Manip russe sur twitter dans l'affaire Benalla-Macron ?

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Depuis quelques jours, une "ong"(EU Disinfo Lab), installée à Bruxelles  se fait de la pub en prétendant juste ce qu'il faut que le ramdam autour de l'affaire Benalla-Macron aurait été ourdi ou tout du moins amplifié par un grand méchant: la Russie.

Manip russe sur twitter

Évidemment, les militants d'En Marche qui n'avaient que peu de réponses convaincantes à donner aux "attaques" causées par les FAITS de l'affaire Benalla-Macron ont été ravis de pouvoir inonder (à leur tour et sans que Disinfo Lab en fasse une étude :-)) Twitter à ce sujet.

En fait, il semble bien qu'une fois de plus, des pseudos chercheurs qui veulent faire croire à la possibilité d'analyse rigoureuse et aux prédictions via les réseaux sociaux, aient raconté n'importe quoi. (Aucune étude rigoureuse n'a jamais montré quoi que ce soit sur Twitter à part une, très précise, sur le succès potentiel d'un film au USA, d'après les tweets de sa bande-annonce  ; si vous vous intéressez à l'analyse de Twitter, cherchez des études sérieuses sur https://arxiv.org/search/?query=twitter&searchtype=all&source=header )

Regardons les faits.

Affaire Benalla Macron

OUI il y a eu tabassage, sanction légère (en regard du discours habituel de l'Etat Macron), ralentissement de la justice (par rapport à ce qui se passe dans d'autres affaires), dissimulation de faits et d'objets.

OUI il y a un homme, Alexandre Benalla, sortit de nulle part, qui avait un rôle pour le moins trouble au sein de l'Elysée et un comportement inadapté aux règles élémentaires de sécurité ou de savoir-vivre quand on "travaille" dans ce milieu.

OUI il y a des hauts fonctionnaires qui ont MENTI lors de leurs auditions au Sénat ou à l'Assemblée Nationale à propos par exemple du port d'arme de Benalla ou de sa fonction.

Manipulation des Etats

OUI il y a DES états, qui oeuvrent en permanence (et la France en fait partie) à tenter d'affaiblir leurs concurrents par du "soft power" et la Russie en est friande, officiellement. Voici quelques liens vers des articles qui en parlent:

https://publicintelligence.net/awg-russian-new-warfare-handbook/

https://www.bloomberg.com/view/articles/2016-11-28/how-russian-propaganda-really-works-in-the-west

https://foreignpolicy.com/2017/01/10/wary-of-the-russian-cyber-threat-france-plans-to-bolster-its-army-of-digital-soldiers-cyber-attack-europe-elections-hack/

https://warontherocks.com/2016/09/can-fancy-bear-be-stopped-the-clear-and-present-danger-of-russian-info-ops/

https://www.rand.org/blog/2016/09/russian-propaganda-is-pervasive-and-america-is-behind.html

https://www.voanews.com/a/russian-propaganda-weaponization-information/3036087.html

D'un autre côté, les USA ne sont pas en reste avec tout d'abord Hollywood, la pénétration de l'anglais à tous les niveaux (au point que son apprentissage est devenu plus important que celui des maths dans notre société ?!?), la récupération SYSTEMATIQUE des élites étudiantes et bien sûr les Gafa qui ont remplacé dans de très nombreux domaines .. l'Etat lui-même (Hé oui, les jeunes sont + Google ou Insta ou Microsoft ou Apple que .. français ..).

Nous, avec nos petits moyens (certes supérieurs à ceux de la Russie dont on ne rappellera jamais assez qu'elle est un nain économique qui n'a pas les moyens que nos fantasmes lui prêtent), on entretient un réseau d'alliances françaises dans le monde et de "culture".

Et les réseaux sociaux ?

Par l'expression "réseaux sociaux", les auto-proclamés spécialistes parlent souvent UNIQUEMENT de Twitter car Twitter est le SEUL réseau dont les données sont accessibles pour une "analyse".

Par ailleurs, comme souvent dans l'Internet, on confond allègrement "tout le monde en parle" avec "ça intéresse les gens" et "gros nombre de followers" avec "audience".

Il est très facile de construire des dizaines ou des centaines de comptes Twitter.

Il est très facile d'avoir des centaines voir des milliers de followers (ça s'achète de différentes façons, en mode bourrin ou plus rusé)

Il est très facile de twitter automatiquement, de retwitter, etc, etc..

En bref, UNE personne peut gérer des centaines de comptes et automatiquement diffuser UN message qui sera même changé dans son allure au fil du temps de la diffusion.

Ainsi, "x% des comptes représentent y% des messages" ne veut rien dire du tout.

Les faiblesses de l'étude d' EU Disinfo Lab

En préalable, une autre excellente étude sur EU Disinfo Lab: https://www.les-crises.fr/nicolas-vanderbiest-et-le-eu-disinfolab-a-l-origine-d-une-intox-l-affaire-benalla-produit-de-la-russosphere/

Quant à l'"étude" en question, vous la trouverez ici: https://spark.adobe.com/page/Sa85zpU5Chi1a/ avec sur les fichiers de données sur lesquels se base l'étude.

2 choses à propos de ces fichiers d' EU Disinfo Lab.

1) Ils sont illégaux (puisque fait sans le consentement des intéressés) et si vous êtes concerné(e), vous pouvez contacter la CNIL (Déposer une plainte à la CNIL )

2) Pas mal de données sont fausses, notamment au sujet du nombre de tweets sur le sujet Macron. Nous avons compté pour 17 comptes pris au hasard et à chaque fois, le nombre de tweets sur le sujet "Macron" est inférieur à ce qui est dans le fichier d' EU Disinfo Lab

Si vous êtes familier de twitter et que vous avez essayé de vous plonger dans les données qu'on peut y trouver afin d'en tirer quelques conclusions, vous vous apercevrez très vite du manque de rigueur, des truismes et portes ouvertes enfoncées de ce document.

Par exemple, "habitant nulle part" est présenté comme un SIGNE de compte bizarre..  QUI de normal met sa localisation sur twitter ALORS MEME QUE TWITTER EST utilisé par bon nombre de personnes ou de robots pour les possibilités d'anonymat ?

Par ailleurs, RT (Russia Today) et Sputnik sont cité à longueur de temps comme "preuve" de l'origine du "complot" (sans d'ailleurs savoir en quoi celui-ci consiste).

RT et Sputnik sont des médias "alternatifs" dont le fond de commerce est justement de "dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas". Ils ont remplacé sur le web ce qu'étaient "Minute" ou "l'Humanité". On peut leur comparer aussi Valeurs Actuelles.

Les extrémistes de droite, fans de Poutine, les relaient abondamment puisque de base pour eux, les medias sont aux ordres, censurés, et font la propagande US en France.

Si l'on suit attentivement ce que publient et tweetent RT et Sputnik ET LEURS COLLABORATEURS, ils sautent systématiquement sur tout ce qui peut faire scandale mais au niveau politique se contentent de taper sur tout le monde (et ils n'ont semblé soutenir durant la campagne électorale que le fan du Frexit Asselineau).

Quoi d'étonnant donc à ce qu'ils profitent à fond de l'affaire Benalla-Macron ? Quoi d'étonnant à ce que leur public, avide de complot, saute aussi là-dessus ? Quoi d'étonnant à ce que des partisans du "complot on vous cache tout" se muent en missionnaires avec de multiples comptes pour relayer des infos, gagner des followers, en acheter, bref pour EXISTER puisque la base psychologique même d'un complotiste est de se sentir rejeter et de chercher des amis ??

Enfin, quelle rigolade que les cartographies que montrent ces études !!!  Des nuages avec plein de comptes reliés entre eux, nuages illisibles sans que l'on sache quelle est la nature des liens, notamment dans le cas d'un RT (avant ou après, qui a RT qui).. Simplement, ça impressionne le néophyte et ça fait sérieux .. (A titre d'info, le seul vrai outil qui peut tracker le parcours d'infos, en l’occurrence une "fake news" a été développé par quelques chercheurs d'une université US: https://arxiv.org/abs/1603.01511 ).

 On peut TOUT faire dire à une étude menée avec ces outils; voir par exemple sur le même sujet: https://medium.com/@Damien_Liccia/affaire-benalla-une-controverse-sous-influence-2e495e6025ec  qui dit l'inverse de l'étude initiale.

Mais alors quel est le but de ces études bidon ?

Faire croire aux gogos qui confondent "audience" avec nombre de comptes et nombre de followers que tout ceci a une importance ALORS MEME QUE TWITTER n'a qu'une TOUTE petite importance très limitée en réalité, notamment en France.

Twitter n'a JAMAIS convaincu quelqu'un mais ne fait que renforcer les convictions de ceux qui y sont pour "penser", population de plus très faible face aux blagueurs et railleurs qui constituent l'essentiel de ce réseau social dont la spécificité réelle est de pouvoir y être anonyme.

Les gogos ? Quelques médias ou journalistes perdus qui espèrent trouver ou retrouver sur Twitter l'illusion de "pouvoir" qu'ils avaient quand ils étaient dans un journal, magazine ou chaine de TV et surtout les militants car ces derniers, sans os à ronger, dépérissent et n'existent plus.

A quelques mois des élections européennes, avec l'énorme abstention des élections de 2017 (où l'abstention a été de loin le premier parti de France), le danger est grand pour FI, Le Pen, et les vieux jeunes d'En Marche de n'intéresser qu'une faible minorité de la population.

Les vrais politiciens ont compris que le pays leur échappe.

Les Français ne veulent plus de "dirigeants" ou de "donneurs de leçons" mais des GESTIONNAIRES de 4 domaines (santé, transports, éducation, sécurité) et pour le reste se laissent guider par les Gafas qui concrètement inventent et FONT l'avenir. Les français ne votent plus POUR mais CONTRE, en général pour VIRER celui ou celle qui y était et s'y .. croyait.

Seules des affaires Benalla et des complots peuvent encore rassembler les moutons ..

Il peut aussi y avoir un AUTRE but, si on croit au complot ;-))  A QUI profitent ces études ? En fait à la Russie qui acquiert à peu de frais (et c'est vraiment un problème pour ce pays aux ressources financières limitées) une réputation de force, une vitrine de puissance et de possibilité de manipulation beaucoup plus importante qu'en réalité. Si l'on croit à des montages, façon Volkoff, alors EU Disinfo Lab EST un agent russe :-))

L'intérêt de la Russie ou des USA ou d'autres pays ?

Attiser le feu, accentuer les fractures de la société française, casser l'image de Macron, Mélenchon, de l'Assemblée Nationale, de la haute fonction publique qui ment et montrer aux "honnêtes" travailleurs "céfran" comment un parvenu de 26 ans, d'origine étrangère et sans trop de diplômes peut parvenir au sein de l'Elysée et s'y conduire en petite frappe de quartier.

Nul ne peut dire si ceci est bon pour la Russie, les USA ou autres car tous y ont intérêt..

Bien évidemment, QUI ne sauterait pas sur une telle opportunité si elle se présentait ?

Poutine qui n'a aucun bilan économique positif en 17 ans de pouvoir ne peut rassembler ses partisans et laisser dormir les autres (qui représentent la majorité des Russes) qu'en faisant le fort à l'étranger, comme Erdogan mais aussi comme Trump le fait avec sa majorité de fans. Lénine lui-même utilisa les même principes pour exister, prendre le pouvoir en 1917 et exister.

Pendant ce temps les vraies questions ..

Pendant que des experts des réseaux sociaux à la recherche du cachet tentent de refaire le coup du 100% des gagnants ont joué (Toutes les études sérieuses sur les analyses possibles de twitter sont dans les archives des facs US cf http://www.tubbydev.com/2014/07/analyse-des-medias-sociaux-corr%C3%A9lations-pr%C3%A9dictions-et-affabulations-.html#.W2cZQ7gyXjo ou http://www.tubbydev.com/2016/10/o%C3%B9-lon-reparle-de-twitter-comme-outil-pr%C3%A9dictif.html#.W2cY5LgyXjo  ), des questions qui nous semblent devoir poser sont absentes des medias.

Alexandre Benalla avait un compte Tinder. Ceci semble incroyable pour quelqu'un "travaillant" avec Macron ET les services de sécurité.. A moins qu'il ait une faille ENORME de sécurité dans le système soit la DGSI le savait et laissait faire, et/ou ce compte sert à COMMUNIQUER avec certaines personnes (cf Lettre volée d'Edgard Poe) et là encore: la DGSI savait elle ou pas ? Contrôlait-elle ceci ou pas (ce qui expliquerait le passeport diplomatique et la tenue en laisse souple du personnage) ? La révélation de l'existence de ce compte était-elle voulue ?

Sorti de nulle part, on ne sait toujours pas QUI est vraiment Alexandre Benalla. A 26 ans, ses diplômes annoncés au début du scandale ne sont pas "crédibles" (vu son emploi du temps de chauffeur de Martine Aubry et autres il y a déjà plusieurs années) donc il a forcément suscité l'attention des gens qui surveillent l'entourage du Président.. à moins que comme pour certaines personnes au temps d'Hollande, les avertissements donnés (à l'époque "Attention, il n'a pas payé ses impôts" soient restés ignorés ce qui est tout à fait possible puisqu'une société privée, Havas, règne dans l'entourage de Macron sans que ceci ne gêne personne ..).

Comment des hauts fonctionnaires exemplaires, de la police, de la gendarmerie, des services de l'Etat peuvent mentir en audition à l'Assemblée Nationale ou au Sénat ?

Sommes-nous encore au même "niveau' qu'en 1940 ou l'intérêt supérieur leur commande-t-il de passer pour des menteurs afin de préserver quelque chose de supérieur (comme par exemple faire croire à l'ennemi qu'il a gagné ou le laisser dépenser des forces en pure perte ou cacher une offensive ) ?

Évidemment, il y a aussi l'hypothèse de la fonction publique laissant le Macronisme s'enferrer tout seul pour montrer concrètement aux arrivistes de ce mouvement (Ils ne le sont pas tous mais quand même un certain nombre, ce qui est naturel dans un mouvement "neuf" .. et à ce titre il est étrange que les journalistes ou "experts" ne scannent pas les députés EM .. Ils y découvriraient sûrement certaines pépites du niveau de Benalla) qui maîtrise quoi.

 Aux dernières nouvelles, Alexandre Benalla est toujours dans la télé-réalité, "garde du corps" du môme d'une people et au Maroc.. Mis en examen et au centre d'une telle affaire, le garçon peut aller tranquillement au Maroc.. sans l'aide des russes ou de la CIA ou d'une triade non ? ;-)

Commentaires sur: Manip russe sur twitter dans l'affaire Benalla-Macron ?

Poster un commentaire sur: Manip russe sur twitter dans l'affaire Benalla-Macron ?







« Le manque d'efficacité et l'inutilité de l'activisme sur les réseaux sociaux .. et des community managers | Accueil


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous