Création d'entreprise

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous

Création d'entreprise


Les caractéristiques de l'entrepreneur innovant en France

L'Atelier BNP Paribas a sorti une infographie intéressante , portrait de l'entrepreneur innovant en France.

Lire la suite "Les caractéristiques de l'entrepreneur innovant en France"

La création d'entreprise plus facile en France qu'ailleurs

Et pan dans la face des déclinologues, des pleureuses, de ceux et celles qui crachent sur la France à longueur de temps ou nous expliquent que c'est mieux ailleurs pour "créer sa boîte"..

Le cabinet de conseil ANGLO-SAXON, hé oui Germaine !!, Ernst & Young a publié une étude comparative des pays du G20 http://www.ey.com/Publication/vwLUAssets/EY-G20-country-report-2013-France/$FILE/EY-G20-country-report-2013-France.pdf 

où il est écrit qu'il est:

"beaucoup plus simple de créer une entreprise en France qu'ailleurs, en termes de coût, de délais et de démarches admnistratives"..

plus loin ..

"Il suffit de 5 procédures administratives et 7 jours en France pour créer une entreprise, contre 7,6 procédures et 22 jours en moyenne dans les pays du G20. Le coût pour créer une entreprise en France est de 0,9 % du revenu moyen par habitant, contre 9 % en moyenne dans les pays du G20"

Et ça continue: La France se classe en outre en tête du G20 pour ce qui concerne l'éducation et la formation.

Lire la suite "La création d'entreprise plus facile en France qu'ailleurs"

Réseaux sociaux et création de société à travers l'exemple de Guilhem Bertholet

Guilhem Bertholet est un chic garçon qui a écrit récemment avec courage Post-mortem – naissance, vie et mort de ma startup — #fail .

L'objet de CE post ci n'est pas de parler de la start-up de Guilhem et de son "échec" (le mot échec a-t-il d'ailleurs un sens réel dans ce type de sujets ? Si chaque fois qu'en sport, un entrainement ou une compet naboutissaient pas à un record ou à une victoire ....).

Dans les commentaires du post de Guilhem, beaucoup de réflexions sur ce qui lui est arrivé mais curieusement, UN sujet échappe à tous les commentaires et même à Guilhem.

Lire la suite "Réseaux sociaux et création de société à travers l'exemple de Guilhem Bertholet"

1er mai, libéralisme, pigeons et esprit d'entreprise

1er mai fête du travail et jour libéral ! Pourquoi ? Parce que le 1er mai est le seul jour de l'année où l'on peut mener sans autorisation ni taxe une petite affaire: la vente de muguet.

Ceux qui en rigolent iront lire la manière dont le parti communiste d'il y a quelques années expliquait ainsi une partie de son trésor (du guéantisme avant l'heure ;-)).

Donc en ce jour de libre entreprise et en cette année 2013 où le muguet est pile à l'heure (ni en avance d'un mois comme il y a 2 ans ni de 15 jours comme il y a 1 an), je m'attendais à voir plein de libéraux, d'entrepreneurs et de pgeons #geonpi dans la rue en train d'essayer de faire fortune..

Lire la suite "1er mai, libéralisme, pigeons et esprit d'entreprise"

Courage et créativité pour les entrepreneurs: de la graine pour les pigeons

Dans un article du Figaro économie du 15 octobre, Robert Papin, présentant son nouveau livre "Le Nouveau Manager" parle comme d'habitude des aspects concrets de l'entreprise (tpe et pme).

Lire la suite "Courage et créativité pour les entrepreneurs: de la graine pour les pigeons"

Google for Entrepreneurs

Google a lancé un site pour les entrepreneurs, c'est-à-dire les créateurs d'entreprises (ou repreneurs).

Le site http://www.google.com/entrepreneurs/ propose des ressources en lignes (un peu à la manière de Microsoft cf Modèles de documents pour créer et gérer une entreprise mais pour l'instant beaucoup plus orientés vers l'utilisation des applications Google ;-) http://www.google.com/entrepreneurs/resources/) et des "events" (le premier français s'est tenu le 23 septembre à Paris).

 

L'accélérateur ou le renouveau de l'esprit d'entrepreneurs en France

Demo day accelerateurL'Accélérateur a eu son premier Demo Day.

L'Accélérateur c'est quoi ? Un énième incubateur ? Une énième formation d'entrepreneurs ? Un énième fonds d'investissement ?

Un peu tout ça (si l'on cherche à mettre les choses dans des cases) mais surtout et avant toute chose un esprit.

L'Accélérateur a été fondé par 4 personnes dont Michel de Guilhermier qui semble en être l'âme. (pour ceux qui ne connaissent pas Michel de Guilhermier --> http://micheldeguilhermier.typepad.com/ )

Dès le début de la présentation de l'Accélérateur, la ressemblance est saisissante entre Michel de Guilhermier et son ancien "prof" à HEC Entrepreneurs juste avant les années 90: Robert Papin.

Lire la suite "L'accélérateur ou le renouveau de l'esprit d'entrepreneurs en France "

Le web expliqué aux patrons qui n' y comprennent rien en 20 points

Patron Le web est un truc assez compliqué pour les patrons actuels.

En France, beaucoup de patrons sont issus d'une certaine culture, la culture de l' écrit, de la persévérance sur UN support, de la valeur de la mémoire et de l' effort orienté dans une direction, du management en étoile ou en rateau, c' est à dire du passage obligé par un hub ou centre de décision.

Comprendre Internet et sa partie web est donc assez compliqué pour eux, d' autant plus qu' ils sont assaillis de propositions, d' indications, d'appels à se bouger par la peur ou des modèles portés aux nues par tout un ecosystème (dont certains exemples sont pitoyables  ).

Mais heureusement, Tubbydev a décidé d' aider ces patrons français à comprendre Internet et spécialement le web en UNE page, CETTE page sur laquelle vous êtes .. (On est bons hein ? ;-)))

Voici donc en 20 points  le web expliqué aux patrons français qui n' y comprennent rien afin qu' ils n'aient plus peur, ne croient pas que d'autres vont leur passer devant avec des super mega armes atomiques de net business, ne dépensent plus des fortunes avec des gourous ou des start-ups de gens qui n'ont jamais vendu un truc de leur vie à part leur image, ne plissent plus des yeux et du cerveau quand ils voient un article de journal, n'aient plus l' impression qu' il y a des millions à côté desquels ils passent , arrêtent de dépenser des sous sur le web sans retour concret, etc, etc..

(c' est radical, extrême et pas destiné aux geeks ou aux employés qui eux ont à gérer aussi la politique interne ce qui est + compliqué: pour eux il y a Pourquoi a-t-on l' impression que les entreprises ne comprennent rien au web actuel ?)

Lire la suite "Le web expliqué aux patrons qui n' y comprennent rien en 20 points"

Le beau langage des start ups et investisseurs

Dans cette période de “comm” où la vitrine est parfois tout (et la seule chose qu’ il y a réellement) histoire de pouvoir utiliser la méthode Coué et de chanter “Tout va très bien Madame la marquise”, le langage est extrêmement important.

Qui dit langage dit depuis quelques temps “éléments de langage”.

Les “ éléments de langage” sont une expression qui a priori vient de la politique actuelle mais qui dans certains domaines, comme celui des start-ups et des sociétés fun, jeunes, flash et cools se répand à travers les “acteurs” du domaine considéré avec les phénomènes habituels décrits dans “Psychologie des foules” de Le Bon ou “Rumeurs” de Kapferer (voir à la fin de cette note).

Voici une petite liste non exhaustive d’ éléments de langage de start-ups et d’ investisseurs, tellement utilisés à tort et à travers qu’ ils ne veulent plus rien dire et sont parfois utilisés pour signifier exactement l’ inverse de l’ idée initiale qu’ ils véhiculent.

Lire la suite "Le beau langage des start ups et investisseurs"

La Création d' Entreprise, livre de Robert Papin et bible pour l' entrepreneur

Le créateur d'entreprise ou celui ou celle qui en a le projet ou celui qui gère une entreprise ou a un poste de direction ou un rôle transversal dans une entreprise de n' importe quelle dimension connait en fait rarement les basiques de la vraie économie.

A l' école, on a peut-être appris toutes ces choses mais elles semblaient lointaines car déconnectées de la réalité. Parfois, ces bases étaient aussi enseignées par des professeurs eux-aussi déconnectés de la réalité.

Plus l' école est prestigieuse, moins ça se fait d'avouer qu'on ne connaît rien à la comptabilité, aux bases de la fiscalité, du droit des entreprises, aux bases de la gestion.

Combien de diplômés de comptabilité sont incapables de tenir le grand livre des comptes d' un magasin de pommes ?

Combien de diplômés d' HEC, de l' ESSEC, de l' ESCP, de l' EDHEC savent faire un business plan mais sont incapables d'éditer une facture correcte ?

Combien d' hommes d' affaires s'aperçoivent quand il est trop tard que leur business perd de l'argent ?

Combien de businessmen ne sont pas au courant que les fonds qui devaient être consacrés au développement de l' entreprise, servent dans la réalité comptable à en assurer le fonctionnement ? (Ne rigolez pas trop, c'est exactement ce qui se passe pour notyre pays en ce moment ...).

Robert Papin il y a plusieurs années, en constatant le décalage entre la réalité économique et ce qui était enseigné mais en voyant aussi combien d' élèves s'ennuyaient en cours, eut l' idée de créer une pédagogie active basée sur la réalité, où les livres et la théorie seraient des supports et non des "buts" à ingurgiter.

Robert Papin créa HEC-Entrepreneurs et exporta sa pédagogie dans plusieurs autres endroits.

Comme nous sommes en France, l'aventure ne fut pas consolidée par l' etablishment ! Une pédagogie active basée sur la réalité ne fait pas l'affaire des "profs", que ce soit au point de vue financier ou au niveau de leur ego.

HEC a donc éteint HEC-Entrepreneurs, en faisant rentrer les spécificités de la pédagogie dans le rang et en transformant cette formation en pompe à fric pour HEC et en une sorte de Star Académie pour start-ups à la petite semaine (Exit la formation de cadres dirigeants, de bras droits. Dehors la rigueur et tout dans le bling bling de power points délirants, encouragés par des has been de toutes sortes -curieusement que Robert Papin avait écarté d' HEC Entrepreneurs- tout heureux de faire les vieux beaux devant des étudiantes de 22 ans.).

Heureusement, Robert Papin continue de mettre à jour son livre: "La Création d' Entreprise" (ancien titre "Stratégie pour la Création d' entreprise") qui est une véritable bible pour ceux dont nous parlions au début de cette note.

On peut lire le livre  "La Création d' Entreprise" mais on peut surtout le picorer et le garder sur son bureau dès qu'on se demande quelque chose ou qu'on a un problème de gestion .. et ceci quel que soit son niveau initial en comptabilité, gestion, management.

Si vous en doutez, voici ci-après le sommaire du livre "La Création d' Entreprise" de Robert Papin.

Si vous en doutez encore, allez dans une librairie et feuilletez "La Création d' Entreprise" ! Si vous ne l'achetez pas, c'est que soit vous êtes prof du siècle dernier, soit rentier, soit vous avez lu les premières pages sur "mieux se connaître" et avez décidé que le management, la gestion ou la création d'entreprise n'étaient pas pour vous.

A l'heure où on nous rabache sans arrêt le modèle allemand, où on nous parle des performances de l'entreprise, le livre de Robert Papin "La Création d' Entreprise" remet au centre des préoccupations du manager, non pas les levées de fonds à coups de comm mais le coeur de ce que doit être l'activité d'un "businessman" et d' un entrepreneur.

Table des matières "La Création d' Entreprise" de Robert Papin:

Lire la suite "La Création d' Entreprise, livre de Robert Papin et bible pour l' entrepreneur"

Site web sur la mort, les obsèques et les formalités administratives

Tout le monde est client de la mort. Des tas de sites web existent sur la naissance, l'enfance, l'adolescence et le reste des étapes de la vie mais quasiment aucun site web n' existe sur la mort.

Pourtant, quand quelqu'un meurt, on a pas mal de soucis et des formalités inévitables dont il faut s'occuper.

Obsèques infos est a priori le premier site web à proposer de simplifier tout ça, d'avoir des devis obsèques ou de marbrerie.

Site-web-mort

Baisse des créations d' entreprises

M...... doivent se dire Hervé Novelli et tous ceux qui se félicitaient des créations d'entreprises en France. Comme certains se sont aperçus que les chiffres de créations d' entreprises englobaient les petits commerces et les auto-entrepreneurs (qui sont certes des entreprises mais pas du genre de celles qu'on présente), on s'aperçoit que les créations d' entreprises baissent mois après mois en France.

En juillet, - 14,8% de créations d'entreprises par rapport à juin en général et - 23% pour les entreprises hors auto-entreprises.

Depuis avril même le dopage des stats à l' auto-entreprise ne marche plus. Le statut bancal et ficelle marketing "auto-entrepreneur" passera-t-il la deuxième vague de la crise ? (lire Auto-entrepreneur: les limites de ce statut  ou Les limites économiques du statut d' auto entrepreneur ).

Lire la suite "Baisse des créations d' entreprises"

Start-ups et investissement réduction ISF: le grand bazar

Les déclarations d'impôts ont été envoyés, les gens réfléchissent aux manières de réduire leurs impôts et voilà donc que les start-ups se réveillent .

La presse entière fleurit d'articles élogieux sur des start-ups dans tous les domaines et de tous niveaux.  (voir le dernier numéro entre potes HEC de Challenges avec les "start-ups" à financer, un vrai publi-reportage pour les fonds de Simoncini, Niel and co qui vous invitent à mettre vos sous sans trop risquer les leurs ;-)) dans une centaine d'entreprises dont 80 sont des trucs absolument sans intérêt notamment car leurs créateurs ont pour but principal de s'enrichir avant même de travailler ou de connaître ou d'être passionnés par leur sujet -mais sans assez de c.. pour faire du trafic de drogue ou d'argent à la bourse ;-)))

On trouve moins de sociétés qui ont de vraies idées ou de nouvelles techno que de machins "sous-ebay" , "sous facebook", "sous twitter",  "sous-youtube", "sous réseau social", "sous google doc", "sous CMS' ou copie d'un site américain qui "cartonne" selon l'expression des gourous auto-proclamés.

Finie la recherche de clients (qui souvent n'a jamais commencé), finie la chasse aux coûts et vive la chasse aux contribuables voulant réduire leurs impôts.

Le dispositif central de tout ce bazar est la réduction ISF ou la réduction d'impôt accordée aux contribuables qui investissent dans ces PME.

Ce qui est comique, c'est que la plupart des "investisseurs" ignorent tous de la réalité concrète de leurs investissements dans ces start-ups.

Non seulement ils ne s'aperçoivent pas que leur argent sert souvent à payer des bureaux ou des salaires à des "concepts" qui devraient financer ce type de frais par du bénéfice (sauf dans les rares cas où il y a une phase nécessaire de R&D) mais les contribuables concernés:

- confondent le + souvent  réduction d'impôt et réduction ISF (il y a 2 dispositifs différents)

- croient que la totalité de leur investissement est déduite de l'impôt ou de l' ISF (alors qu'il s'agit d'une réduction de 25% ou 50% ou 75% de la somme investie -on investit 10000, on a une réduction d'impôt de 2500 ou une réduction ISF de 5000 ou 7500 donc on total on a - 10000 de partis et - 7500 ou - 5000 ou - 2500 d'impôts ce qui est + que la somme initiale à payer aux impôts !!; certes on a le risque de gagner avec l'argent misé mais gagner combien et quand ?? )

- ignorent que l'investissement est bloqué pendant 5 ans

- ignorent le risque pris sur la somme

- ignorent le montant des frais dans le cas des holdings, FIP et FCPI

De l'autre côté, si certaines start-ups "truandent" en connaissance de cause en espérant vivre sur le dos des investisseurs pendant 5 ans, d'autres bradent leur capital pour des besoins de trésorerie qui devraient être financés en compte courant.

Le pire ? Les start-ups passent leur temps à essayer de lever des fonds et donc à avoir comme "clients" des investisseurs et non leurs vrais clients.

La situation est exactement la même qu'un type qui commence la course à pied et ne fait que du fractionné sur piste en négligeant l'endurance. Beaucoup de bruit et de progression au début et ensuite le clash.

Si vous lisez ceci et qu'on vous a proposé un investissement dans une start-up pour réduire vos impôts, amusez-vous à poser les questions suivantes:

- à quoi va servir l'argent concrètement ?

- qui cherche des clients et combien de temps ça prend ?

- combien coûtent vos locaux, vos salaires, vos ordinateurs, vos téléphones ?

- quelle sortie prévue pour les investisseurs ?

Lisez aussi Réduction d’ impôt pour investissement dans une PME   et  Moins d’ ISF en investissant dans une PME   pour les détails.

Questions pour e-commerçant

Quelles questions doit se poser un e-commerçant qui lance son site ? (ou un commerçant qui lance un site web de vente ? ou quelqu'un qui veut vendre un service ou un produit sur le web ?).

Voici une petite checklist sans prétentions de questions qui nous semblent utiles et rarement posées ;-) -on s'abstient des habituelles questions..

Lire la suite "Questions pour e-commerçant"

Création d' entreprise, BP, VCs, levée de fonds et clients

La création d'entreprise est revenue à la mode en France, presque 30 ans après les aventures de Bernard Tapie qui avait même une émission à ce sujet sur TF1.

Comme d'habitude en France, on parle, on parle de ce sujet sans avoir d'abord défini de quoi il s'agissait.

Lire la suite "Création d' entreprise, BP, VCs, levée de fonds et clients"

L’ auto entrepreneur que l’ Urssaf transforme

Hourra crie le régime entre 2 tours d’élections ! Les français créent des entreprises et spécialement les auto-entrepreneurs. On passe un peu sous silence la moyenne de 924 euros par mois de chiffre d’affaire facturé ce qui représente donc au total l’équivalent de l’”activité” d’un particulier qui revendrait 2 ou 3 voitures dans l’année, comme on en a le droit sans payer d’impôts..

Quelle belles possibilités la novlangue a pour appeler “entreprise” l’activité d’auto-entrepreneur.. Va-t-on nommer “repas complet” un carambar ou un granny ? ;-)

L’administration fiscale continue elle avec sa logique et veille scrupuleusement à ce que le système de taxes établi opur les entreprises “normales” ne soit pas affaiblie ou troué par le gadget de l’économie populiste à la recherche de voix électorales..

Un journaliste de Bretagne qui s’était déclaré comme auto-entrepreneur et avait facturé 22000 euros en quelques mois a reçu une “invitation” de la part de l’ URSSAF à passer en profession libérale.

L’administration fiscale regarde en effet le montant maximum facturable par un auto-entrepreneur sur l’année ramené par mois, soit pour un auto-entrepreneur de services 32000/12 = 2666 euros par mois au maximum.

La direction de l’ Urssaf a confirmé que par exemple, si l’activité a commencé en juillet 2009, le montant maximum pour pouvoir être auto-entrepreneur (dans le service) est de 16000 euros…

Etonnant comme le collage de rustines ne fonctionne pas vraiment en politique économique …

Voir aussi

Auto-entrepreneur: les limites de ce statut

Auto-entrepreneur: marche arrière ?

Les artisans contre le statut d' auto-entrepreneur

Les limites économiques du statut d' auto entrepreneur

Auto-entrepreneur: grosse fumée et petit feu

et un peu moins critique ;-) mais + technique, sur juridique-et-droit.com:

Sortir du régime d’ auto-entrepreneur

Régime social de l’auto-entrepreneur

Dépassement des limites de chiffre d’affaires pour un auto-entrepreneur

Auto-entrepreneur et TVA

Nom commercial d’ un auto-entrepreneur

Obligations de l’ auto-entrepreneur

Déclaration et paiement de l’impôt de l’ auto-entrepreneur

Calcul de l’ impôt de l’ auto-entrepreneur

Fiscalité de l’ auto-entrepreneur

maj: Nouveautés auto-entrepreneur en 2011

Comment faire un business plan ?

Start-up Bizarrement, la période actuelle est au business plan. De plus en plus de gens en font soit pour monter des start-ups, soit pour "finaliser des levées de fonds" (ce qui très souvent veut dire: commencer à chercher des sous parce qu'on en manque ..).

Il est vrai que pas mal de grosses entreprises qui dégraissent arrivent à convaincre certains de leurs cadres de partir tenter l'aventure de l'entrepreneuriat.

Bien entendu, les business plans à la mode ne s'occupent que très peu des clients, ce qui est d'une certaine logique puisque si les clients étaient considérés comme une source de sous dont il faut s'occuper, pas mal de "projets" n'en chercheraient pas ailleurs.

Lire la suite "Comment faire un business plan ?"

Auto-entrepreneur: grosse fumée et petit feu

Quelques temps après les communiqués dithyrambiques sur la création d'entreprise si vaillante en France (non, ce n'était pas de l'humour gouvernemental) grâce à la merveilleuse invention du statut d'auto-entrepreneur (remake de la micro-entreprise d'Alain Madelin, ministre de l'économie du gouvernement Chirac en 1986 ...)  - lire Les limites économiques du statut d' autoentrepreneur, les chiffres de derrière la vitrine montrent la réalité de ce pétard mouillé.

... "les premières déclarations de chiffre d'affaires font état d'une faible proportion d'auto-entrepreneurs ayant déclaré une activité réelle pour le deuxième trimestre (seulement 4.400 recensés par l'Urssaf de Paris, qui recouvre un tiers des cotisations nationales).

La moyenne de chiffre d'affaires est de 4.700 euros par trimestre...."

(source La Tribune  http://www.latribune.fr/carrieres/carrieres-salaires/20090911trib000420715/les-vrais-chiffres-de-l-auto-entrepreneur.html )

Personne n'ose encore pour l'instant mettre sur la table le problème de décompte entre activité partielle et activité réelle, bien mélangées dans les statistiques de création d'entreprises, avec les créations de commerce, afin éviter de se retrouver face à la ridicule petitesse du nombre de créations de "vraies" entreprises et d'avoir à réfléchir sur la formation et l'éducation de la jeunesse qui en France, n'est pas formée (et même déformée), dès la maternelle, à prendre des risques ou à IMAGINER... donc à entreprendre.

Avez-vous déjà vu en France, dans le système scolaire, autre chose que la méthode pédagogique ultra classique consistant à 1) apprendre 2) régurgiter ce qui a été appris en 1 ?

A aucun moment, et dès le plus jeune âge, le système EXCITE et TITILLE l'imagination et la possibilité de faire...

Et logiquement les français et leurs "élites" sont en admiration devant des slogans comme "Yes We Can " ou "Just Do it" ... êndant que les anglo-saxons admirent la capacité française à contrôler et respecter les "process".. (qui fait que l'éducation française produit d'excellent fonctionnaires et rouages de grosses sociétés).

Pour en revenir au statut d'auto-entrepreneur, on ne parle pas non plus des taxes retroactives qui surgiront dès 2012 .. après les prochaines élections ;-)))

Pour comprendre la fiscalité de l' auto-entrepreneur, sur le blog juridique et droit:

Déclaration et paiement de l’impôt de l’ auto-entrepreneur

Calcul de l’ impôt de l’ auto-entrepreneur

Fiscalité de l’ auto-entrepreneur

Voir aussi:

Les artisans contre le statut d' auto-entrepreneur

Auto-entrepreneur: les limites de ce statut

Auto-entrepreneur: marche arrière ?

Maj: la CFE, une nouvelle taxe pour l' auto-entrepreneur ? voir Auto entrepreneur et Cotisation Foncière des Entreprises ou CFE

Les limites économiques du statut d' auto entrepreneur

Nous avions parlé il y a quelques temps des limites du statut d'autoentrepreneur (pour ceux qui le prennent). Actuellement toute une campagne de presse est organisée pour la glorification de ce statut alors même qu'il laisse apparaître d'autres limites dont certaines au niveau de l'économie "globale" de l'entrepreneuriat (le mot "entreprenariat" malgré l'abondance de son utilisation semble incorrect) en France, ce serpent de mer qu'on ressort à chaque crise comme la solution miracle.

L'autoentrepreneur est donc venu gonfler les chiffres de création d'entreprise. Ces chiffres sont déjà faussés par le % d'entreprises qui sont en fait des commerces ou des activités d'artisan.

Certes, un magasin ou un plombier sont des activités économiques vitales et très importantes mais se servir d'elles UNIQUEMENT pour glorifier la création d'entreprise telle que celle-ci est présentée (start-up, success story des magazines) est de l'abus, abus d'autant plus grand que rien n'est fait pour valoriser l'artisanat alors même que dans certaines régions les artisans peintres, plombiers, maçons croulent sous le travail, avec des commandes jusqu'en 2011 et manquent de personnel puisque rien n'est fait dans l'éducation nationale pour former des jeunes à ces métiers dont filières de formation sont considérées la plupart du temps comme des parcs à refoulés du système scolaire classique pour éviter les statistiques de redoublement.

Lire la suite "Les limites économiques du statut d' auto entrepreneur"

Loic Le Meur découvre les start-up sans investisseurs !!

Start-up La crise a des effets pédagogiques surprenants.
Depuis sa naissance le mot "start-up" a eu comme frères et soeurs les mots et expressions "investisseurs", "levée de fonds", "business angels". "Start-up" visitait très très rarement les très éloignés cousins de la famille "se débrouiller pour avoir des dépenses inférieures aux entrées", cousins qui vivent dans le pays "ce sont les clients qui sont la première source de financement d'une entreprise".
Dans beaucoup d'écoles de commerce où la mode est redevenue la "création d'entreprise" (assez pratique vues les prévisions sur la baisse de plus de 20% des embauches de cadres notamment chez les jeunes diplômés ..), les étudiants qui ont un projet de "start-up" cherchent des clients à leur temps perdu.
Leur principale occupation est en effet d'arriver à convaincre des INVESTISSEURS de mettre de l'argent sous la menace de power point et d'excel.
Un épicier déboulant dans l'une de ses rencontres aurait vraisemblablement des hallucinations en entendant des jeunes prêts à partir à la plage dire à des investisseurs potentiels qu'il faut mettre x centaines de milliers d'euros et même de millions car le projet est fantastique, scalable et que eux sont "à fond", "motivés" et qu'il faut qu'ils paient leurs études, leur logement et leur futur salaire niveau Elysée de maintenant.
"Investisseurs, faites nous vivre !"  a remplacé le désormais has been "Investissez dans le projet" des first tuesday ;-)
Tout ça est d'ailleurs renforcé par d'ex-épiciers ou industriels qui eux ont peiné pour créer et développer des sociétés sur la seule base des rentrées d'argent de leurs clients mais qui, l'âge venant, préfèrent montrer la toute puissance de leur carnet d'adresses aux jeunes emplis de certitudes qu'ils aimeraient tant redevenir ...
Tout ça est aussi renforcé par le très débile système d'investissement ISF dont les inventeurs ont au mieux travaillé comme consultants dans des bureaux climatisés mais au grand jamais dans la réalité du 1+1=2
Combien de "jeunes pousses" sans aucune validité économique (rentrées d'argent des produits ou prestations vendues > dépenses) vivent uniquement sur les successives levées de fonds ISF, tant qu'on arrive à convaincre quelques riches d'aiguiller leurs chèques vers une chouette boîte en devenir (de préférence sur un sujet propre et à la mode) en échange d'un certificat pour les impôts et la possibilité de jouer au sponsor et au mécène lors des discussions dans l'environnement de la même strate sociale ?
Pour en revenir à Loic Le Meur, ce grand analyste de l'économie fait des piges dans le magazine Management et pour ce numéro d'été (consacré peut-être par l'effet d'un lapsus révélateur au culot avec nanard en couverture) le grand Loic Le Meur (+ d'1m90) écrit en dernière page sur le "bootstrapping" (notre système D d'après lemeurpedia mais tellement plus cool avec strapping et boot ;-)) en expliquant que la Californie est vraiment extraordinaire car les gens y ont inventé l' aide entre eux !
Les start-ups se rendent des services entre elles et gratuitement !!! (A tous les coups Loic Le Meur doit avoir écrit cette pige gratuitement pour Management) et vous savez quoi ?
"le système D pourrait faire tâche d'huile, au grand dam des capital-risqueurs: le jour où il daigneront investir de nouveau, bien des entrepreneurs de la vallée auront appris à se passer de leur argent. En plus, cela leur évitera d'ouvrir leur capital et leur permettra de garder à 100% le contrôle de leur bébé !"
Ce n'est pas énorme ça ? Loic Le Meur (défini par ailleurs sur la page de management comme "consultant en capital-risque") dit que NA !, les capital-risqueurs, y veulent pas investir hé ben tant pis on peut se débrouiller sans eux NA! NA! NA!
En Octobre 2008, Loic Le Meur écrivait: Certaines (start-ups), comme Seesmic, ont levé suffisamment d'argent pour passer ce cap ..... Nous sommes en effet en mesure de tenir 3 ans sans réaliser de chiffre d'affaires (même si je compte bien en réaliser d'ici là!). Nous sommes donc dans une situation très confortable.

En 9 mois, une nouvelle forme de pensée est donc née chez Mr Le Meur et Madame La Crise ! (c'est peut-être ça le WEB09 ;-))
Espérons que cet exemple si extraordinaire venant d'un garçon dont on dit qu'il aurait pu financer lui-même sa dernière société (et dont certains ne comprennent pas en France pourquoi les investisseurs US, réputés si durs dans les films, ne lui ont pas demandé de mettre tout son argent à lui pour prouver à quel point il était involved in the project) ouvrira la voie à d'autres renaissances de la logique et du bon sens, spécialement dans les écoles de commerce où les cours de comptabilité et de création ou de reprise d'entreprise pourraient peut-être être un peu plus axés sur le compte de résultats et les encaissements des clients plutôt que sur le haut de bilan et les levées de fonds...
Est-il normal d'avoir des jeunes diplômés qui savent faire un business plan mais ne savent pas faire une facture ou ne comprennent rien à la TVA le client est étranger, dans ou pas la CE ou dans l'Outre-Mer ?

En ce qui concerne les capitaux-risqueurs, ces méchants qui ne financent plus, ils doivent être au plus mal puisque dédaignés eux qui ne daignent plus.
Heureusement, si ils suivent les conseils et oracles de Loic Le Meur, ils savent qu'ils seront sauvés par la mondialisation dont on ne se lasse jamais de relire la définition dans lemeurpedia (http://loiclemeur.com/france/2007/03/vive_la_mondial.html ou une version plus compréhensible ici http://loiquejemeur.blogspot.com/2007/03/vive-la-mondialisation.html ).

Audit de site internet

Récemment, un client pour du développement (développement c’est quand nous avons uniquement notre casquette d’ouvrier et faisons ce que veulent les gens sans donner notre avis sur le business, le design et le reste -ce qui est très dur ) a demander à une société, on dit une “agence”, de faire un “audit” du site web en ce qui concerne l’ergonomie.

Il s’agit d’un site marchand. Nous avons donc eu droit à un splendide document power point avec plein de mots marrants comme “tunnel”.

Si on s’amuse à faire l’audit du document , on trouve environ 50% de platitudes (description du site, de ce qu’il fait de comment sont les choses sur les pages); 10% de titres et 40% de “recommandations”, “conseils” etc..

Dans tous ces conseils et recommandations, 2 “a priori” posés par la grâce de Dieu:

  • des gens viendront sur le site (on ne se préoccupe que de ce qu’ils y font une fois dessus)
  • les gens arrivent toujours par la page d’accueil

Or, ces 2 choses sont une énorme c…

Lire la suite "Audit de site internet"

Auto-entrepreneur: marche arrière ?

Quelques temps après le lancement du statut d'auto-entrepreneur et l'auto satisfaction auto-proclamée ... voici que l'auto lancée à grands renforts de communication risque de tester la marche arrière pour revenir au garage où sont garés ses ancêtres comme la micro-entreprise.
Le gouvernement réfléchit en effet à une réforme de ce statut..

Les artisans et les commerçants, notamment représentés par L'UPA, l'APCM et la Capeb ont réussi à faire comprendre aux apprentis sorciers du gouvernement quelques spécificités de l'économie réelle.
Dès le lancement de cette expérience douteuse, les artisans avaient alerté les cerveaux théoriques gouvernementaux sur les problèmes que causait ce statut d'auto-entrepreneur (lire Les artisans contre le statut d' auto-entrepreneur ).
2 mois après le début de l'expérience, on s'aperçoit concrètement que les immatriculations de nouveaux artisans ont reculé en janvier et en février et que de plus en plus de personnes s'immatriculent en auto-entrepreneurs dans certains secteurs (notamment dans le bâtiment), créant une concurrence au niveau des taxes entre des artisans et sociétés soumis aux impôts et taxes habituels et des "auto-entrepreneurs" au régime diesel de taxes tant qu'ils ne dépassent pas un certain chiffre d'affaires .. (lire "les limites du statut d'auto-entrepreneur ").
Sans aller dans le ciment et le mortar, restons dans le clic avec l'exemple ebuzzing.
Depuis le 1 janvier 2009, ebuzzing exige un numéro de SIREN dans le profil des "bloggueurs" afin de les payer.
Si le SIREN correspond à celui d'un auto-entrepreneur, la somme versée par ebuzzing au bloggueur sera nette de TVA.
SI le SIREN correspond à une société type EURL, la somme versée sera TTC TOUT EN ETANT LA MEME QUE CELLE VERSEE à l'auto-entrepreneur.
Dans un cas, l'auto-entrepreneur touchera 1000 euros, dans l'autre cas,  une entreprise touchera 1000 / 1,196 = 836,12 euros ..
Une sacrée différence de traitement non ?
Différence d'autant plus étrange que l'argent vient a priori d'annonceurs qui eux ont versé des sommes clairement TTC et HT.
Imaginons que le budget pour quelques articles sur ebuzzing soit de 5000 euros HT avec un prix de 50 euros par article.
Ebuzzing va payer certains articles 50 euros et d'autres 41 euros HT. Si les bloggueurs sont tous en société de type EURL, ebuzzing se mettra dans la poche au passage 5000 - 4100 = 900 euros, au nez et à la barbe des annonceurs..
On n'imagine pas qu'ebuzzing dispatche 5000 euros TTC reçus par l'annonceur car dans ce cas, ebuzzing perdrait de l'argent..

Il serait d'ailleurs intéressant de contacter les annonceurs d' ebuzzing pour savoir ce qu'ils en pensent ...

Autre problème soulevé par les artisans: la qualification des nouveaux auto-entrepreneurs.
Pour se déclarer auto-entrepreneur, on n'a pas besoin (en théorie) de se déplacer.. ce qui ouvre la porte à beaucoup de déclarations d'activités sans réel rapport avec les compétences des déclarants..

L'imagination des criminels en cols blancs étant sans limite, on imagine déjà que plusieurs réseaux d'auto-entrepreneurs de paille, agissant comme des employés mais avec une fiscalité réduite (en échange d'une commission pour être "de paille") pour l'entité globale (non existante grâce à ce subterfuge) existent déjà... mais bien entendu, cela ne peut pas être prévu par des conseillers et ministres dont l'expérience du monde réel se limite à des campagnes électorales et à des cours d'économie donnés par des professeurs qui ne connaissent que rarement le prix du lait, du pain et du travail ....

Quoi qu'il en soit, comme la crise économique est loin d'être finie, si vos espérances de gains sont inférieures aux limites du chiffre d'affaires autorisé par le statut d'auto-entrepreneur (80000 euros de chiffre d'affaires pour une activité commerciale et 32000 euros pour du service avec des taxes respectives en première approche" de 12% et 21,3%" - et réfléchissez bien à votre activité car par exemple sur le net rien ne vous empêche de vous déclarer non pas prestataire de service mais commerçant d'espace si vous vendez de la pub ...) notamment comme commerçant ou artisan, ce statut vous permettra de payer moins de taxes et donc de mettre une plus importante partie du chiffre d'affaires dans votre poche... tant qu'il vit c'est à dire le temps d'attente d'une réforme qui devra aussi arbitrer entre l'intérêt de ce statut pour cacher des chômeurs, la destructions d'artisans et commerçants déjà établis et la perte de rentrées fiscales pour l' Etat (dont tout le monde sait qu'il a dépensé plus que ne pourront rembourser vos enfants et petits-enfants..)

Lire  aussi  Auto-entrepreneur: grosse fumée et petit feu

maj: Nouveautés auto-entrepreneur en 2011

Pourquoi a-t-on l' impression que les entreprises ne comprennent rien au web actuel ?

  • Pourquoi le web, l’Internet MODERNES ne sont pas utilisés par les entreprises et spécialement les “non petites” entreprises ?Entreprises_et_web
  • Pourquoi les entreprises dépensent des sommes énormes pour des designs qui n’intéressent qu’elles ?
  • Pourquoi les entreprises paient pour des logiciels de CMS qui sont moins performants que Wordpress ou d’autres softs gratuits ?
  • Pourquoi certaines entreprises dépensent des milliers d’euros pour un site qui pourrait être fait pour quelques centaines d’euros ?
  • Pourquoi les entreprises éditent sur des pages web des textes qui pourraient être ceux de leurs concurrents ou d’autres métiers ?
  • Pourquoi les entreprises paient des “agences spécialisées” en référencement ou en SEO, qui se contentent de leur répéter ce qui est disponible gratuitement sur Google ou de leur donner des recommandations dont Mr de Lapalisse aurait honte ?
  • Pourquoi de très grosses entreprises de médias et de communication font travailler des équipes énormes sur des sites qui n’arrivent même pas à l’audience cumulée de 3 blogueurs malins ?
  • Pourquoi des annonceurs intelligents dépensent en publicité sur le web des sommes importantes pour diffuser des vidéos que personne vraiment ne regarde ?
  • Pourquoi la même personne dans une entreprise et chez elle va avoir un comportement différent à l’égard du net ?

– Dans les “non petites” entreprises, on existe par les budgets qu’on brasse et non par les résultats concrets qu’on obtient.

– Dans les “non petites” entreprises, on existe et on fait carrière par le nombre de gens qu’on gère et on n’existe pas si on fait quelque chose avec 1 ou 2 clanpins.

– Dans les “non petites entreprises”, plus les sommes utilisées pour un projet sont importantes, moins le projet a de chances de rater officiellement et plus la hiérarchie est mouillée donc vous soutient.

– Dans les entreprises, on ne réfléchit pas au design pour plaire aux prospects mais pour plaire au patron ou pour projeter sur le web sa propre idée de ce qu’on aime.

– Dans les entreprises, on réfléchit à la page d’accueil du “site” et beaucoup moins aux autres pages parce que le patron ou les présentations des projets ne montrent que les pages d’accueil.

– Dans les entreprises, on aime parler de design et de couleurs parce que ça prend du temps (donc ça fait sérieux) et que les interlocuteurs aiment faire des propositions.

– Dans les entreprises, on aime confondre “Nombre de publications” avec “Nombre de recherche” ou “Buzz” avec “Intérêt” parce que c’est facile et que si on nie cette égalité, on ne sait pas comment faire.. Quoi ? Un truc où il y a autant de publications et de buzz, ça n’intéresse personne ???? (Savez-vous qu’ Obama intéresse moins les gens que le PSG ?)

– Pour des informaticiens, il est très dur d’admettre que ce qu’ils ont appris à l’école ou pratiqué pendant des années ne sert plus à rien ou se fait maintenant par un simple copier/coller.

– Pour des gens qui ont été un peu médiatisés dans les années 2000 et considérés comme les pionniers du monde web, il est très compliqué de se rendre compte que les recettes d’hier sont has been.

– Pour des gens qui ont répété pendant des années que l’Internet était comme le monde réel, il est difficile de se rendre compte que maintenant le monde de l’Internet est différent.

– Pour des gens qui pendant des années se sont évertués à raisonner en lieux de passages et en habitudes, il est difficile de se rendre compte que les internautes ne sont pas fidèles.

– Pour des gens qui pendant des années ont essayé de créer des médias sur le web, il est dur de comprendre qu’il n y a qu’un seul média sur le web: Google.

– Dans les entreprises, on aime les concepts (comme les fumeux et galvaudés “longue traîne”, web 2.0, scalables)

– Dans les entreprises, on pense à créer des SITES, des BLOGS, des FORUMS, car une entreprise existe difficilement si elle ne construit pas des ENSEMBLES. Le problème est qu’on affiche, qu’on lit, qu’on voit des unités beaucoup plus petites sur le web: des PAGES .. qui n’ont d’autres rapports entre elles que des liens qui ne relient pas forcément à des pages du même ensemble. Seuls les créateurs et tauliers de “sites” ont l’architecture et l’organisation générales du système en tête. L’internaute, dans sa grande majorité, s’en fout; il tombe sur une page, va vers une autre page, etc..

– Dans les entreprises, on s’efforce de construire une marque, une histoire. Sur le web, l’internaute a une mémoire de moineau, dans sa grande majorité. A ne pas vouloir répéter trop les choses, à vouloir être cohérent avec AVANT, les entreprises, sur le web, négligent de répéter ce qui pour la plupart des visiteurs (et pour permettre à Google de spécifier leurs pages) serait une NOUVELLE information et en premier lieu, le sujet de la page

Tout ça a un énorme aspect positif: le web est LIBRE pour tous les gens qui savent s’affranchir de ces contraintes et règles, savent regarder ce qui se passe et comment ça se passe avant de faire, savent aujourd’hui oublier hier et savent considérer les outils comme des outils et pas comme des paradigmes.

Strategie pour la Creation d' entreprise

Robert_papinLa nouvelle édition de "Stratégie pour la création d’entreprise" de ROBERT PAPIN vient de sortir.

Grand classique et bible de la création d’entreprise, la 13e édition du “Papin” donne aux créateurs et repreneurs les armes pour réduire les risques et construire leur réussite.

Tous les aspects de la création sont abordés : psychologie du créateur, test de l’idée, marketing, business plan, règles juridiques, fiscales et sociales, tenant compte de la loi de finances 2009. Un site Internet est associé au livre.


Si la création d’entreprises est une aventure passionnante qui attire toujours plus de prétendants, c’est aussi une aventure risquée. La moitié des projets échoue dans les cinq premières années. Si la reprise d’une entreprise permet d’emblée de gagner plusieurs années, la plupart des repreneurs ignorent quelles en sont les modalités et peinent à surmonter les difficultés. Cette 13e édition entièrement mise à jour du best-seller incontesté des entrepreneurs, donne aux créateurs et repreneurs les armes les plus récentes et les plus performantes pour réussir, dans :
- l’analyse et le test de l’idée (potentiel de clientèle, rôle de l’innovation technologique) ;
- la conception d’un projet détaillé et l’élaboration du dossier (sources de financements, comptabilité, gestion financière…) ;
- la résolution des questions juridiques (choix de la structure, protection du nom…), sociales (législation sociale, nouvelles dispositions relatives au marché du travail, formalités administratives…), fiscales (mode d’imposition des bénéfices…) ;
- la gestion du développement stratégique, financier, humain ;
- la reprise d’une affaire qu’elle soit en bonne santé ou en difficulté.
Issu de la pédagogie « Entrepreneurs » mise au point par Robert Papin à HEC, testé sur des milliers de créateurs, cet ouvrage s’adresse aussi bien aux futurs patrons d’entreprises industrielles, commerciales ou artisanales qu’aux cadres et aux chercheurs qui ambitionnent de créer leur propre structure. Il est en outre un guide précieux pour les étudiants et pour tous les métiers du conseil et de l’aide aux entreprises.
Site Internet associé comprenant des modèles de statuts, d’imprimés, de tableaux financiers, des adresses utiles et des auto-tests.

Sur le site de l’auteur, Robert Papin (http://www.robertpapin.com) vous pouvez bénéficier d’une mise à jour mensuelle des dispositions juridiques, fiscales, sociales et financières développées dans cet ouvrage.
Robert Papin a créé puis dirigé pendant vingt ans le célèbre département HEC-Entrepreneurs au sein duquel il a formé plusieurs milliers de dirigeants et futurs dirigeants (dont pas mal de gens qui se sont illustrés dans le web de différentes manières: Pierre Kosciusko-Morizet, Michel de Guilhermier, les fondateurs d’ Easynet et d’autres sociétés web très connues et même des people-jounalistes comme Loic Lemeur et d’actuels grands patrons comme Rodolphe Belmer, le DG de Canal +).

Ayant créé lui-même plusieurs entreprises, Robert Papin est le conseiller de nombreux patrons français et étrangers. Il est agrégé de l’université en économie et gestion, docteur en droit, diplômé expert-comptable, diplômé d’études supérieures de sciences économiques, président d’honneur de la Fondation Internationale des Entrepreneurs et président d’European Entrepreneurship Education (Fondation 3E). Robert Papin est l’auteur de plusieurs best-sellers parus chez Dunod,dont L’Art de diriger, et le concepteur de cédérom d’auto-formation au management.

E-commerce en solde avec wordpress, eshop ou Woo Commerce

Le e-commerce est à la mode. Version moderne du commerce mais aussi du revenu annexe ou au noir, la vente en ligne touche toutes les couches de la population et pas seulement les pampers, désolé

Nous avions parlé il y a quelques temps de la boutique 1and1, comme d’un moyen extrêmement économique de faire de la vente en ligne.

Voici maintenant LE moyen de construire votre propre boutique en ligne, quasiment pour rien et sans dépendre d’un quelconque réseau, voir même rézlio ou rebayrouth ou rice minister  

Ingrédients:

 

  • les autres plugins qui rendent wordpress irrésistible: wssgd, all in one seo, sociable, , simple tags, akismet
  • un compte paypal pro ou business (on peut intégrer d’autres systèmes de paiement mais on voit mal l’intérêt d’aller chercher l’ API payant d’une banque alors que paypal propose pour 0 euro par mois pour le vendeur, la possibilité de payer aussi par CB pour les clients ..)

Recette :

Installer wordpress, installer les plugins puis

– configurer eshop si on a eshop

e-shop permet beaucoup de choses qu’il faut paramétrer (suivant les produits que vous vendez, les zones de livraisons et leurs frais) sans oublier les PAGES du blog, relatives à e-shop (A propos, Conditions générales de vente, Frais de livraison, Panier, commande annulée, checkout, merci de votre commande )

Ces pages ont à la base des titres en anglais qu’il faudra donc peut-être changer, avec leur contenu rédigé (pas les balises), en français.

– éventuellement changer quelques fichiers du plugin eshop comme par exemple le eshop-get-custom.php , le css, le checkout et le card pour rajouter des icones, modifier la taille des polices, des liens, des boxes, etc..

– tester que tout fonctionne bien de la prise de commande à la réception du paiement (vous avez sûrement un ou une ami(e) qui voudra acheter quelque chose chez vous ; n’ayez pas peur de faire payer vos amis, ça s’appelle parait—il le e-commerce grâce aux réseaux sociaux et tous les spécialistes auto-proclamés en parlent bien que des études concrètes montrent que ça ne marche pas .. étonnant non ? que vos amis et relations ne soient pas vos premiers clients …)

Quelques exemples de e-commerce montés avec wordpress :

- Si vous passez par Woo Commerce, étudiez bien l'interface d'administration sans confondre le design qui est géré par Woo et celui qui est géré "classiquement" ni la partie "boutique" et la partie "blog" qui sont bien distinctes dans Woo Commerce au contraire d'eshop

Un exemple de boutique Wordpress avec Woo Commerce

Boutique de lingerie

Si vous avez un problème ou que passer 1 journée à vous dépatouiller de tout ça vous saoûle, n’hésitez pas à nous contacter pour monter votre wordpress e-commerce contact @   tubbydev  .  net

Remboursement du Crédit Impôt Recherche

Dans le cadre de la réforme du Crédit Impôt Recherche 2008 mais aussi du plan de relance annoncé par le gouvernement, la décision a été prise d’accorder le remboursement immédiat de toutes les créances CIR (Crédit Impôt Recherche) constatées au titre des exercices 2005, 2006, 2007 et 2008 par anticipation.

La partie de l’article 43 relatif aux remboursements des créances (dont 2008 par anticipation ou à la déclaration) a été adopté par le sénat le 19 décembre.

Les modalités pratiques de cette restitution immédiate sont présentées dans le dernier Bulletin Officiel des Impôts paru le 9 janvier.

Cette incitation très forte du gouvernement n'est valable que pour l'année 2008.
Pour rappel, le CIR c'est 50% de récupération des dépenses en R&D pour les premiers entrants (ou n'ayant pas opté depuis 5 ans) et 30% de façon général pour les autres.

Si vous souhaitez avoir plus de détails et par exemple monter un Crédit Impôt Recherche, vous pouvez contacter de notre part Elyas Conseil, un cabinet spécialisé dans le financement de la Recherche et Développement avec notamment Rachid Rabiah à
r.rabiah  arobase  elyas-conseil.fr
Vous pourrez même si vous êtes gentil :-) avoir un audit technique des possibilités de mettre en
place le dispositif CIR au sein de votre structure.

Auto-entrepreneur: les limites de ce statut

Quel succès pour le statut d’auto-entrepreneur ! A peine lancé et voilà que beaucoup ont demandé leur inscription tandis que d’autres posent des questions et que la majorité trouve ça génial et simple. En théorie, le statut d’auto-entrepreneur est simple, pratique, efficace…. mais qu’en est-il en pratique ? Ce nouveau statut, qui ajoute finalement à la confusion générale sur les statuts (on va se croire dans un musée), n’est-il pas de la poudre aux yeux marketing sur l’air “tout est simplifié, Madame la Marquise …” ?

Pour voir comment “fonctionne” en théorie et en détail le statut d’auto-entrepreneur sur le web, voir cet articlesauf que nous pensons à ce sujet spécifique du web (oui ça nous arrive) que si vous voulez vous auto-entrepreneuriser pour récupérer vos gains d’ebuzzing ou blogbang ou affiliation, vous pourriez aussi prendre l’option statut auto-entrepreneur “achat-revente” d’article ou “prestation à consommer sur place” (sur votre blog) ou “prestation d’hébergement”  car les taxes ne sont que de 12%.. et qu’avoir sur son blog ou son site des articles “sponsorisés” d’ebuzzing ou des pub blogbang ou des bannières d’affiliés est beaucoup + de la “prestation d’hébergement” que de la prestation intellectuelle

Revenons au sujet principal…

Le statut d’auto-entrepreneur est fait, nous dit-on, pour gérer les compléments d’activités ou pour les retraités ou étudiants, qui voudraient travailler un peu.

Prenons le cas de quelqu’un qui fait environ 13000 euros HT de ca par an en prestations de conseil ou comme webmaster ou comme “faiseur de site” ..

Dans le cas auto-entrepreneur, il va récupérer en gros 13000 – 20% = 10400 euros HT. Sur cette somme il paiera des impôts ET ses frais professionnels (ordi, connexion, téléphone, déplacement, etc….).

Si il crée une EURL à 1 euro de capital (et reste seul sans salarié):

– la création lui coûte en gros 500 euros

– les charges lui coûtent en 2008 1437 euros (arrondissons à 1500 pour 2009)

– l’externalisation de la comptabilité (tenue de la compta, liasse fiscale, déclarations de tva, de charges, etc…) coûte environ 1200 euros par an (c’est ça le prix d’un vrai comptable voir plus bas pour en contacter un comme ça )

—> soit un total de 3500 euros en arrondissant avec la taxe professionnelle et 2 ou 3 autres mini trucs.

A ce niveau de CA, le gérant domiciliera la société chez lui et pourra déduire une partie de son loyer des revenus de la société. Son téléphone mobile, son ordinateur, sa connexion internet, les déplacements pro pourront être déduits des revenus de la société.

Le gérant pourra aussi acheter par an pour 1830 euros de cesu, sans charges sociales .. et donc en bref, un tas de frais pourront être “passés” sur la société ce qui fait qu’au final la PERSONNE PHYSIQUE n’aura pas de revenus à déclarer !!! ou en tout cas beaucoup moins que dans le cas du statut d’auto-entrepreneur !

Si vous n’êtes pas convaincu(e), prenez un crayon et du papier et comptez TOUS LES FRAIS DE VOTRE ACTIVITE PROFESSIONELLE OU TOUS LES FRAIS QUE VOUS POURRIEZ FAIRE PASSER SUR VOTRE ACTIVITE PROFESSIONNELLE et regardez si leur somme n’est pas très proche et même supérieure au chiffre d’affaires ….

Si on prend les chiffres de charges pour les ca supérieurs au minimum donné par le RSI, le calcul reste du même type et montre qu’au final, le statut d’auto-entrepreneur n’est pas avantageux car l’argent reçu COMPTE DANS LE CALCUL DE L’IMPOT SUR LE REVENU alors que dans le cas d’une société, cet argent est “consommé” par les frais (or comme il s’agit d’un complément d’activité, le statut d’auto-entrepreneur va augmenter votre impôt sur le revenu …)

Si vous êtes étudiant, le passage par une junior entreprise vous coûtera nettement moins cher sans parler du cas où vous groupant à plusieurs et créant une société, vous aurez moins de charges à payer puisqu’aucun ne sera “gérant majoritaire”..

Par ailleurs, certaines occupations professionnelles ont déjà des systèmes qui permettent de simplifier et de minimaliser les charges et la paperasse. Par exemple:

  • Un journaliste ou quelqu’un qui écrit des choses peut percevoir des droits d’auteurs, en s’inscrivant par exemple aux AGESSA et paiera en gros 15% de taxes (au lieu de 20% comme auto-entrepreneur).
  • Un formateur pourra opter pour le statut de formateur occasionnel et faire jusqu’à 30 jours de formation par an en recevant un paiement net de charges sans rien à faire d’autre que de déclarer ces revenus sur sa déclaration d’impôts.
  • etc..

Ne parlons même pas des possibilités de portage salarial qui sont beaucoup plus avantageuses et tout aussi simples (maj suite à un commentaire: bien sûr il faut négocier avec la société de portage et surtout en ce moment ..).

MAJ suite à un commentaire: rappelons aussi que si vous gagnez moins de 5000 euros par an, il y a une tolérance de l’administration fiscale comme il y en a pour le bénéfice fait par la revente d’un voiture (tolérance jusqu’à 3 voitures par an), etc… —> passer au statut “professionnel” que ce soit par ce statut d’auto-entrepreneur ou autre implique que l’ activité soit “professionnelle” et pas “perso”. “professionnelle” est défini par un minimum de chiffres d’affaires. Les vendeurs de muguet, les joueurs frénétiques de PMU n’ont pas à avoir un statut .

Les étudiants qui font des stages de – de 3 mois dans l’année bénéficient aussi d’une tolérance quant à leurs revenus.

En fait, le statut d’auto-entrepreneur est un come-back du régime de la micro-entreprise qui n’a jamais marché. Le gouvernement a voulu remarketer cette affaire avec le mot magique “entrepreneur” (logique puisqu’on revient dans les années Tapie ) et en insistant sur la simplification des démarches SAUF QUE CREER UNE EURL est aussi simple: le comptable fait tout ! (Il vaut vraiment chercher les ennuis pour aller soi-même au greffe ou déposer une annonce officielle ). N’oubliez pas non plus dans ce cas, les excellent tableaux de gestion et modèles de documents de Microsoft si votre activité le nécessite.

Si d’ailleurs, vous avez du mal à trouver un vrai et bon comptable, carré, plein de bon sens, les pieds sur terre, qui ne se prenne pas pour un consultant international , contactez le cabinet AKEA de notre part: 01 48 55 04 88  ou mail à benamouche  arobase  akea.fr

Le statut d’auto-entrepreneur serait bon si la limite de CA était plus haute et permettait en fait de VIVRE de son activité mais cela n’est pas possible car l’état subirait les foudres des sociétés qui seraient vidées de leur substance par un tas énorme de salariés qui partiraient s’auto-gérer .. Imaginez par exemple qu’un informaticien puisse gagner son salaire en statut auto-entrepreneur ? Il irait lui-même se louer dans les banques ou industries plutôt que d’être mis en régie par les Altran ou Alten ou Cap Gemini qui en fait ne sont rien d’autre que des intermédiaires de facturation et de versement de salaires …

Autre cause de la mise en avant du statut d’auto-entrepreneur ? Le web et tous les revenus “au noir” sur lesquels l’état n’a aucune prise et aucun moyen de peser. Les bonnes idées du club sénat sont bien passées  mais en douce et appelées différemment pour éviter la fronde (ce qui a réussi puisque parfois, ceux-là mêmes qui s’ esbaudissaient de la menace encensent le fumeux statut d’auto-entrepreneur, le statut qui permet de travailler + pour payer un peu + )

Comme diraient les nounours de ce blog débile  le statut d’auto-entrepreneur est à l’entreprise ce que la maison à 15 euros est à l’immobilier ou le string à la fille: ça met l’eau à la bouche mais ça n’aide pas pour l’essentiel …  

maj 20 janvier suite à un commentaire: un statut d’auto-entrepreneur n’exonère pas du paiement d’impôts PERSONNELS. Plusieurs cas se présentent, lisez bien cet article “fiscalité de l’auto-entrepreneur” et faites notamment très attention si vous êtes à la charge de vos parents et donc faisant partie de leur foyer fiscal: vos revenus peuvent être intégrés (si le foyer fiscal dépasse un certain plafond) dans les revenus de la famille et lui faire payer + …

Pour comprendre la fiscalité de l' auto-entrepreneur, sur le blog juridique et droit

Déclaration et paiement de l’impôt de l’ auto-entrepreneur

Calcul de l’ impôt de l’ auto-entrepreneur

Fiscalité de l’ auto-entrepreneur

Tva et auto-entrepreneur

Régime social de l’auto-entrepreneur

maj: Nouveautés auto-entrepreneur en 2011


et d' une manière générale toutes les notes du blog juridique-et-droit sur l ' auto-entrepreneur

maj: une nouvelle taxe pour l' auto-entrepreneur ? voir Auto entrepreneur et Cotisation Foncière des Entreprises ou CFE

Moteur de recherche et commerce

Quel est l’impact des moteurs de recherche (et donc du référencement) sur le commerce (e ou pas) ?

Cette question est un thème de conversation de bistrots du web depuis maintenant des lustres et l’on entend tout le temps les mêmes choses à savoir les tags “influence des avis des consommateurs”, “blogueurs influents”, “importance du référencement et de la première page de Google”, “réputation en ligne”..

Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui est pipeau ?

Otoresearch a, comme pour mesurer les conversations des consommateurs sur le net, pris le taureau par les cornes et tenté de tirer certaines conclusions REELLES et PRATIQUES à partir de sondages auprès de vrais gens et non dans le microcosme.

Les conclusions de l’étude sont que:

Lire la suite "Moteur de recherche et commerce"

Blog clé en mains: 300 euros et 2 jours de délais

Vous voulez un blog pour booster votre business, lancer une activité professionnelle ou simplement pour vous exprimer sur le web.
Vous avez plein d'idées et de contenu mais vous êtes bloqué(e) par la technique ou n'avez pas le temps de vous en occuper..
Vous vous rendez compte que de plus en plus de choses se passent sur et via le web avec la nécessité d'être bien référencé sur Google et donc d'avoir un contenu de plus en plus performant (car les recettes purement techniques des professeurs Tournesol du "référencement" ne marchent plus ..)
Alors voilà ce que Tubbydev vous propose:
1) Vous prenez un hébergement (par exemple chez 1and1 un pack perso initial à 2,38 euros TTC par mois)
2) Vous nous contactez et vous nous envoyez vos accès et UN logo
3) On vous crée un blog wordpress avec:
    - les plugins qu'il faut pour cartonner (diffusion dans les réseaux sociaux, sitemap, optimisation SEO, etc..)
    - les outils annexes de stats, de flux rss , etc.. utiles
    - un design optimisé de type "structure" ou "wp-magazine" (voir exemples plus bas)
    - votre logo dans la bannière du haut, les couleurs du design adaptées à celles de votre logo
4) On ne s'occupe pas du nom de domaine SAUF si il est chez le même prestataire que celui où vous avez votre hébergement, on ne met aucun contenu, on décide de l'ergonomie du blog -vous ferez vos transformations ensuite tout seul comme un grand avec une notice si vous ne croyez pas à notre ergonomie ;-))

En 2 jours, vous êtes prêt à bloguer, avec en prime le livre de Tubbydev  "Entreprises et blogs" (en version numérique) afin que vous ayez toutes les cartes pour  que votre contenu soit bien référencé et lu par votre cible.

Et tout ça, Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs ........  ni pour 1000, ni pour 800, ni pour 600, ni pour 500, ni pour 400 mais pour 300 euros HT, payables à la commande ...

C'est pas beau la vie des blogs ? Qui achète ? mail:  contact@tubbydev.net

Exemples:
www.allobuzz.com  www.credit-et-banque.com  www.newshotel.info http://www.feel-different.com/
www.lesitedelevenementiel.com/  www.liliroseboutique.fr/  www.remise-en-forme-paris.fr 


Attention: Cette offre ne prend pas en compte les inscriptions sur les annuaires de blogs, la soumission du sitemap ou de l'aide au "buzz" .. Pour ça ou d'autres choses, il faudra payer + ..
 

Hotels de luxe et de charmes

Corinne a monté récemment une société de tourisme spécialisée dans les hôtels “secrets”, c’est à dire ces hôtels toujours un peu cachés, qu’on qualifie de charme et qui sont souvent de luxe (ne serait-ce que parce qu’ils sont cachés..).

Corinne a donc monté un site: Confidential Hotels

Lire la suite "Hotels de luxe et de charmes"

Reseau social dans le monde professionnel : l' exemple d' Expernova

ExpernovaNous avons fini il y a quelques temps un projet très intéressant, Expernova.

L’initiateur du projet et créateur de l’entreprise qui va l’exploiter est Pascal Magnier qui après quelques années de travail dans un groupe a décidé de lancer un réseau social mettant en relation entreprises, universités et pôles de recherche.

Expernova est un exemple typique de ce concept de “réseau social” dont on entend parler de partout, adapté au monde professionnel: les fonctionnalités du réseau sont habituelles mais l’objet du réseau social est identifié et délimité.

Pour réaliser ce projet et suivant les pratiques habituelles de Tubbydev, nul besoin de réinventer le fil à couper le beurre ! Nous avons utilisé comme socle, notre plate-forme préférée pour faire des réseaux sociaux, plate-formes de blogs, places de marchés: Wordpress Multi-users (à ne pas confondre avec wordpress.com ou wordpress le logiciel de blog “simple). Le design a été acheté pour 3 francs 6 sous sur Revolution Theme  (D’autres solutions “pas cher” existent: Design gratuit ou presque )

Voyons maintenant les fonctionnalités et comment ceci a été réalisé facilement pour un budget inférieur à .. on ne le dit pas pour ne pas effrayer les sociétés classiques de développement ;-)) mais si quelques lecteurs veulent essayer de deviner en donnant un chiffre dans les commentaires de cette note, on indiquera en réponse + ou – et celui qui gagnera aura droit à une console de jeux type WII (mais pas Wii ;-)) -mais une vraie console de jeux  !!)

Lire la suite "Reseau social dans le monde professionnel : l' exemple d' Expernova"

Blog et e-commerce: le bon exemple d' Allomarket et allobuzz

AllomarketIl était une fois un gars sympa, Iggy (l’acteur phare de 4 garçons plein d’avenir, un film culte) qui décida de se mettre à bloguer puis à faire de l’e-commerce.

D’autres gars plein d’avenir et sympas , les tubbydev boys lui conseillèrent de commencer par utiliser powerboutique (1and1 n’avais pas encore ses super offres) -50 euros par mois– et ensuite éventuellement de créer sa propre boutique (pourquoi créer quelque chose et ne pas utiliser des choses déjà existantes quand on a aucune idée des flux futurs ?? Ca semble être du bon sens mais bizarrement, rares sont ceux qui font ceux-ci .. Il en résulte des dizaines de projets où l’on crée des boutiques ou des places de marché qui sont de véritables usines à gaz dont la plupart des fonctionnalités ne servent pas car la réalité des flux n’est pas celle imaginée par les gens quand ils “phosphoraient” dessus …).

Powerboutique était idéale comme boutique, au sens de rayons, processus d’achat et de paiement mais pas comme vitrine.

L’idée était d’avoir comme vitrine un blog, c’est à dire un système de publication permettant facilement et sans coûts importants de publier du contenu permettant de référencer NATURELLEMENT les objets à vendre.

AllobuzzEn bref, on publie avec le blog des articles décrivant les produits, leurs avantages, leurs prix, etc.. et un lien permet d’aller les acheter dans la boutique (qui sert surtout pour l’achat, la confirmation de l’achat, les paniers, le reporting en back-office, la jonction avec le système de paiement, etc….).

Iggy a compris aussi que dans le e-commerce moderne, le principal n’est pas le produit ou la boutique mais la vitrine !! c’est à dire  le contenu qui va permettre aux produits d’apparaître où il faut sur google et autres. (Rappelez vous que comme il y a plus de contenu publié chaque jour que de capacités de lecture, un “bon” contenu ne suffit pas à attirer le chaland .. qui de plus ne se lève pas avec l’idée d’aller chez vous acheter un produit et qui en fait se f.. de ce que vous proposez … ).

Iggy a donc construit allomarket (c’est ça .. rigolez en regardant ce qu’il vend .. et lisez la suite ) comme boutique et allobuzz comme vitrine (allobuzz vient d’être passé sur un serveur mais jusqu’à très récemment c’était ce qu’il y a sur http://allobuzz.wordpress.com  ).

Au bout de 8 mois d’activités, Iggy fait 80000 euros en Septembre (70000 en août) ... et des gens lui envoient des mails pour qu’il publie des articles sur leurs produits sur allobuzz.. (ah oui, Iggy est seul dans son activité).

Bien sûr, tout son chiffre ne vient pas d’allobuzz (il fait aussi du adwords) mais une grosse partie de ses ventes en dépend.

En résumé:

  • l’important dans le e-commerce de 2008 c’est la VITRINE et pas les rayons (et rien de mieux qu’un blog comme outil de publication car la vitrine doit changer chaque jour en fonction de l’actualité et des mouvements sur google)
  • la boutique n’a pas besoin d’être un airbus A340, il suffit qu’elle permette au client d’acheter et de payer rapidement et au taulier de mettre en rayons et de voir qui achète, qui paie, où livrer et comment contacter la personne (le reste est de la poésie ou du blabla)
  • bravo Iggy (pur une fois qu’un client suit nos conseils de A à Z

Si vous aussi vous voulez faire du e-commerce réussi, contactez-nous !!

 

 

Skype en entreprise: les bons plugins

Utiliser skype en entreprise est  de plus en plus facile et utile. Outre le prix bien sûr (et le mode de facturation spécial "entreprises" de skype) skype offre de plus en plus d'extras (plugins) faciles à installer et intéressants pour travailler à distance.
En voici 3 qui méritent leur installation: pamfax, pamela call recorder et mikogo.
Tout d'abord, comment les installer ?
1) Vous ouvrez votre skype (dernière version .. si vous ne l'avez pas, mettez à jour via le menu Aide/vérifier les mises à jour)
2) Vous allez dans le menu outils/extras/obtenir des extras (Au passage, pour ceux qui n'ont jamais ouvert ce menu, vous serez surpris des extras déjà installés .. mais ne jouez pas trop aux dames si vous êtes en entreprise :-))
Skype_outils_entreprise


















3) Ci-dessus le panneau qui apparaît avec en bas vos extras et au dessus les extras proposés.
4) A part Mikogo, ne faites pas confiance à un extra non certifié par skype (sauf si quelqu'un de sûr vous l'a recommandé) -les extras "certifiés par skype" ont la mention "skype certified" en haut à droite de leur icône-
5) Mikogo est disponible via la partie "collaboration", PamFax est disponible via la partie "affaires" et Pamela Call Recorder est disponible via la partie "productivité"
6) Pour télécharger et mettre en service ces 3 outils, il suffit de cliquer dessus une fois que vous les avez trouvés et ils se téléchargent et s'installent automatiquement sans redémarrage de skype ou de votre ordinateur.

  • Mikogo est un outil de conférence en ligne gratuit, léger et facile à utiliser
  • PamFax permet d'envoyer des fax à des numéros de fax "normaux" en utilisant les crédits skype (vous pouvez donc enfin jeter votre fax ou cesser d'être reliés à une prise de téléphone "normale" :-)) -voir ci-dessous l'écran qui apparaît)
  • Pamela Call permet notament d'enregistrer des appels téléphoniques passés avec skype.

Skype_outil_fax

Crise financière: conséquences et opportunités pour les petites entreprises

La crise financière peut avoir un impact sur les petites entreprises, notamment dans des secteurs dits de "croissance" (en général les "gros" donc ceux qui soutiennent les secteurs de "croissance" ont tendance à se replier sur leur coeur d'activités en période de crise).

Il est donc important pour les entrepreneurs de savoir comment, en cas de crise, éviter les mauvaises surprises mais peut-être aussi transformer la crise économuique et financière en opportunité.

Tubbydev n'est pas un spécialiste de ces questions mais en connaît ;-) La suite de cet article est donc un article écrit par un vrai spécialiste et il nous a semblé intéressant de le publier.
Il s'appelle Sébastien Descours et associé-gérant de Da-Ose Consulting (ce n'est pas nous qui avons fait leur site donc oui il n'est pas terrible  :-)))))). N'hésitez pas à le contacter si vous vous sentez ou êtes directement concernés par ces questions d'impact de la crise sur les entreprises. (son mail est sd arobase da-ose.com ) -Si la crise ou l'économie, spécialement vus par des contribuables un peu aigris vous intéressent, regardez aussi impôts utiles.

Crise financière: conséquences et opportunités pour les entreprises et notamment les petites entreprises.

Lire la suite "Crise financière: conséquences et opportunités pour les petites entreprises"

E-commerce : quelle est le meilleur système de boutique ?

L’actualité étant au e-commerce après le salon de la semaine dernière, il nous a semblé intéressant de faire un point sur les systèmes de boutiques qui existent et de déterminer quel est le meilleur actuellement.

On a donc regardé les systèmes powerboutique, myeshop, boutique-expert, votreboutiquepro et les boutiques 1and1 et amen et le résultat est .. taratata .. que le meilleur système de boutique e-commerce prête à l’emploi est la solution eboutique de 1and1 !

(Ce n’est que NOTRE avis et en septembre 2008).

On ne va pas  faire un comparatif de tous les systèmes (ça empêcherait de vendre )  mais juste décrire les extraordinaires possibilités des boutiques 1and1 dans leur version basique à 9,99 euros HT par mois !!

 

Lire la suite "E-commerce : quelle est le meilleur système de boutique ?"

Modèles de documents pour créer et gérer une entreprise

Tant que la grande méchante crise n'a pas encore tout décapité en France, la mode de la création ou de la reprise d'entreprise qui était relancée ces derniers temps continue.
Vous qui rêvez de devenir Bernard Tapie (si si ! c'est un modèle .. de persévérance et de pragmatisme ;-)) et qui êtes en phase de finalisation de votre projet (ou qui avez des amis en train de ..) rappelez- vous que les clients sont en France + difficiles à trouver (et surtout à faire payer) que les investisseurs. Il en résulte que beaucoup d' " entrepreneurs" se sont d'abord enrichis perso grâce au pognon des investisseurs, notamment parmi les entrepreneurs du web portées aux nues par les médias ;-)) 
 
Cette première partie était pour attirer votre attention et réprobation bien sûr :-))
 
Maintenant le principal:
 
Faire des docs pour investisseurs ou autres est ch...  Rien de tel que des modèles déjà prêts, non seulement de business plan mais d'états financiers ou même de reporting (pour montrer qu'on va être très concrets et qu'on est conscient que Mme Michu doit faire l'objet de reporting..)
 
Dieu Microsoft a pensé à tout et a une page complète de son site (méconnu  .. sans "e"  car je parle du site)  qui vous propose en téléchargement gratuit des modèles de docs (avec souvent la manière de les adapter à VOTRE problème)
 
Finances et comptabilité
•Planning financier
•États financiers
•Des modèles d’analyse des moyens, de bilan prévisionnel, de business plan, de plan d’action...
•Des modèles de compte de résultat, de détail de financement, de liste de fournisseurs, de plan de trésorerie...

•Juridique
•Formulaires juridiques liés aux entreprises
•Formulaires liés à l'immobilier et la location d'un logement

•Réunions et projet
•Arrière-plans Microsoft PowerPoint
•Planification de réunions et de séminaires
•Gestion de projets
•Autres...

•Comptabilité et rapports

•Gestion commerciale

•Graphiques et diagrammes
•Organigrammes
•Organigrammes hiérarchiques
•Diagrammes réseau
•Autres...

•Ressources humaines
•Des modèles d’auto-diagnostic, de bilan de compétences, de contrat de travail, de CV...
•Salaires
•Feuilles d'heures et horaires de travail
•Embauches
•Autres...


•Marketing
•Documents commerciaux
•Lettres destinées à la clientèle
•Plans de marketing et présentations
•Des modèles prêts à l'emploi de lettre et télécopie
•Autres...

•Commandes et inventaire
•Gestion des commandes
•Contrôles des stocks
•Livraison
•Autres...

•Ventes
•Outils de suivi des ventes et de la clientèle
•Plans de marketing et présentations
•Lettres de vente

•Formation
•Présentations de la formation Microsoft Office
•Ressources de formation

•Voyages et cartes
•Pour les voyageurs
•Pour le secteur du tourisme

•Création d'entreprise
•Le guide du créateur d’entreprise : plusieurs étapes pour construire votre projet
 
et tout ça sur http://www.microsoft.com/france/pme/services/creer-son-entreprise/default.aspx
Pour le reste, si vous avez un projet "web", "Internet", contactez-nous et on s'occupera du système :-))
contact@tubbydev.net

Cahier des charges: qu' est-ce qu'un client ? que propose le site ?

Dans beaucoup de cahiers des charges ou spécifications (voir “cahier des chagres comment faire” si le sujet vous intéresse) que nous recevons, 2 des problèmes récurrents est de savoir “qu’ est-ce qu’ un client ?” et “que propose le site ?”

Ces questions peuvent étonner certains ou plonger d’autres dans des interrogations sans fin sur nos capacités mentales  mais c’est pourtant des questions essentielles très rarement examinées comme il le faut.

Il y a tout d’abord le fait de décider QUI est le client pour l’aspect “business” et pour l’aspect “fonctionnalités” —> souvent des sites sont faits POUR les internautes mais les clients, au sens “business” du terme sont les annonceurs ou parfois même les investisseurs . Dans ce cas, la question de savoir vers QUI être orienté n’est pas si innocente que cela. Imaginez que vous sachiez, dans un domaine bien précis que l’audience augmente si vous mettez tel contenu mais que vos annonceurs ne veulent pas de ce contenu …. Il importe surtout que vous ayez la tête claire à ce sujet.

Ensuite, de manière très concrète pour la réalisation d’un système d’informations et donc d’un site Internet (ou extranet ou intranet) transactionnel, il est extrêmement important de définir ce qu’est un client, c’est à dire QUELLES SONT LES CARACTERISTIQUES de la chose “client” dans la base de données (modèle de données pour les spécialistes).

Les choix et options qui sont prises pour ceci, à un stade où personne n’a besoin d’avoir de connaissances techniques, ont une influence sur l’ensemble du site et du business.

Lire la suite "Cahier des charges: qu' est-ce qu'un client ? que propose le site ?"

Création d' une start-up: alittlemarket.com 2

Alittlemarket.comSuite des aventures de la start-up ALM (A little market) après l’épisode 1. des problèmes de santé assez graves pour le chef du projet chez nous  et donc du retard sur le projet mais là ça carbure à nouveau. Les différents back-office sont quasiment finis; le processus de vente et d’achat fonctionne (les gens peuvent mettre des objets en vente, les gérer et les faire acheter), les envois de mails aussi. Le front office n’a pas trop évolué mais c’est la dernière chose à mettre en place puisque ça affiche certains éléments créés DANS le système et le back-office.. Bien sûr, le front office est la chose qu’attendent avec impatience les 2 Nicolas car c’est ce que leurs futurs membres verront en premier …

(rappel: ALM est réalisé sur une base Wordpress multi users, l’outil qui permet en l’adaptant de réaliser plein de choses : plate-formes de blogs, plate-formes de boutiques, réseaux sociaux, etc..)

 

Shop de Biere › Objets a little market 

Shop de Biere › Tableau de bord —ALM

Toujours pas de reseau social d'achat en France

ShopletteLes projets web continuent de se lancer avec toujours les mêmes éléments de base, plus ou moins importants suivant le domaine ou la population visée.

A notre grande surprise, encore aucun projet web de réseau social d’achat de type shoplette en France.

Pourtant les réseaux sociaux sont à la mode et l’inflation est déjà là (à ce sujet, les augmentations des prix entre 2000 et 2006 listées par Impôts-utiles sont déjà impressionnantes  + 1770% pour 5Kg de pommes de terre …).

Même les grandes enseignes d’hyper comme Carrefour ou Leclerc toujours promptes à lancer des sites n’y pensent pas .. (ou sont perdues dans les cahiers des charges ..)

Avec un design déjà prêt, une base wordpress multi-user et un peu d’astuce, voilà un projet qui prendrait 20 ou 30 jours de développement au maximum et qui aurait sûrement du succès vu le potentiel d’intervenants et le nombre de recherches sur le web..

Des candidats ?

4 blogs de cuisine s' associent a table et compagnie

4 célèbres blogs de cuisine s’associent à table et compagnie. Les 4 célèbres marmitonnes de la blogosphère, c’est moi qui l’ai fait, Papilles et Pupilles, La cuisine de Mercotte, La cuisine de Clea se sont associées pour créer un magazine web de cuisine et de recettes: A table et Compagnie.

Merci à elles d’avoir fait confiance aux gloutons petits tubby pour réaliser A Table et Compagnie sur une base wordpress (avec toutes les bonnes astuces de wordpress pour être bien référencé).

A-table-et-compagnie

A Table et Compagnie propose plusieurs rubriques:

  • Arts de la table et décoration
  • Evènements culinaires
  • L’astuce du jour
  • La recette à 8 mains
  • Notre livre du moment
  • Notre ustensile du moment
  • Produits gourmands
  • Vidéos

et remonte les flux des 4 blogs des créatrices en bas de page.

Bonne chance aux 4 blogueuses pour alimenter (c’est le cas de le dire ) ce nouvel outil en gardant un bon équilibre avec leurs blogs perso.

Si elles arrivent à s’y tenir, nul doute que marmiton.org, Elle cuisine et tous les web “classiques” de recettes vont avoir une grosse concurrence et que le web français aura un souffle d’air frais avec des “petits” qui ont compris qu’ils pouvaient être meilleurs que des “grands” sans beaucoup de moyens financiers, juste avec des idées et de quoi manger  .

Projet web : Comment faire pour en lancer ?

L'expression  “projet web” n’est pas dans ce qui suit quelque chose de déjà existant mais plutôt une idée qu’on a et qu’on veut développer. Comment faire ?

Nous ne sommes pas ambitieux au point de penser donner LA recette universelle mais nous allons essayer de donner quelques trucs de bon sens pour au moins avoir les idées claires quand on lance un projet web.

 

Lire la suite "Projet web : Comment faire pour en lancer ?"

Création d' une start-up: alittlemarket.com 1

Nous entamons aujourd'hui une petite série de notes sur la création d'une start-up. Li'dée est de montrer tous les aspects de la création d'une start-up à travers les différentes questions juridiques, techniques, marketing et commerciales et ce, au travers d'une expérience réelle, celle du site alittlemarket.com qui se monte en ce moment.
Nicolas et Nicolas ont décidé de créer une place de marché pour les artistes, artisans et les gens intéressés par les créations des premiers.
ils racontent leur aventure de création et parlent de leurs idées sur le blog d 'Alittlemarket : http://alittlemarket.wordpress.com/
Nous, nous réalisons le système.
La place de marché, sorte de mini ebay, sera basée sur wordpress multiusers. Elle permettra aux créateurs (les artistes, artisans) de créer leur profil, d'avoir leur blog et leur espace de vente.
Les internautes pourront consulter librement tout ceci et devront en revanche s'inscrire pour pouvoir acheter les objets qui leur plaisent.
Le site en construction n'est pas caché, il est visible sur www.alittlemarket.com
et voici une copie d'écran du portail, dans son état actuel d'avancement, aujourd'hui.
Alittlemarket

Entreprises et blogs: nouvelle édition

Entreprises et blogs, c’est un livre blanc que nous avons réalisé il y a plus d’un an (qui a connu son petit succès puisqu’il nous a été demandé + de 500 fois) et que nous avons décidé de mettre à jour, en beaucoup plus gros, en essayant d’indiquer tous les trucs concrets et pratiques pour que les entreprises puissent utiliser les blogs pour améliorer:

-         leur fonctionnement interne,
-         leur fonctionnement externe
-         leurs relations avec leurs partenaires
-         leurs relations et contacts avec leurs clients ou relais d’opinion
-         leurs systèmes d’informations
-         leur perception des environnements dans lesquels elles évoluent (concurrence, prospects, clients)
-         leurs revenus

AVEC un coût et des possibilités étonnantes par rapport aux systèmes classiques du web et de l’informatique.

Nous sommes en train de finir ce document et nous nous demandons même si nous n’allons pas essayer d’en faire un livre

maj: édition 2011 de ce livre avec "Blogs Bless You"  -->à voir sur

Nouveau livre sur les blogs

 

En attendant, voici l’actuel sommaire (à la fin des lignes le numéro de page sur word). Qu’en pensez-vous ?

1        INTRODUCTION 4
2      LES NOUVELLES NOUVELLES TECHNOLOGIES 6
3      BLOG : UN SYSTEME DE PUBLICATION 6
3.1            Petite histoire et définition 6
2.2             Créer techniquement son blog en partant de 0 9
3.2            Créer son blog avec un logiciel existant 10
3.3            Créer son blog sur une plate-forme existante ou asp 11
4      CAUSES ET CONSEQUENCES D’UN TEL DEVELOPPEMENT MAINTENANT 12
4.1       Le contenu redevient plus important que le contenant 13
4.2       Du contenu éparpillé et différent 13
5        DIFFERENTES UTILISATIONS POSSIBLES PAR LES ENTREPRISES 19
5.1            SITES WEB 21
5.1.1                Sites web simples 21
5.2            Intranets 24
5.3            Extranets 26
5.4            Media interactif 28
5.5            Forums 30
5.6            Marketing 31
5.6.1                Le media du secteur ou le haut de l’entonnoir 33
5.6.2                Les relais et têtes de gondole 34
5.6.3                Les crochets d’incitation à l’action 35
5.7            Commentaires et modération 37
6        DEVELOPPER UNE PLATE-FORME DE BLOGS 38
6.1            Différentes solutions techniques 38
6.2       La meilleure solution pour développer une plate-forme de blogs en 2008 39
6.2.1                Définition des termes 40
6.2.2                Création d’un utilisateur 41
6.2.3                Création d’un blog 41
6.2.4                Profil 42
6.2.5                Blog 42
6.2.6                Aministrateur 43
6.2.7                Design, ergonomie 44
6.2.8                Portail   Liste des éléments pouvant être affichés sur le portail de la plate-forme: 46
6.2.9                Hébergement 48
7        AUTOUR DES BLOGS 58
7.1       Flux RSS 58
7.1.1                Utilisation du RSS pour une veille 62
7.2            Widgets 64
7.3            Videos 65
7.4            Annuaires dynamiques 66
7.5            Réseaux sociaux 78
7.5.1                Créer fonctionnellement et techniquement un réseau social 78
7.6       Web 2.0 79
7.7       Tags 80
8        AUGMENTER L’AUDIENCE DE SON BLOG 82
8.1            Définir cible et action voulue 82
8.1.1                Trafic direct 83
8.1.2                Trafic « liens » 83
8.1.3                Trafic acheté 85
8.1.4                Trafic naturel 89
8.2            REFERENCER SON BLOG 89
8.3            DEVELOPPER L’AUDIENCE 91
8.3.1                Amélioration du code d’un blog 92
8.3.2                Amélioration de l’ergonomie d’un blog 93
8.3.3                Amélioration du contenu d’un blog 96
9      OUTILS POUR BLOGS 101
9.1            statcounter 101
9.2            Blogjet, windows Live Writer, Ecto, etc.. 103
9.3            Pings 104
9.4       Tags faciles 105
10            CONCLUSION : LES 4 P DES BLOGS 106
10.1            Publier 106
10.2            Partager 106
10.3            Propager 107
10.4            Percevoir 107


Design et organisation de bureaux

Vous cherchez des idées d’organisation et de design pour votre (vos) bureau(x) ? Rassurez-vous, on ne va pas vous envoyer vers notre superbe site de vente de designs de sites  mais vers CE blog qui donne pas mal d’idées concrètes et faciles à mettre en place.

Cuban1 Gearbox1

Mattson2

Franchises et sites web

Que se passe-t-il quand une franchise crée un site de e-commerce par rapport aux franchisés ? Ceux-ci perdent une partie de leur clientèle.. Inversement quelle réaction pour la marque qui franchise quand un ou plusieurs franchisés créent un site de e-commerce ?

Un article sur Economie Matin ( le gratuit distribué le lundi) précise quelque chose pour le premier cas:

Dans une affaire l’opposant à son franchiseur, un franchisé s’en est plaint. Il a fondé sa demande sur une violation de l’obligation contractuelle d’exclusivité territoriale, laquelle devait le protégrer de toute vente à l’initiative du franchiseur, directement ou indirectement. La cour d’appel l’a suivi: la vente sur Internet, bien que constituant une vente passive, portait atteinte à cette exclusivité dès lors qu’elle était réalisée sans contrepartie financière pour le franchisé. Lequel, en outre, contribuait au fonctionnement du site par le biais de la redevance communication qu’il versait au franchiseur.

Toutefois, le 14 mars 2006, la Cour de cassation n’a pas eu la m^me position. Elle a estimé quer la création d’un site internet n’est pas assimilable à l’implantation d’un point de vente dans le secteur protégé alors que le contrat de franchise se borne à garantir au franchisé l’exclusivité territoriale dans un secteur déterminé.  La Cour a considéré que l’ouverture d’un site par le franchiseur ne viole pas l’exclusivité territoriale. Vu l’importance croissante du commerce électronique, la clause d’exclusivité dans le contrat de franchise risque de perdre une grande partie de sa valeur !”

La conclusion qu’on en tire: si rien de précise à ce sujet n’est précisé dans le contrat, soyez le premier, franchiseur ou franchisé, à ouvrir un site !!

Design gratuit pour Typepad ou Movable Type

Décider d’un design pour un blog ou un site est souvent la chose qui prend le plus de temps et parfois même le plus d’argent.

En général, quand les designers s’attaquent au problème, le délai de réalisation du site ou du blog prend + d’un mois dans la vue  et même si le graphisme et le design sont des choses intéressantes, le temps perdu ne se rattrape pas.

D’ailleurs, pourquoi ne pas changer de design, l’améliorer, le peaufiner UNE FOIS le site ou blog lancé ? (ou demander à vos lectuers, clients prospects de donner leur avis, ce qui est un excellent d’avoir un contact avec eux ou de meubler quand vous n’avez rien à dire ).

Pour les petits budgets, le coût de création du design, puis le coût de découpage (souvent facturé au même prix que la “créa”) est rédhibitoire.

Pourtant, il existe des solutions à petit prix et même gratuites pour avoir un design tout à fait acceptable.

Si vous avez l’intention de créer un blog ou un site avec Movable Type ou Typepad, il existe même un site où vous pouvez récupérer gratuitement des designs très acceptables: http://www.thestylecontest.com

Typepad-movabletype-design-

Bien entendu, ces designs pourront être transformés (par nous si vous voulez ) pour y mettre:

  • vos couleurs
  • vos titres
  • vos logos et images

mais l’essentiel sera fait et économisera du temps et de l’argent.

Rappelez-vous aussi que pour 99% de vos visiteurs, le design n’est pas important ou du moins nettement moins important que pour le “taulier” du site ou du blog (qui a en général toujours l’impression qu’on (qui est “on” d’ailleurs ?? - jugera ses pages d’après le design et qui souvent aussi, grâce à la question du design, élude les BONNES questions..)

 

Site d'informations d'Edwy Plenel: incohérences

Edwy Plenel vise 100.000 abonnés à son site d'informationapprend-on dans Les Echos de jeudi dernier. Si ce que dit ce journal est vrai, l’affaire d’Edwy Plenel semble bien mal partie pour différentes raisons:

Tout d’abord, la société est constituée comme un journal avec une direction éditoriale.. or sur le web, contrairement à la presse classique où la lecture est séquentielle, quand on part de 0, ce n’est pas le contenu et la ligne éditoriale qui fait l’audience, c’est la connerie  On exagère un peu mais quand vous regardez ce que les internautes regardent le plus sur le web (hormis le sexe, les 4 choses les plus consultées sont “om”, “psg”, “plus belle la vie”, “star ac”), on voit que si on ne colle pas à ce que regardent les gens, on ne dépasse pas une petite audience ( une petite audience pour un site du type de celui que veut lancer le monde est une audience inférieure à 50000 visiteurs uniques par mois donc un nombre de pages vues compris entre 50000 et 150000 modulo les différentes embrouilles qui font augmenter le nombre de pages vues). On ne dépasse pas une petite audience tout simplement parce que les gens ont un temps RESTREINT pour regarder le web où il ont de plus en plus le choix et parce que dans les projections nouvelles des sites web, on prend en compte le nombre important d’internautes EN OUBLIANT qu’ils ne sont pas TOUS des geeks ou intellos comme au début du web.. La population intéressée par les choses que publiera le site d’Edwy Plenel n’a pas augmenté dans les mêmes proportions que le nombre global d’internautes ! 

Deuxième raison: l’argent mis par les actionnaires va vraisemblablement servir à payer les auteurs (La création technique d’un site de ce type coûte au grand maximum 10000 euros et l’hébergement “offert par Mr Chemla dit le journal” ne peut raisonnablement pas coûter + que 29,9 euros par mois (serveur dédié sur dedibox avec 160 Go et trafic illimité) et jamais récemment, un site dont les auteurs sont payés n’a réussi à se développer tout simplement parce qu’au bout d’un moment, les auteurs écrivent pour celui qui les paie et non pas pour leurs lecteurs. Un système de paiement (autre que par la célébrité) pour les auteurs fonctionne que si une fois une certaine audience atteinte, on rémunère les auteurs en fonction des revenus générés par leurs articles et donc en général sur la base des revenus publicitaires générés suivanrt les pages; mais comment faire sans publicité quand les gens paient un abonnement ?

Troisième raison: comment éviter que les gens se refilent UN même abonnement quand ils sont intéressés ?

A part ça une question: sans revenus publicitaires et sur la base d’un abonnement à 9 euros maxi, avec un objectif de 10000 clients payants en mars 2008 et 75000 dans 3 ans, COMMENT le site peut-il générer 2,2 millions d’euros de CA en 2008 ?

Services à la personne avec Movabletype

KelProChoisirUne place de marché, avec module de paiement intégré et tout ça entièrement réalisé avec Movabletype , c’est à dire un moteur de blog. Vous en rêviez ? Tubbydev l’a fait pour une start-up: Kelprochoisir.com

Le site Kelprochoisir est une place de marché entre particuliers à la recherche de prestataires de services à la personne et de prestataires (plombiers, électriciens, jardiniers, jeunes filles au pair, etc..) qui cherchent des clients. Sur ce site, les particuliers s’inscrivent et rédigent leur demande. Ils sélectionnent les prestataires (eux aussi inscrits) qui les intéressent potentiellement. Ceux-ci reçoivent un mail leur proposant la mise en relation et si le travail proposé les intéresse, ils achètent celle-ci pour avoir les coordonnées du particulier. La transaction entre prestataires et clients se fait en dehors du site.

Pour développer ce système avec MT 3.3 (Movabletype) comme CMS, nous avons séparé le back-office en 2 parties (2 blocs). l’un pour tout ce qui est “rédactionnel du site” (sur le principe habituel de 1 page = 1 note) et l’autre pour gérer d’une part les prestataires (de l’inscription à l’achat des mises en relation) , d’autre part les particuliers (de l’inscription à la notation des prestataires en passant par la demande) et le payement par l’API fournie par le client et sa banque.

Au passage, petit rappel: vous pouvez bénéficier de CESU (chèque emploi service universel) jusqu’à un peu plus de 1800 euros par an et ceci sans bcp de charges (si vous êtes à la tête d’une entreprise, vous pouvez vous donner cette somme en cesu sans charge !) Tout est expliqué ci-après dans la deuxième partie de la note.

PS: MAJ de la note où dans un premier temps à tort on avait écrit MT4. KPC a bien été réalisé avec MT 3.3 car on attend la stabilisation de MT4 pour développer de grosses choses avec

Lire la suite "Services à la personne avec Movabletype"

Creation entreprise en ligne

Creation_entrepriseIl est maintenant possible de créer une entreprise en ligne grâce à “Formalités du greffe”, un sous site d’infogreffes.

Comme le montre la copie d’écran, il est aussi possible sur le site de faire des injonctions de payer… Pratique et utile pour les petites sociétés. L’administration française n’est pas en retard sur le web, contrairement à l’opinion répandue..

Creer une web conference en 5 minutes et sans connaissances techniques

On ne répète jamais assez que la révolution principale du web 2.0 est de simplifier les outils et d'en rendre le coût ridicule et même gratuit..

Encore une exemple avec ce qui a coûté et coûte encore beaucoup à certaines entreprises en interne ou en externe: l'organisation de conférences sur le web.. sans parler de la formation à distance, sujet sur lequel des tas de logiciels et usines à gaz se sont créés avec des coûts complètement illogiques au vu de ce qu'on peut faire.. Alorscomment faire ? hé bien voilà:

 

Flickr tags:
BuzzNet tags:
del.icio.us tags:
IceRocket tags:
Technorati tags: