Amazon Web Services et son obscur contrat

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Le diable est dans les détails est une vérité on ne peut plus réelle dans le monde virtuel, notamment dans les contrats des géants américains qui font la pluie et le beau temps sur le web.

Olivier Iteanu a tenté de regarder les détails étranges du contrat d' Amazon Web Services et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on sort de sa petite analyse encore plus embrouillés et inquiets qu'avant ..

En résumé, le contrat Amazon Web Services, c'est:

13 textes ! remis à jour périodiquement avec de multiples changements (ca doit être la méthode Panda Penguin appliquée au juridique ;-)

13 documents ... pour faire peur et pour renvoyer à une multitude d'autres documents, ce qui fait que concrètement, même Jésus ne retrouverait aucun fidèle dans ses 12 apôtres..

On peut trouver parmi tous ces documents, une sorte de "coeur" de contrat de 14 pages .. bien qu'il y ait aussi des « Conditions Générales de Services Amazon » (« AWS Service Terms »), un autre document intégré au contrat, de 43 pages, qui prévaut sur le contrat client (ce qui veut dire qu'en cas de textes opposés, les CGV prennent le dessus sur le contrat.

Autre règle de priorité chez Amazon Web Services juridiques ;-) Un contrat en anglais prévaut sur une version traduite.

Au niveau de l'hébergement des données, un beau mic-mac prévoit qu'Amazon Web Services "demande/propose" au client d'indiquer où il veut héberger ses données mais que de toutes façons, Amazon s’autorise à transférer le contenu hébergé ailleurs que dans la zone déclarée par le client, s’il notifie ce changement à son client sauf si « la loi ou des demandes des autorités publiques » de déplacer ces contenus sans avertir le client ;-))

(on retrouve la ruse du Patriot Act qui interdit à des prestataires tels qu’Amazon, de révéler à leurs clients une demande d’information les concernant et émanant des services de police américains).

Autre étrangeté: Amazon indique dans son contrat qu'il est interdit à un de ses clients de révéler publiquement qu'il a un contrat avec Amazon.. Exactement comme les interdictions de Google ou autres ..

La suite sur http://blog.iteanu.com/index.php?post/2013/10/10/Que-celui-qui-a-lu-le-contrat-client-Amazon-Web-Services-se-l%C3%A8ve

 

 

Commentaires sur: Amazon Web Services et son obscur contrat

Poster un commentaire sur: Amazon Web Services et son obscur contrat







« Ca vous dit un Samsung pliable ? | Accueil | Comment nettoyer un PC sous Windows 8 ? »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous