Les pigeons des auto entre eux preneurs réussiront-ils leur OPA sur l'ensemble des entrepreneurs ?

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


OpaLancé comme une blitzkrieg  de Guderian ou des frères Samwer au moment du week-end (tel Jules César qui attaque à l'heure du thé dans Asterix ches les Bretons) le mouvement Défense Pigeons des pigeons est passé dans sa deuxième phase avec un paquet d'articles dans les journaux.

Défense pigeons, cette offensive de financiers est en fait ce que savent faire les financiers qui l'ont lancée: une start-up bullée.

A la base on récupère une mode qui peut prendre (ici la pensée ultralibérale et son éternel trop d'impôts avec ses 4 pieds "touche pas à MON bénéfice", "liberté d'entre PRENDRE", "laise moi tout prendre la vérité ça profiter un de ces 4 à tout le monde", "si tu m'embêtes je me casse").

Ensuite on réunit une petite communauté de gogos (énième application de la phrase de Lénine qui disait à peu de choses près que sur 100 communistes il y avait 97 idiots, 1 criminel, 1 calculateur et 1 vrai convaincu -tiens si quelqu'un retrouve la vraie citation) histoire de montrer que la start-up existe vraiment et histoire de convaincre les amis journalistes qu'il y a quelque chose car bien souvent le journaliste peu formé et très pressé confond ambition avec chiffre d'affaires et bénéfice (quand un vrai journaliste enquête vraiment sur ce type de start-up, les bulleurs n'aiment pas du tout et essaient de s'en débarasser cf Pauvres petits Chappaz et Ohayon qui se plaignent de Capital ) .

S'ensuit alors une campagne de presse qui a pour but d'obtenir le sésame "vu à la télé" ou le brevet "tout le monde en parle" et d'alimenter en tautologies et sophismes des power points sinon bien vides qu'on présentera plus tard (il faut bien "justifier" la valorisation selon les flux futurs puisque les caisses sont vides et qu'il n'y a aucun bénéfice en exploitation) avec l'extraordinaire ARTICULATION FAUSSE qui marche encore "tout le monde en parle" DONC "c'est vrai".

A noter au passage que lors de l'étape de la réunion de gogos, les "i like" ou "followers" qui peuvent très bien ne pas être d'accord sont assimilés et montrés à des "je suis d'accord je suis membre"; c'est vrai qu'à 13 euros les 1000 faux like ou faux followers il ne faut pas se priver même si dans le cas des Pigeons c'est encore plus facile en allant ratisser sur les forums ultra libéraux des aigris de mai 2012.

Ensuite quand tambours et trompettes ont bien sonné, on revend le bouzin à un gros groupe qui a besoin de faire des achats pour montrer qu'il est jeune ou pour alimenter son cours de bourse ou qui a siomplement dans ses décideurs un "copain" qui veut faire plaisir (en échange d'autres plaisirs souvent peu quantifiables ... ou d'un avenir quand l'âge fait devenir pesant d'être dans un grand groupe à faire respecter des process).

Dans le cas des pigeons l'affaire sera revendue à une partie de la droite française, la partie ultra libérale qui manque en ce moment d'idées et chez qui certains des initiateurs des pigeons se verraient bien faire carrière. Hé oui, même un financier repu aspire à autre chose et a souvent peur de ne pas laisser de traces (cf pyramide de Maslow). Lire les "pensées" des initiateurs des pigeons est édifiant sur leurs futurs projets ;-)

De la même façon qu'une start-up d'achats groupés de nourriture pour animaux ou qu'un site de revente de macramé ou qu'un e-commerce de box pour cotons tiges essaient d'expliquer qu'ils SONT un avenir radieux à profusion pour tous (tout en faisant moins de ca qu'un point chaud de métro), le mouvement des piegeons entrepreneurs essaie donc en ce moment de faire une OPA sur l'ensemble des entrepreneurs de France.

Les financiers qui ont lancé le mouvement des pigeons ont bien calculé leur coup. Les entrepreneurs de France n'ont pas de représentation (la cgpme est un banquet permanent de la 4ème république, le Medef est une annexe du château de montmirail de Godefroy le Hardi) et l'OPA est facile à l'heure où personne ne sait exactement ce qui va se passer économiquement et comme le gouvernement va réagir au mur de dette de 2013.

Voilà donc qu'à grands coups d'Echos et d'autres journaux libéraux ou aimant s'interroger histoire que le lecteur se sente intelligent en donnant sa réponse, l'entreprise et l'entrepreneuriat risquent d'être réduits au modèle qu'aiment les financiers qui ont lancé Pigeons.

Fini le modèle de création d'entreprise illustré dans "A l'Est d'Eden" quand Adam essaie de lancer son histoire de salade. Fini le modèle où le paysan, le boulanger, l'artisan investissent pour gagner plus en exploitation (en vendant plus ou en arrivant à économiser).

Fini le modèle de création d'entreprise de Peugeot, de Renault, de Citroën où seule l'idée comptait et où le reste venait ensuite.

Fini le modèle de création de Google, Microsoft et de tous les gros trucs US qui dominent le net et les nouvelles technologie où l'idée a été à la base de tout.

Lisez In The Plex nom de Dieu ! Vous y verrez l'histoire de Google et le rôle et la manière dont sont traités les financiers !

 

Les financiers ne veulent pas la logique naturelle

Idée --> test --> exploitation de l'idée --> création d'une société --> fonctionnement avec tentative de bénéfices ...

Les financiers des pigeons ont horreur du créateur et de l'entrepreneur qui n'a pas besoin d'eux au départ et pour qui financement, levée de fonds et revente ne sont que des péripéties, des à côté, des conséquences, des annexes.

Les financiers des pigeons ont horreur du créateur et de l'entrepreneur qui les considèrent comme des prestataires de services et ne les vénère pas comme des Dieux.

Il est donc essentiel pour ces financiers de se placer DANS l'entrepreneuriat dès le départ avec la "levée de fonds" (certains startuppeurs bien embrigadés ne savent même plus que la principal financement d'une société doit venir des bénéfices et savent mieux faire un power point pour financiers qu'une facture) et de montrer comme seule voie possible la revente de la société rapidement.

Les pigeons oublient donc soigneusement de linker vers le projet de loi de finance et vers les exceptions de la loi qu'ils caricaturent:

http://www.assemblee-nationale.fr/14/projets/pl0235.asp#P1207_131812

« Les gains nets retirés des cessions à titre onéreux d'actions, de parts de sociétés ou de droits démembrés portant sur ces actions ou parts et les compléments de prix mentionnés au 2 du I de l'article 150-0 A y afférents sont réduits d'un abattement égal à :

« a) 5 % de leur montant lorsque les actions, parts ou droits sont détenus depuis au moins deux ans et moins de quatre ans à la date de la cession ;

« b) 10 % de leur montant lorsque les actions, parts ou droits sont détenus depuis au moins quatre ans et moins de sept ans à la date de la cession ;

« Le taux de l'abattement prévu au b est augmenté de cinq points par année de détention supplémentaire à compter de la septième année et jusqu'à la douzième année révolue.

« Pour l’application de cet abattement, la durée de détention est décomptée à partir du 1er janvier de l'année d'acquisition ou de souscription des actions, parts ou droits ou, pour ceux acquis ou souscrits avant le 1er janvier 2013, à partir du 1er janvier 2013, selon les modalités prévues aux II et III de l’article 150-0 D ter. »

Vous rendez-vous compte si les financiers sont obligés d'attendre 12 ans pour revendre leurs bulles ? Elles risquent d'éclater ..

Heureusement, les financiers ont tellement de morgue qu'ils croient parfois eux-mêmes à leurs montages et certains s'en rendent compte.

Les initiatives comme L'accélérateur ou le renouveau de l'esprit d'entrepreneurs en France essaient de remettre les choses dans l'ordre (être entrepreneur est un état d'esprit, le but de la création d'entreprise n'est pas de revendre celle-ci, on ne crée jamais autant de valeur ajoutée que quand on ne lève pas d'argent ) et certains entrepreneurs qui pigeonnaient samedi ou dimanche ont bien freiné en début de semaine quand ils ont commencé à deviner la suite.

Oublié aussi chez les pigeons le problème de la dette.

Aucun pigeon libéral ne va jusqu'au bout de la logique qu'il semble pourtant suivre.

Si il ne faut pas augmenter les impôts, alors il faut simplement refuser de payer toute ou partie de la dette.

La France l'a déjà fait dans son histoire; l'Afrique le fait en ce moment et ça lui réussit.

Si la France décide de ne pas payer sa dette que se passera-t-il ? Les prêteurs nous enverront leur armée ? Ils n'en ont pas ..

Les autres pays feront de même et les prêteurs reprendront le business tôt ou tard (et même si il y a une période sans "prêts" cette période aura les mêmes effets que l'austérité prévue, pas mieux pas pire).

Seulement il y a un hic.. Les entités qui prêtent sont peuplées de financiers copains de ceux qui oeuvrent en politique dans tous les bords et de ceux qui essaient d'imposer des modèles économiques où ils sont incontournables. Ils ne se trahiront pas entre eux.

Pour en revenir aux pigeons, espéront que cela fera prendre conscience à certains entrepreneurs de leurs vrais buts et de ce pourquoi ils ont créé ou repris une société.

Si le but n'est que la revente et le gain d'argent, qu'ils aillent travailler dans une banque ou comme franchisé Leclerc leur sera peut-être beaucoup plus profitable.

Commentaires sur: Les pigeons des auto entre eux preneurs réussiront-ils leur OPA sur l'ensemble des entrepreneurs ?

Je ne vais pas faire dans l’originalité mais votre blog est tellement bien qu’on ne peut rien dire d’autre que MERCI BEAUCOUP !

Rédigé par : Toilettage chiens | 10 oct 2012 12:05:05

@Je ne sais pas qui :

Vous ne comprenez pas.

Je vous l'explique autrement :

Les prêteurs n'ont aucun moyen de coercition, ils seront donc ruinés lorsqu'un état important refusera de payé.

Mais ce que vous ne savez pas, c'est d'une part comment fonctionne la monnaie et son corolaire, qui sont les prêteurs.

Qui prêtent de l'argent aux Etats ?

Les banques.

Donc si les Etats ne remboursent pas, les banques font faillite et nous sommes d'accord, elles n'ont aucun moyen de coercition pour se défendre.

Et alors ?

Alors, les comptes en banques des citoyens et des entreprises sont perdus, pour toujours !

Car, d'où vient l'argent que les banques prêtent aux Etats ?

De leurs bénéfices ?

NON

De leurs actionnaires ?

NON

De qui alors ?

DES DEPOTS.

Pour le dire autrement, l'argent qui est sur votre compte en banque, n'existe plus que virtuellement, car il a été prêté aux Etats.

D'où croyez vous qu'il vient le taux d'intérêt que vous touchez chaque année sur vos comptes ?

Les comptes en banque SONT UN PLACEMENT EN OBLIGATION D'ETAT !

Si les Etats ne remboursent pas, on perd les comptes en banque de tout le pays.

Maintenant, ce genre de chose je fais normalement payer pour les expliquer...

et me concernant, je n'ai plus, ni euros, ni compte en banque dans l'Union Européenne.

Si Obama est réélu, vous pourrez de même liquider tous vos dollars...

Rédigé par : tintin | 7 oct 2012 14:31:15

Ah bon ? et quels moyens concrets de coercition ont les prêteurs quand un état important refuse de payer ?

Rédigé par : @tintin | 6 oct 2012 08:09:25

Article très décevant... on était habitué à mieux.

Voilà comment tirer sur l'ambulance !

Les prêteurs n'ont pas d'armées ?

Qui sont les prêteurs ?

Les banques.

D'où vient l'argent que prêtent les banques ?

Des dépôts.

A qui appartiennent les dépôts ?

Aux citoyens et aux entreprises.

Si l'Etat ne paie pas ses dettes, les citoyens et les entreprises perdent leurs comptes en banque.

Les africains ne perdent pas leurs comptes en banque, car l'Occident paie leur dette à leur place.

Les islandais n'ont pas perdu leurs comptent en banque, car le royaume uni a payé à leur place.

Mais personne n'a payé pour les argentins !

Une chose est donc vraie, les dettes ne seront pas payées, la pyramide de ponzi qu'est l'euro est allée trop loin, le paiement se fera donc sur l'épargne du peuple et des entreprises.

Si à la perte de l'épargne, vous ajoutez l'impôt, c'est bientôt l'Afrique qui nous viendra en aide.

Ou le Qatar, en ne manquant pas de changer nos lois et nos libertés...

Rédigé par : tintin | 6 oct 2012 04:25:30

Poster un commentaire sur: Les pigeons des auto entre eux preneurs réussiront-ils leur OPA sur l'ensemble des entrepreneurs ?







« D&cuff fait la paire de boutons de manchette avec les photos d' une autre paire de manches | Accueil | Les activistes libéraux ont-ils récupéré Défensepigeon et geonpi ? »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous