Twitter meilleur que les sondages classiques pour trouver le gagnant des Elections ?

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Twitter est-il un meilleur outil que les sondages pour prédire un évènement ?

Certains chercheurs le pensent ou essaient de trouver des corrélations ou le contestent (http://www.aaai.org/ocs/index.php/ICWSM/ICWSM10/paper/view/1441/1852   ;  http://cs.wellesley.edu/~pmetaxas/How-Not-To-Predict-Elections.pdf  ; http://www.slideshare.net/timmsprenger/predicting-elections-with-twitter ; http://techpresident.com/news/22143/no-credible-proof-twitter-can-predict-elections-researcher-finds  ) .

La base de raisonnement communément admise repose sur les considérations suivantes:

- le contenu de twitter est spontané donc moins travaillé moins calculé que le contenu “habituel” du web (surtout

- les acteurs de l’élection tweetent donc “lâchent” des infos mais surtout une humeur ou des indices non seulement par le texte mais par la fréquence ou d’autres paramètres de leur activité sur twitter

- les “éponges” (certains medias ou certains “influents” de twitter –on refuse d’utiliser ce mot débile de curateur)  tweetent aussi et donc “ressortent”, “synthétisent” une sorte de “sentiment” général

Ces éléments et d’autres peuvent donner donc à penser qu’on peut trouver dans le contenu de twitter de quoi “prédire” ce qui va se passer puisque la matière est au moins aussi importante que celle qui donne les sondages, avec l’avantage énorme que (pour l’instant) les acteurs de twitter ne se sentent pas sondés donc n’opèrent pas en connaissance de cause ou en corrigeant leur “nature”.

A l’occasion des élections présidentielles, nous avons donc mené la petite expérience suivante.

Du 15 février au 4 mai, nous avons relevé quasiment tous les jours le “mood” de 4 comptes twitter impliqués pour Nicolas Sarkozy.

Il s’agissait des comptes twitter de Nadine Morano, NKM, Eric Besson et Nicolas Princen (un “conseiller” oeil de Moscou à l’ Elysée pour le web).

Pourquoi “Sarkozy” ? Parce que nous avons aussi utilisé d’autres outils pour mesurer par exemple la fréquence ou la quantité de tweets à propos du sujet “sarkozy”.

“Hollande” aurait été plus compliqué à cause de l’homonyme et le sujet “Sarkozy” déclenchait plus de “matière” sur twitter donc plus de réactions et d’indices de la part des 4 comptes twitter choisis pour l’expérience.

En choisissant ces 4 comptes, nous avons essayé d’avoir 4 profils différents:

- politique sanguin (Morano)

- politique calculateur (Besson)

- geek politique non scientifique  (Princen qui bien qu’il essaie de se maîtriser sur twitter donne des indices de par sa formation éducative (pas de rigueur ou d’addiction aux chiffres)

- porte-parole du candidat Sarkozy (NKM qui donc normalement devrait avoir un discours assez neutre)

Nous avons utilisé l’outil habituel de “mesure” du “mood” d’un compte twitter, (voir Analyse de comptes twitter   ) qui n’est pas parfait mais qui est stable durant l’ “expérience” donc permet ce qui importe le plus: la comparaison et l’évolution.

Cet outil permet d’estimer 11 paramètres (répartis en 3 groupes) pour les derniers tweets d’un compte:

* Emotional Style (Upbeat  ; Worried ; Angry ; Depressed )

* Social Style (Plugged In  ;  Personable   ;  Arrogant/Distant ; Spacy/Valley girl )

* Thinking Style (  Analytic ; Sensory  ; In-the-moment  )       
   
Voici donc les courbes de ces paramètres, sur la période indiquée, pour Nadine Morano:

Evolution Twitter Nadine Morano

Voici donc les courbes de ces paramètres, sur la période indiquée, pour Nathalie Kosciusko-Morizet:

Evolution Twitter NKM

Voici donc les courbes de ces paramètres, sur la période indiquée, pour Eric Besson:

Evolution Twitter Eric Besson

Voici donc les courbes de ces paramètres, sur la période indiquée, pour Nicolas Princen (difficile à estimer au début car il tweetait trop peu pour avoir des mesures):

Evolution Twitter Nicolas Princen

Voici maintenant des graphes mêmes données organisées différemment.

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “analytic” :

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “analytic” :

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “angry” :

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “angry”

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “arrogant” :

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “arrogant”

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “depressed” :

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “depressed”

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “inthemoment” :

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “inthemoment”

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “personal” :

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “personal”

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “pluged” :

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “pluged”

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “sensory” :

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “sensory”

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “spacy” :

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “spacy”

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “upbeat” :

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “upbeat”

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “worried” :

Courbe d’évolution de Morano, Kosciusko-Morizet, Princen et Besson pour le paramètre “woried”

Nos principales conclusions:

Quelques jours avant la défaite de Nicolas Sarkozy (et en général quelques temps avant un FAIT de type “négatif” pour Sarkozy), les profils de type “NKM”, “ Besson“ (profils + “analytiques” que les autres) semblent “lâcher” l’affaire : on le voit par le critère “worried” .

Pour les mêmes faits, l’arrogance de la sanguine Morano augmente un peu avant alors que celle des autres baisse.

En fin de campagne, étrange de constater que le critère “personal” converge vers des valeurs identiques pour tous.

Il n’a pas été possible de voir si une corrélation existait entre ces courbes et celles des sondages car au final, les sondages de Nicolas Sarkozy sont restés assez stable et n’ont pas beaucoup varié.

Pas de corrélation non plus entre ces courbes et la courbe du nombre d’abonnés au compte de campagne de Sarkozy sur twitter ou la courbe de la fréquence de citation de Nicolas Sarkozy sur twitter.

En résumé, il semble que les critères “worried” et “arrogant” puissent amener des indices pour prévoir où souffle le vent MAIS:

- cela dépend de la personnalité de celui qui tweete (évident non ?)

- on ne sait pas si cela résulte d’une info connue de lui ou d’elle ou d’un “ressenti” (et dans ce cas de quelque chose de conscient ou pas)

Prendre un jeune un peu naif en politique comme Princen n’amène pas tellement d’infos car il y a trop de variations (mais est-ce une conséquence de la jeunesse de Princen ou de sa considération de Twitter ou de sa pratique ???)

L’expérience suivante consistera à prendre des journalistes sans trop de personnalité (type plutôt éponge ou je répète tout –Morandini mais malheureusement il ne fait pas trop de politique Clignement d'œil) pour voir si à travers la fréquence de ses “citations” d’un cmpa ou de l’autre et des critères de l’outil analyzeword, on peut arriver à prédire quelque chose.

(Toutes les données accumulées lors de cette expérience ne sont pas présentées ici car cela aurait fait à notre sens quelque chose de trop dense; seuls des graphes qu’on a jugé représentatifs de ce qui s’est passé sont publiés).

Si vous avez des pistes pour aller plus loin, n’hésitez pas à les suggérer en commentaires.

Commentaires sur: Twitter meilleur que les sondages classiques pour trouver le gagnant des Elections ?

Poster un commentaire sur: Twitter meilleur que les sondages classiques pour trouver le gagnant des Elections ?







« Analyse des textes de défaite de Sarkozy et de victoire d'Hollande | Accueil | Les collabos du Conseil National du Numérique pantouflent: bientôt débarrassés d'eux ? »


Développement it et web, rédaction contenu web,  SEO, scrapping, growth hacking

Besoin de SEO, de développement, de rédaction de contenu web ? Besoin d'un blog, de Wordpress, de Prestashop ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous