc dits chez Tubbydev qu'il serait marrant de voir effectivement et concrètement quels étaient les supports les mieux référencés naturellement à propos des actuels candidats à l' élection présidentielle.

Lire la suite "Top du référencement naturel pour les politiques et l' élection présidentielle"

Points clés du SEO en une page

SeoLe SEO ("référencement naturel" pour les puristes français) semble parfois une vraie jungle et un truc très compliqué.

En fait le SEO est assez simple à comprendre et ne vaut surtout pas la peine qu'on se perde trop dedans. Mieux vaut dépenser son temps pour trouver les "bons" sujets.

Le SEO se résume à la check-list de points clés qui suit. Imprimez-là et mettez la près de vous et tout ira bien ;-)

Points clés du SEO:

(les chiffres entre parenthèses sont une idée de l'importance du factuer considéré dans la "note" globale SEO)

Lire la suite "Points clés du SEO en une page"

SEO ou Spam ?

La frontière entre ultra SEO et spam est parfois mince, surtout depuis que Google Panda fait peur à tout le monde et que les nazes en référencement naturel en profitent pour la ramener.

Matt Cuts a donc fait une vidéo pour maintenir la frontière.

Lire la suite "SEO ou Spam ?"

Google Panda, les conneries du Journal du Net

Désolés mais on revient à propos de Google Panda … (voir  Google Panda après 2 mois: quoi de neuf ?) car ce qu’on vient de lire sur le Journal du Net est au mieux marrant au pire désolant…

Le Journal du net titre: Google Panda 2.5 : les sites français pénalisés ..

et disant reprendre une “étude” de Searchmetrics (qu’on n’ose pas aller voir car il est déjà tard et on va rater les teletubbies sur Tiji et que par ailleurs, si jamais Searchmetrics raconte vraiment ce genre de conneries, on est vraiment mal barrés …°) dresse une liste de sites impactés par une nouvelle version de Google Panda…

Lire la suite "Google Panda, les conneries du Journal du Net"

Google Panda après 2 mois: quoi de neuf ?

google panda Voilà 2 mois que Google Panda a été déployé en France officiellement.

3 mois, 2 mois, 1 mois avant l’arrivée de Google Panda, on ne comptait plus la multitude d’articles qui en parlaient.

En plein août, il y eut aussi une vague de publications à ce sujet et puis depuis septembre quasiment rien ..

Pourtant c’est maintenant qu’on peut voir si Google Panda a manger tous les bambous qui trainaient ou si il est resté en cage pour la plupart des sites…

Lire la suite "Google Panda après 2 mois: quoi de neuf ?"

Nouveau livre sur les blogs

Blogs-bless-you Ouf ! La nouvelle édition de notre ancien livre "Blogs et entreprises" est sortie. En fait de nouvelle édition, il s'agit d'un tout nouveau livre sur les blogs tellement il y a eu de changements.

L' optique de ce livre sur les blogs est toujours la même: l' utilisation concrète des blogs comme OUTILS de publication de pages web -qu'elles s'appellent blog, forum, site, intranet, réseau social- avec un but de référencement naturel, de vente en ligne ou d' audience.

Ah oui le livre s'appelle "Blogs bless you "

Le sommaire de ce livre sur les blogs, le référencement naturel, l'audience web et autres (sans autre ambition que d'être une sorte de guide concret un peu moins standard que ce qu'on trouve partout ;-)) :

Lire la suite "Nouveau livre sur les blogs"

Google Panda fait tomber aussi les bons sites

Google Panda a donc déjà causé quelques dégâts sur le web français. Mais Google Panda laisse aussi des sites, a priori nuls d'après la théorie Panda, en bonne place comme le montre ce schéma récupéré sur http://actu.abondance.com/2011/08/google-panda-en-france-premiers.html

Google-panda-gagnants
Mais il y a pire (et peut-être d'ailleurs en relation avec le fait que des sites aussi pauvres en contenu éditorial que Priceminister ou cdiscount aient gagné avec Google Panda): de bons sites ont vu leur audience tomber avec Google Panda ("bon" étant un site fait selon les règles Google pour le SEO: bon contenu, original, etc, etc...).

Rassurez-vous ou enlever ce sourire moqueur: nous ne parlons pas de tubbydev.com qui a une audience de moineau au mieux égale à 1500 vu par jour.

Alors pourquoi le Dieu Google et son apôtre le Panda, font tomber de "bons" sites, c'est à dire des sites avec de bons contenus éditoriaux ?

Lire la suite "Google Panda fait tomber aussi les bons sites"

Facteurs de ranking Google en 2011

Nous avions publié en 2010 Facteurs de ranking et de position de Google

L’ heure est venue de montrer le même camembert des facteurs de ranking Google pour 2011, estimé bien sûr (mais par des experts “sérieux” sur la base de données et pas d’avis “marketolo-com-discussio-comptoiro” ):

Lire la suite "Facteurs de ranking Google en 2011"

Google Panda est l' application du principe de la longue traîne par Google mais ..

Qu'est-ce que Google Panda ? Outre les différentes tentatives pour déterminer concrètement ce qui change (voir Tester si la qualité d' un site web est bonne pour Panda et les autres animaux de l' arche de Google ou 8 trucs pour éviter les problèmes avec le Panda de Google -peut-être) , les "principes" qui se dégagent sont que cette transformation de l'algorithme de Google booste les individuels, les artisans en lieu et place de la production industrielle de contenu.

La "qualité" en 2011 pour Google c' est l'artisans spécialiste contre le "information provider" qui remplit les trous.

Finis les omnisites et vivent les "nicheurs" non industriels motivés par l'intérêt du sujet et pas par l'intérêt de la place sur Google .

Halte à la masse et vive le spécifique.

Cela rappelle la fameuse longue traîne dans sa version non dévoyée.

Si effectivement, dans la majorité des sujets du web (ce qui en soit est + du 80/20 que de la longue traîne ;-)) la masse des "petits" est beaucoup plus grande en audience et en "intérêt pour les internautes" que l' addition des premiers "best sellers ou mieux connus", alors Google avec Panda ne fait que prendre en compte cette situation pour installer les petits au premier rang.

Comme Google base la plupart de ses changements sur les conclusions qu'ils peuvent tirer des chiffres et notamment du comportement des internautes, il se peut donc que ces changements de l'algorithme aient été causés par le fait que les internautes se limitent de moins en moins dans les résultats de recherches aux premières pages ..

Mais si jamais, ils le font POUR trouver quelque chose d'autre, rien ne dit que le fait de mettre les petits en première page stoppera les internautes dans leur envie d'aller voir ailleurs..

Et si en fait la solution était dans le simple fait de montrer + que 10 résultats pour satisfaire l'internaute ?

Et si l'internaute AIMAIT aller cliquer sur d'autres pages pour "voir" ?

ET si l'internaute avait appris ou appris à aimer le fait de cliquer ? (ne néglige-t-on pas le fait qu'on AIME cliquer même pour rien ?)

Amis ;-) fermes de contenus ou qui voulez rassembler un gros nombre de pages vues, savez-vous ce qui vous reste à faire ? Mélanger ET sites industriels et trucs à la "artisan".. En étant présent de partout, vous gagnerez à coup sûr.

L' arme anti-panda c' est plusieurs types .. de sites.

Tester si la qualité d' un site web est bonne pour Panda et les autres animaux de l' arche de Google

SI vous répondez "bien" aux question suivantes, alors vos pages web n'ont rien à craindre de Google Panda ou des 500 mises à jour que Google compte faire cette année sur son algorithme de recherche .. (Panda n' est que la partie visible de l' Iceberg qui glace le sang et les cents que vous espérez peut-être via votre audience ;-))

Lire la suite "Tester si la qualité d' un site web est bonne pour Panda et les autres animaux de l' arche de Google"

Créer du trafic avec Facebook

Il est possible de créer du trafic sur un site web avec Facebook.

Non, il n'est pas question ici sur tubbydev.com d 'entrer dans les lieux communs et conversations de bistroquets du web en vous expliquant/démontrant toutes ces tautologies et truismes actuels sur ces conneries de réseaux sociaux et d'animation car comme le savent ceux qui nous suivent: ça ne sert à rien d'aller s'agiter sur les réseaux sociaux !! (cf Le Canard enchaîné : la meilleure e-stratégie et la plus rentable des médias français).

Bon bref, Facebook PEUT créer du trafic. Comment ?

Lire la suite "Créer du trafic avec Facebook"

Youtube paradoxe du nouvel algorithme de Google ?

Beaucoup de gens et de sites attendent en tremblant les effets du “nouvel” algorithme de Google (voir Les changements de Google annoncent-ils le printemps ou l' automne pour le référencement naturel de certains sites web ? ). Matt Cutts, l’oracle des tremblements de terre du référencement naturel a annoncé le chiffre de 11,8% de changements dans les requêtes (ce qui ne veut rien dire tant qu’on ne sait pas quels types de requêtes sont “touchées”) tout en indiquant “it will provide better rankings for high-quality sites—sites with original content and information  “, ce qui donne encore moins d’ éléments sur ce qui va se passer qu’une petite phrase du concierge d’un ancien collaborateur d’une secrétaire de DSK chargée d’ organiser un éventuel déménagement de meubles vers la France Clignement d'œil).

Ben oui .. C’est quoi du “original content” dans la “bouche” de Google dont une des maximes est “The internet makes information available, Google makes information accessible”..  A la limite, on pourrait dire que du contenu “bien” copié, cad mis sous une forme agréable à Google est un contenu “original”.. Après tout Champollion n’a fait d’une certaine manière que “copier” du contenu écrit depuis des lustres . La limite est ténue entre “copier”, “interpréter” et “rendre lisible” Clignement d'œil

D’un autre côté, l’ originalité se niche souvent dans les extrêmes donc va-t-on vers une mise en avant des contenus “extrêmes” ? Comparer Sarkozy à un champignon vénéneux est plus original que le comparer à Iznogoud donc serait “boosté” dans les résultats de “comparaison sarkozy” ?

Lire la suite "Youtube paradoxe du nouvel algorithme de Google ?"

Les changements de Google annoncent-ils le printemps ou l' automne pour le référencement naturel de certains sites web ?

Il semblerait que les derniers mouvements/changements de l' algorithme de Google se soient assemblés/complétés pour former une machine infernale ou délicieuse qui rebat les cartes du SEO et des places chèrements acquises par certains sites web ou "fermes de contenus" (lire  Fermes de contenus: tout dépend de Google qui n' a pas l' air vraiment d' aimer le modèle).

Au cours des derniers mois, les changements de l' algorithme de Google ont semble-t-il concerné prioritairement:

- une moindre importance donnée au nom de domaine (après tout, "google" ne veut pas dire "search" ;-)

- une amélioration de la compréhension des langues, des périphrases, des synonymes (voir Google et la possible indexation des phrases: un gros changement pour le SEO et beaucoup de questions) et donc indirectement une "punition" pour les "spammeurs" de synonymes qui dépassent une certaine densité sur la page web considérée

- le retour -vraisemblablement une trouvaille technique- de la lutte contre la copie pour enfin arriver à mettre devant l'original et pas la copie ( (citation: http://googleblog.blogspot.com/2011/01/google-search-and-search-engine-spam.html )

Bref, tout ça et d'autres choses qu'on ne saura jamais font que l'algorithme de Google a changé comme l'annonce Matt la menace http://www.mattcutts.com/blog/algorithm-change-launched/

Pas mal de sites ont vu leurs positions dans les résultats de recherche Google changer. notamment pas mal de medias web qui vivaient sur des pratiques "industrielles" de production de contenu et/ou occupaient des positions de la longue traine long tail  (ou du moins de leur vision de la Longue traîne .. ) .

En France personne n'en parle officiellement mais aux USA, quelques exemples dont celui-ci sont bien expliqués: http://www.nytimes.com/2011/02/13/business/13search.html?_r=3&sq=jc%20penny&st=cse&scp=2&pagewanted=all

Savoir comment et pourquoi les changement sont arrivés et par quoi exactement ils sont causés est impossible. Savoir si les importances relatives des facteurs importants qu'on suppose dans Google ont bcp changé est aussi impossible ( voir Facteurs de ranking et de position de Google)

Trop de décalage entre la réalité à la source (langue anglaise) et ses conséquences dans les auteres langues comme le français.

Pas assez de recul.

Difficulté d'observation (puisque de plus en plus les résultats dans Google diffèrent selon le navigateur, l'historique de navigation, de recherche et la connexion ou pas à un cpt Google)

Utilisation moindre de la recherche google "classique" et utilisation des autres recherches (Google actualités, Discussions, blogs, temps réel, images, etc...).

Ce qui est sûr, c'est que pour pallier à cette baisse d'audience "naturelle", le "marché" des sites under, des bannières ou d' adwords augmente sérieusement.

Il sera intéressant dans 2 mois d'aller vérifier quelques trucs dans semrush ;-))  (Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic  )

Et ça ça profite aussi à Google qui va vendre + d' adwords ;-))

Finalement il se pourrait que face à la pression de Facebook, de Twitter et d'autres ... Google ait peut-être fait quelques changements pour le plus grand bien non seulement de l'internaute qui cherche une info mais aussi pour ses bénéfices ;-))

 

Fermes de contenus: business plan et métriques

Les fermes de contenus sont à la mode. Wikio a annoncé son "projet" avec une grosse levée d'argent et "Comment ça marche" s'y met aussi (voir article de Nicolas Rauline dans les Echos http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0201017417601-les-fermes-de-contenus-a-la-demande-se-lancent-a-la-conquete-du-marche-francais.htm ).

Contrairement à ce qui est souvent annoncé, la production de contenu POUR le web n'est pas une nouvelle idée.

Beaucoup de sociétés (dont Tubbydev ;-) c'est d'ailleurs notre principale activité depuis que les gens comprennent qu'un site n'est qu'un outil au service du contact donc de l'audience)  produisent du contenu pour des associations, des sociétés, des sites internet, des magazines et groupes de presse, des usines afin d'augmenter leur audience naturelle et donc leur ventes, leur revenus publicitaires ou le nombre de leurs prospects.

Le business de la "ferme de contenus" doit reposer sur plusieurs choses.

La première est que "tout le monde en parle" n'est pas du tout une bijection de "tout le monde le cherche".

Le "buzz" n'est pas une garantie d'audience.

En analysant les nouvelles des principaux quotidiens depuis longtemps, nous arrivons à la conclusion terrible pour eux que dans le domaine de l'actualité, - de 15% de ce dont les journaux parlent intéresse vraiment la majorité des gens.

On peut bien évidemment attribuer aux journaux une fonction "éducative" mais il ne peut y avoir plusieurs "Le Monde" et cette fonction "éducative" et de "sélection de l'information" n'est pas compatible avec la recherche d'une grosse audience.

Exemple typique: la réforme de la santé voulue par Obama aux USA. Les journaux français en ont fait parfois leurs unes et beaucoup de pages mais c'est un sujet qui n'intéresse personne en France sur le net. Obama en général n'intéresse personne en France hormis une petite minorité intellectuelle parisienne à la limite moins importante en nombre que le nombre d'enfant ayant accès au net et croyant qu' Obama est l' âne de Shreck car ce dernier a la même voix que celle d' Obama aux Guignols de l'info.

Revenons à la ferme de contenus du côté du client:

1- ai-je besoin d'audience naturelle, cad d' internautes qui viennent par les moteurs de recherche (Google en France)

2- d'où viennent mes actuels "visiteurs" ? (audience achetée sur Adwords ou autre, pub "classique", connaissance de mon nom sur Internet, etc ??)

3- mon audience "achetée" ou de "réputation" coûte-t-elle + cher qu' une audience "naturelle" ? (il est des cas où l'audience "achetée" a un coût plus faible)

4- que vais-je proposer à mes visiteurs en audience naturelle (un des principaux problèmes: le gars arrive sur une page et ensuite fait quoi ??? il se gratte ? Il télécharge un document ? il envoie un mail ? il appelle un numéro .. ou il retourne voir autre chose ??? -- entre autres possibilités: le contenu produit par la ferme peut servir de produit d'appel opur du contenu produit en interne, peut-être très intéressant mais pas assez "google friend" )

5- ai-je les moyens en interne de créer du contenu web pour attirer de l'audience naturelle sans que ça me coûte + cher que le bénéfice de cette audience naturelle ?

Du côté de la "ferme de contenus", d'autres questions se posent:

- quelle est l'audience naturelle que je peux faire gagner à mon client (quel est le potentiel des visites sur son secteur et business de par les requêtes faites sur Google à son sujet, en rétrécissant ou élargissant le scope initial ) ?

- quelles sont les limites de ce qu'on peut écrire ? (anecdote: une marque de prêt à porter refusait qu'on parle de l'animal emblématique qui la désigne, comme autre chose qu'un "créateur" .. dur dur ..)

- sur quels sujets d'actualités vais-je pouvoir rebondir pour faire du "cadrage débordement" ?

- comment faire comprendre à mon client, le cas échéant, que son sujet et ses mots n'intéressent pas grand monde et qu'il faut soit avoir de petits objectifs soit élargir le "scope" ?

- comment vais-je facturer le client (à la note - ce qui est réducteur puisqu'avant d'écrire il faut analyser, surtout après le lancement .. au temps passé ... à la performance .. au partage de revenus publicitaires ? .. A partir de quand mon travail sera plus cher que son trafic équivalent acheté ?)

- sur quels délais va-t-on s'engager ?  (combien de temps pour amorcer, combien de temps pour performer, combien de temps pour stagner ?)

- dois-je former le client à écrire ?

- sur quel support vais-je écrire ? (sur le support du client qui si ça se peut est "anti-google"  - peut-être un audit à faire -->Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO-ou sur un support monté spécialement ou sur un sous domaine où mes pages produits seront cachées en frontal)

- quelle proportion de contenu de fond, quelle proportion de contenu d'actualités ? (= endurance vs fractionnés)

Toutes ces questions n"ont pas de réponses absolues car celles-ci dépendent du secteur, du contexte, du moment de l'année (hé oui, tout influe) et bien sûr du budget.

Chez le client, la "ferme de contenus" a des ennemis:

- le département IT qui en général a du mal à accepter que des pauvres trucs gratuits comme wordpress aient + d'audience et d'efficacité que le mega CMS monté ou acheté très cher ou qui a du mal à accepter d'être de simples techniciens au service du contenu (content is king, not ? ;-))

- les rp/journalistes/créatifs qui découvrent que le prospect sur Internet se fout un peu de ce qu'ils font; les RP ont peur pour leur budget (et leurs agréables moments de brainou bain storming, les journalistes ont du mal à comprendre que ce qui les intéresse ou intéresse leur patron -pour qui ils écrivent, n' intéresse pas ce &""#à@@ d' internaute; les "créa" ont du mal à voir des pages "moches pas belles sans design" être beaucoup plus vues que celles qu'ils ont montées

- les spécialistes du secteur qui se sont construits un langage, un wording, des référents et découvrent que si ils continuent à utiliser les mots de LEUR secteur, ils n'attireront pas de NOUVEAUX client, prospects qui souvent utilisent d'autres mots .. (exemple: si vous êtes dans le "management de transition", et que vous passez votre temps à expliquer que ce n'est pas de l' "interim cadres", il va falloir comprendre que beaucoup de prospects cherchent sur Google "interim cadres" ;-)); si vous êtes dans la mode et que vous kiffez suir la dernière création de misumoto kiragashi, il va falloir comprendre qu'il n'intéresse personne en france à part vous et 15 hayy few people invités au cocktail super VIP des RP de la marque où un des mais du patron a investi; pire encore, vous travaillez dans un magazine et vous vous apercevez que le changement de patrons dont parlent les journaux intéresse moins les gens que les oops de Victoire de Plus Belle la Vie ;-))

Au service de la ferme de contenus, des outils gratuits comme Google Insight, Google Ad planner, Google suggestion de mots clés, Webmaster google Tools, Foxy SEO ou Semrush (voir notamment  Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic etAutre outil de SEO: Foxy SEO Tool).

Toutes les réponses aux questions qui précèdent doivent se baser sur des métriques et des données chiffrées.

Le business de la "ferme de contenus" n'est pas un business de marketing ou de communication mais plus que tout autre sur le net un business de chiffres. 

Le vrai problème des medias classiques sur Internet: le coût de production de la page web

et c'est pareil pour les fermes de contenus.

J Rosselin indiquait hier dans un tweet qui linkait l'article des Echos : L'avenir de l'info ? Des mecs payés 5€ par article qui écrivent sur les thèmes les + cherchés sur Google #deprime

Le problème est que dans les modèles "montés" actuellement par wikio et comment ça marche, le coût de la page est supérieur.

Peut-être que le "pigiste" est payé 5 euros la page mais toute l'organisation autour, les filtres et le falbala augmentent le coût et le rendent incompatible avec le "bon" prix de production d'une page.

D'abord qu'est-ce qu'une page ?  10-15 lignes de texte ou 2 lignes et une vidéo ou 10 images et 5 mots clés ?

Si les monteurs de business qui passent dans les journaux avaient étudié de près les modèles américains dont ils disent s'inspirer, ils auraient appris beaucoup plus de choses précises.

Une page web doit avoir un coût inférieur à 5 euros, tout compris (sauf le temps d'analyse des statistiques et du sujet "quoi écrire") MAIS ce coût est lissé.

Il y a des pages qui coûtent 40 euros car elles sont "intelligentes".

Il y a des pages "bêtes" qui coûtent 50 centimes car ce sont simplement de l' organisation d' information.

Il ne faut jamais oublier une des principales maximes de Google: Internet makes information available google makes information accessible

Des pages web qui "organisent" de l'information, c'est aussi de l'audience assurée et c'est complémentaire de pages de "fond" qui ne seront lues QUE si des pages "têtes de gondole" ramènent l' internaute.

Certaines pages servent à attirer l'internaute, d'autres à l'emmener plus loin.

Certaines pages sont faites pour les jeunes, d'autres pour les vieux.

Certaines pages sont faites pour ceux qui aiment les images, d'autres pour ceux qui aiment els vidéos et d'autres pour ceux qui aiment "socialiser".

Aux USA, les grosses fermes de contenus produisent beaucoup de contenu "pas cher" avec de l'externalisation du copier/coller en Inde ou par des outils aussi simples que Google Translate (on prend l'article initial en anglais, on le traduit automatiquement en français et on traduit le résultat dans l'autre sens en anglais .. ça donne une copie "changée" qu'il faut juste nettoyer en 1 minute maximum donc une page web "pas cher" ;-)) ou par d' autres trucs.

Pour toutes ces raisons, si le "busines model" réel de wikio et comment ça marche en "ferme de contenus" correspond vraiment à ce qui est écrit dans les journaux, il ne marchera pas (on ne peut pas avoir un business sain de "ferme de contenus" en commençant par investir de l'argent; la femre de contenus doit être rentable dès la première phrase !).

Si vous êtes client d' une ferme de contenus, demandez d'abord aux gens qui vous proposent un service leurs PROPRES réalisations. Quelqu'un qui n'a pas ses propres supports ne comprendra au mieux que pendant un mois comment écrire sur le web.

(c'est d'ailleurs la même chose pour les "agences de référencement", demandez aux intervenants leurs sites ou blogs personnels et vérifiez-en le "référencement" sinon vous tomberez entre les mains de types qui sont dépassés ou qui croient faire illusion avec seulement une invasion de liens entrants .. mais le référencement efficace, ce n'est pas ça -->Facteurs de ranking et de position de Google)

Vérifiez aussi que ce sont des gens axés sur les mesures et pas uniquement sur les mots (exigez l'accès aux métriques !!).

Une heure de travail dans le business de la ferme de contenus, c'est 30 à 40 minutes d'analyse et 20 à 30 minutes d'écriture.

Quand nous avons démarré cette activité, nous avions déjà une dizaine de sites et de blogs.

Fin 2010, nous en avons presque 40 à nous, ce qui nous permet d'entretenir, de recruter, de former en permanence de nouveaux "spécialistes" et de déterminer en quoi ils sont bons et mauvais et donc de les faire travailler, quand il s'agit d'un contrat externe, en fonction de leurs capacités.

Voici pour finir quelques progressions d'audience (99% issue de Google recherche naturelle) pour des clients à budgets mensuels de 500 euros à 5000 euros, sur des sujets aussi variés que la finance, le conseil, la mode, le commerce, la santé (ouais d'accord, cette note est aussi de la pub ;-)). -statistiques prises aujourd'hui 22 décembre donc mois de décembre pas fini ;-)) -barre verte = pages vues; barre bleue = nb de vu-

Ferme contenus web
Ferme contenus web
Ferme contenus web
Ferme contenus web
Ferme contenus web
Ferme contenus web
Ferme contenus web

  Stats-reg

 

La mystérieuse balise REL et le référencement

Parmi les balises HTML, il en est une dont on parle peu et dont a priori personne ne sait grand chose ;-) la balise REL (bien que le web abonde de blabla sur rel="nofollow").

MAJ: Merci au puriste qui nous signale par mail que REL n'est pas une balise mais un attribut d'élément. Donc les puristes: remplacez "balise" ci-après qd il s'agit de REL par "attribut d'élément" ;-)

La balise REL se met dans un lien et a notamment les possibilités suivantes (via  http://fr.selfhtml.org/html/entete/relations.htm )

rel="contents" figure pour une relation à la table des matières (contents = table des matières)
rel="chapter" figure pour une relation à un chapitre (chapter = chapitre)
rel="section" figure pour une relation à une section (section = section)
rel="subsection" figure pour une relation à une sous-section (subsection = sous-section)
rel="index" figure pour une relation à un index des mots clés
rel="glossary" figure pour une relation à un glossaire
rel="appendix" figure pour une relation à un appendice (appendix = appendice)
rel="copyright" figure pour une relation à des mentions sur les droits
rel="next" figure pour une relation au fichier suivant dans les "tours guidés" (next = page suivante)
rel="prev" figure pour une relation au fichier précédent dans les "tours guidés" (prev = previous = page précédente)
rel="start" figure pour une relation au premier fichier dans les "tours guidés" (start = première page)
rel="help" figure pour une relation à l'aide contextuelle (help = aide)
rel="bookmark" figure pour une relation à un point d'orientation générale (bookmark = signet)
rel="stylesheet" figure pour une relation à un fichier avec des définitions de style.


rel="alternate" figure pour une relation à un fichier au même contenu que le document actuel dans une autre version de documents toutefois (alternate = variant). Vous pouvez aussi, s'il est nécessaire noter plusieurs commandes de ce type.


Comme cette balise qualifie les relations (relationship = rel), il se pourrait qu'elle ait une importance en référencement naturel (autre que celle attribuée à nofollow).

rel="bookmark" définissant un lien vers un point d'entrée clé dans un document complémentaire, il semble que Google aime.

rel="canonical" permet de préciser l'URL principale d'un contenu dans les cas où celui-ci est dupliqué sur plusieurs pages. rel="canonical" fonctionnait d'abord à l'intérieur d'un domaine puis entre plusieurs domaines. (Il faut mettre dans le <head> des pages dupliquées le code <link rel="canonical" href="blabla" /> en remplaçant "blabla" par l' url de la page canonique cad celle devant être indexée par les moteurs).

rel="tag" (non indiqué ci-dessus) indique le sens sémantique donc a priori c'est bon aussi pour "bien" qualifier pour Google la cible du lien.

.. à rappocher de rel="glossary" ? ou de rel="bookmark" ?

Quelle complémentarité ou pas avec syndication-source et original-source. (voir Les nouvelles balises de Google vont elle aider ou combattre le vol de contenu ?).

Est-ce qu'il y a des exemples /expériences concrètes et pas empiriques d'utilisation et de mesure d'effets que le référencement de la balise REL dans ces mystérieux usages ?

 

Les nouvelles balises de Google vont elle aider ou combattre le vol de contenu ?

Google expérimente 2 nouvelles balises, les meta tags syndication-source et original-source.

syndication-source indique que la page est la version originale d’un contenu syndiqué.

original-source. indique que la page est la version originale.

A priori, Google collecte actuellement les pages qui utilisent ces tags pour en voir l’utilisation qui en est faite et la manière dont aç colle avec l’objectif qui est de connaître la version originale d’un contenu pour lui rendre l’autorité qu’elle devrait avoir et qui souvent est prise par d’autres, plus rapides à être référencés.

Le défi de l’original a toujours été mais avec Google Instant (voir Google Instant et la fin du SEO ? ), il prend encore plus d’importance car la caisse de résonnance prend plus d’importance que le contenu dans la lutte à l’audience.

D’un côté, c’est bonpour les affaires du trafic acheté et donc d’ Adwords mais de l’autre ça tue le nouveau contenu à terme, au moins celui de fond.

+ d’infos sur http://www.google.com/support/news_pub/bin/answer.py?answer=191283

10 trucs SEO pour site e-commerce

QUand on fait du commerce sur le web, le SEO,  ou référencement naturel, est important mais .. on n’a pas forcément une plate-forme ou la possibilité d’optimiser les pages de la plate-forme e-commerce pour le Dieu Google.. Et là, au lieu de Google bless you, on aura Google blessE you :-)

Voici donc une liste de trucs pour optimiser le SEO ou plutôt l’environnement SEO d’une activité de e-commerce:

Lire la suite "10 trucs SEO pour site e-commerce"

Google Instant et la fin du SEO ?

Google Instant est-il le début de la fin du SEO ? .. tel qu’on le connaît pour jusqu’à présent ..

D’abord, le premier truc gênant, pour le SEO, c’est que les suggestions de Google dans la barre de recherche orientent forcément l’internaute, le faisant même parfois dévier de sa recherche initiale.

Une grosse partie du travail de SEO est de se demander de quelle manière l’internaute va faire sa demande.

Par exemple va-t-il taper: “Vidéo buts OM OL” ou “Vidéo OM OL” ou “Video Marseille Lyon” ou “Video OM Lyon” ou “Video Brandao OM OL” si Brandao a marqué ?

On peut être premier sur “résultat et vidéo match Marseille Lyon” et avoir peu de visite car la majorité des gens va taper “Vidéo buts OM OL”..

En suggérant des choses dans la barre, Google peut changer l’idée initiale de l’internaute et donc le perdre pour la requête et le résultat qu’il aurait du voir si il n’y avait pas Google Instant.

Par exemple, au moment où est écrite cette note, si on tape “Vidéo OM L”  on voit apparaître “Vidéo OM La Corogne” en premier, devant “Vidéo OM Lyon” et on a des chances de se dire: “Quoi ? C’est quoi ce truc de la Corogne, bon je vais voir” et donc arriver sur la page de résultats de ce truc et partir dans une direction éloignée de “Vidéo OM Lyon”..

Peut-on non seulement se demander quelle requête va taper l’internaute mais aussi “poser” des pages sur les principaux chemins de digression que propose Google Instant ? Hum .. Difficile …

Se pose alors le problème de “Sur quels critères sont choisies les apparitions d’ expressions et mots suggérés dans Google Instant” ?

La réponse officielle qui enterre toute poursuite de question est de dire que cela dépend de la localisation, des habitudes de surf, etc, etc…

Certains ont quand même essayé d’ établir des listes suivant les premières lettres tapées, une sorte d’ alphabet selon Google.

A Washington, ça donne:

A is for Amazon.com
B is for Bank of America
C is for Craigslist
D is for DC Metro
E is for eBay
F is for Facebook
G is for Gmail
H is for Hotmail
I is for Ikea
J is for Jet Blue
K is for Kings Dominion
L is for Lowes
M is for Mapquest
N is for Netflix
O is for Orbitz
P is for Pandora Radio
Q is for Quotes from brainyquote.com
R is for REI
S is for Sears
T is for Target
U is for USPS
V is for Verizon
W is for Weather
X is for Xbox
Y is for Yahoo
Z is for Zillow.com


Vous pouvez vous aussi établir votre “alphabet selon Google” et vous vous rendrez compte des différences (Y pour Yahoo ou Youtube ? W pour Wikipedia ?)

Quelle que soit la formule qui détermine ceci, elle est forcément partiale et a quasi forcément aussi des “trous” dont peuvent profiter certaines marques ou sites et qui peuvent pénaliser d’autres marques ou sites.

Plus ennuyeux à notre humble avis, le fait que les habitudes soient un facteur visiblement important des affichages de Google Instant, empêche l’internaute de découvrir des choses extérieures à ce qu’il connaît déjà.. Et ceci est en opposition avec les principes fondateurs de Google et sa philosophie affichée.

Si les gens qui cherchent sur Internet le font sur un moteur qui oriente vers des choses correspondant à leurs habitudes, où est l’intérêt de “chercher” ?

Google deviendrait alors un moteur de “rappel d’ambiance” ..

N’est-ce pas d’ailleurs ce que peut vouloir dire S Brin quand il dit que Google “doit” devenir une partie du cerveau des gens ? Un cerveau gère surtout ce qu’on connaît déjà ….

Google cède-t-il, pour de vulgaires questions de “business”, à la caractéristique principale des réseaux sociaux qui est d’ enfermer les gens dans leur réseau et anéantir “le temps possible pour”, “la nécessité par le vide” de découvrir “autre chose” ?

Google va-t-il devenir comme une manifestation politique dont le but est surtout de raffermir les déjà fans mais pas de convaincre les indécis ?

En ce qui concerne le “business”, va-t-il y avoir des “suggestions sponsorisées” ?

Ce qui est sûr pour l’instant, c’est que l’audience de Google explose avec Google Instant: 5 à 7 fois plus de requêtes sur les serveurs !

Si on enlève l’effet “nouveauté”, on devrait quand même doubler ou tripler l’affaire..

Adsense et Adwords vont-ils suivre en volume ???  Tiens, peut-être une bonne idée d’acheter des actions Google ;-)))

En revenant à la base de tout, c’est à dire au comportement de l’internaute qui cherche, nous avons écrit plus haut qu’il est distrait par les suggestions. L’internaute sur Google Instant est aussi distrait parce qui apparaît comme résultats lors des suggestions..

Qu’est-ce qui va le faire aller quelque part ?

Il faut bien sûr avoir sa page web en premier mais au delà soigner encore + le titre et la description.. et là va se poser un sacré défi pour l’ ex spécialiste en SEO devenu psychologue.

Non seulement il faudra plaire à Google mais aussi plaire à l’humain qui verra votre “présentation” de page 1 seconde, 2 au maximum.

Or et spécialement en français, plaire (ou plus exactement faire cliquer l’internaute car un des moyens de faire cliquer est de fortement déplaire bien que si Google Instant fonctionne suivant les habitudes, “fortement déplaire” ne risque pas trop d’apparaître ;-)) tient souvent du jeu de mot, du langage décalé .. bref de choses assez incompatibles avec un “bon” référencement naturel.

En ce qui concerne Google Adwords, vont peut-être se poser quelques problèmes “métriques”. Qu’est-ce qu’ une impression avec Google Instant ? On parle de 3 secondes pour compte une impression mais un humain a besoin de moins pour voir une annonce non ? Ceci dit, prendre 3 secondes permet à Google d’augmenter le taux de clics ;-)) donc d’avoir de sacrés bons arguments à court terme pour vendre du Adwords ;-))  (On va vraiment acheter des actions).

Le problème va vraiment être l’analyse des résultats de campagnes Adwords ou de SEO.

Tiens c’est peut-être un nouveau métier qui va être créé: analyste de campagnes Adwords ou de résultats SEO.. 

Google lance beaucoup de choses et sa page si simple au début devient une sorte de Yahoo des premières années non ?

Et si il y avait maintenant de la place pour un moteur de recherche tout simple, une sorte de Twingo ou de Logan, face à la Mercedes ;-))

Ultime question: si dans un premier temps le comportement des internautes change avec/à cause de Google Instant, y aura-t-il un deuxième mouvement , une fois Google Instant "absorbé" par l'esprit des gens où peut-être ils maintiendront leur "prime" recherche en ignorant les suggestions ? (un peu comme ils ignorent les bannières de pub après quelques années où ils les considéraient ..)

Google Adwords change sa politique sur les marques

Gros changement chez Google Adwords en ce qui concerne l’ achat de mots clés “marques”. En plein été, quelques responsables juridiques et marketing vont avoir des sueurs froides ou des retours de vacances chargés ;-)

Extrait:

Selon la nouvelle politique, une société qui fait de la publicité sur Google en Europe peut désormais sélectionner les termes d'une marque comme mots-clés.  Si, par exemple, un utilisateur saisit la marque d'un constructeur de téléviseurs, il peut trouver des annonces pertinentes et utiles de revendeurs, de sites comparatifs et de vendeurs de produits d’occasion, ainsi que les annonces d’autres constructeurs.

Cette nouvelle politique entre en vigueur le 14 septembre. Les annonceurs peuvent déjà utiliser des termes déposés par des tiers aux États-Unis et au Canada depuis 2004, au Royaume-Uni et en Irlande depuis 2008, et dans de nombreux autres pays depuis mai 2009. Vous trouverez ici la liste complète des pays où cette politique est déjà en vigueur.

Les marques font partie de notre vie quotidienne et de notre culture. Elles nous aident à identifier les produits et les services que nous recherchons. Elles sont indispensables aux entreprises pour commercialiser et faire la publicité de leurs produits et services, ce que nous respectons.

Un propriétaire de marque estimant que l'annonce publicitaire d'un tiers en Europe (lorsqu'elle est déclenchée par sa marque) peut induire les consommateurs en erreur quant à l'origine des produits et services annoncés est en droit de déposer une plainte auprès de Google. Si Google convient que l'annonce en question peut porter à confusion quant à l'origine des biens et services pour les utilisateurs, elle est retirée.

 

Voir l’ensemble de ce changement “marques et Adwords” sur http://adwords-fr.blogspot.com/2010/08/changements-pour-les-marques-en-europe.html

On va bien rigoler et Google va gagner encore plus d’argent. Quelque part, Google a fait encore plus fort avec les marques que Carrefour, Auchan, Leclerc.

La même “politique” appliquée aux noms propres bientôt ? Après tout un nom propre est une marque.. Ca serait marrant lors des élections.

Augmentation prévue aussi pour les “oeuvres” de référencement naturel et production de pages web bien placées sur Google

(Merci à Iggy le roi d’ adwords: Google Adwords: la preuve qu’on peut y arriver seul et sans rien connaître au départ pour le lien)

Voir aussi:

Optimisation Google Adwords et utilisation permise des noms de marques …

Changer du texte en image

Très souvent, les sites ou blogs ont un menu haut latéral empli de mots ou phrases qui certes rendent la navigation aisée mais affaiblissent le référencement naturel: en général ces mots sont communs et peuvent s’apparenter à n’importe quel business donc n’ont aucune spécificité par rapport au sujet de la page web.

On a souvent Accueil, Qui sommes nous, nos produits, nos services, mon compte, login, mot de passe oublié, FAQ, etc…

La solution est donc de mettre tout ça ailleurs (colonne ou bas de page –notamment pour les choses comme FAQ ou autres qui peuvent distraire l’internaute de ce qu’on veut lui faire faire) ou de le transformer en images (comme ça le texte est visible pour des humains mais pas pour le Dieu Google qui pourra donc analyser le texte “intéressant”.

Problème: transformer du texte en image peut se révéler compliqué pour le propriétaire d’un site ou d’un blog qui n’aime pas photoshop ou n’a pas une armée mexicaine ou du budget pour sous-traiter ça.

Un gadget donc utile pur transformer du texte en image:

Text2Image Converter

chez ceux dont on parlait dans  Outils de SEO: Searchmetrics

changer texte en image

Outils de SEO: Searchmetrics

Si vous lisez régulièrement ce blog, vous avez lu Autre outil de SEO: Foxy SEO Tool et SEO: encore un outil en ligne d’ analyse ou Data Feed SEO et architecture de site ou Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic ou Statistiques avec Webmaster tools de Google ou Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic ou Position dans Google d’ un site web pour un mot clé et évolution des positions

Voici un autre outil pour analyser votre site et spécialement son référencement naturel (SEO): http://rapid.searchmetrics.com/en/tools/

seo

Lire la suite "Outils de SEO: Searchmetrics"

Google et la possible indexation des phrases: un gros changement pour le SEO et beaucoup de questions

Jusqu’ici (et a priori), l’indexation dans Google dépendait de mots clés. En gros, une page web qui contient une “bonne” densité d’ un mot (“bonne” = 4 à 6% selon les mages ) et dont le nom de domaine est relatif (en dénomination et en “déjà publié”) à un sujet englobant ce mot  est bien référencée sur ce mot clé.

Google a récemment déposé un brevet (brevet déposé par Google sur la recherche par phrases  ) qui semble indiquer que l’indexation des pages web va se faire de manière différente pour mieux coller aux attentes et requêtes des internautes.

Demandons-nous tout d’abord pourquoi Google essayer d’améliorer son système .

Lire la suite "Google et la possible indexation des phrases: un gros changement pour le SEO et beaucoup de questions"

Autre outil de SEO: Foxy SEO Tool

Dans la jungle des outils d’aide au SEO (référencement naturel); Foxy SEO offre pas mal de possibilités aux heureux manipulateurs de Firefox (Foxy SEO est un Add-On).

Foxy SEO Tool est un système gratuit, se présentant sous la forme d’une barre de navigation et donnant accès à plusieurs moteurs de recherche, outils d’analyse, réseaux sociaux et autres.

Foxy SEO Tool  montre aussi comment la page web est vue par les moteurs ainsi que des outils permettant de trouver des sujets dont “il faut” parler.

foxy seo tool

Lire la suite "Autre outil de SEO: Foxy SEO Tool"

Google Mayday ou alerte rouge pour certains sites comme wikio ?

Google Mayday ne veut rien dire. C’est la dénomination qu’ont donnée les spégoolateurs (spéculateurs sur Google, inventé juste là, pas mal non ? ;-)) aux derniers changements de l’algo de Google.

Une constatation: certains gros sites qui ressortaient sur des requêtes de “longue traîne” en ont disparu et cela cause une baise sensible de leur audience.

Des explications ?  A voir un résumé assez complet des conjectures sur le sujet ici: Google Mayday et longue traîne avec mention notamment de ce brevet déposé par Google sur la recherche par phrases

Est-ce utile de chercher de vraies explications ? Pas vraiment puisque même si on en avait, les interférences et interactions avec d’autres paramètres inconnus nous plongeraient dans d’autres hypothèses invérifiables.

Mieux vaut donc chercher par le haut et en revenir toujours aux mêmes idées: Google évolue pour se rapprocher de l’esprit humain.

Google propose donc dans sa nouvelle interface plusieurs points d’entrées

Google élimine petit à petit la prime à l’occupation de terrain faite par les gros sites qui presque mécaniquement occupent des positions de résultats de requêtes avec de bien mauvaises réponses.

Il semblerait donc que certains sites marchands qui combinent plein de paramètres pour être présents sur énormément de requêtes même quand ils n’ont rien à proposer aient des problèmes.

Des annuaires/agrégateurs de contenus semblent aussi connaître une baisse de trafic importante.

Par exemple Wikio dont la courbe “Reach” Alexa baisse:

wikio 

Tout ça va encore faire la richesse de Google Adwords ;-))  A surveiller donc: les budgets de vos concurrents sur Adwords –>

Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic

Facteurs de ranking et de position de Google

Comment Google réfléchit ? Comment Google classifie les sites web, heuuu les pages web ? Qu’est-ce qui influence le ranking de Google ? Quels sont les facteurs de l’algorithme de Google ?

Une tentative de réponse en image:

factuers de Google

Universal Search Optimisation

Toujours de A4Uexpo et toujours du super geek Tom Critchlow: Universal Search Optimisation

Data Feed SEO et architecture de site

Comme d’habitude chez A4UExpo du très lourd (dommage qu’il n’y ait jamais de choses du genre en France où l’on se contente du BA bahh salut comment tu vas avec des show off qui se répètent chaque année même dans le contenu, non non, on ne parle pas de la messe à la gloire auto-proclamée du rantanplan Doc Gyneco du web ;-))) Ceci dit comme c’est la crise, c’est bien que des gens continuent de payer pour ça car Doc Gyneco a un standing à tenir d’ici 2012 quand il retrouvera un boulot en France pendant un mois avec ses amis qui à nouveau l’aimeront quelques semaines ;-)).

Le sujet concernait le SEO et notamment l’architecture des sites. L’auteur de la présentation est Tom Critchlow:

Lire la suite "Data Feed SEO et architecture de site"

Audit SEO ref nat du site bernardtapie.com

On aime Bernard Tapie mais aime-t-on bernardtapie.com ?

On avait déjà parlé en premier, en Mars !!,  des futures aventures de Bernard Tapie sur le web (en fait de son fils qui nous avait d’ailleurs envoyé un mail suite à la note sur tubbydev: Bernard Tapie se lance dans la vente privée sur Internet ).

Maintenant que le site est lancé, livrons-nous à un petit audit (dans le style de Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO  ) pour voir si le site bernardtapie.com a des chances d’attirer du monde en référencement naturel (autrement dit: si Bernard Tapie n’en parle pas de partout comme ce matin sur RTL chez Apathie où Nanard dit que son fils Laurent l’a appelé hier pour lui dire qu’il y avait 9 inscriptions à la seconde sur le site ;-))))

Donc, page d’accueil du site bernardtapie.com

Site web Bernard Tapie

Le titre de la page d’accueil est:  BERNARDTAPIE.COM | économisez sur vos factures courantes et vos achats

La description: Le site internet BernardTapie.com propose des solutions dans de nombreux domaines pour dépenser moins et mieux. Téléphonie sans engagement ..

Les mots clés: bernardtapie.com, ventes bernard tapie, 3215, bernard tapie, 32 15, dépenser moins, moins cher, économie, assurance, telephonie, automobile, voiture

Boffff…

Là se pose la première question. Le site veut-il attirer les gens PAR  Bernard Tapie ou par l’idée de “faire des économies”.. les 2 répondra sans doute le taulier du site..

Commençons par examiner ce que cherchent les gens qui  sont “attirés” par “Bernard Tapie” sur le net.

Un petit tour sur https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal et on s’aperçoit que Bernard Tapie ne fait plus vraiment recette (ok, vous pouvez dire qu’il est présent dans l’actualité donc que les gens n’ont pas besoin de le chercher mais quand même, quand on est à – de 100000 requêtes par mois, on n’est pas “webpulaire” ..)

bernard tapie

Requêtes Google  associées à Bernard Tapie:

bernard tapie sur google

sarkozy, muriel robin, bayrou, kouchner … c’est pas gagné.. Même pas de trucs sur le foot et rien, nada sur les “économies”.

A noter au passage qu’à l’heure du test, le mot “bernard tapie” coûte 10 centimes sur Google Adwords.. Pas terrible pour l’ego.. Jean-Louis Borloo, ancien avocat de Tapie et maintenant ministre coûte 0.41 euro… ;-)

En ce qui concerne les “économies”, quels sont les mots par lesquels les gens cherchent à faire des économies sur le web ??

Toujours sur https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal, on va trouver:

pour “économies” :  “économie énergie”  à 27000  (c’est peu); mots complémentaires “travaux” et “comparer” ( 1 830 000 et 673000..)

pour “promo”  : promo, un mot qui cartonne avec 3 350 000 requêtes par mois; “dicount”  4 900 000 requêtes par mois et comme sujets préférés de ces mots les “voyages” (“voyage”  9 000 000 “voyages”  6 000 000  --> oubliez les s; sejour 2 000 000  séjour 1 000 000 –> oubliez les accents), les hôtels, etc..Le mot “coupons” cartonne en global (langues autres que français ) mais est relativement faible en français (368000).

SI on tente le mot “dépense” ou “depense” ou “dépenser moins” dans la “logique” des mots de la page d’accueil du site bernardtapie.com  on a vraiment du mal à trouver des volumes de requêtes:

depenser moins

Conclusion temporaire: pas terrible pour les mots, le titre, la description choisie sur la page d’accueil du site bernardtapie.com

Quel texte apparaît quand on arrive sur cette page et qu’on est un bête moteur ?

BernardTapie.com | économisez sur vos factures courantes et vos achats http://www.bernardtapie.com Connexion devenir membre Mon panier (0) item(s) Factures courantes téléphonie, énergie, impôts Assurances Auto, santé, autres Crédits crédits, rachats Automobile achat, pièces & pneus Voyages

nb; ne pas tenir compte des caractères bizarres..

Problème habituel: les mots “connexion, devenir membre, mon panier, item.. “perturbent” les autres mots. La solution ? soit mettre ces trucs ailleurs qu’en début de page soit les mettre osus forme d’images (l’internaute humain VOIT les mots mais le moteur ne les compte pas en texte.

Densité des mots sur la page d’accueil bernardtapie.com:

densite-mots-bernard-tapie

 

Peut mieux faire non ?

Prenons maintenant une page de “catégorie”, celle des économies d’assurances proposées par Bernardtapie.com: la page  http://www.bernardtapie.com/assurances-48/ (bizarre cette url.. faut-il jouer le 48 au loto ?? ;-))

Titre: Économisez sur vos Assurances

Description: Avec BernardTapie.com, profitez de tarifs discount sur des formules d’assurance. Adaptées à vos besoins, ces solutions vous garantissent une couverture maximale pour un prix minimal.

Mots clés: Assurances, Economie assurance, assurance moins chere, assurance discount, assurance bernard tapie, bernardtapie.com, tarifs assurance, assurance voiture, assurance maison, devis assurance

Le titre est la chose la plus importante: l’expression “économisez sur vos assurances”  est + un slogan pour ceux qui sont déjà sur le site qu’ un truc pour attirer les gens car l’expression “Economisez sur vos assurances” ou même “"économie assurances"” n’est absolument pas cherchée..

Dans cet ordre d’idées, il aurait été de loin meilleur de titrer “comparatif assurance”  (sans s) qui est cherché 74000 fois par mois ou “assurance devis”  (135000 fois)

Rappel: le titre pris en compte par Google est le truc qui apparaît sur le bandeau bleu en haut de votre navigateur et on peut très bien avoir visuellement pour les humains, qui ne regardent JAMAIS ce bandeau bleu) un autre titre sur la page (c’est notamment ce que permet le plugin All-In-One SEO sur Wordpress).

Au niveau de la description et des mots clés, même si ces metas ne sont plus portés en haute estime par Dieu, heuuu, Google, là encore, les mots et et expressions choisies ne vont pas attirer grand monde.

Comme dans la plupart des cas, ont été mis ici des sortes de slogans qui ne peuvent qu’attirer des gens “déjà” sur le site ou placés devant un ordinateur qui affiche déjà le site mais qui seront aux fraises dans Google pour les internautes qui cherchent à faire des économies pour leurs assurances.

Les mots et expressions que les gens utilisent pour chercher ce qui les intéresse ne sont pas forcément les mots et expressions qu’utilisent les pros du secteur qui cherche à attraper les premiers…

C’est quand même dingue que Tapie qui se faisait le chantre de ce type de raisonnements dans les années 80, notamment dans son émission sur TF1, ne s’applique pas à lui-même ces principes !?!.. Ah mais c’est vrai qu’il vote sarkozy donc c’est normal qu’l soit adepte en 2010 de “faites ce que je dis mais pas ce que je fais “' ;-)))

Un petit tour sur le texte visible pour un robot et la densité des mots de cette page http://www.bernardtapie.com/assurances-48/

BernardTapie.com | économisez sur vos factures courantes et vos achats http://www.bernardtapie.com Connexion devenir membre Mon panier (0) item(s) Factures courantes téléphonie, énergie, impôts Assurances Auto, santé, autres Crédits crédits, rachats Automobile achat, pièces & pneus Voyages

Aie Aie Aie… C’est la même chose que la page d’accueil !!  Les mêmes problèmes (les mots connexion, devenir membre, mon panier, etc…) mais surtout ce début de texte n’est pas adapté au sujet de la page “les assurances”.. donc Google and co aura du mal à voir sa spécificité par rapport aux autres pages du site.. Pas bon du tout..

Densité des mots sur  http://www.bernardtapie.com/assurances-48/

assurances-bernard-tapie

Par rapport aux mots cherchés par les gens à propos des assurances, des devis, du coût des assurances, etc.. ce n’est vraiment pas terrible..

On pourrait continuer sur des pages + individuelles et aussi parler du code du site:

25 erreurs de code sur la page http://www.bernardtapie.com/assurances-48/  à checker ici    : http://validator.w3.org/check?verbose=1&uri=http%3A%2F%2Fwww.bernardtapie.com%2Fassurances-48%2F

pareil sur la page d’accueil: http://validator.w3.org/check?verbose=1&uri=http%3A%2F%2Fwww.bernardtapie.com%2F

Ce n’est pas un gros problème (surtout quand on voit des sites comme celui de la redoute ou des 3 Suisses..) mais c’est au moins un argument pour que la famille Tapie fasse elle-même des économies sur la facture de réalisation du site..

En insistant pour les marges arrières sur la validité du css qui elle est encore plus mauvaise: http://jigsaw.w3.org/css-validator/validator?profile=css21&warning=0&uri=http%3A%2F%2Fwww.bernardtapie.com%2F

Allez les gars: 10% de réduction sur la facture web de Nanard !! ;-))

Bref, c’est loin d’être gagné pour bernardtapie.com en référencement naturel… MAIS comme son site propose de s’abonner, de donner son mail et que donc il semble que ce site ne soit qu’un outil pour attraper des mails et ensuite envoyer des offres aux gens, ce n’est pas très grave (mais que faire avec des mails à part des ventes “privées”  … et des ventes privées sur Bernardtapie.com c’est impossible c’est son fils qui nous l’a écrit !!!  :-))

et puis bernardtapie.com a-t-il besoin de référencement naturel ?  En parlant de son site à chaque fois qu’il passe dans un média, ça peut faire suffisamment de pub pour attirer les gens, surtout si les medias ne lui font pas payer.

Sinon, il faudra acheter pas mal de trafic pour attirer le chaland.. ou alors partager des listes d’emails avec des gros du web qui seront peut-être sensibles à la faconde tapienne et accepteront de partager leurs trésors ;-))

On verra bien la suite de cette affaire..

Le gros enseignement de cette note pour nous en fin de rédaction, c’est quand même que “tapie” ou “bernard tapie” sont à – de 100000 requêtes par mois… 100000 c’est un seuil.. En dessous de 100000 requêtes par mois sur google, un produit/service n’a aucune chance de réussir en b2c..

Comme ce matin sur RTL Video Bernard Tapie chez Apathie, Bernard Tapie a affirmé que son site avait 9 inscriptions à la seconde, il a sans doute trouvé le moyen d’avoir du vrai trafic par une autre source que celles connues jusqu’alors  (excluons bien sûr l’idée saugrenue que ce chiffre soit du pipeau ;-))))

maj: Un lecteur (merci à lui) a voulu aller plus loin pour vérifier si le site bernardtapie.com (ou le 32 15) proposait vraiment des offres intéressantes.

extrait de son mail:

Je viens de rapidement lire votre analyse du site bernardtapie.com. Evidemment, j'y suis allé. J'ai écouté la vidéo de présentation.

J'ai décidé de vérifier la véracité de leurs propos en comparant leur site avec un autre courtier de vente automobile

le 1er

http://www.bernardtapie.com/categorie/voitures-neuves-11224-3796-1032640

le 2nd

http://www.auto-ies.com/mandataire-audi-achat-q5-neuve.html

En fait, BernardTapie.com s'aligne sur les prix du site Auto ies (même option ) et donc ne sont pas moins cher...

Statistiques de video sur Youtube

Un petit bouton sur Youtube permet de connaître les statistiques d’une vidéo.

Prenons par exemple une vidéo célèbre, celle de sarkozy a priori éméché au G8 (quand selon PPDA, il était “comme un petit garçon” ;-)) 

En cliquant sur la petite flèche à côté du nombre de vues, un panneau de statistiques s’ouvre

Lire la suite "Statistiques de video sur Youtube"

Google Adwords: la preuve qu’on peut y arriver seul et sans rien connaître au départ

Google révolutionne les habitudes et règles de la vie réelle non seulement par sa présence mais aussi par ce que ses multiples outils permettent. Le meilleur exemple en est la publicité, domaine où règnent des intermédiaires, des pubards, des agences qui récupèrent l’essentiel de la dépense des annonceurs au nom de leur “connaissance”.

Les agences de pub sont à la publicité ce que les banques sont à la finance: des intermédiaires trop payés pour la valeur ajoutée qu’ils apportent et comme les banques, les intermédiaires de la publicité savent défendre leur bifteck et la nécessité de passer par eux, que ce soit par des théories tautologiques ou par de multiples invitations et traitements VIP des personnes qui travaillent chez les annonceurs (verser des dessous de table se fait de moins en moins puisqu’inviter machine et machin à des conventions au soleil n’est pas trop répréhensible ;-)).

Donc Google avec AdwordsAd planner ( lire Google Ad Planner ou la fin de certaines agences de rp et pub ) ou DFP ( Google DFP small business ou le chainon manquant ) est en train de tout casser.

Avec ces outils, plus besoin d’agences de publicité pour réaliser sa propre campagne de publicité sur le web. Il suffit de lire la notice et d’écouter les recommandations de Google. Le prix est le prix du marché et pas le prix des intermédiaires qui s’engraissent.

Les possibilités de Google sont une aubaine pour les petits, les PME tant que les “gros” annonceurs font encore du “display” (les annonceurs “autruches” expliquent qu’il s’agit d’image ;-))) avec des rentabilités d’investissement publicitaire ridicules par rapport au modèle CPC.

Pour les gros annonceurs ou ceux qui rêvent de l’être en commençant par avoir les mêmes dépenses ;-)), certaines agences se sont même reconverties dans la gestion d’ Adwords pour autrui !!  Elles essaient de prendre un fixe mensuel et prennent de toutes façons un % du budget Google Adwords ;-))  Un enfant comprendrait que leur intérêt est donc de dépenser le + possible, ce qui est à l’inverse de l’optimisation des coûts de l’annonceur…

C’est vrai qu’il est plus facile d ‘externaliser et de se faire caresser dans le sens du poil que d’essayer de faire soi-même .. bien que tout soit très simple.

Ok, ça suffit les diatribes contre les parasites, ils s’éliminent d’eux-mêmes en général sauf si ils ont une utilité, en l’occurrence  celle de renforcer l’ ego de la personne avec qui ils traitent chez leur client (comment sinon supporter d’être un employé moins payé que ce qui est dépensé en pub pour maintenir parfois l’audience d’un site web qui s’écroule si on n’achète plus de trafic ;-))))

Contre exemple parfait de ce petit monde et de ces arrangements entre egos et amis: allomarket !

A la base d’ Allomarket, il y a Olivier Brocheriou, un garçon qui avant toutes choses est le héros d’un film culte: 4 garçons plein d’avenir (quelques vidéos de ce film à la fin de cette note ;-)) et donc a déjà soigné son problème de reconnaissance et d’ ego ;-))

Olivier est devenu ensuite blogueur et e-commerçant ou e-picier plutôt avec Allomarket, un site qui vend des choses en VPC, un site de VPC moins cher que les Télé shopping de TF1 ou M6 ;-)

pub

Olivier a donc commencé à étudier les moyens d'avoir du trafic naturel (avec nous sinon vous croyez qu'on parlerait de lui ?? ;-)) et avec Google Adwords .

Objectif: dépenser moins que ce que rapportent en bénéfices les ventes réalisées grâce à l’audience apportée par Adwords.

Olivier a donc lu la notice d’adwords, fait des essais, multiplié les campagnes, essayé de mettre des choses générales ou des choses précises, jouer la longue traîne ou bombarder sur les hits, etc, etc.. et il a trouvé la configuration optimale pour faire tourner allomarket au maximum de rendement.

Autre détail qui a son importance: allomarket tourne sur powerboutique, l’excellent système de boutique en ligne (à tous ceux qui ont des envies de e-commerce et qui veulent commencer par développer une usine à gaz rien que pour avoir leur “propre” site.. regardez powerboutique, ça sera moins cale et beaucoup plus performant et surtout beaucoup moins cher  -la version à 100 euros par mois est optimale pour pouvoir gérer le seo, les catégories, les clients, les commandes et surtout les exports de clients ou de fichiers produits vers d’autres systèmes car le e-commerce c’est souvent 50% ou + de commandes qui viennent d’autres sites … Pour powerboutique aussi, Olivier s’est débrouillé tout seul: pas la peine d’enrichir des informaticiens ou “spécialistes” du web qui au mieux ont vendu 3 legos sur ebay ou 1 livre sur amazon et n’ont pas l’orientation d’esprit pour comprendre ce qui est utile et nécessaire et ce qui est gadget et superflu)

Olivier a été contacté récemment par Dieu ..  Google .. qui lui a demandé l’autorisation de le citer en exemple dans les études de cas d’ adwords  : https://www.google.com/intl/fr_fr/adwords/select/success/allomarket.html

Si vous aussi vous avez envie de devenir e-picier, c’est à dire e-commerçant sans dépenser n’importe comment, surtout pour des choses qu’on peut faire soi-même, n’hésitez pas à contacter Olivier  (contact  arobas  allobuzz.com  ) , ça vaudra tous les conseils de soi-disant spécialistes !

Bravo Olivier ! C’est gros gavaaaaaaage Adwords ;-))

Et maintenant quelques vidéos de 4NGPA parce que c’est le printemps ;-))

Lire la suite "Google Adwords: la preuve qu’on peut y arriver seul et sans rien connaître au départ"

Position dans Google d’ un site web pour un mot clé et évolution des positions

Encore un outil en ligne pour connaître la position d’un site dans Google pour un mot clé ou l’évolution de la concurrence pour ce mot dans Google: http://www.keyrow.com/

Les résultats sont moins fiable que ceux donnés par Goldorank ( voir Connaître sa position dans Google et autres moteurs de recherche )mais http://www.keyrow.com/  précise l’historique des bases de données sur lesquelles il s’appuie et permet la comparaison entre 2 sites.

keyrow

keyrow

Voir aussi  Les critères de référencement de Google  ou SEO: encore un outil en ligne d analyse  ou Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic  ou Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO

Les critères de référencement de Google

Le Graal du web est de connaître la manière dont Google référence les pages web. Google communique très peu sur ceci pour éviter que tous les petits malins en profitent pour installer en bonne position des pages qui ne seraient pas "pertinentes", "légitimes" au sens google du terme, à savoir "intéressantes" pour l'internaute pèlerin.

Pertinence, intéressant , légitime... des mots eux mêmes compliqués à définir tant la manière de les considérer peut être différente.

Quelque chose d'intéressant est-il quelque chose qui est "cherché" ou quelque chose qui "éduque/informe" ? Le catch est-il intéressant pour les enfants qui adorent les cartes de catch ? La grammaire est-elle intéressante pour eux car elle forme leur esprit ?  La réforme de la santé aux USA est-elle intéressante pour les français (comme semblent le penser nos journalistes qui sont toujours éducateurs dans l'âme) ou est-elle inintéressante en France comme semblent le montrer les statistiques de recherche de Google à ce sujet ?

Le Graal de Google est lui d'approcher avec ses algorithmes la façon d'appréhender tout ceci "humainement".

Avant même les formules mathématiques, il y a les critères que prend en compte Google. une simple recherche sur le web en donne certains mais essayons d'aller plus loin.

On peut séparer a priori les critères de référencement de Google en groupes:

  • le domaine auquel se rattache la page web considérée
  • la technique qui a "construit" et contient la page web considérée
  • les liens de la page web considérée
  • la "réputation hors liens" de la page web considérée

Lire la suite "Les critères de référencement de Google"

SEO: encore un outil en ligne d’ analyse

Vous connaissiez (ou pas d’ailleurs ;-))  outiref (voir Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO ) mais vous n’aimez pas les couleurs ou adorez utiliser d’autres outils.. Voici Seoworkers.

A la base, Seoworkers est un site web de SEO (avec des tutoriaux lisibles et des offres de services) mais c’est aussi une collection d’outils de SEO dont quelques uns intéressants.

Lire la suite "SEO: encore un outil en ligne d’ analyse"

Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic

Tout savoir des adwords qu’achètent vos concurrents, tout savoir des mots clés où certains sites sont bons, tout savoir de la provenance du trafic d’un site ?

Vous en rêviez ? Hé bien profitons des vacances et du printemps pour vous satisfaire et pour présenter quelques outils gratuits très puissants qui aident à comprendre ou à espionner les sites web et leurs secrets ;-))

Aujourd’hui, un des tops sites pour ça: semrush

Lire la suite "Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic"

24 trucs pour augmenter votre audience et le trafic de votre site web ou blog

Sans aucun ordre voici 24 trucs pour augmenter votre trafic et votre audience; rien de nouveau mais du bon sens

1) Acheter du trafic web: ne rigolez pas, c’est ce que font la plupart des médias et des sites conventionnels. Le trafic s’achète par des bannières, du Google Adwords (voir par exemple Savoir ce qu'achètent vos concurrents sur Adwords ) (certains arrivent même à acheter des clics moins cher que ce que leur rapporte la pub dite “dispaly” voir Faits par Adwords  ;-)) voir  Le petit monde de la pub et la chute de l'ancien modèle). Le trafic s’achète aussi par le temps qu’on passe à convaincre quelqu’un de faire un lien ;-) Quand vous achetez du trafic, COMPTEZ !! Comptez le temps perdu, comptez ce que ça vous ramènera (est-il utile d’acheter du adwords et de payer une société pour ça quand la concurrence en recherche naturelle est quasi nulle et/ou quand le sujet correspond à 56 requêtes par mois ???? – ne riez pas, ça existe)

2) Créer du trafic naturel: la grande guerre du référencement naturel, SEO: tout un programme ;-))

3) Emprunter du trafic: co-écriture, publication dans des e-zines; souvent l’emprunt dérive vers le vol sans d’ailleurs qu’on sache où commence et où s’arrête le “vol” puisque cette notion diffère d’un pays à l’autre et que le web est mondial

4) Inscrire votre site web ou blog ou forum dans des systèmes de référencement ou d’annuaires gratuits. On en recommandera aucun ici, cherchez sur google et faites attention au type de liens qu’ils vous demandent parfois de mettre en retour.

5) Commenter d’autres blogs: utilisez soit l’empathie “c’est vrai”, “bravo”, “super”, “merci”, avec une signature explicite ou alors tapez dans le tas en disant qqch d’assez extrême pour déclencher chez l’internaute le réflexe d’aller voir QUI a osé dire ça.

6) Utilisez les petites annonces comme ebay (si vous vendez quelque chose), vivastreet, le bon coin ou le célèbre “blog booster” ( formulaire de publication ici )  ;-))  pour créer des liens VERS votre page cible (pas forcément la page d’accueil)

7) Ecrivez un livre blanc sur votre secteur et envoyez-le à des sites, blogs de votre environnement afin qu’ils en parlent

8) Ecrivez un livre blanc ou une présentation powerpoint et publier celui-ci sur slideshare ou issuu

9) Participez passivement à facebook, twitter, linkedin et tous les trucs du genre: mettez en place les outils qui publient automatiquement ce que vous écrivez sur votre site web ou votre blog sur vos comptes twitter, facebook et linkedin (voir par exemple Relier directement son flux RSS avec twitter )

10) Si vous êtes un e-commerçant ou que vous cherchez du lead, faîtes de l’affiliation ! C’est de loin le système le moins coûteux puisque vous payez au résultat; en périod e de crise, certaines plates-formes d’affiliation sont d’accord pour ne pas compter de frais fixes mensuels –> à vous de négocier (Principales plates-formes d’affiliation en France  affili.net  effiliation.com  zanox.fr   )

11) Si vous avez du mal à passer un cap de trafic, construisez vous-même un réseau de sites et de blogs pour vous renvoyer des liens ;-))  Faites ça avec wordpress sur des comptes séparés  1and1 Pack Perso initial –1,99 euro par mois; choisissez comme sujets des ultra-niches de votre domaine (si le design vous importe peu, Contactez-nous : 1 blog wordpress monté avec les bons plugins et un design standard = 2 heures de boulot ;-))

12) Utiliser feedburner pour gérer votre ou vos flux RSS, votre newsletter (vous pouvez ainsi diffuser une newskletter sans outil spécifique et quelques astuces vous permettent de diffuser aux abonnés mails SANS que la note apparaisse sur le site ou blog  --> Ecrire une note de blog qui n' apparaît QUE dans le flux RSS et dans la newsletter), pinger qui il faut et regarder vos stats

13) Vérifier au minimum que votre site ou blog n’a pas trop de freins à un bon positionnement dans les moteurs de recherche et spécialement Google qui ultra domine en France  (voir Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO )

14) Ne perdez pas trop de temps sur les réseaux sociaux, sauf si vous cherchez à pénétrer d’autres pays ( voir Liste de reseaux sociaux ); si vous avez du contenu intéressant (avec tout ce que le mot “intéressant” peut regrouper, il y aura toujours quelqu’un pour diffuser VOTRE info sur ces réseaux donc à quoi àa sert de le faire vous même ?? )

15) Utiliser un outil de statistiques performant comme statcounter.com (invisible et léger): les stats d’hier sont pour votre ego ou pour vos chefs; ce qui vient de se passer, par quelle requête ou quel lien est arrivé le dernier visiteur, pourquoi telle page est “populaire” et telle autre n’a aucun visiteur, pourquoi telle page de tel site est devant ou juste derrière dans Google –> voilà ce qui est intéressant et permet de progresser –indicateurs “recent came from” et “recent keyword activity” )

16) Si votre business s’y prête, créez un compte youtube, dailymotion et autres et diffusez quelques vidéos (il existe des systèmes pour diffuser UNE fois à PLEIN de systèmes en même temps); mettez aussi des commentaires sur les vidéos VUES. Sur vos comptes de vidéos, n’oubliez pas de mettre un lien vers votre site ou blog.

17) Utiliser les mots et les sujets cherchés par les gens .. et ce ne sont pas forcément les mots et expressions des professionnels du secteur; en général + un secteur est “pro”, – les gens utilisent les mots de leurs prospects ;-) pour trouver les mots que les gens utilisent pour chercher –> https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal; ne confondez pas ce qui est publié avec ce qui est cherché; il y a beaucoup de choses publiées sur Obama amis celui-ci intéresse peu de gens en France (- de 1 000 000 de recherches par mois sur Google)

18) Si vous avez le choix des outils de CMS ( voir Liste de CMS ), utiliser Wordpress avec les bons plugins (Les bons plugins pour Wordpress ) et le bon, hébergeur (à notre avis 1and1 où les prix sont tops et où les gens répondent au téléphone)

19) Créer un compte flickr si votre business “intègre” des photos et bombarder le avec des photos, par mail (le gros avantage de flickr est de pouvoir y publier par mail)

20) Si vous ne voulez pas de wordpress et que vous cherchez un système “hébergé”, utiliser typepad ! Un compte pro typepad permet énormément de choses (tubbydev.com par exemple) et notamment d’y publier par mail, ce qui est appréciable et facile pour beaucoup de choses ! (N’hésitez pas à nous contacter si vous voulez optimiser votre Typepad pour le référencement naturel )

21) Pensez en pages et non en site ou en blogs –> sur Google on trouve des pages web et pas des “sites” .. chaque page doit avoir un but, une destination et surtout une incitation concrète à l’action (rien de pire qu’un internaute qui arrive sur une page, la lit et .. se gratte .. ; reculer, regardez votre page et vérifiez si l’internaute est poussé à faire quelque chose: vous contacter, vous envoyer un mail, télécharger quelque chose, voter pour vous ;-)))

22) Ne pas confondre l’écrit qu’on apprend à l’école et l’écrit du web: le web est entre l’écrit et l’oral

23) Ne pensez pas “il faut écrire” mais pensez “nous pouvons publier” et faites–le quand c’est possible sans vous obliger à une certaine longueur ou à un type de contenu; une page ratée non lue prend + de temps à être supprimée dans la plupart des cas qu’à en écrire une autre; si quelqu’un critique votre page ou votre orthographe, dites merci et demandez de l’aide –> les gens adorent ça et certains deviendront vos “revendeurs”; le fond intéresse très rarement les gens, la prise en compte de leur avis et donc d’eux-mêmes beaucoup + ;-))

24) Pensez qu’il existe 2 types de “web”, le web de “fond” et le web d’ “actualités”; ce dernier prend de plus en plus de temps aux internautes donc si vous voulez de l’audience, collez à l’actualité même futile

La roue magique de la recherche de Google: le petit truc que personne ne connaît

Sur la page web la plus simple et la plus fréquentée du monde, la page de recherche de Google, il est une fonction inconnue qui pourtant mérite qu'on s'y attarde: la roue magique (ouais OK ça sonne mieux en english: the wheel).

Pour y accéder rien de plus simple, il suffit de cliquer dans + d'options en haut de la recherche et on retrouve la roue magique dans le menu latéral.

Si par exemple on cherche "sarkozy" dans Google on obtiendra alors avec la roue magique de Google (la flèche indique où cliquer pour voir apparaître le menu qui donne accès à la roue:

Roue-magique 

Comment sortent ces subdivisions ? A priori selon la masse et le ranking de ce qui sort pour "sarkozy".

Sans aller se pignoler sur si c'est juste ou pas ou d'où vient la source, on pourra utiliser la roue magique pour avoir des idées sur la façon dont est vue qqch (Attention ! dont est vue la chose en question PAR LES PUBLICATIONS et NON la façon dont elle est vue par les RECHERCHES et donc l'intérêt des gens .. même si au final les 2 devraient coïncider .. oui mais à l'infini et on n'a pas trop le temps ;-))

Si on clique sur une des subdivisions, on obtient alors au centre la subdivision et les sub de celle-ci:

Jean-sarkozy-google

Qu'est-ce qu'on va se marrer si on met le nom d'un quidam, surtout quand les pages de fesse et bouc seront sur google... Dommage pour les fabricant de logiciels et systèmes dits "experts" en intelligence économique ou en renseignements sur les individus..

Au grand jeu de qui est lié à qui, la roue magique de Google va donner tout de suite des infos sur les anonymes puisque ceux-ci ont moins de chance d'être mêlés à d'autres évènements..

Sinon, la roue magique peut vous donner des idées de mots clés ou de la manière dont il faut structurer vos pages web, même si il vaut mieux faire ceci d'après ce que cherchent les gens et non d'après ce qui est publié.

En ce qui concerne aussi par exemple l'info financière, la roue magique peut aider à l'investissement.

Dans tous les secteurs où la présentation "comme dans le cerveau"  (cf  mind mapping) aide à voir autre chose qu'en linéaire, la roue magique de Google va faire un carton.

Quand Google se décidera à offrir facilement comme option de recherche, la recherche SANS les premières pages (la recherche la + intéressante dans pas mal de cas), la roue magique sera encore plus utile..

Voir aussi dans le même genre: Avec Google Image Swirl, Google réinvente la recherche d' images

Pour ceux qui aiment les présentations en  mind mapping, une appli facile à utiliser: http://www.mindmeister.com/fr/home

maj: snif.. la roue magique de Google a disparu en juillet 2011 pour cause de maintenance trop complexe ... Même Dieu aurait des problèmes de maintenance ?

Les nouvelles règles de Google impliquent une meilleure landing page avec Adwords

Les changements de Google touchent aussi Adwords: + de difficultés en référencement naturel ( voirLes nouvelles méthodes de Google marquent-elles la fin du SEO ?) signifie + d'intérêt pour le PPC dont Adwords et donc + de concurrence et + de pertes en clics payés sans achats derrière.

Comment éviter ceci ?

Il va falloir vraiment soigner la page cible (landing page) de vos annonces Google Adwords.

Rappel de quelques principes de bases à propos de la landing page:

Lire la suite "Les nouvelles règles de Google impliquent une meilleure landing page avec Adwords"

Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO

Suite à la note  “Audit de site internet”, nous avons reçu des demandes auxquelles nous répondons en fonction du temps dispo (puisque c’est gratuit). Dernière en date dans les commentaires de la note, Mr Boitel à propos de son site http://www.cousette.com/.

Profitons en donc pour faire l’ audit de ce site “publiquement” afin que vous aussi puissiez le faire (sans passer par des sociétés pseudo pros qui exigent des sommes énormes).

Pour examiner le site http://www.cousette.com/ nous allons regarder 3 pages:

(Attention, quand vous lirez cette note, peut-être que certaines choses auront changé et que les URL ou remarques faite n’auront plus lieu d’être si le propriétaire du site a “corrigé” ses pages).

1) Page d’accueil du site, référencement naturel et SEO:

Cousette-accueil

Questions à se poser à propos de la page d’accueil ?

11) Le titre de la page d’accueil (visible tout en haut du navigateur dans la barre bleue): “Cousette – Achat tissus au mètre, découvrez notre sélection de tissus” —> est-ce un bon titre pour le site web ?

12) La page d’accueil indique-t-elle à Google de manière concrète et précise de quoi parle Cousette ?

13) Quand Google vient regarder cousette.com, arrive-t-il facilement à tout comprendre et regarder ?

– y a t il des freins “techniques” ?

– les images sont-elles “pertinentes” ?

– l’accès aux autre pages du site est-il possible ?

– y a t il un “guide” pour que Google prenne en compte les autres pages du site web ?

La réponse à la question 11 est essentielle: Cousette a mis visiblement en titre (la première chose vue par Google -un internaute lui regarde rarement ceci et comprend par les images et l’ensemble que son cerveau arrive à appréhender alors que Google n’est qu’un robot régi par des algorithmes) SES mots mais sont-ce les mots par lesquels les cibles de Cousette risquent de venir ?

Pour vérifier ceci, c’est très simple: un petit tour sur https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal

et on apprend par exemple GRATUITEMENT et facilement QUELS SONT LES MOTS ET EXPRESSIONS LES PLUS RECHERCHées pour “tissus”:

referencement tissus

et quels sont les mots et expressions associés à tissus (par Google donc par les statistiques de “recherche”):

Tissus+

Bien sûr, “cousette” ne figure pas dans ces mots ;-))  (pas encore) mais surtout les “bonnes” expressions comme par exemple “tissus d’ameublement”  qui est une expression cherchée n’est pas elle dans le titre du site, ce qui est une sorte de manque à gagner d’audience potentielle: il faut pêcher là où il y a du poisson !!

Passons maintenant à la page d’accueil elle-même:

Cette page rassemble un certain nombre de mots à partir desquels Google and co vont qualifier le “sujet” de la page et donc du site (puisque c’est la page d’accueil).

Regardons via outiref.com  (ceux qui n'aiment pas outiref peuvent utiliser seoworkers  voir SEO: encore un outil en ligne d’ analyse)le texte visible (onglet texte visible):

Seo-texte

On constate que les mots “Bienvenue, identifiez-vous, panier, etc..” gênent un peu le “vrai” texte.

Bien sûr, le vendeur rétorquera qu’il veut que les clients puissent s’identifier et voir leur panier en haut du site.. —> petite astuce: montrez ceci aux internautes avec des IMAGES qui MONTRERONT ce texte mais sans être du texte !!

Autre texte “sans intérêt”: styliste depuis 10 ans chez des créateurs ….”: c’est peut-être intéresser pour convaincre le chaland d’aller + loin MAIS ENCORE FAUT-IL QU’IL ARRIVE DEJA sur la page…  or si la place où il faut mettre le texte pour ATTIRER est utilisée pour ceux qui sont déjà là.. personne ne viendra ..

—> Remplacer ce texte du début par un texte présentant l’activité de Cousette et utilisant les mots et expressions les plus cherchées sur le web à ce sujet (voir avant) afin d’être référencé dans les endroits où les gens cherchent !!!

On touche là un problème général du web: les gens font souvent des sites agréables et pratiques pour les internautes qui y sont déjà …. mais encore faut-il qu’ils y arrivent …

Allons plus loin avec un autre onglet d’outiref: l’onglet “densité des mots”. Google ne prend plus en compte la densité mais celle-ci est utile pour avoir un aperçu du sujet de la page.

Imaginons que nous n’ayons pas vu le page d’accueil du site.. et que nous ayons juste la liste des mots pour nous faire une idée du contenu:

Texte et referencement naturel

Pas mal hein pour un premier site..

On peut cependant améliorer en ayant + d’expressions de 2 et 3 mots clés qu’on prendra de préférence dans celles cherchées -voir plus haut- (tissus ameublement, tissus couture, etc…).

Un petit peu de technique ? Quel que soit le système qui a servi à faire le site, il faut éviter que les pages aient trop d’erreurs. c’est facile à vérifier avec des outils en ligne là aussi gratuits comme par exemple http://validator.w3.org pour le html:

http://validator.w3.org/check?verbose=1&uri=http%3A%2F%2Fwww.cousette.com%2F

1 seule erreur: bravo —> éviter à tout prix d’avoir + de 20 erreurs (allez rigoler sur les sites comme laredoute.fr  http://validator.w3.org/check?verbose=1&uri=http%3A%2F%2Fwww.laredoute.fr%2F  ou les sites faits à grands renforts d’ agences web, de créa et créatifs et de milliers et dizaines de milliers d’euros… et ensuite de “spécialistes” du référencement.. Si Google est gêné dans son examen de la page par des problèmes techniques, il a + de mal à regarder et à comprendre donc le site est moins compréhensible; Dans la vie réelle, si quelqu’un est très sale et parle mal, arrivez-vous à le comprendre autant que quelqu’un de propre s’exprimant bien ???).

Balises mots clés et description: outiref permet aussi de vérifier les balises de mots clés et de description.

Il y a quelques mois, ceci était encore important mais les algorithmes ont progressé et de plus en plus de choses sont faites à partir du texte visible. certains moteurs et annuaires continuent de se fier à ça. Là encore, utilisez les mots et expressions recherchées et non pas VOS mots à VOUS.

Dans le cas qui nous occupe et pour la page d’accueil (voir plus loin pour les autres pages), les balises sont ok aujourd’hui bien que sous-utilisées. On peut ajouter d’autres choses dans la balise description que “ Boutique proposant un large choix de tissus

Images et référencement naturel:

le site cousette a beaucoup d’images .. l’image principale de la page d’accueil a comme adresse (en nov 2009) http://www.cousette.com/img/scenes/patchrond.jpg  Une adresse du type  http://www.cousette.com/img/scenes/patchwork-tissus.jpg serait mieux.

Plus important, l’image a une bonne balise de texte alternatif (clic droit et propriétés). Elle pourrait aussi avoir un titre. Attention d’autres images du site ont parfois un titre mais pas de “texte alternatif” (qu’on voit aussi en restant sur l’image avec la souris).

Dans les titres des images, dans les balises ALT et dans les url, il faut autant que faire se peut utiliser les mots et expressions recherchées. La recherche d’images dans Google apporte beaucoup d’audience. En moyenne, images “bien” nommées avec bonnes balises = 20% d’audience en +.

Si vous êtes dans le e-commerce et que vos concurrents ont des images nommées comme xyz25.jpg sans balise ALT, faites l’effort de nommer les images de vos produits avec de bonnes balises et vous verrez votre référencement et vos ventes s’envoler (là encore, si vous avez un gros concurrent, profitez-en, la plupart des sites de gros sont à hurler de rire dans ce domaine -et compensent ces faiblesses par des dizaines de milliers d’euros dépensés en adwords ou en pub, ce qui nourrit d’ailleurs en général les “agences web” qui leur ont fait ces “faibles” sites .. indiquant encore une fois qu’en informatique et en web, ce sont les prestataires médiocres qui gagnent le mieux et le plus d’argent -et les patrons des ssii et webagencies “stars” le savent très bien ;-))))

Le sitemap .  Cousette a un sitemap http://www.cousette.com/sitemap.xml  Il faut en avoir un pour que Google soit au courant des changements du site. Si vous êtes sous wordpress, utilisez un plugin comme Sitemap generator pour indiquer précisément à Google, Yahoo, bing l’importance de vos types de pages.

Si vous voulez notifier à la main des changements, soumettez parfois votre sitemap via un site comme mypagerank.net (submit sitemap dans la colonne) et bien sûr avev Google webmaster tool http://www.google.com/webmasters/tools/  (cela vous donnera en plus beaucoup d’infos sur la fréquentation de votre site et la façon dont il est vu par Google et ses collègues).

2) Page de catégorie du site, référencement naturel et SEO:

Il faut faire le même travail avec les mêmes outils que pour la page d’accueil sur cette page:http://www.cousette.com/category.php?id_category=5

Premi-ère remarque: l’URL pourait être meilleure si elle était du type http://www.cousette.com/nouveaux-tissus

Le web regorge de conseils et de méthodes pour l’ URL rewriting (nom savant pour ceci): à vous de jouer. Si vous êtes sous wordpress, allez simplement dans Réglages puis Permaliens et indiquez comme structure personnalisée /%postname%/

Page de categorie et referencement naturel

Quel est l’objectif de cette page ?

N’existe-t-elle que pour ceux qui sont passés par la page d’accueil et sont arrivés dessus ?

A priori non, cette page là a aussi beuacoup de chances et même plus d’être “intéressante” pour un internaute puisqu’elle est + spécialisée que la page d’accueil “générale”.

Pourquoi rien n’est fait pour la “spécifier”.

Son titre ? Tissus nouvelle collection, c'est ici que vous les trouverez - Cousette

Bon titre pour ceux qui sont déjà passés par une autre page mais très mauvais titre pour dire à Google ou autre: cette page concerne tel sujet.. A quoi sert  c'est ici que vous les trouverez - Cousette ?

Via outiref, on retrouve le même type de problème (pas de spécificité de LA page) pour les balises mots clé, description et surtout le texte visible:

Bienvenue, identifiez-vous Panier : produitproduits (vide) Votre compte Accueil Le marché aux tissus Cousette-club Contact Nouveautés Carreaux Fleurs Liberty Pois Rayures Unis Matières Coton Denim Imperméable Lainage Molleton Soie Nos Nouveautés Tartan rose Carreaux lurex Velours navy Velours car

En quoi ce texte caractérise exactement le sujet de LA page ?  En presque rien..

—> enlever les bienvenue, identifiez vous etc… (soit les mettre ailleurs, soit les mettre en images) et mettre des mots + intéressants.

Attention, c’est le menu de gauche qui est lu en premier.. Ici ce n’est pas vraiment gênant puisque ce menu concerne le sujet de la page mais dans beaucoup de site, le menu de gauche ou du haut est trop général pour LA page.

Il en résulte que le texte visible n’est pas “pertinent” par rapport au sujet de LA page car il est au premier regard TOUJOURS le même : celui des menus.. (faites vos menus en images ou mettez les à droite !!). Plus le texte pertinent de LA page apparaît en premier, mieux c’est pour qualifier la spécificité de votre page.

La densité des mots sur cette page n’apprend rien de spécifique.

Au delà de ces aspects (regarder aussi les erreurs d’html), le principal problème de cette page est son “utilité”.

Cette page de “nouveautés” peut être utile pour des gens DEJA arrivés sur le site… Mais est-ce que les nouveautés des tissus de cousette sont un bon truc pour attirer des nouveaux visiteurs, des nouveaux prospects ?

Il faut se foutre des déjà clients !! Ils connaissent votre site, y viendront et en 2009, les internautes sont “formés”, ils peuvent cliquer 15 fois pour trouver quelque chose sur votre site qu’ils connaissent déjà.

En revanche, vos futurs clients, vos prospects doivent être les gens les plus importants (sauf si votre site n’est qu’un support à une activité marchande déjà existante comme la FNAC ou Carrefour qui a + d’intérêt à traiter ses déjà clients) —> les pages web et leur organisation doivent être faites pour attirer les nouveaux prospects.

Entre autres, elles doivent être organisées en fonction des centres d’intérêts des prospects.

les outils gratuits de Google comme https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal  ou Google trends ou Google Insight vous indiquent gratuitement ce qui intéresse les gens !!

Ne soyez pas comme les medias du siècle dernier qui veulent éduquer les gens dans le meilleur des cas ou qui se croient intéressants !  Si vous voulez de l’audience, parlez de ce que les gens cherchent !

Les catégories de cousette devraient être plutôt  “tissus ameuiblement”  , “tissus patchwork”, “tissus couture”.

Les “catégories” du menu latéral  (

   ) sont des choses pratiques pour naviguer dans le site (si on y est déjà) et/ou correspondent à l’organisation de l’activité POUR cousette mais pas à ce que les gens cherchent.

Autre petite chose: éviter d’utiliser des mots comme “accueil”, “contact” et tous les mots “communs” dont un robot ne sait pas si ils sont relatifs à un avocat, un garage ou un épicier.

A la place du mot “accueil”, utilisez une image ou utiliser “tous les tissus” ou au pire le nom de la société.

Ne gaspillez pas les mots !!! ce sont eux qui vous “spécifient” et vous rendent “pertinent” sur un sujet donc vous boostent en référencement naturel où dans 95% des cas, il ne s’agit pas d’être mega-optimisé mais simplement + clair que les autres ou simplement “existant”.

3) Page spécifique du site référencement naturel et SEO

C’est le type de page le plus important !! ce sont les pages les plus nombreuses et a priori les plus spécifiques pour un sujet. ce sont ces pages qu’il faut soigner (alors que dans la majorité des cas, les gens qui font les sites passent 80% du temps sur la page d’accueil …)

Dans l’exemple de cousette, nous avons choisi http://www.cousette.com/carreaux/102-tartan-rose.html

Bizarre; l’url n’est pas comme pour les catégories …id=25  mais ceci dit, tartan rose n’est pas un truc mega recherché et pas relatif forcément à des tissus (le site vend du tartan d’athlétisme ? ;-))

page individuelle referencement et SEO

Toujours les mêmes outils

et très mauvais diagnostic :-((

Outiref nous permet de voir qu’à la différence des autres pages (accueil et catégorie), il n y a pas de balise mots clés (un indice que cette page a été moins travaillée que les autres ?).

Le texte visible de cette page est ici non seulement “handicapé” par les éléments mentionnés dans 1 et 2 mais ici par le menu de gauche.

Bienvenue, identifiez-vous Panier : produitproduits (vide) Votre compte Accueil Le marché aux tissus Cousette-club Contact Nouveautés Carreaux Fleurs Liberty Pois Rayures Unis Matières Coton Denim Imperméable Lainage Molleton Soie Echantillons Tartan rose Envoyer à un ami Très joli tartan de coton

Le sujet de la page est “le tissu tartan rose” (on reviendra là-dessus ensuite).

Accueil, le marché aux tissus, cousette club et contact gênent mais , nouveautés, carreaux, fleurs, liberty and co  gênent aussi !

Qu’ont-ils comme “rapport précis” avec “tartan rose”.

Regardez où se retrouve “tartan rose” dans le texte visible (en italique ci-dessus). Presque en dernier.

Regardons un autre aspect de la page: son allure:

pas de mot en gras: les gens passent de moins en moins de temps par page (surtout les nouveaux arrivants), le gras est un moyen de leur faire comprendre de quoi il s’agit sans qu’ils aient à se fatiguer à lire les choses.

Reculez et regardez cette page “tartan rose”: Etes-vous incité à acheter ce tissu ? Pas vraiment à moins que vous ne cherchiez “tartan rose” depuis ce matin ;-))

Cousette pourrait ajouter quelque chose comme “idéal pour un couvre-lit” ou alors d’autres photos pour voir par exemple l’épaisseur qui semble bien confortable ou alors le tissu ‘en situation”, chiffonné: les gens adorent les photos “décalées”, “trash” qui font “vrai” ou “maison”.

Le “Ajouter au panier” n’est pas vraiment une incitation à ol’action.

Ok, des gros trucs peuvent sembler “pas beau” au vendeur mais qui sont ses clients potentiels ?

On touche aussi ici un des problèmes de beaucoup de sites web: ils sont souvent conçus ou imaginés ou voulus par des gens qui ont fait des études et qui voient les choses d’une manière “assez smart”. Si vous voulez vendre des tissus qu’à des csp++, ok, allez-y “smart” mais si votre clientèle potentielle est l’ensemble de la population, n’hésitez pas: allez y franco et mettez les choses à faire en gros !

Ce n’est pas politiquement correct de l’écrire (et ça on s’en fout chez nous ;-)) mais  au moins 50% des gens qui achètent sur le net ne sont pas très malins: expliquez leur où il faut cliquer et n’essayez pas de créer un musée du Louvre pour les clients de Mc Do ! le mieux est l’ennemi du bien.

Si vous êtes vraiment décidé à faire du business sur le net, créez plusieurs types de sites pour plusieurs types de population (même back office pour vous et même produits vendus mais présentations différentes en fonction des prospects !!!).

N’essayez pas de satisfaire tout le monde avec UN site. L’eau tiède ne plaît à personne.

N’essayez pas de chercher vos clients avec vos mots: les gens cherchent avec LEURS mots.

Regardez les journaux: ceux qui se vendent le plus sont ceux qui parlent de ce qui intéresse les gens !

Les journaux nous parlent beaucoup plus de Barack Obama que de Dr House: sur le web français “Obama” est cherché 673000 fois par mois mais “Dr House” 823000 fois … et desperate housewifes 1830000 fois !

A vous de choisir les bons mots de votre secteur: ceux qu’utilisent les gens qui vous cherchent !!!

Nous n’avons pas parlé du processus d’achat sur cousette car nous ne l’avons pas testé. On pourrait aussi aller plus dans le détail mais pour une première approche, notamment dans ce secteur sans grande concurrence “seo ref nat” ce qui précède pourra aider cousette à être bien référencé.

Vos remarques et commentaires (ce qui a été écrit l’a été d’une seule traite et sans relecture donc il doit y avoir des fautes et du radotage ;-)), ainsi que vos questions sont les bienvenus bien sûr ! Et si vous nous contactez pour une petit analyse gratuite de votre site, sachez que l’on répond touujours, parfois avec du délai car on traite plusieurs demandes d’un coup, quand on n’a pas envie de faire les choses du vrai travail

A part ça, pour ceux qui veulent aller plus loin, il existe 2 ebooks vraiment intéressants. Ok ils sont en anglais mais en anglais basique et avec beaucoup de schémas (et puis vraiment, le niveau de concret et de pratique est très au-dessus des bouquins de blabla à ce sujet en France):

SEO Copywriting ebookClick here to view more details

SEO Secrets ebook:   Click here to view more details

Connaître sa position dans Google et autres moteurs de recherche

Savoir où on est dans Google, Bing et Yahoo est très utile pour savoir comment y monter. Avant même d'optimiser son référencement (voir Augmenter son audience web et son référencement naturel 5 et articles précédents sur le même sujet ou la rubrique Referencement naturel) il faut bien évidemment savoir où on est (et déjà si on y est, notamment en ce qui concerne les images qui ont une fâcheuse tendance à disparaître dans Google, quand le Safe Search des navigateurs est activé; Google "élimine" les images en se basant a priori sur le % de chair (via la couleur) et la dénomination ce qui peut conduire à quelques incongruités ;-)).

Pour connaître donc sa position dans Google, Bing et Yahoo, le meilleur (simplicité, gratuité, facilité) outil actuel semble être Goldorank, un plugin firefox téléchargeable en cliquant ici.

Concrètement, vous indiquez le mot clé et votre site dans Golgorank en sélectionnant le ou les moteurs de recherches pour lesquelles vous voulez connaître votre position.

Goldorank

Si il s'agit d'une expression, n'oubliez pas de la mettre en "  comme dans l'exemple qui suit avec "blog et entreprise".

Goldorank-2 

Dans l'exemple qui précède, tubbydev est bien premier et dans Google et dans Bing mais sous tubbydev.typepad.com et non sous tubbydev.com alors que c'est la même chose --> donc attention à ce genre de problèmes.

Dans le même genre d'idées, comme les moteurs Google, Bing et cie intègrent dans leurs premières pages des résultats issus de leurs pages d'actualités ou de vidéos, un site ou un blog qui serait bien placé dans ces "sous-ensembles" et apparaîtrait ainsi de fait sur la première page des moteurs n'obtiendrait pas de résultats dans Golgorank car celui-ci indiquera à la place Google news ou Google video mais pas le contenu de ces derniers . Exemple avec "sarkozy"

Position-page-google

Si vous êtes premier sur Google actualités sur "sarkozy" vous serez en tête de page google mais pas trouvé par Golgorank qui indiquera news.google.fr (dans notre exemple; nous avons cherché pour marianne2.fr )

Aux fans de détails, nous n'avons pas vérifié si Golgorank prend en compte les particularités du navigateur sur lequel il est installé ou pas mais honnêtement, a-t-on besoin de pousser si loin l'enquête  ? Malgré tout le battage fait sur l'éducation du couple navigateur/google et sur la variation des résultats en fonction de l'endroit où l'on se trouve, ceux-ci varient rarement de + d'une page.

Golgorank cherche pour un nom de domaine donc pas besoin de spécifier la page web dont vous voulez connaître l'emplacement.

Golgorank ne tient pas compte des publicités Google Adwords, il y a d'autres outils pour ça: voir

Savoir ce qu'achètent vos concurrents sur Adwords

LSI et référencement

Les dernières nouvelles en provenance des rois américains du référencement (ceux dont on ne parle jamais et qui restent bien cachés dans leurs revenus mensuels à 5 chiffres par Adsense et autres sytèmes :-)) sont une prise en compte de plus en plus grande du LSI.

LSI signifie " latent semantic indexing ".

Sans se perdre dans les débats intellos concernant le web sémantique et ses notions corollaires, le LSI concerne la manière de comprendre le texte sur les pages web avec notamment le problème des périphrases et synonymes et donc la façon dont Google (entre autres mais loin devant) prend en compte ceci dans le référencement d'une page web sur UN sujet.

Le problème est déjà compliqué en anglais alors vous imaginez ce qu'il en est en français, langue qui en plus ne concerne qu'une toute petite minorité de l 'Internet.

Indirectement, ce type de problème est aussi à l'origine des problèmes des médias sur le web puisque la plupart de leurs pages sont écrites par des journalistes ou des gens ayant ce type de culture et NON par des gens qui ont la culture et la vision "Google".

Ainsi souvent, les "articles" des journalistes commencent par leur nom ou par un titre et des phrases qui plaisantes sur un support où l'on EST DEJA sont complètement à côté de la plaque sur le web où aucun moteur de recherche ne peut deviner que " Stop ou encore ?  par John Duschmol .....  En ces temps perturbés par une crise de confiance" concerne les dernières nouvelles du G20 ou l'arrivée imminente de la grippe A ...

En arrivant à prendre en compte les périphrases, synonymes et jeux de mots (qu'ils soient sérieux ou qu'ils soient des allusions à quelque chose que l'inconscient de l'internaute "doit" connaître -par exemple pour un français " .. qui surgit du fond de la nuit, court vers l'aventure au galop .. "  connecte avec Zorro) Google pourrait donc accorder une meilleure place à des pages pertinentes (selon sa définition de ce mot) mais mal classées pour l'instant.

Pour arriver à ceci, Google travaille son algorithme mais compte aussi sur les milliards de statistiques accumulées, notamment quand il sert d'outil de navigation (ce qui est de plus en plus le cas -les gens tapant l'adresse ou le nom du site dans la barre google lire Moteur de recherche et commerce) pour comprendre quelles expressions sont reliées à quelles autres.

Toutes les techniques de bourrins du référencement naturel (comme bourrer la page du mot clé en relation avec le sujet) sont maintenant dépassées et il paraît même dangereuses pour le référencement. Les spécialistes semblent penser qu'une densité de 12% , mais surtout pas, + du mot clé est optimale .

En rapport avec le LSI, il semble aussi qu'une page qui emploierait des expressions synonymes de son sujet ait à présent un "bonus" dans le référencement.

Concrètement comment faire ?

Si Google juge la "synonymité", il y a fort à parier que les outils gratuits de Google dont presque personne ne se sert ;-)) sont idéaux pour indiquer quels mots et quelles expressions il faut ASSOCIER à un thème.

Il vous suffira alors d'aller sur

google.com/trends 

google.com/insight 

https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal

http://www.tubbydev.net/mots_cles/

pour déterminer quels mots et expressions vous devrez utiliser pour optimiser le référencement de votre page.

On en revient donc à une "technique" de bourrin qui consiste à faire sa liste avant d'écrire ;-))

Bien référencer ses images, ( tiens mais est-ce vraiment utile ?)

De plus en plus de tauliers de blogs ou de sites se rendent compte de l'importance de la recherche d'images sur Google et donc de l'intérêt à bien référencer ses images. Quelles sont les choses importantes pour un bon référencement d'images sur le web ?
Tout d'abord, il faut avoir un bon nom d'image. Un bon nom est évidemment autre chose que IMG317.jpg mais ce n'est pas non plus lancearmstrongverbier.jpg, c'est soit lance-armstrong-verbier soit lance_armstrong_verbier.jpg
Certains pensent que le - est préférable au _ bien que Google officiellement prenne en compte les _
Attention à éviter les espaces, les ' et les lettres spécifiques avec accent, cédille
Un "bon nom" si vous cherchez de l'audience, c'est aussi un ou plusieurs mots qui sont cherchés par les gens et donc par forcément VOS mots, surtout si vous êtes un Pro du secteur: vos prospects qui sont les gens intéressants pour vous ne parlent pas, ne cherchent pas avec VOS mots mais avec les LEURS.

Lire la suite "Bien référencer ses images, ( tiens mais est-ce vraiment utile ?)"

Audit de site internet

Récemment, un client pour du développement (développement c’est quand nous avons uniquement notre casquette d’ouvrier et faisons ce que veulent les gens sans donner notre avis sur le business, le design et le reste -ce qui est très dur ) a demander à une société, on dit une “agence”, de faire un “audit” du site web en ce qui concerne l’ergonomie.

Il s’agit d’un site marchand. Nous avons donc eu droit à un splendide document power point avec plein de mots marrants comme “tunnel”.

Si on s’amuse à faire l’audit du document , on trouve environ 50% de platitudes (description du site, de ce qu’il fait de comment sont les choses sur les pages); 10% de titres et 40% de “recommandations”, “conseils” etc..

Dans tous ces conseils et recommandations, 2 “a priori” posés par la grâce de Dieu:

  • des gens viendront sur le site (on ne se préoccupe que de ce qu’ils y font une fois dessus)
  • les gens arrivent toujours par la page d’accueil

Or, ces 2 choses sont une énorme c…

Lire la suite "Audit de site internet"

Comment ecrire un blog ou des pages web pour obtenir des effets concrets ?

Ceci est le résumé de l’intervention d’Hannah Swift (Don’t mess up your content – How creative content increases ROI ?) à a4uexpo.

Même si il n’y a rien de révolutionnaire dans cette affaire, la manie des checklistes anglo-saxonnes se révèle utile pour les débutants en publication sur le web (notamment blog) ou ceux qui se sont perdus dans les détails de leur niche

Tout d’abord, avant d’écrire la moindre chose, il faut se poser les questions suivantes et y répondre:

  • A qui s’adresse cette note/page web ? (Cela vous aidera notamment à répondre aux questions suivante et peut-être à changer votre style si vous aimez et savez vous adapter à votre auditoire)
  • Quel en est l’objet ? (Souvent, des idées viennent en écrivant et la page part en “live” avec au final un objet sans rapport avec le sujet initial ou le titre …)
  • Quand va être publiée cette note/page web ? —> au bon moment pour la cible ? (si vous publiez des pronostics pour Cote et Match, autant le faire un peu avant les matchs mais pas trop avant ni le jour même ..; si vous publiez des recettes de cuisine et que votre audience a un pic vers 20 heures, autant publier vers 16H30 17H ; au passage vérifiez aussi l’heure d’envoi de votre newsletter ou de vos flux RSS si ils sont groupés)
  • Où va être publiée cette note/page web ? (notamment si vous avez plusieurs supports, c’est à dire plusieurs noms de domaines OU si vous distinguez sur l’ “ensemble de vos pages web” une partie “statiquue” et une partie “actus” OU si vous distinguez une partie “corporate sérieuse” et une partie + perso ou légère)
  • Pourquoi va être publiée cette note/page web ? (souvent, une fois qu’on est lancé, on publie, on publie mais finalement ce qu’on publie n’apporte rien. Ne soyons pas hypocrite ici: que ça n’apporte rien aux lecteurs n’est pas vraiment un problème -et de toutes façons le lecteur sur le web est volontaire– mais qu’une dizaine de minutes (ou +) soient perdues pour aucun apport “business” (que ce soit en contacts, en référencement ou en audience suivant le but des publications web) n’est pas intéressant)
  • Comment va être publiée cette note/page ? (design de la note mais aussi par l’interface duu système ? par un client (blogjet dans le cas de celle-ci), par mail .. avec ou sans “pub” supplémentaire via twitter ou facebook ou autre machin à la mode).

Le second point est la structure de la page web; Hannah Swift recommande:

  • Introduction
  • Chapeau
  • Description
  • Tension
  • Explication
  • Conclusion

Par rapport aux structures “classiques”, on a ici d’abord une “mise en bouche” et ensuite un instant de “tension” pour attirer l’attention du lecteur et notamment une ACTION de sa part. Une telle structure est utile quand on vend quelque chose et qu’on est soumis à la dictature du fameux ROI -retour sur investissement-.

Dans le même ordre d’idées et là vraiment pour VENDRE quelque chose: AIDAS est un bon acronyme pour construire une bonne page web qui vend:

Attention (provoquer l’attention du lecteur opur l’inciter à lire plus loin -et pas à retourner sur Google ou à cliquer sur les pubs des alentours -sauf si bien sûr c’est le but )

Intérêt (Décrire rapidement les avantages du produit ou du service proposé)

Désir (Susciter le désir su prospect pour le préparer à …)

Action (présenter et proposer clairement où le prospect doit cliquer)

Satisfaction (Après l’action, rendre le “devenu client” heureux en le remerciant, le flattant, etc, etc…)

Hannah Swift a parlé de bien d’autres choses et si vous avez de bons yeux, vous arriverez peut-être à tirer des enseignements des mauvaises photos prises de ses slides:

(A ceux qui tombent ici sans avoir lu d’autres choses sur ce blog: lisez aussi le résumé -avec meilleures photos– de la conf d’ Al Carlton Gagner beaucoup d' argent avec un blog  )

Ecrire_blog

Ecrire_blog (1)

Ecrire_blog (2)

Ecrire_blog (3)

 

Scoopler: un concurrent de Google

On sait trouver ce qu’on cherche sur le web avec Google sauf un concurrent pour eux.

Petit dernier à se lancer avec des fonctionnalités intéressantes: Scoopler

Scoopler

 

Manipuler le trafic web

HackingOn continue les petits articles sur les pratiques marrantes du web et du net avec le black SEO et aujourd’hui spécifiquement le moyen d’attirer un maximum de visiteurs et de se construire une popularité sans faille sur et avec les moteurs de recherche, de manière totalement voyoute, dans le but par exemple de vendre quelque chose ou d’augmenter les statistiques d’un site de média qui dépérit ou dont le patron vante la réussite  mais en a marre de payer de l’adword ou de la pub chez ebuzzing ou aillers via des agences dont la valeur ajoutée se compte en fauteuils rembourrés et lambris parisiens

Toute ressemblance avec des sites, médias en mal d’audience, sites de partis politiques ou systèmes de e-commerce existants serait bien sûr purement fortuite

L’idée principale de ce petit “hack” est de tromper les moteurs de recherche lorsqu’ils visitent un site ou amènent des visiteurs. Les moteurs de recherche ont beaucoup d’avantages et de qualité MAIS ils restent des moteurs donc des “choses “dont on peut prévoir le comportement et la nature.

On veut donc augmenter le trafic d’un site V de vente ou de promotion d’une idée ou d’une “philosophie”.

On va construire un site A (blog par exemple), bien référencé, qui va servir de tête de gondole pour ramener des gens sur V…. de manière automatique et sans donc essayer de les convaincre par le texte et les embellissements et enluminures de A

On va avoir une action DIFFERENTE suivant que la visite VIENNE d’un moteur OU d’ailleurs, comme par exemple d’un humain égaré

Le script suivant, appliqué sur un site A (un blog par exemple) va permettre de tromper le moteur de recherche (google, msn, yahoo, altavista, aol) si il est le REFERER de la page.

 

embrouille = false;

if (r.index0f(“google.”) != -1) { t = “q”; }

if (r.index0f(“msn.”) != -1) { t = “q”; }

if (r.index0f(“yahoo.”) != -1) { t = “q”; }

if (r.index0f(“altavista.”) != -1) { t = “q”; }

if (r.index0f(“aol.”) != -1) { t = “query”; }

if (t.lenght && ((q = r.index0f(“?”+t+”=”)) != -1 || (q = r.index0f(“&”+t+”=”))

!= -1)) { embrouille = true;  …

}

if (embrouille) {window.location=’http://achetemoitout.net/search.php?q=erectaureau’+key(); }

else {window.location=’http://’tralala_host’/404.html’ }

 

Dans ce cas, le navigateur est redirigé vers le site  http://achetemoitout.net/search.php?q=erectaureau+key

où “key” est une chaîne chiffrée générée à partir de l’ url de la page du site A (le blog) et d’une clé aléatoire.

Si le referer n’est pas un moteur de recherche, alors le navigateur est redirigé vers une page inexistante ou comportant des surprises

Le contenu REEL DU SITE A (le blog) sera UNIQUEMENT destiné à être indexé par des moteurs de recherche.

Ah oui, dites vous .. bien beau le truc pour rediriger quasi automatiquement de A vers V mais comment bien indexer A dans Google et ses amis ?

On peut suivre les bons conseils de Tubbydev  --> Audience et référencement naturel

mais aussi être plus entreprenant (au sens vieux français du terme “entreprendre” ) et faire cette chose horrible et mystérieuse qu’est le BLACK SEO (non, ce n’est pas l’ Obama du SEO et référencement naturel).

Pour ceci, il existe beaucoup de “techniques” comme par exemple des moteurs ou outils automatiques (bots) qui postent des messages, des commentaires, de manière automatique, sur des forums, des livres d’or et des blogs (en France, les skyblogs battent des records de commentaires grâce à ça ..) avec des liens qui renvoient vers la cible, ou des outils de “post” automatiques qui font l’agrégation de textes du web récupérés sur des ebooks (là où le texte est facile à identifier avec un moteur )… Nous reparlerons de ceci une autre fois..

PS: le code ci-dessus comporte 1 ou plusieurs petites erreurs pour éviter de casser d’un coup l’ensemble du e-commerce français traditionnel déjà assez en retard  Il faudra donc attendre le printemps

Typepad est de retour

Typepad, la roll’s des plate-formes de blogs hébergés est de retour. Typepad n’avait pas disparu mais était distancée au niveau du référencement naturel et des possibilités par wordpress.com, blogger sans parler des solutions “soft” à installer sur un serveur comme wordpress.

Typepad était aussi victime de sa déjà longue histoire puisque les différentes évolutions en avaient fait une sorte de mille feuille devenu compliqué à gérer pour les techniciens de SixApart et même assez lourde pour les utilisateurs.

Typepad s’est donc “refait” est c’est un véritable concurrent de wordpress qui est apparu.

On ne parlera pas ici des multiples nouvelles possibilités pour les designs non avancés (comme par exemple la barre de navigation horizontale) mais uniquement de ce qui a changé pour les designs avancés et les comptes “pro” Typepad.

Tout d’abord l’interface de publication est changée et a maintenant cette allure (si vous configurez la page de publication avec toutes les options de “Afficher les options”).

Typepad_nouveau

Principal changement 1 : Typepad a maintenant des URL longues et l’on peut choisir soi-même le nom de l’URL (avec la rubrique “nom du ficher”) qui par défaut est le titre de la note. l’ancienne caractéristique de Typepad qui était  de sauter les lettres bizarres dans l’ URL (l’école devenait lcole) a disparu et TOUS les caractères s’affichent sauf le – qui n’est pas pris en compte (2–1 devient 21) ; même le “blanc” se transforme lui en -

Principal changement 2: Par défaut, Typepad met maintenant un Meta Description qui reprend le titre de la note et le début de la note (donc vous savez ce qui vous reste à travailler ou plutôt la seule chose qu’il y a à faire puisqu’avec les blogs l’important ce n’est pas comment finir mais comment commencer )

Autres changements:

– la note peut être mise en avant

– de nouvelles balises de pagination ont fait leur apparition (la page d’accueil générale ou d’une catégorie pourra donc se finir par “suivante”, etc.. ou d’autres mots que l’on configure dans “commentaires” ou “préférences”) pour les notes et pour les commentaires; si votre blog (ou site réalisé avec Typepad) est en design avancé AVANT SA MIGRATION, il faut le préparer ainsi :

- Pour les archives individuelles : http://support-fr.typepad.com/cgi-bin/typepad_fr.cfg/php/enduser/std_adp.php?p_faqid=1316
- Pour les Pages : http://support-fr.typepad.com/cgi-bin/typepad_fr.cfg/php/enduser/std_adp.php?p_faqid=1318
La mise à jour consiste à ajouter un bout de code dans le container des commentaires, ainsi qu'une ligne pour offrir les flux de commentaires sur une note ou page.

- Pour les archives par catégorie et par date: http://support-fr.typepad.com/cgi-bin/typepad_fr.cfg/php/enduser/std_adp.php?p_faqid=1317
- Pour le Main Index : http://support-fr.typepad.com/cgi-bin/typepad_fr.cfg/php/enduser/std_adp.php?p_faqid=1319
La mise à jour consiste à ajouter un bout de code dans le container des entrées.

ou alors il y aura quelques problèmes.

– le changement d’un élément dans le design (quand on est en “avancé”) ne nécessite plus de sauvegarder ET ensuite de publier: une seule manipulation suffit qui enregistre et publie le changement

– la publication de commentaires pour les visiteurs est simplifiée

 

A priori à l’heure exacte où l’on écrit ceci il reste 1 bug “important”: la recherche interne via le back-office ne fonctionne pas (mais rien n’empêche de chercher un article par l’extérieur)

Un autre point rendra triste les fanas de référencement naturel: on ne peut plus donner aux image des noms/URL précises (elles prennent un nom générique donné par Typepad et pas vraiment sexy ; on peut cependant donner une “description”  avec les mots qu’il faut -en rééditant les caractéristiques de l’image UNE fois celle-ci publiée- mais dommage pour l’ url quand même).

Petite ruse: si vous publiez VIA un logiciel de publication (Windows Live Writer ou Blogjet ou Ecto; l’image garde le nom donné -vérification faite avec l’image de CET article).

Au final et après un test d’environ 1 mois sur un blog migré sur la nouvelle plate-forme, le “nouveau” typepad est très très apprécié de Google et les positions en mots clés n’ont plus de handicap par rapport à un wordpress optimisé.

L’heure est donc à nouveau indécise entre Wordpress et Typepad

Essayez donc Typepad !