Déroute du XV de France et peu de champions français mondiaux dans les nouvelles technologies: des points communs ?

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Le samedi 17 Octobre 2015, le XV de France s’est donc fait défoncer par la Nouvelle-Zélande dans un match où on vit des seniors contre des cadets.
Un point commun dans les commentaires : la France est à sa place, nation moyenne du rugby et n’arrive pas à intégrer le podium élargi à 4 places.
 
Cette constatation est souvent la même quand on déplore le manque de champions français d’importance mondiale en IT face aux Google, Apple et autres..
 
Même type de constatation ..  donc peut-être un point commun possible dans les causes..
D'ailleurs, Google, Apple et Facebook correspondent assez bien aussi dans les commentaires qu'on en fait à la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud, l'Australie en rugby non ?  L'argentine jouant le rôle du dernier venu devenu énorme comme AirbNb ou Uber par exemple..
 
Lundi 19 Octobre sur RMC, Mourad Boudjellal, le sémillant président du RC Toulon, a dit, en parlant de rugby, qu'en France, il valait mieux avoir des connaissances  que des compétences..
Par "connaissances", il signifiait "des amis, des relations"..
 
Autre point intéressant, les clubs français qui gagnent en rugby sont truffés d'étrangers.
 
Or, que se passe-t-il dans les nouvelles technologies en France ?
 
Les boîtes dont on parle et qui "cartonnent"  ne sont-elles pas pour la plupart des sociétés qui:
 
- reproduisent des concepts étrangers
- sont financées par le fait que leurs fondateurs ont des connaissances (connaissent des gens) et pas forcément des compétences
 
En rugby, on ne se soucie pas vraiment de la valeur réelle et de la progression des joueurs français (surpayés par l'effet vicieux de l'obligation d'en avoir sur la feuille de match) ni de leur formation basique (dont la formation athlétique - on rappelle au passage qu'en 1997, le XV de France, avec PSA capitaine,  prend le même genre de fessée face à l'Afrique du Sud au Parc de Princes et que depuis, quasiment rien n'a été fait pour combler le manque d'éducation athlétique de nos joueurs actuels, tout petits à l'époque).
 
Dans les clubs du top 14, on aime prendre des étrangers en titulaires.
 
En "nouvelles technologies" en France, on ne se soucie pas de la valeur ajoutée ou de la création de réelle valeur de la société: combien de sociétés ne gagnant absolument rien en exploitation arrivent et continuent à lever des fonds et même à se revendre ?
 
Les investisseurs, préfèrent là aussi prendre des "concepts étrangers" (le AirbNb français, le Uber français, le X  français avec X = truc existant aux US et ayant drainé un max de pognon).
 
Rugby et nouvelles technologies
 
Pour "monter" une société ? Il vaut là aussi mieux avoir des connaissances que des compétences.
L'ingénieur ou le chercheur auront 1000 fois plus de difficultés à trouver des investisseurs que le réseauteur.
 
Difficile non plus de ne pas voir d'étranges similitudes entre des machins comme le Conseil National du Numérique et les multiples clubs et associations des entre eux preneurs et la Ligue ou la fédération de rugby.
Les Barbarians de Rives, Blanco et autres "grands anciens" ne sont-ils pas la même chose que la mafia organisé par Niel, Simoncini et autres "entre eux preneurs" de l'Internet à qui on doit forcément être rattaché ou faire allégeance" ?
 
Jusque dans la politique du milieu, les similitudes existent.
 
Bernard Laporte, ancien sélectionneur et même ministre, donc homme du système si il en est, appelle à faire la révolution.... exactement comme Niel ou Simoncini,qui appellent aussi à la révolution et critiquent en permanence le système qui pourtant les choie bien.
 
Ecoutez, lisez et regardez tout ce qui se dit sur le rugby, et vous aurez le pendant pour les nouvelles technologies :-)
 
Et donc au final que se passe-t-il ?
 
Comme en sport, il y a une Coupe du Monde ou des matchs de confrontation directe, on a des résultats visibles.
 
A force de soigner la vitrine sans rien derrière comme fondamentaux, le XV de France a explosé.
 
En nouvelles technologies, la France, malgré ses écoles d'ingénieurs de haut niveau (encore quelques années avant que les gens issus des études à 4 h de maths par semaine y arrivent) n'arrive pas à créer des sociétés comme Google ou autres sociétés majeures de l'Internet.
 
Mais dans ce domaine .. on arrive encore à cacher la médiocrité sous le tapis des rachats, qui englobent souvent des liquidations déguisées.
 
Voir aussi Fessée en rugby, niveau scolaire en baisse, problèmes économiques: la même cause
 
 
 

Commentaires sur: Déroute du XV de France et peu de champions français mondiaux dans les nouvelles technologies: des points communs ?

Poster un commentaire sur: Déroute du XV de France et peu de champions français mondiaux dans les nouvelles technologies: des points communs ?







« Fessée en rugby, niveau scolaire en baisse, problèmes économiques: la même cause | Accueil | Orange: 12 jours sans téléphone suite à un dégroupage abusif, pas de nouvelles mais des offres commerciales »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous