Tiens, tiens, petit à petit la vérité sur Price Minister

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Pendant des années, Price Minister a été une nébuleuse, portée aux nues par des médias complaisants ou indifférents à la réalité des chiffres.

Rappelons qu'au départ, Price Minister était la simple copie (même au niveau de l'allure), d'un site américain : half.com

Et souvenons-nous aussi que pendant des années, cette société ne publia aucun chiffre tandis que ceux qui en parlaient mélangeaient allégrement le chiffre d'affaires réel avec le montant des transactions (sans parler du bénéfice) et ne se souciaient pas du fait que la société n'apportait rien comme valeur ajoutée par rapport à Ebay ou d'autres (en d'autres mots que sa disparition n'aurait rien changé du tout au marché de revente et à l'activité de ceux qui vendaient des choses sur Price Minister étant donné qu'ils avaient quasiment tous des comptes aussi ailleurs).

Quand Price Minister fut récupéré par Rakuten, que n'entendit-on ou lit-on pas sur la "formidable" réussite de Price Minister !!

L'orchestre des médias, aux ordres de la mafia des entre eux preneurs français du web, tourna à plein régime pour une fanfare de louanges destinée à booster leurs affaires, leurs investissements magouilleux, leurs habillages de mariées et leurs possibilités de trouver quelques neuneus prêts à racheter des start-ups aussi vides qu'un ballon de baudruche du Jardin d'Acclimatation écrasé par Bernard Arnault.

Quand on osa écrire "  ", on reçu même un mail d'un correcteur de Price Minister..

Et puis, on n'entendit plus parler de Price Minister et de ses fondateurs.

Certains furent très malins de s'être tirés avant le pscchhiitttt.

D'autres furent enfin mis au vrai travail par les japonais plutôt qu'à la comm..

Quelques années plus tard, que voit-on soudain dans LeMonde.fr ?

Cet article ci: http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/02/17/priceminister-la-greffe-japonaise-n-a-pas-pris_4866838_3234.html

 Diable ? Que se passe-t-il ? Les journalistes du Monde ne sont pas tenus par la bande des pigeons et associés ? Y aurait-il de l'eau dans le gaz entre les actionnaires du Monde et leurs présumés amis ? Ou le fait que Price Minister soit maintenant propriété des japonais permettrait-il enfin de dire la vérité ?

Hé oui, Price Minister n'est qu'une plate-forme d'achat-revente, qui n'a rien de spécifique, peut se monter en 2 temps 3 mouvements avec peu d'argent, et est en concurrence avec des monstres beaucoup plus solides et parfois même internationaux.

Et si demain, Price Minister disparaissait, ça n'en toucherait même pas une aux gens qui vendent dessus étant donné qu'ils ont aussi des comptes ailleurs.

Quelles conclusions de tout ceci ?

  • attention à ce que racontent les médias (souvenez vous aussi de ce qui se disait sur MySpace, Second Life, Skyblogs) ou lisez
  • si les gens qui ont gagné un peu d'argent avec Price Minister sont conscients de la réalité, bravo à eux mais le pire serait que certains croient vraiment ce qu'ils racontent
  • n'est-il pas comique de voir tous les gens qui ont monté Price Minister DONNER DES LECONS à droite et à gauche sur la manière de faire ? Ne devrait-on pas plutôt écouter des boulangers ou des patrons de société qui gagnent de l'argent en exploitation, ne vivent pas de l'argent d'investisseurs et créent ou ont créé une véritable valeur ajoutée ?

 

Commentaires sur: Tiens, tiens, petit à petit la vérité sur Price Minister

Poster un commentaire sur: Tiens, tiens, petit à petit la vérité sur Price Minister







« Internet pour les Nuls, version TPE et PME | Accueil | Google enlève les pubs à droite des résultats de recherche ? »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous