Hypocrisie et travail au noir des plate-formes de mise en relation: l'exemple Livementor

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Les plate-formes de mise en relation rivalisent rarement d'inventivité mais très souvent d'hypocrisie en ce qui concerne le travail au noir.

Uber est bien sûr en tête du peloton, à tel point que même l'Etat Californien met son nez dans le statut des chauffeurs.

En France, souvent habillées par un discours de niveau 0 avec un 0 comme Oui-Oui  (dont les meilleurs exemples auraient été dignes de passer aux Guignols d'avant Bollo la Censure comme : http://loiquejemeur.blogspot.fr/2007/03/vive-la-mondialisation.html  dont on remarquera que l'original http://www.loiclemeur.com/france/2007/03/vive_la_mondial.html a disparu -mais est trouvable dans les archives du net pour ceux qui veulent rigoler  ou  https://www.linkedin.com/pulse/dear-president-hollande-loic-le-meur  ) la comm des plate-formes de mise en relation, notamment lors des levées de fonds (ah oui, il est impossible semble-t-il d'avoir un métier de prestataire de service rentable en exploitation, il FAUT une levée de fonds :-)) et les explications de fonctionnement font l'impasse TOTALE sur le travail au noir qu'elles peuvent générer et assurément développent ou hébergent, quand il ne s'agit pas de transfert d'argent sale.

Si quelques unes comme foulefactory.com annoncent limiter le ca d'un membre à 300 euros par mois, d'autres s'affranchissent carrément de toute précision à ce sujet.

Exemple typique avec Livementor.com qui vient de faire son plein d'argent chez d'autres membres bien connus de la guilde des hypocrites.

Livementor.com propose de METTRE EN RELATION des gens cherchant des cours particuliers, soutiens scolaires, etc.. avec des profs particuliers, les "mentors".

Passons sur le sujet du truc qui est donc basique.

Intéressons-nous aux transactions financières.

Livementor, autrement dit la société LearningShelter (www.livementor.com/cgu), annoncée comme société de programmation informatique sur societe.com  http://www.societe.com/societe/learningshelter-752946863.html  ), se place sur le côté, dans le rôle de la simple mise en relation (pas mal pour une commission de 10 à 20%) fermant totalement les yeux sur le statut des "mentors".

Interrogeons donc Livementor sur le statut qu'on doit avoir si on est mentor..

Voici la réponse qu'ils donnent par mail :-)

 

  • Les mentors ne sont pas les employés de LiveMentor
  • L'argent que reçoivent les mentors sont placés sur des comptes séquestres et LiveMentor ne peut pas y toucher
  • LiveMentor ne communique pas à l'administration fiscale les gains reçus par les mentors, ni aucune donnée personnelle

Ensuite, il te faut choisir un statut juridique pour déclarer tes revenus, sauf pour les étudiants de moins de 26 ans qui ne sont pas obligés de déclarer leurs revenus, comme expliqué ici.

Pour te prendre un exemple très concret, les mentors qui choisissent le régime d'auto-entrepreneur doivent s'inscrire gratuitement en ligne sur le site dédié. S'ils ont entre 18 et 25 ans, ils vont également envoyer ce formulaire avec la photocopie de leur pièce d'identité. Cela va leur réduire ses charges sociales à 6,2%. À côté des charges, il n'aura pas de TVA à payer en tant qu'auto-entrepreneur mais ils devront s'acquitter de l'impôt sur le revenu (simulation possible ici).

 On n'est pas bien là ?

En apéritif, on a un peu du mal à comprendre comment http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1228.xhtml se transforme en sauf pour les étudiants de moins de 26 ans qui ne sont pas obligés de déclarer leurs revenus,

Ensuite, on est content de savoir que malgré les lois antiterroristes qui devaient rendre tout le net clair, il existe un petit village gaulois (nom de domaine chez Gandi), Livementor.com qui ne communique jamais avec les services de l'état (LiveMentor ne communique pas à l'administration fiscale les gains reçus par les mentors, ni aucune donnée personnelle ).

Ensuite, on aime l'expression comptes séquestres..

Dans la FAQ de Livementor, on peut lire pourtant:

Livementor paiement

Qui émet le virement ? Si c'est Livementor (LearningShelter ), alors quelque part, ce "metteur en relation" est aussi prestataire de paiement non ?

C'est le Crédit Mutuel qui a priori donc gère les "comptes séquestres" ..

Le Crédit Mutuel a donc du prendre toutes les précautions possibles et bien examiner la situation (même si en général le Crédit Mutuel est plus cool que des banques comme LCL  ).

Légalement, le Crédit Mutuel ayant accepté de tenir les "comptes séquestres", ils ont obligatoirement vérifié que l'activité ne contrevenait pas à la législation (fiscale, financière, etc..) cf LAB-FT

Or comment faire ça dans le cas de Livementor ?

Imaginons quelqu'un ayant de l'argent douteux à transmettre, un travailleur à payer, etc..

Imaginons un "élève" financeur de la cause, ayant des fonds à transmettre à des "profs" agents de la même cause et se doutant que banques et moyens classiques de transfert d'argent sont surveillés depuis que lui et ses amis ont une fiche S ?

Il suffit qu'une partie s'inscrive comme "mentor" et l'autre comme "élève" et hop ..

Livementor a-t-il les moyens de vérifier ceci ? Livementor vérifie-t-il ceci ?

Sur les plate-formes de mise en relation "amoureuse", il y a une surveillance de l'activité (même si il est évident que des professionnelles de la chose font leur marketing sur meetic and co).

Imaginons aussi qu'un "mentor" ne se déclare pas du tout légalement. Il encaisse donc tout au black ..  Livementor a beau lever les bras et dire "ce n'est pas moi Msieur l'arbitre" comme Luis Fernandez au sommet de sa carrière, il n'est pas moins responsable aux yeux de la loi, comme le Crédit Mutuel, de ce manquement.

Les plate-formes d'affiliation vérifient elles depuis des lustres qu'un affilié est une société ou un particulier. Au besoin elles demandent des justificatifs ..

Pourquoi les nouveaux entrants dans le marché de la mise en relation pourraient s'en abstenir ?

Comment cela se fait-il que des investisseurs professionnels, armés en général de leurs dues diligences et risques juridiques, laissent ce genre de zones d'ombres dans les projets qu'ils financent (ils peuvent eux-aussi être considérés comme complices) ?

Parient-ils tout sur un effondrement des schémas fiscaux classiques en prenant exemple sur la manière dont Facebook, Google et les autres font tranquillement leurs affaires en France sans se soumettre aux règles de l'état ?


Commentaires sur: Hypocrisie et travail au noir des plate-formes de mise en relation: l'exemple Livementor

Poster un commentaire sur: Hypocrisie et travail au noir des plate-formes de mise en relation: l'exemple Livementor







« La fin des journalistes diplômés à la papa | Accueil | Pourquoi les gens achètent encore si cher sur Amazon ou Sarenza Spartoo Zalando ?? »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous