Les medias en ligne découvrent les fake, usurpateurs et e-âmes mortes

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


 

Petit buzz depuis hier à propos des tribunes libres intox sur Le Plus du Nouvel Observateur, le Cercle des Echos, les blogs du magazine Capital, les pages Express Yourself de L'Express ou...les Chroniques du JDN

Oh mon Dieu, il y aurait de faux experts qui donnent leurs avis sur Internet.

Alors qu'on intègre juste le fait que la NSA sait tout de nous et que toute communication est impossible à cacher, voilà donc que certains arrivent à usurper une identité.

Alerte ! Ca semble encore pire que ceux qui racontent n'importe quoi !

Enterrée la rubrique de Libération sur Intox Désintox ou les mensonges ou approximations des politiques à la télé, dénoncées par Twitter.

La crise (et pas l'intelligence ou la rouerie) aurait poussé des agences de RP à créer de faux profils pour intervenir non pas dans les commentaires (ce qui se passe dans les commentaires semble étrangement exempté de problèmes officiels) mais dans le contenu le vrai le dur le tatoué "véridique" !

Et les rusés chevaliers blancs du JDN de publier un article salué par tous les oui-oui comme un exemple de transparence..

En communication en France, on sait bien que celui qui dit "je me suis fait avoir" est le gagnant.  Le JDN et les super bons de CCM récupèrent la mise comme d'habitude (on le répète pour la énième fois, CCM est une des rares boîtes françaises qui vaut qqch sur le net par autre chose que la "levée de fonds" qui cartonne  --> eux gagnent de l'argent en exploitation et pas en exploitation de gogos et fonds d'investissements).

Parce que finalement pour en revenir au sujet du jour, on sait depuis des lustres (et même avant Gogol dont on vous remet le lien vers Amazon car c'est un très bon livre) et aussi sur Internet qu'il y a de faux profils partout.

Faux profils twitter, facebook, google+, etc.. (cf Qui est derrière le compte twitter de Justine de l'Amour est dans le pré ? ou Morano et les achats de followers sur Twitter).

Faux profils de commentateurs (utilisés par exemple dans le cadre de cette affaire . ou pour des trucs plus politiques de manière quasi officielle en Chine ou en Russie ).

Il existe pourtant des méthodes rigoureuses pour trouver ces faux (lire  Norme française des avis de consommateurs sur Internet: une grosse farce) mais qui s'occupe de métriques dans un univers de gens qui rêvent tous d'être journalistes ou écrivains ?

Plus simplement et depuis longtemps (ce domaine est toujours en avance sur le net ;-)) les offres de "massages" pullulent de fakes et de photos empruntées.

Les sites d'annonces qui en vivent (comme vivastreet, wannonce et autres sites officiellement de contenu correct) mettent en ligne, sur l'annonce, les moyens de vérifier si la photo n'est pas "volée" sur le net.

Alors quoi donc ? Les medias sérieux ne seraient pas au courant et victimes à l'insu de leur plein gré ?

Ils ne savent pas non plus pur certains que créer un blog chez eux ou y écrire une rubrique permet d'apparaître dans Google News, Graal de certaines agences ?

Peut-être pas car après tout, qui en 2013 regarde vraiment qui a écrit quoi ?

A force de répéter "content is king", on a quand même compris que l'auteur était un détail secondaire.

Qu'est-ce qu'il y a de grave finalement à ce que du contenu fabriqué par une "agence" soit officiellement mis en ligne par marc truc ou gustave machin qui n'existent pas ?

Après tout, la bible ou le coran ne sont-ils pas des contenus dont le ou les auteurs n'ont pas fourni de preuves d'existence ?

Et puis ne vaut-il pas mieux avoir un faux nez qu'un vrai anonyme ?

Imaginez du contenu mis en ligne via des officines comme celle de Vengeance-sur-Internet.com ? (y en a til qui vont découvrir ça ou les sites qui fournissent des alibis ?? )

Ca serait encore pire de se demander QUI il y a derrière ;-)

 

 


cf aussi Buzz de l' intox du JDN et autres medias: à qui profite la dénonciation ?

Commentaires sur: Les medias en ligne découvrent les fake, usurpateurs et e-âmes mortes

Poster un commentaire sur: Les medias en ligne découvrent les fake, usurpateurs et e-âmes mortes







« La sécurité informatique s'est arrêtée en juin 2012 .. pour l'Etat | Accueil | Buzz de l' intox du JDN et autres medias: à qui profite la dénonciation ? »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous