Réforme du collège: et les maths ? Oubliées même dans le débat ..

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Il y a comme un vent de révolte contre la réforme du collège de la ministre Vallaud-Belkacem mais bizarrement, tout le monde ne parle que de l'abandon des langues mortes et des classes bilangues.

Si il est une matière à pourtant soigner au collège, ce sont les mathématiques.

Au dernier brevet, près de 2/3 des élèves de 3ème n'ont pas eu la moyenne !

http://cache.media.education.gouv.fr/file/2015/82/7/DEPP_NI_2015_10_diplome_national_brevet_2014_pres_deux_tiers_candidats_ont_une_note_inferieure_moyenne_epreuve_mathematiques_402827.pdf

http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0204241921953-pres-de-2-collegiens-sur-3-nont-pas-eu-la-moyenne-en-maths-au-brevet-1104021.php

Combien d'heures de maths en 6ème ? 4 heures seulement par semaine .

Pourtant, de partout dans le monde et spécialement dans les pays en pointe et qui montent, l'enseignement des mathématiques se renforce.

Nous vivons, que cela plaise ou non, dans une civilisation numérique où la compréhension des choses, afin de pouvoir travailler et s'établir dans la vie, passe par la compréhension de la logique mathématique.

Apprendre à démontrer, comprendre qu'un exemple de démontre rien, qu'une définition ne se démontre pas, apprendre ce que si et seulement si veut dire, apprendre la précision, apprendre qu'il y a UNE solution, apprendre les ensembles, les bijections, les injections, les surjections et donc autant de choses qui évitent les amalgames et erreurs de logique dans la vie de tous les jours: c'est ça les maths !

Apprendre la notion de dérivée, de dérivée seconde et donc l'importance de surveiller l'accélération de la vitesse plutôt que la chose elle-même: c'est ça les maths !

Apprendre à concentrer son esprit pour trouver la solution à des problèmes, à POSER ce qui est connu et ce qui ne l'est pas pour savoir où aller chercher: c'est ça les maths !

 Tout ça ne s'apprend pas en 6ème par l'anglais ou l'allemand ou autre langue qui ne peut s'apprendre que lorsque l'enfant est motivé pour découvrir le monde, à savoir plus tard, vers 16 ou 17 ans.

Depuis des années, des bataillons de harpies ont voulu que leurs chers enfants apprennent l'anglais.. 4 h de première langue (donc d'anglais car que peut-on faire d'autre en 6ème ??? Aucune possibilité contrairement à avant), autant que de maths ?!? Des progrès ? Des résultats ? pas mieux qu'avant même si maintenant c'est dès la maternelle que des enfants n'ayant même pas 300 mots de vocabulaire en français se mettent en rang pour apprendre des mots anglais à la façon dont Hitler ou Staline auraient rêvé de mouler leurs peuples !!

Pendant ce temps bien sûr, les pays anglo-saxons ne dépensent pas le temps des élèves pour apprendre des langues étrangères, mais ils font .. des maths ...

En 2006 déjà, à l'Assemblée Nationale un rapport http://www.assemblee-nationale.fr/12/rap-info/i3061.asp#P320_80253 "disait":

Les lacunes en mathématiques constatées plus tard chez les étudiants et souvent dénoncées devant la mission - « ils ne savent pas appliquer la règle de trois » - résultent, sans doute, à la fois d'un manque de connaissances de base et d'un manque de compréhension des concepts arithmétiques.

La formation des enseignants, sur laquelle le présent rapport reviendra, est probablement plus déterminante pour améliorer l'efficacité du système scolaire que les querelles sur les programmes.

La tendance - signalée par des inspecteurs généraux - des enseignants du premier degré à s'accommoder dans les matières scientifiques d'un faible niveau d'exigence paraît plus grave que le fait que la division à deux chiffres à décimale ne figure pas au programme de l'école primaire, lequel ne prévoit que la division des nombres entiers.

Qu'a-t-on fait depuis pour améliorer la situation ?

Rien car nos politiques, de droite ou de gauche, ne sont pas des matheux mais plutôt des littéraires ou des avocaillons, toujours dans l'évitement et le maquillage et sans doute méfiants par rapport aux règles mathématiques si rigoureuses.

Najat Vallaud-Belkacem en est l'archétype: bac économique et sociale, ce qui veut sans doute dire qu'elle n'était pas assez bonne pour aller en série scientifique donc qu'elle ne comprenait pas trop les maths.

Sciences-Po ensuite, surnommé Science pipeau et réservoir de toutes ceux et celles qui n'ont pas réussi à intégrer des classes préparatoires et donc de grandes écoles mais ne trouvent pas non plus la rigueur nécessaire pour suivre des études à la fac.

A raté 2 fois l'entrée à l'ENA..

Comment veut-on ensuite qu'une ministre de ce type COMPRENNE l'intérêt des mathématiques et REDRESSE l'enseignement de ceux-ci, alors même que les filières scientifiques manquent de candidats ..

Peut-être qu'avec la loi du le renseignement, inapplicable sans de gros recrutement d'ingénieurs et ubuesque si c'est Poutine ou une autre puissance étrangère qui fournit ceux-ci, Manuel Valls (qui lui n'a qu'une licence d'histoire) prendra conscience de la nécessité de faire apprendre aux écoliers, aux collégiens, aux lycéens, en premier lieu les MATHEMATIQUES !

Si vous croyez qu'on exagère, trouvez un collégien  de 6ème ou 5ème ou même 4ème et demandez lui de faire une simple règle de 3 ...

Si vous n'avez pas de collégien sous la main, regardez alors simplement, dans le monde de la finance qui gouverne, QUI fait la loi: des matheux, des avocats ou des littéraires ratés ?

Et enfin, regardez les entreprises qui dominent ou vont dominer le monde en regardant le type d'études qu'ont faites leurs fondateurs ..  A tout hasard Brin et Page .. Ou Gates ...


Commentaires sur: Réforme du collège: et les maths ? Oubliées même dans le débat ..

Mes chers Tubbys,

il semble que vous ayez un fils ou une fille qui soit nul en math, et que cela vous désespère...

Ne comptez pas trop sur l'école pour redresser la situation, elle risque de dégoûter votre enfant de cette matière, et qui sait peut-être l'orienter vers une filiale économique qui la ou le déciderait à entreprendre une carrière politique. Je vous le concède, ce serait catastrophique.

Mais lorsqu'on n'aime pas quelque chose, plus on en fait, plus on est dégoûté.

Pour ma part, je n'ai aucune confiance en l'école et je crois qu'on apprend bien que ce qu'on aime.

Ainsi, on apprend bien les maths parce qu'on les aime, ou bien parce qu'on a une bonne complicité avec une personne qui aime les maths, et qui nous intéresse aux maths. 8 ou 6 heures de maths à l'école ne changerait rien.

à l'école, on apprend les maths de façon dogmatique, comme des fonctionnaires. On applique aveuglément des règles, et si le professeur demandait aux élèves d'appliquer une règle absurde volontairement, les élèves le feraient sans réfléchir, comme d'habitude. Vous pensez que c'est impossible? On enseignement bien l'orthographe française qui est bourrée d'absurdités.

Peut-être faudrait-il penser à la qualité de l'enseignement plutôt qu'à sa quantité?

Regardez par exemple la chaîne Micmaths sur Youtube. N'est-ce pas une bonne façon d'intéresser les enfants aux mathématiques? Sur cette chaîne, il y a aussi des cours plus traditionnels, comme de la trigonométrie, de l'algèbre...

C'est modeste, sans prétention, mais cela pourrait encourager un enfant à ouvrir un livre de math et à vouloir devenir très bon dans cette discipline. Par contre, un prof qui vous saque, qui vous note, ce n'est pas très encourageant...

Naviguez un peu sur Youtube ou ailleurs sur le web, je suis sûr que vous trouverez de quoi compléter l'enseignement déficitaire de l'éducation nationale.

Rédigé par : reg | 11 mai 2015 11:03:27

Toutes les matières sont importantes.

Et lorsque nous constatons les sectes que font vivre maintenant un grand nombre de physiciens quantiques, force est de constater que les mathématiques ne sont pas une fin en soi et qu'elles ne précèdent pas l'intelligence.

D'ailleurs, le mot "bilangue" n'existe pas dans la langue française, il faut dire "bilingue" et le fait qu'une étrangère, agent des services secrets marocains, Madame Vallaud-Belkacem, puisse ainsi occuper le poste de Ministre de l'Education Nationale en employant le mot "Bilangue" est simplement la preuve que l'école n'existe plus.

Plus largement c'est aussi l'Occident qui n'existe plus.

Idiocracy n'est pas un film de fiction, mais notre réalité, notre africanité nouvelle occidentale.

Rédigé par : Tarzan | 8 mai 2015 18:50:03

Poster un commentaire sur: Réforme du collège: et les maths ? Oubliées même dans le débat ..







« LCL banque vierge effarouchée pour quelques sextoys | Accueil | Audience des réseaux sociaux en Russie »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous