Economie du web et de l'Internet

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous

Economie du web et de l'Internet


Le rapport Colin et Collin sur la fiscalité des entreprise du numérique, 198 pages à à côté des e-plaques

Le rapport Colin et Collin sur la fiscalité des entreprise du numérique est l'oeuvre d'un inspecteur des finances et d'un conseiller d'état.

Avant de lire leur prose sur l'économie numérique, voyons un peu qui sont ces Dupond et Dupont modernes ?

Les voici tout d'abord en photo, Colin à gauche et Collin à droite:

Collin et colin

Nicolas Colin l'inspecteur des finances, dit tout (enfin un peu) de lui sur http://about.me/nicolas.colin

Le gars semble être un "tech" repeint par Sc Po et l'Ena donc a priori un de ces profils introuvables qui manquent dans les entreprises françaises trop dominés par des uniquement énarques ou Sc Po sans aucun bagage technique.

Pierre Collin lui est plus difficile à tracer.

On trouve sa trace chez ma tante, à savoir au crédit Municipal de Paris: http://www.creditmunicipal.fr/le-credit-municipal-de-paris/organisation/organisation.html où il fait partie des "Membres personnalités qualifiées" .. et on trouve la trace de son activité sur http://www.juricaf.org/recherche/commissaire_gvt%3A%22M.+Pierre+Collin%22

.. pas vraiment glamour le garçon ..

Donc leur rapport (embed à la fin de ce post ) sur la fiscalité des entreprise du numérique  raconte quoi ?

Il commence par 2 "citations" :

Rapport colin et collin
avec en dessous les sources comme on leur a appris à faire ..  Computerworld et lanouvellerepublique.fr ..

C'est donc d'emblée la guerre contre les méchants américains.. et c'est parti pour 198 pages.

Lire la suite "Le rapport Colin et Collin sur la fiscalité des entreprise du numérique, 198 pages à à côté des e-plaques"

Tapie sera-t-il assez malin avec ses journaux pour devenir le roi du web ?

Avec les journaux qu'il a "rachetés", Bernard Tapie pourrait jouer de sacrés coups, là où personne ne l'attend, sur le web.

Le contexte actuel et les errements de la presse classique sur le web sont idéaux pour qu'un trublion comme Tapie fasse une OPA sur le web des medias classiques et récupère/construise non seulement une position mais un gros truc qu'il pourra revendre bien comme il faut à un Lagardère ou TF1 ou groupe étranger s'intéressant à l'actualité en France.

Par les journaux qu'il a récupérés, Tapie a l'accès aux news locales qui sont celles qui intéressent les gens avant les sujets qu'essaie de vendre la presse parisienne.

Lire la suite "Tapie sera-t-il assez malin avec ses journaux pour devenir le roi du web ?"

E-commerce et bulle filtrée (filter bubble)

On continue dans les conséquence de la bulle filtrée (voir pour explications 
Bulle filtrée (filter bubble) et monétisation sur Google ) avec cette fois-ci le e-commerce.

La bulle filtrée a ceci de spécifique qu'elle maintient ou tient les internaute dans LEUR bulle, leur internet, leur monde, leurs habitudes, leurs pratiques.

Or en face, la plupart des sites de e-commerce essaient de s'adresser au maximum d'internautes (quand ils ne sont pas faits en fonction de la logistique ou des fournisseurs, sans même s'intéresser à ce que cherchent et comment cherchent leurs prospects ;-)).

Que faut-il donc faire pour profiter des spécificités de la bulle filtrée en tant qu'e-commerçant ?

Il faut commencer par oublier la notion de site unique.

Lire la suite "E-commerce et bulle filtrée (filter bubble)"

L’hypocrisie de Free avec la pub sur son portail et dans Kima Ventures

En bon marchand du temple devenant schizophrène passé un certain âge, Xaviel Niel a un comportement étrange avec la publicité.

(Au passage, bravo les Newsnours.com pour avoir trouvé les évidentes ressemblances entre Depardieu et Niel Clignement d'œil)

 

Free supprime par défaut la publicité pour ses abonnés mais la garde sur son portail et dans le portefeuille de participations de Kima Ventures …

Le portail de Free est truffé de pubs:

Lire la suite "L’hypocrisie de Free avec la pub sur son portail et dans Kima Ventures"

Des prix différents selon l'adresse IP du client

Le magasin en ligne Staples a innové en proposant des prix différents selon l'adresse IP .. du client.. (voir  l'enquête du Wall Street Journal ici ) .

De sacrées différences de prix ont été constatées par le WSJ qui a testé + de 1000 produits dans de très nombreux endroits.

A priori aux USA, il n'est pas illégal de vendre les mêmes choses à des prix différents en fonction des clients mais cela pose quelques questions sur l'avenir du e-commerce.

A priori le e-commerce devait lisser les prix et donc ne pas désavantager ceux qui n'ont pas trop de magasins à côté de chez eux.. Avec cette pratique, les sites de e-commerce pourraient "faire chanter" les acheteurs isolés.

A l'inverse, des sites spécialisés ou des groupements d'acheteurs pourraient se grouper à une adresse intéressante ou fausser leur adresse avec une redirection pour profiter des tarifs les moins élevés.

Les pigeons finissent comme leurs bulles de start-ups: de la comm et pssccchhhiiittt

Le fa(u)meux mouvement des pigeons il y a quelques semaines a été une bien belle illustration en lui-même du modèle d' "entreprises" que connait la clique qui l'animait.

Nous ne parlons pas ici du fond de l'affaire (taxe ou pas sur qqch) mais de la méthode et du résultat concret des pigeons #geonpi.

A l'époque souvenez-vous !

Facebook, twitter puis les radios, les télés, la presse pour une bande bien organisée de financiers, d'ultra-libéraux et d'entre eux preneurs qui avaient même une agence de presse pour les préparer aux interviews.

Tout était si bien préparé dans la comm que les journalistes recevaient même des dossiers complets sur ceux qui osaient critiquer les pigeons publiquement !

On allait voir ce qu'on allait voir ! Facebook et twitter, remplis de .. pigeons, allaient faire plier les infâmes socialistes communards qui n'avaient mon cher rien compris à l'économie.

Lire la suite "Les pigeons finissent comme leurs bulles de start-ups: de la comm et pssccchhhiiittt"

L'internaute fout le bazar chez Mediametrie

Médiamétrie doit peut-être se mordre les doigts d'avoir intégré le site http://www.linternaute.com/ à son "classement" des sites d'informations.

L'internaute arrive en tête des sites d'actualité en Octobre dans le classement Médiamétrie.

Et ceci devant le Figaro qui s'empresse d'expliquer aujourd'hui dans ses pages saumon que ce n'est pas juste et qu'il convient absolument de différencier les "sites de presse" des autres.

Extraits des pages saumon du Figaro qui voit rouge:

Lire la suite "L'internaute fout le bazar chez Mediametrie"

Webedia, PureMedias, PurePeople, PureTrend, PureShopping, PureFamille, PureSaveurs, PureSweetHome et autres

Webedia c’est quoi ? C’est une société qui regroupe tout un tas de sites web dont PureMedias, PurePeople, PureTrend, PureShopping, PureFamille, PureSaveurs, PureSweetHome , Ozap, CanalBlog, Shopoon, etc… et qui annonce près de 20 millions d’euros de CA en hausse de 80% sur un an, pour un bénéfice d'exploitation de 7 millions d'euros, contre 1 million en 2011 ..

(Dans cette vidéo de début 2012, Cedric Sire indique 13 millions de CA en 2011, 11 millions de vu par mois –5 pour les puretrucs et 6 pour canalblog et 110 personnes)

Et tout ça avec du “rédactionnel” donc sans e-commerce et des sites lancés en propre puis des rachats pour augmenter l’audience globale et utiliser l’argent des investisseurs qui sinon s’ennuient Clignement d'œil)

Webedia énerve les medias et journalistes classiques ! ( Pourquoi les sites PurePeople font polémique )

Essayons d’aller au delà des blabla de journaleux pour comprendre d’où peut venir la manne de PurePeople and co .

Comme une société c’est d’abord des hommes, surtout dans le web même si certains ont essayé d’y mettre des pigeons Clignement d'œil, Webedia c’est 7 dirigeants officiellement:

Président     M. Cedric SIRE 
DG     M. Guillaume MULTRIER 
Administrateur     M. Cedric TOURNAY 
Administrateur     M. Alain FCPR VENTECH CAPITAL III 
Administrateur     XANGE CAPITAL 
Administrateur     M. Guillaume MULTRIER 
Administrateur     M. Cedric SIRE 

En réalité, 2 seulement mènent la barque: Cédric Sire et Guillaume Multrier.

Guillaume Multrier est un gros malin du web français. Un des seuls acteurs du secteur de formation scientifique (Supelec) donc pigeant que 1+1 = 2 et que les marketeurs pubards gourous communiquants au doigt mouillé passent à côté de tas de trucs.

Multrier a fondé il y a quelques années Bananalotto.fr qui pendant quelques temps fut une énorme pompe à adresses mails donc à pognon. Puis il pantoufla chez Aegis avant de créer Purepeople et le reste.

Lire la suite "Webedia, PureMedias, PurePeople, PureTrend, PureShopping, PureFamille, PureSaveurs, PureSweetHome et autres"

B and You ou comment payer beaucoup moins cher Bouygues Telecom qui de toutes façons n’a pas de service client

B and You propose essentiellement 2 forfaits, 9, 99 euros et 19,99 euros ainsi qu’un truc à 4,99 euros (carte sim + 15 minutes).

Le forfait B and You à 19,99 euros, c’est:

  • Appels illimités fixes et mobiles vers France, Etats-Unis, Canada
  • Appels illimités fixes vers 45 destinations : Europe et DOM / COM
  • SMS, MMS et Wifi illimités
  • Internet : 3Go débit réduit au-delà (Modem et VoIP inclus) De l’Internet Haut débit H+ au plus tard à partir de mi-décembre (le déploiement de ce service se fera de manière progressive entre le 6 novembre et mi-décembre)
  • Messagerie vocale visuelle
  • Service Conférence

Le forfait B and You à 9,99 euros, c’est:

  • Appels illimités fixes et mobiles France
  • SMS, MMS, Wifi illimités
  • Internet H+ : 20Mo, 0.05€/Mo au-delà

Alors pourquoi hésiter ?

On téléphone à Bouygues Telecom pour savoir ce qu’ils peuvent faire et là comme d’habitude le 618 (ou 1068) qui est normalement le service pour les pro ne répond pas; on donne le numéro de téléphone, on répond bien au menu et on tombe sur le message: nous allons vous mettre en relation avec un conseiller clientèle, votre temps d’attente est estimé à .. si vous êtes d’accord appuyez sur 2 .; et là on appuie sur 2 mais on a “désolés, nous n’avons pas compris votre réponse” ou “appuyez sur 2 pour confirmer ou appuyez sur *” et bing au bout de 3 ou 4 essais, ciao bonsoir de la part de Bouygues “qui ne peut pas répondre, lalalalalala”.

Il y a déjà un Mathieu Laugier pour se plaindre de Bouygues Telecom et nous, on  a déjà parlé de Bouygues Telecom et de son service client:

Ideo ou comment Bouygues Telecom peut vous enlever Internet

Limite internet mobile à l' étranger chez Bouygues Telecom

Bouygues Telecom inaccessible et aucune nouvelle

donc on va chez Darty (dont la téléphonie a été rachetée par Bouygues Telecom MAIS qui conserve son service client qui lui est bon) pour demander que faire.

Lire la suite "B and You ou comment payer beaucoup moins cher Bouygues Telecom qui de toutes façons n’a pas de service client"

Guillaume Canet Marion Cotillard ou comment gagner des sous avec le web ?

A l’heure où beaucoup de gens se demandent comment gagner de l’argent grâce au web, les rois du cachet Guillaume Canet et Marion Cotillard ont-ils trouvé un bon moyen de gagner encore plus en devenant les rois du caché ?

L’histoire est la suivante.

Il y a quelques temps, Marion Cotillard accouchait d’un enfant.

A la fin de l’été et automne 2011, sur des centaines de blogs apparaissait une photo de Marion Cotillard sortant d’un aéroport, l’air un peu hagard et portant ce qui semblait être un poupon vivant, son fils, bien caché par une couverture.

(Cherchez bébé Marion Cotillard sur Google Images et vous trouverez les 2 ou 3 même photos de partout).

Quelques blogs et sites français ont publié cette photo.

Quasiment immédiatement un baveux mandaté par Marion Cotillard assignait tous les blogs et sites avec un soin particulier pour ceux qui appartiennent aux grosses sociétés de medias où les services juridiques et les éditeurs n’ont pas les c.. de la rédactrice de la série Dirt pour envoyer toute cette hypocrisie au diable..

Début 2012, Marion Cotillard faisait même condamner quelques sites pour avoir publié la photo (lire par exemple l’histoire racontée ici:  Le 15 mars 2012, le tribunal de Nanterre reconnaît Stéphane Larue coupable d'avoir violé l'intimité de la vie privée et le droit à l'image de la comédienne et le condamne à 1 500 euros de dommages et intérêts et 1 000 euros de frais de justice. ).

Lire la suite "Guillaume Canet Marion Cotillard ou comment gagner des sous avec le web ?"

Articles payants: le bon modèle du Figaro

En cherchant sur le Figaro l'article dont nous parlons dans la note précédente ("Economiquement viable dans le monde réel" : différence entre pigeon français et aigle américain ? ), nous sommes tombés sur un sacré modèle de presse payante dont voici le détail.

Attention car plus que jamais le Figaro est au top ;-)

Lire la suite "Articles payants: le bon modèle du Figaro"

"Economiquement viable dans le monde réel" : différence entre pigeon français et aigle américain ?

Il y a quelques jours dans le Figaro paraissait dans le cahier saumon (y a t-il des prévisions sur le nombre de lecteurs du Figaro si jamais le cahier saumon disparaissait ??) un article intitulé "États-Unis : une génération web à la conquête du monde " .

Dans cet article, on peut lire à propos de l'esprit d'entreprise qui est présent dans les universités US: " Travailler sur sa start-up parallèlement à ses études n'est pas perçu comme un aller simple pour l'échec scolaire. Au contraire. Certains enseignants demandent, en guise d'examen final, à leurs élèves de présenter un projet de service Web «économiquement viable dans le monde réel»."

Curieusement et bien que lisant pas mal dans les crottes de pigeons, on n'a jamais jamais trouvé ce sujet chez #geonpi

A moins qu' "économiquement viable dans le monde réel" signifie qu'on peut revendre à quelqu'un ou à un "fonds" quelque chose dans lequel "on" a investit moins ..

Ca doit être ça, parce que si "économiquement viable dans le monde réel" signifiait une rentabilité en exploitation, comme la taxation sur les dividendes n'a pas augmenté de + de 4-5%, on voit mal le pourquoi de toute cette agitation.

Peut-être aussi que basés sur des start-ups "économiquement viables dans le monde réel ", les fonds d'investissement et leurs riches patrons ne seraient plus eux "économiquement viables dans le monde réel " ;-)

Une fois de plus, lecteurs, lisez "In The Plex", l'histoire réelle de Google pour découvrir comment fonctionnent réellement les sociétés que les pigeons et autres boutiquiers à la petite semaine citent comme modèles alors qu'elles sont à des années lumière de l'esprit "créer pour revendre si CHER aux pigeons ..

 

Spartoo, Craigslist et pigeons

On apprend ce matin que Spartoo a levé 25 millions d'euros. C'est la 4ème levée de fonds pour Spartoo qui ne semble toujours pas gagner de sous ..

Un tour sur société.com montre les chiffres 2010: 49 millions de ca et 2 millions de pertes.

Comptes spartoo

Les communiqués de presse, repris par nos habituels super journalistes écomiques parlent d'un chiffre d'affaire ayant bondi de 70% en 2011 mais pas de résultat (si on n'en parle pas, c'est forcément qu'il est ... positif non ? ;-).

Alors 70% de croissance sur 50 millions, ça ferait 50 x 1,70 = 85 millions mais les communiqués parlent de 100 millions.. et depuis un bout de temps (exemple ici  ou déjà en 2010 ici ) .

Le web français est ainsi fait qu'il a des chiffres mythiques. Un gros site de e-commerce c'est 100 millions. Un gros site "rédactionnel" c'est 1 million de vu par mois. Peu importe si le CA estg fictif ou si les vu sont achetés par du site under ou du adwords ;-)

Lire la suite "Spartoo, Craigslist et pigeons"

Courage et créativité pour les entrepreneurs: de la graine pour les pigeons

Dans un article du Figaro économie du 15 octobre, Robert Papin, présentant son nouveau livre "Le Nouveau Manager" parle comme d'habitude des aspects concrets de l'entreprise (tpe et pme).

Lire la suite "Courage et créativité pour les entrepreneurs: de la graine pour les pigeons"

Optimisation des stocks pour e-commerce ? C'est gratuit

L'optimisation des stocks pour le e-commerce ça vous parle ?

Ceux à qui ça parle, ça les ennuie plutôt ;-)

Essayez donc la solution gratuite que Lokad propose depuis fin août: http://blog.lokad.com/journal/2012/8/29/new-salescast-pricing-express-free-and-enterprise.html

En temps de crises (et de chiures de pigeons ;-))plus que jamais la première marge se fait à l'achat et la seconde dans le non gaspillage ;-)

Un milliardaire russe met 100 millions dans Deezer tandis qu'un site russe offre la musique gratuitement ?!?

Blavatnik deezer muzebra
Les investisseurs et certains joueurs d' Internet sont tombés sur la tête ou sommes-nous trop idiots nous les gueux pour comprendre quelque chose ?

Deezer, le site d'écoute et de téléchargement payants de musique vient de "lever" 100 millions d'euros auprès de Lev Blavatnik, un milliardaire russe qui vit aux USA (et qui est membre du premier Cercle de l' UMP ?!? Rassuez-vous on ne va pas chercher ici à savoir quels services il a rendus à qui ...) .

Pourtant au même moment, le site purement russe muzebra.com (qui il y a peu était www.z-music.org) offre toute la musique qu'on veut gratuitement, sans inscription préalable et sans pub !

Sur Muzebra, vous pouvez télécharger DIRECTEMENT le mp3 du morceau (voir 3 ci-après), tous les morceaux d'un album, voir copier/coller les paroles (voir 2 ci-après) et bien sûr écouter (voir 1 ci-dessous)

et en cliquant sur un des albums du groupe voir tous les titres pour télécharger, voir les paroles écouter (4 ci-dessous)

Mp3-gratuit

Les "charts" vous intéressent ?

Pas de problème en cliquant sur "charts"

et sur le bouton "EN" (à moins que vous ne vouliez les charts russes):

Mp3 directement

Muzebra est un site russe, le pays de la liberté du web et où peuvent se développer les vrais fouteurs de m... des marchands du temps ;-))

Alors le modèle de Deezer ou autres n'est-il pas condamné comme le furent en leur temps d'autres sites ou systèmes extrêmement populaires qui sombrèrent rapidement ??

 

Ah oui, vous voulez parler de la "légalité" ?

Parlons-en mais définissons avant ce que c'est .. parce qu'en Russie, un système comme muzebra est beaucoup plus légal que dans l'Occident où des maisons de disque croient tout diriger et le site est hébergé en Hollande (l'autre pays du fromage, de Dave mais aussi de la coolitude par rapport aux "lois").

Et puis, petit à petit, Internet montre ou rappelle sa définition même "interconnected networks" qui implique que calquer la géographie physique sur le monde du net est équivalent à répondre "oui" ou "non" à la question "qu'as-tu mangé hier".

Dotcorp Asset Management qui semble être sorti de Deezer a peut-être eu le nez très creux ;-)

A moins que Blavatnik arrive à faire interdire Muzebra ou l'achète pour quelques dizaines de millions de dollars pour en faire son D8 pour le Canal+ qu'est Deezer..

Mais tout ça on s'en fout, parce que sur muzebra tout est gratos, même les paroles qui normalement sont soumises à de sacrées loi de copyright.

 

Les pigeons des auto entre eux preneurs réussiront-ils leur OPA sur l'ensemble des entrepreneurs ?

OpaLancé comme une blitzkrieg  de Guderian ou des frères Samwer au moment du week-end (tel Jules César qui attaque à l'heure du thé dans Asterix ches les Bretons) le mouvement Défense Pigeons des pigeons est passé dans sa deuxième phase avec un paquet d'articles dans les journaux.

Défense pigeons, cette offensive de financiers est en fait ce que savent faire les financiers qui l'ont lancée: une start-up bullée.

A la base on récupère une mode qui peut prendre (ici la pensée ultralibérale et son éternel trop d'impôts avec ses 4 pieds "touche pas à MON bénéfice", "liberté d'entre PRENDRE", "laise moi tout prendre la vérité ça profiter un de ces 4 à tout le monde", "si tu m'embêtes je me casse").

Ensuite on réunit une petite communauté de gogos (énième application de la phrase de Lénine qui disait à peu de choses près que sur 100 communistes il y avait 97 idiots, 1 criminel, 1 calculateur et 1 vrai convaincu -tiens si quelqu'un retrouve la vraie citation) histoire de montrer que la start-up existe vraiment et histoire de convaincre les amis journalistes qu'il y a quelque chose car bien souvent le journaliste peu formé et très pressé confond ambition avec chiffre d'affaires et bénéfice (quand un vrai journaliste enquête vraiment sur ce type de start-up, les bulleurs n'aiment pas du tout et essaient de s'en débarasser cf Pauvres petits Chappaz et Ohayon qui se plaignent de Capital ) .

Lire la suite "Les pigeons des auto entre eux preneurs réussiront-ils leur OPA sur l'ensemble des entrepreneurs ?"

Défense pigeons et leurs "entrepreneurs": ils n'aiment donc pas travailler plus pour gagner plus ?

Faux culMonsieur Chamboredon a donc écrit une tribune dans la Tribune, s'érigeant en juge de Tribun..al pour juger et condamner une partie de la loi de finances avec un art certain du sophisme.

Le titre de la tribune de Mr Chamboredon est "Une loi de finances anti start-up ?".

Peu à peu au fil du texte, on passe de "start-up" à "PME de croissance" puis à "entrepreneurs".

Et tout ça avec les figures de style qui marchent en ce moment, le style "Copé" consistant en gros à répéter les choses sans les démontrer à grands coups de:

- je veux juste dire que

- mes amis et moi

- j'ai juste une question

- nous sommes très inquiets

A partir de cette tribune, relayée rapidement par quelques "amis" de Mr Chamboredon, s'est créée à partir de vendredi et le week-end qui a suivi, une "communauté" de pigeons (facebook, twitter et même un site) -bien sûr une "communauté" est définie dans ce monde très rigoureux par le nombre d'abonnés twitter et de like facebook ;-))

Comme c'est étrange que cette affaire de "pigeons" se lance la même semaine que le "racisme anti-blancs" de justement JF Copé ;-) Remplacez dans chacune des proclamations des hérauts de ces 2 concepts l'un par l'autre et vous aurez .. la même chose.. Les analystes qui s'intéressent plus de savoir "pourquoi ceci est sorti à telle date" que "de quoi ça parle" auraient vraisemblablement du grain à moudre ;-)

Pour en revenir à Mr Chamboredon qui s'arroge avec ses amis le droit de parler des entrepreneurs et des PME, faut-il lui rappeler que l'immense majorité des TPE et PME en France ne sont pas des "start-up".

Un entrepreneur n'est pas forcément un membre de la clique des entre eux preneurs qui ne conçoivent la création d'entreprise que pour revendre celle-ci à un gogo étranger crédule, à une société qui a besoin d'acheter des sociétés pour maintenir son cours de bourse ou à un fonds d'amis d'amis largement arrosés par au mieux de la consanguinité et au pire de la corruption.

L'immense majorité des tpe et pme est financée en France par le bénéfice des CLIENTS et non par des fonds d'investissements ou des individus qui en cas de problèmes refilent le bébé aux fonds où eux ou leurs amis travaillent histoire de ne rien perdre et même gagner personnellement ...

Les paysans sont passionnés par leurs vaches et leurs cultures. Les boulangers par le pain et les gateaux qu'ils fabriquent. Les vrais entrepreneurs et créateurs par ce qu'ils créent. L'argent n'est qu'une conséquence ou qu'un moyen sauf si ils sont passionnés par lui mais alors qu'ils se déclarent banquiers ou financiers.

Tout ça pourtant Mr Chamboredon le sait puisqu'il est plus financier qu'entrepreneur et qu'après des années chez 3I, investisseur notamment chez Price Minister (une société qui n'a jamais publié ses bilans en 10 ans et n'a jamais gagné d'argent en exploitation), il en est parti pour diriger un fonds d'investissement lancé entre autres par le dirigeant de Price Minister qui fut vendu peu de temps après.

Comme la très grande majorité de tous les geignards du "mouvement" des pigeons, avec des symboles comme Beigbeder, Chappaz et autres, a-t-on là des gens qui ont créé une société pour faire vivre un service ou développer une technologie ou un produit ?

Non, même si beaucoup d'entre eux abusent et détournent l'esprit du crédit impôt RECHERCHE, bien souvent, ces gens là créent des entités (entreprise n'est un mot valable dans leurs cas que dans son premier sens guerrier français) dans le but même déclaré de les revendre dès que possible, utilisant donc toute leur intelligence et énergie à "habiller la mariée" et à "séduire le marché".

L'immobilier subit la même vague. Dans ce milieu, on n'achète pas ou ne construit pas d'immeubles pour les louer et gagner sur les revenus des loyers: on achète ou on construit pour revendre tout en alimentant le marché de l' immobilier pour qu'il augmente (tuant d'ailleurs l'intérêt de la location qui quand on la rapporte à la valeur marchande de l' immobilier montée par les opérations des marchands du temple n'atteint même pas les 3%).

Les vrais clients de ces "entrepreneurs" là ne sont pas les clients du produit ou du service qu'ils ont bien souvent copié ou cloné mais ce sont les investisseurs ou acheteurs potentiels de la "boîte".

La réussite chez eux est atteinte quand "il a vendu sa boîte" même si la boîte en question est un sac troué qui prend l'eau et ne vit que par des subventions, une loi spécifique et de l'argent d'actionnaires qui bien souvent en France préfèrent continuer de payer plutôt que de montrer publiquement qu'ils ont investi dans un pétard mouillé.

Leur modèle, ce sont les joueurs de main chaude ou gagnants de la spéculation des tulipes et si Bill Gates, Sergey Brin ou d'autres vrais entrepreneurs reviennent souvent dans leurs discours, ils semblent oublier que ces gens là ne vendent pas leurs sociétés ..

Comme il est comique de voir d'ailleurs que le "mouvement" Défense Pigeons s'est monté comme quand il fallait d'urgence pourrir le magazine Capital qui avait eu l'audace de montrer ce qu'il y avait réellement derrière la vitrine de Chappaz et d'autres: Pauvres petits Chappaz et Ohayon qui se plaignent de Capital

Les "pigeons" (est-ce un acte manqué d'avoir choisi un oiseau qui aime la m.. ;-)) de Défense Pigeons ont donc peur de l'alignement de la fiscalité du patrimoine sur le travail (oubliant au passage les exceptions pour les actionnaires réinvestissant une part de leur plus-values dans un fonds ou une entreprise, l'abattement proportionnel et progressif en fonction de la durée de détention des titres, le maintien de l' ISF PME et du Madelin).

Ceci était une promesse du candidat François Hollande.

Alors donc Messieurs Chamboredon ou Chappaz ne l'auraient appris que récemment ? Si cela peut s'expliquer pour le second qui vit en Suisse ... cela est étrange pour le premier.

Qui peut à la fois dans un discours valoriser le travail 70 heures par semaine et la France qui se lève tôt et être gêné par l'aligement de la fiscalité du travaiil sur le capital ?

Les financiers bien sûr, ceux qui vivent d'opérations financières sans but de véritable investissement productif à terme (on adore d'ailleurs la "sortie" qui est une finalité ); opérations financières qui à notre époque prennent une part monstrueuse dans la chaine de valeur par rapport à leur valeur intrinsèque.

Que Mr Chamboredon qui sait compter nous conte dans une tribune le pourcentage du bénéfice total que prend la finance entre la pomme de terre et la frite vendue chez McDo ou la manière dont des "start-up" qui ont fini au tribunal pour que celui-ci officialise le non paiement de leurs dettes ont quand même enrichi leurs investisseurs.

Le plus comique, c'est que finalement en rouspétant contre la loi de finance et cet alignement de la fiscalité du capital sur celle du travail, ces pigeons ne semblent pas vouloir faire leur la devise de celui qui les a tant enrichis.

Ben oui, en voulant garder une fiscalité allégée pour le capital, il ne semble pas que devoir "travailler plus pour gagner plus" leur plaise beaucoup ;-)

Mais ça, on savait déjà que dans certains esprits, le sujet des 2 verbes n'était pas le même ;-)

Quand à la sous-pigeonnerie de ceux qui se présentent en défenseurs des auto-entrepreneurs .. Les a-t-on entendu quand ne pas faire du tout de chiffre d'affaires en tant qu'auto-entrepreneur permettait quand même de valider un trimestre de retraite ?

Qu'ont-ils à répondre aux artisans déclarés qui subissent leur concurrence déloyale en jouant sur la TVA quand les clients sont des particuliers ?

Comment oser prétendre qu'un auto-entrepreneur qui réussit n'a pas plutôt intérêt à agir en SARL (et même en EURL), entité qui se crée en moins d'une semaine, avec 1 euro de capital ?

Faut-il nier les chiffres et statistiques de ce statut d'auto-entrepreneur qui montrent clairement que ça ne marche pas, ce qui n'est pas étonnant puisque ce statut n'était que le réhabillage marketing de la micro entreprise du libéral Madelin, ministre de l'économie en 1986, elle aussi passée à la trappe ?

Pour en revenir aux auto-proclamés pigeons, finalement c'est un bon nom pour ces entre eux preneurs. Les pigeons ne sont-ils pas ceux dont les chiures abiment le ciment, les murs, les toits que construisent de vrais entrepreneurs ... de maçonnerie ?

Quel dommage qu'à l'occasion de cette loi de finance et de la grande peur actuelle, les coups de gueule ne soient pas des propositions pour réellement améliorer et simplifier le travail dans les pme (par exemple simplification de la comptabilité obligatoire pour les TPE pour qui être dans l'obligation d'établir un bilan 4 ou 5 mois après la fin de l'année est un truc absolument inutile, encadrement des prix des comptables dans les cas les plus simples, régulations des tarifs "entreprises" qui sont souvent plus élevés sur les tarifs "particuliers" pour le même service, réflexion sur la "judiciarisation qui permet à tout un tas d'arnaqueurs et à des baveux marchands du temps et du temple de prospérer et de couler des sociétés par des attaques judiciaires et procès chronophages et sans fond, etc..) et augmenter la véritable valeur ajoutée plutôt que d'aller pleurnicher pour garder la part de valeur qu'enlèvent les financiers (car on a compris que l'alignement de la fiscalité du capital sur le travail risque surtout d'empêcher les intermédiaires financiers qui se sucrent sur chaque transaction d'aligner voitures allemandes, les clubs de golf et les week-ends exotiques ou alpins ..).

Ajoutons que l'argument des pigeons selon lequel cela tue l'envie de s'enrichir des entrepreneurs est fallacieux puisque les dividendes sont plus ou moins toujours taxés de la même façon (avant 36,5%, maintenant  40,2%).. On en revient donc au fait que les pigeons sont un mouvement poussé par la finance et la finance qui fait uniquement des coups, sans vision à long terme et sans in vestissement pérenne, la finance "la vérité si je mens" parfaitement décrite dans les 2 vidéos qui suivent:

 

10% des revenus de Facebook générés par une bulle ?

Pub sur facebookConnaissez-vous les "booklicants" ?

Un booklicant est un internaute qui sur Facebook clique sur des dizaines de pub par jour (A booklicant is a Facebook user who consistently clicks on dozens of ads in a day, perhaps 4 or 5 in a minute, adding up to hundreds or thousands of clicks per year. They do this for various reasons that are generally unrelated to typical click-based online advertiser expectations – to collect things they like, to increase their ‘like’ score, to express their interests, to help Facebook better target content to them, to while away the time. )

Il y a très peu de booklicants mais leurs clics sur les pubs représentent une grande part des clics sur pub de Facebook (aussi parce que l'utilisateur moyen clique rarement sur des pubs dans Facebook -les voit-il seulement).

Gros problème: les clics des booklicants sur facebook n'ont pas trop d'intérêt pour les annonceurs mais ils sont facturés.

Lire la suite "10% des revenus de Facebook générés par une bulle ?"

L'accélérateur ou le renouveau de l'esprit d'entrepreneurs en France

Demo day accelerateurL'Accélérateur a eu son premier Demo Day.

L'Accélérateur c'est quoi ? Un énième incubateur ? Une énième formation d'entrepreneurs ? Un énième fonds d'investissement ?

Un peu tout ça (si l'on cherche à mettre les choses dans des cases) mais surtout et avant toute chose un esprit.

L'Accélérateur a été fondé par 4 personnes dont Michel de Guilhermier qui semble en être l'âme. (pour ceux qui ne connaissent pas Michel de Guilhermier --> http://micheldeguilhermier.typepad.com/ )

Dès le début de la présentation de l'Accélérateur, la ressemblance est saisissante entre Michel de Guilhermier et son ancien "prof" à HEC Entrepreneurs juste avant les années 90: Robert Papin.

Lire la suite "L'accélérateur ou le renouveau de l'esprit d'entrepreneurs en France "

L' introduction en bourse de Facebook en 2 minutes de dessin animé très explicatives

Un petit dessin animé vaut mieux que de grands articles en 2012 ;-) C'est le cas avec l'introduction de Facebook en bourse:

Lire la suite "L' introduction en bourse de Facebook en 2 minutes de dessin animé très explicatives"

Price Minister deviendrait Rakuten pour s'enfuir plus facilement au Luxembourg ?

Selon quelques journaux, Price Minister pourrait changer de nom et devenir Rakuten (du nom des acquéreurs de cette splendide ;-)) affaire:Rachat de Price Minister et enfin des chiffres sur une affaire bien moyenne).

Le JDN précise que c'est fin mai que sera prise la décision ..

Etrange coïncidence des dates non ?

Rakuten est installé boulevard du Prince Henri à Luxembourg pour ses activités européennes, depuis 2008, dans le sillage d'Amazon, et pour naturellement profiter de la tva basse que permet ce pays.

Lire la suite "Price Minister deviendrait Rakuten pour s'enfuir plus facilement au Luxembourg ?"

Faire des images ou posters gratuitement en ligne

Si vous lisez régulièrement ce blog, vous connaissez plein de trucs gratuits pour faire un projet web  (avec aussi Outil gratuit pour auditer un site web ) et vous savez déjà comment faire des bannières gratuitement  ou  faire des boutons et logos gratuitement

Avec le dernier post, vous savez où trouver des images gratuites (Trouver des images sur le web autrement que par Google ) .

Voici donc comment faire des images marrantes ou des sortes de posters gratuitement en ligne.

Lire la suite "Faire des images ou posters gratuitement en ligne"

Instagram ou la valorisation de la suprématie du technique sur le pipeau marketing

L'achat par Facebook d'Instagram déclenche beaucoup de commentaires sur la valorisation énorme d'une petite société qui ne fait pas de bénéfices.

Est-on à nouveau dans une bulle ? (qu'aurait ratée Loic Le Meur, un des rois de la bulle à la française qui vient d'être obligé de licencier la moitié de ses effectifs malgré plusieurs levées de fonds dont il écrivait dans un magazine qui lui permet d'être journaliste -un de ses rêves- que même sans client l'entreprise pouvait vivre plusieurs années ;-)  -étrange cette pensée qui pourrait être d'ultra gauche chez un sarkozyste de la même veine que Morano ou Lefebvre ;-)).

Les investisseurs sont ils idiots ou ne savent-ils pas où mettre l'argent ?

Y a-t-il des dessous inconnus ou du blanchiment d'argent de toute l'économie noire qui serait obligée de sortie à l'air libre tellement des gens sans peur comme notre glorieux président font la chasse aux paradis fiscaux qui n'existent plus officiellement depuis qu'il l'a dit à la télé en 2008 ?

Peu importe finalement car dans toutes les sociétés, jeunes ou vieilles, avec ou sans bénéfice, grosses ou petites qui arrivent à quelque chose de concret, de formidable, d'extraordinaire et de mondial on retrouve, dans l'immense majorité des cas, des fondateurs qui sont des ingénieurs, des scientifiques de formation.

Sergei Brin, Larry Page, Bill Gates et maintenant Kevin Systrom et Mike Krieger sont des gens ayant une formation scientifique et des passionnés du produit ou service qu'ils ont "inventé".

Pas de copie d'autres systèmes existant ailleurs, pas de volonté initiale et première de s'enrichir, pas d'envie et de business plan pour revendre ou faire la culbute (la lecture du livre In the Plex de Stephen Levy est édifiante à ce titre .; entre autres).

Pas de gros moyens pour le marketing et la pub (mias l'essentiel pour la technologie).

Comme en sport, le meilleur à la fin est le vrai athlète passionné par le sport et pas celui qui consacre de l'énergie à son costume ou à la qualité de la piste ou du stade.

Le meilleur à la fin est aussi celui qui sait courir AVANT de savoir partir ou tendre les bras pour la photo finale.

Que peu au final un esprit formé au "management", à la "direction", aux plans globaux, stratégiques et stratosphériques, aux généralités mais jamais aux détails et à la glorieuse besogne de l'ouvrier et du maçon contre un esprit cadré par le 1+1=2 et par les problèmes de maths, de physique et autres disciplines scientifiques où il faut trouve la solution en étant autre chose que spectateur des dernières modes de marketing, benchmarking, checking ?

D'ailleurs même si votre but est de lever de l'argent pour profiter de la bêtise d'investisseurs rêveurs, jouez la carte du geek passionné et concentré. Vous autre toujours un gars en costume qui pensera amener avec son argent le "nécessaire" complément en marketing et communication ;-)) On peut appeler ça le cadrage débordement de l'investissement financier dans les start-ups ;-)

Pour en revenir au fond des choses, comment cela se fait-il que dans un des pays où la formation scientifique est la meilleure et du plus haut niveau, la France, nous n'ayons pas + de sociétés qui percent dans l' Internet ?

Tout simplement parce qu'à de rares exceptions près, l'Internet "français" est "tenu" par des aventuriers du pognon d'obédience marketing et communication.

Regardez la composition du Conseil National du Numérique.

Regardez qui sont les patrons des grandes sociétés françaises du net, avec l'exemple typique de Stéphane Richard de France Telecom.

Regardez qui a fondé les start-ups Internet dont on se fait une gloire dans le village français alors qu'elles ne vivent qu'en copiant des modèles extérieurs,  sans jamais arriver à dépasser les frontières , souvent sans vraie rentabilité et juste parce que les investisseurs ne veulent pas perdre ou passer pour des c.. (exemple typique de celle-ci).

Est-ce un hasard si Xavier Niel, quasiment autodidacte mais passionné par la technique, a réussi plus que les autres dans ce monde d'HEC, de diplômés d'écoles de commerce ou de management ou même de l' ENA ?

D'où vient le problème ?

Les diplômés d'écoles d'ingénieur de haut niveau sont happés par les organismes qui ont les produits techniques et intellectuels les plus développés (et qui logiquement savent le mieux se défendre contre les lois qui les menacent) à l'image des salles de marchés.

Et puis surtout, les structures de l'éducation nationale qui devraient apprendre à nos ingénieurs à créer des sociétés sont dirigées par qui ?

Par des créateurs ou des passionnés de produits, d'innovation et d'imagination ?

Non, ce sont uniquement des fonctionnaires du système, des consultants, des intrigants, des pantouflards de salaires confortables.

Qu'enseignent les formations post ingénieur de type Mastère Entrepreneur ou MBA ?

A lever des fonds, à faire de la comm, à faire du marketing, à convaincre après le déjeune des gens en costumes qui ne savent même pas faire fonctionner la moitié de leur ordinateur ou téléphone à "investir" de l'argent pour tout ça ..

Comment d'ailleurs ces formations hors de prix pourraient apprendre à se concentrer sur la technique, sur l'innovation ?

Ce ne sont d'ailleurs pas leurs buts si on y réfléchit car à qui ce crime "éducationnel" profite ?

A qui vont par exemple et à quoi servent les 19500 euros que coûte le plus cher des Mastères en français d' HEC, le Mastère HEC Entrepreneurs qui tire sa réputation du travail de son fondateur ( Robert Papin un vrai passionné - lire son livre La création d'entreprise où il parle d'ailleurs du focus de la passion, entre tous les autres chapitres qui indiquent sans chichi ce qu'il sufit de connaître pour "monter sa boîte") et qui se contente maintenant de tirer de l'argent de jeunes étudiants dont dans le meilleur des cas la fibre créatrice s'oriente vers le power point ou la levée de fonds plutôt que la levée de fonds de culotte avec l' acies mentis si cher à un des plus grands et vrais pédagogues français, Jean Guitton.

SI l'exemple d'Instagram et de Google doit servir à quelque chose, cachons les aspects financiers et regardons à quoi consacraient leurs esprits et leurs forces ceux qui ont créé ces sociétés.

Que les vendeurs de soupes nous nourissent et redressent Carrefour ;-)

Ingénieurs ! Lisez In the Plex et le livre de Robert Papin et lancez-vous !

 

Eshop: comment passer du mode test au mode live ?

Avec les dernières évolutions de Wordpress et du plugin eshop, les fans du ecommerce facile ont une difficulté toute bête: comment passer du mode “test” au mode" “livre” pour eshop une fois qu’on a tout préparé et qu’on veut lancer sur le marché un super site de vente ?

hé oui, c’est le casse-tête total de trouver où Eshop a bien pu mettre le choix entre “mode test” et “mode live”.

Avant, tout était simple, il suffisait d’aller dans Réglages/eshop et l’onglet général affichait directement  l’option qui permettait de passer en “live”.

Alors maintenant c’est où ce bouton qui permet à eshop de passer en Live ?

Lire la suite "Eshop: comment passer du mode test au mode live ?"

Le retour de la taxe Google

Le retour de la taxe Google En pleine phase Mélenchoniste après une semaine le Pen, Nicolas Sarkozy (qui ne sera plus bientôt Nicolas Le Pen pour le Wall Street Journal mais Nicolas Marx ou Lenine ;-)) a ressorti la taxe Google.

En juin 2011, l’assemblée nationale avait renoncé à la taxe Google sur l'achat d'espace publicitaire en ligne (cette taxe aurait du entrer en vigueur au 1er juillet 2011). Dans l’esprit de ses concepteurs, cette taxe devait agir sur une partie des revenus de géants de l'internet établis fiscalement à l'étranger. Après réflexion, le gouvernement s'y était opposé car la taxe aurait touché les PME françaises qui souhaitent s'engager sur internet, et beaucoup moins les grands acteurs de l'internet visés initialement.

Nicolas Sarkozy (grand expert de l’ internet depuis qu’en 2006 il a été initié à regarder des vidéos sur un PC avec cet autre grand spécialiste qu’est Loic Le Meur ;-) ) revient donc sur ses paroles et joue son Serge Benamou.

“Non mais qu’est-ce que j’apprends” est cette fois-ci "Il n'est pas admissible qu'ils réalisent un chiffre d'affaires de plusieurs milliards d'euros en France sans contribuer à l'impôt" (dans le même style qu’il y a une semaine “J’ai appris que des sociétés du CAC 40 qui font plusieurs milliards de bénéfices ne paient pas d’impôts” ;-)

Lire la suite "Le retour de la taxe Google"

Perte du triple A, What Else ?

Et donc vendredi dernier le triple A de la France est tombé.

Certes les politiques des dernières années et les fausses solutions à la crise depuis 2008 (que dire aussi d’un premier ministre qui dès 2007 dit que le pays est en faillite et ne fait ou n’arrive à .. rien) y sont pour quelque chose mais au delà du décalage entre un personnel politique qui n’ayant jamais vraiment travaillé dans l’économie réelle n’y comprend rien la perte de la meilleure note financière possible par plusieurs Etats de “premier plan” signifie aussi quelque chose d’autre.

La perte du triple A par la France ou les USA et d’autres pays signifie que MAINTENANT, des sociétés, qui elles ont une très bonne note, inspirent PLUS confiance que des Sociétés.

Lire la suite "Perte du triple A, What Else ?"

132756 euros pour un wordpress de 500 euros pour la fondation Carla Bruni et beaucoup d’autres

Numerama revient sur le scandale des dépenses de la fondation Carla Bruni pour le SIDA (voir aussi http://www.marianne2.fr/Exclusif-Carla-Bruni-au-coeur-d-un-scandale-international_a214136.html  et http://www.mediapart.fr/journal/international/130112/affaire-carla-bruni-le-fonds-mondial-contre-le-sida-bien-verse-22-milli ) .

Numerama a trouvé qu’un petit “site” wordpress qui devrait valoir au mieux 500 euros (voir par exemple Wordpress pour faire un site)  avait été facturé 132756 euros pour une société appelée La Fabrique du Net, appartenant un un nommé Jérôme Blouin, marketo-pubard ancien de FKGB et Heaven/Edelman.

Cette société a fait en 2010 210000 euros de CA donc si ce que disent Marianne, Mediapart et Numerama est vrai, la cause du SIDA a sacrément fait pour le développement d’une tpe Clignement d'œil en tous cas mieux que les lois TEPA Clignement d'œil

Lire la suite "132756 euros pour un wordpress de 500 euros pour la fondation Carla Bruni et beaucoup d’autres"

Blogueurs rémunérés et blogueurs cons ?!?

Enième prise de bec, clash, guéguerre à propos des blogueurs rémunérés entre un Monsieur Musset et son Les blogueurs sont-ils des cons ? et l'observatoire des Medias et son Qu’est-ce que « la gauche » a à voir avec la rémunération des blogueurs?

En cherchant dans les archives du web, on peut être sûr que le même genre d'articles/notes/écrits/<ce que vous voulez> a déjà été écrit des centaines de fois avec les mêmes arguments.

Lire la suite "Blogueurs rémunérés et blogueurs cons ?!?"

Presse en ligne et faux business model

Avec la fin de l’année, la récupération de Rue89 par le Nouvel Observateur et l’arrivée du Hufftington Post qui veut payer en ego et être payé en argent, fleurissent sur le web les “analyses” sur les “business models” de la presse en ligne.

Ainsi le Journal du Net, toujours aussi creux, publie Quel business model pour la presse en ligne ? sans qu’à la fin des pages de ce “truc” on ait compris quelque chose de concret et pratique.

Etrangement il nous semble qu’à chaque fois qu’on parle de business model pour la presse en ligne, les “experts” oublient des éléments importants.

Sont-ils déconnectés ,  ont-ils de la peau de saucisson devant les yeux ou ne veulent-ils pas trop attirer l’attention des “investisseurs” sur certains points ?

Lire la suite "Presse en ligne et faux business model"

Qui est proprietaire de Facebook ?

Qui est propriétaire de Facebook ? Chose parfois difficile à comprendre tant la nébuleuse Facebook est compliquée à comprendre.

Si on considère que ce sont les actionnaires qui possèdent Facebook et pas les utilisateurs (chose qui pourrait se défendre), alors voici une tentative de Business Insider et d’autres medias spécialisés pour donner un peu de clarté:

Lire la suite "Qui est proprietaire de Facebook ?"

Gagner de l'argent avec les changements d'horaires de la SNCF

Les changements d'horaires de la SNCF peuvent se révéler une bonne source d'argent si on a l'âme d'un plaisantin du web.

Pendant quelques temps, tout le monde va être perdu.

Bien sûr la SNCF, toute à la mode de la "transparence", va COMMUNIQUER un maximum sur ces changements d'horaires et notamment communiquer sur le net via de la PUB.

Enfin, le site de la SNCF va être pris d'assaut sans pour autant être plus accessible et plus compréhensible qu'avant.

Alors le petit malin qui a bien conscience de ces 3 choses peut faire la chose suivante:

Lire la suite "Gagner de l'argent avec les changements d'horaires de la SNCF"

Arianna Huffington et Le Monde: Travaillez plus pour que je gagne plus

Arianna Huffington en France Arianna Huffington est donc arrivée en France, patrie des “contre” pour récupérer le Post avec l’aide de quelques financiers et important du Monde (sans que trop de monde d’ailleurs se demande quel est l’intérêt de ces financiers… mais trouverait-on en regardant seulement dans l’ hexagone ???).

Arianna Huffington va donc récupérer toute l’audience du Post et surtout l’ énergie gratuite des “publishers” à son profit sans aucune retombée financière.

Payer les gens avec leur ego est un bon calcul mais en période de crise et en France est-ce que cela fonctionne ?

Parfois ce gros truc a marché mais les entre eux preneurs du système faisaient attention à déguiser tout ça sous le terme d’association ou de fondation.

Est-ce que les “publishers” français du Post accepteront de travailler gratuitement pour Arianna Huffington ?

 

Lire la suite "Arianna Huffington et Le Monde: Travaillez plus pour que je gagne plus"

Lever des fonds sans être rentable

Fonds-investissement Même en pleine crise, certaines start-ups continuent de lever des fonds alors que leur activité perd de l'argent en exploitation et est loin d'en gagner.

Et dans beaucoup de cas, il s'agit de start-ups qui ne créent absolument rien comme valeur ajoutée réelle.

Lire la suite "Lever des fonds sans être rentable"

LCL est elle une banque pour les entreprises ?

LCL se veut une banque moderne, souple et quelque part un peu nouvelle parmi les banques françaises.

Rappelons que LCL appartient au Crédit Agricole même si les agences du Crédit Agricoles, qui dépendent des Caisses Régionales, n'ont aucun rapport avec les agences LCL qui elles appartiennent à Crédit Agricole SA, appartenant lui à l'ensemble des Caisses régionales (c'est un peu compliqué et peut-êtrer qu'à simplifier tout ça les paysans du Crédit Agricole garderaient une meilleure note des costumes de Moody's ;-) ou auraient officiellement une plus grande solidité puisque Crédit Agricole et Crédit Lyonnais sont classés à part ?!? --> Les banques les plus solides du monde – classement) .

Sur le terrain, LCL ressemble à toutes les banques (comme  nos amis d' HSBC -->HSBC est-elle la plus mauvaise banque pour les entreprises ?) comme le montre cette histoire symbolique arrivée à l'agence LCL Paris Ternes.

Lire la suite "LCL est elle une banque pour les entreprises ?"

Affiliation et business de la minceur: quel est le meilleur programme ?

Les régimes minceur sont de très bons clients de l' affiliation.

Et pour une fois, il semble qu' UNE plate-forme d'affiliation ait vraiment été plébiscitée par tous ces vendeurs de kilogrammes en moins, qui habituellement ont grand soin de s' éviter.

Sur Affilinet en effet, on les trouve quasiment tous..

C'est rare (de trouver les membres d'un même business sur la même plate-forme) et surtout, il est étonnant dans ce cas de voir que ce que les programmes de régime mincveur proposent , en termes de revenus pour l' affilié, est très différent !

Lire la suite "Affiliation et business de la minceur: quel est le meilleur programme ?"

Les bizarres pratiques de l’ Urssaf de Paris

L’ Urssaf de Paris teste un nouveau système de relance clients: pas de lettre mais directement un huissier.

L’ huissier ne se présente pas mais envoie un mail et appelle avec une menace de saisie du compte de l’entreprise dans les 48 heures.

Voici la lettre-mail de l’ huissier Nunes Cochin qu’a reçu un client de Tubbydev:

huissier cochin nunes

Lire la suite "Les bizarres pratiques de l’ Urssaf de Paris"

Term sheet standard: un bon filtre

AInsi donc quelques "VCs" se sont mis d'accord pour élaborer une "term sheet "standard pour toutes les start-ups qui veulent "lever" de l'argent.

Ces VCs sont 360 Capital - ACT Ventures - Charlotte Street Capital - Doughty Hanson Technology Ventures - Earlybird - Eden Ventures - Estag Capital - GIMV - Henq - Index Seed - Kima Ventures - Nesta - Northzone - Notion Capital - Passion Capital - Point Nine Capital - ProFounders Capital - Samos Investments - Seedcamp - Venrex Investment Management - Wellington Partners

 

Seedsummit general termsheet_v1p
View more documents from Guilhem Bertholet
L' ami Guilhem Bertholet (qui quitte la "direction" de l' incubateur HEC où on espère qu'il sera remplacé par aussi indépendant que lui et pas par des clones des vestes en tweed à cabinet de conseil à leurs initiales qui prétendent enseigner le terrain de la création d'entreprise, de préférence à des minettes en jupes .. qui leur font lever la seule chose qu'ils ont jamais levée ;-))), chez qui on a récupéré cette info (voir  son http://www.guilhembertholet.com/blog/2011/07/07/term-sheet-standard-ce-quil-faut-en-retenir/ ) imagine quelques conséquences et causes à ce nouveau standard.
Nous il nous semble simplement que , comme à chaque fois qu'il y a un "standard", l'intérêt est double.
D'une part, avec un "standard", comme avec un règlement, on évite d'affronter l' autre et on filtre avec un "arbitre".
La période de crise coïncide avec plein de nouvelles start-ups. Comme on est en crise, et qu'il est difficile de trouver des clients, les start-ups cherchent d'abord des fonds et on peut même considérer que le modèle des start-ups de 2010 est d'avoir comme cible non pas des clients mais des investisseurs à entraîner dans un "ça passe ou ça casse", avec pour but non pas de gagner de l'argent en exploitation mais de rogner quelques sous et de s'en aller vite fait quand ça brûle (modèle Groupon).
Par ailleurs, le monde de l'investissement semble, dans l'univers des start-ups, étrangement replié sur lui-même ... alors que dans tous les autres domaines on nous parle de la Chine et de l' Inde..
Hé oui on ignore un peu vite quand on parle de Moody's ou autre qu'il existe aussi une agence de notation chinoise où par exemple la France n'est pas très appréciée ...
Face à la Chine ou l' Inde et leurs populations et leurs masses d'argent, que peut-on faire ?
Inventer des standards..
En quelques années, MBA ou CMM sont passés, comme par magie, de standards américains à des standards mondiaux... Pensez que même des écoles comme HEC, qui étaient premières sur leur secteur (formation après 2 ans de prépas) se sont mises à jouer dans le standard MBA, cas dans un secteur où elles ne gagneront jamais..
Pensez que toutes les SSII qui peinaient pour ISO 9001-9002 doivent s'acharner à décrocher CMM5 ou CMM6 qu'auront toujours avant elles leurs concurrentes internationalement .. US oriented...
Le standard "term sheet", c'est la même chose..
En standardisant quelque chose qui ne l'est pas, on crée une avenue, un boulevard, qui si il n'est pas dans le pays le plus peuplé ou le plus riche, peut devenir celui où passent le plus de gens et d'argent et de projets..
SI les "nouvelles sociétés" ou "nouveaux projets" d' étudiants passés par un MBA ou de "développeurs" éduqués à coups de CMM prennent l' habitude du standard "term sheet", alors même les sous chinois regarderont les projets par ce biais là..
Bien entendu, tout ça est en anglais, une langue parlée par une minorité de gens dans le monde, et pas par ceux qui ont le plus gros pays (Russie) ou la plus grosse population (Chine) ..
Heureusement qu'il nous reste le mètre et le football..
A part ça, "combien ça coûte" et "combien ça rapporte au bout de combien de temps" restent les 2 questions habituelles du standard qui finit toujours par gagner en fin de comptes .. et dans tous les pays: le bon sens...
(voir aussi http://seedsummit.org/legal-docs/ )

Optimiser le service client d' un site e-commerce

Comment optimiser le service client d' un site de e-commerce ? Vaste question bateau qui fait l'objet de centaines d'avis, livres, sites et pages web qui ont tous et toutes plus ou moins la même approche et donnent les mêmes recommandations.

Essayons  de proposer une autre vision du "client": le client n' est pas un ami surtout dans le e-commerce.

Lire la suite "Optimiser le service client d' un site e-commerce"

Google Panda aura t il aussi un effet financier sur les investissements ?

Pour vérifier la perversité du système d' investissement en France (lire Investir dans une start-up ? .. bof ... ), Google a aussi inventé un outil, connu et attendu pour tout autre chose: Google Panda..

Lire la suite "Google Panda aura t il aussi un effet financier sur les investissements ?"

Investir dans une start-up ? .. bof ...

Investir dans des start-up reste peu lucratif: article d' Annie Kahn dans le Monde (http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/06/01/investir-dans-des-start-up-reste-peu-lucratif_1530403_3234.html ).

On dirait que petit à petit, les journalistes se laissent moins abuser par la bande de copains coquins qui essaie de refaire à son profit une main chaude financière à la Ponzi, Madoff ou "tulipes" il y a plus longtemps .; (lire aussi Pauvres petits Chappaz et Ohayon qui se plaignent de Capital) .

Attention hein  ! Quelques malins continuent de faire croire (ou de croire eux-mêmes au moins assez pour refiler ensuite le bébé) que mettre des millions dans une start-up, c'est bon.

Un exemple au pif (à vous de dire ou penser bon pas bon ;-)): Appsfire "lève" plus de 2 millions avec AGF PE (chut et continuez de payer vos assurances ;-)) cad benoît Grossman qui est aussi investisseur dans Meetic .. la boîte de Simoncini .. qui lui est actionnaire déjà d' Appsfire ;-))

Ca ça s'appelle vraiment un tour de table. Qui perd ? Qui gagne ? On sait au moins qui ne gagnera jamais ;-))

 

Le web expliqué aux patrons qui n' y comprennent rien en 20 points

Patron Le web est un truc assez compliqué pour les patrons actuels.

En France, beaucoup de patrons sont issus d'une certaine culture, la culture de l' écrit, de la persévérance sur UN support, de la valeur de la mémoire et de l' effort orienté dans une direction, du management en étoile ou en rateau, c' est à dire du passage obligé par un hub ou centre de décision.

Comprendre Internet et sa partie web est donc assez compliqué pour eux, d' autant plus qu' ils sont assaillis de propositions, d' indications, d'appels à se bouger par la peur ou des modèles portés aux nues par tout un ecosystème (dont certains exemples sont pitoyables  ).

Mais heureusement, Tubbydev a décidé d' aider ces patrons français à comprendre Internet et spécialement le web en UNE page, CETTE page sur laquelle vous êtes .. (On est bons hein ? ;-)))

Voici donc en 20 points  le web expliqué aux patrons français qui n' y comprennent rien afin qu' ils n'aient plus peur, ne croient pas que d'autres vont leur passer devant avec des super mega armes atomiques de net business, ne dépensent plus des fortunes avec des gourous ou des start-ups de gens qui n'ont jamais vendu un truc de leur vie à part leur image, ne plissent plus des yeux et du cerveau quand ils voient un article de journal, n'aient plus l' impression qu' il y a des millions à côté desquels ils passent , arrêtent de dépenser des sous sur le web sans retour concret, etc, etc..

(c' est radical, extrême et pas destiné aux geeks ou aux employés qui eux ont à gérer aussi la politique interne ce qui est + compliqué: pour eux il y a Pourquoi a-t-on l' impression que les entreprises ne comprennent rien au web actuel ?)

Lire la suite "Le web expliqué aux patrons qui n' y comprennent rien en 20 points"

OWNI est -il encore une histoire de flan marketing ?

En regardant un petit blog marrant dont nous avons "prêté" le nom de domaine à quelques "libéraux" du net: http://www.conseil-national-du-num.com

(au passage nous sommes ouverts à un rachat du nom de domaine si l'argent proposé est d'une part significatif et si d'autre part, il est payé en dons à 3 partis politiques autres que l' UMP -du moins tant que l' UMP reste dans sa forme actuelle ;-)))

on a vu le commentaire suivant de "gontrand":

Wikileaks s'est détaché d'Owni il y a déjà longtemps. Ce fait n'est pas très connu, mais le partenariat Owni-Wikileaks s'est très mal passé, et Assange a été particulièrement déçu de la façon dont son travail a été utilisé essentiellement pour faire du hype et lancer Owni.

Ouvrez les yeux, Owni c'est du flan et du buzz markété par du collabo-corrompu version XXIe siècle. Marc Simoncini et Xavier Niel (qui a enfin obtenu de Sarko sa licence 3G, surprise), sont tous deux actionnaires de ce torchon numérique branchouille.

Lisez entre les lignes l'article de Pierre Hasky, il y fait une très discrète allusion :
http://www.rue89.com/making-of/2011/04/06/rencontre-au-coin-du-feu-avec-assange-fondateur-de-wikileaks-198829

Le commentaire faisait référence au fait qu' il était "bizarre" de voir Nicolas Voisin, fondateur d' OWNI, siéger au CNN .. alors qu'on avait compris nous, petits usagers de l' Internet, qu' OWNi c ' était un peu WIkileaks en France et qu'un des principes de base était de se tenir loin des "pouvoirs"..

Lire la suite "OWNI est -il encore une histoire de flan marketing ?"

La réforme de l' ISF va-t-elle faire dégonfler la bulle web ?

Alors donc l' ISF est réformée ... Le seul minimum est passé à 1,3 million d' euros.

Or la bulle internet qui voit de l' argent arriver sur des projets de start-ups comme aux plus beaux mirages des années 2000 est nourrie en majorité par l' absurde loi TEPA et donc par l' ISF.

Souvent d' ailleurs, les investisseurs particuliers croient qu' ils économisent en impôts la totalité de leur investissement (cf Start-ups et investissement réduction ISF: le grand bazar).

On est en France et très peu de gens admettent s' être trompés en mettant des sous dans "supercouponlive" ou "megannonce" ou "commauxusa.com" ..

Lire la suite "La réforme de l' ISF va-t-elle faire dégonfler la bulle web ?"

Groupon: chute et caviardage M6 ?

Le "phénomène" Groupon semble être entré dans une nouvelle phase. Après la découverte (ou plutôt redécouverte de ce "modèle" qui existait déjà dans les années 1998-2000) de Groupon, la ruée medias et l'apparition de l'armée des clones, étape couronnée par l' offre d' achat de Google, voici venu le temps des doutes et des questions.

Ainsi par exemple Yipit considère que Groupon décline en mars de 32% par rapport à février: http://blog.yipit.com/2011/03/25/dead-heat-groupon-down-another-32-in-march-livingsocial-ties-it-up/

Marissa Mayer de Google explique que Dieu (Google) a aussi une offre concurrente de Groupon: http://www.mediabistro.com/webnewser/marissa-mayer-google-groupon_b10919

A côté de ça, les Groupon de niches deviennent + intéressants pour les commerçants, semble-t-il.

Du côté de la petite Europe et de la toute petite France, de plus en plus de bruits des commerçants qui se plaignent des méthodes de Groupon et des problèmes que ça leur apporte:

- vente à perte

- impossible d'arrêter quand on veut (le commerçant s' engage opur plus longtemps qu' il ne croit)

- vente de masse et perte de qualité

On voit même sur certains magasins "Nous refusons les coupons Groupon" !!

M6 a diffusé un reportage (voir vidéo à la fin de cette note) à propos de Groupon et cela ne leur fait pas vraiment de la pub.

A priori, M6 n'a pas non plus parlé dans son reportage des aspects positifs de Groupon: quand la curée commence sur un concept ou une marque, on ne parle que des aspects négatifs.

Et peut-être aussi que M6, en bonne télé qui monte ;-) a fait quelques montages avec acteurs et histoires trop vite résumées ... Qui sait ?

Mais en fait le problème est là: comme Groupon a basé son développement sur la comm et la rapidité de son implantation (ce qui se comprend car comme il n'y a pas vraiment de barrières à l'entrée et que le premier qui tape fort a gagné, il faut aller vite et fort au départ), Groupon est aussi fragile par un retour de comm..

Ainsi la comm négative sera peut-être une cause de la chute ou du retour dans le rang d'une activité normale de Groupon.

 

 

 

 

voir aussi Groupon et ses clones: feu de paille ou pas ?

et Combien et dans quoi Groupon dépense en Adwords ?

 

Coût d' un développement web

Quand on a un projet web, la question du coût de développement devient rapidement importante, notamment dans le cadre d' une création de société ou même d' un site web.

On peut bien sûr comparer les avantages d' un développement en interne ou d' une externalisation et suivant les cas, conclure que l' un ou l'autre est moins cher.

On peut aussi lancer un appel d' offres et choisir ce qui semble être le meilleur rapport qualité/prix.

Dans tous les cas de développement web, il y a des choses à "checker" pour vérifier qu'on ne paie pas TROP cher et qu'on ne finance pas "pour rien" une "agence web" qui en profite pour placer ses gens ou des ressources internes dont on aurait pu se passer.

Lire la suite "Coût d' un développement web"

Le beau langage des start ups et investisseurs

Dans cette période de “comm” où la vitrine est parfois tout (et la seule chose qu’ il y a réellement) histoire de pouvoir utiliser la méthode Coué et de chanter “Tout va très bien Madame la marquise”, le langage est extrêmement important.

Qui dit langage dit depuis quelques temps “éléments de langage”.

Les “ éléments de langage” sont une expression qui a priori vient de la politique actuelle mais qui dans certains domaines, comme celui des start-ups et des sociétés fun, jeunes, flash et cools se répand à travers les “acteurs” du domaine considéré avec les phénomènes habituels décrits dans “Psychologie des foules” de Le Bon ou “Rumeurs” de Kapferer (voir à la fin de cette note).

Voici une petite liste non exhaustive d’ éléments de langage de start-ups et d’ investisseurs, tellement utilisés à tort et à travers qu’ ils ne veulent plus rien dire et sont parfois utilisés pour signifier exactement l’ inverse de l’ idée initiale qu’ ils véhiculent.

Lire la suite "Le beau langage des start ups et investisseurs"

8 milliards pour Yandex

Yandex, le moteur de recherche russe qui domine Google en Russie (vous connaissez d’autres pays “ouverts” au net où ça arrive ? d’ autant plus qu’un des fondateurs de Google, Brin, est russe Clignement d'œil) semble bien partie pour enfin faire l’ IPO maintes fois annoncée et reportée.

Il y a un an, Yandex était estimé à 2,5 – 3 milliards de dollars mais l’ activité de Mail ru Group, les performances de Yandex face à Google, la confiance en la technologie russe font que certains experts pensent que des fonds occidentaux se précipiteront sur l’ IPO de Yandex avec une “valeur” du portail russe de 8 milliards de dollars.

Cet argent pourrait peut-être servir à bien développer Yandex en anglais ou autre langue et à venir chatouiller Google ? Clignement d'œil

Lire la suite "8 milliards pour Yandex"

Youtube paradoxe du nouvel algorithme de Google ?

Beaucoup de gens et de sites attendent en tremblant les effets du “nouvel” algorithme de Google (voir Les changements de Google annoncent-ils le printemps ou l' automne pour le référencement naturel de certains sites web ? ). Matt Cutts, l’oracle des tremblements de terre du référencement naturel a annoncé le chiffre de 11,8% de changements dans les requêtes (ce qui ne veut rien dire tant qu’on ne sait pas quels types de requêtes sont “touchées”) tout en indiquant “it will provide better rankings for high-quality sites—sites with original content and information  “, ce qui donne encore moins d’ éléments sur ce qui va se passer qu’une petite phrase du concierge d’un ancien collaborateur d’une secrétaire de DSK chargée d’ organiser un éventuel déménagement de meubles vers la France Clignement d'œil).

Ben oui .. C’est quoi du “original content” dans la “bouche” de Google dont une des maximes est “The internet makes information available, Google makes information accessible”..  A la limite, on pourrait dire que du contenu “bien” copié, cad mis sous une forme agréable à Google est un contenu “original”.. Après tout Champollion n’a fait d’une certaine manière que “copier” du contenu écrit depuis des lustres . La limite est ténue entre “copier”, “interpréter” et “rendre lisible” Clignement d'œil

D’un autre côté, l’ originalité se niche souvent dans les extrêmes donc va-t-on vers une mise en avant des contenus “extrêmes” ? Comparer Sarkozy à un champignon vénéneux est plus original que le comparer à Iznogoud donc serait “boosté” dans les résultats de “comparaison sarkozy” ?

Lire la suite "Youtube paradoxe du nouvel algorithme de Google ?"

Hypocrisie ou manque de moyens chez Google Adsense ?

Google Adsense est un programme assez strict qui impose à ceux qui l’utilisent de ne pas diffuser certains contenus, notamment à caractère pornographique ou “vantant” des choses “pas bien” (Google veut le bien du monde) comme la drogue, etc..

Force est pourtant de constater qu’un certain nombre de sites, dont les blogs qui ont le plus d’audience sur le web français, utilisent Google Adsense tout en boostant leur audience à coup de oops, seins à l’air voir pire..

Certains mettent un code pour empêcher les adsense de s’ afficher, d’ autres laissent faire.

Récemment, Google Adsense semble avoir intensifier sa “lutte” contre ce type de contenus (peut-être que les gros annonceurs comme Groupon en avaient vraiment marre d’avoir des clics sans intérêts venus via une paire de fesse ;-)) mais plusieurs blogs ou sites de medias continuent aujourd’hui de passer à travers les mailles du filet.

Hypocrisie ? manque de moyens ? On n ‘ose pas imaginer un”trou” dans les algorithmes de Google qui surveillent ces choses que pourtant on a coutume de ne savoir voir ;-))

On peut être d’accord ou pas avec les limites imposées par Google mais bon c’est comme ça.. (rassurez-vous: Google n’est pas encore maire d’une ville de bord de mer où il y aurait du monokini).

Bien sûr, le texte n’est pas le seul truc checké par Google qui regarde aussi les images, notamment en fonction du % de pixels dont la couleur est + ou - “chair” (cela aide aussi Google à classer vos images dans les images “regardables” ou pas sans le “safesearch” de la recherche sur images.

Google Adsense laisse aussi passer d’autres choses du même acabit quand il s’agit de business. Ainsi la wii touze, jeu sur la wii et la PS3 destiné à plus ou moins déclencher l’ échangisme et plus hard entre couples est non seulement bien promu sur Youtube (qui appartient à Google) mais aussi sur divers blogs ou sites qui ont de l’ adsense .

Peut-être qu’en fait, il y a aussi une variable “business” à prendre en compte.

Moins d’endroit où diffuser des pubs, c’est + de rentabilité pour ceux qui restent et + de coût au clic à payer pour les annonceurs. Vraisemblablement selon une gaussienne car point trop n’en faut.

Moduler le coût des clics via la “censure” des places du réseau partenaires (Adsense) peut être un bon levier .

Google a peut-être décidé que la différence de prix entre la pub “classique” et la pub cpc était trop importante et qu’il y avait qqch à gratter pour gagner +.

Ca + l’ “élimination” des bonnes positions de ce pudding sémantique qu’ est la “ferme de contenu” ( Les changements de Google annoncent-ils le printemps ou l' automne pour le référencement naturel de certains sites web ?), devrait augmenter sérieusement les bénéfices de Google.