Syndicats et producteurs de cinéma contre streaming: victoire à la pyrrhus encourageante pour le streaming

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


L'Association des producteurs de cinéma (APF), la Fédération nationale des distributeurs de films (FNDF), l'Union des producteurs de films (UPF), le Syndicat des producteurs indépendants (SPI) et le Syndicat des éditeurs de vidéo numérique (SEVN) ont lancé fin 2011 une grande offensive judiciaire contre le streaming assimilé au PIRATAGE de films .

En plein dans le viseur de tous ces gens: Allostreaming.

Le tribunal de grande instance de Paris a considéré que les attaquants prouvaient que Allostreaming et les autres sites considérés étaient "entièrement dédiés ou quasiment dédiés à la représentation d'oeuvres audiovisuelles sans le consentement des auteurs ... et portaient atteinte à leurs droits".

Concrètement, le tribunal "ordonne" .. aux FAI  Orange, Bouygues Telecom, Numericable, Free, SFR et Darty Télécom de "mettre en oeuvre et/ou faire mettre en oeuvre (...) toutes mesures propres à empêcher, à partir du territoire français (...), l'accès par tout moyen efficace et notamment par le blocage" des sites comme Allostreaming, Alloshowtv, Fifostream et Dpstream et leurs déclinaisons.

Non seulement le tribunal sort les FAI de leur habituel statut passif de "fournisseur de tuyaux et pis c'est tout" mais le tribunal va plus loin en "ordonnant" aussi aux moteurs de recherche de Google, Microsoft, Yahoo! et Orange de "prendre ou faire prendre toute mesure utile en vue d'empêcher sur leurs services l'apparition de toute réponse et tout résultat renvoyant vers l'une des pages" de ces sites.

Mazette ! Un tribunal français révolutionne Internet, s'affranchit des frontières et ordonne à des monstres comme Google, Microsoft, etc..  (Orange doit être content de se voir considéré comme Google dans les "moteurs de recherche" ;-))

En tout, 16 sites sont "wanted" par cette décision "Josh Randall" 2013.

A part ça, le tribunal a aussi précisé que les FRAIS de mise en oeuvre du filtrage, interdiction, etc.. bref de la chasse aux méchants seraient à la charge des demandeurs ...  Ce n'est pas un détail et on aimerait bien être une petite souris pour savoir combien les FAI et les moteurs de recherche vont charger aux syndicats et associations de producteurs ..

Hadopi coûtait 20 millions par an.. Il y a de quoi négocier sur cette base..

Donc finalement, les FAI vont gagner + avec cette décision que sans (sans compter que peut-être ils auront moins de bouchons de traffic ;-)).

Et les sites de streaming ? Ben ils s'en battent les c.. avec une patte d'éléphant femelle ..

Ils ont des tas de sites miroirs et il y a plein de sites qui ne sont pas concernés par tout ça..

Un petit zone-telechargement.com ou tvu.org.ru ? cf  Télécharger gratuitement les films, la musique et la presse, vivre free quoi ..

Vkontakte.ru (premier site en audience en Europe, hé oui !) n'est pas concerné par la décision du tribunal alors que c'est un des premiers endroits où trouver tous les films.. Ok, la recherche est en russe mais ça se traduit facilement avec google translate ou autre ;-)

Alors ? Débiles les demandeurs, les tribunaux ? Ou en retard d'une guerre ?

L'actualité "classique" fournit actuellement une similitude avec cette e-lutte: le mali.

D'un côté l'armée française et l'armée malienne; de l'autre des groupes terroristes ou indépendantistes de certaines zones..  N'importe quel expert militaire le dira: on ne fait pas la guerre au terrorisme de manière classique.

Armée contre terrorisme = affrontement sans fin. L'armée classique ne supprimera jamais le terrorisme et le terrorisme ne prendra jamais le pouvoir (cf aussi afghanistan).

Les ados boutonneux savent aussi parfaitement au bout d'un moment que gratter un bouton ne résoud pas l'acné et accentue souvent le problème.

Si les syndicats de ciné veulent vraiment résoudre le problème, peut-être devraient-il s'intéresser aux racines de ce qu'ils appellent le piratage.

Aucun gros site de streaming ne peut être entretenu si il ne gagne pas d'argent.

Tous ces sites se financent par la publicité et dans l'immense majorité des cas, les publicités sont celles d'annonceurs français ( comme -en vrac et de souvenir- Price Minister, la redoute, l'éternel et saoulant forex, essilor, etc..).

Ces annonceurs diront qu'ils ne sont pas responsables et que tout ça est causé par les échanges de réseaux de pub mais ils ont le moyen, via les agences de pub qu'ils paient assez cher, d'interdire leur présence sur certains types de sites.. sauf que ... pas mal de ces annonceurs, ou plutôt pas mal des responsables de ces sites se DOIVENT de présenter de bonnes statistiques de visites pour éviter de se faire remplacer ou descendre par les actionnaires.

Notons d'ailleurs qu'Adsense REFUSE les sites de streaming donc que Google sait .. que les annonceurs de Google (donc ls annonceurs en général) savent ....

Le trafic acheté le plus facile à planquer dans les stats de visites "naturelles" (puisque le non naturel est souvent de l'adwords ou de la pub affichée), ce sont les "site under" ou les vidéos de pub qu'on est obligé de regarder pour voir apparaître le captcha permettant de télécharger.

Autre moyen de s'attaquer à la source du "piratage" ? Rendre les films et séries disponibles plus vite. Canal+ a commencé à le faire avec sa chaine spéciale pour les séries. Va-t-on attendre  2 ans pour voir la saison 3 d'Homeland dont 9 épisodes sont déjà disponibles sur internet ? Peut-on attendre 2 ans pour voir Californication en doublage nul à 22h30 sur M6 ?

Et puis quid des "bonnes" séries ou bons films qui ne passent jamais en France ou sur les sites "officiels" ?

Il n'y a pas si longtemps, il fallait aussi chercher sur d'étranges sites pour voir les buts de Ligue 1. maintenant c'est sur Youtube. (NB: comprendre Internet c'est simple: Google ou une de ses créatures gagne toujours à la fin).

Plus Belle La Vie, qui doit être le top d'audience des petites séries à la télé est disponible facilement en avance sur internet. Est-ce que ça baisse son audience à la télé ?

 

Commentaires sur: Syndicats et producteurs de cinéma contre streaming: victoire à la pyrrhus encourageante pour le streaming

Poster un commentaire sur: Syndicats et producteurs de cinéma contre streaming: victoire à la pyrrhus encourageante pour le streaming







« Installer une application facilement sur 1and1 - test avec wordpress | Accueil | Jailbreak de la PS4, bonne ou mauvaise réaction de Sony ? »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous