avenir du web, d'internet ?

Pour créer et faire connaître vos pages web --> Contactez-nous

avenir du web, d'internet ?


Payer avec son téléphone mobile

Payer grâce à son téléphone mobile est quelque chose auquel pense tout être normalement cérébré fréquentant le net.

Le numéro de téléphone mobile est l'identifiant personnel le plus logique et le plus puissant (puisqu'en plus de la carte bancaire, il interagit) actuellement donc quelque chose à très haut potentiel pour les paiements, notamment sur Internet.

Sauf que permettre les paiements par téléphone mobile (avec un système de type fonctionnant un peu comme paypal) transformerait de fait les opérateurs mobiles en banques sans qu'ils aient besoin d'une grosse infrastructure ni de frais de prospection de clients.

Impensable pour les banques notamment en France où les établissement bancaire français réussissent à garder la France des banques comme il y a 20 ans.

Aux USA, 2 société, Zong et Obopay se sont lancées dans le paiement par mobile.

Dans d'autres pays où le net est plus libre, comme la Russie, non seulement des sociétés ont lancé des systèmes de paiement par mobile mais quelques banques, (Sberbank, Alfa Bank) proposent aussi le paiement par mobile. Il est vrai que dans le cas de la Russie (3ème marché mondial du téléphone mobile derrière la Chine et l' Inde -  194 millions d’abonnés à la téléphonie mobile au premier trimestre 2009 - avec des monstres comme MTS qui ont 80 millions d'abonnés -loin devant Orange ou Bouygues) les banques "commerciales" sont quasiment aussi récentes que les compagnies de téléphone et que ce sont les mêmes hommes qui dirigent souvent ces sociétés.

En France, il faudrai vraisemblablement attendre à moins qu'un des opérateurs mobiles (pourquoi pas Free) décide d'abord de lancer sa carte de paiement puis ensuite le paiement par mobile.

Les frais bancaires baisseront alors drastiquement mais d'un autre côté la fraude pourrait augmenter et  le contrôle sur les mobiles devralui aussi être renforcé en commençant par rendre impossible l'achat anonyme d'un mobile.

Un site de proxy anonyme non condamné en Allemagne

https://morphium.info/ a été traîné en justice en Allemagne car quelqu'un l'a utilisé pour acheter quelque chose sans a priori que l'achat soit "normal".

Morphium était donc "accusé comme le veut la logique des pouvoirs actuels en Europe. A sa grande surprise, Morphium a été relaxé de l'accusaiton de " fraud and computer's fraud".

Son avocat était Norman Lenz, www.lenzanwalt.de

Petite revue de presse en allemand sur cette affaire: http://klangbuero.net/2009/10/29/freispruch-fur-tor/

A quand la première affaire du genre en France ?

En attendant, si vous voulez être anonyme sur le web, utilisez (aussi !) https://morphium.info/ ! (basé sur Tor)

Le vrai problème des medias classiques sur Internet: le coût de production de la page web

Pas un mois ne passe sans qu'on constate de plus en plus la façon dont médias classiques (objets et hommes) pédalent dans le web et l'Internet de manière générale.

Les journaux ont créé des sites web qui ne sont pas rentables.

Les anciens journalistes ont créé des sites web qui ne sont pas rentables.

Tout ce monde cherche des investisseurs (comme si c'était logique qu'un investissement gère un problème de rentabilité.....).

Tout ce monde espère un modèle payant OU une quelconque manne publicitaire, manne étrangement orientée uniquement vers des modèles périmés, à savoir le paiement par visualisation alors même que les annonceurs veulent eux aussi de la rentabilité donc des modèles au paiement par clic (Adwords) ou par affiliation...

Très peu de gens ou de sociétés se penchent sur le coût de production d'une page web. Pourtant c'est bien par ce coût de production de la page web qu'on peut améliorer en premier lieu la rentabilité des medias en ligne.

Lire la suite "Le vrai problème des medias classiques sur Internet: le coût de production de la page web"

Et Youtube gratte un peu plus sur la télé et la vision passéiste type Hadopi

Pas une semaine ne se passe sans que la télévision, emblème des médias "classiques", cède du terrain par rapport à la vidéo sur le net.

Les films courts ou longs restent et s'évadent des canaux de diffusion qui pendant tant d'années ont essayé, parfois avec succès, de les asservir.

Youtube, symbole de la révolution vidéo, vient de frapper un grand coup en signant un accord qui fait que 2 séries télévisées parmi les plus connues, passeront maintenant sur Youtube dès leur diffusion à la télé.

Si vous êtes fans de Dexter ou de Californication, vous pouvez voir les nouveaux épisodes sur Youtube !

http://www.youtube.com/watch?v=98G_riWqQ3Q

http://www.youtube.com/watch?v=lzjniD12ZqQ

Ah oui bien sûr ! Comme en Europe et spécialement en France nous sommes dans la nouvelle Union Soviétique numérique, si vous allez sur ces adresses, vous ne pourrez pas regarder les vidéos directement mais un peu d'astuce et ça roule.

Astuce 1: regarder via une IP non européenne (c'est à dire via un proxy --> proxy.org

Astuce 2: télécharger la vidéo, au nez et à la barbe d' Hadopi qui ne surveille pas les téléchargements sur youtube (sinon ce sont des milliards que gagneront les milices du web et l'état n'a plus rien pour les payer ;-)) POur télécharger ceci, il suffit donc d'aller par exemple sur http://keepvid.com/, d'y indiquer l'url de la vidéo et d'attendre quelques ijnstants que les 200 et quelques Mo se chargent sur votre ordinateur ou autre. ..

Bon courage aux censeurs ou à ceux qui pensent que le net a des frontières.

Il semblerait en tout cas que les producteurs américains aient anticipé l'évolution du monde avant certains dinosaures de la "culture" européenne ...

Sur le front du foot, Youtube continue de laisser diffuser un maximum de vidéos de foot et les enlève mollement au bout d'un jour ou 2, ce qui tombe très très bien puisque les buts d'une journée de championnat n'intéressent plus personne au delà d'un jour ou 2, comme d'ailleurs la plupart des vidéos (voir Vie d'une video sur Youtube)

Application concrète d' HADOPI

Hadopi

La loi Hadopi est votée mais concrètement comment sera-t-elle appliquée ? Comment la surveillance du web, confiée à des sociétés privées (pour un montant que personne ne peut estimer aujourd'hui ...), sera-t-elle  organisée ?

Les milices du web (lire Qui sera la milice d' HADOPI: Advestigo, co-peer-right Agency ou Qosmos ?) vont-elles surveiller les ports habituels du P2P ? (Auquel cas, les petits malins changeront les ports de leur emule)

Les milices du web surveilleront-elles TOUS les téléchargements de certains formats (mp3, flv, mpeg, etc..) ? Auquel cas, les petits malins changeront le format en .doc ou .pdf pour le rechanger ensuite dans l'ordinateur

Les milices du web surveilleront-elles le volume du téléchargement ? (Auquel cas, il suffira de fractionner celui-ci)

Les milices du web surveilleront-elles TOUS LES TELECHARGEMENTS ? (Auquel cas, les mails, les documents et tous les fichiers téléchargés depuis un ordinateur seront VUS par ces collaborateurs de l'ordre "libéral" ...).

Les milices du web se contenteront-elles d'attraper les plus idiots des "pirates" pour remplir les quotas voulus par la communication victorieuse et déjà écrite de glorieux combattants du droit d'auteur ? (pendant que la BNF perd ses trésors par manque de financement pour numériser ... )

Les gens qui téléchargent sur Deezer (lire Enregistrer la musique sur Deezer), système officiellement légal, ou Jiwa ou sur youtube et surtout ses équivalents libres (videos.sapo.pt ou rutube.ru ) seront-ils attrapés par cette loi votée par de fins connaisseurs ?

Quid des internautes qui téléchargeront tranquillement chez Mac Do ou dans tous les endroits où Internet est accessible gratuitement et sans identification nécessaire ? (ou avec un système tellement faible que otut le monde y a pratiquement accès).. Hadopi provoquera-t-elle la fin du wifi dans les aéroports, gares, jardins ??

Toutes ces questions ont au moins un avantage. Le fromage dans lequel sera ou seront les sociétés choisies pour fliquer le net sera un bon et gras fromage tellement il est consommable sans aucune connaissance technique ou sans développement spécifique de logiciel. A la limite, une adresse mail de dénonciation pourrait suffire à récupérer quelques millions pour l'envoi de mails et de lettres recommandées.

Hadopi pourrait ainsi donner Clearstream II ? ;-))

On regardera avec attention qui et qui est actionnaire des milices et/ou profite de la manne financière de cette pantalonnade ;-))

Lire aussi

Hadopi et les mails

Techniques anti HADOPI



Justin TV en panne, attaqué ou interdit

Le samedi soir, Justin TV fait recette notamment à cause ou grâce au foot.

Aujourd'hui, Justin TV n'est pas accessible: le site peine ou affiche:

Service Unavailable

The server is temporarily unable to service your request. Please try again later.

Reference #6.244f32d0.1253386478.125994bc

Panne, attaque ou interdiction soudaine via la pression des télés qui gagnent de moins en moins d'argent et ont comme premiers réflexes de nettoyer la concurrence ?

Youtube du côté des internautes ?

Avant l'été et depuis plus d'un an, Youtube était devenu très respectueux des invectivations des medias traditionnels. On ne trouvait plus par exemple de videos de foot des journées de championnat.

Depuis la reprise de la ligue 1, plus besoin d'aller sur http://videos.sapo.pt ou sur rutube.ru, refuges des internautes videautes amateurs en liberté ;-)

Youtube "permet" à nouveau les videos de foot (ex: http://www.youtube.com/results?search_query=om&search_type=&aq=f )

Même comportement sur les autres sujets "chauds".

  • Y a-t-il eu accord avec les medias classiques ?
  • Youtube fait-il le pari, comme sa maison mère Google, que les internautes et leur masse emporteront tout sur leur passage ?
  • Youtube a-t-il constaté des pertes d'audience au profit de "petits" concurrents plus libres comme sapo ou rutube ?

Question annexe: le jour du vote d' HADOPI, les spécialistes députés (revoir tellement c'est marrant les députés parler du P2P  dans Les causes de la loi HADOPI enfin révélées  ) savent-ils à quel point on peut écouter, télécharger gratuitement de la musique via Youtube ? (exemple avec le concert live au Stade de france de Mylène Farmer ? http://www.youtube.com/results?search_type=videos&search_query=mylene+farmer+live&search_sort=video_date_uploaded)

Ah oui, les puristes disent que le sont n'est pas bon .. mais eux peuvent aller sur un système LEGAL ;-)))) comme Deezer ou Jiwa, où l'on peut aussi télécharger gratuitement et beaucoup plus rapidement qu'en P2P (lire par exemple Enregistrer la musique sur Deezer )

Marché de masses et marchés de niches: la longue traine n' est pas partout

La méthode Google (page 112) défend la théorie que les marchés de masses sont bientôt remplacés par des marchés de niches (idée de la Longue traîne) notamment car les outils de création de contenus sont gratuits, simples et faciles à utiliser (sauf pour les grosses sociétés de médias ;-)) mais ceci est un autre problème).

D'après ComScore, les internautes ont regardé mensuellement 10 milliards de vidéos en ligne en 2008. Aucune n'a atteint des sommets d'audience mais en cumulé, ces 10 milliards de vidéos ont pris la majorité de l'audience, donc du temps de cerveau.

Face à cette quasi infinité (pour l'esprit humain, ce très grand nombre de pages web est comparable à l'infini), les outils capables de trier, de trouver deviennent les passages obligés.

La méthode Google parle de la domination des marchés de niches .. mais ne mentionne pas que le paradigme du leader dans les marchés de masse s'est déplacé du contenu vers la recherche.

La logique des marchés de masses n'a pas disparu ! On la voit avec Google et ses concurrents. Que fait Google sinon appliquer les vieilles recettes de ce type de marché dans SON business ?

La "crise" dont parlent les médias et les "publishers" classiques est simplement une mauvaise lecture de l'endroit où ça se passe.

Le contenu a une valeur ajoutée supérieure à celle du contenant (alors que c'était l'inverse au début de la démocratisation du web) mais elle est inférieure à la valeur de l'outil de tri.

Les "publishers" sont tellement attachés à leurs propres idées sur leurs valeurs qu'ils ont dès le départ considéré les tuyaux comme "inférieurs" en valeur.

Le plus drôle est qu'en pleine crise, ils continuent de snober ceux-ci alors que dans la vie réelle, il ne viendrait pas à l'idée d'un écrivain de snober les éditeurs ou la FNAC ou à un journal de négliger les NMPP.

Google a beau jeu, en position ultra-dominante de mettre en avant les tout-petits qui par leur nombre et leur taille sont à la fois plus puissants que les gros médias et vont les tuer (par ce fameux phénomène de la Longue traîne)  mais incapables de renverser la tendance qui fait de Google le trieur, LE seul MEDIA (au sens initial du terme) de l'Internet.

Audience de twitter

Vous vous demandez quelle est l’audience réelle de twitter au delà de la mode ?

Comscore essaie de répondre à la question, du moins aux USA où un des débats actuels est de dire ou de contredire le fait que les jeunes n’utilisent pas twitter.

Ce qui serait intéressant serait de savoir combien de % d’utilisateurs en 2007–2008 du “mur” sur facebook sont passés au même truc .. sur twitter

Audience-twitter

Audience-twitter-2

Audience-twitter-3

 

Franck Louvrier Twitter et Hadopi

Franck Louvrier, conseiller en communication du président de la République Nicolas Sarkozy, a joué au spécialiste dans Le Monde. Ce n’est pas le premier ni le dernier mais Franck Louvrier restera sûrement dans les annales des experts du Monde comme celui qui aura fait rire cet été 

Ce magicien de la comm (qui est aussi un fin politique comme on dit puisqu’il a réussi à évincer François de la Brosse et à regrouper le coeur du pouvoir, la communication ,le marketing et la mise en scène de Nicolas Sarkozy sous sa coupe -c’est de Franck Louvrier aussi dont dépend aussi par exemple le milicien du web Princen) réussit à lier sur quelques colonnes Twitter et Hadopi sous le titre “Internet et son potentiel démocratique”:

Lire la suite "Franck Louvrier Twitter et Hadopi"

Hadopi et numérisation de la BNF par Google: 2 poids 2 mesures de la part du gouvernement français

Tete_dans_le_cul La récente information comme quoi la Bibiliothèque Nationale de France s'apprête à confier à Google la numérisation de ses fonds (suivant ainsi quelque chose de déjà conclu par la Bibliothèque Municipale de Lyon) sonne étrangement en France, pays d' Hadopi, la fUmeuse loi destinée à "défendre" les droits des "pauvres auteurs" .....

D'un côté Hadopi, une loi de contrôle pire que dans les pays totalitaires, mise en place par un gouvernement et des parlementaires dont la connaissance "technique" et "fonctionnelle" de l'Internet se borne à en faire un canal supplémentaire de télévision pour les campagnes électorales. Une loi voulue par un puissant lobby de coquins et de copains, soucieux de garder leurs privilèges, l'argent du contribuable de par les subventions de l'état, leurs 4x4 et leurs facilités à faire du fric avec 80% de nullités et 20% de nostalgie du temps où l'exception culturelle française avait une autre valeur que celle d'un alibi à la diversité.

De l'autre côté, un patrimoine immense, celui de la Bibliothèque Nationale de France que Google s'apprête à numériser et à mettre à disposition gratuitement sur le net en échange de millions de pages produites (celles des oeuvres numérisées) sur lesquelles Google pourra mettre de la publicité ou grâce auxquelles de toutes façons, de l'argent sera gagné.. pas par la BNF.

D'un côté, Hadopi, une attitude défensive encore plus crétine (lire Techniques anti HADOPI) que celle des généraux de la ligne Maginot en 40, qui n'imaginaient pas, les yeux fixés sur les Vosges que les blindés d'Hitler contourneraient par le Nord et la Belgique... Bon courage aux initiateurs d' Hadopi quand ils découvriront que l' Internet signifie Interconnected Networks et que les frontières n'existent pas ...

D'un autre côté, la BNF, un monument du patrimoine français, de la fameuse exception culturelle (mais de la vraie) qui ne réussit pas à trouver les énergies politiques et financières positives pour numériser ses ouvrages et créer des pages web qui pourraient même rendre à terme l'opération gagnante financièrement.

D'un côté, Hadopi, un un coût de surveillance et de sanction INCONNU mais au minimum de 10 millions d'euros par an pour empêcher des gens dont la plupart n'ont pas les moyens de payer le racket officiel, de télécharger des trucs dont la plupart s'oublient une fois la porte du frigo ouverte ou la chasse tirée 5 minutes après la fin;

...un coût de surveillance sans aucun gain financier qui videra les caisses de l'état pour payer des surveillants virtuels dont l'intérêt financier est non seulement privé (bien que par les réseaux des coquins et copains, tout soit perméable ...) mais en plus enclin provoquer les actes qu'ils surveillent pour gagner plus (et ceci dans un cercle vicieux pire que celui des bonus de banquiers qu'il est de mode de vilipender en ce moment) (lire Le gateau HADOPI provoque la guerre des milices du net  et  Qui sera la milice d' HADOPI: Advestigo, co-peer-right Agency ou ... ).

D'un autre côté, la BNF, un manque de 50 à 80 millions pour numériser une grande partie de la mémoire culturelle française.... alors même que des bénéfices supérieurs en auraient été tirés.

D'un côté, le gouvernement français actuel qui défend quelques privilégiés en twittant son contentement, assis sur une branche assez légère pour surfer sur toutes les modes mais qui ne fera jamais de bouture ou d'autres arbres. On n'ose pas croire que la BNF n'a pas pu fédérer quelques politiques pour son projet simplement parce que la lecture des classiques, hormis un résumé de la Princesse de Clèves, n'a pas été et n'est pas quelque chose de connu au sommet de l'état, même après un malaise vagal qui casse l'image tant espérée du superman physique ......

D'un autre côté, Google, une entreprise américaine ou mondiale qui casse tous les intermédiaires en cherchant à minimiser les prix, les coûts et à donner le plus grand accès au plus grand nombre tout en gagnant de l'argent (Lire la Methode Google  ).

Il semble bien que Google ait sur ce coup remplacé le gouvernement français, normalement agent du service et du bien public.

Il semble bien que Google ait sur ce coup piraté l'état français. Celui-ci enverra-t-il un avertissement mail ou écrit à Google ou y aura-t-il un twit dévastateur à la mode NKMpas ?

Lire aussi ce qui fut écrit en 2007 par Jean-Noël Jeanneney, ancien secrétaire d'Etat à la communication, président de la Bibliothèque nationale de France  et de l'association Europartenaires:

http://www.amazon.fr/Quand-Google-d%C3%A9fie-lEurope-Plaidoyer/dp/2842059123

Quand Google défie l' Europe: pdf ici

Economie d' abondance et fossilisation des agences de publicité

Sur internet, on peut proposer énormément de choses, de manière infinie. Avec Internet et Google, nous sommes entrés dans l'économie de l'abondance, une économie où la rareté, valeur fondatrice et fondamentale de l'économie en vigueur jusqu'ici, a disparu.

La Methode Google de Jarvis parle d'économie d'abondance (page 98) et notamment de l'application et de la non application de ce principe par les agences de publicité (page 99 et 100). Extraits:

Les agences de publicité se comportent toujours comme si les espaces publicitaires étaient encore rares. Aujourd'hui, le nombre de supports publicitaires utilisables est virtuellement illimité . Les agences de publicité ont toujours eu un faible pour la vente en gros. A chaque rentrée, elles rencontrent leurs homologues des chaînes de télévision, passent en revue les grilles de programmes et achètent des espaces en gros. Les agences se rémunèrent en prélevant un pourcentage sur l'argent dépensé en achats d'espaces. Plus les espaces sont rares, plus ils se vendent cher, plus les agences dépensent, plus elles gagnent de l'argent, ce n'est pas un cercle vertueux, c'est un attrape-nigauds.

Cette conception absurde de la publicité s'est exportée vers l'Internet. C'est à se tordre de rire. ... les agences tentent de créer de la rareté là où elle n'existe pas. L'espace publicitaire disponible à la vente est infini. Il s'étend sur des milliers de pages partout sur Internet. La plupart de ces pages sont très spécialisées et on pourrait y afficher des publicités beaucoup pàlus ciblées et bien moins chères que les home pages des portails ..... L'efficacité des investissements publicitaires serait meilleure ...Dans la presse papier, les annonceurs paient car l'audience est censée voir la totalité de la pub .. Sur internet c'est l'inverse, les annonceurs payent pour les pages qui affichent effectivement leurs publicités et avec Google Ads, les annonceurs ne payent que si quelqu'un clique sur une de leurs publicités. L'internet est un bien meilleur support, il est moins cher et améliore la mesure de l'impact de la publicité. Mais cette efficacité n'est pas à l'avantage des agences dont les revenus dépendent des dépenses qu'elles engagent

Le pire aussi (là c'est un tubby qui reprend le clavier ;-)) c'est que les tauliers des portails ou des "gros sites" raisonnent encore sur internet dans le modèle classique de publicité de la presse ou de la télé; AInsi ils pensent audience --> revenus publicitaires avec des schémas bloqués sur les bannières publicitaires payées au nombre de pages vues ALORS MEME QUE CECI EST AISEMENT EMBROUILLABLE ET que les annonceurs, de moins en moins pigeons, se tournent de plus en plus vers des modèles de paiement au clic (Google Adword) ou en affiliation ou même en drop shipping (pendant qu'agences et tauliers de gros sites continuent de se m... sur les chiffres idiots de médiamétrie).

Les Echos de Lundi ont publié à ce sujet un article révélateur: "Les sites d'information toujours à la recherche d'un modèle" ... Ainsi quelqu'un de rue89 est cité dans l'article: Laurent Mauriac, le directeur général, assure se battre pour préserver les tarifs du bandeau publicitaire. « On ne veut pas brader nos espaces publicitaires. Mais certains acceptent des prix dérisoires, qui nous mettent en difficulté », dit-il

Murdoch veut lui faire payer l'accès à ses sites d'information (toujours les Echos)

Bref, face à l'économie d'abondance et à la masse des petits qui devient plus grosse que les gros (longue traine long tail ), les gros réagissent à la façon "ligne maginot".

Comme les chars de Guderian, légers et très mobiles, fondez des petits sites de niche, en utilisant tous les systèmes gratuits ou peu cher (dont les système de blog comme CMS) et soyez assurés de n'avoir jamais comme concurrents les gens dont on parle dans les journaux; Quand ils s'en rendront compte, ce sera trop tard pour eux.

Blogs

Ergonomie de site web à la mode 2.0

Et si on travaillait comme ça pour l'ergonomie des pages web ? Ca serait vraiment du web 2.0 ;-)

Bon, on s'excuse pour ceux que ça choque mais c'est les vacances, l'été, on revient de Russie où les rues sont pavées de très bonnes intentions ;-)) et cette image est issue d'un blog russe ;-))

Et en plus ça nous oblige à écrire quelque chose de sérieux rapidement ;-))

Ergonomie-site-web

Comment trouver/choisir une marque ou un nom ?

Beaucoup de nouvelles sociétés ou projets perdent du temps pour trouver un nom. Denise Lee Yohn “check” comme seuls les américains savent le faire, les trucs auxquels il faut penser pour trouver un “bon” nom ou au moins de ne pas en choisir un mauvais..(lire aussi  Conversations des consommateurs sur Internet : ce qui change pour les marques  ) (cliquez dessus pour voir en plein écran)

 

Les ados et les medias par un ado de 15 ans chez Morgan Stanley

Mathew Robson, 15 ans et quelques, a fait un stage chez Morgan Stanley au département de recherches. Il devait recueillir des témoignages de ses amis et des adolescents en général sur leur consommation des medias. Il a réuni environ 300 témoignages et a pondu un rapport (voir ci-après) qui est devenu en quelques mois la nouvelle bible d’un sujet assez obscur pour les médias.

Quelques grandes conclusions de ce rapport (que bien sûr tous les atteints du sida mental qu’est “exemple et témoignages = règle générale + il y a toujours une règle générale”  ont déjà érigé en bible) sont:

Lire la suite "Les ados et les medias par un ado de 15 ans chez Morgan Stanley"

Microsoft plus fort que la Wii avec Natal ?

Microsoft a dans ses cartons un projet qui nous rapproche un peu plus de la matrice: le projet Natal !
Natal est pour l'instant destiné aux jeux vidéos (voir vidéo de démo ci-après) et fait mieux que la wii puisqu'il n y a plus besoin de manette de jeux ou de contrôleur, VOUS êtes la manette: vous bougez, comme dans la vie réelle, face à l'écran où le contexte du jeu comprend vos mouvements et paroles.
Natal + des trucs comme ceux du MIT montrés à TED (lire Développer un 6ème sens ou un 3ème oeil avec le net ?) et nous voilà bientôt avec les ordinateurs "à main" qu'on voit dans les Experts de Miami ou dans les méandres de Neuromancien..


Projet Natal Microsoft
par Xboxlivefr

Au fait, qu'est-ce que Google a prévu dans l'univers du jeu ? Rien de spécial non ? Se pourrait-il que pendant que Google attaque sur les appli de bureautique et les navigateurs, Microsoft pense tout emporter avec le socle de Natal qui pourrait passer devant l'habituel système des navigateurs ?
Du moment qu'on finit nous, simples utilisateurs, à pouvoir faire des trucs sur le net en restant couchés, tout va bien !

Qui et comment suivre sur Twitter ?

Twitter remplace peu à peu Facebook et comme en plus il est facile de twitter automatiquement (via par exemple le flux RSS --> Twitter et RSS ) il est de plus en plus difficile de trouver du contenu intéressant, ce qui commence sur twitter par trouver des comptes twitter à suivre (rassurez-vous, tubbydev n'est pas sur twitter mais on compte sur vous pour relayer ;-)).
Followformation
est une application intéressante qui permet de chercher par sujet QUI sont les comptes twitter "intéressants" de de les suivre (follow) automatiquement en un clic. Followformation utilise les infos de WeFollow, Twitterholic, GeoFollow. Une partie des comptes suggérés est composée de comptes qui PAIENT pour être là, ce qui est une sorte de modèle "adword" dans l'univers twitter (si vous voulez y être --> http://followformation.com/formation )
Au delà de l'utilité de Followformation, on remarque que ceci transforme Twitter d'ensemble de comptes qui twittent à ensemble d'informations, ce qui est une "fin" prévisible pour twitter, une fois que l'étape Google sera franchie et twitter noyée parmi d'autres CMS, car finalement qu'est-ce que twitter sinon un énième cms ...
Twitter_suivre
 

Toute la stratégie de twitter apparente et dévoilée ?

L'histoire officielle dit donc qu'un méchant hacker a récupéré près de 300 documents internes des dirigeants de twitter (qui utilisaient les appli Google docs). Parmi ces documents, toute la "stratégie" de twitter pour les années et profits à venir.
Après bien des atermoiements, Techcrunch en fait son commerce et produit du mois en en publiant des bouts ça et .(quelques extraits ci-après)
Qu'apprend-on vraiment ? Essentiellement que Twitter est une start-up comme les autres avec des modèles financiers construits sur Benef année N+1 = Benef année N  * constante (constante = x avec x > "ce qu'il faut pour devenir riche" et x < "ce qui ferait trop sauter en l'air des investisseurs" ) et avec des idées très classiques et avec des discussions avec les maîtres du web, Google, Microsoft .. et avec des concurrents... et une grosse peur: le RSS (c'est sûr que quand plein de gens comprendront à quel point twitter peut être un diffuseur simple et gratuit de flux RSS, twitter deviendra un océan de tout et de vide .. )
Qui a dit que twitter était révolutionnaire ?

Lire la suite "Toute la stratégie de twitter apparente et dévoilée ?"

Chris Anderson Free mesure la gratuité

Free_anderson Chris Anderson, célèbre pour The long tail, va-t-il réussir à foutre encore plus le bazar avec FREE ? Au delà des idées ou du verbiage ou de la frime (vous avez bien sûr remarqué ce super jeu de mots dans le titre de cette note ;-)) de FREE (on ne l'a pas encore lu), l'affaire commence bien pour Chris Anderson qui fidèle à son titre, met son nouveau livre à disposition gratuitement.
Le problème est que la gratuité "Anderson" se paie quand on n'est pas ango-saxon ou même américain.
Le lien Google Book de FREE ne fonctionne pas pour nous :-(
Le lien scribd de FREE est réservé aux US :-(
Il existe une version gratuite accessible en néerlandais (http://lifehacking.nl/free/)
Ceux qui aiment l'anglais par les oreilles peuvent récupérer FREE à cette adresse (http://www.wired.com/images/multimedia/free/FREE_Audiobook_unabridged.zip ) -il en existe d'autres pour Itunes fans.
Il y a même un moyen d'avoir le livre FREE PHYSIQUEMENT gratuitement mais c'est un peu compliqué
Amazon trouve le moyen de le faire payer !
En attendant France, que Free te trouve (vous l'avez ? ;-)), voilà un petit moyen via les embed de scribd de prendre connaissance de l'essentiel (cliquez sur l'icone plein écran pour ne pas vous abimer les yeux).

FREE (full book) by Chris Anderson

Hadopi et les mails

L’été est propice pour faire passer des lois énormes sans que le bon peuple pastissé, rosé et loin des nouvelles s’en émeuve.

Chrsitine Albanel est à la retraite, Frédéric Mitterrand dans les musées et sur scène, Rachida Dati cherche du travail loin de Strasbourg et Michèle Alliot-Marie est à la manoeuvre pour faire rebondir Hadopi 2 encore plus haut et plus loin qu’Hadopi 1.

Lire la suite "Hadopi et les mails"

Fin de Facebook et sommet de Twitter, enlisement de Dailymotion

RouletteLes paris et pronostics de football étant impossibles pendant les vacances, pourquoi ne pas tenter quelques pronostics à propos du web ?

Pronostic n° 1; Facebook est en fin de course. De plus en plus de gens y passent moins de temps. De plus en plus de critiques, notamment au niveau de la sécurité et des dangers de Facebook, font l’objet d’articles dans les médias or les médias ne vont jamais à contre-courant. Si ils critiquent Facebook, c’est que Facebook commence à ne plus compter. L’affaire des photos de famille du futur chef du MI6 anglais est assez pédagogique pour que tous les gens “sérieux” arrêtent de jouer. Plus inquiétante mais moins relayée: l’histoire de HatXwhiTe qui a trouvé des failles SQL dans Facebook et a pu les utiliser pour sortir un paquet de login/pass d’utilisateurs (lire http://www.zataz.com/news/19060/ ).

Dans le domaine des “réseaux sociaux” à la facebook, l’heure est à la niche. On parle de Linkedin ou de Viadeo (grosse couverture presse et pipolisation de Mr Dan Serfaty, le CEO … bientôt une cession ?) et même Jacques Attali se lance dans des analyses sur la valeur des réseaux sociaux VIP

En général, quand un “concept” web commence à s’éparpiller en niches, la fin (c’est à dire l’entrée dans le rang des outils/applications communs pour lesquels personne ne paie) est proche (si les gens s’intéressent aux niches c’est que le modèle global n’est pas très rentable …).

Pronostic n°2: Twitter est à son sommet. Parti il y a assez longtemps, twitter commence à faire parler de lui en France. Encore un nombre réduit d’utilisateurs mais quelques people comme NKM, ce qui fait que les journalistes en parlent.En plus twitter permet d’éviter de se creuser la tête pour arriver à faire 10 lignes et surtout, twitter reprend la principale utilisation de facebook: l’écriture sur le “mur” pour communiquer avec sa bande, ses potes, ses connaissances et faire son show, ce qui correspond dans la vie réelle au comptoir du bistrot.

Twitter a quelques mois devant lui, le temps qu’un autre truc surgisse…. 12 mois ? 24 mois ?

Notons au passage que quelle que soit l’application, elle finit toujours par produire une page html …. référencée par les moteurs de recherche dont Google

Pronostic n°3: Youtube continue sa course en tête et les autres youtube like tirent la langue comme des sprinters dans la montagne. Dommage notamment pour Dailymotion qui a sur les sujets dits “sérieux”, du contenu intéressant en français mais le contenu sérieux intéresse 5% des internautes alors que les tauliers de ce genre de sites en France ont tendance à considérer que la population des internautes en 2009 est une homothétie de la population des internautes en 2000 ce qui est faux.

Lire la suite "Fin de Facebook et sommet de Twitter, enlisement de Dailymotion"

Editeur en ligne et censeur de commentaires

Tete_dans_le_cul Le fameux statut d' "éditeur en ligne", annoncé comme la solution miracle à la crise économique de la presse en ligne (comme le fut le statut d' auto-entrepreneur) pourrait receler avant même sa création quelques problèmes le rendant mort-né.
Pointé du doigt virtuel dès maintenant: "l’éditeur du service dispose de la maîtrise éditoriale du contenu et notamment des messages postés diffusés sur les espaces de contribution personnelle ; en particulier, il met en œuvre les dispositifs appropriés pour éviter la mise en ligne de contenus illicites" (via electron libre).

Lire la suite "Editeur en ligne et censeur de commentaires"

Baisse des effectifs chez MySpace: flop du Web 2 ou encore plus de sous pour Google ?

MySpace a annoncé des réductions d’effectifs ! Ca craint donc dans le Web 2.0 puisque la seule société labellisée Web 2.0 profitable subit elle aussi la crise ! Ouille !

Le Monde annonce même la fin de la bulle Web 2.0 ! Les réseaux sociaux, la constitution et le renforcement de bandes grâce à la bande passante, la publication de tout (non, on n’ajoute pas “et de n’importe quoi” car c’est trop facile ), la mise en avant des liens plutôt que des choses, ne seraient pas l’eldorado annoncé ??

Lire la suite "Baisse des effectifs chez MySpace: flop du Web 2 ou encore plus de sous pour Google ?"

Hadopi: Comment s' en sortir pour le gouvernement ?

Christine-albanelLa dérive gouvernementale consistant à mélanger le pouvoir exécutif, législatif et juridique a été stoppée par le conseil constitutionnel dans le projet Hadopi (On peut peut-être s’attendre à d’autres décisions dans ce sens).

Loin de toute considération sur piratage, téléchargement, les juges du conseil constitutionnel ont considéré que:

  • la loi Hadopi était contraire à la présomption d’innocence ("La loi était un peu folle, commente un constitutionnaliste. Elle disait : "Vous avez téléchargé illégalement. Non ? Prouvez-le !" On ne peut pas inverser la charge de la preuve." lien le Monde)
  • le droit de se connecter à Internet relève de la liberté de communication et d'expression (article 11 de la Constitution)

Christine Albanel (qui ne parle plus de démission alors qu’elle l’avait promis si la loi ne passait pas ) et le gouvernement peuvent maintenant soit passer en force (et ainsi montrer clairement qu’ils sont le jouet de lobby des producteurs et marchands du temple en 4x4, soit revoir la loi.

Un autre point crucial n’a pas été pour l’instant décortiqué par les institutions: QUI VA PAYER pour HADOPI ??

Tout le monde sait (quoi que quand on voit ça et ça, on commence à douter ) que l’envoi de mails, de courriers ainsi que les coupures et que la surveillance des réseaux (ya bon banania pour les milices du net) va coûter extrêmement cher (pas moins de 100 millions d’euros au minimum).

Personne ne sait en revanche qui va payer pour ça ?

Il serait logique de faire payer les producteurs et éditeurs qui ont réclamé cette loi ainsi que les Bruel et consorts qui applaudissent cette loi mais osera-t-on ?

Il est plus probable que la masse silencieuse des contribuables soit là aussi sollicitée une ofis de plus pour payer quelque chose qui apporte un bénéfice à une minorité bruyante et privée.

Personne ne sait non plus concrètement comment un fournisseur d’accès pourra couper Internet sans couper le téléphone et la télé à un abonné triple play… ce qui va causer un paradoxe extrêmement intéressant:

un type qui télécharge illégalement un film se verra privé de l’accès à la télé où il peut voir ce film légalement  une logique bien dans celle qui amène depuis quelques années tant d’argent à des intermédiaires du spectacle sans valeur ajoutée.

Qui possede le " Social Customer" ?

Who-owns-social-customerLes réseaux sociaux sont tellement vagues que même les marchands et les actionnaires de certains systèmes ne savent pas vraiment qui possède quoi (et même quoi est quoi ?).

Forcément au bout d’un moment des questions concrètes se posent.

L’arrivée bizarre de Yuri Milner (et de ceux qui tirent les ficelles derrière lui) dans Facebook pose la question de la valeur de ces “réseaux”.

L’impact réel des réseaux sociaux n’est pas connu dans le monde commerçant (comme d’ailleurs n’a jamais été connu l’impact des forums et autres anciennes appelations des “réseaux sociaux”… qu’est-ce qu’un facebook ou un twitter sinon que de la novlangue appliquée à l’ancien mot “forums” hein ? )

Bref, le magazine CRM (Customer Relationship Management) s’est demandé  “Qui possède le Social Customer”  Who owns the Social Customer ?

Comme il s’agit d’un magazine anglo-saxon, tout est en ligne gratuitement  sur

http://www.nxtbook.com/nxtbooks/crmmedia/crm0609/index.php?startid=Cover1&WidgetId=null&BookId=58fbd4bbfb0a37e7599b07167534f52d#/0

(lire aussi Conversations des consommateurs sur Internet : ce qui change pour les marques  )

Google Ad Planner ou la fin de certaines agences de rp et pub

La mode est à la critique de Google qui prend de plus en plus de place et d’espaces (pas seulement publicitaires). Avec Android qui débarque près de vos oreilles et bientôt sur des mini PC (ACER notamment va fabriquer un ordinateur avec Androïd), Google étend, étend, étend son empire.

Certains pensent même qu’il faut éviter de mettre tous ses oeufs dans le même panier et de relier tous ses outils Google à un seul et même compte (Al Carlton — Gagner beaucoup d' argent avec un blog ).

La principale révolution que met en place Google en ce moment n’est pas, à notre humble avis, dans Android ou autres trucs portés sur les pages médias. La grosse révolution Google qui va battre les cartes du web est Google Ad Planner.

En résumé rapide, Google Ad Planner va permettre à n’importe qui de faire son plan média, c’est à dire de choisir les sites, les blogs, les pages web où faire de la publicité. “permettre de choisir” .. Google VOUS le propose avec des outils tels qu’il ne vous faudra bientôt plus d’outil de statistiques pour tout connaître sur votre site.

Une des fonctionnalités de Google Ad Planner est de fournir gratuitement et à tout le monde (donc à n’importe qui) des infos très précises sur l’audience d’un site.

Ca en est donc fini du pipeau, de la flute, des tambours et de la musique auto-orchestrée sur l’audience d’un site.

Ca en est donc fini aussi des agences de pub ou de rp dont le “travail” était de choisir pour un annonceur les sites les mieux adaptés à sa pub. l’annonceur pourra tout faire lui-même.

Lire la suite "Google Ad Planner ou la fin de certaines agences de rp et pub"

Le gateau HADOPI provoque la guerre des milices du net

L' énorme gâteau d'argent HADOPI qui va permettre à des sociétés privées de télécharger autant d'argent qu'en donnera le gouvernement grâce aux poches des contribuables (et à l'impossibilité d'appliquer techniquement la loi donc aux recherches sans fin que sauront vendre ces marchands du temple à des acheteurs, les agents de l'état en charge d' HADOPI, aussi capables de comprendre la technique qu'un chinois de comprendre les différences entre cassoulets) a déjà commencé de se faire entre-déchirer les candidats potentiels au flicage du web.

Nous avions recensé principalement 3 candidats au titre de "milice officielle de l'Internet": Advestigo, Copeerright Agency et Qosmos.

De la même façon que Carlson Wagons Lits est le prestataire privé choisi par l' Etat pour faire voyager les clandestins et sans-papiers qu'on renvoie chez eux, à des prix plus élevés que les billets d'avions qu'on trouve sur le net, ces 4 sociétés prêtes à envoyer des wagons entiers d'adresses IP et d'internautes vers la mort de leurs connexions, ont affuté leurs arguments, leurs prix, la comm de leurs expertises et s'entre-déchirent maintenant.

C'est Bakchich.info qui sert de vitrine pour le combat.

Lire la suite "Le gateau HADOPI provoque la guerre des milices du net"

Facebook et le russe Yuri Milner: si simple ou complexe ?

Yuri_milnerAinsi un oligarque russe, Yuri Milner (мильнер) vient d’acquérir un petit pourcentage de facebook.

Vous trouverez à droite, à gauche et au centre plein de périphrases et de savantes études sur la valorisation de Facebook suite à cette acquisition et sur l’avenir des fesses et des boucs.

Intéressons-nous plutôt à qui est Yuri Milner, le nouvel actionnaire de Facebook et aux possibles dessous de cette affaire

Yuri Milner est né en 1961 et est “listé” comme 460ème fortune de Russie en 2008 (depuis on ne sait pas car la crise, particulièrement grave en Russie, a rebattu les cartes et le tapis ; un classement de février 2009 le fait apparaître 393ème fortune de russie avec 0,07 milliard, soient 70 millions de dollars)

Le nouvel investisseur de Facebook avait donc une fortune estimée en 2008 à 150 millions de dollars (et en 2009 à 70), ce qui en faisait une sorte de Bernard Tapie (le 2) et pas vraiment un Deripaska -40 milliards- ou un Abramovitch -23 milliards.

Son activité officielle est d’être le patron de Digital Sky Technologies, un fonds technologique impliqué dans Internet….

Concrètement, Yuri Milner est un des principaux actionnaires de mail.ru  (un très gros site et ensemble de sites web russes) et surtout d’ odnoklassniki.ru  une véritable COPIE de Facebook en russe. (voir aussi Odnoklassniki.ru 3.3 millions USD de revenus au premier trimestre 2008  et Audience du web russe )

Actuellement, d’après super Google, Odnoklassniki.ru a un trafic mensuel de:

32 millions de visiteurs (cookie), 19 millions de visiteurs uniques, 450 millions de visites, 18 minutes par visite ..

Le web russe est le plus important d’ Europe en termes d’internautes (passé en 2008 devant l’ Allemagne) et il est caractérisé par une utilisation très “discussion”. ICQ a longtemps été un immense succès sur le net russe avant d’être remplacé par odnoklassniki et vkontakte.ru (qui comme facebook ne sont que les versions 2.0 des systèmes de chat d’il y a quelques années bien que des dizaines de pseudo-spécialistes s’essaient à imaginer une sorte de création de valeur en rebaptisant tout ceci “réseaux sociaux”  )

Autre chose aussi: si en occident, on distingue “société” de “personne” (du moins en théorie et dans les cas où il n y a pas personnalisation du pouvoir ..) la PERSONNE qui dirige est toujours plus importante que la société, dans le monde des affaires russes.  Ainsi Digital Sky Technologies n’a aucune importance.

En revenant à Yuri Milner: si en 2008 sa fortune était estimée à 150 millions d’euros et si il met 200 millions d’euros, en pleine crise, dans facebook .. c’est qu’il y a forcément un plus gros derrière ou au moins une très bonne raison.

Lire la suite "Facebook et le russe Yuri Milner: si simple ou complexe ?"

Les causes de la loi HADOPI enfin révélées

On croyait la loi HADOPI causée par le lobbying des gros producteurs qui voulaient conserver leurs 4x4, cigares et caviar mais la cause du vote d'hadopi est encore plus simple que ça.
Regardez la manière dont les députés de l'assemblée nationale français expliquent le problème et vous aurez compris :


Hadopi : Le pire du pire de l'assemblée
par bakchichinfo

la future milice du web va facilement faire des affaires !
les délires consécutifs à cette loi, vu le problème de base, ont un bel avenir !
Il paraît que NKM aurait loué une salle de classe :-)

Mort de scoopeo

Tous les membres de scoopeo viennent de recevoir le mail suivant:

Cher membre de Scoopeo,

Après une longue réflexion et avec beaucoup de tristesse, nous avons décidé de mettre un terme au service Scoopeo.

Les raisons en sont diverses, mais les 3 principales qui ressortent sont :

  • l'apparition de nouveaux moyens de mise en avant prenant petit à petit la place des digg-like (comme Twitter ou Facebook),
  • les difficultés de rentabiliser la société, les coûts importants d'hébergement et les problèmes de charge récurrents,
  • le manque de temps de l'équipe.

La fermeture sera effective dans les jours qui viennent et au plus tard le mercredi 6 mai 2009.

Le code source sera probablement open-sourcé et le nom de domaine mis aux enchères sur eBay.

Néanmoins, toute personne intéressée par un rachat de l'activité peut nous contacter à l'adresse suivante : info@scoopeo.com

Nous voudrions surtout remercier tous les membres de Scoopeo et tout particulièrement ceux qui ont été très actifs, qui ont fait le succès du site et nous ont permis de vivre cette merveilleuse aventure !

Nous voudrions aussi nous excuser auprès de toute personne à qui cette interruption brutale pourrait causer des désagréments.

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Greg (Popcorn) et JM (Pirlouit)

Scoopeo était le “digg-like” le plus performant en “ramène trafic” en France (toutes catégories confondues c’est à dire pas LE plus performant dans TOUTES les catégories puisque par exemple, wikio peut être très bon pour les trucs intellos ou politiques et blogasty très bon pour les trucs de geek).

La mort de scoopeo profitera-t-elle aux autres “digg-like” qui vivotent en français (ne jamais confondre les possibilités d’un service en anglais et d’un service en français, beaucoup de start-ups qui ont voulu imiter un truc anglo-saxon en l’adaptant à la France se sont plantées; le français de France, c’est à tout casser en comptant la Belgique, un peu de Suisse de maghreb et d’Afrique francophone, 30 millions d’internautes; l’anglais c’est 20 à 30 fois plus …)

Les tauliers de scoopeo vont-ils pouvoir monétiser leur base de clients auprès de wikio ou un étranger qui voudrait avoir une version française ?

La constatation faite par scoopeo dans le mail est symptomatique de la situation actuelle, facebook et twitter occupent les gens et les “digg-like” ne servent plus qu’à faire du lien pour le PR..

A 4uexpo (voir notes suivantes), on n’ a pas entendu une seule fois “ del.icio.us”, 2 ou 3 fois “digg” pour entendre que c’est mort, pas mal de fois facebook pour dire que c’est en train de tomber et beaucoup twitter…

A quand la première théorisation du système web jetable à durée de vie limitée avec un changement complet de la monétisation possible: finis les plans de capitalisation à 5 ou 10 ans et vive la rentabilité immédiate avec abandon du truc au bout de 2 ou 3 ans et rebond sur autre chose: une sorte d’ e-kleenex. (finis les gros investissements et les investisseurs pris pour des jambons; retour au financement de trésorerie avec de simples banques ;-))

Pour revenir à Scoopeo, bravo quand même à ce que c’était !

Censure du net en Allemagne

Alors que la censure et le contrôle de l’Internet se mettent en place en France via la question des droits d’auteurs (enfin surtout des droits de producteurs et de profiteurs  parce que les auteurs n’auront toujours qu’un petit %), la même chose se met en place en Allemagne via la question du “risque pronographique” pour les enfants.

Ainsi, il est question de l’autre côté du Rhin (pays dont les médias ne parlent jamais alors qu’il est notre principal partenaire – sans même considérer le domaine du Net où l’Allemagne pourrait donner des idées à pas mal de français coincés entre leurs starts et le Up qu’ils imaginent toujours et exclusivement aux USA) de vraiment tracer les agissements de tous les internautes (afin d’éviter … ça et peut-être d’autres choses .. ) et même de censurer certaines IP.

Initiative intéressante de la part des “libertaires” du net: les listes des fournisseurs “censurent” et de ceux qui ne censurent pas: http://zensurprovider.de/liste.php

Parti des pirates, marchands du temple et hypocrisie

Le “parti des pirates” serait crédité de 21% des intentions de vote aux élections européennes et donc susceptible d’être représenté à l’ assemblée européenne si réellement des gens votent pour ce parti.

Le principal objet du parti des pirates est de vouloir un Internet libre, sans aucune licence. Le partie des pirates considère que la liberté de communication est l’une des bases des droits de l’homme et fait partie de la Convention européenne des droits de l’homme.

Le partie des pirates considère en fait que les nouvelles technologies sont une sorte de bien public qui n’a pas à être “pris en otage” par les marchands et les intérêts privés.

C’est là en fait, au delà des délires et des approximations de la secte Al Banel (copyright newsnours ) le principal problème à résoudre.

Internet est-il un bien public comme l’air et l’eau ou quelque chose aux mains des marchands du temple ?

L’exemple de l’eau est assez intéressant puisque l’eau est en théorie gratuite sauf qu’il y a quelques frais pour l’acheminer aux robinets ou pour circuler dessus, exactement comme l’accès aux réseaux nécessite des frais techniques.

En revanche, on peut utiliser les rivières pour transporter quelque chose sans que le train ou les routiers empêchent les bateaux de  transporter des marchandises qu’ils transportent aussi pour un autre coût.

La circulation dans l’air n’est payante aussi que par les coûts techniques et non empêchée par les transporteurs routiers ou ferroviaires parce qu’elle leur cause de la concurrence.

L’ “information” au titre de passager des réseaux du net, serait donc exclusivement associée à certains modes de transport..

Quand les transporteurs “low cost” se sont lancés, on a eu un peu le même débat avec Air France et autres qui défendaient leur bout de gras (liaisons entre 2 villes  =  transport d’information via le net).

On peut aussi considérer à l’inverse que l’information est la propriété de celui qui la crée et qu’il peut seul décider de la manière dont elle doit être diffusée..

En théorie chaque point de vue se défend.

En pratique, tout le monde sait que le modèle actuel de diffusion des films et de la musique “moderne” ne tiendra pas.

Il est d’ailleurs bizarre de voir qu’il y a consensus de façade pour taxer les riches mais opposition pour faire baisser les revenus des racketteurs de la musique et du cinéma sans jamais d’ailleurs qu’on parle du modèle de la musique classique (où les disques ne représentent pas la principale source de revenus des “artistes”) ou du modèle d’avant les disques où, comme pour la musique classique, les CONCERTS étaient la principale source de revenus des artistes (et les disques de simples supports de pub pour attirer les gens dans des concerts).

Au niveau des films, étrangement, aucun schéma des différents bénéfices d’un film n’a été publié.

Du réalisateur à la diffusion, en passant par les comédiens, les techniciens, les diffuseurs, les producteurs, etc…..  QUI se sucre et de COMBIEN  sur les revenus du film ?

Il serait intéressant de connaître cette répartition, ne serait-ce que pour savoir, dans le cas d’un film subventionné par l’ Etat donc par les contribuables, combien d’argent public va dans la poche de ceux qui refusent que ce même argent retourne de manière détournée aux contribuables qui téléchargent …

Autre hypocrisie du système: Google.

Google recense tous les liens et toutes les façons de trouver des films ou de la musique à télécharger (si vous cherchez à télécharger des films gratuitement, lisez  Télécharger des films gratuitement sur le net ) donc logiquement, Google devrait être condamné comme The Pirate Bay. Lefebvre, Olivennes et les gros producteurs à gros 4x4 vont-ils porter plainte contre Google ou accèdent-ils toujours à Internet par le portail de TF1, de wanadoo ou d’AOL 1.0 ?  


The Pirate Bay : "Allez-y, faites un procès à Google"

Développer un 6ème sens ou un 3ème oeil avec le net ?

Inventé et utilisé par des gens dont la plupart utilisent beaucoup plus leur cortex que leur thalamus, il se pourrait que finalement, le net et ses usages rejoignent en possibilités ce que font les spécialistes de l'utilisation du thalamus comme les moines tibétains avec leur troisième oeil ;-)
Regardez cette extraordinaire vidéo avec des applications qui dépassent ce qu'on voit dans les "experts" !


Le web tuerait le X

Selon cette vidéo, l’industrie du X serait très menacée par le web car tout est gratuit sur celui-ci.

En d’autres mots, Mr X aurait enfin été arrêté par le web ?  (où sont passés les excellents chiffres du business du sexe sur Internet ??)

A part ça, quand on écoute les gens du X se plaindre, on a vraiment l’impression d’entendre la clique de l’ “industrie” du disque et du cinéma qui fait des pieds et des mains (et des porte-feuilles pour bien expliquer aux gouvernants ) pour faire passer Hadopi ou pire. QUand les sous des corporations sont en danger, les discours se regroupent

Ce qui est aussi marquant dans cette vidéo, c’est qu’aucun des “professionnels” interviewés ne parle du fait que la fréquentation des pages web de fesse sur le net ne faiblit pas (au contraire) et que l’offre “amateur” y est de plus en plus abondante (d’où le succès des Youporn, yuvutu et autres ..). Or il semble bien que l’offre amateur plaise plus que l’offre “pro”…


Les amateurs qui posent posent aussi un vrai problème aux “pros”: ils ne sont pas tellement intéressés par l’argent mais plus par la satisfaction de leur ego ou fantasmes exhibitionnistes .. comme bon nombre de “publishers” de mots ou de blogs d’ailleurs..

Des gens qui ne concourrent pas à “montrer + pour + d’argent “ ? Mais où va-t-on ?

On risque vraiment de se retrouver la tête dans le c….


Précédente vidéo enlevée de LCI !?! (trop d'images à côté pendant le salon ? ;-))

En voici une nouvelle bcp plus sérieuse:

Le gouvernement britannique envisage de placer les reseaux sociaux sous surveillance

La directive européenne sur la conservation des données, entrée en vigueur depuis le 15 mars  fait obligation aux FAI et aux opérateurs de conserver durant 12 mois toutes les communications de leurs clients : courriers électroniques, adresses IP, SMS et coups de téléphone émis et reçus… 
Ces données devront être accessibles à la police et aux experts en sécurité sur réquisition judiciaire dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le cyber crime....

Vernon Coaker, ministre de la Sécurité intérieure chez les britanniques, pense que la directive européenne doit être appliquée aux sites de réseaux sociaux comme Facebook, MySpace et Bebo.

On rigole à l’avance de la faisabilité de tout ceci. C’est bizarre que les gouvernants imaginent ce genre de chose alors même qu’ils savent pertinemment qu’il est impossible de surveiller une frontière physique et que depuis des lustres, les douanes travaillent autrement que sur la base d’une surveillance globale.

C’est vraiment ça qui est le plus inquiétant: alors que les réseaux sont de plus en plus importants dans la vie réelle et posent des problèmes de sécurité, ceux qui sont en charge de les résoudre en ont une idée “paléontologique” .. provoquant par leurs attitudes et réflexions une utilisation accrue de ces réseaux par les criminels qui si ils étudient bien la chose se sentent en toute sécurité dans ces espaces…

Quand le pape parle de préservatifs, tout un tas de responsables débattent en opposant aux principes le pragmatisme; Dans le domaine des réseaux et telecoms, le pragmatisme est homéopathique.. Bizarre ..

La bêtise elle est présente à doses massives, permettant par là mêmel’enrichissement de sociétés commerciales dont la seule valeur ajoutée est d’avoir l’oreille .. (et les poches ?? ) de certains responsables …

 



 

Grève du web contre Hadopi ? Aussi idiot que le projet de loi

«Bientôt en débat à l'Assemblée nationale, la loi Création et Internet continue d'agiter. Le milieu du Web pourrait envisager un black-out temporaire Publicité Face à ce qui ressemble à une marche forcée du gouvernement en faveur du projet de loi Création et Internet, le Net français réfléchit (lui aussi) à une riposte.
Dans cette optique, des collectifs tels que la Quadrature du Net (rassemblement de citoyens sur les questions des libertés individuelles dans le numérique) ont lancé un appel afin de mobiliser les opposants au projet.
Le collectif conteste le principe de la riposte graduée, à savoir une procédure de coupure de la connexion Internet en cas de preuve de téléchargement illégal répété. Une mobilisation en vue de poser les bases d'une réflexion autour du filtrage du Web et d'un certain droit de regard qu'auraient les représentants de l'Etat par le biais de la Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) sur ce que téléchargent les Français.
La Quadrature du Net invite donc ceux qui soutiennent cette opposition à : "peindre leurs sites, blogs, profils, courriers, commentaires ou avatars de la couleur noire du 'black-out'. De même, ils peuvent afficher un message expliquant les motivations de cette protestation contre une loi absurde, inapplicable et dangereuse qui met en péril le web français, l'innovation, et les libertés fondamentales". Enfin, sur son site, le collectif encourage vivement l'internaute-citoyen à : "contacter son député pour lui annoncer que l'on a procédé au 'black-out' de son espace sur le Net pour protester contre la loi Création et Internet". Reste à savoir si ce type d'initiative pourra réellement peser sur le débat...»..
. (http://www.silicon.fr/fr/news/2009/03/02/la_loi_hadopi_pourrait_entrainer_une_greve_du_web )

Un black out sur le web ....
Ce type de protestation est aussi idiot que le projet de loi HADOPI.
HADOPI est crétin car il se base sur l'idée débile (vraiment bête, on se demande qui sont les "experts" qui conseillent les législateurs ..) que le web n'est pas universel.
Rappel: le mot "Internet"  vient de interconnected networks ;-)

L'expression même de "web français" est aussi une idiotie (y a des cas où il faut être grossier ;-))

Si il y a des attardés pour croire qu'on peut mettre des frontières sur le net, il faut simplement les laisser croire que c'est possible et utiliser les moyens disponibles pour continuer à surfer où l'on veut sur le web sans s'occuper de ces "frontières" encore plus inefficaces que la ligne Maginot le fut contre les blindés de Guderian ..

Les attardés qui ont concocté le projet de loi Hadopi viennent de s'apercevoir de l'idiotie de leurs mesures puisqu'elles n'empêchaient pas d'aller télécharger tranquillement ce que l'on veut via un spot wifi gratuit ou pas ... mais où on est anonyme.

Les attardés ont donc imaginé un nouveau projet visant à établir des listes blanches de sites web "consultables"  (...utiles à la vie économique, sociale et culturelle du pays .......) ...

On n'est donc plus dans la censure 1.0 qui vise à blacklister certains sites.

On est dans la censure 0.0 qui vise à établir des listes blanches de sites consultables (lefigaro.fr, fredericlefebvre.com carlabruni.mu moijesarko.com ;-)))

Face à cette nouvelle splendide idée, ce n'est donc pas une grève qu'il faut faire mais une utilisation encore + accentuée de tout ce qui est interdit...

Rappelons au passage qu'il y a des années:

- que les sites de paris sportifs à sous autres que la français des jeux  existent en français,

- que des sites de vente de plein de produits interdits en France existent,

- que des réseaux pédophiles sur le web existent, etc, etc..


et qu'il a fallu qu'un petit gros et d'autres peoples ayant peur de ne plus pouvoir payer l'essence de leurs 4x4 s'agitent pour que des gens qui en sont encore à imprimer leurs mails pour les lire se mettent à imaginer le découpage des frontières du net comme jadis les occidentaux faisaient les frontières en Afrique ..

Imaginez la tête du petit gros et de ses amis si justement Hadopi and co faisaient doubler le nombre de téléchargement qu'ils jugent illégaux ;-))))

et nul besoin de P2P pour télécharger des films sur le web; google et de bonnes requêtes suffisent ;-)

Audience des réseaux sociaux en Europe

Comscore a publié une étude sur l’audience des réseaux sociaux en Europe.

La France, sans surprise, aime le blabla et donc les réseaux sociaux avec dans l’ordre facebook, puis skyrock puis l’internaute copains d’avant.

Reseaux_sociaux_europe

Le classement de Comscore et les conclusions des anglophones amènent à se demander si l’expression “réseau social” n’est pas une tarte à la crème façon “web 2.0” qui veut tout dire et ne rien dire. Il n y a pas si longtemps, skyblogs était un réseau de blogs …

… sur 282,7 millions d’internautes de + de 15 ans qui sont allés sur le net en décembre 2008, 211 ont visité un “réseau social”, soit 74,6%….

L’étude de Comscore se focalise un peu sur la France ici:

 

 

 

A Selection of Leading Social Networking Sites

Ranked by Total French Unique Visitors (000)*

Total France, Age 15+ - Home & Work Locations

December 2008 vs. December 2007

Source: comScore World Metrix

Property

Dec-2007

Dec-2008

% Change

Total French Internet Audience

28,729

34,010

18%

Social Networking

14,984

21,745

45%

Facebook.com

2,211

11,996

443%

Skyrock

10,221

11,042

8%

Linternaute Copains d Avant

2,709

5,753

112%

MySpace Sites

2,597

2,994

15%

Flickr.com

824

1,809

120%

Trombi.com

1,144

1,456

27%

Hi5.com

528

980

86%

Netlog.com

738

920

25%

Viadeo

334

904

171%

Badoo.com

563

733

30%

* Excludes traffic from public computers such as Internet cafes or access from mobile phones or PDAs.

Question sûrement idiote: et si l’on cherchait ce que font exactement les gens sur “facebook” et qu’on précise le % de ceux qui utilisent facebook comme “messagerie + ou – instantanée” ?  ICQ, MSN, SKYPE sont-ils aussi des réseaux sociaux ?

Filtrage des bornes wifi et censure au karcher

Ca y est ! Le gouvernement s’attaque au wifi disponible un peu partout en France par les bornes wifi gratuites ou accessibles facilement.

Avant même le débat “Hadopi” (si l’ Assemblée Nationale existe encore à cette date ), voici que sur la base de recommandations (voir doc à la fin de la note) la ministre de la Culture semble vouloir proposer de contrôler l’accès à l’Internet proposé via les bornes wifi.

Via Pcinpact:

 « Si dans la vision qui prévalait au printemps 2006 au sein du parlement, le titulaire de l’abonnement était à même de jouer au sein du foyer ou d’une PME/TPE, un rôle de relais pédagogique ou d’autorité, la généralisation de la technologie Wi-Fi dans les ordinateurs portables et l’extension de la couverture par la prolifération des « spots » bouleversent cette situation (…) : il y a quasiment autant d’internautes susceptibles de se connecter en Wi-Fi à Internet que d’abonnés haut débit, près de 16 millions ».

Ces vaillants ingénieurs et conseillers, qui se donc donc enfin aperçu de la débilité de la loi Hadopi quant à son application, proposent donc de:

mettre en place une instance ayant autorité à définir et garder actif des portails « blancs » où se retrouveraient les sites utiles à la vie économique, culturelle et sociale du pays

– … restreindre à ces portails les accès Wi-Fi à l’Internet que proposent à titre gratuit des entités publiques (municipalités, leurs écoles, les hôpitaux ou les universités) , voire des personnes morales privées (Mac Donald, ..)). »

D’autres bonnes idées sont émises pour les hotspots payants:

« La connaissance de l’adresse IP fautive pourrait conduire à la suspension d’un hot spot payant d’un opérateur de communications électroniques. Il convient évidemment de prévoir une rédaction adaptée pour que la coupure ne concerne jamais le hot spot des opérateurs. Or, ceux-ci connaissent l’identité des internautes qui s’inscrivent pour une session en Wifi. A titre illustratif, on pourrait dans ce cas envisager qu’un abonné déjà sanctionné à son domicile se voit restreindre l’accès aux hot spots payants ».

Voilà l’état actuel de la République Française dont la devise est Liberté, Egalité, Fraternité (mais qui visiblement devrait y accoler “suivant sa position”)

Et remarquons bien au passage que le texte parle de “liste blanche” donc il ne s’agit pas de blacklister certains sites mais véritablement d’établir une liste des bons sites que les bons citoyens pourront voir.

Face à ces délires de contrôle (qui n’existent dans aucun pays occidental et même pas dans des pays jugés sécuritaires comme la Russie), nul doute que l’imagination des internautes va trouver rapidement des solutions pour contourner ceci

Quelques conséquences possibles si cette loi passe (et on se demande pourquoi elle ne passerait pas avec par exemple comme argument l’argument actuelle passe-partout et tout “la crise économique l’exige”):

– de la même manière que les criminels “travaillent” avec des cartes de téléphones “jetables” payées en liquide, un marché de la carte de connection temporelle à Neuf, Free et autres va se développer avec le moyen de fournir une fausse identité ou celle d’une grand-mère ou d’un grand-père qui n’ont que faire d’être “mort numérique” (relire d’aillurs à ce sujet “Les âmes mortes” de Gogol)

– la consultation de sites par mail va se développer  (vous envoyez l’URl que vous voulez consulter et le service vous renvoie la page)

– les portails d’anonymat vont se développer en français (comme ils se sont développés en serbe pendant la guerre des balkans quand le gouvernement serbe d’alors voulait contrôler les connections internet de ses dissidents)

– les méthodes de crack de clés wep et wpa vont être connues de pas mal de gens  (wireshark, Abel et Cain, Airodump, AirCrack vont devenir des logiciels très populaires en France)

– un pays étranger ou une société étrangère ayant le sens du commerce proposera un abonnement Internet via satellite juste au dessus de la France

Princen et les autres surveillants du web contrôlé par sarkozy ne seront pas au chômage

– les sociétés de filtrage d’URL et milices du web vont prendre encore plus de sous aux contribuables

– les médias “classiques” qui n’auront aucune peine à fourguer leurs sites dans la liste blanche dormiront sur leurs 2 oreilles

– meetic, adultfriendfinder (le plus gros site de rencontres en audience en France), match , les sites extrémistes musulmans, juifs, cathos seront-ils dans les listes blanches des “sites utiles à la vie économique, culturelle et sociale du pays” que veulent les censeurs ? 

– belle opportunité pour tous les marchands du temple qui essaient de défendre leurs privilèges, de s’engouffrer dans ce délire (Française des Jeux notamment)

– que se passera-t-il si un site international censuré en France porte plainte devant une instance européenne ou mondiale contre la France ?

– que se passera-t-il pour les MSN, Facebook, skype et autres systèmes qui naturellement devront être interdits tant il est facile de les utiliser pour se transmettre des films interdits ?(comme le court métrage “ casse toi pauvre con ?” )

Si l’ Internet est une révolution, alors on a comme l’impression que ces projets de censure sont l’équivalent de la fuite de Varennes et que dans quelques temps, l’ancien régime va tomber  

On a quand même l’impression que le gouvernement s’aperçoit maintenant de la bêtise de la loi Hadopi, bêtise dans le sens “manque de préparation et de fond” .. un peu ce que reprochent pas mal de parlementaires et de professionnels dans d’autres secteurs non ? 20 minutes douche comprise, c’est bien pour certaines choses  mais peut-être pas pour faire des lois …

Finalement, ceux qui s’étonnaient qu’ Eric Besson passe de l’économie numérique à la reconduite aux frontières peuvent mieux comprendre maintenant, avec ce projet de censure, la logique du gouvernement actuel…

Finalement aussi, Frédéric Lefebvre aura enfin une bonne définition du web 2.0 en France


Censure_wifi_france

maj: et tout ça alors même que l'UMP ne se contente pas de télécharger illégalement mais fait de la diffusion illégale de musique ...

Pourquoi a-t-on l' impression que les entreprises ne comprennent rien au web actuel ?

  • Pourquoi le web, l’Internet MODERNES ne sont pas utilisés par les entreprises et spécialement les “non petites” entreprises ?Entreprises_et_web
  • Pourquoi les entreprises dépensent des sommes énormes pour des designs qui n’intéressent qu’elles ?
  • Pourquoi les entreprises paient pour des logiciels de CMS qui sont moins performants que Wordpress ou d’autres softs gratuits ?
  • Pourquoi certaines entreprises dépensent des milliers d’euros pour un site qui pourrait être fait pour quelques centaines d’euros ?
  • Pourquoi les entreprises éditent sur des pages web des textes qui pourraient être ceux de leurs concurrents ou d’autres métiers ?
  • Pourquoi les entreprises paient des “agences spécialisées” en référencement ou en SEO, qui se contentent de leur répéter ce qui est disponible gratuitement sur Google ou de leur donner des recommandations dont Mr de Lapalisse aurait honte ?
  • Pourquoi de très grosses entreprises de médias et de communication font travailler des équipes énormes sur des sites qui n’arrivent même pas à l’audience cumulée de 3 blogueurs malins ?
  • Pourquoi des annonceurs intelligents dépensent en publicité sur le web des sommes importantes pour diffuser des vidéos que personne vraiment ne regarde ?
  • Pourquoi la même personne dans une entreprise et chez elle va avoir un comportement différent à l’égard du net ?

– Dans les “non petites” entreprises, on existe par les budgets qu’on brasse et non par les résultats concrets qu’on obtient.

– Dans les “non petites” entreprises, on existe et on fait carrière par le nombre de gens qu’on gère et on n’existe pas si on fait quelque chose avec 1 ou 2 clanpins.

– Dans les “non petites entreprises”, plus les sommes utilisées pour un projet sont importantes, moins le projet a de chances de rater officiellement et plus la hiérarchie est mouillée donc vous soutient.

– Dans les entreprises, on ne réfléchit pas au design pour plaire aux prospects mais pour plaire au patron ou pour projeter sur le web sa propre idée de ce qu’on aime.

– Dans les entreprises, on réfléchit à la page d’accueil du “site” et beaucoup moins aux autres pages parce que le patron ou les présentations des projets ne montrent que les pages d’accueil.

– Dans les entreprises, on aime parler de design et de couleurs parce que ça prend du temps (donc ça fait sérieux) et que les interlocuteurs aiment faire des propositions.

– Dans les entreprises, on aime confondre “Nombre de publications” avec “Nombre de recherche” ou “Buzz” avec “Intérêt” parce que c’est facile et que si on nie cette égalité, on ne sait pas comment faire.. Quoi ? Un truc où il y a autant de publications et de buzz, ça n’intéresse personne ???? (Savez-vous qu’ Obama intéresse moins les gens que le PSG ?)

– Pour des informaticiens, il est très dur d’admettre que ce qu’ils ont appris à l’école ou pratiqué pendant des années ne sert plus à rien ou se fait maintenant par un simple copier/coller.

– Pour des gens qui ont été un peu médiatisés dans les années 2000 et considérés comme les pionniers du monde web, il est très compliqué de se rendre compte que les recettes d’hier sont has been.

– Pour des gens qui ont répété pendant des années que l’Internet était comme le monde réel, il est difficile de se rendre compte que maintenant le monde de l’Internet est différent.

– Pour des gens qui pendant des années se sont évertués à raisonner en lieux de passages et en habitudes, il est difficile de se rendre compte que les internautes ne sont pas fidèles.

– Pour des gens qui pendant des années ont essayé de créer des médias sur le web, il est dur de comprendre qu’il n y a qu’un seul média sur le web: Google.

– Dans les entreprises, on aime les concepts (comme les fumeux et galvaudés “longue traîne”, web 2.0, scalables)

– Dans les entreprises, on pense à créer des SITES, des BLOGS, des FORUMS, car une entreprise existe difficilement si elle ne construit pas des ENSEMBLES. Le problème est qu’on affiche, qu’on lit, qu’on voit des unités beaucoup plus petites sur le web: des PAGES .. qui n’ont d’autres rapports entre elles que des liens qui ne relient pas forcément à des pages du même ensemble. Seuls les créateurs et tauliers de “sites” ont l’architecture et l’organisation générales du système en tête. L’internaute, dans sa grande majorité, s’en fout; il tombe sur une page, va vers une autre page, etc..

– Dans les entreprises, on s’efforce de construire une marque, une histoire. Sur le web, l’internaute a une mémoire de moineau, dans sa grande majorité. A ne pas vouloir répéter trop les choses, à vouloir être cohérent avec AVANT, les entreprises, sur le web, négligent de répéter ce qui pour la plupart des visiteurs (et pour permettre à Google de spécifier leurs pages) serait une NOUVELLE information et en premier lieu, le sujet de la page

Tout ça a un énorme aspect positif: le web est LIBRE pour tous les gens qui savent s’affranchir de ces contraintes et règles, savent regarder ce qui se passe et comment ça se passe avant de faire, savent aujourd’hui oublier hier et savent considérer les outils comme des outils et pas comme des paradigmes.

Guerre de religion par vidéos sur le web

Dailymotion et Youtube sont devenus depuis quelques temps des lieux de propagande de religions.
Ce qui s'est passé à Gaza a été le déclencheur de quelque chose dont on se demandait pourquoi il n'était pas arrivé plus tôt: l'utilisation des plate-formes de vidéos pour la propagande religieuse.
Maintenant visiblement, des petits mains postent en masse des vidéos religieuses (comme par exemple http://www.youtube.com/user/shamshir0alsalafi ).
Les ennemis cherchent aussi à pénétrer l'autre en prenant parfois des noms similaires et en postant des choses destinées à brouiller les vidéos de l'autre.
L'autre réagit alors en vidéo pour dénoncer ceci, etc, etc comme le montre cet exemple..


les sionistes s'affolent
envoyé par centre-zahra-france


Prochaines étapes: l'utilisation de marques, de noms de people ou d'évènement sportifs pour continuer l' oecuménisme.
Vous risquez donc fort de vous retrouver avec une sourate du Coran ou un extrait du Talmud quand vous chercherez à voir Pauline Lefevre à moitié nue ou le dernier décolleté d' Evelyne Dhéliat sur Youtube ou dailymotion ;-))

Jusqu'à présent même les politiques et les martekeurs pourtant très menteurs n'en faisaient pas autant.
La guerre "classique" détruit le mortar. La guerre sur le net va-t-elle détruire le click en bouchant les plate-formes vidéos, seuls vrais lieux de passage qu'il reste depuis la prise de pouvoir de Google ?
Google qui est d'ailleurs un gagnant de cette guerre puisque seul lui arrive et pourra faire le tri "faux" et vrai contenu.

Qui sera la milice d' HADOPI: Advestigo, co-peer-right Agency ou Qosmos ?

La mise en place de la “riposte graduée” pour empêcher le téléchargement illégal implique la surveillance des réseaux et notamment du protocole P2P afin de repérer les fautifs et d’avoir leurs adresses IP.

Quelles seront les sociétés chargées de fliquer le web et de dénoncer les internautes ? Ce n’est en effet pas la commission HADOPI qui concrètement chargera les wagons d’adresses IP fautives. Ce sont les fameux “ayant droits” (Sacem, SNEP ou CNC)  qui seront autorisés à effectuer cette surveillance et qui sous-traiteront ce “travail” à ses sociétés.

Ce sont donc des sociétés privées  qui vont collecter adresses IP et “preuves” sans aucun contrôle judiciaire et avec comme rémunération l’argent des contribuables (en plein période de crise financière, de dette énorme de l’ Etat et sans aucune chance qu’ HADOPI rapporte + d’argent qu’il en coûte …).

Personne ne s’en émeut trop pour l’instant. Vous imaginez que la police soit faite par une société privée, payée par le contribuable ?

Pour l’instant, il y a 3 sociétés candidates pour être miliciens du web pour HADOPI: Advestigo, Copeerright Agency et Qosmos.

Advestigo S.A.  est une société installée au 140, Bureaux de la colline, 92213 Saint-Cloud cedex. Son RCS est RCS Nanterre 443924543.

Sur leur site, il est indiqué :

Advestigo a été créée en octobre 2002 par le Dr Hassane Essafi et le Dr Marc-Michel Pic, tous deux issus de la recherche publique au CEA-LETI.

En octobre 2004, Advestigo a réalisée une augmentation de capital importante en mobilisant 3.5 million d'euros auprès de fonds d'investissement de premier plan tels que iSource Gestion, Cap Décisif ou EonTech

Le dirigeant actuel de Advestigo est Michel Roux (voir les profils des autres dirigeants d’ Advestigo  Marc Michel Pic,  Jean-Marc Kerisit,  François Guély sur le site) et son mail semble être michel.roux@advestigo.com

En 2007, le chiffres d’affaires de la société Ad Vestigo a été de 285000 euros .. Si Advestigo obtient le contrat de milicien d’ HADOPI, leur fortune sera faite (avec les impôts des contribuables français …).

Co Peer Right Agency est une société qui a priori se porte mieux puisqu’elle a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires de 320000 euros !!!.

Le siège de Co Peer Right Agency est au 52 Boulevard de Sebastopol - 75003 PARIS 03 et il y a un établissement secondaire au 177 Avenue Georges Clemenceau 92000 NANTERRE (peut-être que le 52 boulevard Sébastopol est simplement une adresse de domiciliation puisqu’il s’agit d’un centre d’affaire).

Le site de Co Peer Right Agency est  http://www.co-peer-right-agency.com/ (quand on cherche sur google le nom de la société leur site n’apparaît pas tout de suite; attention les petits malins qui vont acheter copeer……com )

Co Peer Right Agency est dirigée par Stéphane Michenaud et a des équipes pléthoriques.

Equipe managériale de Co Peer Right Agency: Romina Gonzales (dir dev international) et des managers dans tous les pays même en Russie !?!

  • Marie MOIN est directrice juridique de Co Peer Right Agency. Sonia Silva est DRH de Co Peer Right Agency.
  • Eric Petit est directeur des systèmes d’information de Co Peer Right Agency.
  • Florent Enfer est responsable de la R&D de Co Peer Right Agency.
  • Olivier Gerbais est responsable de la production de Co Peer Right Agency.
  • Audrey Bergougnoux est responsable support de Co Peer Right Agency.
  • Alain Vongsouvanh est directeur de projet chez Co Peer Right Agency.
  • Mathieu Gaudet est attaché de presse chez Co Peer Right Agency.
  • Charlène Chettoui est responsable image et communication chez Co Peer Right Agency.

Attention, ils n’ont pas l’air d’être des rigolos  —> http://www.yataghene.net/Computing2.htm

et ils ont un blog chez Co Peer Right Agency: http://www.contrefaconnumerique.fr/

Le dernier candidat à la milice du web est carrément d’un autre niveau (a priori).

La société Qosmos déclare 2, 790 millions d’euros de CA et 2007.

Qosmos est située immeuble Le Cardinet; 5, Impasse Chalabre; 75017 Paris

L’ “executive team” (Qosmos se la joue pas mal “US style”) est composé de:

Thibaut Bechetoille, Jérôme Tollet, Emmanuel Roger, Jean Philippe Lion, Patrick Paul, Erik Larsson.

Le patron de Qosmos  a a priori comme mail: thibaut.bechetoille@qosmos.com

Le CTO, Jérôme Tollet a un blog: https://www.dpacket.org/blog/jerome

Le webmaster de leur site est Antoine THEO.

Tout un tas de conseillers, du genre que les medias appellent en général “puissants et sérieux” sont présents dans la société Qosmos: Jean-Jacques Damlamian, Philippe Germond, Alain Rodermann, Nicolas Celier, Gérard Hermet, Dan Newman.

Le gagnant du grand jeu de la milice HADOPI (et accessoirement du loto de l’ argent des contribuables ) sera connu en 2009. A ce moment là, on pourra creuser pour mieux connaître le gagnant et qui oeuvre en son sein  sauf si HADOPI est abandonné par manque de sous ou parce que simplement tout le monde enregistre les systèmes déclarés “légaux” comme Deezer

De plus en plus d'ordinateurs et d' internet chez les français

Acces-internet-franceLa dernière étude du Credoc porte sur la diffusion des technologies en France. Les conclusions en sont principalement que 58% des français ont accès à Internet chez eux (43% il y a 2 ans) avec le haut débit devenu la norme.

37% des adolescents vivent dans un foyer équipé de plusieurs ordinateurs (les vendeurs d’ordinateurs sont visiblement bons).

Au niveau de la téléphonie, la France est un pays bizarre puisque ET le fixe ET le mobile progressent. 14% des français n’ont QUE du mobile.

L’internet mobile ne décolle pas (comme chaque année, le dernier trimestre est peuplé de proclamations concernant l’essort prochain du web mobile ; n’avez-vous pas aussi l’impression que de plus en plus de gens ont fini de s’amuser avec leurs iphones ??? )

De plus en plus de gens achètent sur le web. Le problème serait aussi de savoir si le nombre de sites marchands augmente plus vite que le nombre d’acheteurs  car la guerre fait déjà rage pour le positionnement sur Google (voir l’étude sur moteurs de recherche et e-commerce).

Achat-internet

Quelques ISP britanniques censurent wikipedia à cause de Scorpion

6 fournisseurs d'accès à  Internet britanniques auraient bloqué pour leurs clients (erreur 404, page blanche, etc..) l'accès aux sites de la fondation Wikipedia (dont Wikipedia). la cause (ou le prétexte) serait que Wikipedia laisse passer sur ses sites l'affichage d'une pochette de disque de Scorpions (Virgin Killer) qui en ce renouveau de la morale d'avant “avant” est jugée scandaleuse car “child porno”..

Une explication complémentaire technique est donnée ici: http://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:Administrators%27_noticeboard/Major_UK_ISPs_reduced_to_using_2_IP_addresses

Diffamation: la tradition rapporte

Censure_blogsA l’heure où certains se plaignent du non respect de la tradition, la loi votée en douce au Sénat sur la diffamation sur Internet va tranquiliser ceux qui pensent que tout fout le camp en France.

Les sénateurs ont donc proposé une loi pour supprimer celle de 1881 sur la presse, en allongeant le délai de diffamation sur Internet .. mais avec un distingo entre les les sites issus de médias “traditionnels” "régulièrement déclarés ou autorisés", et les autres. Les premiers, jugés prudents par la Garde des sceaux Rachida Dati, resteraient soumis au régime actuel. Les autres, comme AgoraVox, Mediapart, Bakchich ou Rue 89, mais encore l’ensemble des blogs, passeraient sous le nouveau régime, autrement plus strict. Une diffamation sur le site du Monde resterait ainsi à 3 mois, tandis qu’une diffamation sur AgoraVox, par exemple, serait étendue à 12 mois...

Qu’en pense le club Sénat ?

Les “Etats générEux de la presse” commencent bien. Et que personne ne s’étonne puisque Nicolas Sarkozy avait prévenu dès le départ “J’ajoute que le problème d’Internet est considérable .. C’est quand même pas sain .. que le journal soit gratuit .. Comment voulez-vous que les gens achètent des journaux dans les kiosques si le journal est gratuit sur Internet ? ” et qu’il serait donc dans sa logique de protéger les “traditionnels”.

à moins que la différence de durée soit celle nécessaire aux sénateurs pour trouver les blogs ou sites qui ne portent pas le nom des journaux et magazines qu’ils connaissent  (+ le temps d’imprimer les pages pour bien les lire …).

Ne nous plaignons quand même pas trop car pour l’instant, aucune reconduite à la frontière n’est prévue pour les blogs et médias “non connus”. ceci dit une telle mesure risque de les conduire eux-mêmes à aller se faire héberger ailleurs

Le gouvernement a-t-il peur d' Internet ?

  • Quelques mois après que l’ Elysée ait engagé un surveillant général du net, Nicolas Princen,
  • quelque semaines après la fameuse phrase de Xavier Bertrand sur le e-commerce (“Je pense qu’il vaut mieux que les français soient le dimanche dans les magasins où il y a des employés plutôt que de passer leur dimanche à acheter sur Internet… Je n’ai rien contre Internet, c’est aujourd’hui une nouvelle forme de commerce, qui à mon avis pose plus de risques en terme de concurrence pour les petites enseignes que le travail du dimanche“ )
  • quelques temps après les poussées de taxation des micro revenus du net
  • et dans une atmosphère générale de pré-censure comme l’a montré l’affaire O Martinez, voici un nouveau fait pour le moins inquiétant :

Le ministère de l’autre Xavier du gouvernement, Xavier Darcos, a lancé un appel d’offres pour pister sur Internet tout ce qui pourrait constituer un "risque opinion". Objectif : détecter les "lanceurs d'alerte", anticiper les effets de "contagion", et limiter les crises "dans lesquelles les ministères se trouveraient impliqués".
Dans le but d'anticiper et évaluer les risques de contagion et de crise", le prestataire devra aussi utiliser toutes les informations "qui préfigurent un débat, un «risque opinion» potentiel, une crise ou tout temps fort à venir dans lesquels les ministères se trouveraient impliqués". Avec un égard particulier pour les "vidéos, pétitions en ligne, appels à démission, [qui] doivent être suivis avec une attention particulière et signalées en temps réel
"...

220000 euros pour ça .. mais surtout quelle volonté et quelle compréhension du fonctionnement de l’ Internet (Interconnected Networks) derrière tout ceci ? Les découpeurs électoraux et énarques vont-ils découvrir en 2012 seulement qu’il n y a  pas de frontières sur le net après avoir voulu surveiller puis peut-être bientôt ériger une muraille infranchissable comme les chinois ?

On sentait jusqu’à présent que les réelles différences entre hommes politiques étaient entre ceux qui ont vraiment travaillé et ceux qui pantouflent depuis leur entrée dans la vie “active” mais voici vraiment une nouvelle fracture entre eux, la fracture numérique, qu’au moins Jacques Chirac n’essayait pas de soigner en ramenant le monde à l’ère de l’ ORTF

Ceci dit, c’est vrai que le net est dangereux quand on pense forcer les gens à passer par des points de passage obligés et contrôlés ..

Visiblement, le pouvoir en place n’a pas eu et n’a pas de très bons conseillers sur la façon de procéder à moins que ceux-ci veuillent doper l’opposition ou en créer une

Yahoo Microsoft, enfin ?

Jerry Yang, patron de Yahoo et principal opposant des tentatives de Microsoft pour acheter Yahoo a déclaré: « À ce jour, je dois dire que la meilleure chose à  faire pour Microsoft est d'acheter Yahoo. Je ne pense pas que c'est une mauvaise idée du tout. » ..
Avec une action à 13,95 USD, une baisse de 40% depuis janvier, Yahoo ne peut plus faire grand chose hormis se vendre. L'échec de l'accord publicitaire avec Google force donc Jerry Yang a tenter d'être très gentil avec Microsoft qui avait offert 33 USD par action en juillet 2007....
On paie sur 15 USD par action ?
Et vivement qu'ils se mettent d'accord qu'on ait une alternative sérieuse à Adsense et Adwords ... et puis peut être enfin Yahoo Buzz nouvelle version en français ?

Simplifiez vos pages web !

Web_2_berlinSimplifiez vos pages web ! C’est le principal enseignement de la très intéressante intervention de Leisa Reichelt au Web 2.0 à Berlin mardi dernier. Leisa Reichelt donnait 2 cours  “Collaboration, Techniques that Really Work: Productivity, Creativity, and Consensus “ et “  Improving Your Site’s Usability, What Users Really Want”. Nous parlerons ici seulement de la deuxième conférence. 

 

 

Lire la suite "Simplifiez vos pages web !"

Eparpillement du web

En quelques années, on est passé d’une expression limitée sur quelques sites à « chacun a son site » et puis à des centaines de millions de PAGES web couvrant tous les sujets.
Si l’on continue à parler de « sites », le nombre de ceux-ci explose aussi. En avril 2008, Netcraft estime à plus de 150 millions le nombre de sites (de noms de domaines) soit une augmentation de 50% en 1 an !!

Nombre_de_sites

 

Beaucoup de spécialistes ont comparé le web à la vie réelle en expliquant qu’il fallait créer des places ou boulevards et habituer les gens à y aller, en pariant sur le fait que les habitudes les garderaient sur place. Cette idée est intéressante car il est vrai que sur le web les internautes ont par défaut les mêmes réflexes que dans la vie courante.


D’un autre côté, c’est oublier que l’une des caractéristiques de l’humain est d’aimer aussi le changement et la diversité, surtout quand ils ne nécessitent que peu d’efforts, comme un clic de souris.. et c’est aussi oublier que via les liens hypertextes qui sont une des bases du web, la consultation séquentielle des choses a volé en éclat sur le net.

Lire la suite "Eparpillement du web"

Augmenter son audience web et son referencement naturel

Comment augmenter son audience et son référencement naturel ? Une problématique habituelle du web expliquée en plusieurs notes:


Augmenter son audience web et son référencement naturel  1

Augmenter son audience web et son référencement naturel 2

Augmenter son audience web et son référencement naturel 3

Augmenter son audience web et son référencement naturel 4

Augmenter son audience web et son référencement naturel 5

Optimiser le code pour un meilleur referencement

Plus d' audience avec une meilleure ergonomie 1

Ameliorer le contenu de son blog

 



 

 

 

 

… à suivre … (tout ceci est aussi dans le livre “Blogs et Entreprises” de Tubbydev)

Danielle Giazzi, Zorro de l' état au secours des medias classiques sur le net ?

Danielle Giazzi, secrétaire nationale de l'UMP aux entreprises, a remis à Nicolas Sarkozy un rapport sur le développement des médias traditionnels, notamment la presse papier, sur Internet.

On se souvient de la pertinence des propos de Nicolas Sarkozy (initié brillamment à Internet lors de sa campagne par quelques ambitieux ) en mai à propos des médias classiques sur Internet: “Le problème d'Internet est considérable parce que comment voulez-vous que les gens achètent leur journal en kiosque s'il est gratuit sur Internet ? ". (On croirait Besancenot si ce dernier travaillait dans un journal ).

Quelques mois plus tard donc, Mme Giazzi a interviewé de multiples acteurs (3% étaient des 100% internet et des gens vraiment internet comme Mediapart, rue89 ). Ok, ok, il y avait Google (qui s’en f.. un peu puisque l’important pour lui est d’avoir des pages à indexer qur’elles viennent de Pierre Paul ou Jacques …) et le résultat est fulgurant de justesse:

  • la presse sur Internet fait perdre ses lettres de noblesse à la profession !?!?
  • la presse internet "fragilise la qualité de l'information" et contribue à un "affaiblissement du débat démocratique". (on croirait entendre Euro RSCG)
  • elle propose de faire bénéficier d'une TVA à taux réduit (2,1 %) les sites Web de journaux labellisés par la commission paritaire
  • elle demande à ce que les sites prétendant être des "sites d'information" mentionnent à leurs lecteurs le nombre de journalistes titulaires de la carte de presse écrivant dans leurs colonne, ainsi que le nombre de "rédacteurs". (comme si la carte de presse était une garantie de sérieux  .. de sérieux opur entrer dans les cocktails ouais mais le reste .. peut-être faudrait-il expliquer à cette dame comment acheter une carte de presse sur Internet .. ceci dit, elle donne une bonne idée: les sites qui se veulent d’information pourront créer la guilde des sites de désinformation )

Danièle Giazzi parle aussi du serpent qui rode depuis quelques temps: la taxation des revenus publicitaires sur Internet (au moins on sait que les clubs de réflexion du Sénat servent à quelque chose)

Ce “rapport” complet est lisible sur le blog de Miss Giazzi (qui d’après les idées de son rapport n’est donc pas un site d’informations  donc ne croyez pas tout).

Soyons un peu professionnels ! Faisons le journaliste et jugeons ce qu’a écrit la dame d’après son expérience !

Voici le CV de Danièle GIAZZI, qui peut expliquer certaines de ses idées à propos du net  (est-ce que quelqu’un a lu son livre “les Solvants chlorés dans l'eau” ?? est-ce de l’information ? Mme Giazzi a-t-elle la carte de presse pour parler des solvants chlorés ??)

GIAZZI (Danièle, Marie, Rose), Pharmacien, Femme politique.

Née le 3 septembre 1955 à Lausanne (Suisse).

Fille d' Adalbert Folian, Directeur de sociétés.

et de Mme, née Yolande Szantó.

Mar. le 23 avril 1983 à Joël Giazzi, Directeur de société (2 enf. : Benjamin, Sheva).

Etudes : Ecole Notre-Dame des Oiseaux à Paris, Faculté de pharmacie de Châtenay-Malabry.

Dipl. : Doctorat d'Etat en pharmacie

Carr. : Directeur général adjoint de la Société anonyme pour le commerce et le développement des

échanges commerciaux (Sacodec) (1983-87), Directeur en charge de l'énergie, de l'eau et des déchets de la

Sofresid puis de Kvaerner-Sofresid (1994-97), Associé, Directeur du développement à Coopers & Lybrand

(1997-98), Directeur du développement (depuis 1998), Associé chargé du département Business

Development à Pricewaterhousecoopers; Conseiller municipal, Adjoint au maire (1983-89), Premier adjoint

(depuis 1989) du 16 e arrondissement de Paris, Conseiller de Paris (depuis 1989), Délégué auprès de

Jacques Chirac (maire de Paris) chargé de la vie associative (1989-95), Adjoint au maire de Paris

(1995-2001), chargé des relations avec les professions libérales (1998-2001), Délégué national (1983) puis

Secrétaire national (1983) du Rassemblement pour la République (RPR), Conseiller exécutif de l'Union pour

un mouvement populaire (UMP) auprès de Nicolas Sarkozy (ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et de

l'Aménagement du territoire et président de l'UMP) (depuis 2004), Premier vice-président puis Vice-président

de l'Institution interdépartementale des barrages-réservoirs de la Seine (IIBRBS) (1989-2001), Membre du

Syndicat interdépartemental d'assainissement de l'agglomération parisienne (1989-2001), de la Commission

de contrôle d'Electricité de France (1989-2001), du conseil de psychologie de l'université Paris V-René

Descartes (1989-2001), de l'Association des établissements publics territoriaux de bassin (1995-2001),

Membre du conseil d'administration et du conseil de 3 e cycle de l'université Paris IX-Dauphine

(1989-2001). OEuvre : les Solvants chlorés dans l'eau (1984).

Décor. : Chevalier de la Légion d'honneur et des Palmes académiques.

S'intéresse aux oeuvres en faveur de l'enfance.

Collection de sables.

Coordonnées : Prof. 1 : Pricewaterhousecoopers, 32 rue Guersant, 75017 Paris

A noter que son mari non plus n’est pas dans le monde de l’internet puisque son nom sur societe.com ne donne que des choses en rapport avec l’hotellerie plutôt de luxe vers Megève.

Nous sommes rassurés ! Danièle Giazzi est vraiment quelqu’un de complètement indépendant pour réfléchir aux interventions de l’état français sur le web … français”.

Rappel: si vous êtes hébergés dans un pays étranger, vous ne serez pas concernés  mais ne dites pas à quelqu’un du gouvernement qu’il n y a pas de frontières sur le net .. Caé serait un trop grand choc pour eux !!