Les âmes mortes et les réseaux sociaux

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Si il était vivant, Gogol aurait peut-être écrit une suite des "Ames mortes" en voyant ce qui se passe sur les réseaux sociaux.

Il y a à peu près un an, un ami mourrait dans un accident.

Son profil est toujours accessible sur Linkedin et aujourd'hui, on peut voir les algo de Linkedin le faire apparaître dans le "fil" pour signaler et inciter à lui souhaiter un joyeux anniversaire de travail.

Mort linkedin

Bien ou pas ? La question n'est déjà plus là puisque personne ne fait rien pour les morts qui continuent de vivre sur les réseaux sociaux où aucun certificat de décès et aucune loi n'oblige à fermer un compte.

Un jour sans doute, dans l'indifférence générale, il y aura plus de morts que de vivants sur Facebook ou Linkedin ou Twitter.

Comme dans les plus romans de SF, les humains ne seront plus seuls. Il y aura les robots, les profils virtuels et les morts e-vivants.

Etonnant d'ailleurs que personne n'ait pensé à créer une société qui vive de tout ce business potentiel.

- nettoyer l'Internet des traces d'un mort ou mort-e-réputation

- entretenir la vie virtuelle d'un mort comme on entretient sa tombe

- meetic avec des morts (ce qui serait tout benef pour un Meetic faisant payer au chat ou aux messages)

etc, etc..

Les réseaux sociaux pourraient aussi avoir une sorte de Toussaint où les profils qui apparaîtraient dans les propositions de contacts des vivants seraient les morts. Ainsi on pourrait contacter un mort par les miracles de la théorie des 6 degrés.

Quand le vote sur Internet sera généralisé et que la preuve d'existence sera + d'avoir une vie en ligne qu'une carte d'identité en carton ou plastique, alors les morts pourront voter.

On pourra même avoir un député ou président mort. De Gaulle sera oposé au second tour à Napoléon et Le Pen, Sarkozy et consort se battront juste pour être ministres, ce qui dédramatisera leurs cas, soignera leurs complexes et leur évitera d'aller serrer des mains d'électeurs dont ils se désinfectent ensuite.

Zemmour sera content (même si il est alors mort) puisqu'on votera pour le passé.

Personne ne sait si quelqu'un chez Linkedin, Facebook, Twitter ou Google se penche sur l-e-cimetière des gens qui peuplent leurs empires.

C'est qu'en fait, ce que racontait Gogol est devenu vrai pour Google (étonnant non aurait dit Mr Cyclopède) et les autres. Les morts comptent autant que les vivants et ils agissent, comme ce pauvre camarade qui fête son anniversaire de travail et qu'on peut féliciter alors que son corps n'est plus ..

Ne cédons pas à la bête nostalgie humaine ! Le cloud et ses nébuleuses, qui éparpillent les données personnelles de partout, nous aidera sans doute à appréhender la notion de mort qui parle et fête son anniversaire de travail ...

(qu'est-ce qui va donc apparaître comme pub contextuelle de tout ceci ???)

 

Commentaires sur: Les âmes mortes et les réseaux sociaux

Poster un commentaire sur: Les âmes mortes et les réseaux sociaux







« Najat Vallaud-Belkacem découvre le problème des maths au collège mais n'en résoud pas l'équation pourtant simple | Accueil | Et Google devint nutritionniste »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous