Prestataire de référencement condamné pour faute de résultat sur mapaye.com

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Le Tribunal de Commerce de Paris a condamné un prestataire (SEEM) à rembourser son client (Mapaye) pour n’avoir pas amélioré le référencement de son site ..

Le prestataire de référencement s’était engagé à obtenir un positionnement minimum sur 50 % d' expressions clés listées dans les deux premières pages de Google avant la fin de l’année de la prestation.

Comme le positionnement du site avait diminué, le client avait demandé le remboursement du contrat.

Le prestataire considérait qu'il avait une obligation de moyens et non de résultats notamment car le client répondait rarement à ses demandes.

Or il semble que le prestataire ne s'est jamais plaint des non réponses du client et qu'il n'a pas réagi à un problème de back links , déjà connu.

Un des premières réactions est de se dire que le Tribunal de Commerce de Paris concurrence un de ses homologues de Douai dans le délire: Condamné pour référencement abusif ?!? Aidons Saveur Bière !

Et si tel est le cas, entre les délires de Google et ceux de la justice à ce sujet, autant ne faire que de l'achat de visiteurs ;-)

En regardant les détails de la décision (sur http://www.legalis.net/spip.php?page=jurisprudence-decision&id_article=4339 ), on s'aperçoit qu'il s'agit d'un truc complètement différent.

D'abord, on est stupéfait par le montant du contrat.

3900 euros HT pour référencer un site dans un domaine où il y a peu de concurrence avec comme boulot précis:

  • Audit du site internet,
  • Mise en place du positionnement (en travail direct ou par préconisation),
  • Suivi et statistiques.

Si l'on suppose qu'il s'agit du site mapaye.com l'audit du site pour l'améliorer se fait assez facilement, en 1 heure maximum.

2 minutes de boulot avec outiref.com donnent:

Sur la page d'accueil

Mapaye Mapaye2 Mapaye3


Sur la page http://www.mapaye.fr/tarifs.php

Mapaye4 Mapaye5 Mapaye6

Nul besoin d'être grand clerc pour comprendre et voir le problème classique de mapaye.com qui comme la majeure partie des sites "commerciaux" parle + de lui-même (à 2 niveaux, le sujet -mapaye, option gold, etc.. on retrouve cet e-gocentrisme ;-) sur twitter avec la dénomination du compte: https://twitter.com/MAPAYESARL- mais aussi au niveau des mots "externalisation", "feuille de paie") que de ce que veulent les prospects.

Un prestataire correct ferait un audit gratuit pour expliquer et vendre ensuite des moyens d'améliorer le référencement naturel du site de 2 façons:

- éliminer les freins

- améliorer le CONTENU

Eliminer les freins passe ici peut-être notamment:

- par l'amélioration du code (ou plutôt son épuration), ex  http://validator.w3.org/check?verbose=1&uri=http%3A//www.mapaye.fr/tarifs.php&charset=%28detect+automatically%29&doctype=Inline&ss=1&group=0&verbose=1&user-agent=W3C_Validator%2F1.606

- par l'amélioration des images  --> exemple http://www.mapaye.fr/images/logo.jpg  (super nom pour une image non ?)

- par une personnalisation de

Mapaye7

qui pourrait convenir à une avocat un garage, un laser-game etc.. mais pas spécialement à un gestionnaire de paie à distance ..

(soit il faut mettre des mots représentatifs soit mettre des images et non du texte - cf  Changer du texte en image)

Améliorer le contenu consiste classiquement à améliorer les textes en les rendant moins inodores et plus consistants avec pour but d'attirer le PROSPECT et non le DEJA CLIENT, dont le référenceur doit se foutre comme de l'an 40.

Si mapaye a le sapin de Noël habituel twitter, facebook et Google+, il manque cruellement  youtube (car youtube est du contenu qu'aime Google, a priori même bcp + que Google+).

Par ailleurs,Linkedin est présent mais de mauvaise façon car ce qui marche sur Linkedin, ce sont les groupes et pas les pages "société" ..

Donc après un audit rapide, il y a déjà beaucoup à proposer au client :

- une partie fixe d'épuration du code et du site ( 1 jour -le mieux est l'ennemi du bien, il ne s'agit pas de faire du tout propre mais juste de baisser le niveau de saletés- donc 250 euros ht environ)

- du contenu a améliorer sur le site (20 ou 30 euros par page selon la technologie utilisée et si on a l'accès ou pas)

- du contenu à produire en +, sur le site ou sur linkedin ou sur youtube et là, vu le contexte et le sujet, il y en a pour 3 mois à environ 300-400 euros ht par mois

Bref, bien loin de 3900 euros.

A la limite oui, on eut faire payer un audit, mais de la concurrence, ce qui permet aussi de savoir sur QUOI se battre et avoir des chances de réussir.

On peut aussi jouer au negative SEO non ? ;-)

Seem et mapaye se sont engagés sur beaucoup plus de temps .. A l'initiative de qui ? Mystère mais dans tous les cas, c'est une grosse bêtise car:

- un sujet comme la paie ne permet pas de produire du contenu intéressant pendant des mois et des mois

- un client du même type que mapaye, qui a besoin d'un référenceur, est soit conscient des vrais problèmes soit attend de la magie; il est donc judicieux de faire un point au bout de 3 mois et d'aller vers qqch d'autre ou de laisser le client errer dans ses délires

- des changements de Google peuvent survenir à tout moment et tout remettre en cause .. A moins de mettre un cas de force majeure dans le contrat .. comment gérer ceci sur de longs contrats ?

Liste de mots clés.

Le jugement parle d'un liste de mots clés. Qui l'a choisie ? Y a -t-il eu accord commun sur cette liste ? Mystère car le jugement ne le précise pas.

On peut cependant imaginer que Mapaye était assez à l'initiative de ceci car dans le cas inverse, pourquoi s'engager sur 50% ?

Dans la majeure partie des cas, le prestataire n'ose pas indiquer à son client que certains mots clés ou expressions que celui-ci veut n'ont aucun intérêt ou ne sont pas atteignables.

Par ailleurs, comment MESURER ce type de résultat alors que les résultats d'une recherche sont de + en + différents selon celui ou celle qui regarde ??

Une bonne pratique, si l'on veut mesurer, de type de choses est de connaître la situation de base pour chacun des mots et expressions de la liste pour voir si la situation s'améliore. Encore faut-il avoir le bon logiciel ..

 La pratique honnête consiste plutôt à ce que le référenceur prestataire recommande une liste de mots clés et expressions à viser à son client ou lui apprenne à utiliser au moins:

- la suggestion de mots clés dans Adwords

- Google Webmaster Tools (qui au passage sera parfait pour "suivre les statistiques" après "avoir fait un audit" .. mais si un client en 2014 ne sait pas faire ceci, alors méfiance ..les ennuis risquent de poindre.

Etrange aussi dans cette affaire que le client, mapaye.com , ait semble-t-il payé d'avance pour un travail basé sur une performance à obtenir ?!?

Problème des back links ?

D'après ce qui est indiqué dans le jugement, le site mapaye.com était "bien référencé" AVANT (mais ça c'était avant) grâce à un réseau de liens mis en place par le précédent prestataire. Ah bon ça marche ?

Et ce prestataire aurait enlevé les liens. Ah bon ? le précédent contrat de mapaye.com n'avait pas prévu de laisser les liens ad vitam aeternam ?

Bizarre ..

A propos de liens, bizarre aussi ce qu'on voit sur mapaye.com ..

Mapaye com

 En bref, la décision du tribunal de commerce de Paris n'est peut-être pas si nulle que ça même si les raisons invoquées pour la justifier dans le rendu du jugement montrent une fois de plus que le monde d'internet est vraiment "aware" pour la justice classique (ou l'inverse) et que la vérité et la réalité des faits n'ont qu'un lointain rapport avec ce qu'il faut montrer et démontrer pour gagner en justice..

Comme d'habitude, notons que Google est considéré, sans qu'il y ait même débat, comme un fait établi. Google ne fait pas seulement la pluie et le beau temps.

Google EST la pluie et le beau temps puisque ni juges, ni plaignants ne s'en prennent à lui.

Mapaye ne se plaint pas de Google, ne l'évoque même pas. SEUL le prestataire est coupable.

Le prestataire lui ne se défend même pas en évoquant ou en tentant de parler de quelques changements de Google.. (pourtant il y en a près de 500 par an dans l'algo et quelques uns qui font beaucoup de dégâts).

Notons pourtant que Google, si puissant, si juste, si sachant, ne référence même pas sur ces histoires d'externalisation de la paye LE service le moins cher (- cher que les 5 ou 9 euros par fiche de paye de mapaye et ses concurrents) celui qui coûte 0 pour beaucoup d'entreprise, le service gouvernemental du TESE

http://www.letese.urssaf.fr/tesewebinfo/cms/presentation.html

 Le Tese permet :

  • aux entreprises d'au plus 9 salariés (personnes physiques) de gérer l'ensemble de leurs salariés, quel que soit leur contrat de travail (CDI, CDD, contrat d'apprentissage...);
  • aux entreprises de plus de 9 salariés de gérer leurs seuls occasionnels. La notion d'occasionnel correspond à un salarié, en CDI ou en CDD, effectuant au plus 700 heures ou 100 jours, consécutifs ou non, par année civile.

Sont exclues de ce dispositif, les entreprises situées dans les Dom-Tom ou relevant du régime agricole ou de régimes spéciaux (EDF, GDF, les mines...), ainsi que les grandes entreprises (de 250 à 2000 salariés), les très grandes entreprises (plus de 2000 salariés) et les groupements d'employeurs, les comités d'entreprise.

 Ce système GRATUIT établit également :

  • le bulletin de paie ;
  • les états récapitulatifs mensuels et annuels pour faciliter le passage des écritures comptables ;
  • les déclarations sociales annuelles (dont la déclaration annuelle de données sociales/DADS) pour les salariés déclarés dans le cadre du Titre emploi service entreprise ;
  • l'attestation fiscale pour les salariés...

 


Commentaires sur: Prestataire de référencement condamné pour faute de résultat sur mapaye.com

Poster un commentaire sur: Prestataire de référencement condamné pour faute de résultat sur mapaye.com







« Récupérer ou voir facilement un fragment de vidéo Youtube | Accueil | Cyberguerre et cybermenaces vues par l' OTAN »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous