Pourquoi l’ affiliation ne marche pas en France: l’ exemple zanox Castorama

SEO Pour créer, rédiger et optimiser le SEO de vos pages web --> Contactez-nous


L’affiliation a toujours autant de mal à décoller en France. Elle représente une faible partie des revenus des sites/blogs/forums “éditoriaux” (cad qui “publient” des choses et ne vendent ni ne calculent rien) (pourtant L’affiliation génère 1,1 milliard de CA pour les annonceurs )

C’est vrai que les connivences entre annonceurs et agences de pubs font que le modèle CPM vit encore malgré sa rentabilité nulle (mais tant qu’ annonceurs et agences auront des employés qui se nourrissent entre eux à coups d’ ego ou de voyages ou d’invitations diverses, les patrons paieront toujours pour la fumeuse “image” –c’est l’argument donné pour les systèmes de vidéos dont personne n’est capable de donner un roi supérieur à 0 – et pour “leconomierealiseesurlewebparrapportauxmediasclassiques” ;-))

C’est vrai aussi que le CPC donc Google Adwords (quoi ? il y aurait un autre système ???) est très pratique et sans bugs techniques.

Mais c’est aussi vrai que l’affiliation souffre du manque de “clarté” qu’ont beaucoup de plate-formes d’affiliations et d’annonceurs.

Typiquement, l’exemple Castorama Zanox à lire ici : http://seofuckly.com/seo/affiliation-castorama.seo

Il ne s’agit pas de considérer Castorama ou Zanox comme des truands mais simplement de remarquer (et l’intervention en commentaires du gars de Castorama renforce ceci) que les systèmes d’affiliation et les annonceurs travaillent rarement ensemble à rendre leurs programmes lisibles, compréhensibles et facilement utilisables par les affiliés.

On avait déjà vu ce genre de problème avec Fashion shopping et Zanox:  Fashion Shopping ou l' art de faire de l'affiliation sans payer les affilies sur zanox

Parfois, comme avec Fashion Shopping, la situation s’arrange mais dans beaucoup de cas, elle se dégrade simplement parce que personne ne prend la peine de rendre facile et présentable l’offre.

Ainsi sur Zanox et d’autres plate-formes, des programmes a priori alléchants n’ont pas de bannières mises à jour régulièrement ou les bannières ne sont pas automatiquement mises à jour quand l’actualité de la marque change.

On remarque pourtant que les sociétés qui font un effort sont celles qui récupèrent le + de l’affiliation. Price Minister est présent sur plusieurs plate-formes dont les commerciaux vous bombardent de demandes pour installer le programme (A vue de nez, la moitié des ventes faites sur Price Minister doit venir des “partenaires” donc de l’affiliation ..). Sur Zanox, dans le domaine pourtant intéressant de la mode, c’est sans doute fashion shopping qui fait les meilleurs affaires grâce à ses bannières mises à jour (pourtant c’est un intermédiaire mais il a partie facile face à des marques comme mandarina Duck qui dans le meilleur des cas mettent leurs visuels à jour alors que se déroule déjà ce qu’elles promeuvent).

Sur Affili.net, le programme des Galeries Lafayette cartonne car ses bannières se mettent à jour automatiquement en fonction de l’actu du magasin.

Parallèlement, les plate-formes d’affiliation ne proposent pas beaucoup de systèmes de leads pour les multiples professions qui dépensent sur Adwords pour trouver du client (chauffagistes, carreleurs, pompes à chaleur, domaine du bricolage et de la maison). Ceci dit c’est vrai que même si avec Castorama ça ne marche pas …… ;-)

Pourtant, la rentabilité de l’affiliation est évidente pour une marque: elle aura de la présence (de l’image comme disent les affranchis du pipeau de la pub) gratuitement et ne paiera que si elle vend ou a un contact autre qu’un clic.

A titre d’exemple, il faut + de 30000 visualisations de bannières “Galeries Lafayette” pour faire 2 ventes…  --> une sacrée différence avec le coût du CPM, non ?

Quand on est affilié et qu’on appelle une plate-forme (ou qu’on est contacté par une qui veut “travailler avec vous”) a-t-on en France réellement des “conseils” crédibles et concrets pour augmenter les ventes ?

A part recommander des programmes, les gens qui travaillent dans l’affiliation en France indiquent-ils les meilleurs endroits d’une page, l’ intérêt d’une colonne ou d’u header VS une page spécifique ?

Savent-ils démontrer les outils qu’ils proposent pour proposer UN article spécifique ? (deeplink, Peeksell, bases produits et autres appli qui permettent en théorie de proposer en affiliation des choses précises d’un catalogue) ?

Voir aussi:  Affiliation en France en 2010


Commentaires sur: Pourquoi l’ affiliation ne marche pas en France: l’ exemple zanox Castorama

Je pense que cela viens du fait que les français ont assez faignants et influençables. Ils croivent tous que de gagner de l'argent avec un site nouvellement créé va leur rapporter 5000 euros en 1 semaine ...

Rédigé par : Adrien | 27 jan 2011 14:27:36

Le problème est simple, les regies ne font pas leur boulot.

Rédigé par : seofucker | 9 oct 2010 11:45:18

Marrant de voir que le secteur où les affiliations sont les plus cleans pour les webmasters c'est l'adulte :)

Rédigé par : Anthony | 2 oct 2010 09:45:51

c clair on est des sous-americains pour ce qui est du ecommerce

Rédigé par : malex | 1 oct 2010 14:34:04

Poster un commentaire sur: Pourquoi l’ affiliation ne marche pas en France: l’ exemple zanox Castorama







« Corp.google.com | Accueil | Logiciel pour casser Blackberry et Iphone »


Besoin de contenu, de rédaction web ? Notre proposition sur Redac Web SEO
Besoin d'une info ou d'un développement web, de référencement naturel, de blogs, de Wordpress, de Typepad, de Movable Type ou autres nouvelles "choses web" ? Envie de travailler dans ces domaines ? --> Contactez-nous