L'anonymat des "strongbox" va-t-il développer révélations, scandales et audience ?

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Wikileaks et les autres scandales qui pleuvent sur nos têtes et sur nos écrans à intervalles réguliers montrent que le coeur du problème est l'anonymat.

Celui qui révèle le scandale veut être anonyme.

Le "journaliste" ou le "révélateur" a tout intérêt aussi à ce que sa "source" soit anonyme car il garde ainsi une valeur ajoutée (celle de l'enquête mais aussi celle du calimero martyr qui sera interrogé par la police).

La police aussi (du moins ses services spécialisés dans ce genre d'affaires) a tout intérêt à cet anonymat car cela lui permet de garder ses crédits pour ce genre de choses sans obtenir forcément de résultats (que puis-je faire mr le juge pour trouver qui a envoyé ça au journaliste puisque je n'ai pas les moyens d'enquêter ou de contrôler Internet ?)

Les officines de manipulations ont aussi tout intérêt à cet anonymat car dans l'esprit populaire "source anonyme" signifie souvent "vérité cachée", "on l'avait bien dit" et garantie de source sûre donc vrai.

Bref, tout le monde a intérêt à l'anonymat.

En pratique, l'anonymat est facile puisqu'un mail jetable est très simple à trouver et à créer, qu'un accès internet libre se trouve facilement aussi et que les destinataires ne manquent pas !

Mais les gens aiment les choses compliquées et la source anonyme veut dans 99% des cas être quand même .. reconnue .. à sa juste valeur donc être valorisée par on interlocuteur. D'où la nécessité d'un système de communication plus costaud.

Star et noeud de l'anonymat en ce moment: TOR (voir Leçon par Eric Schmidt et Julian Assange et pour débuter Surf anonyme avec Tor et Dissidents iraniens, anonymat et web) .

 Le désormais célèbre Aaron Swartz avait lancé le projet DeadDrop qui en gros consiste à fournir à des organisations (par exemple des medias) un système de coffres pour que des sources puissent leur communiquer des informations.

Aaron Swartz est mort mais son projet vit et le célèbre The New-Yorker a lancé son coffre pour sources:

http://www.newyorker.com/strongbox/

En France, les premiers seront Rue89, Mediapart, le Canard Enchainé , Mickey Parade ?

Strongbox pour du travail de fond ou pour attraper des choses qui quand un journal classique s'imprime sont DEJA sur Internet ou sur le twitter de celui qui a écrit l'article ???


Commentaires sur: L'anonymat des "strongbox" va-t-il développer révélations, scandales et audience ?

Poster un commentaire sur: L'anonymat des "strongbox" va-t-il développer révélations, scandales et audience ?







« Hollande, twitter et les journalistes | Accueil | Google Conversational Search : bienvenue dans le futur et adieu ordinateurs, internautes et SEO classiques »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous