Hécatombe des sites de vente de meubles et cohérence

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


En 3 mois, les sites Usine à design et Usine Deco ont fait faillite.

La vente de meubles semble donc a priori compliquée sur le web.

Pourtant, le pionnier matelsom, qui est aussi meubles.com et a repris la Camif semble fonctionner à plein régime.

Le mot "usine" dans le nom de la société lance-t-il un mauvais sort ?

En fait, quand on va faire un tour dans un magasin de meubles "mortar", on se dit qu'il y a un sacré décalage avec ces vendeurs du web.

Un meuble, ça se vend avec peu de marge (comparativement à un produit financier ou de l'alcool ou du luxe) et en général, les vendeurs ont plus le style "qui plus outre" de Jean-Claude Convenant que de l'involved in ze business..

En regardant les vidéos de présentation d'Usine Deco ou Usine à Design sur le site parapublicitaire frenchweb (http://frenchweb.fr/liquidation-de-usine-deco-la-societe-de-guy-david-gharbi/123926  et http://frenchweb.fr/usine-a-design-placee-en-liquidation-judiciaire/112264 ) , on se dit que les fondateurs des 2 sociétés ne sont pas des JC Convenant et surtout qu' "Usine" n'est pas vraiment adaptée à leurs environnements.

Regardez sur les vidéos le matos informatique et les locaux de ces 2 "usines" !!

Combien de meubles faut-il vendre par mois pour payer ça ?

Et que dire des nombreux employés ? Combien faut-il vendre de meubles sans impayés et sans retour pour les payer ?

Bien sûr, ceci n'est pas l'exclusivité des vendeurs de meubles sur le net. Les vendeurs de lunettes pas cher la vérité, de chaussures t'as le meilleur choix ma fille et tout le reste ont souvent la même vitrine bing-bling du moment qu'ils ont l'étiquette start-up.

Etrangement, les investisseurs ont l'air aveugle devant ces frais évidents et ce décalage alors que dans le "mortar" c'est souvent une gloire d'avoir des tréteaux et une vieille porte comme table, grand-mère pour la paperasse, un bureau dans la cave d'un squat et d'avoir la tête d'un épicier à la petite semaine quand on vend des produits à faible marge.

Dans l'agro-alimentaire, pas mal de patrons qui ont bien réussi ont 2 voitures. Une pour se faire plaisir, une fois qu'ils ont bien gagné leur vie et que maman veut faire la belle au village et une vieille guimbarde pour le boulot. Non seulement pour montrer à leurs employés qu'ils sont pauvres mais aussi pour aller voir leurs clients afin d'éviter les demandes de ristournes, rabais, remises . Les acheteurs de la grande distribution, quand ils négocient, jettent souvent un oeil sur le parking pour voir si le fournisseur gagne trop d'argent ;-)

Les investisseurs n'auraient-ils pas intérêt à faire de même ?

Peut-on vendre des meubles, des chaussures ou autres produits "communs" à faible marge et faire du bénéfice en exploitation en ayant le style d'un trader de Londres ou de fringues de luxe ?

Un des éléments fondamentaux de la réussite d'une "affaire" n'est-elle pas la cohérence entre la personnalité des tauliers et le "style" de l'affaire ?

 

Commentaires sur: Hécatombe des sites de vente de meubles et cohérence

Poster un commentaire sur: Hécatombe des sites de vente de meubles et cohérence







« Record du monde de paypal | Accueil | Audience, bruit, buzz: le cas OVH »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous