Arrêt sur image et l'indignation localisée de l'information délocalisés en Tunisie de Cyril ZImmerman

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Il y a quelques temps, le site Arrêt sur image accélérait sur le scandale de la décennie. Horreur malheur avec des sites français d’information délocalisés en Tunisie !

Trompettes et tambours à peine rangés de la symphonie en "indignez-vous" pour gratter Google (sans gratter Facebook : Facebook reverse 2 milliards aux éditeurs de jeu mais toujours rien à la presse ... ) et bim la sauce d'indignation locale prenait contre les traitres qui osent délocaliser à Hi-Content de Cyril ZImmerman:

"Il s'avère que c'est une filiale d'une entreprise française de régie publicitaire Hi-Media, fondée par l'entrepreneur Cyril Zimmermann". Ce dernier a été "un des actionnaires historiques de Rue 89, et a fait partie de son conseil de surveillance". En outre, "la régie Hi-Media s'est fait connaître récemment en sortant de son activité de régie et en participant, de manière minoritaire, au rachat du quotidien La Tribune".

Hi Content est super dur à trouver sur le web et il est encore + compliqué de voir qu'ils recrutent ;-)

ex avec twitter:

Hi-content

Tiens d'ailleurs si vous voulez "chasser" les collaborateur de Hi-Content, cherchez dans les followers sur twitter et ailleurs https://twitter.com/HiContentTN/followers ;-)

Le scandale selon Arrêt sur Images et tous les indignés c'est ce qui suit:

"Selon nos informations, l'agence emploie 25 personnes, qui n'ont pas le statut de journalistes. Ce sont tous des diplômés bac + 5 ou + 6, diplômés d'économie, de finance, de langues. Aucun d'entre eux n'a jamais travaillé dans la presse." Les salariés sont payés environ 300 euros par mois, et doivent produire entre 10 et 15 articles par jour, relate Arrêt sur image, qui a pu contacter un salarié, celui-ci évoquant "de l'esclavage moderne". "Nous sommes même soumis à des tests de rapidité, et devons écrire 50 mots par minute." Leur statut est très précaire : "pas de contrat de travail, et on est payés en cash. Si on arrive dix minutes en retard, on est immédiatement virés."

Arrêt sur Images vit-il dans le monde des bisounours pour ne pas connaitre le tarif d'un "article" acheté sur l'une des 150000 plate-formes d'échange qui existe ? Sans même aller sur fiveer.com ou microworkers ? (cf Liste de sites de freelances )

Il suffit d'aller sur l'un de ces sites, de lancer un appel d'offres pour du français afin de recevoir 200 cvs qui mentionnent tous une expérience passée ou actuelle avec la très grande majorité des sites de presse ou de e-commerce français, que ce soit pour écrire des fiches articles, des livres blancs ou des commentaires ou animer des forums, c'est-à-dire écrire des fausses contributions..

Pourquoi ne pas s'indigner des Daniel ou Véroniques de Tunisie ou du Maroc qui appellent ou répondent chez Bouygues Telecom ou autre pour moins d'argent et en devant supporter des conversations téléphoniques ?

Pourquoi ne pas s'indigner des medias français qui intègrent des blogs à forte audience, en les payant avec des clopinettes mais en sachant cajoler l'ego des blogueurs ? Est-ce plus moral ?

Au final, à quoi sert une pratique telle que celle de Hi Content ? A rien .. A part via l'article d'Arrêt sur Images, qui a entendu parler des sites "gérés" par Hi-Content  comme toulouse.actu.fr ?

Hi-Content gagnerait sûrement + d'argent si ils y faisaient des sites au sujet de la Tunisie, avec l'industrialisation des sites occidentaux .. comme certains l'ont fait en france ne copiant simplement ce qui se faisait aux USA..

Les vrais spécialistes du web savent depuis plusieurs années que l'info locale valorisée et "intéressante" doit être faite par des locaux sinon ça ne sert à rien (sauf si on a un site qu'il faut entretenir pour des investisseurs qui sont encore au XXème siècle et confondent quantité ou tout le monde en parle avec audience ;-))

Arrêt sur Images et Cyril ZImmerman ont finalement le même problème: ils sont d'origine comm..unication/erce et ne comprennent rien à la logique technologique qui tient Internet (comme d'ailleurs 99% du web français au contraire de l'Internet américain dont toutes les grosses sociétés sont créées, gérées, guidées par des ingénieurs -Brin et Page sont diplômés en traitement de données !!!).

Tiens au fait les indignés, vous connaissez la méthode actuelle pour écrire pour rien et très vite des milliers d'articles ?

Le truc de prendre des choses en anglais ou autre et de leur faire un aller/retour de traduction est déjà has been.

Lisez ça et indignez vous encore un coup !


Commentaires sur: Arrêt sur image et l'indignation localisée de l'information délocalisés en Tunisie de Cyril ZImmerman

Poster un commentaire sur: Arrêt sur image et l'indignation localisée de l'information délocalisés en Tunisie de Cyril ZImmerman







« L'extrême droite sur Internet selon le Canard Enchainé | Accueil | WebGL dans Internet Explorer »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous