blog et entreprise

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous

blog et entreprise


Envoyé Spécial et son sujet " Manip sur le net" : ils sont vraiment nuls ou ils manipulent ?

Envoyé Spécial et son sujet "Manp sur le net" viennent de passer sur France 2.

N'ayant pas Canal pour regarder l'excellent Ray Donovan et Profilage sur TF1 étant nul ce soir, on a regardé Envoyé Spécial et ça nous a réveillé mais pas pour cause de qualité ..

Au début, on a cru à une émission historique sur Internet il y a 10 ans ou 5 ans. Mais non, Céline la journaliste parlait vraiment d' Internet MAINTENANT !

Lire la suite "Envoyé Spécial et son sujet " Manip sur le net" : ils sont vraiment nuls ou ils manipulent ?"

Payer un blogueur ou pas

Est-ce la crise ou le Huffington post ou l’éternel nombrilisme des blogueurs mais le sujet “faut-il payer les blogueurs ?” ressurgit.

Nous avions déjà posé ici  Blogueurs rémunérés et blogueurs cons ?!? et Arianna Huffington et Le Monde: Travaillez plus pour que je gagne plus .

Quelques choses vues récemment et quelques pages de web comme “ Ami blogueur, fais le test pour savoir si tu dois être payé par ton média “, nous incitent à en reparler en ce gris et froid samedi.

Un blogueur n’est rien d’autre qu’un pisseur de pages web. Au même titre qu’un journaliste web, qu’un pigiste web, qu’un plugin qui met en place la page de catégorie ou de tag.

“Invité” ou “payé” sur un ensemble web qui se prend pour un grand media, un blogueur, comme un journaliste ou un pigiste ou un stagiaire web va permettre à ce “media” d' avoir de l’audience, c’est-à-dire d’être présent sur les VRAIS medias que sont Google, Facebook, Twitter et autres happy very few que LISENT/REGARDENT les gens.

Lire la suite "Payer un blogueur ou pas"

Quels sites web sont habituellement bloqués ?

Censure-blackliste A la mode en ce moment, le blocage de certains sites web en entreprise.

Cela se fait soit par des logiciels vendus très chers ou simplement par la modification du fichier host quand les ordinateurs de l' entreprise tournent sous windows.

Pourquoi bloquer l'accès à certains sites web ?

Lire la suite "Quels sites web sont habituellement bloqués ?"

Nouveau livre sur les blogs

Blogs-bless-you Ouf ! La nouvelle édition de notre ancien livre "Blogs et entreprises" est sortie. En fait de nouvelle édition, il s'agit d'un tout nouveau livre sur les blogs tellement il y a eu de changements.

L' optique de ce livre sur les blogs est toujours la même: l' utilisation concrète des blogs comme OUTILS de publication de pages web -qu'elles s'appellent blog, forum, site, intranet, réseau social- avec un but de référencement naturel, de vente en ligne ou d' audience.

Ah oui le livre s'appelle "Blogs bless you "

Le sommaire de ce livre sur les blogs, le référencement naturel, l'audience web et autres (sans autre ambition que d'être une sorte de guide concret un peu moins standard que ce qu'on trouve partout ;-)) :

Lire la suite "Nouveau livre sur les blogs"

Fermes de contenus: business plan et métriques

Les fermes de contenus sont à la mode. Wikio a annoncé son "projet" avec une grosse levée d'argent et "Comment ça marche" s'y met aussi (voir article de Nicolas Rauline dans les Echos http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0201017417601-les-fermes-de-contenus-a-la-demande-se-lancent-a-la-conquete-du-marche-francais.htm ).

Contrairement à ce qui est souvent annoncé, la production de contenu POUR le web n'est pas une nouvelle idée.

Beaucoup de sociétés (dont Tubbydev ;-) c'est d'ailleurs notre principale activité depuis que les gens comprennent qu'un site n'est qu'un outil au service du contact donc de l'audience)  produisent du contenu pour des associations, des sociétés, des sites internet, des magazines et groupes de presse, des usines afin d'augmenter leur audience naturelle et donc leur ventes, leur revenus publicitaires ou le nombre de leurs prospects.

Le business de la "ferme de contenus" doit reposer sur plusieurs choses.

La première est que "tout le monde en parle" n'est pas du tout une bijection de "tout le monde le cherche".

Le "buzz" n'est pas une garantie d'audience.

En analysant les nouvelles des principaux quotidiens depuis longtemps, nous arrivons à la conclusion terrible pour eux que dans le domaine de l'actualité, - de 15% de ce dont les journaux parlent intéresse vraiment la majorité des gens.

On peut bien évidemment attribuer aux journaux une fonction "éducative" mais il ne peut y avoir plusieurs "Le Monde" et cette fonction "éducative" et de "sélection de l'information" n'est pas compatible avec la recherche d'une grosse audience.

Exemple typique: la réforme de la santé voulue par Obama aux USA. Les journaux français en ont fait parfois leurs unes et beaucoup de pages mais c'est un sujet qui n'intéresse personne en France sur le net. Obama en général n'intéresse personne en France hormis une petite minorité intellectuelle parisienne à la limite moins importante en nombre que le nombre d'enfant ayant accès au net et croyant qu' Obama est l' âne de Shreck car ce dernier a la même voix que celle d' Obama aux Guignols de l'info.

Revenons à la ferme de contenus du côté du client:

1- ai-je besoin d'audience naturelle, cad d' internautes qui viennent par les moteurs de recherche (Google en France)

2- d'où viennent mes actuels "visiteurs" ? (audience achetée sur Adwords ou autre, pub "classique", connaissance de mon nom sur Internet, etc ??)

3- mon audience "achetée" ou de "réputation" coûte-t-elle + cher qu' une audience "naturelle" ? (il est des cas où l'audience "achetée" a un coût plus faible)

4- que vais-je proposer à mes visiteurs en audience naturelle (un des principaux problèmes: le gars arrive sur une page et ensuite fait quoi ??? il se gratte ? Il télécharge un document ? il envoie un mail ? il appelle un numéro .. ou il retourne voir autre chose ??? -- entre autres possibilités: le contenu produit par la ferme peut servir de produit d'appel opur du contenu produit en interne, peut-être très intéressant mais pas assez "google friend" )

5- ai-je les moyens en interne de créer du contenu web pour attirer de l'audience naturelle sans que ça me coûte + cher que le bénéfice de cette audience naturelle ?

Du côté de la "ferme de contenus", d'autres questions se posent:

- quelle est l'audience naturelle que je peux faire gagner à mon client (quel est le potentiel des visites sur son secteur et business de par les requêtes faites sur Google à son sujet, en rétrécissant ou élargissant le scope initial ) ?

- quelles sont les limites de ce qu'on peut écrire ? (anecdote: une marque de prêt à porter refusait qu'on parle de l'animal emblématique qui la désigne, comme autre chose qu'un "créateur" .. dur dur ..)

- sur quels sujets d'actualités vais-je pouvoir rebondir pour faire du "cadrage débordement" ?

- comment faire comprendre à mon client, le cas échéant, que son sujet et ses mots n'intéressent pas grand monde et qu'il faut soit avoir de petits objectifs soit élargir le "scope" ?

- comment vais-je facturer le client (à la note - ce qui est réducteur puisqu'avant d'écrire il faut analyser, surtout après le lancement .. au temps passé ... à la performance .. au partage de revenus publicitaires ? .. A partir de quand mon travail sera plus cher que son trafic équivalent acheté ?)

- sur quels délais va-t-on s'engager ?  (combien de temps pour amorcer, combien de temps pour performer, combien de temps pour stagner ?)

- dois-je former le client à écrire ?

- sur quel support vais-je écrire ? (sur le support du client qui si ça se peut est "anti-google"  - peut-être un audit à faire -->Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO-ou sur un support monté spécialement ou sur un sous domaine où mes pages produits seront cachées en frontal)

- quelle proportion de contenu de fond, quelle proportion de contenu d'actualités ? (= endurance vs fractionnés)

Toutes ces questions n"ont pas de réponses absolues car celles-ci dépendent du secteur, du contexte, du moment de l'année (hé oui, tout influe) et bien sûr du budget.

Chez le client, la "ferme de contenus" a des ennemis:

- le département IT qui en général a du mal à accepter que des pauvres trucs gratuits comme wordpress aient + d'audience et d'efficacité que le mega CMS monté ou acheté très cher ou qui a du mal à accepter d'être de simples techniciens au service du contenu (content is king, not ? ;-))

- les rp/journalistes/créatifs qui découvrent que le prospect sur Internet se fout un peu de ce qu'ils font; les RP ont peur pour leur budget (et leurs agréables moments de brainou bain storming, les journalistes ont du mal à comprendre que ce qui les intéresse ou intéresse leur patron -pour qui ils écrivent, n' intéresse pas ce &""#à@@ d' internaute; les "créa" ont du mal à voir des pages "moches pas belles sans design" être beaucoup plus vues que celles qu'ils ont montées

- les spécialistes du secteur qui se sont construits un langage, un wording, des référents et découvrent que si ils continuent à utiliser les mots de LEUR secteur, ils n'attireront pas de NOUVEAUX client, prospects qui souvent utilisent d'autres mots .. (exemple: si vous êtes dans le "management de transition", et que vous passez votre temps à expliquer que ce n'est pas de l' "interim cadres", il va falloir comprendre que beaucoup de prospects cherchent sur Google "interim cadres" ;-)); si vous êtes dans la mode et que vous kiffez suir la dernière création de misumoto kiragashi, il va falloir comprendre qu'il n'intéresse personne en france à part vous et 15 hayy few people invités au cocktail super VIP des RP de la marque où un des mais du patron a investi; pire encore, vous travaillez dans un magazine et vous vous apercevez que le changement de patrons dont parlent les journaux intéresse moins les gens que les oops de Victoire de Plus Belle la Vie ;-))

Au service de la ferme de contenus, des outils gratuits comme Google Insight, Google Ad planner, Google suggestion de mots clés, Webmaster google Tools, Foxy SEO ou Semrush (voir notamment  Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic et Autre outil de SEO: Foxy SEO Tool).

Toutes les réponses aux questions qui précèdent doivent se baser sur des métriques et des données chiffrées.

Le business de la "ferme de contenus" n'est pas un business de marketing ou de communication mais plus que tout autre sur le net un business de chiffres. 

Le vrai problème des medias classiques sur Internet: le coût de production de la page web

et c'est pareil pour les fermes de contenus.

J Rosselin indiquait hier dans un tweet qui linkait l'article des Echos : L'avenir de l'info ? Des mecs payés 5€ par article qui écrivent sur les thèmes les + cherchés sur Google #deprime

Le problème est que dans les modèles "montés" actuellement par wikio et comment ça marche, le coût de la page est supérieur.

Peut-être que le "pigiste" est payé 5 euros la page mais toute l'organisation autour, les filtres et le falbala augmentent le coût et le rendent incompatible avec le "bon" prix de production d'une page.

D'abord qu'est-ce qu'une page ?  10-15 lignes de texte ou 2 lignes et une vidéo ou 10 images et 5 mots clés ?

Si les monteurs de business qui passent dans les journaux avaient étudié de près les modèles américains dont ils disent s'inspirer, ils auraient appris beaucoup plus de choses précises.

Une page web doit avoir un coût inférieur à 5 euros, tout compris (sauf le temps d'analyse des statistiques et du sujet "quoi écrire") MAIS ce coût est lissé.

Il y a des pages qui coûtent 40 euros car elles sont "intelligentes".

Il y a des pages "bêtes" qui coûtent 50 centimes car ce sont simplement de l' organisation d' information.

Il ne faut jamais oublier une des principales maximes de Google: Internet makes information available google makes information accessible

Des pages web qui "organisent" de l'information, c'est aussi de l'audience assurée et c'est complémentaire de pages de "fond" qui ne seront lues QUE si des pages "têtes de gondole" ramènent l' internaute.

Certaines pages servent à attirer l'internaute, d'autres à l'emmener plus loin.

Certaines pages sont faites pour les jeunes, d'autres pour les vieux.

Certaines pages sont faites pour ceux qui aiment les images, d'autres pour ceux qui aiment els vidéos et d'autres pour ceux qui aiment "socialiser".

Aux USA, les grosses fermes de contenus produisent beaucoup de contenu "pas cher" avec de l'externalisation du copier/coller en Inde ou par des outils aussi simples que Google Translate (on prend l'article initial en anglais, on le traduit automatiquement en français et on traduit le résultat dans l'autre sens en anglais .. ça donne une copie "changée" qu'il faut juste nettoyer en 1 minute maximum donc une page web "pas cher" ;-)) ou par d' autres trucs.

Pour toutes ces raisons, si le "busines model" réel de wikio et comment ça marche en "ferme de contenus" correspond vraiment à ce qui est écrit dans les journaux, il ne marchera pas (on ne peut pas avoir un business sain de "ferme de contenus" en commençant par investir de l'argent; la femre de contenus doit être rentable dès la première phrase !).

Si vous êtes client d' une ferme de contenus, demandez d'abord aux gens qui vous proposent un service leurs PROPRES réalisations. Quelqu'un qui n'a pas ses propres supports ne comprendra au mieux que pendant un mois comment écrire sur le web.

(c'est d'ailleurs la même chose pour les "agences de référencement", demandez aux intervenants leurs sites ou blogs personnels et vérifiez-en le "référencement" sinon vous tomberez entre les mains de types qui sont dépassés ou qui croient faire illusion avec seulement une invasion de liens entrants .. mais le référencement efficace, ce n'est pas ça -->Facteurs de ranking et de position de Google)

Vérifiez aussi que ce sont des gens axés sur les mesures et pas uniquement sur les mots (exigez l'accès aux métriques !!).

Une heure de travail dans le business de la ferme de contenus, c'est 30 à 40 minutes d'analyse et 20 à 30 minutes d'écriture.

Quand nous avons démarré cette activité, nous avions déjà une dizaine de sites et de blogs.

Fin 2010, nous en avons presque 40 à nous, ce qui nous permet d'entretenir, de recruter, de former en permanence de nouveaux "spécialistes" et de déterminer en quoi ils sont bons et mauvais et donc de les faire travailler, quand il s'agit d'un contrat externe, en fonction de leurs capacités.

Voici pour finir quelques progressions d'audience (99% issue de Google recherche naturelle) pour des clients à budgets mensuels de 500 euros à 5000 euros, sur des sujets aussi variés que la finance, le conseil, la mode, le commerce, la santé (ouais d'accord, cette note est aussi de la pub ;-)). -statistiques prises aujourd'hui 22 décembre donc mois de décembre pas fini ;-)) -barre verte = pages vues; barre bleue = nb de vu-

Ferme contenus web
Ferme contenus web
Ferme contenus web
Ferme contenus web
Ferme contenus web
Ferme contenus web
Ferme contenus web

  Stats-reg

 

Blogs et modes: cas concret sur 7 mois et 7 blogs

Un client nous a fait créer et tenir pendant 7 mois 7 blogs. 6 de ces 7 blogs avaient des sujets en relation avec la mode, lle septième avec les restaurants et bars. Sur les 6 sujets relatifs à la mode, 2 se marchaient un peu dessus ;-)) car ils avaient rapport avec les chaussures ,, 2 étaient de très petites niches.

Voici l’évolution de l’audience obtenue à partir de Septembre jusqu’à aujourd’hui (31 mars), mois par mois.

Lire la suite "Blogs et modes: cas concret sur 7 mois et 7 blogs"

SEO: encore un outil en ligne d’ analyse

Vous connaissiez (ou pas d’ailleurs ;-))  outiref (voir Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO ) mais vous n’aimez pas les couleurs ou adorez utiliser d’autres outils.. Voici Seoworkers.

A la base, Seoworkers est un site web de SEO (avec des tutoriaux lisibles et des offres de services) mais c’est aussi une collection d’outils de SEO dont quelques uns intéressants.

Lire la suite "SEO: encore un outil en ligne d’ analyse"

Connaître sa position dans Google et autres moteurs de recherche

Savoir où on est dans Google, Bing et Yahoo est très utile pour savoir comment y monter. Avant même d'optimiser son référencement (voir Augmenter son audience web et son référencement naturel 5 et articles précédents sur le même sujet ou la rubrique Referencement naturel) il faut bien évidemment savoir où on est (et déjà si on y est, notamment en ce qui concerne les images qui ont une fâcheuse tendance à disparaître dans Google, quand le Safe Search des navigateurs est activé; Google "élimine" les images en se basant a priori sur le % de chair (via la couleur) et la dénomination ce qui peut conduire à quelques incongruités ;-)).

Pour connaître donc sa position dans Google, Bing et Yahoo, le meilleur (simplicité, gratuité, facilité) outil actuel semble être Goldorank, un plugin firefox téléchargeable en cliquant ici.

Concrètement, vous indiquez le mot clé et votre site dans Golgorank en sélectionnant le ou les moteurs de recherches pour lesquelles vous voulez connaître votre position.

Goldorank

Si il s'agit d'une expression, n'oubliez pas de la mettre en "  comme dans l'exemple qui suit avec "blog et entreprise".

Goldorank-2 

Dans l'exemple qui précède, tubbydev est bien premier et dans Google et dans Bing mais sous tubbydev.typepad.com et non sous tubbydev.com alors que c'est la même chose --> donc attention à ce genre de problèmes.

Dans le même genre d'idées, comme les moteurs Google, Bing et cie intègrent dans leurs premières pages des résultats issus de leurs pages d'actualités ou de vidéos, un site ou un blog qui serait bien placé dans ces "sous-ensembles" et apparaîtrait ainsi de fait sur la première page des moteurs n'obtiendrait pas de résultats dans Golgorank car celui-ci indiquera à la place Google news ou Google video mais pas le contenu de ces derniers . Exemple avec "sarkozy"

Position-page-google

Si vous êtes premier sur Google actualités sur "sarkozy" vous serez en tête de page google mais pas trouvé par Golgorank qui indiquera news.google.fr (dans notre exemple; nous avons cherché pour marianne2.fr )

Aux fans de détails, nous n'avons pas vérifié si Golgorank prend en compte les particularités du navigateur sur lequel il est installé ou pas mais honnêtement, a-t-on besoin de pousser si loin l'enquête  ? Malgré tout le battage fait sur l'éducation du couple navigateur/google et sur la variation des résultats en fonction de l'endroit où l'on se trouve, ceux-ci varient rarement de + d'une page.

Golgorank cherche pour un nom de domaine donc pas besoin de spécifier la page web dont vous voulez connaître l'emplacement.

Golgorank ne tient pas compte des publicités Google Adwords, il y a d'autres outils pour ça: voir

Savoir ce qu'achètent vos concurrents sur Adwords

Gestion de projets en ligne

ZscopeLa gestion d’un projet est la chose la plus compliquée d’un projet, au delà même du projet lui-même. Faire travailler plusieurs personnes ensemble, de métiers, de société et de types de pensées différents, commence en général par avoir une plate-forme commune où tous les acteurs du projet auront une vision commune de ce qui se passe à l’instant t.

Il existe des dizaines de logiciels proposant ceci (comme MS Project) ou d’outils en ligne (comme 16bugs lire Gestion des bugs ou huddle ; Annotez vos documents et pages web en collaboration online ou le super scribblar qui permet d’ouvrir gratuitement un espace de travail commun avec discussion en temps réel et outils de travail collaboratif) . Les meilleurs étant, à notre avis, JIRA et CONFLUENCE d’Atlassian.

Un petit dernier vient de faire son apparition: zscope

Zscope bénéficie des dernières idées et facilités du web donc est très souple et facile à utiliser (ce qui est un point clé car si il faut déjà une formation piur utiliser un outil de travail collaboratif, ce dernier tombe à l’eau avant même de commencer ).

Point négatif mais qui peut se révéler positif car indicateur que zscope durera: zscope est payant avec un système d’abonnement en ligne.

Lire la suite "Gestion de projets en ligne"

Quelles plate-formes de blogs ?

problogger.net a refait un petit coup de sondages pour savoir quelles plate-formes de blogs étaient utilisées.

Par rapport au même sondage en 2007, wordpress continue de gagner du terrain.

Plate-formes-blogs

Plate-formes-blogs

Mal aimé alors que très performant depuis la “refonte”: typepad.

Si vous ne voulez pas vous embêter avec un serveur tout en ayant plein de fonctionnalités et être très bien référencé : UTILISEZ TYPEPAD !!!

Comment ecrire un blog ou des pages web pour obtenir des effets concrets ?

Ceci est le résumé de l’intervention d’Hannah Swift (Don’t mess up your content – How creative content increases ROI ?) à a4uexpo.

Même si il n’y a rien de révolutionnaire dans cette affaire, la manie des checklistes anglo-saxonnes se révèle utile pour les débutants en publication sur le web (notamment blog) ou ceux qui se sont perdus dans les détails de leur niche

Tout d’abord, avant d’écrire la moindre chose, il faut se poser les questions suivantes et y répondre:

  • A qui s’adresse cette note/page web ? (Cela vous aidera notamment à répondre aux questions suivante et peut-être à changer votre style si vous aimez et savez vous adapter à votre auditoire)
  • Quel en est l’objet ? (Souvent, des idées viennent en écrivant et la page part en “live” avec au final un objet sans rapport avec le sujet initial ou le titre …)
  • Quand va être publiée cette note/page web ? —> au bon moment pour la cible ? (si vous publiez des pronostics pour Cote et Match, autant le faire un peu avant les matchs mais pas trop avant ni le jour même ..; si vous publiez des recettes de cuisine et que votre audience a un pic vers 20 heures, autant publier vers 16H30 17H ; au passage vérifiez aussi l’heure d’envoi de votre newsletter ou de vos flux RSS si ils sont groupés)
  • Où va être publiée cette note/page web ? (notamment si vous avez plusieurs supports, c’est à dire plusieurs noms de domaines OU si vous distinguez sur l’ “ensemble de vos pages web” une partie “statiquue” et une partie “actus” OU si vous distinguez une partie “corporate sérieuse” et une partie + perso ou légère)
  • Pourquoi va être publiée cette note/page web ? (souvent, une fois qu’on est lancé, on publie, on publie mais finalement ce qu’on publie n’apporte rien. Ne soyons pas hypocrite ici: que ça n’apporte rien aux lecteurs n’est pas vraiment un problème -et de toutes façons le lecteur sur le web est volontaire– mais qu’une dizaine de minutes (ou +) soient perdues pour aucun apport “business” (que ce soit en contacts, en référencement ou en audience suivant le but des publications web) n’est pas intéressant)
  • Comment va être publiée cette note/page ? (design de la note mais aussi par l’interface duu système ? par un client (blogjet dans le cas de celle-ci), par mail .. avec ou sans “pub” supplémentaire via twitter ou facebook ou autre machin à la mode).

Le second point est la structure de la page web; Hannah Swift recommande:

  • Introduction
  • Chapeau
  • Description
  • Tension
  • Explication
  • Conclusion

Par rapport aux structures “classiques”, on a ici d’abord une “mise en bouche” et ensuite un instant de “tension” pour attirer l’attention du lecteur et notamment une ACTION de sa part. Une telle structure est utile quand on vend quelque chose et qu’on est soumis à la dictature du fameux ROI -retour sur investissement-.

Dans le même ordre d’idées et là vraiment pour VENDRE quelque chose: AIDAS est un bon acronyme pour construire une bonne page web qui vend:

Attention (provoquer l’attention du lecteur opur l’inciter à lire plus loin -et pas à retourner sur Google ou à cliquer sur les pubs des alentours -sauf si bien sûr c’est le but )

Intérêt (Décrire rapidement les avantages du produit ou du service proposé)

Désir (Susciter le désir su prospect pour le préparer à …)

Action (présenter et proposer clairement où le prospect doit cliquer)

Satisfaction (Après l’action, rendre le “devenu client” heureux en le remerciant, le flattant, etc, etc…)

Hannah Swift a parlé de bien d’autres choses et si vous avez de bons yeux, vous arriverez peut-être à tirer des enseignements des mauvaises photos prises de ses slides:

(A ceux qui tombent ici sans avoir lu d’autres choses sur ce blog: lisez aussi le résumé -avec meilleures photos– de la conf d’ Al Carlton Gagner beaucoup d' argent avec un blog  )

Ecrire_blog

Ecrire_blog (1)

Ecrire_blog (2)

Ecrire_blog (3)

 

a4uexpo Amsterdam jour 1

A4uexpoComme d’habitude, les conférences et “foires” à propos du web det de l’ Internet à l’étranger anglo-saxon ou teuton sont beaucoup plus orientées techniquement et “fonds des choses” que celles du monde latin.

En 1 jour à a4uexpo (comme au Web 2.0 de Berlin  -à ne pas confondre avec le muppets show organisé par le doc gyneco du web à Paris ), un néophyte qui veut “apprendre” l’affiliation, le SEO et l’utilisation des machins sociaux PEUT faire d’énormes progrès PRATIQUES.

Et bien sûr ici, le wifi marche très bien et tout le temps et ça coûte 279 euros pour 2 jours …

Peu de place pour les stands, qui ne sont visités qu’aux pauses de 15 ou 30 minutes ou pendant le repas, et beaucoup de contenu pendant les sessions d’une heure (pas 2 heures à traîner mais UNE heure) qui ont lieu 4 par 4.

Ce matin notamment:

Sessions 1: Affiliate Managers toolkit ou International SEO 101 ou Conversion optimisation et persuasion architecture ou new web & traditional PR Strategies

Sessions 2: Wordpress optimisation strategies ou Setting quality standards in Affiliate Marketing – ebay case study ou How can CPA based business models survive in the future ou Understand the Affiliate mindset to grab attention for your Affiliate Programme

Sessions 3: Extrême SEO panel ou Is Affiliate Marketing really worthwhile ? ou What does Affiliate Marketing mean in Europe ou The ethics of Affiliate tracking

Sessions 4: How to proactively increase your conversion rate ? ou Importance of keyword domain names in optimizing website traffic ou don’t mess up your content – How creative content increases ROI

Sessions 5: The future of Affiliate Marketing in Germany ou Big site SEO strategies ou Managing sucess in a downturn ou SEO and conversion surgery – live Q&A

Sessions 6: International super Affiliate Panel ou New ways to monetise social media ou XML and data feeds ou Voucher codes, demise or just beginnnng of the channel ?

Prochaines notes sur les conférences auxquelles j’ai assisté mais pour l’instant, place à Barcelone-Chelsea

Influence des blogueurs: l' exemple Hal Turner et la bourse

Alors que la crise financière semble repartie pour une deuxième vague encore plus dévastatrice que la première, les rumeurs et leurs jeux déclenchent aussi des tempêtes d’autant plus que la mode est d’affirmer depuis quelques années, que l’économie EST essentielle psychologique (ce qui excuse au passage les piètres calculs des “méthologies mathématiques” financières résumées la plupart du temps à “100% des gagnants ont tenté leur chance”).

Comme les médias classiques comptent de moins en moins et se dirigent vers une route nostalgique bientôt classée historiquement comme les pavés de Paris Roubaix, l’ Internet (et notamment le seul, l’unique média GOOGLE) joue un rôle majeur dans toute cette orchestration.

(Au passage et en relation avec ceci, nous conseillons de lire durant les longs week-end de mai le dernier livre d’Antoine Bello, toujours “aussi pas très bien écrit” mais extrêmement intéressant quand à ses idées: Les éclaireurs )

Le blogueur Hal Turner a semble-t-il joué dernièrement un rôle qui pourrait devenir un cas d’école beaucoup plus intéressant (si l’histoire est réelle) que les exemples survendus d’influence bloguesque.

Lire la suite "Influence des blogueurs: l' exemple Hal Turner et la bourse"

Manipuler le trafic web

HackingOn continue les petits articles sur les pratiques marrantes du web et du net avec le black SEO et aujourd’hui spécifiquement le moyen d’attirer un maximum de visiteurs et de se construire une popularité sans faille sur et avec les moteurs de recherche, de manière totalement voyoute, dans le but par exemple de vendre quelque chose ou d’augmenter les statistiques d’un site de média qui dépérit ou dont le patron vante la réussite  mais en a marre de payer de l’adword ou de la pub chez ebuzzing ou aillers via des agences dont la valeur ajoutée se compte en fauteuils rembourrés et lambris parisiens

Toute ressemblance avec des sites, médias en mal d’audience, sites de partis politiques ou systèmes de e-commerce existants serait bien sûr purement fortuite

L’idée principale de ce petit “hack” est de tromper les moteurs de recherche lorsqu’ils visitent un site ou amènent des visiteurs. Les moteurs de recherche ont beaucoup d’avantages et de qualité MAIS ils restent des moteurs donc des “choses “dont on peut prévoir le comportement et la nature.

On veut donc augmenter le trafic d’un site V de vente ou de promotion d’une idée ou d’une “philosophie”.

On va construire un site A (blog par exemple), bien référencé, qui va servir de tête de gondole pour ramener des gens sur V…. de manière automatique et sans donc essayer de les convaincre par le texte et les embellissements et enluminures de A

On va avoir une action DIFFERENTE suivant que la visite VIENNE d’un moteur OU d’ailleurs, comme par exemple d’un humain égaré

Le script suivant, appliqué sur un site A (un blog par exemple) va permettre de tromper le moteur de recherche (google, msn, yahoo, altavista, aol) si il est le REFERER de la page.

 

embrouille = false;

if (r.index0f(“google.”) != -1) { t = “q”; }

if (r.index0f(“msn.”) != -1) { t = “q”; }

if (r.index0f(“yahoo.”) != -1) { t = “q”; }

if (r.index0f(“altavista.”) != -1) { t = “q”; }

if (r.index0f(“aol.”) != -1) { t = “query”; }

if (t.lenght && ((q = r.index0f(“?”+t+”=”)) != -1 || (q = r.index0f(“&”+t+”=”))

!= -1)) { embrouille = true;  …

}

if (embrouille) {window.location=’http://achetemoitout.net/search.php?q=erectaureau’+key(); }

else {window.location=’http://’tralala_host’/404.html’ }

 

Dans ce cas, le navigateur est redirigé vers le site  http://achetemoitout.net/search.php?q=erectaureau+key

où “key” est une chaîne chiffrée générée à partir de l’ url de la page du site A (le blog) et d’une clé aléatoire.

Si le referer n’est pas un moteur de recherche, alors le navigateur est redirigé vers une page inexistante ou comportant des surprises

Le contenu REEL DU SITE A (le blog) sera UNIQUEMENT destiné à être indexé par des moteurs de recherche.

Ah oui, dites vous .. bien beau le truc pour rediriger quasi automatiquement de A vers V mais comment bien indexer A dans Google et ses amis ?

On peut suivre les bons conseils de Tubbydev  --> Audience et référencement naturel

mais aussi être plus entreprenant (au sens vieux français du terme “entreprendre” ) et faire cette chose horrible et mystérieuse qu’est le BLACK SEO (non, ce n’est pas l’ Obama du SEO et référencement naturel).

Pour ceci, il existe beaucoup de “techniques” comme par exemple des moteurs ou outils automatiques (bots) qui postent des messages, des commentaires, de manière automatique, sur des forums, des livres d’or et des blogs (en France, les skyblogs battent des records de commentaires grâce à ça ..) avec des liens qui renvoient vers la cible, ou des outils de “post” automatiques qui font l’agrégation de textes du web récupérés sur des ebooks (là où le texte est facile à identifier avec un moteur )… Nous reparlerons de ceci une autre fois..

PS: le code ci-dessus comporte 1 ou plusieurs petites erreurs pour éviter de casser d’un coup l’ensemble du e-commerce français traditionnel déjà assez en retard  Il faudra donc attendre le printemps

Pourquoi a-t-on l' impression que les entreprises ne comprennent rien au web actuel ?

  • Pourquoi le web, l’Internet MODERNES ne sont pas utilisés par les entreprises et spécialement les “non petites” entreprises ?Entreprises_et_web
  • Pourquoi les entreprises dépensent des sommes énormes pour des designs qui n’intéressent qu’elles ?
  • Pourquoi les entreprises paient pour des logiciels de CMS qui sont moins performants que Wordpress ou d’autres softs gratuits ?
  • Pourquoi certaines entreprises dépensent des milliers d’euros pour un site qui pourrait être fait pour quelques centaines d’euros ?
  • Pourquoi les entreprises éditent sur des pages web des textes qui pourraient être ceux de leurs concurrents ou d’autres métiers ?
  • Pourquoi les entreprises paient des “agences spécialisées” en référencement ou en SEO, qui se contentent de leur répéter ce qui est disponible gratuitement sur Google ou de leur donner des recommandations dont Mr de Lapalisse aurait honte ?
  • Pourquoi de très grosses entreprises de médias et de communication font travailler des équipes énormes sur des sites qui n’arrivent même pas à l’audience cumulée de 3 blogueurs malins ?
  • Pourquoi des annonceurs intelligents dépensent en publicité sur le web des sommes importantes pour diffuser des vidéos que personne vraiment ne regarde ?
  • Pourquoi la même personne dans une entreprise et chez elle va avoir un comportement différent à l’égard du net ?

– Dans les “non petites” entreprises, on existe par les budgets qu’on brasse et non par les résultats concrets qu’on obtient.

– Dans les “non petites” entreprises, on existe et on fait carrière par le nombre de gens qu’on gère et on n’existe pas si on fait quelque chose avec 1 ou 2 clanpins.

– Dans les “non petites entreprises”, plus les sommes utilisées pour un projet sont importantes, moins le projet a de chances de rater officiellement et plus la hiérarchie est mouillée donc vous soutient.

– Dans les entreprises, on ne réfléchit pas au design pour plaire aux prospects mais pour plaire au patron ou pour projeter sur le web sa propre idée de ce qu’on aime.

– Dans les entreprises, on réfléchit à la page d’accueil du “site” et beaucoup moins aux autres pages parce que le patron ou les présentations des projets ne montrent que les pages d’accueil.

– Dans les entreprises, on aime parler de design et de couleurs parce que ça prend du temps (donc ça fait sérieux) et que les interlocuteurs aiment faire des propositions.

– Dans les entreprises, on aime confondre “Nombre de publications” avec “Nombre de recherche” ou “Buzz” avec “Intérêt” parce que c’est facile et que si on nie cette égalité, on ne sait pas comment faire.. Quoi ? Un truc où il y a autant de publications et de buzz, ça n’intéresse personne ???? (Savez-vous qu’ Obama intéresse moins les gens que le PSG ?)

– Pour des informaticiens, il est très dur d’admettre que ce qu’ils ont appris à l’école ou pratiqué pendant des années ne sert plus à rien ou se fait maintenant par un simple copier/coller.

– Pour des gens qui ont été un peu médiatisés dans les années 2000 et considérés comme les pionniers du monde web, il est très compliqué de se rendre compte que les recettes d’hier sont has been.

– Pour des gens qui ont répété pendant des années que l’Internet était comme le monde réel, il est difficile de se rendre compte que maintenant le monde de l’Internet est différent.

– Pour des gens qui pendant des années se sont évertués à raisonner en lieux de passages et en habitudes, il est difficile de se rendre compte que les internautes ne sont pas fidèles.

– Pour des gens qui pendant des années ont essayé de créer des médias sur le web, il est dur de comprendre qu’il n y a qu’un seul média sur le web: Google.

– Dans les entreprises, on aime les concepts (comme les fumeux et galvaudés “longue traîne”, web 2.0, scalables)

– Dans les entreprises, on pense à créer des SITES, des BLOGS, des FORUMS, car une entreprise existe difficilement si elle ne construit pas des ENSEMBLES. Le problème est qu’on affiche, qu’on lit, qu’on voit des unités beaucoup plus petites sur le web: des PAGES .. qui n’ont d’autres rapports entre elles que des liens qui ne relient pas forcément à des pages du même ensemble. Seuls les créateurs et tauliers de “sites” ont l’architecture et l’organisation générales du système en tête. L’internaute, dans sa grande majorité, s’en fout; il tombe sur une page, va vers une autre page, etc..

– Dans les entreprises, on s’efforce de construire une marque, une histoire. Sur le web, l’internaute a une mémoire de moineau, dans sa grande majorité. A ne pas vouloir répéter trop les choses, à vouloir être cohérent avec AVANT, les entreprises, sur le web, négligent de répéter ce qui pour la plupart des visiteurs (et pour permettre à Google de spécifier leurs pages) serait une NOUVELLE information et en premier lieu, le sujet de la page

Tout ça a un énorme aspect positif: le web est LIBRE pour tous les gens qui savent s’affranchir de ces contraintes et règles, savent regarder ce qui se passe et comment ça se passe avant de faire, savent aujourd’hui oublier hier et savent considérer les outils comme des outils et pas comme des paradigmes.

E-commerce en solde avec wordpress, eshop ou Woo Commerce

Le e-commerce est à la mode. Version moderne du commerce mais aussi du revenu annexe ou au noir, la vente en ligne touche toutes les couches de la population et pas seulement les pampers, désolé

Nous avions parlé il y a quelques temps de la boutique 1and1, comme d’un moyen extrêmement économique de faire de la vente en ligne.

Voici maintenant LE moyen de construire votre propre boutique en ligne, quasiment pour rien et sans dépendre d’un quelconque réseau, voir même rézlio ou rebayrouth ou rice minister  

Ingrédients:

 

  • les autres plugins qui rendent wordpress irrésistible: wssgd, all in one seo, sociable, , simple tags, akismet
  • un compte paypal pro ou business (on peut intégrer d’autres systèmes de paiement mais on voit mal l’intérêt d’aller chercher l’ API payant d’une banque alors que paypal propose pour 0 euro par mois pour le vendeur, la possibilité de payer aussi par CB pour les clients ..)

Recette :

Installer wordpress, installer les plugins puis

– configurer eshop si on a eshop

e-shop permet beaucoup de choses qu’il faut paramétrer (suivant les produits que vous vendez, les zones de livraisons et leurs frais) sans oublier les PAGES du blog, relatives à e-shop (A propos, Conditions générales de vente, Frais de livraison, Panier, commande annulée, checkout, merci de votre commande )

Ces pages ont à la base des titres en anglais qu’il faudra donc peut-être changer, avec leur contenu rédigé (pas les balises), en français.

– éventuellement changer quelques fichiers du plugin eshop comme par exemple le eshop-get-custom.php , le css, le checkout et le card pour rajouter des icones, modifier la taille des polices, des liens, des boxes, etc..

– tester que tout fonctionne bien de la prise de commande à la réception du paiement (vous avez sûrement un ou une ami(e) qui voudra acheter quelque chose chez vous ; n’ayez pas peur de faire payer vos amis, ça s’appelle parait—il le e-commerce grâce aux réseaux sociaux et tous les spécialistes auto-proclamés en parlent bien que des études concrètes montrent que ça ne marche pas .. étonnant non ? que vos amis et relations ne soient pas vos premiers clients …)

Quelques exemples de e-commerce montés avec wordpress :

- Si vous passez par Woo Commerce, étudiez bien l'interface d'administration sans confondre le design qui est géré par Woo et celui qui est géré "classiquement" ni la partie "boutique" et la partie "blog" qui sont bien distinctes dans Woo Commerce au contraire d'eshop

Un exemple de boutique Wordpress avec Woo Commerce

Boutique de lingerie

Si vous avez un problème ou que passer 1 journée à vous dépatouiller de tout ça vous saoûle, n’hésitez pas à nous contacter pour monter votre wordpress e-commerce contact @   tubbydev  .  net

Site blog fait avec wordpress

Après l’exemple de Gaiane voici un nouvel exemple de site -blog réalisé avec Wordpress. Alternative Search est une société de recrutement qui utilise le format blog pour publier des annonces. Le “blog” a un système de recherche “guidée” (pas de format de résultats “à la google”).

Site_wordpress

Typepad est de retour

Typepad, la roll’s des plate-formes de blogs hébergés est de retour. Typepad n’avait pas disparu mais était distancée au niveau du référencement naturel et des possibilités par wordpress.com, blogger sans parler des solutions “soft” à installer sur un serveur comme wordpress.

Typepad était aussi victime de sa déjà longue histoire puisque les différentes évolutions en avaient fait une sorte de mille feuille devenu compliqué à gérer pour les techniciens de SixApart et même assez lourde pour les utilisateurs.

Typepad s’est donc “refait” est c’est un véritable concurrent de wordpress qui est apparu.

On ne parlera pas ici des multiples nouvelles possibilités pour les designs non avancés (comme par exemple la barre de navigation horizontale) mais uniquement de ce qui a changé pour les designs avancés et les comptes “pro” Typepad.

Tout d’abord l’interface de publication est changée et a maintenant cette allure (si vous configurez la page de publication avec toutes les options de “Afficher les options”).

Typepad_nouveau

Principal changement 1 : Typepad a maintenant des URL longues et l’on peut choisir soi-même le nom de l’URL (avec la rubrique “nom du ficher”) qui par défaut est le titre de la note. l’ancienne caractéristique de Typepad qui était  de sauter les lettres bizarres dans l’ URL (l’école devenait lcole) a disparu et TOUS les caractères s’affichent sauf le – qui n’est pas pris en compte (2–1 devient 21) ; même le “blanc” se transforme lui en -

Principal changement 2: Par défaut, Typepad met maintenant un Meta Description qui reprend le titre de la note et le début de la note (donc vous savez ce qui vous reste à travailler ou plutôt la seule chose qu’il y a à faire puisqu’avec les blogs l’important ce n’est pas comment finir mais comment commencer )

Autres changements:

– la note peut être mise en avant

– de nouvelles balises de pagination ont fait leur apparition (la page d’accueil générale ou d’une catégorie pourra donc se finir par “suivante”, etc.. ou d’autres mots que l’on configure dans “commentaires” ou “préférences”) pour les notes et pour les commentaires; si votre blog (ou site réalisé avec Typepad) est en design avancé AVANT SA MIGRATION, il faut le préparer ainsi :

- Pour les archives individuelles : http://support-fr.typepad.com/cgi-bin/typepad_fr.cfg/php/enduser/std_adp.php?p_faqid=1316
- Pour les Pages : http://support-fr.typepad.com/cgi-bin/typepad_fr.cfg/php/enduser/std_adp.php?p_faqid=1318
La mise à jour consiste à ajouter un bout de code dans le container des commentaires, ainsi qu'une ligne pour offrir les flux de commentaires sur une note ou page.

- Pour les archives par catégorie et par date: http://support-fr.typepad.com/cgi-bin/typepad_fr.cfg/php/enduser/std_adp.php?p_faqid=1317
- Pour le Main Index : http://support-fr.typepad.com/cgi-bin/typepad_fr.cfg/php/enduser/std_adp.php?p_faqid=1319
La mise à jour consiste à ajouter un bout de code dans le container des entrées.

ou alors il y aura quelques problèmes.

– le changement d’un élément dans le design (quand on est en “avancé”) ne nécessite plus de sauvegarder ET ensuite de publier: une seule manipulation suffit qui enregistre et publie le changement

– la publication de commentaires pour les visiteurs est simplifiée

 

A priori à l’heure exacte où l’on écrit ceci il reste 1 bug “important”: la recherche interne via le back-office ne fonctionne pas (mais rien n’empêche de chercher un article par l’extérieur)

Un autre point rendra triste les fanas de référencement naturel: on ne peut plus donner aux image des noms/URL précises (elles prennent un nom générique donné par Typepad et pas vraiment sexy ; on peut cependant donner une “description”  avec les mots qu’il faut -en rééditant les caractéristiques de l’image UNE fois celle-ci publiée- mais dommage pour l’ url quand même).

Petite ruse: si vous publiez VIA un logiciel de publication (Windows Live Writer ou Blogjet ou Ecto; l’image garde le nom donné -vérification faite avec l’image de CET article).

Au final et après un test d’environ 1 mois sur un blog migré sur la nouvelle plate-forme, le “nouveau” typepad est très très apprécié de Google et les positions en mots clés n’ont plus de handicap par rapport à un wordpress optimisé.

L’heure est donc à nouveau indécise entre Wordpress et Typepad

Essayez donc Typepad !

Ameliorer le contenu de son blog

Améliorer le contenu de son blog est le souci principal de la plupart des blogueurs.
Dans la majorité des cas "améliorer" signifie "faire en sorte d'avoir + de visites et donc d'être mieux référencé.
Hormis la plate-forme de blogs ou le CMS pour les sites web (car ce qui suit s'applique aussi aux sites web qui sont eux aussi des assemblages de pages web) - qui a une importance mais une importance RELATIVE car usines à gaz et produits très chers mis à part, les plate-formes qui existent en 2009 (Wordpress, Movable Type, Typepad, Blogger ..) se valent - l'essentiel est dans la MANIERE dont le contenu est rédigé.
Sans tourner autour du pot avec des théories aussi foireuses qu'un discours d'avocat ou de banque ;-),  il faudra concrètement:

  • écrire des titres qui autant que possibles utilisent les mots clés du sujet de votre note sans dépasser 60 caractères
  • commencer vos notes par une phrase qui décrit bien le sujet dont vous allez parler (au besoin, répétez simplement le titre)
  • mettre les mots et expressions clés en gras et même en titres et sous-titres si possible (balises <h1> ou <h2> ou <h3>)
  • faire des liens hypertextes sur des mots évocateurs non seulement vers d’autres blogs ou sites mais aussi vers vos autres notes ou catégories
  • rouvrir d’anciennes notes relatives à ce que vous venez de publier et faire des mises à jour en précisant qu’une nouvelle note (désignée par son titre - ou par une phrase reprenant le contenu- relié par un lien hypertexte) parle ou reparle ou met à jour le sujet.
  • Mettre dans votre interface de publication des tags (ou alors utiliser un outil de tags automatique qui en fonction du texte en extraira les tags importants)

Pour bien comprendre ce qui précède, imaginons un blog sur l’immobilier à Paris et une note sur un nouvel immeuble en construction et des logements disponibles à l’achat avec la loi Borloo dans le 17ème arrondissement avec l'envie de mettre en avant 17ème arrondissement.

Un bon titre sera : 17ème arrondissement : Loi Borloo dans un nouvel immeuble
Un bon début de texte sera par exemple:
17ème arrondissement : Loi Borloo dans un nouvel immeuble. Un nouvel immeuble en construction dans le 17ème arrondissement de Paris proposera des appartements à l’achat dans le cadre de la loi Borloo….blablabla
Catégories de la note : loi Borloo, Paris, 17ème arrondissement, achat immobilier.
Dans la note, on reliera par exemple « nouvel immeuble en construction » à la page du site de la société qui annonce ou construit l’immeuble ; on reliera « 17ème arrondissement » à la catégorie « 17ème arrondissement », « Paris » à la catégorie « Paris », « appartements à l’achat » à la catégorie « achat immobilier ».

Bien sûr, on a été un peu « too much » dans l’exemple qui précède mais gardez-le en tête et vous trouverez vous même la bonne mesure J

Au fait, est-ce que "17ème arrondissement" était une expression "intéressante" ???
A suivre dans un prochain épisode de cette grande saga qu'est l'ensemble de ces notes sur l'audience et le référencement naturel)

Ebuzzing se met en securite ou en danger ?

Ebuzzing, une des plate-formes de pub pour blogueurs a envoyé un mail tout mignon aujourd’hui à ses affiliés..

Chers bloggeurs,
Dans un souci de simplification de vos démarches, nous vous annonçons qu'ebuzzing demandera d’opter pour le régime d’auto-entrepreneur à compter du 1 Janvier 2009.

Qu’est-ce que le statut d’auto-entrepreneur ?
Le statut d'auto-entrepreneur ou "entrepreneur individuel", est instauré par la  Loi de modernisation de l’économie n° 2008-776 du 4 août 2008, Titre 1 chapitre I.
Ce statut s’adresse en particulier aux personnes qui ne veulent pas nécessairement créer une société commerciale pour exercer leur nouvelle activité et souhaitent pouvoir débuter ou arrêter facilement leur activité indépendante. Que vous soyez étudiant, salarié, fonctionnaire, demandeur d'emploi ou retraité etc... ce statut s'applique.
La déclaration et le paiement des charges sociales est par exemple simplifiée, de plus il faut retenir qu'avec ce régime, si vous n'encaissez rien, vous ne payez rien! Vous n'aurez pas non plus de cotisations sociales à régulariser l'année suivante.
Comment se déclarer auto-entrepreneur?
C'est très simple! Il suffit d'effectuer une déclaration d'activité sur le site www.lautoentrepreneur.fr à partir du 1 Janvier 2009, ou auprès du centre de formalité des entrepreprises (CFE).
Vous pouvez dès maintenant vous pré-inscrire et recevoir toute la documentation nécessaire sur http://www.lautoentrepreneur.fr/formulaire.htm.
Comment obtenir plus d'information sur ce statut et les démarches à suivre?
En visitant le site www.lautoentrepreneur.fr et en téléchargeant le guide publié par le ministère de l'économie de l'industrie et de l'emploi: "L'Auto-Entrepreneur en 10 points".

Quels sont les changements dans mon interface ebuzzing?
A compter du 1 Janvier, pour demander votre paiement sur ebuzzing, vous devrez avoir renseigné votre numéro SIREN dans votre fiche bloggeur. Une fois ce numéro saisi, il ne sera plus nécessaire de le saisir à chaque demande de paiement.
Pour les bloggeurs qui doivent demander un paiement en Janvier: Vous pouvez renseigner votre numéro SIREN jusqu'au 15 février pour un paiement normal le 16 février.
Si vous récupérez votre numéro SIREN au-delà du 15 février, vous pourrez aussitôt demander votre paiement de Janvier et il vous sera payé immédiatement.


Nous demeurons à votre disposition si vous avez des questions, nous répondrons aux questions les plus fréquemment posées sur notre blog, et pour les cas particuliers, nous répondrons directement à vos emails.

Merci de votre attention, bonnes fêtes et happy ebuzzing!
Pour plus d’informations :
www.ebuzzing.com
Tel: +33 1 70 99 03 00 | Fax: +33 1 70 99 03 01

Bien entendu, seul un blogueur très crédule croirait aux boons sentiments d’ ebuzzing  mais les blogueurs ne sont-ils pas tous crédules ? (il y en a même qui se croient influents ).

Il faut savoir qu’ ebuzzing paie ses membres via paypal. Imaginez-vous le petit blogueur rusé qui se fait quelques centaines d’euros avec ebuzzing sur paypal ? Il utilise cet argent pour acheter des choses avec paypal et tout ce joli circuit économique n’est ni vu ni connu par l’ état .. qui a horreur de ça.

Paypal est maniable jusqu’à un certain degré par les pouvoirs publics (Paypal est une société internationale, comme ebay, comme amazon et n’a donc que partiellement à obéir aux pouvoirs publics français .. comme d’ailleurs parier.net ou bwin.com etc…).

Ebuzzing elle est une société totalement française or la loi considère de plus en plus la notion de “co-responsabilité” dans les “problèmes” d’impôts. Ebuzzing ne peut donc pas sur la durée dire à l’ Etat: voici nos comptes, ils sont clairs et ce que font nos clients avec les sous que nous leur donnons n’est pas notre problème.

Ebuzzing impose donc à ceux qui diffusent les pubs de ne plus être des membres “simples” mais des sociétés avec comme statut de base, le fameux “auto-entrepreneur”, ressucée du truc madelin d’il y a 20 ans.

Chaque utilisateur d’ ebuzzing devra donc fournir Siren et patte blanche pour espérer toucher ses sous (passés les x+y délais habituels chez ebuzzing -et encore si vous n’oubliez pas de valider, d’accepter, de dire oui au paiement ).

Pas mal de membres n’y comprennent déjà plus rien alors que faire ?

Quelques membres qui comprendront pourraient peut-être eux se déclarer en auto-entrepreneurs, encaisser l’argent et le reverser à ceux qui ne veulent pas être auto-entrepreneurs , via paypal …

Ebuzzing ne dit rien en revanche sur le statut que devront prendre ses membres.. Si ceux-ci sont en “prestation de service”, le bon Etat français prendra 21,3 % de taxes sur leurs revenus…

Peut-être vaut-il mieux alors être en statut auto-entrepreneur “achat-revente” d’article ou “prestation à consommer sur place” (sur votre blog) ou “prestation d’hébergement” (puisque vous hébergez quelque part, des choses d’ebuzzing) car les taxes ne sont que de 12%..

Attention donc aux factures que vous émettrez à l’attention d’ ebuzzing et aux conditions que vous y ferez figurer

Autre solution pour les malins: vous déclarer à l’ Agessa comme auteur car vous paierez nettement moins de taxes mais ebuzzing devra payer une partie de l’argent à l’agent comptable Agessa et pas sûr du tout qu’ebuzzing accepte de faire 2 paiements .. mais après tout si vous montez bien votre affaire, ils seront un peu obligés d’accepter .. Attention, si vous êtes aux AGESSA, vous payez sur vos revenus des impôts .. sur le revenu .. mais compte-tenu (c’est le cas de le dire) des montants en jeu chez ebuzzing, c’est très très peu et même nul.

Si Blogbang (qui paie aussi avec Paypal) et surtout Adsense emboîtent le pas à Ebuzzing, finies les clopes et chocolats achetés en marge de la société  .. Si Blogbang et Adsense restent dans leur configuration actuelle, Ebuzzing a quelques soucis à se faire du côté des blogueurs mais ceci dit, vue la baisse des budgets pub et la fin annoncée du modèle “pages vues”, cela pourrait les arranger

A moins que quelques régies étrangères comprennent le système et se lancent enfin sur le marché français en profitant de ces taxes de 12 ou 21% pour rémunérer + les blogueurs et faire payer moins cher les annonceurs …

Imaginons aussi que les blogueurs d’ ebuzzing fondent une association. Celle-ci serait LE client d’ ebuzzing et recevrait l’argent comme une association. Elle le reverserait ensuite à ses membres en dédommagement de bénévoles (L’association aurait pour but de promouvoir l’écriture de pages web rémunérées ;-)))).

Les taxes seraient minimum et en plus, si elle rassemble suffisamment de membres, l’association pourrait avoir une certaine force pour négocier + de revenus avec ebuzzing, voir même faire jouer la concurrence avec d’autres plate-formes de publicités..

Plus d' audience avec une meilleure ergonomie 1

A contrario du design  (ok c’est de la provoc), l’ ergonomie est très importante pour des pages web (petit rappel pour ceux qui nous font l’honneur de lire la série d’article regroupés sur  Audience et référencement naturel   ensemble de pages web = site ou blog ).

L’examen des statistiques vous apprendra beaucoup de choses sur la manière dont naviguent les gens sur vos pages. Vous saurez donc au bout de quelques temps (ne jamais essayer de prévoir ce qui va se passer) ce qu’il faut conserver ou ajouter dans le fameux triangle d’or qui définit la zone à laquelle les gens accordent le plus d’attention sur les pages web.

Selon une étude des sociétés Did-it, Enquiro et Eyetools (qui commence à dater mais est assez vraie encore et confirmée par d’autres études plus récentes), l’œil des internautes s’attarde en priorité sur les zones colorées et c’est à ces endroits que vous devez mettre le message que vous voulez faire passer, l’incitation concrète à l’action (numéro de téléphone, email de contact) ou les choses qui plaisent à vos lecteurs si vous cherchez à augmenter votre audience.
 
Grâce aux statistiques, vous connaîtrez le temps passé sur vos pages, suivant l’heure de la journée et le moyen par lequel les internautes sont arrivés sur une de vos pages.
Vous aurez aussi un aperçu du nombre de pages vues par visiteur.
Au démarrage de votre site ou blog, sauf cas spécial où votre chose a été annoncée par les medias classiques à grands coups de trompette (mais dans ce cas, vous ne lisez pas encore ceci ), votre trafic sera essentiellement naturel.

Lire la suite "Plus d' audience avec une meilleure ergonomie 1"

Moteur de recherche et commerce

Quel est l’impact des moteurs de recherche (et donc du référencement) sur le commerce (e ou pas) ?

Cette question est un thème de conversation de bistrots du web depuis maintenant des lustres et l’on entend tout le temps les mêmes choses à savoir les tags “influence des avis des consommateurs”, “blogueurs influents”, “importance du référencement et de la première page de Google”, “réputation en ligne”..

Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui est pipeau ?

Otoresearch a, comme pour mesurer les conversations des consommateurs sur le net, pris le taureau par les cornes et tenté de tirer certaines conclusions REELLES et PRATIQUES à partir de sondages auprès de vrais gens et non dans le microcosme.

Les conclusions de l’étude sont que:

Lire la suite "Moteur de recherche et commerce"

Augmenter son audience web et son référencement naturel 5

(Cet article suit Augmenter son audience web et son référencement naturel  1 et Augmenter son audience web et son référencement naturel 2  et Augmenter son audience web et son référencement naturel 3 et Augmenter son audience web et son référencement naturel 4)

Après quelques temps, une fois votre blog/site bien rempli (au moins une cinquantaine de notes ou pages) et des inscriptions validées dans les systèmes décrits ci-avant, vous pourrez envisager une seconde étape qui est le développement de votre audience.
 
Celle-ci, pendant que vous continuerez à publier régulièrement, se déroulera en 3 étapes complémentaires :
 
– L’amélioration du code de votre blog/site
– L’amélioration de l’ergonomie de votre blog/site
– L’amélioration du contenu de votre blog/site
 
Pourquoi donc se préoccuper de tout ceci seulement une fois le blog/site lancé ?
Hé bien simplement parce que pour savoir ce qu’il faut faire, il faut un minimum de « vie » et notamment savoir comment, par oû, où arrivent les visiteurs de votre blog ou site.
 
Il vous faudra donc, DES LA NAISSANCE DE VOTRE BLOG ou SITE, en suivre attentivement les STATISTIQUES. Il ne s’agit pas de savoir combien de pages vues et de visites il y a eu la semaine dernière ou le mois dernier. Certes, ces statistiques là pourront intéresser votre hiérarchie si vous en avez une mais les statistiques que vous devrez connaître devront plutôt vous apporter en permanence, à toute heure du jour ou de la nuit où vous décidez de les consulter :
 
– D’où sont venus les derniers visiteurs ?
– Quelles sont les dernières requêtes sur les moteurs de recherche qui vous ont amené des visiteurs ?
– Combien de temps ont passé les derniers visiteurs sur vos pages
 
Ces données vous permettront de connaître véritablement, comme la comptabilité analytique permet de connaître la vraie comptabilité générale d’une société,  votre audience réelle et de connaître les gens qui viennent sur vos pages, les habitudes qu’ils y ont et qu’ils y prennent.
Seules ces données vous permettront de savoir si l’audience existante correspond à votre cible et donc de prendre des décisions pour orienter le futur de vos publications dans l’encouragement de l’audience existante ou dans la recherche d’un autre type d’audience.
 
Rassurez-vous ! Il n y a pas besoin de payer ni de connaître beaucoup de choses pour avoir ces renseignements. Il vous suffit d’utiliser statcounter , outil formidable, gratuit et invisible

… à suivre … (tout ceci est aussi dans le livre “Blogs et Entreprises” de Tubbydev)

Changer les classements dans Google ?

Changer le classement des sites pour une requête dans Google est la fantasme de beaucoup de marketeurs ou de sociétés ou d’ agences de comm parfois dépassées par le système Google qui de fait est le premier et seul ? media du net ..

Prenant comme d’habitude tout le monde par surprise, Google a lancé une initiative qui permet ceci. Pour l’instant sur le .com et seulement sur certains résultats de requêtes et seulement manipulable par ceux qui ont un compte google et avec qui a fait les changements, visibles par les autres internautes et mis en avant surtout pour adapter VOTRE recherche

Le search wiki de Google est donc plus une nouvelle façon de receuillir l’avis des internautes. le comportement “passif” de recherche peut dans certains cas permettre, via cet outil, à Google de recueillir une “action” des internautes et donc d’intégrer ceci dans les algorithmes qui permettent de fournir des résultats “pertinents” donc fonction de ce que cherchent les internautes.

Une conséquence possible de ceci: quand on cherchera un produit, les sites e-commerce descendront et les sites de critique monteront.

Une autre conséquence: les made for google qui n’apportent rien de concret descendront aussi.

Une cause de la mise en branle de cette outil: selon quelques études, les gens cherchent de plus en plus loin dans Google et ne se contentent plus de la première page (on parlera de ça bientôt )

 

Wordpress 2.7 quoi de neuf ?

C’est bientôt la sortie de Wordpress 2.7 et cela s’annonce a priori comme une refonte complète de l’ergonomie du back-office:

  • le menu de l’admin de Wordpress 2.7 est vertical
  • le tableau de bord de l’administration de Wordpress 2.7 est paramétrable quand à son apparence
  • le layout est paramétrable dans plusieurs parties de l’admin comme un peu sur google.com/ig
  • le suivi des commentaires et des discussions est perfectionné (mais les templates intègreront-ils facilement les “nouvelles” commandes wp_list_comments(), previous_comments_link() et next_comments_link() ?)
  • le “media management” est amélioré et il sera a priori possible d’uploader des medias, donc des images, sans avoir besoin d’écrire une note —> ça facilite la mise en place d’un design
  • la recherche et mise en place de plugins ainsi que la mise à jour de ceux-ci comme de la version de wordpress utilisée pourra se faire entièrement DANS L’ADMINISTRATION DE WORDPRESS 2.7 et sans passer par un logiciel de ftp !
  • possibilité de mettre en avant une note (même si votre thème ne prévoit pas de “à la une”) avec le tag “sticky” (lire tous les détails sur ce tag ici)
  • amélioration de l’API XML-RPC —> + de possibilités de gérer le blog “offline” de son smartphone (même un iphone, si, si !!) ou avec Blogjet ou Windows LiveWriter

Gros problème de cette nouvelle version de Wordpress: la compatibilité avec LES plugins qui actuellement font la différence pour Wordpress et dont la liste est ….. roulements de tambour  …. allez les voici:

all in one seo, akismet, google xml sitemaps, maxblogpress ping optimizer, simple tags, sociable, what would seth godin do

Autre question sans réponse: quand tout ceci va-t-il être intégré dans Wordpress MU ?? ce qui rendrait surpuissantes les applications possibles de Wordpress multi-users ..

 

 

 

 

 

FO se met au buzz sur le net

On les attendait depuis longtemps et les voilà ! Les syndicats se mettent enfin au "buzz" sur le net. C'est probablement le signe d'un changement de génération chez les"informaticiens" des syndicats. Ceux qui ont créé les premiers sites, les premières pages web et restaient quelque part "ancrés" sur leurs positions (qui leur permettaient d'être indispensables) et leurs pratiques ont passé la main aux "jeunes" ou à la "comm". Le but et l'objet redeviennent prioritaires sur la "méthode" et les moyens de faire.
FO frappe fort avec des vidéos (voir ci-après), un site sur une fausse boîte Critalec (pas si fausse que ça non ?) et un blog des salariés mécontents de cette société Critalec.
Dommage que le site de la société soit uniquement en flash ...il faut être patient ..
Critalec_fo






Lire la suite "FO se met au buzz sur le net"

Referencement naturel et Audience

Nous continuons notre série de notes sur la manière d’ augmenter son audience et d’améliorer son référencement naturel avec, après les généralités sur les différentes sortes de trafic, la manière concrète d’augmenter son audience.

Lire la suite "Referencement naturel et Audience"

Wikio et les blogs commerciaux 2

Le 20 octobre, nous avons publié une note sur le refus de Wikio d’intégrer le blog allobuzz sous prétexte qu’il était un blog “commercial”. Une dame de Wikio avait même mis un commentaire en expliquant que “ce blog fait la promotion de produits en affichant leurs prix dès le titre et en indiquant très clairement le lien vers le vendeur, avec peu voire pas de texte du tout. Quelle est la valeur ajoutée ? Des services shopping font ce travail avec beaucoup plus d'information pour l'internaute. Wikio est un portail d'information, notre but n'est pas de devenir un catalogue de produits, d'où l'éviction de ce genre de blog.”

En cherchant bien dans Wikio, on a trouvé (outre Morandini et d’autres dont on persiste à dire que ce sont des blogs commerciaux ):

On avait du mal à comprendre la manière dont sont classés les blogs dans wikio mais maintenant on ne comprend même plus le contenu

En attendant une révélation, n’hésitez pas à proposer ce que vous voulez “buzzer” à Allobuzz, il se fera un plaisir de vous passer à l’antenne
 

 

Augmenter son audience web et son référencement naturel 4

(Cet article suit Augmenter son audience web et son référencement naturel  1 et Augmenter son audience web et son référencement naturel 2  et Augmenter son audience web et son référencement naturel 3 )

Après “trafic direct” et “trafic de liens” , trafic acheté , venons-en enfin au "vrai" trafic, le trafic naturel ..
Le trafic naturel -ou audience naturelle-  est défini ici comme le trafic que vous obtiendrez par les moteurs de recherche et annuaires qui signaleront à leurs utilisateurs que vous êtes de bonnes pages pour ce qu’ils cherchent.
Pour cela, il vous faudra travailler votre référencement naturel, c’est à dire faire en sorte que vos pages web soient bien appréciées et donc judicieusement placées dans ces annuaires et moteurs en ce qui concerne vos cibles.
Revenons sur cette notion de "cible" ...

Si vous êtes avocat, avez-vous vraiment intérêt à être bien placé sur la requête « avocat » dans Google ? ce n’est pas évident du tout..

Certes, cela flattera votre ego mais est-ce que les personnes qui tapent « avocat » sur Google sont une clientèle intéressante pour vous ???
Si votre spécialité est la garantie de passif dans les ventes de société, n’est-ce pas beaucoup plus intéressant d’être en tête sur une requête comme « avocat spécialiste en garantie de passif, vente de société » ?
Le référencement naturel est quasiment une science et il sert non seulement au trafic naturel mais aussi aux autres formes de trafics car il permettra d’atteindre les niveaux d’audience avec lesquels vous pourrez avoir du trafic « liens » et du trafic « direct » mais aussi d’optimiser le trafic acheté en choisissant des expressions complémentaires de celles pour lesquelles vous êtes déjà présent dans les résultats « naturels ».

Lire la suite "Augmenter son audience web et son référencement naturel 4"

Blog clé en mains: 300 euros et 2 jours de délais

Vous voulez un blog pour booster votre business, lancer une activité professionnelle ou simplement pour vous exprimer sur le web.
Vous avez plein d'idées et de contenu mais vous êtes bloqué(e) par la technique ou n'avez pas le temps de vous en occuper..
Vous vous rendez compte que de plus en plus de choses se passent sur et via le web avec la nécessité d'être bien référencé sur Google et donc d'avoir un contenu de plus en plus performant (car les recettes purement techniques des professeurs Tournesol du "référencement" ne marchent plus ..)
Alors voilà ce que Tubbydev vous propose:
1) Vous prenez un hébergement (par exemple chez 1and1 un pack perso initial à 2,38 euros TTC par mois)
2) Vous nous contactez et vous nous envoyez vos accès et UN logo
3) On vous crée un blog wordpress avec:
    - les plugins qu'il faut pour cartonner (diffusion dans les réseaux sociaux, sitemap, optimisation SEO, etc..)
    - les outils annexes de stats, de flux rss , etc.. utiles
    - un design optimisé de type "structure" ou "wp-magazine" (voir exemples plus bas)
    - votre logo dans la bannière du haut, les couleurs du design adaptées à celles de votre logo
4) On ne s'occupe pas du nom de domaine SAUF si il est chez le même prestataire que celui où vous avez votre hébergement, on ne met aucun contenu, on décide de l'ergonomie du blog -vous ferez vos transformations ensuite tout seul comme un grand avec une notice si vous ne croyez pas à notre ergonomie ;-))

En 2 jours, vous êtes prêt à bloguer, avec en prime le livre de Tubbydev  "Entreprises et blogs" (en version numérique) afin que vous ayez toutes les cartes pour  que votre contenu soit bien référencé et lu par votre cible.

Et tout ça, Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs ........  ni pour 1000, ni pour 800, ni pour 600, ni pour 500, ni pour 400 mais pour 300 euros HT, payables à la commande ...

C'est pas beau la vie des blogs ? Qui achète ? mail:  contact@tubbydev.net

Exemples:
www.allobuzz.com  www.credit-et-banque.com  www.newshotel.info http://www.feel-different.com/
www.lesitedelevenementiel.com/  www.liliroseboutique.fr/  www.remise-en-forme-paris.fr 


Attention: Cette offre ne prend pas en compte les inscriptions sur les annuaires de blogs, la soumission du sitemap ou de l'aide au "buzz" .. Pour ça ou d'autres choses, il faudra payer + ..
 

Hotels de luxe et de charmes

Corinne a monté récemment une société de tourisme spécialisée dans les hôtels “secrets”, c’est à dire ces hôtels toujours un peu cachés, qu’on qualifie de charme et qui sont souvent de luxe (ne serait-ce que parce qu’ils sont cachés..).

Corinne a donc monté un site: Confidential Hotels

Lire la suite "Hotels de luxe et de charmes"

Augmenter son audience web et son référencement naturel 3

(Cet article suit Augmenter son audience web et son référencement naturel  1 et Augmenter son audience web et son référencement naturel 2 )

Après “trafic direct” et “trafic de liens” , intéressons-nous au trafic acheté :

Le trafic acheté est en constante évolution, notamment pour les entreprises, car il est beaucoup plus facile, a priori, d’acheter du trafic que de chercher à intéresser les gens « naturellement » de la même façon qu’il est plus facile de pêcher de la truite d’élevage que de la truite sauvage.
On peut acheter du trafic de différentes façons :
 
– sur des bannières de publicités web « classiques »
– dans des newsletters populaires (si par exemple votre société propose des produits féminins, il est évident – – qu’une mention de votre site sur les newsletters d’aufeminin ou Elle vous amènera des clients)
– sur des systèmes d’échanges de liens et d’achat de trafic (comme avdertyz.com)
– sur Google AdWords (http://adwords.google.fr)
 
Dans le monde standardisé du web « français », Google AdWords est le principal système de trafic acheté et de nombreux sites ont plus de 80% de leur trafic qui est acheté via Google Adwords.
En résumé, Google AdWords est le système de vente de publicité de Google qui vous permet d’appaître dans les zones publicitaires d’une recherche google à propos des mots pour lesquels vous avez acheté de la publicité Google AdWords OU dans les bannières « adsense » de publicité contextuelle que Google propose aux webmasters pour gagner de l’argent.

Lire la suite "Augmenter son audience web et son référencement naturel 3"

Monter une e-boutique avec un blog

Monter une e-boutique avec un blog est sûrement le moyen le plus économique de faire des affaires. Avoir une e-boutique qui ne coûte pas cher est facile mais à quoi est-ce que ça sert si personne ne vient acheter ?

Contrairement au monde physique, le plus important dans le e-commerce, c’est la vitrine et la façon dont elle est organisée car c’est elle qui va faire venir les internautes (qui à la base ont rarement quelque chose à f .. aire.. de ce que vous voulez leur vendre et sont à un clic d’aller ailleurs).

En fonction de la vitrine et de la manière dont ses éléments sont référencés sur le web, les gens afflueront plus ou moins vers la boutique via cet “entonnoir” qui sera d’autant plus efficace si la possibilité d’acheter est juste à côté.

Quoi de mieux actuellement pour monter tout ça que Wordpress et le plugin WP-Ecommerce ?

Lire la suite "Monter une e-boutique avec un blog"

Augmenter son audience web et son référencement naturel 2

(Cet article suit Augmenter son audience web et son référencement naturel  1)

Trafic direct :
Si l’entreprise ou la personne est très connue ou si le nom du(des) blog/site(s) est très évocateur, alors vous pouvez avoir des gens qui spontanément vont taper l’adresse URL sur leur navigateur. Ce trafic est en général réservé à une toute petite partie des pages web et arrive souvent une fois ces pages web déjà célèbres et donc fréquentées par un autre type de trafic.
Au démarrage d’un projet, ne comptez pas dessus hormis de la part de vos amis et concurrents ..
Dans un second temps, une fois que vous aurez créé une première audience et si et seulement si votre contenu est « intéressant » (notez bien qu’ »intéressant » n’est pas forcément synonyme de « bon » ou « de qualité »), vous arriverez à créer une « communauté » d’habitués qui viendront voir vos pages web directement, presque à chaque fois que vous publierez quelque chose, par exemple grâce au flux RSS qui les préviendra de vos nouvelles notes.

Trafic « liens » :
Beaucoup de webmasters raisonnent encore en échange de liens. Cela consiste à mettre sur une de vos pages (ou toutes) un lien vers un site ou blog qui en échange en mettra vers vous.
Chercher des pages web avec lesquelles échanger des liens est un travail fastidieux et pas vraiment profitable.
Si ce genre d’échanges vous intéresse, attendez le début de succès de vos pages web et donc d’être en position de « force » pour négocier avec de « bons » sites ou blogs. Vous recevrez à ce moment là certainement de toutes façons des propositions d’échanges de liens.
Il se peut aussi qu’un site (ou blog) fasse spontanément un lien vers vous. Veillez donc avec les bons outils (c’est-à-dire faciles à utiliser et gratuits :-)) pour être au courant des liens que d’autres font vers vous.
Si le lien vient d’un site ou blog qui vous intéresse (dans les notes ou les commentaires), prenez un peu de temps pour remercier (par mail ou publiquement sur vos pages web) le site en question. Les rédacteurs sont rarement insensibles aux remerciements et cela vous assurera probablement d’autres renvois..

Les liens qui renvoient vers vos pages ont une autre importance que celle du trafic qu’ils peuvent générer. Une idée, généralisée par Google avec son fameux PageRank, veut que la pertinence/importance d’un site ou blog soit en partie déterminée par le nombre de liens (modulo l’importance/pertinence de ceux qui les ont faits) renvoyant vers vous.
Grosso modo, le Page Rank de Google, pour une page A est égal à :
Pra = C + 1/C x (PRb/Nbsb + PRc/Nbsc + PRd/Nbsd + …+ Pri/Nbsi+ …)
Où C est une constante (afin d’éviter qu’une page ait un PageRank de 0
Où Pri est le PageRank de la page I
Où Nbsi est le nombre de liens SORTANTS de la page I
Où les pages i sont les pages qui renvoient vers vous.

Autrement dit, + une page ayant un gros PageRank renvoie vers vous (modulo le nombre de liens sortants présents sur elles) + vous « gagnez » des points d’importance.

Autrement dit encore : si quelqu’un de très important parle à un moment UNIQUEMENT de vous, il vous fait gagner en importance + que si il parle de vous, entre autres, et + que si quelqu’un d’anonyme parle de vous..

Le PageRank a tendance a perdre de son importance mais ce type de calcul est repris dans pas mal d’autres systèmes (avec parfois quelques changements comme par exemple chez wikio où ne seront pris en compte, en théorie, que les liens qui renvoient, pour un blog, sur UN article et non vers le blog « en général ou où ne sont pris en compte que les liens datant de moins de x mois).

La « recherche » de liens entrants peut donc être traitée comme une tâche de fond dans le développement de l’audience web (en maîtrisant quand même le temps qu’elle peut rapidement trop prendre).

Il existe aussi des systèmes permettant de « récupérer » des liens entrants et du trafic.
Si vous voulez tester ces méthodes peu appréciées en France mais qui parfois, suivant le sujet de vos pages et leurs buts obtiennent des résultats, voici un des sites les mieux réputés : http://advertyz.com/ mais attention au spamdexing et donc à la façon dont les moteurs de recherche considèreront des liens venant de ce type de sites. Il peut arriver que de telles pratiques vous pénalisent ! N’acceptez en tous cas jamais de mettre quelque chose d’autre qu’un SIMPLE lien http sur votre blog ! (certains sites vous proposent de mettre un « lien » évolué, un javascript qui en fait va changer le texte et les destinations des liens faits ; vous risquez alors de vous retrouver avec des liens qui renvoient vers des sites non seulement sans rapport avec le votre mais parfois même carrément « bizarres » …).

Autre « technique » pour avoir des liens entrants : le « linkbaiting ». Il s’agit d’appâter (« bait » en anglais signifie « appât ») d’autres tenanciers de sites ou de blogs par du contenu qui leur fera créer des liens vers vous.. Vous vous dites qu’il s’agit de l’objet de tout le contenu du blog .. certes.. mais vous pouvez AUSSI créer une sorte de contenu « animatif » qui attirera forcément des liens (c’est le seul but du linkbaiting). Par exemple :

- -Un concours de blogs ou un appel à l’élaboration d’une liste de blogs/sites/pages sur un sujet précis
- Une revue de blogs ou de sites
- Une check-list utile dans le domaine dont vous parlez
- Un livre blanc :-)

A propos des liens « entrants », il vous faudra savoir qui fait des liens vers vous (pour le remercier ou le vilipender suivant la nature du lien ).
Vous avez 2 méthodes à votre disposition. La première consiste à faire une requête sur Google à propos des liens entrants vers vous.
Vous pouvez faire ceci dans la « recherche avancée » de Google ou alors en tapant directement dans la recherche de Google :

  link:www.toto.com   où www.toto.com est votre site (Attention au fait qu’il n’y a pas d’espace après les : )

Le résultat de cette requête vous donnera un résultat statique.
Si vous voulez être tenu au courant des liens récents qui sont faits vers vous, alors vous pouvez faire une recherche dans technorati ou blogsearch en indiquant comme objet de recherche votre site mais aussi, dans le cadre d’une deuxième recherche, le nom de votre société.
N’oubliez pas que le résultat de ces recherches EST AUSSI un flux RSS, que vous pouvez donc mettre dans votre lecteur de flux ou recevoir par mail. Ainsi dès que quelqu’un fera un lien vers vous ou parlera de vous, vous serez au courant.

… à suivre … (tout ceci est aussi dans le livre “Blogs et Entreprises” de Tubbydev)

Eparpillement du web

En quelques années, on est passé d’une expression limitée sur quelques sites à « chacun a son site » et puis à des centaines de millions de PAGES web couvrant tous les sujets.
Si l’on continue à parler de « sites », le nombre de ceux-ci explose aussi. En avril 2008, Netcraft estime à plus de 150 millions le nombre de sites (de noms de domaines) soit une augmentation de 50% en 1 an !!

Nombre_de_sites

 

Beaucoup de spécialistes ont comparé le web à la vie réelle en expliquant qu’il fallait créer des places ou boulevards et habituer les gens à y aller, en pariant sur le fait que les habitudes les garderaient sur place. Cette idée est intéressante car il est vrai que sur le web les internautes ont par défaut les mêmes réflexes que dans la vie courante.


D’un autre côté, c’est oublier que l’une des caractéristiques de l’humain est d’aimer aussi le changement et la diversité, surtout quand ils ne nécessitent que peu d’efforts, comme un clic de souris.. et c’est aussi oublier que via les liens hypertextes qui sont une des bases du web, la consultation séquentielle des choses a volé en éclat sur le net.

Lire la suite "Eparpillement du web"

Reseau social dans le monde professionnel : l' exemple d' Expernova

ExpernovaNous avons fini il y a quelques temps un projet très intéressant, Expernova.

L’initiateur du projet et créateur de l’entreprise qui va l’exploiter est Pascal Magnier qui après quelques années de travail dans un groupe a décidé de lancer un réseau social mettant en relation entreprises, universités et pôles de recherche.

Expernova est un exemple typique de ce concept de “réseau social” dont on entend parler de partout, adapté au monde professionnel: les fonctionnalités du réseau sont habituelles mais l’objet du réseau social est identifié et délimité.

Pour réaliser ce projet et suivant les pratiques habituelles de Tubbydev, nul besoin de réinventer le fil à couper le beurre ! Nous avons utilisé comme socle, notre plate-forme préférée pour faire des réseaux sociaux, plate-formes de blogs, places de marchés: Wordpress Multi-users (à ne pas confondre avec wordpress.com ou wordpress le logiciel de blog “simple). Le design a été acheté pour 3 francs 6 sous sur Revolution Theme  (D’autres solutions “pas cher” existent: Design gratuit ou presque )

Voyons maintenant les fonctionnalités et comment ceci a été réalisé facilement pour un budget inférieur à .. on ne le dit pas pour ne pas effrayer les sociétés classiques de développement ;-)) mais si quelques lecteurs veulent essayer de deviner en donnant un chiffre dans les commentaires de cette note, on indiquera en réponse + ou – et celui qui gagnera aura droit à une console de jeux type WII (mais pas Wii ;-)) -mais une vraie console de jeux  !!)

Lire la suite "Reseau social dans le monde professionnel : l' exemple d' Expernova"

Blogs et entreprises 1 : Le contenu est plus important que le contenant

Depuis une dizaine d’années et le « début » du web, il était assez compliqué de PUBLIER quelque chose sur le web car il fallait des connaissances techniques (soit les posséder soi-même soit avoir l’argent nécessaire pour le faire).
Il en résulte d’une part que le nombre de pages web était assez limité en regard du potentiel publiable et que d’autre part ce qui était présent était souvent le fait de techniciens (ou du moins orienté par eux) donc des choses parfois complètement inintéressantes pour le commun des lecteurs (qui parallèlement, avant la généralisation du haut débit, n’était pas représentatif de la véritable population).
En effet, pendant des années, ce sont les webmasters, les codeurs, les designers qui ont régenté le contenant et donc dans une grande mesure le contenu des pages web. Les blogs, en tant qu’ outils de publication, ont révolutionné ceci car nul besoin d’un spécialiste pour créer son blog et donc publier ce qu’on veut sur le web.

Extrait du livre “Blogs et Entreprises” : Comment concrètement utiliser les blogs dans une entreprise, pour faire un site internet, un intranet, un extranet, communiquer avec l'extérieur, faire du "buzz" ou savoir ce que le web "pense".

Blog et e-commerce: le bon exemple d' Allomarket et allobuzz

AllomarketIl était une fois un gars sympa, Iggy (l’acteur phare de 4 garçons plein d’avenir, un film culte) qui décida de se mettre à bloguer puis à faire de l’e-commerce.

D’autres gars plein d’avenir et sympas , les tubbydev boys lui conseillèrent de commencer par utiliser powerboutique (1and1 n’avais pas encore ses super offres) -50 euros par mois– et ensuite éventuellement de créer sa propre boutique (pourquoi créer quelque chose et ne pas utiliser des choses déjà existantes quand on a aucune idée des flux futurs ?? Ca semble être du bon sens mais bizarrement, rares sont ceux qui font ceux-ci .. Il en résulte des dizaines de projets où l’on crée des boutiques ou des places de marché qui sont de véritables usines à gaz dont la plupart des fonctionnalités ne servent pas car la réalité des flux n’est pas celle imaginée par les gens quand ils “phosphoraient” dessus …).

Powerboutique était idéale comme boutique, au sens de rayons, processus d’achat et de paiement mais pas comme vitrine.

L’idée était d’avoir comme vitrine un blog, c’est à dire un système de publication permettant facilement et sans coûts importants de publier du contenu permettant de référencer NATURELLEMENT les objets à vendre.

AllobuzzEn bref, on publie avec le blog des articles décrivant les produits, leurs avantages, leurs prix, etc.. et un lien permet d’aller les acheter dans la boutique (qui sert surtout pour l’achat, la confirmation de l’achat, les paniers, le reporting en back-office, la jonction avec le système de paiement, etc….).

Iggy a compris aussi que dans le e-commerce moderne, le principal n’est pas le produit ou la boutique mais la vitrine !! c’est à dire  le contenu qui va permettre aux produits d’apparaître où il faut sur google et autres. (Rappelez vous que comme il y a plus de contenu publié chaque jour que de capacités de lecture, un “bon” contenu ne suffit pas à attirer le chaland .. qui de plus ne se lève pas avec l’idée d’aller chez vous acheter un produit et qui en fait se f.. de ce que vous proposez … ).

Iggy a donc construit allomarket (c’est ça .. rigolez en regardant ce qu’il vend .. et lisez la suite ) comme boutique et allobuzz comme vitrine (allobuzz vient d’être passé sur un serveur mais jusqu’à très récemment c’était ce qu’il y a sur http://allobuzz.wordpress.com  ).

Au bout de 8 mois d’activités, Iggy fait 80000 euros en Septembre (70000 en août) ... et des gens lui envoient des mails pour qu’il publie des articles sur leurs produits sur allobuzz.. (ah oui, Iggy est seul dans son activité).

Bien sûr, tout son chiffre ne vient pas d’allobuzz (il fait aussi du adwords) mais une grosse partie de ses ventes en dépend.

En résumé:

  • l’important dans le e-commerce de 2008 c’est la VITRINE et pas les rayons (et rien de mieux qu’un blog comme outil de publication car la vitrine doit changer chaque jour en fonction de l’actualité et des mouvements sur google)
  • la boutique n’a pas besoin d’être un airbus A340, il suffit qu’elle permette au client d’acheter et de payer rapidement et au taulier de mettre en rayons et de voir qui achète, qui paie, où livrer et comment contacter la personne (le reste est de la poésie ou du blabla)
  • bravo Iggy (pur une fois qu’un client suit nos conseils de A à Z

Si vous aussi vous voulez faire du e-commerce réussi, contactez-nous !!

 

 

Augmenter son audience web et son referencement naturel

Comment augmenter son audience et son référencement naturel ? Une problématique habituelle du web expliquée en plusieurs notes:


Augmenter son audience web et son référencement naturel  1

Augmenter son audience web et son référencement naturel 2

Augmenter son audience web et son référencement naturel 3

Augmenter son audience web et son référencement naturel 4

Augmenter son audience web et son référencement naturel 5

Optimiser le code pour un meilleur referencement

Plus d' audience avec une meilleure ergonomie 1

Ameliorer le contenu de son blog

 



 

 

 

 

… à suivre … (tout ceci est aussi dans le livre “Blogs et Entreprises” de Tubbydev)

Typepad migre pour des nouvelles fonctionnalités mais attention aux petits changements de vos blogs

Typepad change en ce moment d’architecture. Etant une plate-forme de blogs bientôt centenaire et donc constituée de plusieurs couches les unes sur les autres, Typepad s’est offerte une cure de jouvence. les couches ont été nettoyées et c’est un Typepad tout neuf qui va bientôt exister.

De nouvelles fonctionnalités comme la pagination, les url plus complètes ou la simplification des Typelistes (un peu compliquées à comprendre) vont voir le jour (“risquent” de voir le jour car en fait on ne sait pas vraiment ce qu’il va y avoir).

Les blogs Typepad qui ont un design avancé et customisé (comme par exemple tubbydev.com ) risquent d’avoir quelques soucis quand la vague de migration les touchera.

Plus ou moins aléatoirement, des balises risquent de sauter et/ou d’être remplacées par d’autres.

Des comportements bizarres peuvent par exemple surgir dans les colonnes en ce qui concerne les rubriques de “dernières notes” ou de “derniers commentaires”.

Ainsi cette semaine, un client a vu une sidebar disparaître complètement après plus d’un an de bons et loyaux services. Pourtant la colonne (sidebar) existe toujours et est toujours dans le code.

Après avoir retourné le truc dans tous les sens, on a trouvé dans le code des balises inconnues jusqu’alors:

<MTEntryIsSticky>, ><MTIfPreviousPage>, <MTIfNextPage>, <$MTNextPageURL$> etc..

Ces balises sont visiblement en rapport avec les noluvelles fonctionnalités de pagination de Typepad mais peuvent créer un sacré bazar.

Tout ça reste un petit problème devant l’amélioration de Typepad qui va remettre à nouveau le service paqr rapport à Wordpress (logiciel) et d’autres !

2 solutions, soit nettoyer le code pour revenir à l’ancien soit l’adapter pour profiter des nouvelles fonctionnalités.

Clients qui lisez cette note: surveillez vos blogs Typepad et si il y a un problème, contactez-nous !

Utilisateurs de Typepad qui lisez cette note et qui n’arrivez pas à rétablir la situation: contactez-nous !

 

Web 2.0 à Berlin: Comment allez VOUS utiliser le potentiel du web 2.0 ?

La Web 2.0 a lieu fin octobre à Berlin (du 21 au 23 octobre) avec un slogan assez concret “How will YOU use the power of web 2.0 ?” qu’ on traduit par “Comment allez-VOUS utilisez le potentiel du web 2.0 ?”.

On pourrait parler du “pouvoir” pour power mais encore faut-il prouver qu’il y a un pouvoir

Cette expo-conférence s’articule autour de 4  directions:

  • Development
  • Design & User Experience
  • Strategy & Business Models
  • Marketing & Community

et s’adresse aux développeurs, designers, managers, entrepreneurs, VC, gens du marketing, analystes et consultants du web, bref à tous ceux qui s’intéressent aux web et à son “évolution” désignée habituellement par web 2.0.

Le programme est visible ici.

En dehors des conférences, il y a aussi une expo.

Dernier point intéressant: le prix d’accès n’est pas très elevé et surtout est fait par tranches en fonction de ce qui peut vous intéresser - contrairement à d’autres évènements (d’ailleurs bien plus fumeux ) : prix ici: https://en.oreilly.com/webexberlin2008/public/register#pricing (l’accès à l’expo ne coûte que 20 ou 25 euros).

De Paris, il y a des avions en permanence pour Berlin.

Jeux paralympiques sur le web

Loin des médias et de l’agitation commercialo-politiques des jeux olympiques d’Août à Pékin, les jeux paralympiques se déroulent en ce moment dans la même ville.

Regarder les jeux paralympiques sur le web n’est pas comme pour les jeux “normaux” un jeu de cache-cache avec les détenteurs de droits tv mais s’apprente plutôt à une vraie recherche tant les médias sont occupés en ce moment par les affaires d’achats de Tapie de grossesse de Bernard Dati au Darty ou l’inverse, enfibn bref de vrais trucs intéressants .

Donc, le site “officiel” des jeux paralympiques est http://www.paralympic.org/

Un site où on peut regarder en quasi live les compétitions: Paralympic Sport TV (si vous avez des problèmes à le regarder -il fait planter parfois le navigateur-, alors les archives sont sur youtube, et en accès opur tout le mnode (pas comme le site de pékin qui n’était pas accessible aux heureux habitants des endroits où les droits TV existent): http://www.youtube.com/ParalympicSportTV

En ce qui concerne les blogs pour les jeux paralympiques, on vous signale (réalisé par Tubbydev ) un petit blog pour l’équipe d’Handivoile qui est supportée par Schindler (la société d’ascenseurs).

Le blog a été mis à jour par l’entraineur de l’équipe et montre bien l’ambiance, lles difficultés et les joies du sport handicapé; bravo à eux

Paralympiques

 

 

Twitter pour entreprises

Twitter_entreprisesDans la floppée des applications de type “réseau social”, certaines essaient de pénétrer le monde de l’entreprise. On ne sait pas encore vraiment si cela peut (ou risque ) améliorer la productivité (certaines applications sont déjà interdites dans pas mal d’entreprises ..) mais au minimum, cela peut agrémenter les intranets .

Dernière appli à avoir été “adaptée” à l’entreprise: Twitter (vous savez les 2 mots coupe sans fin ). Si vous twittez comme un fou en dehors de votre entreprise, soyez heureux car vous pouvez proposer à votre patron d’avoir maintenant un twitter interne (argument: améliorer la communication DANS l’entreprise  .. personne ne peut vraiment s’opposer à ce genre d’argument en ce moment même si en y réfléchissant ce n’est pas vraiment le principal ).

Le twitter pour entreprises s’appelle: Yammer. Yammer permet comme Twitter de:

  • créer son profil
  • suivre (ou pas) les autres
  • poser des questions et recevoir des réponses ou autres questions
  • partager des liens, des articles
  • organiser une discussion (à quelle heure on mange ?)
  • chercher dans tout ce fatras
  • voir qui est populaire ou près de la machine à café

(rappel: vous pouvez faire tout ça sans ordinateur et éventuellement avec un système de mails comme par exemple les yahoogroupers, qui existent depuis 10 ans et ont toutes ces fonctionnalités )

Comme toute bonne application pro, yammer a une version gratuite et une payante qui offre (bon assemblage de mots) des fonctions de management des membres plus compliquées.

Yammer est vraiment “involved” et “aware” puisqu’elle se décline aussi sur iphone (yeah) et blackberry (triple yeah) ainsi que via une appli de bureau.

Bien sûr, Yammer fait sa pub avec une vidéo et à San Francisco comme la plupart des trucs qui finalement ne servent à rien mais ont de jolies carosseries  (ce qui ne veut pas dire que tout ce qui est à San francisco ne sert à rien):

 

La fin des communiques de presse classiques ?

Une petite révolution sur la communication officielle des sociétés a eu lieu dernièrement aux USA. La SEC (Security and Exchange Commission) a posé, mine de rien, une petite bombinette: http://www.sec.gov/news/speech/2008/spch073008km.htm

Conséquence pratique: un site de société, avec RSS par exemple (petit rappel: un blog a le rss natif), sera reconnu comme “organe officiel” de diffusion d’infos financières.

D’autres analyses et idées en anglais ici : http://www.irwebreport.com/daily/2008/08/02/secs-new-guidance-for-websites-and-blogs-posted/

Beaucoup de sociétés utilisent actuellement les communiqués de presse pour annoncer quelque chose. Concrètement, elles passent par des agences de RP qui parfois rédigent le communiqué mais surtout le diffusent “officiellement”. Cela coûte assez cher, surtout par rapport au coût de la mise en ligne sur un site …

Internet va enfin avoir une utilité concrète pour les chasseurs de coûts

 

Site-blog de l' agence Voice

L’agence VOICE, l'agence de stratégies et contenus d'influence de CRM Company Group, se lance et lance son site et son blog.

Une présence web à 2 faces sur le même support puisque les 2 parties sont gérées par 2 blogs d’UN seul compte Typepad PRO (on arrive à faire de chouettes choses avec typepad non ?)

Le site-blog de l’agence est www.voicings.fr

Voicings

et on peut via le lien en haut à gauche accéder au “mag” de l’agence sur http://mag.voicings.fr/

Voice_le_mag

Le “site” a d’ailleurs + une allure de blog que le mag mais quel lecteur intelligent s’en soucie ?

Cette double réalisation (intégration du design fourni et organisation des rubriques et de l’ergonomie) est un excellent exemple de ce que permet de faire l’outil blog (en l’occurence typepad) quand on veut, en tant que société, avoir qqch de facile, pratique et performant pour publier du contenu.

Le choix de Typepad ici s’est fait car d’une part CRM Group fait beaucoup de choses sur Typepad et parce que d’autre part cela permet de s’affranchir des problèmes d’hébergement quand on a autre chose à faire, en l’occurence un travail sur les stratégies et les contenus d’influence donc un travail qui privilégie les données par rapport aux plate-formes, à la technique et tout ce qui va avec.

Bonne chance à Voice et merci Eric de nous avoir confié ce travail

Web et marques : vues ou pas ?

Dans la note précédente sur les conversations des consommateurs sur Internet, nous disions que “

…. le VRAI problème est la confusion que l’on fait entre PUBLICATION et INTERET DES INTERNAUTES.


Ce n’est pas parce qu’une marque, un objet ou un sujet a 117000 liens qui renvoient vers elle que beaucoup de gens CHERCHENT et/ou VOIENT ce qui concerne cette marque sur le net.”


Nous avons donc voulu un peu compléter l’étude d’ OTOresearch en regardant certaines catégories et marques NON PAS en volume de publication mais en volume de recherche donc quelque part d’intérêt.


Nous sommes partis de la liste des marques, classées par catégorie. Nous n’avons pris que certaines marques, classées par selon le tableau suivant d’ OTOresearch:


Marques-et-blogs


Nous avons ensuite interrogé Google trends pour 5 marques par catégorie, pour la France, en 2008.


Lire la suite "Web et marques : vues ou pas ?"

Conversations des consommateurs sur Internet : ce qui change pour les marques

Pierre Santamaria, d’ Otoresearch a publié récemment un petit livre blanc intitulé “LES CONVERSATIONS DES CONSOMMATEURS SUR INTERNET : CE QUI A CHANGÉ POUR LES MARQUES “ . Ce document est une première sur un sujet dont on parle beaucoup sans jamais avoir d’éléments concrets autres que des “on-dit”, surtout à propos des marques en France. Dans ce qui suit, nos remarques sont indiquées par “—>tubbynote”.

En introduction : “Le consommateur est lui-même devenu une source d’information pour les autres consommateurs pour tout ce qui touche aux marques, aux produits et services. Mais au-delà de ce constat vécu par de nombreuses marques:

  • Quelle est l’ampleur réelle du phénomène ?
  • Quelle est la réalité du contenu qui est à disposition en ligne ?
  • Quelles sont ses dynamiques, positives ou négatives ?
  • Existe-t-il une corrélation entre investissements publicitaires, notoriété, perception de marque et UGC ? “ (UGC = User Generated Content)”

OTOresearch a donc fait une petite étude sur le volume d’UGC relatif à 110 marques françaises (en bas de cette note la liste des marques) et essayant ensuite de montrer la répartition de cette masse d’informations par marque et catégorie.

L’étude se limite au volume et ne regarde donc pas l’aspect qualitatif de ce qui est dit ( —> Tubbynote: mais qui peut regarder cet aspect de manière globale sur un volume important sans passer par l’analyse humaine ?)

L’étude se limite aux choses publiées sur les blogs car le contenu de ceux-ci est plus facilement identifiable et récupérable tout en représentant la façon la plus pratique et d’actualité et donc effective d’expression des consommateurs.

Les forums, les plate-formes vidéos et les réseaux sociaux  n’ont pas été pris en compte. il s’est avéré lors de l’étude (juin 2008) que  MOINS DE 5,5 % des liens “sur” une marque sont sur des plate-formes de vidéos (—> Tubbynote: qui ne sont pas certes le meilleur moyen de faire des liens ;-)) et que sur les 100 premiers liens à propos d’une marque, MOINS de 0,27% proviennent de réseaux sociaux (—> Tubbynote: problème de référencement des réseaux sociaux ou preuve que ceux-ci fonctionnent en cercle fermé et + comme des systèmes de messagerie interne ??)

En Avril 2008, il y avait 1 424 838 messages postés dans les blogs  à propos des marques considérées.

Sur les 10 marques qui investissent le plus en général (investissement publicitaire plurimédia) en France, 30,4% des 100 premiers liens sur les moteurs de recherche sont de l’UGC, alors que 27,4% et
12% sont respectivement des liens provenant de la marque elle-même1 ou de médias « classiques »

—> Il y a donc - de volume généré par les marques elles-mêmes que par autrui (modulo les cachottiers et modulo le fait qu’on ne sait pas si le contenu d’autrui est ou n’est pas parfois généré par les concurrents )

User-generated-content-marq

Près de la moitié des messages (700000) concernent 10 marques (sur 110): Renault, Nokia, Canon, Orange, Samsung, Peugeot, Panasonic, SNCF, France Telecom, Philips.

Au niveau des catégories, 65% des messages sont relatifs à 3 catégories: L’équipement, l’automobile et les telecom.

La catégorie “hygiène et beauté” n’a quasiment pas de messages. —> Tubbynote: Aufeminin.com, doctissimo semblent drainer encore l’essentiel des avis de consommateurs mais on peut remarquer aussi que les blogs qui parlent de ces choses, qui sont essentiellement féminins, sont rédigés de telle manière qu’ils sont rarement référencés en tête des moteurs de recherche.

Quelles sont les marques dont on parle le plus et quelles sont celles dont on parle le moins sur les blogs en avril-mai-juin 2008 ? Voici une ébauche de réponse sur le graphique qui suit:

Marques-et-blogs

Y a-t-il une relation entre investissement publicitaire et UGC ?

A priori il y a une corrélation d’après OTOresearch qui en dégage 4 enseignements:

  1. Oui, les investissements publicitaires pluri-média influencent fortement le niveau d’UGC
  2. Ce niveau d’influence est variable en fonction de la catégorie, ce qui confirme le caractère prédominant de la catégorie dans le volume de conversations
  3. Dans le cadre de cette influence par catégorie, il existe des marques qui sur performent et des marques qui sous performent
  4. La hiérarchie du top 10 des marques stimulant l’UGC est significativement altérée par la prise en compte des investissements publicitaires

—> Tubbynote: L’étude a été faite sur le volume et pas sur la qualité des messages donc attention à ne pas déduire de conclusions fausses (comme par exemple le fait qu’ “augmenter son budget publicitaire est bon pour la marque au niveau du bruit sur internet” car bon ou pas bon: on ne sait pas et “internet” n’est pas le web ni le sous-ensemble des blogs sans compter le PRINCIPAL problème: ce n’est pas parce qu’on PARLE de quelque chose que ce quelque chose est + VU !!)

Par ailleurs, on en sait pas si le bruit des blogs est une conséquence de l’investissement publicitaire OU SI l’investissement publicitaire est parfois indirectement une conséquence du bruit des blogs ou si cela dépend de la marque (et donc des croyances des hommes et des femmes en charge des budgets dans l’entreprise) ou si cela dépend de la catégorie et donc des habitudes du secteur ou si les 2 s’entre-motivent.

Par ailleurs, vue la population qui parle actuellement sur les blogs en France ET qui est bien référencée, il faudrait peut-être écréter les données en supprimant les posts relatifs aux aspects techniques de la présence de la marque sur le net (une note qui parle des caractéristiques techniques du nouveau site de telle marque n’a pas d’intérêt dans ce type d’étude .. ur la marque OUi un intérêt indirect et “rebondissant” mais pas pour l’étude)

OTOresearch finit son livre blanc en essayant d’estimer l’impact de l’UGC sur les décisions d’achat mais 

—>tubbynote: il semble qu’il n y ait pas encore sufisamment de données pour en tirer des conclusions autres que :

il y a un impact mais difficile à estimer car:

on ne sait pas si les UGC sont causes, conséquences, causes et conséquences de la pub et/ou des achats de produits et/ou des consommateurs qui ont DEJA acheté le produit et/ou des concurrents et ceci en fonction ou pas, de la marque, du secteur, du pays, des habitudes des concommateurs

En revanche, il semble évident que des avis négatifs peuvent plomber les ventes et que dans ce cas, une réaction de la marque peut amplifier le rejet beaucoup plus qu’une non réaction ! (ce qui peut donner de sacrées mauvaise idées de manipulation pour embêter un concurrent )

Pour revenir au document d’OTOresearch: les conclusions en sont:

  1. Le consommateur est le premier fournisseur de contenu sur les marques
  2. Certaines catégories génèrent nettement plus de conversations à propos des marques que
    d’autres
  3. Ce qui rend une catégorie impliquante n’est pas sa part dans le budget des ménages, mais d’autres facteurs encore à rationaliser (part des marques dans la structuration du marché, caractère « technique » de la catégorie, caractère émotionnel de la catégorie…)
  4. Le budget publicitaire influence fortement l’UGC, mais avec des niveaux de corrélation fortement disparates par catégorie
  5. Chaque catégorie est largement dominée par 2 ou 3 marques
  6. Au sein même d’une catégorie, la performance en termes d’UGC par rapport au budget média varie par marque, avec certaines marques nettement plus engageantes que d’autres
  7. Il existe un phénomène cumulatif des messages dans le temps, créant ainsi une «mémoire» des conversations qui peut s’enrichir à un rythme de près de 10 000 messages annuels
  8. Le volume et la qualité de l’UGC jouent un rôle clé dans les process de décisions sur certaines catégories

—>tubbynote: Nous avons une réserve sur budget publicitaire et UGC. Qui influence l’autre n’est pas évident (voir avant) et doit, d’après nous, vraiment dépendre de chaque marque, du positionnement, du secteur, du contexte ET AUSSI DU RAPPORT PERSONNEL avec le net des gens en charge des budgets au sein de la marque (ce dernier aspect dont on ne parle jamais est pourtant le plus important puisque l’utilisation d’Internet par les marques n’est pas encore standardisée selon des pratiques conseillées ou admises par tous) !

Par ailleurs, le VRAI problème est la confusion que l’on fait entre PUBLICATION et INTERET DES INTERNAUTES.

Ce n’est pas parce qu’une marque, un objet ou un sujet a 117000 liens qui renvoient vers elle que beaucoup de gens CHERCHENT et/ou VOIENT ce qui concerne cette marque sur le net. (maj 18/07: on a regardé les volumes de recherche sur certaines de ces marques par rapport au volume de blabla)

Un exemple concret: “Tubbydev” est 4ème sur 121000 sur Google sur la recherche “xerox problèmes” et cela doit amener 1 visite par jour (donc ça n’intéresse personne ou alors Xerox s’est sacrément amélioré ou alors désepère tellement les clients qu’ils renoncent ;-))

“Tubbydev” est 3ème sur 57900 dans Google sur la recherche “hsbc problèmes” et cela ramène environ 20 visites par jour (soit donc 20 fois + qu’une recherche qui a pourtant 2 fois plus de réponses .. mais il est vrai qu’ hsbc est vraiment une mauvaise banque pour les entreprises ).

De plus, une fois que ceci est connu, certaines marques auront une réaction (par exemple en créant un ou plusieurs blogs avec Tubbydev  et en les faisant animer même partiellement par Tubbydev pour arriver rapidement à beaucoup de visites ou de présence en tête de Google QUoi ? Vous en doutez ? Ben contactez-nous qu’on vous montre quelques exemples .. ) qui aura un impact sur la prochaine étude ..

Il n’en reste pas moins que l’étude de Pierre Santamaria d’ OTOresearch est un excellent document, enfin basé sur du concret pour essayer d’appréhender les rapports entre blogs et marques de manière autre qu’au doigt mouillé ou via des powerpoints de quelques gourous média proclamés qui généralisent des exemples par des tautologies, truismes et sophismes (ces mots plaisent à quelques uns de nos lecteurs critiques ).

Pour info les marques concernée par l’étude étaient (à recouper avec le top 100 des marques mondiales ):

Marques-et-blogs-2

Pour récupérer le document d’ OTOresearch, adressez-vous directement à Pierre Santamaria à

Pierre.Santamaria arobase  otoresearch.com

Le parlement europeen veut controler les blogs ?

Le parlement européen veut maintenant a priori mettre son grain de sel dans l’Internet et plus précisément dans les blogs, qu’il faudrait peut-être contrôler !?!?

Google va finir par être le robin des bois du net si ça continue (à moins que les lobbyistes américains soient tellement vicieux qu’ils aient provoqué ce délire opur justement augmenter l’importance du moteur de recherche Google, devenu de fait le SEUL vrai media du web ).

Revenons à l’article initial:

La blogosphère est-elle en danger ? Si pour l'instant, il n'y a pas péril en la demeure, les blogueurs devraient néanmoins se pencher sur un article du magazine bulgare Kapital, et traduit par Courrier International. D'après cet article, le Parlement européen « considère la blogosphère comme dangereuse et envisage de voter une mesure encadrant cet espace de libre expression ».

La suite ici : http://fr.news.yahoo.com/pcinpact/20080620/ttc-pour-l-europe-les-blogs-sont-une-for-c2f7783.html

Ca fait plusieurs fois qu’on le dit mais le business d’hébergement “ailleurs” va vraiment devenir intéressant ;-))  En Irlande pour commencer ?

Blogs et entreprises : le livre !!

Entreprises-web2-blogs Le “livre blanc” Blogs et entreprises” va perdre sa couleur blanche car il devient un livre à acheter ou à télécharger ici (ou à acheter sur amazon ici) On en avait déjà parlé ici et ça nous a pris beaucoup de temps. Au final + de 100 pages word police arial 12 (donc il y a du contenu) avec plein de trucs concrets sur les possibilités techniques et fonctionnelles des blogs dans et pour les entreprises. Le livre ne concerne d’ailleurs pas seulement les blogs mais aussi le web 2.0 puisque les briques sont les mêmes.. Au delà des problématiques d’entreprises, le livre est aussi utile aux blogueurs “perso” qui voudraient “améliorer” leur blog (techniquement, “audiencement” et fonctionnellement).

maj: édition 2011 de ce livre avec "Blogs Bless You"  -->à voir sur

Nouveau livre sur les blogs

On a choisi d’éditer le livre non pas par un éditeur classique mais par lulu pour voir comment ça se passait. Une expérience intéressante décrite prochainement

Le pitch du livre ?  "Blogs et entreprises" explique comment concrètement utiliser les blogs dans une entreprise, que ce soit pour faire un site internet, un intranet, un extranet ou pour communiquer avec l'extérieur ou savoir ce que le web "pense".

Le sommaire du livre ? (le lien ci-après vous permet aussi de lire le début)

UTILITE ET UTILISATION DES BLOGS POUR ET DANS LES ENTREPRISES

1        INTRODUCTION 4
2      LES NOUVELLES NOUVELLES TECHNOLOGIES 5
3      BLOG : UN SYSTEME DE PUBLICATION 6
3.1            Petite histoire et définition 6
3.2            Créer techniquement son blog en partant de 0 8
3.3            Créer son blog avec un logiciel existant 9
3.4            Créer son blog sur une plate-forme existante ou asp 11
4      CAUSES ET CONSEQUENCES D’UN TEL DEVELOPPEMENT MAINTENANT 12
4.1       Le contenu redevient plus important que le contenant 12
4.2       Du contenu éparpillé et différent 12
4.3       Du contenu moins standard 15
4.4            Moins d’argent pour le web à débrouille à blog 15
4.5       Un passage obligé par les moteurs de recherche et une nouvelle façon de chercher 16
4.6            Users et Publishers .. de moins en moins de différence ? 17
5        DIFFERENTES UTILISATIONS POSSIBLES PAR LES ENTREPRISES 19
5.1       Sites web 21
5.1.1                Sites web simples 21
5.1.2                Sites web temporaires 22
5.1.3                Sites web « compliqués » 23
5.2            Intranets 24
5.3            Extranets 26
5.4            Media interactif 29
5.5            Forums 31
5.6            Marketing 32
5.6.1                Le media du secteur ou le haut de l’entonnoir 33
5.6.2                Les relais et têtes de gondole 35
5.6.3                Les crochets d’incitation à l’action 36
5.7            Commentaires et modération 38
6        DEVELOPPER UNE PLATE-FORME DE BLOGS 38
6.1            Différentes solutions techniques 39
6.2       La meilleure solution pour développer une plate-forme de blogs ou plus généralement d’espaces personnels 40
6.2.1                Définition des termes 41
6.2.2                Création d’un utilisateur 41
6.2.3                Création d’un blog 42
6.2.4                Profil 42
6.2.5                Blog 43
6.2.6                Aministrateur 43
6.2.7                Design, ergonomie 44
6.2.8                Portail   Liste des éléments pouvant être affichés sur le portail de la plate-forme: 46
6.2.9                Hébergement 48
7        AUTOUR DES BLOGS 49
7.1       Flux RSS 49
7.1.1                Utilisation du RSS pour une veille 53
7.2            Widgets 57
7.3            Vidéos 58
7.4            Annuaires dynamiques 59
7.5            Réseaux sociaux 67
7.5.1                Créer fonctionnellement et techniquement un réseau social 68
7.6       Web 2.0 69
7.7       Tags 70
8        AUGMENTER L’AUDIENCE DE SON BLOG 72
8.1            Définir cible et action voulue 72
8.1.1                Trafic direct 73
8.1.2                Trafic « liens » 73
8.1.3                Trafic acheté 75
8.1.4                Trafic naturel 78
8.2            Référencer son blog 79
8.3            Développer l’audience 80
8.3.1                Amélioration du code d’un blog 81
8.3.2                Amélioration de l’ergonomie d’un blog 83
8.3.3                Amélioration du contenu d’un blog 85
9      OUTILS DE PUBLICATION POUR BLOGS ET PAGES WEB 90
9.1            Statcounter 90
9.2            Blogjet, windows Live Writer, Ecto, etc.. 92
9.3            Pings 93
9.4       Tags faciles 94
10            CONCLUSION : LES 4 P DES BLOGS 95
10.1            Publier 95
10.2            Partager 95
10.3            Propager 96
10.4            Percevoir 96

Quoi d’autre ? Quelques photos du livre et une idée si il ne vous plait pas (sinon vous pouvez acheter ou télécharger Blogs et entreprises ici ou sur Amazon)

Entreprises-web2-blogs (2)Entreprises-web2-blogs (3)

Entreprises-web2-blogs (4)Entreprises-web2-blogs

Dell lance un blog sur les usages des ordinateurs

Dell-blogDell lance un blog sur les usages des ordinateurs. rassuez-vous, il ne s’agit pas des usages sérieux à la IBM avec amélioration de la productivité et tous les autres trucs de réunions mais des usages que font les gens VRAIMENT de leurs ordinateurs. les employés de DELL ont été invités à collaborer au blog. L’idée est d’en faire qqch du type Lifehacker. une sorte de retour aux sources du blogisme geek ?