Besson veut un premier cercle aussi sur le Net

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


Tout occupé à satisfaire son maître et sa vision tellement haute (puisqu’elle est souvent en avion) de l’ Internet, Eric Besson a dévoilé un peu son projet pour l’ Internet en France (expression déjà idiote) :

"Le trafic échangé sur Internet croît globalement de 50 % chaque année. (...) Face à ce risque de saturation, se pose la question de la régulation du trafic", estime le ministre, qui file la métaphore des "autoroutes de l'information". "Les associations représentant les camionneurs, c'est-à-dire ceux qui occupent une place dominante et sans cesse croissante des autoroutes, prônent une neutralité totale vis-à-vis du trafic. Mais en cas de saturation, ce seront l'ensemble des utilisateurs qui ne pourront plus avancer,  y compris les particuliers utilisant leurs voitures, y compris les ambulances nécessitant un trafic accéléré."

Bien entendu, c’est le même Eric Besson, et son aréopage de collabos du Conseil National du Numérique, qui définira qui est prioritaire ou pas …. Comme pour le découpage électoral .. ou les gens qui passent à la télé .

On aura donc bientôt, à l’ image de l' UMP, une sorte de “premier cercle” de services qui auront droit de priorité sur les autres.

Alors que Google et d’autres ont permis la suppression du “droit des gros” contre les petits (en accordant la même importance au contenu des gros et des petits et en ne jugeant que la “pertinence”), on aura le “droit des ??” contre les autres.

Comme Besson et ses amis n’ont toujours pas compris qu’ Internet était par définition un système permettant de  connecter 2 points via une infinité de chemins et qu’il n’était pas calqué sur la matrice géographique de la terre, leur projet créera des opportunités pour ceux qui créeront les solutions pour s’ affranchir des “blocages” mis en place .. de la même manière qu’ Hadopi fait la richesse de Megaupload ou d’autres.

On verra donc certainement une société mettre par exemple en place un provider spatial via des satellites ou une sorte de super CPL.

On n’ose quand même pas imaginer que tout ça est fait pour booster le wimax (qu’un gros fournisseur de voyages et jets privés et séjours en yachts de Nicolas Sarkozy, Vincent Bolloré, n’arrive pas à rentabiliser alors même qu’il a reçu la moitié du territoire français en exploitation –sans aucune expérience préalable mais avec il est vrai le père de Valérie Pécresse qui s’occupait de cette activité chez lui).

Derrière tout ça, il y a sûrement aussi une autre angoisse. De plus en plus de français s’informent, se forment, communiquent via Internet et de moins en moins par les tuyaux contrôlables que sont les médias classiques (qu’on contrôle avec l’argent ou les nominations).

Plus de gens qui sont sur Facebook que devant le JT chaque jour: ça fait des angoisses pour les politiques.

Comme avec les journalistes “classiques” quand est arrivé Internet la question est pour les politiques de savoir ce qui va se passer si ils n’ont plus de public..

Ce qui se passe en ce moment est grave pour eux car une partie de plus en plus grande du public, et notamment les jeunes, ne réagit plus à leurs messages qui n’atteint personne.

On n’est plus dans le OUI ou NON ou “quel con”.. On est dans l’ indifférence..

Avec internet, les gens regardent ce qui LES intéresse et Dr House, ou Desperate Housewives intéresse beaucoup plus que les discours politiques. Les aventures supposées de Carla bruni avec Biolay intéressent + les gens que les réformes ratées ou les promesses non remplies de Nicolas Sarkozy mais pire encore ! Que l’ aventure de Bruni avec Biolay soit vraie ou fausse n’est pas un problème pour la majorité des internautes.

Tandis que les élites continuent de débattre à propos de la “responsabilité” des éditeurs et de l’ importance de la source, l’ internet de base, lui s’en fout tout en étant conscient que ce qu’il lit ou écoute ou voit peut être faux. ce que recherche l’internaute de base, c’est l’impulsion causée par le spectacle (rire, tristesse, interrogation, suspens, dégoût). Peu importe que l’affaire soit vraie ou pas

60% d’abstention aux dernières élections, ce n’est pas 60% de gens qui n’aiment pas la politique, c’est surtout 60% de gens qui ne s’y intéressent pas du tout parce qu’il y autre chose de plus marrant.

Tant que l’ ennemi du politique n’était que le beau temps d’un jour de premier tour d’ élection présidentielle, ça se combattait assez facilement mais là, l’ennemi n’existe même plus car la politique n’est qu’une des milliers de possibilités d’ entertainment.

A la limite, voter pourrait être un acte de jeu de rôle mais qui joue encore à des jeux pas en couleur,  sans résultat rapide et qui nécessitent de sortir du canapé.

De plus en plus de gens ont leur vie, complètement indépendante de la vie politique et des débats politiques.

La fracture sociale , expression si moquée, est là . Elle n’est pas tant une fracture entre riches et pauvres qu’entre ceux qui s’intéressent à la vie de la cité, la politique, qu’à ceux qui ne s’y intéressent pas, et même pas par rejet.

Et telle l’ URSS quand elle s’ est écroulée, l’homme politique s’écroule si il n’a plus de public.

En tentant de mettre un péage sur les autoroutes de l’ information, les cerveaux de cette “réforme” veulent surtout essayer d’imposer le “bon” contenu aux boeufs que nous sommes.


Commentaires sur: Besson veut un premier cercle aussi sur le Net

Bonne continuation et longue vie à votre blog :)
magie voyance, Tarot gratuit ligne

Rédigé par : samantha | 28 fév 2011 12:22:33

Poster un commentaire sur: Besson veut un premier cercle aussi sur le Net







« Facebook comme un journal | Accueil | Twitter: le secret d' Eolas plus fort que le cul, wikileaks ou le racisme »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous