Mesure d' audience: un nouveau modèle à cause de la crise ?

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


La mesure d'audience a toujours été l'objet de doutes.

Non seulement car aucune méthode précise n'existe (sans compter qu'on ne sait pas vraiment QUI est derrière l' "internaute"  .. la fameuse histoire du "n'oubliez pas qu'un chien est derrière l'écran" ..) mais parce que les + grandes arnaques et fraudes existent dans les audiences annoncées.

Passons sur le top des arnaques d'audience en France, Mediametrie  (Médiamétrie est-il nul ?L'internaute fout le bazar chez Mediametrie , Quel impact du site under sur l’ audience et donc la valorisation de certains sites ?), qui "mesure" l'audience de ceux qui la paient, sans trop vérifier l'audience naturelle et l'audience achetée, cette dernière ne s'achètant pas seulement par de la pub mais par bien d'autres moyens plus cachés.. (même si Médiamétrie tente de contenir les critiques en jetant de la poudre aux yeux avec des mesurettes comme les menaces contre le co-branding.... mais rien par exemple contre les accords entre sites et portails de FAI ..).

http://www.inaglobal.fr/numerique/article/comment-les-sites-medias-mesureront-leur-audience-demain-7912 parle de la mesure d'audience demain en évoquant une mesure d'audience + centrée sur l'attention et une sorte d'adhésion de l'internaute.

Vraie tendance ou tentative des gros sites qui essaient de monétiser ce qui leur reste d'audience, depuis que Google rebat les cartes sans cesse, augmente sans limite sa domination en tant que Media, devient fournisseur de contenu et depuis que le nombre de sites augmente + vite que le nombre d'internautes qui en plus, ces enfoirés, regardent de + en + de vidéos et de - en - de sites ...

L'article d'Inaglobal mentionne aussi les chasseurs d'audience en citant comme d'habitude Melty et son fantasmagorique logiciel (Rappelons que sans logiciel -mais un logiciel est essentiel pour lever de l'argent et faire parler de soi-, une simple utilisation des multiples services en ligne qui existent ou de twitter - quand on le connait bien- permet de savoir avec pas mal de précision de quoi il faut parler pour faire de l'audience . et que le principal problème de la production de pages web n'est pas le sujet mais le COUT de production: Fermes de contenus: business plan et métriques - si vous doutez que Melty soit une ferme de contenu lisez http://www.journalismesinfo.fr/Melty-une-reactivation-du-modele-des-fermes-a-contenu-en-France_a4591.html  - et Le vrai problème des medias classiques sur Internet: le coût de production de la page web ).

Pour quelques personnes citées dans l'articles, les chasseurs de clics sont dans le court terme et le faux car il n'est pas bien (pourquoi ? Ca on ne sait pas) que l'internaute picore à droite et à gauche .. (Si on veut être méchant, cela signifie que le lien hypertexte et Internet lui-même n'est pas bon ..  ben oui les gars c'est différents d'un livre où la page 38 suit la page 37).

 

Même si on pense que produire du contenu en relation avec ce que CHERCHENT les internautes n'est pas "noble" ou la solution à long terme, VU le temps de disponible CHEZ les internautes (TDI), compter susciter leur intérêt n'est pas crédible ..

La vidéo a pris énormément de TDI . Le reste est assez occupé par les réseaux sociaux. Ce qui en reste est récupéré par Google qui répond de + en + DIRECTEMENT aux demandes des internautes.

Quel TDI reste-t-il aux sites ? Quasiment rien ..

Un site qui n'est pas bien positionné sur Google (dans l'internet français car cessons de prendre des exemples aux USA ou ailleurs où la situation est DIFFERENTE) à 2 niveaux (dans les SERPs et sur les sujets qui sont visités car à quoi cela sert-il d'être premier sur "vie des fourmis" ..) n'a aucune chance d'avoir de l'audience même si on parle d'audience d'adhésion ou d'attention.

Parler d'attention ou d'adhésion en terme d'audience revient à parler de fidélisation en e-commerce .. mais cela n'a jamais créé de CLIENTS. En revanche, il est certains qu'il est beaucoup plus facile et confortable de faire de la fidélisation que de trouver de nouveaux clients.

Par ailleurs, l'article d'Inaglobal cite aussi un gars de l'Express qui dit que "le but est de comprendre quel type de contenu le lecteur veut et surtout à quel moment il le veut" ...

L'adhésion et l'attention dont parle l'article semblent donc basées sur une mesure d'historique en vue de déterminer ce que veut l'internaute ...

Ne revient-on pas au point de départ ? Au lieu de chercher à savoir ce que veut l'internaute via des outils globaux, on cherche ce qu'il veut via ce qu'il a DEJA vu et lu ..

Mais alors dans ce cas, ne se prive-t-on pas de toute possibilité de changement que voudrait l'internaute ? .. et qu'il apprécierait et donc qui aurait de l'audience ?

La tendance actuelle du profilage vous fait apparaître toujours les mêmes pubs, même si vous allez sur d'autres et nouveaux sites (et même si vous avez déjà acheté ce que vous cherchiez).

La mesure d'audience que nous prévoit ce beau monde va-t-elle aussi contribuer à nous enfermer dans nos DEJA vus/entendus, au risque d'accentuer le phénomène d'enfermement par les NTIC ?

Tout ceci ressemble un peu à la politique finalement. Doit-on proposer un programme et tenter d'y faire adhérer les gens  (les Verts, Bayrou, Mélenchon) ou fournir aux gens ce que les sondages disent qu'ils veulent entendre (sarkozy, le pen, aubry) ?

Et en politique, la question se pose toujours en cas de crise..

La question de mesure d'audience est-elle aussi une question de crise ? Après tout, l'audience n'a d'intérêt que pour attraper des budgets de pubs et c'est quand il y a la crise que ceux-ci deviennent plus rares ..

Notons aussi que les tentatives à propos du futur de la mesure d'audience dans l'article d'inaglobal sont elles aussi basées sur le fait qu'on construira quelque chose à partir de ce qui existe (même principe que la mesure d'audience d'adhésion imaginée).

Bref, rien de bien nouveau ..

Au fait, pourquoi avoir écrit ce post ? Pour tenter de coller à un truc qui fait toujours de l'audience ou pour fidéliser ? :-)


Commentaires sur: Mesure d' audience: un nouveau modèle à cause de la crise ?

Poster un commentaire sur: Mesure d' audience: un nouveau modèle à cause de la crise ?







« L' optimisation des prix et le pricing ne passent pas seulement par la surveillance des concurrents | Accueil | Qui va mourir dans Game of Thrones par Bayes et Poisson »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous