Adsense Adwords

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous

Adsense Adwords


Google enlève les pubs à droite des résultats de recherche ?

Selon certaines rumeurs, il semble que Google supprime la zone de pub située à droite des résultats du moteur de recherche.

Tandis que certains pays semblent avoir gardé leur "google" habituel, la transformation semble avoir été mise en place en France.

Voici une recherche sur "pièces détachées Renault".

Lire la suite "Google enlève les pubs à droite des résultats de recherche ?"

Mestextos contre Google Adsense : 46000 usd en volés mais par qui ?

Mestextos.com est un des sites d'Idriss Sami, un jeune franco marocain de 19 ans (domicilié à Casablanca officiellement) pour qui tout allait bien jusqu'à récemment.

Ceci dit, Idriss Sami est maintenant une des vedettes des anti-Google aux USA avec en prime un article sur un des supports anglo-saxons les plus connus: http://www.businessinsider.com/19-year-old-lost-46000-in-google-adsense-rules-ban-2014-8

Mestextos.com permet d'envoyer des sms gratuitement. Idriss Sami monétise son site ou plutôt monétisait son site avec Google Adsense.

Les revenus du gars étaient monstrueux, avec des CTR et CPC énormes (voir l'article de business insider où il y a des copies d'écran) jusqu'à ce que Adsense le banisse d'un coup en décembre dernier.

Lire la suite "Mestextos contre Google Adsense : 46000 usd en volés mais par qui ?"

Orange est-il le Bygmalion du SEO ?

Démarchage téléphonique par Orange et son super site mapublicitelocale.fr à propos d'un site de e-commerce de divers produits.

On a bien vérifié. Le site mapublicitelocale.fr est bien un truc d'Orange comme l'indique le whois qui donne au passage un numéro intéressant pour contacter Orange et le mail d'une juriste d'Orange Clemence Novelli.

Clemence novelli Orange

Pour en revenir au démarchage de mapublicitelocale.fr , une "conseillère" essaie donc de vendre les services d'Orange pour ce que met en avant ce site, à savoir surtout les campagne de pub Google.

Ca c'est déjà assez frappant, Orange, successeur de France Telecom, une entreprise française qui était un fleuron technologique, se fait maintenant vendeur des services d'une autre entreprise, étrangère ..

Montebourg, Au Secours !!

Lire la suite "Orange est-il le Bygmalion du SEO ?"

Comment optimiser facilement une campagne Google Adwords .. ou Facebook

Beaucoup de commerçants qui font des campagnes Google Adwords passent par des sociétés spécialisées en Adwords car l'interface et l'optimisation d'Adwords semblent .. compliquées..

Le problème est que souvent les sociétés d'optimisation sont rémunérées en fonction du budget Adwords, donc ont intérêt à ne pas vraiment faire baisser le budget Adwords.

Dans les rares cas où les sociétés d'optimisation sont rémunérées avec une somme fixe, elles n'ont pas non plus intérêt à optimiser le budget Adwords car ça prend du temps et le temps .. c'est de l'argent ;-)

En fait, l'optimisation d'une campagne Adwords est assez simple: il faut agir sur les zones de diffusion, le nombre d'annonces, les objets sur lesquels les annonces vont passer, , .

Concrètement...

Lire la suite "Comment optimiser facilement une campagne Google Adwords .. ou Facebook"

Adsense Direct pour vendre directement vos emplacements de pub

Parallèlement au grand nettoyage de Google dans les "agences" de pubs et de liens, l'agence de Google (Adwords/Adsense) évolue avec de plus en plus de facilités pour vendre ses emplacements directement.

La nouveauté s'appelle AdSense Direct

Comme Google se place entre vendeur et acheteur, pas besoin de contrat juridique (chacun contracte avec Google) mais le "deal" se fait directement entre vendeur d'emplacement et acheteur.

Ce dernier n'a pas besoin d'être un client adwords (façon de récupérer encore plus de clients adwords pour Google ;-))

Lire la suite "Adsense Direct pour vendre directement vos emplacements de pub"

Une petite carotte sur Adsense ni vu ni connu

Le début d'année ne durant pas beaucoup, c'est aussi l'occasion de mettre une carotte (interdit de dire quenelle ces temps-ci si on ne veut pas que ça parte en sucette .. tiens: sucette, carotte, quenelle ont la même forme ;-)) à Adsense comme le montre le site document-gratuit.com

Lire la suite "Une petite carotte sur Adsense ni vu ni connu"

Adsense; bloc d'annonces réactif et format d'annonces personnalisé

En petite douceur ("en douce" mais pour du bon a priori), Google Adsense a introduit une révolution dans les comptes Adsense "normaux" (on ne parle pas des comptes Premium).

Les comptes Adsense normaux se voient maintenant proposer 2 nouveaux formats d'annonces: le bloc d'annonces réactif et le format d'annonces personnalisé.

Lire la suite "Adsense; bloc d'annonces réactif et format d'annonces personnalisé"

Numerama rétabli par Adsense: inflexion ou 2 poids 2 mesures ?

Le compte Adsense de Numerama a été rétabli sans que Numerama change ce que Google Adsense critiquait (lire http://www.numerama.com/magazine/27300-google-retablit-le-compte-de-numerama.html ).

Pourtant, le site de Numerama regorge de contenu a priori interdit par Adsense, avec des images beaucoup plus litigieuses que celle qui était en cause initialement.

Voici des exempels du contenu "non adsense" qu'a Numerama: https://www.google.com/search?deb=0h&safe=off&optt=suppress:ImageSafeSearchTwiddler&restrict=img_porn_moderate&tbm=isch&biw=1920&bih=1088&q=site:www.numerama.com

Alors ? Google Adsense change de politique en l'adaptant un peu aux "normes" françaises ou y a t il 2 poids 2 mesures dans la censure Adsense comme nous l'évoquions déjà dans Google Adsense et sa pruderie hasardeuse ou hypocrite

Numerama nouvelle victime de la Pax Americana Adsense

Et une victime de plus de la pudibonderie hypocrite d'Adsense: Google censure Numerama et coupe ses vivres, pour une photo

(on avait parlé d'un problème du même genre  Google Adsense et sa pruderie hasardeuse ou hypocrite)

Numerama annonce qu'ils vont tenter de retrouver l'accès à leur compte en discutant (ce qui n'est jamais simple avec Google), sans accepter de supprimer la photographie litigieuse, mais la firme prévient d'ores et déjà qu'elle change très rarement d'avis.

Lire la suite "Numerama nouvelle victime de la Pax Americana Adsense"

Comment utiliser l' outil de planification de mots clés, nouvel outil de mots clés Google

Le classique outil de suggestion de mots clés de Google est remplacé par le planificateur ou "outil de planification de mots clés" mais quelles différences et comment s'en servir ?

Lire la suite "Comment utiliser l' outil de planification de mots clés, nouvel outil de mots clés Google"

Google Adsense et sa pruderie hasardeuse ou hypocrite

"Google Adsense fait-il 2 poids 2 mesures en ce qui concerne ses règles de "bienséance" prude ?"

"Matt Cutts si tu nous entends via un traducteur pas trop idiot  ;-) "

Voici encore 2 titres possibles de ce post.

Et puis un autre: " Google est-il comme certaines administrations françaises décrites dans par exemple Mentions légales sur un blog: 2 poids 2 mesures ? " ou "Si Google avait un fils, essaierait-il de le mettre à l'Epad ?  "

Voici l'objet de l'énervement du jour.

La milice de Google Adsense nous tombe dessus pour un de nos blogs de luxe et de mode à cause de quelques posts ne respectant pas blablablabla, contenu adulte, blablablabla..

Lire la suite "Google Adsense et sa pruderie hasardeuse ou hypocrite"

Comment contourner la répression des fraudes en e-commerce

Les services de la répression des fraudes vérifient en permanence le web et notamment les discours des sites de e-commerce.

Certes, ces fonctionnaires en sont pas très nombreux mais nul besoin d'être une armée pour vérifier que le mage Briandor ne raconte pas vendre un produit miracle pour redevenir jeune, avoir plusieurs femmes ou gagner au loto ..

Dieu seul (cad Google) sait à quel point la population des internautes est débile (chose d'ailleurs que souvent les possesseurs de sites web sous-estiment tant ils pensent que la population actuelle d'internautes est la même que celle d'il y a 10 ans, en composition ...) et que comme dit RS "plus c'est gros plus ça passe" ;-)

Les plus rusés des e-commerçants savent utiliser des ruses imparables pour contourner les lois et les services de répression des fraudes.

Lire la suite "Comment contourner la répression des fraudes en e-commerce"

Bulle filtrée (filter bubble) et monétisation sur Google

La bulle filtrée (Filter Bubble pour ceux qui ne connaissent pas voir la présentation ppt d'Eli Pariser à la fin de cette note) a plusieurs incidences dont on ne parle pas trop.

Regardons aujourd'hui les conséquences de la bulle filtrée sur la monétisation avec Adsense.

Adsense permet dans sa configuration de choisir (dans Autorisation/blocage d'annonces puis Paramètres avancés) si l'on autorise la diffusion d'annonces par centre d'intérêt de l'internaute ou pas.

Concrètement, si on accepte, les internautes peuvent voir sur le site où est situé Adsense des publicités sans rapport avec le contenu de la page MAIS en rapport avec LEUR profil, traqué par Google.

Lire la suite "Bulle filtrée (filter bubble) et monétisation sur Google"

Hit parade des dépenses en Adwords

Malgré la crise ou grâce à la crise (quelques annonceurs commencent à comprendre que la pub au clic sur le modèle adwords est nettement moins coûteuse que la pub "image" en display, en vidéos, en opérations spéciales, etc.. et beaucoup plus efficace) les dépenses continuent dans Adwords.

Il y a bientôt 2 ans, nous avons publié Les gros clients Adwords

Voici la liste actuelle estimée des gros acheteurs d'Adwords en France, en partant du plus gros acheteur:

(Attention, ce n'est pas une liste de Mickey mais une liste de 10000 sites ; les 200 premiers acheteurs ce sont de sacrés montants)

Lire la suite "Hit parade des dépenses en Adwords"

Ameli.fr ou comment dépenser de l'argent public chez Google Adwords

De nombreux gros sites web font du Google Adwords.

De nombreux gros sites web achètent leur propre nom sur Google Adwords alors que leurs concurrents ou autres ne peuvent pas l'acheter (dans le réseau "partenaire" ce n'est pas visible mais sur les résultats des requêtes c'est visible et facile à empêcher).

De nombreux gros sites web n'ont jamais essayé de ne pas acheter leur propre nom sur Adwords pour voir si les visites (ou achats si il s'agit de site de e-commerce) baissent alors même que leur site est dans l'immense majorité des cas en tête de la recherche naturelle, sous la pub qu'eux-mêmes achètent.

Souvent l'explication est qu' Adwords est externalisée dans une agence payée en pourcentage du budget et qui n'a donc pas intérêt à faire baisser le budget Adwords.

Comme Google sert souvent de navigateur, les gens qui cherchent le site tapent le nom, tombent sur la pub (juste au dessus du site présent en recherche naturel, bien évidemment le même) et cliquent sur la pub.

La dépense Adwords faite sur son propre nom est alors assez conséquente.. et enrichit l'agence ;-)

Quand cette bêtise (parfois justifiée par un "oui mais si ." .. mais au grand jamais testée en efficacité) a lieu pour des boîtes privées, ça ne regarde qu'elles.

Quand cette dépense inutile d'adwords a lieu pour un organisme public, c'est concrètement de la dépense d'argent public.

Ameli.fr est un site public bien connu et très utilisé par le public.

Lire la suite "Ameli.fr ou comment dépenser de l'argent public chez Google Adwords"

Publicité contextuelle ou profilage de l'internaute ?

Avant c'était simple ! Il y avait la publicité contextuelle à la Google Adsense où les pubs d'une page web s'affichaient en fonction du contenu de la page regardée.

Un CTR inférieur à 1% était juste un problème technique.

Et puis quelques uns inventèrent la publicité en fonction du "profil" de l'internaute.

Cela allait de pair avec la fin assurée de la facilité d'interdire les cookies qu'avaient tous les premiers navigateurs et cela collait complètement au modèle Facebook qui à force de savoir qui vous fréquentez sait, comme le dit le vieil adage, qui vous êtes.

Lire la suite "Publicité contextuelle ou profilage de l'internaute ?"

Tester si la qualité d' un site web est bonne pour Panda et les autres animaux de l' arche de Google

SI vous répondez "bien" aux question suivantes, alors vos pages web n'ont rien à craindre de Google Panda ou des 500 mises à jour que Google compte faire cette année sur son algorithme de recherche .. (Panda n' est que la partie visible de l' Iceberg qui glace le sang et les cents que vous espérez peut-être via votre audience ;-))

Lire la suite "Tester si la qualité d' un site web est bonne pour Panda et les autres animaux de l' arche de Google"

Contenu gratuit contre contenu payant: un Panda comme arbitre

Qui gagnera la guerre sur le web entre le contenu payant et le contenu gratuit ?

Jacques Rosselin, qui essaie en permanence de trouver une solution rentable pour tous (un peu la quadrature du cercle) signale sur son twitter un "article" d' une certaine Isabelle Otto à propos de la guéguerre entre gros crédules oui-oui qui ont publié gratuitement sur le Huffington Post et qui s' aperçoivent maintenant que seule l' âpre Arianna Huffington encaisse les millions : http://www.electronlibre.info/Huffington-Post-le-souffle-de-l,01179

Comme dans plein d'autres "concepts" web, Arianna Huffington a construit sa "valeur" avec celle des autres, trop soumis ou divisés ou débiles pour réclamer quelque chose.

En France, quel site marchand  a réclamé de Kelkoo ou autres comparateurs de prix, des sous en échange du droit de prendre des infos chez lui ?

Quel commerçant réclame à Groupon ou à ses clones le droit de faire son beurre sur son dos ?

Quel site ou blog réclame à wikio, paperblog ou autre "annuaires" qui récupèrent autre chose que le simple flux rss public et gratuit de l'argent pour faire de l'audience sur la sienne ?

Hein ? Non mais ... ;-) Ce serait d' ailleurs marrant que par exemple sur chacun des exemples ci-dessus, les 10 premiers en audience se mettent ensemble et réclament des sous ... sinon ils coupent .. (sachant que déjà quelques uns des gros blogs qui faisaient l' audience de paperblog ou wikio ou autres ont coupé le robinet ..).

Hé oui, tout part de l'audience. C' est l' audience qui est l'enjeu de la guerre entre le contenu gratuit et le contenu payant.

Quand l'audience baisse, on achète du trafic, soit pas google adwords, soit par des bannières de pub, soit en incluant/encapsulant le contenu des autres et si possible gratuitement, soit en essayant de publier des pages qui amènent de l'audience.

Actuellement et sauf si on a une masse de oui-oui dispos à donner leur contenu si celui-ci est intéressant et mal référencé, la dernière solution est de loin la moins chère et la meilleure (propriété du contenu) -surtout si PUB ENORME on passe par des pros comme Tubbydev capable par exemple de vous faire passer de 0 à 200000 visiteurs uniques par mois pour un budget incroyablement bas en 6 mois ;-) FIN DU PUBLI REDACTIONNEL . (voir aussi Fermes de contenus: business plan et métriques)

MAIS, il se peut que Panda, le petit animal rusé de Google, change un peu la donne.. (8 trucs pour éviter les problèmes avec le Panda de Google -peut-être).

Personne ne sait ce qui va se passer (et si ça va se passer d' ailleurs) quand Panda viendra chercher des bambous dans les pages web écrites en français.

Il se peut que beaucoup de sites avec du "gratuit" perdent beaucoup d' audience (wikio 91% en - d' audience ???  article intérerssant d' un journaliste de Capital avec un commentaire de Pierre Chappaz qui est ici beaucoup plus sympathique que quand il lançait une croisade comme Olivier Bouchara qui avait osé dire que ses intuitions n' étaient pas toutes bonnes : Pauvres petits Chappaz et Ohayon qui se plaignent de Capital ).

Mais que ces sites perdent de l' audience ne change pas celle des sites "payants".

En revanche, si les sites "payants" prennent un coup de bambou et perdent de l'audience "naturelle" il va leur falloir acheter de l'audience (sinon les investisseurs et annonceurs risquent de se décoller de leurs chaises et de mettre le nez dans les chiffres ..) et donc d' acheter du trafic au clic donc via adwords (Panda ne sera-t-il pas simplement ou aussi un moyen pour Google de gagner + d' argent ?? ).

Qui profitera ou pourra profiter de cette manne outre Google ? Bien entendu les sites de contenu gratuit qui gagnent de l'argent avec Adsense ..

Et dans ce cas, Panda donnera un avantage au contenu gratuit dont dépendra indirectement la vie du contenu payant.

Comme en France, les sites de contenu "payant" ont rarement soigné leur référencement naturel, si Panda surgit avec les mêmes impacts qu'en langue anglaise (ce qui reste à vérifier), le contenu gratuit a de beaux jours devant lui ..

 

 

8 trucs pour éviter les problèmes avec le Panda de Google -peut-être

Les webmasters qui ont perdu de l' audience avec la mise à jour "Panda" de Google (Panda du prénom d' un gars de chez Google qui est à l' origine de la "philosophie" des changements Biswanath Panda ) ont pour certains essayé de savoir comment réagir à la baisse d' audience.

Sans garantie que ça marche, voici 8 trucs pour résister au kung fu du Panda qui va déferler sur la france et d' autres zones du web..

Lire la suite "8 trucs pour éviter les problèmes avec le Panda de Google -peut-être"

Youtube paradoxe du nouvel algorithme de Google ?

Beaucoup de gens et de sites attendent en tremblant les effets du “nouvel” algorithme de Google (voir Les changements de Google annoncent-ils le printemps ou l' automne pour le référencement naturel de certains sites web ? ). Matt Cutts, l’oracle des tremblements de terre du référencement naturel a annoncé le chiffre de 11,8% de changements dans les requêtes (ce qui ne veut rien dire tant qu’on ne sait pas quels types de requêtes sont “touchées”) tout en indiquant “it will provide better rankings for high-quality sites—sites with original content and information  “, ce qui donne encore moins d’ éléments sur ce qui va se passer qu’une petite phrase du concierge d’un ancien collaborateur d’une secrétaire de DSK chargée d’ organiser un éventuel déménagement de meubles vers la France Clignement d'œil).

Ben oui .. C’est quoi du “original content” dans la “bouche” de Google dont une des maximes est “The internet makes information available, Google makes information accessible”..  A la limite, on pourrait dire que du contenu “bien” copié, cad mis sous une forme agréable à Google est un contenu “original”.. Après tout Champollion n’a fait d’une certaine manière que “copier” du contenu écrit depuis des lustres . La limite est ténue entre “copier”, “interpréter” et “rendre lisible” Clignement d'œil

D’un autre côté, l’ originalité se niche souvent dans les extrêmes donc va-t-on vers une mise en avant des contenus “extrêmes” ? Comparer Sarkozy à un champignon vénéneux est plus original que le comparer à Iznogoud donc serait “boosté” dans les résultats de “comparaison sarkozy” ?

Lire la suite "Youtube paradoxe du nouvel algorithme de Google ?"

Hypocrisie ou manque de moyens chez Google Adsense ?

Google Adsense est un programme assez strict qui impose à ceux qui l’utilisent de ne pas diffuser certains contenus, notamment à caractère pornographique ou “vantant” des choses “pas bien” (Google veut le bien du monde) comme la drogue, etc..

Force est pourtant de constater qu’un certain nombre de sites, dont les blogs qui ont le plus d’audience sur le web français, utilisent Google Adsense tout en boostant leur audience à coup de oops, seins à l’air voir pire..

Certains mettent un code pour empêcher les adsense de s’ afficher, d’ autres laissent faire.

Récemment, Google Adsense semble avoir intensifier sa “lutte” contre ce type de contenus (peut-être que les gros annonceurs comme Groupon en avaient vraiment marre d’avoir des clics sans intérêts venus via une paire de fesse ;-)) mais plusieurs blogs ou sites de medias continuent aujourd’hui de passer à travers les mailles du filet.

Hypocrisie ? manque de moyens ? On n ‘ose pas imaginer un”trou” dans les algorithmes de Google qui surveillent ces choses que pourtant on a coutume de ne savoir voir ;-))

On peut être d’accord ou pas avec les limites imposées par Google mais bon c’est comme ça.. (rassurez-vous: Google n’est pas encore maire d’une ville de bord de mer où il y aurait du monokini).

Bien sûr, le texte n’est pas le seul truc checké par Google qui regarde aussi les images, notamment en fonction du % de pixels dont la couleur est + ou - “chair” (cela aide aussi Google à classer vos images dans les images “regardables” ou pas sans le “safesearch” de la recherche sur images.

Google Adsense laisse aussi passer d’autres choses du même acabit quand il s’agit de business. Ainsi la wii touze, jeu sur la wii et la PS3 destiné à plus ou moins déclencher l’ échangisme et plus hard entre couples est non seulement bien promu sur Youtube (qui appartient à Google) mais aussi sur divers blogs ou sites qui ont de l’ adsense .

Peut-être qu’en fait, il y a aussi une variable “business” à prendre en compte.

Moins d’endroit où diffuser des pubs, c’est + de rentabilité pour ceux qui restent et + de coût au clic à payer pour les annonceurs. Vraisemblablement selon une gaussienne car point trop n’en faut.

Moduler le coût des clics via la “censure” des places du réseau partenaires (Adsense) peut être un bon levier .

Google a peut-être décidé que la différence de prix entre la pub “classique” et la pub cpc était trop importante et qu’il y avait qqch à gratter pour gagner +.

Ca + l’ “élimination” des bonnes positions de ce pudding sémantique qu’ est la “ferme de contenu” ( Les changements de Google annoncent-ils le printemps ou l' automne pour le référencement naturel de certains sites web ?), devrait augmenter sérieusement les bénéfices de Google.

Les changements de Google annoncent-ils le printemps ou l' automne pour le référencement naturel de certains sites web ?

Il semblerait que les derniers mouvements/changements de l' algorithme de Google se soient assemblés/complétés pour former une machine infernale ou délicieuse qui rebat les cartes du SEO et des places chèrements acquises par certains sites web ou "fermes de contenus" (lire  Fermes de contenus: tout dépend de Google qui n' a pas l' air vraiment d' aimer le modèle).

Au cours des derniers mois, les changements de l' algorithme de Google ont semble-t-il concerné prioritairement:

- une moindre importance donnée au nom de domaine (après tout, "google" ne veut pas dire "search" ;-)

- une amélioration de la compréhension des langues, des périphrases, des synonymes (voir Google et la possible indexation des phrases: un gros changement pour le SEO et beaucoup de questions) et donc indirectement une "punition" pour les "spammeurs" de synonymes qui dépassent une certaine densité sur la page web considérée

- le retour -vraisemblablement une trouvaille technique- de la lutte contre la copie pour enfin arriver à mettre devant l'original et pas la copie ( (citation: http://googleblog.blogspot.com/2011/01/google-search-and-search-engine-spam.html )

Bref, tout ça et d'autres choses qu'on ne saura jamais font que l'algorithme de Google a changé comme l'annonce Matt la menace http://www.mattcutts.com/blog/algorithm-change-launched/

Pas mal de sites ont vu leurs positions dans les résultats de recherche Google changer. notamment pas mal de medias web qui vivaient sur des pratiques "industrielles" de production de contenu et/ou occupaient des positions de la longue traine long tail  (ou du moins de leur vision de la Longue traîne .. ) .

En France personne n'en parle officiellement mais aux USA, quelques exemples dont celui-ci sont bien expliqués: http://www.nytimes.com/2011/02/13/business/13search.html?_r=3&sq=jc%20penny&st=cse&scp=2&pagewanted=all

Savoir comment et pourquoi les changement sont arrivés et par quoi exactement ils sont causés est impossible. Savoir si les importances relatives des facteurs importants qu'on suppose dans Google ont bcp changé est aussi impossible ( voir Facteurs de ranking et de position de Google)

Trop de décalage entre la réalité à la source (langue anglaise) et ses conséquences dans les auteres langues comme le français.

Pas assez de recul.

Difficulté d'observation (puisque de plus en plus les résultats dans Google diffèrent selon le navigateur, l'historique de navigation, de recherche et la connexion ou pas à un cpt Google)

Utilisation moindre de la recherche google "classique" et utilisation des autres recherches (Google actualités, Discussions, blogs, temps réel, images, etc...).

Ce qui est sûr, c'est que pour pallier à cette baisse d'audience "naturelle", le "marché" des sites under, des bannières ou d' adwords augmente sérieusement.

Il sera intéressant dans 2 mois d'aller vérifier quelques trucs dans semrush ;-))  (Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic  )

Et ça ça profite aussi à Google qui va vendre + d' adwords ;-))

Finalement il se pourrait que face à la pression de Facebook, de Twitter et d'autres ... Google ait peut-être fait quelques changements pour le plus grand bien non seulement de l'internaute qui cherche une info mais aussi pour ses bénéfices ;-))

 

Adsense, Adwords et les jeux d’ argent du PMU

A priori, Google n’ aime pas les jeux d’ argent.

Pourtant on peut trouver parfois la publicité du PMU qui apparaît sur des pavés Adsense

image

Diantre, diable !!!! Google autoriserait-il la pub pour les jeux d’ argent ?

Vite un tour sur Semrush ( Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic  )  et là on trouve:

image

donc effectivement, le PMU dépense des sous en Adwords et Google accepte ceci…

Quoi ? Dieu nous mentirait-il ? à l’insu de notre plein gré ?

Faut-il bannir Groupon pour gagner plus en Adsense ?

Groupon (voir Combien et dans quoi Groupon dépense en Adwords ?) a mis un tel budget dans Adwords que ses pubs apparaissent sur la plupart des emplacements adsense, notamment quand on permet d'avoir des annonces textuelles ET illustrées.

Il y a plusieurs mois, les annonces textuelles uniquement rapportaient plus que permettre des annonces textuelles ET illustrées mais ceci a changé et permettre les 2, notamment dans les blocs 300, augmente la rentabilité d' adsense sauf .. ces derniers temps (depuis une semaine).

Comme on remarque dans le même temps que Groupon est systématiquement là avec ses propositions de buffets à 5 euros sur des annonces illustrées, peut-être y-t-il une relation entre la baisse des revenus adsense et le trop plein de Groupon.

Certes la baisse du taux de clics n'est pas apparente (donc a priori les gens cliquent aussi sur les pubs Groupon) mais comme la façon qu' a Google de choisir le "meilleur" pour l'affichage Adsense n'est pas claire notamment dans la façon dont la rentabilité est calculée entre une annonce "texte" et une annonce "illustrée", on ne sait jamais.

Dans le compte Adsense, on peut bannir certaines URL (voir Petite optimisation Google Adsense par le filtrage des annonces).

Essayons donc d' ajouter Groupon.fr et groupon.com à la liste de filtrage (menu autorisation/blocage d'annonces dans les onglets d' Adsense).

D'ailleurs cela respecte un des mots clés de Google: testing, testing, testing, testing et testing..

Maj quelques jours après: quelques jours de test en bannissant groupon d' Adsense sur une vingtaine de sites et voici ce qui s'est passé: le taux de clics a augmenté (groupon devrai revoir ses bannières) mais le CPC a baissé et au total les revenus ont baissé (Groupon semble vraiment tirer vers le haut).

Limite à ce test: a été gardé la pub "texte ET illustrée" et comme on ne connait pas le critère de choix de l' une ou l'autre pour Google (comment est claculer le "mieux pour vous", il aurait été intéressant ausi de faire une autre période de test en ne prenant que du texte).

Les gros clients Adwords

En regardant semrush pour la note précédente (Combien et dans quoi Groupon dépense en Adwords ? ), un petit tour sur la liste des  avec la découverte des gros payeurs d’ adwords parmi les “gros” sites.

Alors:

- les , n’indiquent pas les centimes mais le passage des milliers aux centaines d’euros.

- Il se peut qu’il n’y ait pas dans cette liste des gros clients d’ adwords car ils auraient une audience globale inférieure à celle du dernier (ex typique la redoute  --> La redoute et son budget Adwords de 2 million par mois)

- la base prise par semrush pour ce classement est google.fr

- cela donne des idées sur les business qui existent SANS référencement naturel ou alors sur les business qui survivent par piqure adwords et affiliation (entre autres: quand on voit ce que dépense price minister en adwords a priori  + le coût de l’affiliation avec notamment les “sites under” VS le bénéfice par opération .. on a du mal à comprendre la profitabilité du truc et on comprend a posteriori les pertes financières ..  cf Rachat de Price Minister et enfin des chiffres sur une affaire bien moyenne ).

- autre point: cela pourrait permettre de calculer combien Google gagne en France et donc les impôts que pourrait payer Google si la société était en France .. ou l’impact de la nouvelle taxe sur ce type de transactions que veulent mettre en place certains politiques..

A vous de déduire de cette liste vos conclusions ..

Dépenses adwords des gros sites:

Lire la suite "Les gros clients Adwords"

Combien et dans quoi Groupon dépense en Adwords ?

Depuis quelques temps, quasiment impossible d’ouvrir 4 pages web sans tomber sur une pub de Groupon.fr ..

C’est vrai que le vieux concept de se grouper pour acheter est ressorti depuis un an (c’était un des trucs les + populaires dans les start-ups lors de la première bulle) mais quand même ! Là c’est l’invasion de groupon ;-)

Combien groupon dépense-t-il donc en Adwords ??? Une somme colossale sans doute ..

Un petit tour sur semrush (voir  Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic) indique pour groupon.fr les données suivantes (modulo le “retard” des données de semrush):

Lire la suite "Combien et dans quoi Groupon dépense en Adwords ?"

Google et la pub display

La pub display n’a aucune rentabilité sérieuse pour les annonceurs (mais en a beaucoup pour les gens qui travaillent dans les régies, chez les annonceurs, bref pour toutes les professions qui prennent au passage sans avoir de limites imposées par la mesure rigoureuse d’une rentabilité comme on peut avoir en cpc ou affiliation).

Pourquoi ne pas profiter de ce gâteau quand on est Dieu (Google) ? Après Ad Planner, Analytics, Adwords, Adsense et le reste, qu’est-ce que Google va laisser aux régies pubs et à tous ces mignons qui conceptualisent des trucs funs, jeunes flash et cools ??? ;-)

Regardez http://www.google.fr/adwords/watchthisspace/

 image

(trouvé sur l’excellent MoteurZine )

Pourquoi l’ affiliation ne marche pas en France: l’ exemple zanox Castorama

L’affiliation a toujours autant de mal à décoller en France. Elle représente une faible partie des revenus des sites/blogs/forums “éditoriaux” (cad qui “publient” des choses et ne vendent ni ne calculent rien) (pourtant L’affiliation génère 1,1 milliard de CA pour les annonceurs )

C’est vrai que les connivences entre annonceurs et agences de pubs font que le modèle CPM vit encore malgré sa rentabilité nulle (mais tant qu’ annonceurs et agences auront des employés qui se nourrissent entre eux à coups d’ ego ou de voyages ou d’invitations diverses, les patrons paieront toujours pour la fumeuse “image” –c’est l’argument donné pour les systèmes de vidéos dont personne n’est capable de donner un roi supérieur à 0 – et pour “leconomierealiseesurlewebparrapportauxmediasclassiques” ;-))

C’est vrai aussi que le CPC donc Google Adwords (quoi ? il y aurait un autre système ???) est très pratique et sans bugs techniques.

Mais c’est aussi vrai que l’affiliation souffre du manque de “clarté” qu’ont beaucoup de plate-formes d’affiliations et d’annonceurs.

Typiquement, l’exemple Castorama Zanox à lire ici : http://seofuckly.com/seo/affiliation-castorama.seo

Lire la suite "Pourquoi l’ affiliation ne marche pas en France: l’ exemple zanox Castorama"

Google Instant et la fin du SEO ?

Google Instant est-il le début de la fin du SEO ? .. tel qu’on le connaît pour jusqu’à présent ..

D’abord, le premier truc gênant, pour le SEO, c’est que les suggestions de Google dans la barre de recherche orientent forcément l’internaute, le faisant même parfois dévier de sa recherche initiale.

Une grosse partie du travail de SEO est de se demander de quelle manière l’internaute va faire sa demande.

Par exemple va-t-il taper: “Vidéo buts OM OL” ou “Vidéo OM OL” ou “Video Marseille Lyon” ou “Video OM Lyon” ou “Video Brandao OM OL” si Brandao a marqué ?

On peut être premier sur “résultat et vidéo match Marseille Lyon” et avoir peu de visite car la majorité des gens va taper “Vidéo buts OM OL”..

En suggérant des choses dans la barre, Google peut changer l’idée initiale de l’internaute et donc le perdre pour la requête et le résultat qu’il aurait du voir si il n’y avait pas Google Instant.

Par exemple, au moment où est écrite cette note, si on tape “Vidéo OM L”  on voit apparaître “Vidéo OM La Corogne” en premier, devant “Vidéo OM Lyon” et on a des chances de se dire: “Quoi ? C’est quoi ce truc de la Corogne, bon je vais voir” et donc arriver sur la page de résultats de ce truc et partir dans une direction éloignée de “Vidéo OM Lyon”..

Peut-on non seulement se demander quelle requête va taper l’internaute mais aussi “poser” des pages sur les principaux chemins de digression que propose Google Instant ? Hum .. Difficile …

Se pose alors le problème de “Sur quels critères sont choisies les apparitions d’ expressions et mots suggérés dans Google Instant” ?

La réponse officielle qui enterre toute poursuite de question est de dire que cela dépend de la localisation, des habitudes de surf, etc, etc…

Certains ont quand même essayé d’ établir des listes suivant les premières lettres tapées, une sorte d’ alphabet selon Google.

A Washington, ça donne:

A is for Amazon.com
B is for Bank of America
C is for Craigslist
D is for DC Metro
E is for eBay
F is for Facebook
G is for Gmail
H is for Hotmail
I is for Ikea
J is for Jet Blue
K is for Kings Dominion
L is for Lowes
M is for Mapquest
N is for Netflix
O is for Orbitz
P is for Pandora Radio
Q is for Quotes from brainyquote.com
R is for REI
S is for Sears
T is for Target
U is for USPS
V is for Verizon
W is for Weather
X is for Xbox
Y is for Yahoo
Z is for Zillow.com


Vous pouvez vous aussi établir votre “alphabet selon Google” et vous vous rendrez compte des différences (Y pour Yahoo ou Youtube ? W pour Wikipedia ?)

Quelle que soit la formule qui détermine ceci, elle est forcément partiale et a quasi forcément aussi des “trous” dont peuvent profiter certaines marques ou sites et qui peuvent pénaliser d’autres marques ou sites.

Plus ennuyeux à notre humble avis, le fait que les habitudes soient un facteur visiblement important des affichages de Google Instant, empêche l’internaute de découvrir des choses extérieures à ce qu’il connaît déjà.. Et ceci est en opposition avec les principes fondateurs de Google et sa philosophie affichée.

Si les gens qui cherchent sur Internet le font sur un moteur qui oriente vers des choses correspondant à leurs habitudes, où est l’intérêt de “chercher” ?

Google deviendrait alors un moteur de “rappel d’ambiance” ..

N’est-ce pas d’ailleurs ce que peut vouloir dire S Brin quand il dit que Google “doit” devenir une partie du cerveau des gens ? Un cerveau gère surtout ce qu’on connaît déjà ….

Google cède-t-il, pour de vulgaires questions de “business”, à la caractéristique principale des réseaux sociaux qui est d’ enfermer les gens dans leur réseau et anéantir “le temps possible pour”, “la nécessité par le vide” de découvrir “autre chose” ?

Google va-t-il devenir comme une manifestation politique dont le but est surtout de raffermir les déjà fans mais pas de convaincre les indécis ?

En ce qui concerne le “business”, va-t-il y avoir des “suggestions sponsorisées” ?

Ce qui est sûr pour l’instant, c’est que l’audience de Google explose avec Google Instant: 5 à 7 fois plus de requêtes sur les serveurs !

Si on enlève l’effet “nouveauté”, on devrait quand même doubler ou tripler l’affaire..

Adsense et Adwords vont-ils suivre en volume ???  Tiens, peut-être une bonne idée d’acheter des actions Google ;-)))

En revenant à la base de tout, c’est à dire au comportement de l’internaute qui cherche, nous avons écrit plus haut qu’il est distrait par les suggestions. L’internaute sur Google Instant est aussi distrait parce qui apparaît comme résultats lors des suggestions..

Qu’est-ce qui va le faire aller quelque part ?

Il faut bien sûr avoir sa page web en premier mais au delà soigner encore + le titre et la description.. et là va se poser un sacré défi pour l’ ex spécialiste en SEO devenu psychologue.

Non seulement il faudra plaire à Google mais aussi plaire à l’humain qui verra votre “présentation” de page 1 seconde, 2 au maximum.

Or et spécialement en français, plaire (ou plus exactement faire cliquer l’internaute car un des moyens de faire cliquer est de fortement déplaire bien que si Google Instant fonctionne suivant les habitudes, “fortement déplaire” ne risque pas trop d’apparaître ;-)) tient souvent du jeu de mot, du langage décalé .. bref de choses assez incompatibles avec un “bon” référencement naturel.

En ce qui concerne Google Adwords, vont peut-être se poser quelques problèmes “métriques”. Qu’est-ce qu’ une impression avec Google Instant ? On parle de 3 secondes pour compte une impression mais un humain a besoin de moins pour voir une annonce non ? Ceci dit, prendre 3 secondes permet à Google d’augmenter le taux de clics ;-)) donc d’avoir de sacrés bons arguments à court terme pour vendre du Adwords ;-))  (On va vraiment acheter des actions).

Le problème va vraiment être l’analyse des résultats de campagnes Adwords ou de SEO.

Tiens c’est peut-être un nouveau métier qui va être créé: analyste de campagnes Adwords ou de résultats SEO.. 

Google lance beaucoup de choses et sa page si simple au début devient une sorte de Yahoo des premières années non ?

Et si il y avait maintenant de la place pour un moteur de recherche tout simple, une sorte de Twingo ou de Logan, face à la Mercedes ;-))

Ultime question: si dans un premier temps le comportement des internautes change avec/à cause de Google Instant, y aura-t-il un deuxième mouvement , une fois Google Instant "absorbé" par l'esprit des gens où peut-être ils maintiendront leur "prime" recherche en ignorant les suggestions ? (un peu comme ils ignorent les bannières de pub après quelques années où ils les considéraient ..)

Le mot perquisition: un bon achat adwords de l’ UMP

Visiblement les gens qui s’occupent des achats Google Adwords pour l’ UMP ont convaincu son trésorier de mettre un budget conséquent ;-)

Non content d’ acheter des mots “classiques”, l’ UMP achète l’ actualité sur Google Adwords.

Aujourd’hui c’est le mot “perquisition” qui est acheté par l’ UMP sur Adwords :

perquisition adwords

On en voit pas très bien quel est l’intérêt vu le contenu de la recherche naturelle juste dessous..

Lire la suite "Le mot perquisition: un bon achat adwords de l’ UMP"

Qui dépense beaucoup en Adwords ?

Michael Learmonth de Ad Age a écrit ici une note sur les marques qui dépensent beaucoup sur Adwords. Voici quelques graphiques évocateurs: 

Lire la suite "Qui dépense beaucoup en Adwords ?"

Google Adwords change sa politique sur les marques

Gros changement chez Google Adwords en ce qui concerne l’ achat de mots clés “marques”. En plein été, quelques responsables juridiques et marketing vont avoir des sueurs froides ou des retours de vacances chargés ;-)

Extrait:

Selon la nouvelle politique, une société qui fait de la publicité sur Google en Europe peut désormais sélectionner les termes d'une marque comme mots-clés.  Si, par exemple, un utilisateur saisit la marque d'un constructeur de téléviseurs, il peut trouver des annonces pertinentes et utiles de revendeurs, de sites comparatifs et de vendeurs de produits d’occasion, ainsi que les annonces d’autres constructeurs.

Cette nouvelle politique entre en vigueur le 14 septembre. Les annonceurs peuvent déjà utiliser des termes déposés par des tiers aux États-Unis et au Canada depuis 2004, au Royaume-Uni et en Irlande depuis 2008, et dans de nombreux autres pays depuis mai 2009. Vous trouverez ici la liste complète des pays où cette politique est déjà en vigueur.

Les marques font partie de notre vie quotidienne et de notre culture. Elles nous aident à identifier les produits et les services que nous recherchons. Elles sont indispensables aux entreprises pour commercialiser et faire la publicité de leurs produits et services, ce que nous respectons.

Un propriétaire de marque estimant que l'annonce publicitaire d'un tiers en Europe (lorsqu'elle est déclenchée par sa marque) peut induire les consommateurs en erreur quant à l'origine des produits et services annoncés est en droit de déposer une plainte auprès de Google. Si Google convient que l'annonce en question peut porter à confusion quant à l'origine des biens et services pour les utilisateurs, elle est retirée.

 

Voir l’ensemble de ce changement “marques et Adwords” sur http://adwords-fr.blogspot.com/2010/08/changements-pour-les-marques-en-europe.html

On va bien rigoler et Google va gagner encore plus d’argent. Quelque part, Google a fait encore plus fort avec les marques que Carrefour, Auchan, Leclerc.

La même “politique” appliquée aux noms propres bientôt ? Après tout un nom propre est une marque.. Ca serait marrant lors des élections.

Augmentation prévue aussi pour les “oeuvres” de référencement naturel et production de pages web bien placées sur Google

(Merci à Iggy le roi d’ adwords: Google Adwords: la preuve qu’on peut y arriver seul et sans rien connaître au départ pour le lien)

Voir aussi:

Optimisation Google Adwords et utilisation permise des noms de marques …

Du nouveau dans Adsense pour les recherches

Un message d'  Adsense que vous avez peut-être reçu hier et qui annonce sûrement des progrès dans ce qui est une des faiblesses ou en tout cas un manque certain dans Adsense: Adsense pour les recherches:

Lire la suite "Du nouveau dans Adsense pour les recherches"

Autre outil de SEO: Foxy SEO Tool

Dans la jungle des outils d’aide au SEO (référencement naturel); Foxy SEO offre pas mal de possibilités aux heureux manipulateurs de Firefox (Foxy SEO est un Add-On).

Foxy SEO Tool est un système gratuit, se présentant sous la forme d’une barre de navigation et donnant accès à plusieurs moteurs de recherche, outils d’analyse, réseaux sociaux et autres.

Foxy SEO Tool  montre aussi comment la page web est vue par les moteurs ainsi que des outils permettant de trouver des sujets dont “il faut” parler.

foxy seo tool

Lire la suite "Autre outil de SEO: Foxy SEO Tool"

Optimisation Google Adwords et utilisation permise des noms de marques …

Quand on crée une campagne Google Adwords, on a le choix de décider si elle va se diffuser “de partout” ou juste sur les résultats de recherche sur Google ou juste sur les pages de “contenu” (les pages qui diffusent du Google Adsense où apparaissent donc les pubs Adwords).

Si Google interdit qu’on utilise les marques comme mots clés dans les annonces Adwords diffusées sur les résultats de recherche du moteur Google, rien n’est interdit dans les annonces Adwords diffusées sur les pages de “contenu” ;-))

Ainsi, vous pouvez diffuser une annonce Adwords de vente de baskets, en utilisant comme mot clé le mot “Nike” si vous limitez l’annonce Adwords aux pages de “contenu”. Google Adwords ne censurera rien

Si par exemple un blog parle de baskets Nike et a de l’Adsense sur la page, votre annonce apparaîtra ;-))

Autre bonne chose de l’ Adwords sur les pages de contenu: les clics coûtent moins cher que sur les pages de résultats de requêtes du moteur Google (du moins jusqu’à ce qu’un million de gens lisent le présent article et se mettent à diffuser des annonces uniquement sur les pages de “contenu” ;-)))

Dernière conséquence positive de la diffusion d’ Adwords sur les pages de “contenu”: le taux de clics et de transformation des annonces Adwords est beaucoup plus élevé que sur les pages du moteur de recherche. D’une part les éditeurs de contenus ont tout intérêt à ce que les gens cliquent sur Adsense (donc sur les annonces Adwords) et optimisent donc le taux de clics (voir  Optimiser ses revenus adsense sur un blog ou un site  ou  Adsense optimisation par les filtres ou   Petite optimisation Google Adsense par le filtrage des annonces); D’autre part, Adsense étant de la publicité contextuelle, l’annonce apparaîtra forcément sur du contenu “pertinent”.. Raisonnons depuis le début. je cherche de l’info sur des baskets , je vais sur Google, je cherche avec des mots ou des phrases et j’ignore la pub de la page de recherche (je cherche de l’info), je trouve de l’info (a priori “pertinente” puisque bien classée dans Google –voir les derniers changements notamment dans le brevet Google sur les phrases Google Mayday ou alerte rouge pour certains sites comme wikio ? ), je regarde la page d’info trouvée sur les baskets Nike et mon premier besoin est rempli .. mais si j’ai cherché de l’info, il y a des chances que j’ai envie d’autre chose et c’est là que les pubs Adsense qui sont à côté de l’info que je viens de lire..

Dit autrement: si la pub est du dessert, je peux certes la manger si je suis gourmand mais je peut mieux la manger une fois que ma faim primaire est satisfaite (surtout en france où le comportement des gens est en grande partie guidé par la méfiance.. les internautes français en vont pas droit au but- même les fans de l’ OM- et adorent passer par les côtés d’où la popularité des sites qui se contentent de citer les autres –les internautes français ont tendance à toujours croire qu’en passant par autre chose que la voie “normale” on va avoir une sorte de “bonus” ;-))

En bref si vous arrivez directement à cette phrase parce que ce qui précède vous saoule d’avance : optimisez le prix et le taux de transformation de vos campagnes Adwords en limitant celes-ci aux pages de contenu (excluez totalement ou en partie l’apparition de vos annonces Google Adwords sur les pages de résultats de Google !).

Merci au roi de l’ Adwords pour ces indications.; le roi de l’ Adwords, ce n’est pas une agence spécialisée dans Adwords (qui prend un % du budget donc qui est encouragée à dépenser + pour gagner + à vos frais) mais un gars qui a fait ce que personne ne fait en général: lire la notice, poser des questions et expérimenter, tester, tester pour le plus grand bien de son site de e-commerce. ce n’est bien sûr pas Bernard tapie ou son fils qui croient encore au pouvoir de la télé ;-)) mais c’est Iggy dont nous parlons ici:

Google Adwords: la preuve qu’on peut y arriver seul et sans rien connaître au départ

PS: n’oubliez pas Semrush, l’outil qui vous permet de savoir ce qui est dépensé par un site en Adwords et sur quels mots, avec plein d’autres détails:

Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic

La redoute et son budget Adwords de 2 million par mois

En explorant avec Semrush (voir  Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic  ) quelques sites, on trouve des choses étonnantes: la découverte du jour c’est le budget Adwords du site de la Redoute:

budget La redoute adwords

La Redoute dépenserait + de 2 millions d’ euros par mois sur Adwords !!

Dans la base de Semrush, on trouve comme mots achetés par La redoute sur Adwords:

Keyword  Pos: Volume: CPC: URL: Traffic %: Costs %: Competition:  Results:


ameublement cuisine  1  2 240 000  0.56  Www.Laredoute.fr/Deco-cuisine  5.05  5.18 2.56 0
jeux video  1 1 220 000 0.52 www.laredoute.fr/JeuxVideo 2.75 2.62 4.82 0
avatar 1 1 220 000 0.41 www.laredoute.fr/avatar 2.75 2.06 1.53 0
ameublement 1 823 000 0.42 www.laredoute.fr/ameublement 1.85 1.42 1.20 0
commode 1 550 000 0.45 Www.Laredoute.Fr/Commode 1.24 1.02 1.99 0
combinaison de ski 1 450 000 0.59 www.laredoute.fr/salopette 1.01 1.09 2.65 0
console wii 1 450 000 0.45 www.laredoute.fr/wii-console 1.01 0.83 4.64 0
dora 1 450 000 0.43 www.LaRedoute.Fr/Dora 1.01 0.80 6.03 0
manteau 1 368 000 0.53 www.laredoute.fr/manteaux 0.83 0.80 1.07 0
barbie 1 368 000 0.31 www.laredoute.fr/barbie 0.83 0.47 1.90 0

Facteurs de ranking et de position de Google

Comment Google réfléchit ? Comment Google classifie les sites web, heuuu les pages web ? Qu’est-ce qui influence le ranking de Google ? Quels sont les facteurs de l’algorithme de Google ?

Une tentative de réponse en image:

factuers de Google

Google Adwords et le droit des marques

La Cour de justice de l’ Union Européenne s’est prononcée sur la conformité de Google Adwords par rapport au droit des marques.

Le problème est connu depuis des années: les marques n’aiment pas que des gens ou entités extérieures achètent, sur Adwords,  des mots ou expressions en relation avec ce qu’elles considèrent comme étant leur propriété (heureusement que personne n’a eu l’idée d’acheter l’alphabet ;-)))

Un des plus gros plaignants est le groupe LVMH notamment à propos de sa marque Vuitton.

Comme les frais de procédure et la surveillance de tous les acheteurs de mots est fastidieuse et coûteuse mais aussi parce que les grandes sociétés aiment discuter avec des sociétés de taille équivalente, LVMH a essayé de rendre Google responsable de l’achat par autrui de mots clés relatifs à ses marques.

C’est dans ce cadre que la Cour du justice devait statuer sur la responsabilité de Google.

La Cour de justice de l’ Union Européenne a jugé qu’un annonceur peut être condamné sur le fondement de la contrefaçon QUAND LE TEXTE DU LIEN COMMERCIAL NE PERMET PAS de savoir si les produits ou les services visés par l’annonceur proviennent du titulaire de la marque ou d’un tiers.

La Cour de justice de l’ Union Européenne considère qu’un moteur de recherche, simple prestataire d’un service de référencement sur internet, se contente de stocker des mots clés et d’organiser l’afichage d’annonces.

Le statut de Google comme “simple prestataire de stockage d’informations” et donc bénéficiaire du régime de responsabilité dérogatoire des hébergeurs, n’a pas été jugé, confirmé ou dénoncé par la Cour qui renvoie l’affaire devant la Cour de cassation.

Petite optimisation Google Adsense par le filtrage des annonces

Une petite optimisation Adsense pour augmenter vos revenus (voir aussi Optimiser ses revenus adsense sur un blog ou un site )

Dans le cas où les blogs, sites, forums où vous avez de l’ Adsense sont des blogs de niches, le filtrage de certains sites et surtout de catégories de sites sont les pubs se retrouvent chez vous peut augmenter sensiblement vos revenus.

Allez sur “Autorisation/blocage d'annonces” dans votre compte Adsense.

Google Adsense vous propose alors 2 types de filtrages possibles: les catégories et les sites.

Pour les sites, cherchez un peu sur le net et vous trouverez des listes de sites à éliminer car ils ne provoquent pas de clics et ne paient pas.

A notre avis (qui n’engage que nous) vous pouvez empêcher des annonces de la part de  www.ebay.fr  www.lepost.fr  www.tikenjah.net/  www.zlio.com  www.amazon.com  www.cleargay.com  www.priceminister.com/  www.meetic.com

(le problème n’est pas tant le prix possible en cpc que le fait que vos internautes cliqueront ou pas sur ces pubs…). Evitez autant que faire se peut que les pubs de vos concurrents et les vôtres si vous faîtes du Adwords s’affichent ;-))

Dans les catégories, vous avez 2 indicateurs donnés par Adsense : le % de revenus de la catégorie et le % d’impressions.

Eliminez donc la ou les catégories qui ont un gros % d’impressions par rapport au % de gains.

Bien entendu, rien n’est gravé dans le marbre. Surveillez donc ensuite vos revenus pour affiner encore ces paramètres.

Google Adwords: la preuve qu’on peut y arriver seul et sans rien connaître au départ

Google révolutionne les habitudes et règles de la vie réelle non seulement par sa présence mais aussi par ce que ses multiples outils permettent. Le meilleur exemple en est la publicité, domaine où règnent des intermédiaires, des pubards, des agences qui récupèrent l’essentiel de la dépense des annonceurs au nom de leur “connaissance”.

Les agences de pub sont à la publicité ce que les banques sont à la finance: des intermédiaires trop payés pour la valeur ajoutée qu’ils apportent et comme les banques, les intermédiaires de la publicité savent défendre leur bifteck et la nécessité de passer par eux, que ce soit par des théories tautologiques ou par de multiples invitations et traitements VIP des personnes qui travaillent chez les annonceurs (verser des dessous de table se fait de moins en moins puisqu’inviter machine et machin à des conventions au soleil n’est pas trop répréhensible ;-)).

Donc Google avec AdwordsAd planner ( lire Google Ad Planner ou la fin de certaines agences de rp et pub ) ou DFP ( Google DFP small business ou le chainon manquant ) est en train de tout casser.

Avec ces outils, plus besoin d’agences de publicité pour réaliser sa propre campagne de publicité sur le web. Il suffit de lire la notice et d’écouter les recommandations de Google. Le prix est le prix du marché et pas le prix des intermédiaires qui s’engraissent.

Les possibilités de Google sont une aubaine pour les petits, les PME tant que les “gros” annonceurs font encore du “display” (les annonceurs “autruches” expliquent qu’il s’agit d’image ;-))) avec des rentabilités d’investissement publicitaire ridicules par rapport au modèle CPC.

Pour les gros annonceurs ou ceux qui rêvent de l’être en commençant par avoir les mêmes dépenses ;-)), certaines agences se sont même reconverties dans la gestion d’ Adwords pour autrui !!  Elles essaient de prendre un fixe mensuel et prennent de toutes façons un % du budget Google Adwords ;-))  Un enfant comprendrait que leur intérêt est donc de dépenser le + possible, ce qui est à l’inverse de l’optimisation des coûts de l’annonceur…

C’est vrai qu’il est plus facile d ‘externaliser et de se faire caresser dans le sens du poil que d’essayer de faire soi-même .. bien que tout soit très simple.

Ok, ça suffit les diatribes contre les parasites, ils s’éliminent d’eux-mêmes en général sauf si ils ont une utilité, en l’occurrence  celle de renforcer l’ ego de la personne avec qui ils traitent chez leur client (comment sinon supporter d’être un employé moins payé que ce qui est dépensé en pub pour maintenir parfois l’audience d’un site web qui s’écroule si on n’achète plus de trafic ;-))))

Contre exemple parfait de ce petit monde et de ces arrangements entre egos et amis: allomarket !

A la base d’ Allomarket, il y a Olivier Brocheriou, un garçon qui avant toutes choses est le héros d’un film culte: 4 garçons plein d’avenir (quelques vidéos de ce film à la fin de cette note ;-)) et donc a déjà soigné son problème de reconnaissance et d’ ego ;-))

Olivier est devenu ensuite blogueur et e-commerçant ou e-picier plutôt avec Allomarket, un site qui vend des choses en VPC, un site de VPC moins cher que les Télé shopping de TF1 ou M6 ;-)

pub

Olivier a donc commencé à étudier les moyens d'avoir du trafic naturel (avec nous sinon vous croyez qu'on parlerait de lui ?? ;-)) et avec Google Adwords .

Objectif: dépenser moins que ce que rapportent en bénéfices les ventes réalisées grâce à l’audience apportée par Adwords.

Olivier a donc lu la notice d’adwords, fait des essais, multiplié les campagnes, essayé de mettre des choses générales ou des choses précises, jouer la longue traîne ou bombarder sur les hits, etc, etc.. et il a trouvé la configuration optimale pour faire tourner allomarket au maximum de rendement.

Autre détail qui a son importance: allomarket tourne sur powerboutique, l’excellent système de boutique en ligne (à tous ceux qui ont des envies de e-commerce et qui veulent commencer par développer une usine à gaz rien que pour avoir leur “propre” site.. regardez powerboutique, ça sera moins cale et beaucoup plus performant et surtout beaucoup moins cher  -la version à 100 euros par mois est optimale pour pouvoir gérer le seo, les catégories, les clients, les commandes et surtout les exports de clients ou de fichiers produits vers d’autres systèmes car le e-commerce c’est souvent 50% ou + de commandes qui viennent d’autres sites … Pour powerboutique aussi, Olivier s’est débrouillé tout seul: pas la peine d’enrichir des informaticiens ou “spécialistes” du web qui au mieux ont vendu 3 legos sur ebay ou 1 livre sur amazon et n’ont pas l’orientation d’esprit pour comprendre ce qui est utile et nécessaire et ce qui est gadget et superflu)

Olivier a été contacté récemment par Dieu ..  Google .. qui lui a demandé l’autorisation de le citer en exemple dans les études de cas d’ adwords  : https://www.google.com/intl/fr_fr/adwords/select/success/allomarket.html

Si vous aussi vous avez envie de devenir e-picier, c’est à dire e-commerçant sans dépenser n’importe comment, surtout pour des choses qu’on peut faire soi-même, n’hésitez pas à contacter Olivier  (contact  arobas  allobuzz.com  ) , ça vaudra tous les conseils de soi-disant spécialistes !

Bravo Olivier ! C’est gros gavaaaaaaage Adwords ;-))

Et maintenant quelques vidéos de 4NGPA parce que c’est le printemps ;-))

Lire la suite "Google Adwords: la preuve qu’on peut y arriver seul et sans rien connaître au départ"

Les critères de référencement de Google

Le Graal du web est de connaître la manière dont Google référence les pages web. Google communique très peu sur ceci pour éviter que tous les petits malins en profitent pour installer en bonne position des pages qui ne seraient pas "pertinentes", "légitimes" au sens google du terme, à savoir "intéressantes" pour l'internaute pèlerin.

Pertinence, intéressant , légitime... des mots eux mêmes compliqués à définir tant la manière de les considérer peut être différente.

Quelque chose d'intéressant est-il quelque chose qui est "cherché" ou quelque chose qui "éduque/informe" ? Le catch est-il intéressant pour les enfants qui adorent les cartes de catch ? La grammaire est-elle intéressante pour eux car elle forme leur esprit ?  La réforme de la santé aux USA est-elle intéressante pour les français (comme semblent le penser nos journalistes qui sont toujours éducateurs dans l'âme) ou est-elle inintéressante en France comme semblent le montrer les statistiques de recherche de Google à ce sujet ?

Le Graal de Google est lui d'approcher avec ses algorithmes la façon d'appréhender tout ceci "humainement".

Avant même les formules mathématiques, il y a les critères que prend en compte Google. une simple recherche sur le web en donne certains mais essayons d'aller plus loin.

On peut séparer a priori les critères de référencement de Google en groupes:

  • le domaine auquel se rattache la page web considérée
  • la technique qui a "construit" et contient la page web considérée
  • les liens de la page web considérée
  • la "réputation hors liens" de la page web considérée

Lire la suite "Les critères de référencement de Google"

Google DFP small business ou le chainon manquant

Google poursuit sa progression loin des projecteurs de l’actualité.

On parle de facebook, twitter et on délire sur leurs possibilités. On parle de taxe sur les revenus publicitaires de Google ?

Pendant ce temps, les cerveaux et stratèges de Google continuent de penser avec plusieurs temps d’avance.

Après Ad Planner qui ouvre à tous ceux qui le veulent, gratuitement, les chiffres de la fréquentation des sites web et autres informations (mettant à mal les mensonges et “surventes” de certaines agences de rp, de pub ou de start-ups) – voir  Google Ad Planner ou la fin de certaines agences de rp et pub    ,  Google lance, après plusieurs mois de travail technique, une amélioration de Google Optimiseur d’espace publicitaire qui est en fait un ultime pas vers la domination totale de la publicité en ligne: DFP small business.

DFP small business est un serveur d’annonces, c’est à dire un outil qui permet à un éditeur (dans sa version small business à de petits éditeurs comme des blogueurs par exemple), de gérer toutes leurs campagnes de pubs.

On commence par définir dans DFP small business les zones du site ou du blog où on veut vendre de la pub: les “inventaires” dans le langage DFP .

Lire la suite "Google DFP small business ou le chainon manquant"

Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic

Tout savoir des adwords qu’achètent vos concurrents, tout savoir des mots clés où certains sites sont bons, tout savoir de la provenance du trafic d’un site ?

Vous en rêviez ? Hé bien profitons des vacances et du printemps pour vous satisfaire et pour présenter quelques outils gratuits très puissants qui aident à comprendre ou à espionner les sites web et leurs secrets ;-))

Aujourd’hui, un des tops sites pour ça: semrush

Lire la suite "Tout savoir des sites web concurrents : mots cles, adwords, provenance du trafic"

24 trucs pour augmenter votre audience et le trafic de votre site web ou blog

Sans aucun ordre voici 24 trucs pour augmenter votre trafic et votre audience; rien de nouveau mais du bon sens

1) Acheter du trafic web: ne rigolez pas, c’est ce que font la plupart des médias et des sites conventionnels. Le trafic s’achète par des bannières, du Google Adwords (voir par exemple Savoir ce qu'achètent vos concurrents sur Adwords ) (certains arrivent même à acheter des clics moins cher que ce que leur rapporte la pub dite “dispaly” voir Faits par Adwords  ;-)) voir  Le petit monde de la pub et la chute de l'ancien modèle). Le trafic s’achète aussi par le temps qu’on passe à convaincre quelqu’un de faire un lien ;-) Quand vous achetez du trafic, COMPTEZ !! Comptez le temps perdu, comptez ce que ça vous ramènera (est-il utile d’acheter du adwords et de payer une société pour ça quand la concurrence en recherche naturelle est quasi nulle et/ou quand le sujet correspond à 56 requêtes par mois ???? – ne riez pas, ça existe)

2) Créer du trafic naturel: la grande guerre du référencement naturel, SEO: tout un programme ;-))

3) Emprunter du trafic: co-écriture, publication dans des e-zines; souvent l’emprunt dérive vers le vol sans d’ailleurs qu’on sache où commence et où s’arrête le “vol” puisque cette notion diffère d’un pays à l’autre et que le web est mondial

4) Inscrire votre site web ou blog ou forum dans des systèmes de référencement ou d’annuaires gratuits. On en recommandera aucun ici, cherchez sur google et faites attention au type de liens qu’ils vous demandent parfois de mettre en retour.

5) Commenter d’autres blogs: utilisez soit l’empathie “c’est vrai”, “bravo”, “super”, “merci”, avec une signature explicite ou alors tapez dans le tas en disant qqch d’assez extrême pour déclencher chez l’internaute le réflexe d’aller voir QUI a osé dire ça.

6) Utilisez les petites annonces comme ebay (si vous vendez quelque chose), vivastreet, le bon coin ou le célèbre “blog booster” ( formulaire de publication ici )  ;-))  pour créer des liens VERS votre page cible (pas forcément la page d’accueil)

7) Ecrivez un livre blanc sur votre secteur et envoyez-le à des sites, blogs de votre environnement afin qu’ils en parlent

8) Ecrivez un livre blanc ou une présentation powerpoint et publier celui-ci sur slideshare ou issuu

9) Participez passivement à facebook, twitter, linkedin et tous les trucs du genre: mettez en place les outils qui publient automatiquement ce que vous écrivez sur votre site web ou votre blog sur vos comptes twitter, facebook et linkedin (voir par exemple Relier directement son flux RSS avec twitter )

10) Si vous êtes un e-commerçant ou que vous cherchez du lead, faîtes de l’affiliation ! C’est de loin le système le moins coûteux puisque vous payez au résultat; en périod e de crise, certaines plates-formes d’affiliation sont d’accord pour ne pas compter de frais fixes mensuels –> à vous de négocier (Principales plates-formes d’affiliation en France  affili.net  effiliation.com  zanox.fr   )

11) Si vous avez du mal à passer un cap de trafic, construisez vous-même un réseau de sites et de blogs pour vous renvoyer des liens ;-))  Faites ça avec wordpress sur des comptes séparés  1and1 Pack Perso initial –1,99 euro par mois; choisissez comme sujets des ultra-niches de votre domaine (si le design vous importe peu, Contactez-nous : 1 blog wordpress monté avec les bons plugins et un design standard = 2 heures de boulot ;-))

12) Utiliser feedburner pour gérer votre ou vos flux RSS, votre newsletter (vous pouvez ainsi diffuser une newskletter sans outil spécifique et quelques astuces vous permettent de diffuser aux abonnés mails SANS que la note apparaisse sur le site ou blog  --> Ecrire une note de blog qui n' apparaît QUE dans le flux RSS et dans la newsletter), pinger qui il faut et regarder vos stats

13) Vérifier au minimum que votre site ou blog n’a pas trop de freins à un bon positionnement dans les moteurs de recherche et spécialement Google qui ultra domine en France  (voir Exemple d' audit de site Internet pour améliorer le référencement naturel et SEO )

14) Ne perdez pas trop de temps sur les réseaux sociaux, sauf si vous cherchez à pénétrer d’autres pays ( voir Liste de reseaux sociaux ); si vous avez du contenu intéressant (avec tout ce que le mot “intéressant” peut regrouper, il y aura toujours quelqu’un pour diffuser VOTRE info sur ces réseaux donc à quoi àa sert de le faire vous même ?? )

15) Utiliser un outil de statistiques performant comme statcounter.com (invisible et léger): les stats d’hier sont pour votre ego ou pour vos chefs; ce qui vient de se passer, par quelle requête ou quel lien est arrivé le dernier visiteur, pourquoi telle page est “populaire” et telle autre n’a aucun visiteur, pourquoi telle page de tel site est devant ou juste derrière dans Google –> voilà ce qui est intéressant et permet de progresser –indicateurs “recent came from” et “recent keyword activity” )

16) Si votre business s’y prête, créez un compte youtube, dailymotion et autres et diffusez quelques vidéos (il existe des systèmes pour diffuser UNE fois à PLEIN de systèmes en même temps); mettez aussi des commentaires sur les vidéos VUES. Sur vos comptes de vidéos, n’oubliez pas de mettre un lien vers votre site ou blog.

17) Utiliser les mots et les sujets cherchés par les gens .. et ce ne sont pas forcément les mots et expressions des professionnels du secteur; en général + un secteur est “pro”, – les gens utilisent les mots de leurs prospects ;-) pour trouver les mots que les gens utilisent pour chercher –> https://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal; ne confondez pas ce qui est publié avec ce qui est cherché; il y a beaucoup de choses publiées sur Obama amis celui-ci intéresse peu de gens en France (- de 1 000 000 de recherches par mois sur Google)

18) Si vous avez le choix des outils de CMS ( voir Liste de CMS ), utiliser Wordpress avec les bons plugins (Les bons plugins pour Wordpress ) et le bon, hébergeur (à notre avis 1and1 où les prix sont tops et où les gens répondent au téléphone)

19) Créer un compte flickr si votre business “intègre” des photos et bombarder le avec des photos, par mail (le gros avantage de flickr est de pouvoir y publier par mail)

20) Si vous ne voulez pas de wordpress et que vous cherchez un système “hébergé”, utiliser typepad ! Un compte pro typepad permet énormément de choses (tubbydev.com par exemple) et notamment d’y publier par mail, ce qui est appréciable et facile pour beaucoup de choses ! (N’hésitez pas à nous contacter si vous voulez optimiser votre Typepad pour le référencement naturel )

21) Pensez en pages et non en site ou en blogs –> sur Google on trouve des pages web et pas des “sites” .. chaque page doit avoir un but, une destination et surtout une incitation concrète à l’action (rien de pire qu’un internaute qui arrive sur une page, la lit et .. se gratte .. ; reculer, regardez votre page et vérifiez si l’internaute est poussé à faire quelque chose: vous contacter, vous envoyer un mail, télécharger quelque chose, voter pour vous ;-)))

22) Ne pas confondre l’écrit qu’on apprend à l’école et l’écrit du web: le web est entre l’écrit et l’oral

23) Ne pensez pas “il faut écrire” mais pensez “nous pouvons publier” et faites–le quand c’est possible sans vous obliger à une certaine longueur ou à un type de contenu; une page ratée non lue prend + de temps à être supprimée dans la plupart des cas qu’à en écrire une autre; si quelqu’un critique votre page ou votre orthographe, dites merci et demandez de l’aide –> les gens adorent ça et certains deviendront vos “revendeurs”; le fond intéresse très rarement les gens, la prise en compte de leur avis et donc d’eux-mêmes beaucoup + ;-))

24) Pensez qu’il existe 2 types de “web”, le web de “fond” et le web d’ “actualités”; ce dernier prend de plus en plus de temps aux internautes donc si vous voulez de l’audience, collez à l’actualité même futile

Le petit monde de la pub et la chute de l'ancien modèle

La crise a bon dos pour expliquer la chute des investissements publicitaires.

Pour se rassurer sur ce qu'une de leurs icônes fan de Rolex a qualifié de grande s.. , les régies pub à l'ancienne se gargarisent en regardant la stagnation des investissements publicitaires sur le net.... sauf que le détail des chiffres ne résiste pas à cette idée de stagnation.

En fait, le modèle classique de publicité sur le net (issu du modèle des médias en dur), à savoir le paiement par visualisation est en train de chuter à vitesse vertigineuse comme le montrent les chiffres publiés par le Figaro la semaine dernière:

Pub-internet

Les commentaires d'un certain Luc Tran Thang dans le reste de l'article montrent aussi le décalage des "professionnels" ou la peau de saucisson qu'ils veulent garder devant les yeux.

Les "gros" sites web (ceux qui achètent la majeure partie de leur audience et/ou ont des coûts de publication par page complètement délirants  voir  Le vrai problème des medias classiques sur Internet: le coût de production de la page web) vendent encore beaucoup de pub sur la base de visualisations avec des systèmes de mesure comme médiamétrie/Nielsen, basés sur des pseudo-études qui essaient d'expliquer qu'il y a un intérêt quelconque à ce modèle pour les annonceurs.

Sauf que la bonne crise aide ceux-ci à réfléchir sur leurs coûts et à prendre en compte le fait que le paiement à la performance est beaucoup plus intéressant.

Il n'est pas rare qu'une bannière d'affiliation s'affiche 50000 fois avant de provoquer 40 clics et 1 seule vente qui coûtera 10 euros à l'annonceur donc traduit en équivalent "cpm" 10 euros pour 50000 vues ;-))

Aux USA, l'affiliation représente par exemple la majeure partie des revenus des blogs, avec par exemple des plate-formes très optimisées comme http://www.clickbank.com (et les habituelles systèmes comme cj.com qui ont beaucoup plus d'offres que leurs équivalents français).

La révolution se fait sans bruit sur le web français ou petit à petit les marques connues commencent aussi à proposer de l'affiliation. Quand l'heure des premiers comptes aura sonné, il y a fort à parier qu'elles abandonneront la pub "classique" à la visualisation et que magazines "mis" sur le web et "agences de pub classiques" devront changer de modèle car il faudra prouver leur performance et leur valeur d'intermédiaire entre celui qui diffuse l'info et permet la vente et la rentrée d'argent et le vendeur.

Parions qu'entre temps, tout un tas de gens expliqueront que le monopole de Google sur la publicité de type PPC est scandaleuse et qu'il faut "maintenir" le "modèle" français avec dans le même temps des hurlements au loup des magazines traditionnels qui pleureront leurs sites web faits par des escouades de gens et dont la rentabilité,  dans un monde économiquement sain (sans petites ententes entre souris et rats du fromage), est aussi hypothétique que leur présence dans les premiers résultats du seul vrai média du web français, google .

Du nouveau dans la fraude au clic sur Google Adwords

Les gens intéressés par Google Adwords en tant que consommateurs ou clients via Adsense ont toujours un intérêt sur le taux de clics frauduleux.

Google lutte en permanence contre ce taux de clics dont il fut dit en des temps éloignés qu'il atteignait jusqu'à 35% (voir  Google adwords: 35% de clics frauduleux ?  )..

Les petits malins n'ont pas baissé les bras et en sont à inventer et diffuser des logiciels ou spywares qui ne simulent pas complètement mais par exemple vous font passer par le clic quand votre navigation semble indiquer que vous auriez pu être tenté ?!? Impressionnant non ce petit Trafficsolar ?

Pour en savoir plus, lisez ce qu'en dit Ben Edelman dans  Google Click Fraud Inflates Conversion Rates and Tricks Advertisers into Overpaying )

NB: Attention, c'est du vrai contenu où il faut réfléchir, ce n'est pas du niveau de Le Web 0x ou du salon e-marketing ;-)))

Les nouvelles règles de Google impliquent une meilleure landing page avec Adwords

Les changements de Google touchent aussi Adwords: + de difficultés en référencement naturel ( voirLes nouvelles méthodes de Google marquent-elles la fin du SEO ?) signifie + d'intérêt pour le PPC dont Adwords et donc + de concurrence et + de pertes en clics payés sans achats derrière.

Comment éviter ceci ?

Il va falloir vraiment soigner la page cible (landing page) de vos annonces Google Adwords.

Rappel de quelques principes de bases à propos de la landing page:

Lire la suite "Les nouvelles règles de Google impliquent une meilleure landing page avec Adwords"

Savoir ce qu'achètent vos concurrents sur Adwords

De plus en plus, Google Adwords devient LE moyen de trouver des clients sur le web. Avec la crise, les sociétés comprennent enfin que le modèle classique de bannières et paiement pour CPM est une arnaque et que seuls les systèmes d'affiliation ou du paiement au clic peuvent donner de vrais résultats RENTABLES. (Bien sûr, il existe toujours des îlots de résistance, qui continuent de payer au CPM, tant que des annonceurs riches ou benêts aidés ;-)) existent  -un benêt aidé étant un annonceur qui ne se donne pas la peine d'aller regarder le prix des mots clés sur https://adwords.google.fr/select/KeywordToolExternal - ne pas oublier d'activer la colonne prix CPC - ni de comparer ce que proposent les agences avec ce que lui montre gratuitement Google Ad Planner.

Pour optimiser la dépense sur Adwords, il n y a pas beaucoup de moyens. Il faut principalement optimiser ses campagnes en privilégiant d'en faire beaucoup sur beaucoup d'expressions et de mots peu coûteux du domaine visé plutôt que d'arroser avec des mots qui ont beaucoup de recherche mais pas forcément des acheteurs.

Par exemple, si l'on veut vendre des chaussures, on prendra des expressions comme "acheter chaussures sur Internet" plutôt que "chaussures".

Au delà de cette évidence, il est très utile de savoir comment agissent et ce que dépensent les concurrents car sur le net plus qu'ailleurs, il n'est pas nécessaire d'être très très bon: il suffit juste d'être meilleur que ses concurrents (ou moins mauvais ;-))  ce qui peut notamment passer par une dépense en adwords inférieure, le temps que le concurrent mode start-up dépense tout son argent en coûteuses campagnes ;-))  souvent poussées par des sociétés d'achat adwords rémunérées en % de la dépense donc enclines à dépenser un max tant que la société a encore des fonds ...

Pour espionner son concurrent et savoir ce qu'il dépense en adwords, il existe un logiciel très pratique et très abordable: PPC WEB SPY.

Le meilleur moyen d'utiliser PPC WEB SPY est de l'utiliser comme une extension firefox.

Une fois installée, l'extension PPC WEB SPY permet pour chaque recherche faite sur google de voir pour chaque "adwords" non seulement les informations classiques mais aussiles AUTRES mots achetés par le concurrent ... Utile non ?

Ppc-webspy 


Google Ad Planner ou la fin de certaines agences de rp et pub

La mode est à la critique de Google qui prend de plus en plus de place et d’espaces (pas seulement publicitaires). Avec Android qui débarque près de vos oreilles et bientôt sur des mini PC (ACER notamment va fabriquer un ordinateur avec Androïd), Google étend, étend, étend son empire.

Certains pensent même qu’il faut éviter de mettre tous ses oeufs dans le même panier et de relier tous ses outils Google à un seul et même compte (Al Carlton — Gagner beaucoup d' argent avec un blog ).

La principale révolution que met en place Google en ce moment n’est pas, à notre humble avis, dans Android ou autres trucs portés sur les pages médias. La grosse révolution Google qui va battre les cartes du web est Google Ad Planner.

En résumé rapide, Google Ad Planner va permettre à n’importe qui de faire son plan média, c’est à dire de choisir les sites, les blogs, les pages web où faire de la publicité. “permettre de choisir” .. Google VOUS le propose avec des outils tels qu’il ne vous faudra bientôt plus d’outil de statistiques pour tout connaître sur votre site.

Une des fonctionnalités de Google Ad Planner est de fournir gratuitement et à tout le monde (donc à n’importe qui) des infos très précises sur l’audience d’un site.

Ca en est donc fini du pipeau, de la flute, des tambours et de la musique auto-orchestrée sur l’audience d’un site.

Ca en est donc fini aussi des agences de pub ou de rp dont le “travail” était de choisir pour un annonceur les sites les mieux adaptés à sa pub. l’annonceur pourra tout faire lui-même.

Lire la suite "Google Ad Planner ou la fin de certaines agences de rp et pub"

Publicité en ligne: progression ou ralentissement ?

Le Figaro, organe célèbre pour son auto-célébration d'audience sur le web et pour son intérêt réduit à ses pages "orange" ;-) publiait hier, sous la signature de Marie-Catherine Beuth, un article intitulé "La publicité en ligne rattrapée par la récession" dont le chapeau disait que "les investissements publicitaires sur le web pourraient décliner de 5% auy premier trimestre aux USA. En France, leur croissance a fortement ralenti".
Comme toujours avec les journalistes, quelques faits et encore moins d'experts suffisent à démontrer quelque chose. Cette fois-ci, IDC et IAB (Jérôme de Labriffe) pour dire que "le média était arrivé à maturité", "phase de curiosité révolue", blabla bla  et bla...

Comme d'habitude si on en parle ici, nous ne sommes pas d'accord ;-)

Ce qui se passe actuellement dans la publicité en ligne est + compliqué et ne peut se déterminer par les moyennes de chiffres.

Posons d'abord qu'il existe en gros sur le web 3 sortes de "publicités" qui sont:

- affichage simple payé au temps d'affichage ou au nombre de vues
- affichage et paiement au clic
- affiliation et paiement à la vente ou au lead

La publicité en ligne début 2009, c'est:

1) De plus en plus d'annonceurs utilisent le net et spécialement le web (sans oublier les mails) car de manière générale Internet est moins cher que les autres médias et de plus en plus fréquenté

2) Les annonceurs qui jusqu'à présent, utilisaient des formats classiques (affichage payé au temps ou au nombre de vues) en ont de plus en plus marre de payer pour du vent; que ce vent soit les "créa" de bannières ou le nombre de vues qu'un lycéen curieux peut trafiquer facilement (UN exemple de méthode ici).

3) Les annonceurs s'intéressent de plus en plus au paiement au résultat, que ce soit au clic mais surtout à la vente ou au lead

4)  Les systèmes de paiement au clic (Adword) ou au résultat (vente ou lead par affiliation) ne nécessitent pas d'intermédiaires chers qui finalement ne servent à rien d'autre que se servir eux-mêmes; tout annonceur peut mener sa propre campagne sur Adword ou passer par une plate-forme d'affiliation qui se borne à la diffusion, à la logistique et au paiement des affiliés

Ceci coûtant moins cher, l'argent dépensé en pub GLOBALEMENT est moindre mais les revenus des "publishers" de type Adsense ou Affiliation AUGMENTENT (sur une petite étude sans prétention réalisée auprès d'une cinquantaine de "adsenseurs" et d'affiliés, les revenus de ceux-ci ont augmenté de 17%, à trafic égal, depuis novembre 2008, à taux dollar/euro équivalent !)

La publicité en ligne PROGRESSE et se passe maintenant des intermédiaires qui ne servent à rien ! .. et la crise accélère le processus.

Rappelons qu'il y a encore début 2009, des sites qui achètent le trafic AVEC ADWORD car il y a des annonceurs qui paient des bannières sur ces sites + cher que le coût du trafic acheté !!!

Annnonceurs si vous lisez cet article: regardez le coût par clic de vos mots et expressions avant de payer n'importe quoi. Cette info est gratuite et disponible sur https://adwords.google.fr/select/KeywordToolExternal